Contribution – Comment Le Monde tente de manipuler le Hirak algérien

Le Monde Hirak
Le souci du Monde n’est certainement pas l’émancipation des Algériens. D. R.

Par Youcef Benzatat – Le quotidien français Le Monde soutient que la Russie se serait rangée aux côtés de l’état-major de l’armée algérienne en approuvant sa feuille de route pour une présidentielle dans les plus brefs délais. Pour rappel, la feuille de route que l’état-major voudrait imposer aux Algériens a pour but de reconduire le système politique liberticide et corrompu en vigueur depuis l’émancipation de l’Algérie de l’emprise coloniale. Ceci est bien évidemment un mensonge, car la Russie n’a jamais soutenu officiellement la dictature algérienne et a toujours exprimé le souhait qu’il appartient aux Algériens de trouver une issue à la crise provoquée par la décision de Bouteflika de briguer un cinquième mandat.

Dans les tiraillements géostratégiques qui opposent les tenants d’un monde multipolaire, dans lequel la Russie joue le rôle de chef de file aux côtés des BRICS et leurs alliés du tiers-monde, et les tenants d’un monde unipolaire, représenté par les pays de l’Otan, les Etats-Unis, Israël et leurs alliés dans le monde, l’Algérie, fidèle sur cet aspect de la géopolitique aux idéaux de sa Révolution anticoloniale, a toujours su garder son attachement au soutien des causes justes, tels que la Palestine, le Sahara Occidental et tous les pays qui ont subi et subissent encore les foudres et les convoitises des tenants du monde unipolaire. Cette posture la range naturellement aux côtés de la Russie et des tenants du monde multipolaire. C’est la seule posture que le peuple algérien partage avec le pouvoir. En cela, la Révolution du 22 Février s’inscrit également dans une résistance au néocolonialisme, exprimée régulièrement par les manifestants en brandissant des slogans anti-néocolonialistes.

En soutenant le mensonge que la Russie approuverait la feuille de route de l’état-major, le souci premier du quotidien français Le Monde et ses commanditaires n’est certainement pas l’émancipation des Algériens d’un régime autoritaire et corrompu, mais plutôt d’alimenter le cliché de la Russie de Poutine, répandu ostentatoirement dans les médias occidentaux comme étant un soutien et un complice actif des dictatures dans le tiers-monde. C’est un message à double tranchant : altérer l’image héroïque de Poutine dans la conscience des peuples qui subissent de plein fouet les effets dévastateurs du néocolonialisme occidental et convaincus de la nécessité d’un monde multipolaire et, en même temps, il est adressé aux Algériens en espérant influencer la Révolution en cours à tourner le dos à la Russie et ce qu’elle représente sur le plan géopolitique.

En fait, les puissances de l’argent n’ont jamais accepté l’idée que les peuples dont ils convoitent les richesses accèdent à la démocratie en instaurant des Etats de droit où la justice serait indépendante, synonyme de neutralisation des gouvernants corrompus qui leur facilitent le pillage des richesses. L’Afrique, l’Amérique du Sud, le Moyen-Orient subissent en permanence des ingérences politiques indirectes et lorsqu’il y a des résistances, on n’hésite pas à recourir à des assauts militaires directs, destructeurs et meurtriers, assumés avec une grande dextérité médiatique mensongère.

Le quotidien Le Monde fait preuve, dans cette affaire, de vulgaire manipulateur et grossier mensonger en voulant influencer la Révolution algérienne en cours à tourner le dos à la Russie, espérant la voir se jeter dans les bras du camp adverse tout en la détournant de sa résistance anti-néocolonialiste.

La violence politique la plus abjecte qui caractérise notre époque est celle que manifestent les puissances de l’argent à vouloir soumettre les peuples en inondant les médias de mensonges sans se soucier de leur incrédulité active.

