Les trois raisons du drame qui a fait cinq victimes lors du concert de Soolking

20-Août Soolking
Un blessé lors du concert de Soolking pris en charge. D. R.

Par Karim B. – Les premiers éléments de l’enquête qui a suivi le drame survenu lors du concert du rappeur algérien Soolking sont connus. S’appuyant sur les vidéos du dispositif sécuritaire mis en place à l’extérieur du stade, les enquêteurs ont décelé des «défaillances tactiques» et un «manque de vision» lors de cet événement qui a drainé des milliers de spectateurs.

Trois éléments ont causé le drame qui a coûté la vie à cinq personnes et blessé plusieurs autres. D’abord, apprend-on, la circulation routière n’avait pas été interrompue comme cela avait été recommandé. Ce qui a rendu la tâche difficile aux alentours immédiats du quartier populaire et populeux de Belouizdad où se trouve le vétuste stade du 20-Août. Les rues sont exiguës et la population dense. Si bien que le périmètre n’avait aucune zone de respiration, ont constaté les enquêteurs. Ce qui a provoqué la bousculade avec les conséquences que cela a eues et qui auraient pu être beaucoup plus graves.

Enfin, et malgré ce confinement dû à la situation du stade, les fourgons de la police stationnés près de ce dernier ont créé un étau sur le chemin menant vers la porte devant laquelle s’est produit le drame, empêchant les spectateurs de se déplacer librement. Selon nos sources, l’ONDA, organisateur du spectacle, devait assurer la sécurité et la fluidité du public à l’intérieur du stade, tandis que la responsabilité de la régulation des flux à l’extérieur de l’enceinte sportive était de la responsabilité de la police.

La tragédie du stade du 20-Août a, en tout cas, mis à nu la déliquescence de l’Etat, incapable d’organiser un concert sans que cela tourne à la catastrophe. Ce qui devait être une fête s’est transformé en cauchemar par la faute de l’incapacité des organisateurs et des services de sécurité d’assurer la sécurité des citoyens qui voulaient voir enfin leur chanteur, enfant d’Alger exilé, qui s’est produit devant ses fans du monde entier, mais jamais chez lui.

K. B.

Comment (5)

    JAGUAR
    29 août 2019 - 21 h 33 min

    Peu on avoir plutôt du JAZZ, du Gospel en Algérie ou des concert de violoncelle, ou d’Opéra ? Ce serai génial !!!!

    3
    1
    Kahina-DZ
    29 août 2019 - 18 h 44 min

    Le plus mystérieux dans cette affaire est l’aboiement d’une certaine presse contre Soolking…
    Au lieu de pointer le doigt sur le dispositif sécuritaire, cette presse s’est empressée à mettre Soolking sur le banc des accusés…???
    Le drame s’est déroulé à l’extérieur du Stade…Réfléchissez un peu avant de lyncher Soolking comme des vampires.
    Juste pour rappel: 26 Pèlerins Algériens sont morts en Arabie Saoudite et cette même presse ne s’est même pas demandée pourquoi…26 morts c’est un peu TROP.

    7
    4
    Brahms
    28 août 2019 - 18 h 14 min

    La Police est fatiguée avec des manifestations toutes les semaines. Tous ces concerts doivent être annulés en raison d’un manque évident de moyens. Les 05 morts ne reviendront pas à leurs familles.

    Pour éviter ce carnage, il fallait ouvrir les portes à 9 heures du matin pour laisser les gens venir afin d’éviter l’effet entonnoir à 18 heures.

    Or, il y a eu 30 000 personnes qui voulaient toutes passer en même temps afin d’être au premier rang donnant au final cette catastrophe.

    10
    26
      Kabylovich
      29 août 2019 - 21 h 42 min

      Exactement bien que ton commentaire attire des pouces négatifs plus que suspect !!??

      2
      1
    SoyonsLogiques
    28 août 2019 - 16 h 09 min

    Les services de securité ne sont bons que pour reprimer et remplir les paniers à salades avec celles et ceux qui n’adhèrent pas au discours belliqueux de Gaid Salah

    62
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.