La militante du RAJ Sabrina Malek libérée

Par Mounir Serraï – La militante de l’association Rassemblement Action Jeunesse (RAJ), Sabrina Malek, est libre. Interpellée vendredi dernier pour port de l’étendard amazigh, elle a été présentée aujourd’hui devant le procureur. Le juge d’instruction a ensuite ordonné sa libération et n’a retenu aucune charge ni poursuite contre elle.

L’interpellation puis la présentation de Sabrina Malek devant le procureur a suscité un élan de solidarité. Un rassemblement a d’ailleurs été tenu aujourd’hui devant le tribunal de Sidi M’hamed. Plusieurs figures politiques et militants y étaient présents.

Pour Hakim Addad, membre actif du RAJ, la non-inculpation de Sabrina Malek est une première victoire en attendant la libération des autres détenus politiques, à l’instar des manifestants arrêtés pour avoir brandi l’étendard amazigh. L’affaire de Sabrina Malek surgit au moment où le pouvoir entrave sérieusement l’activité pacifique et politique de l’opposition démocratique. D’ailleurs, l’université d’été du RAJ, qui devait avoir lieu le 28 août à Souk El-Thenine, dans la wilaya de Béjaïa, a été interdite.

M. S.

Comment (6)

    TNT
    2 septembre 2019 - 13 h 43 min

    Emprisonné des citoyens parce que ils portent l’emblème de leur région,meme le Général Bédjard ne la pas fait,est-ce-que nous sommes vraiment libre ou sous liberté conditionnée;un quart de nos meilleurs enfants ont été sacrifiés pour Rien ou presque,logiquement aucun citoyens ou citoyenne Algériens ne doit etre emprisonnée ou torturés sauf au cas de délit grave

    8
    3
    Farida
    2 septembre 2019 - 13 h 42 min

    Qu’a-t-elle fait de serieux contre l’etat pour etre emprisonnee en premier lieu ?
    Lever un petit morceau d’etoffe ? !!! Quelle intelligence !
    Grace aux gens bizarres on est devenus un pays bizarre.

    6
    5
    ABOU NOUASS
    2 septembre 2019 - 12 h 51 min

    Le beurre a fondu sous la pression des rayons du soleil.

    El gaïd le dictateur impotent n’a pas été suivi dans ses recommandations insensées et devra faire pénitence devant le grand peuple algérien !!!

    5
    2
    Anonyme
    2 septembre 2019 - 12 h 50 min

    On est quand même dans un drôle de pays!! On classe sans suite le dossier d’un porteur de drapeau dans un tribunal et on condamne dans un autre!! Même dans la dictature ils sont nuls

    8
    2
    Anonyme
    2 septembre 2019 - 12 h 47 min

    Ce RAJ, avec ce Haddad, joue hypocritement sur tous les tableaux, il doit arrêter son implication dans l’immigration illégale à partir du Sud, c’est un hors la loi. Attention à ceux qui soutiennent ce cheval de Troie, ils risquent de devenir complices pour accomplir un projet de destruction de notre pays par la submersion migratoire clandestine.

    8
    9
      Essaid
      2 septembre 2019 - 21 h 42 min

      Pour Monsieur
      sans c’est toi avec tes mensonges qui va détruire le pays les gens du RAJ sont plus honnête que toi
      si Haddad fait dans immigrations toi tu fait dans la provocation

      1
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.