Y. B.

 

Comment (32)

    Exdono
    12 septembre 2019 - 13 h 43 min

    Les BRICS, opposés à l’unilatéralisme du monde occidental et israel?? L’OTAN est en train d’exploser, l’Europe veut s’affranchir des USA. Renseignez vous… Dans les BRICS, il y a le B de Bresil, qui est le second pays à ouvrir une ambassade à Jerusalem et qui a accueilli le 1er ministre israelien en grande pompe. La moitié des présidents de l’Afrique se sont rendu en Israel depuis -mois…..alors que le gouvernement Francais refuse Vous dites que la Russie ne supporte pas l’armée? Le plus gros client militaire de la Russie? Qui veut vendre son excédent en blé à l’Algerie? Les médias occidentaux ont tendance à soutenir le hirak, je peux vous le garantir, ce qui n’est pas le cas des medias russophone. Quelque chose m’échappe dans votre article. Vous ne croyez pas que la Russie defende la démocratie des peuples quand même? Ils n’ont pas le droit de manifester en Russie. L’Algerie ne de dois faire allégeance à personne, seul son intérêt doit primer. Et pourquoi la Russie demande des visaS pour les algeriens alors qu’aucun algerien ne souhaite y aller? Pourquoi cet amour de la Russie?

    6
    4
      youcef benzatat
      16 septembre 2019 - 1 h 59 min

      Monsieur qui est bien informé : Ils ont effectivement réussi à arracher le « B’ de BRICS, à l’aide d’un groupe néo fasciste, en échange d’implanter une ambassade à Jérusalem et réapauvrir les 40 millions de Brésiliens que LULA avait sorti de la misère ! Pour empêcher le continent Sud américain d’émerger du sous développement pour aller vers la justice sociale ! C’est de bonne guerre disent les multipolaires, qui résistent contre un monstre impérialo sioniste des plus fascisant qu’a connu l’histoire…

    A3zrine
    12 septembre 2019 - 6 h 53 min

    Nous constatons aussi que tous les oligarques voleurs qui le pays valises remplies d’argent du peuple vers l’Occident 5non la Russie. Ils sont bien accueillis et surtout protégés.

    2
    7
    le niveau
    11 septembre 2019 - 22 h 37 min

    s’il veulent manipuler toute le globe
    l’algerien ne se rendra pas si facilement.et le peuple n’est pas manipulable
    vive l’algerie

    6
    10
    Anonyme
    11 septembre 2019 - 20 h 32 min

    Un questionnement revient souvent dans les commentaires de cet article :
    – la véritable position de Moscou est ambiguë pour les uns, pro Etat-Major pour les autres et enfin neutre pour le reste !

    J’estime pour ma part que le but recherché en premier par le quotidien français le monde à déjà été atteind ! Semer le doute sur les objectifs anti-néocolonialistes du Hirak Algérien et sur la sincérité des positions de la Russie dans les conflits générés par les forces impérialistes dans le monde !

    10
    10
    Sindbad
    11 septembre 2019 - 17 h 52 min

    Bizarre bizarre, tout ce qui ne va pas dans votre sens est mensongé ? Donner des arguments solides et vérifiables avant de dire n’importe quoi. Vous réagissez exactement comme le pouvoir actuel qui dés que l’on est pas de son côté nous sommes des ennemis du Peuple et comme l’ex Fis qui traitaient de koufars tous ceux qui osaient ne pas être d’accord avec eux. Il est facile de comprendre que ce que vous faites n’est que de la désinformation. L’Algérie de demain ira vers les pays avec lesquelles elle signera des accords d’égal à égal (de l’Est ou de l’Ouest pour le plaisir), et non des accords en catiminis uniquement parce que on n’aime pas. Dans les affaires et dans l’intérêt supérieur de l’Etat il n’y a pas de sentiments à faire. Je vous salue

    86
    7
    Anonyme
    11 septembre 2019 - 16 h 31 min

    LA DIPLOMATIE = L’ART DE L’HYPOCRISIE

    La diplomatie russe ( comme toutes les autres diplomaties étrangères) peut très bien faire des déclarations publiques où elle dit que c’est au Peuple Algérien de décider de son futur MAIS on ne sait pas ce qu’elle fait en souterrain ou en secret.

