Le pouvoir aux jeunes

marche jeunes
Les jeunes battent le pavé inlassablement depuis plus de cinq mois et ne comptent pas baisser les bras. PPAgency

Par Kamel M. – Faut-il être surpris par l’engagement de ces millions de jeunes qui sont aujourd’hui à l’avant-garde du Mouvement populaire qui réclame le départ immédiat et inconditionnel de tous les symboles du régime archaïque que veut lui imposer encore une caste qui s’accroche au pouvoir quitte à mettre le pays à feu et à sang ?

S’étonner face à la détermination des étudiants à aller jusqu’au bout de leur action pour éradiquer le système mafieux qui a sévi depuis 1999 serait méconnaître le long chemin parcouru par cette force vive de la société algérienne depuis de longues années, avant d’unifier enfin ses rangs pour crier d’une seule voix son ras-le-bol du mode de gouvernance passé de mode qui lui est imposé par des dirigeants d’un autre temps.

L’Université algérienne que le régime a tout fait pour l’empêcher d’accéder au savoir, en la noyant dans des problèmes inextricables et en détournant la famille universitaire de sa vocation première qui est la science, en l’empêtrant dans de faux problèmes à n’en plus finir, s’est régénérée d’elle-même et de sa longue et douloureuse gestation a éclos une puissance qui lui permettra de conduire les réformes à venir, une fois que les résidus du système Bouteflika tomberont.

Les étudiants qui ont choisi le mardi pour manifester sont de plus en plus rejoints par l’ensemble des citoyens qui formeront ainsi, ensemble, la force qui balaiera enfin ce régime rétrograde et ouvrira une nouvelle page dans l’histoire de l’Algérie qui sera résolument tournée vers la modernité.

Si le changement réclamé par cette jeunesse avide de liberté se fracasse contre l’obstination des décideurs du moment à s’accrocher au pouvoir pour sauvegarder leurs intérêts étroits, il est certain que le dernier mot reviendra à tous ces jeunes et à tous ces citoyens que ni les vaines intimidations ni les infâmes manipulations n’arrêteront dans leur avancée héroïque pour le recouvrement de l’indépendance comme le crient les millions de citoyens qui battent le pavé inlassablement depuis plus de cinq mois et qui ne comptent pas baisser les bras.

K. M.

Comment (7)

    DYHIA-DZ
    19 août 2019 - 17 h 25 min

    Aux jeunes oui, mais pas n’importe quels jeunes. Surtout pas ceux du TIK-TOK.
    Le bouteflikisme a vidé l’Algérie de sa matière grise. Les jeunes ayant une matière grise sont partis. soyons réaliste SVP.
    Boumedienne, allah yerahmou, avait toujours peur des étudiants, car il connaissait leur niveau intellectuel et leur maitrise de la politique de l’époque… Alors, Bouteflika a fait de l’université Algérienne une creche pour adultes…pour faire barrage aux contestations. Au lieu de parler de la science, ca parle du Nikah El-mout3a.
    Même nos jeunes ont besoin du temps pour se reconstruire…En 20 ans le pays a été vidé.

    22
    4
      Mimi
      20 août 2019 - 13 h 55 min

      Je ne suis pas d’accord avec Dyhia sur 2 points. D’abord la destruction de l’école et la naissance de l’islamisme a commencé dès la mort de Boumédienne. S’en est suivi la destruction des entreprises nationales et par les islamistes qui au lieu de travailler se sont fait établir des salles de prières dans les lieux de travail dès l’arrivée de Abdelhamid Brahimi dit par ironie ‘Brahim la science’. Les islamistes ont fait grimper le taux de natalité, la rachwa, le mensonge, le vol et le terrorisme. Aujourd’hui nous vivons les conséquences de tout cela. Oui jeunes mais jeunes bien éduqués et instruits dignement.

    Anonyme
    19 août 2019 - 16 h 45 min

    Mais aussi, cette Jeunesse doit retrouver le goût du travail et de l’effort…et la bonne éducation.
    Yetnahaw ga3 ne veut pas dire que tout sera gratuit.
    Yetnahaw ga3 veut dire que même le peuple doit retrousser les bras pour gagner son pain…Le peuple aussi doit avoir des initiatives, pour développer le pays. Autrement, on ne sortira jamais de ce cercle vicieux.