    De toute façon, nous connaitrons tôt ou tard la vérité.

    Gaid SALAH est connu pour être hostile à la démocratie et aux valeurs universelles. Il a une profonde détestation de la France en particulier et du monde occidental en général.
    Ses modèles : La Russie d’abord, la Chine ensuite.

    Il a néanmoins peur des dirigeants des Émirats Arabes Unis et d’Arabie Saoudite qui savent beaucoup de choses sur lui, notamment s’agissant de ses comptes bancaires et des richesses qu’il a accumulées.

    GS a su amasser une fortune. Une partie de son argent dort dans des banques aux Émirats Arabes Unis.
    Il utilise quelques prête-noms mais surtout ses enfants pour réaliser de fructueuses affaires avec des casernes auxquelles il distribue des produits agro-alimentaires

    GS a des intérêts personnels avec des entreprises russes dont il est devenu l’unique interlocuteur dans le cadre des contrats de modernisation, notamment pour la fourniture des moyens majeurs

    61
    10
    Torchon
    11 septembre 2019 - 16 h 15 min

    L’immonde est là pour désinformer , quel crédit donner a ce torchon insipide s’il n’obtenait pas de subven$ions
    ya belle lurette qu’il aurait mit la clé sous le paillasson ,il est en train de s’enterrer en vendant des sornettes !!,
    Tout comme ( jeune afrique ), qui la 1ère fois que j’ai vu ce titre il y a plus de 20 ans il trainait par terre a Orly
    dans les toilettes , tout aussi crédible pour déblatérer leur haine de l’Algérie , ils savent qu’ils ont perdus la Partie
    et que les Algériens ne sont pas dupes !!
    L »Avenir c’est devant ,ces journaux sont appelés a etre dans les poubelles de l’histoire !

    21
    22
    Tin-Hinane
    11 septembre 2019 - 14 h 46 min

    Le monde et tous les media français sont dans le mensonge et la propagande ils peuvent donc raconter ce qu’ils veulent.

    26
    27
    Felfel Har
    11 septembre 2019 - 14 h 38 min

    Le Monde d’aujourd’hui est loin d’être ce modèle de journalisme, créé en 1944, par Hubert Beuve-Méry, depuis qu’il a été racheté par deux inconnus de la profession, j’ai nommé Xavier Niel et Matthieu Pigasse, deux technocrates, certes milliardaires, mais de pauvres vendeurs de fake news et autres manipulations. Ils n’ont plus pour devise que mentir, manipuler et travestir la vérité pour vendre leur camelote. Méthode digne de Goebbels, n’est-ce pas?
    C’est la ligne de conduite qu’ils ont réussi à imposer à leurs journalistes, qui contre maigre pitance, mettent leur talent à contribution pour plaire à leurs maîtres en écrivant n’importe quoi pour vendre du papier qui finit en général dans la poubelle. Un illustre éditorialiste du New York Times les a traités de « prostitués intellectuels ».
    Considérons alors les articles de cette feuille de chou comme des élucubrations sans intérêt! Ce journal n’est utile qu’aux marchands de sardines… pour leur servir d’emballage.

    28
    20
    Lghoul
    11 septembre 2019 - 14 h 10 min

    Tout ce qui s’écrit et se dit ca est la n’est que diversion. Le peuple sait EXACTEMENT ce qu’il veut et il le crie haut et fort chaque vendredi et chaque mardi.

    19
    7
    20 sur 20 M. Benzatat
    11 septembre 2019 - 14 h 07 min

    Article parfaitement rédigé, rien à dire. Le Monde prèche dans le vide, y’a rien à voir, oust, circuler, finito! L’Algérien n’est pas dupe de croire en un poisson d’avril automnal. Fini les temps où tous les peuples somnolaient et se faisaient gavés aux mensonges caviar. Ce que Le Monde doit publier c’est surtout comment la France doit apprendre les ABC de traiter avec une Algérie DÉMOCRATIQUE où le peuple DÈCIDE et non Boutesrika & Co. Et oui, ça s’apprend car elle ne pourra plus soudoyer, payer, corrompre à volonté les traitres de harkis qui ont vendu l’Algérie, oui, Le Monde trouvera un nouveau débouché et probablement créera un nouveau département sur le comment faire pour écrire des articles sur des pays émergents et démocratiques et qui siront non à l’ingérence sous toutes ses formes et où la voix du globe, pardon, la voix du peuple résonne à l’unanime comme celle d’un soldat discipliné. Bye Bye França !

    15
    19
      azul
      11 septembre 2019 - 15 h 55 min

      ne critique pas la France stp
      y’a des millions d algérien en France
      occupe-toi de ta dictature

      124
      25
        Slim
        11 septembre 2019 - 16 h 46 min

        sinon qu’est ce que tu va faire le marocain ?

        16
        40
          Azul
          11 septembre 2019 - 17 h 08 min

          Si non tu vas retourner dans le golf chez tes vrais frères

          79
          9
    Zombretto
    11 septembre 2019 - 12 h 49 min

    Alors donc comme ça ya sidi, Poutine est le héros des pays « non-alignés », concept que je croyais révolu depuis a chute de l’URSS. Poutine peut être un os dans la gorge des puissances occidentales, c’est bien possible, mais il n’est en aucun cas un ami de l’Algérie ou d’un quelconque autre pays. Choisir Poutine au lieu de Trump ou Macron, c’est choisir entre la peste et le choléra. Aucun d’entre eux ne nous veut du bien, sauf si par hasard ça coïncide avec leurs propres intérêts, ce qui n’est pas trop souvent le cas. En tout cas aucun d’entre eux ne veut voir émerger un nouveau pays indépendant de leur contrôle.

    46
    16
    Socrate
    11 septembre 2019 - 11 h 31 min

    Bien sûr que la Russie soutient le régime en place ! Il faudrait être naïf pour penser le contraire étant donné que les deux régimes, russes et algériens se ressemblent comme deux gouttes d’eau : prépondérance des services secrets et de l’armée, dépendance aux revenus du pétrole, répression des aspirations démocratiques de leur population, corruption généralisée et évasion massive de capitaux vers l’étranger.

    79
    81
      Anonyme
      11 septembre 2019 - 18 h 27 min

      @ Socrate tu a tout dit ou presque. J’ai trouvé une autre ressemblance. Poutine est aux commandes depuis 20ans!! Comme notre Boutef!! Digne d’une république bananière!! Et certains osent citer en exemple ce pays!!

      29
      25
        Oui Poutine...
        11 septembre 2019 - 20 h 57 min

        Aime son pays, il l’a relevé du trou où Eltsine l’a enterré. Le stratège Américain et de l’OTAN a fonctionné le temps d’encercler la Russie, phagocyter la Pologne, et installer sur cette terre leur dernière technologie militaire afin d’étouffer à jamais la 2eme puissance militaire pour ensuite avoir une seule puissance et faire jouer son dicta sur le reste du monde. Personne ne voulait écouter les cris de Putin qui demandait un terme aux expansions dans l’ancienne sphère du pacte de Varsovie. C’est vrai 20 ans de main de fer, mais il a relevé la Russie de ses cendres. C’est vrai que la démocratie fait défaut mais la Russie est debout ainsi que le niveau de vie des Russes. Regardez ce qui se passe chez les bédouin du moyen orient qui n’ont pas de Poutine, qui ont leur liberté et l’argent qui coule à flot, et bien dans cette région on leur dicte quoi faire et accepte les humiliations de Trump qui disait au roi saoudien que sans le support américain ils seront morts! Et voilà pourquoi les Russes doive prier d’avoir eu un Putin autrement ils se mangeront entre eux, en plein liberté et démocratie.

        26
        27
          Anonyme
          12 septembre 2019 - 4 h 19 min

          @Oui Poutine…il fait quel temps à Moscou??