    23
    1
    Omar El VERITE
    18 août 2019 - 21 h 24 min

    Certes le pays est dirigé par des vieillards habituaint à la folie des grandeurs et les privilégies du pouvoir corrompu, est que nos jeunes ne sont pas pires, voir leurs comportements lorsqu’ils commandent, nos problèmes sont beaucoup plus éducatif qu’autre choses, 99,99 pour cent de nos dirigeants se declarent croyants en Dieu et le jugement dernier mais dans la pratique ils croient à leurs chefs corrompus et l’argent facile

    11
    1
    Anonyme
    18 août 2019 - 10 h 48 min

    Il est plus que temps que cette gériatrie honnie par tout un peuple dégage, en prenant soin de prendre sa progéniture, avant qu’il ne soit trop tard pour eux.

    8
    3
      3atef
      18 août 2019 - 15 h 58 min

      Karim Younes et toute cette pléiade de personnages hétéroclites si ces n’est étranges et bizarres…et le début de la phase de recyclage qui grâce à l’UNITÉ de son excellence le PEUPLE n’ira pas plus loin que ces grotesques mises en scènes de hiwar bidon…à AGS et sa basse-cour L’HEURE EST VENUE L’Algerie de demain ce sera sans vous wa men Alakoum!!!

      6
      1
    Zenaty
    18 août 2019 - 9 h 58 min

    Le Pouvoir pour les Générations Nouvelles et Pour le PEUPLE….. QUE LES ANCIENS PASSE LE RELAIS SANS AMERTUME…
    JOE COCKER [en FRANÇAIS….
    {N’oubliez jamais}…
    Papa, pourquoi joues-tu toujours les mêmes vieilles chansons?
    Papa, why do you play all the same old songs

    Pourquoi chantez-vous avec la mélodie
    Why do you sing with the melody

    Parce que dans la rue quelque chose ‘goin’ on
    ‘Cause down on the street something’ goin’ on

    Il y a un tout nouveau battement et une nouvelle chanson
    There’s a brand new beat and a brand new song
    Dans ma vie, il y avait tellement de colère
    In my life there was so much anger

    Je n’ai toujours aucun regret
    Still I have no regrets

    Tout comme toi, j’étais un tel rebelle
    Just like you, I was such a rebel

    Alors danse ta propre danse et n’oublie jamais
    So dance your own dance and never forget
    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais

    J’ai entendu mon père dire
    I heard my father say

    Chaque génération a son chemin
    Every generation ha its way

    Un besoin de désobéir
    A need to disobey

    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais

    C’est dans ton destin
    It’s in your destiny

    Un besoin de ne pas être d’accord
    A need to disagree

    Quand les règles se gênent
    When rules get in the way

    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais
    Maman, pourquoi danses-tu sur les mêmes vieilles chansons?
    Mama, why do you dance to the same old songs

    Pourquoi chantez-vous seulement l’harmonie
    Why do you sing only harmony

    Parce que dans la rue, quelque chose se passe
    ‘Cause down on the street something’s goin’ on

    Il y a un tout nouveau battement et une nouvelle chanson
    There’s a brand new beat and a brand new song
    Dans mon coeur il y a une passion de jeunes filles
    In my heart there’s a young girls passion

    Pour un duo à vie
    For a life long duet

    Un jour, le sourire de quelqu’un vous hantera
    Someday soon someone’s smile will haunt you

    Alors chante ta propre chanson et n’oublie jamais
    So sing your own song and never forget
    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais

    J’ai entendu mon père dire
    I heard my father say

    Chaque génération a son chemin
    Every generation ha its way

    Un besoin de désobéir
    A need to disobey

    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais

    C’est dans ton destin
    It’s in your destiny

    Un besoin de ne pas être d’accord
    A need to disagree

    Quand les règles se gênent
    When rules get in the way

    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais
    Quel est ce jeu
    What is this game

    À la recherche d’amour ou de gloire
    Searching for love or fame

    C’est tout pareil
    That’s all the same

    Un de ces jours
    One of this days

    Vous dites que
    You say that

    L’amour sera le remède
    Love will be the cure

    Je ne suis pas si sûr
    I’m not so sure
    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais

    J’ai entendu mon père dire
    I heard my father say

    Chaque génération a son chemin
    Every generation ha its way

    Un besoin de désobéir
    A need to disobey

    N’oubliez jamais
    N’oubliez jamais

    C’est dans ton destin
    It’s in your destiny

    Un besoin de ne pas être d’accord
    A need to disagree

    Quand les règles se gênent
    When rules get in the way

    9
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.