          19
          6
    Houhou
    11 septembre 2019 - 10 h 58 min

    Est-ce que certains peuple mériteraient de gérer leurs propres intérêts seuls, et si c’est oui pourquoi on est les derniers où monde après les makaks

    5
    6
    UNI
    11 septembre 2019 - 10 h 25 min

    Enlever un os à un à animal, c’est du pareil aux même a certains dirigeants du tiers monde en particulier les Arabes et les Aficains,de leurs chassés du pouvoir, et pourtant lorsqu’on leurs demande ils jurent par Dieu et Cheikhs Zaouïa c’est juste pour le biens de la population, juré c’ est mentir

    16
    6
    Anonyme
    11 septembre 2019 - 9 h 57 min

    Malheureusement la Russie n a jamais démenti formellement qu elle n a pas demandé des élections dans les plus brefs délais en Algérie…
    Est ce vrai? est ce de l intox? C est à vérifier

    30
    27
    L'oeil de Moscou
    11 septembre 2019 - 8 h 55 min

    Maintenant que le journal est aux mains des $ionistes il est décrédibilisé de facto , l’infaux qu’il prétend donner et les
    causes qu’il défend est aux antipodes de son fondateur , fondé par Hubert Beuve-Méry en 1944 qui doit se retourner dans sa Tombe que l’ame du journal qui faisait sa fierté est devenue une feuille de choux là ou les $ionistes passent tout trépasse!
    Arrétez la chutzpah on vous aime réciproquement , Ho ! que l’Algérie leur reste en travers de la gorge a ces pourritures !

    60
    32
    Zyriab
    11 septembre 2019 - 8 h 49 min

    Les plus grossières manipulations sont toujours et ce dés le 22 février françaises L’Algérie ne pouvant leur échapper ses positions aussi bien géostratégiques qu’idéologiques ont toujours échappées aux néocolonialistes malgré tous les relais installés ou hérité de la période coloniale Le Chantage aux visas et autres prébendes ne suffisent plus Le mensonge la désinformation outils de prédilection des médias main stream continuent à intoxiquer les esprits chagrins et puérils C’est surtout l’aliénation et le complexe du colonisé qui persistent à dominer certains esprits

    17
    25
    Anonyme
    11 septembre 2019 - 8 h 42 min

    Mr Benzatat pour traiter quelqu’un de menteur il faudrait d’abord connaître la vérité. Le monde dit que la Russie est du côté de l’armée et vous vous dites que non. Qui a raison?? Vous savez très bien que diplomatiquement parlant la plus part des pays vous diront, avec une langue de bois, qu’ils sont pour une solution pacifique et qu’ils ne soutiennent personne etc… Si vous avez une source sure merci de nous la donner, sinon votre avis ne vaut pas plus que celui du Monde!!!

    46
    30
      Missiou Anonyme
      11 septembre 2019 - 13 h 50 min

      Il faut tourner 7 fois sa langue avant de suggérer à M. Benzatat de vous donner sa source. La source existe bel et bien sur internet et je l’ai trouvé en 1 clic, et la voici:
      Publié le 08 septembre 2019 par Jean-Pierre Filiu
      « Le pari de Poutine sur les généraux algériens

      Poutine mise sur l’étranglement de la contestation par les généraux algériens, dans l’espoir d’implanter durablement la Russie en Méditerranée occidentale. »

      Alors voyant un peu, Le fameux Le Monde, journal du Quai d’Orsay par excellence et bras droit de celui-ci publie un article sur les intentions de Poutine et les relations Russo-Algérienne comme si demain l’Algérie démocratique ne pourra pas dire NON aux Russes. Moi, je prends cet article comme étant une déclaration à peine déguisée sur qui dirige qui? Est ce que la politique étrangère Algérienne a subi le dictat du Quai d’Orsay tout au long des Années Bouteflika par rapport aux relations avec les Russes, et qu’au vu d’une deuxième république la France a peur de perdre ce dictat qui probablement existait et surtout secret entre le voyous de Bouteflika et sa mère patrie la France. Je ne m’inquiète guerre sur ce que Le Monde publie car les Algériens en majorité sont arabophones et ne lisent jamais ce journal. Mais je m’inquiète fort sur ses ambitions dans les affaires internes de l’Algérie. Tout se saura avec le temps, tout se dévoilera, quel rôle la France a joué dans la persistance de la dictature, la corruption à outrance de nos harkis de gouvernement, et bien nous comptons sur Le Monde de nous éclaircir et de publié des articles à ce sujet, n’est ce pas ?

      Enfin, l’article de M. Benzetat est pile poil, excellent journalisme, et merci surtout à AP de nous offrir une pléiade d’articles bien croustillants, et d’unir des internautes autour de riches et divers points de vue et sans censure s’il vous plait!

      Mot de la fin. L’Algérie ne trahira jamais le peuple Russe, notre ALN/ANP n’a reçu d’aide et de reconnaissance que de la Russie, former son armée avec l’aide de celle-ci, achetons nos armes chez les Russes et ce n’est pas demain qu’on va changer de fusil d’épaule.

      13
      27
        Anonyme
        11 septembre 2019 - 15 h 42 min

        Je ne savais pas que Jean Pierre Filiu était ministre des affaires étrangères de la Russie!! Merci pour l’info!! On a enfin le vrai avis de la russie concernant l’Algérie!! Je vois retourne donc la remarque, il faut lire 7 fois les commentaires avant de contredire!!! 🙂

        27
        8
        Anonyme
        11 septembre 2019 - 23 h 13 min

        @Missiou anonyme tu dis que l’ALN/ANP n’a reçu d’aide que de la Russie??? Quelle ignorance!!  John F. Kennedy s’était prononcé des le 2 juillet 1957 en faveur de l’indépendance de l’Algérie. Son discours devant le Sénat est devenu célèbre aux États-Unis sous le nom de « The Algerian Speech ». C’était une sorte de coup de tonnerre dans le monde à cette époque. Après l’indépendance , le 8 octobre 1962, l’Algérie est devenue le l09e État membre des Nations unies. Pour l’événement, une délégation emmenée par Ben Bella s’est rendu à NewYork puis, à Washington. C’était la première sortie officielle de l’Algérie indépendante à l’étranger. Dans son discours BenBella a remercié Kennedy pour son discours de 1957! Rouh teqra!!

        15
        6
    MAOUCHE
    11 septembre 2019 - 8 h 31 min

    Tout simplement bravo. Très bonne analyse. Moi même j’ai vécu la destruction de l’Irak et les mensonges sur l’arsenal militaire irakien; j’étais expatrié à Baghdad durant les 4 dernières années de Saddam, jusqu’à l’invasion de l’Irak.

    28
    23
    jjbn
    11 septembre 2019 - 8 h 16 min

    Oui votre article est remarquable de justesse.
    J’avais bien remarqué cette tendance du Monde, représentant illustre des médias soumis au protocole de la mondialisation sous drapeau atlantiste, de distiller dans ses reportages sur le Hirak algérien des informations très biaisées.
    Signalons à ce propos, un de ses articles parues mi aout 2019, sur une association active du Hirak animée par de jeunes étudiants algériens et qui s’inspirerait de la révolution …. de Georgie.
    On retrouve ici la volonté des organes dirigeants du Monde – et des politiciens qui le dirigent en sous main- de donner au Hirak une âme de révolution de couleur, et dans certains de ses détails totalement anti russe. C’est n’importe quoi !
    Heureusement plus personne ne lit le Monde….

    30
    26
    ABOU NOUASS
    11 septembre 2019 - 8 h 04 min

    Monsieur Benzatat, votre post est entièrement cohérent et réel .
    Ce journal, jadis crédible et impartial , jusqu’au début des années 80 était très pragmatique dans ses visions politiques ou économiques , est devenu maintenant presque un torchon .

    On a beau chercher à discréditer un pays qui refuse le diktat de l’Otan et fai face à tout l’occident, il n’en demeure pas moins qu’un minimum de vérité est de mise.

    La Russie dera l’éternel cauchemar de Fafa surtout !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    30
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.