Election imposée : la réponse sèche des magistrats de Tizi Ouzou à Younès

Younès barreau
Karim Younès. PPAgency

Par Mounir Serraï – Le barreau de Tizi Ouzou décline l’invitation du panel de Karim Younès pour siéger dans la commission de surveillance des élections en voie de création.

«Même si je dois, en tant que bâtonnier, enfreindre les règles de déontologie envers l’Union, ma conscience m’interpelle pour que nul n’oublie que le barreau de Tizi Ouzou reste fidèle à son engagement avec le peuple algérien dans sa Révolution du sourire qui a étonné l’opinion internationale», écrit le bâtonnier Salah Brahim.

Ainsi donc, les robes noires de Tizi Ouzou refusent de servir d’alibi pour le système qui veut se régénérer. «Nous rejetons en la forme et au fond l’invitation faite à l’Union pour désigner deux membres qui feront partie de la commission de surveillance des élections», affirme le bâtonnier qui refuse aussi toute tentative qui vise à leur faire oublier les engagements pour la révolution du peuple, surtout celle qui vise à les faire participer à quelques amendements qui ne sont pas justifiés dans le contexte actuel».

«Des citoyens et une citoyenne croupissent dans les maisons d’arrêt pour avoir revendiqué le départ du système et même un ancien moudjahed n’a pas échappé aux poursuites judiciaires», relève-t-il. Le barreau estime qu’il ne peut aucunement «cautionner tout ce qui fait mal au peuple algérien et à mon pays l’Algérie».

«Le barreau de Tizi Ouzou reste fidèle à tous ses engagements et ne cessera d’œuvrer avec toutes les autres bonnes volontés pour aider, assister et défendre les causes justes», assure-t-il, considérant dans ce sillage que la situation est plus qu’exceptionnelle et mérite ainsi des «sacrifices».

Le barreau de Tizi Ouzou s’engage à ne ménager aucun effort «pour faire-valoir les revendications citoyennes et faire triompher notre cause juste».

M. S.

Comment (23)

    Felfel Har
    16 septembre 2019 - 18 h 23 min

    Il y a fort à parier que KY va se mettre en pole position pour ces élections. Il ne se sera pas déshonoré, ne se sera pas assis sur ses promesses d’obtenir des mesures d’apaisement et le départ du gouvernement Bédoui., n’aura pas renié sa parole pour s’éclipser comme ça sur la pointe des pieds , toute honte bue, une fois la table servie pour le dernier festin. J’espère que tous les convives boulimiques étoufferont après s’être empifrés sur notre dos. Que soient maudits ceux qui, contre la volonté du peuple, manigancent pour un poste sous les ordres du nabab!
    A-t-il fait un marché de dupes?

    SI EL WASIR
    15 septembre 2019 - 18 h 32 min

    La mise en scène des corrompus destructeurs de la nation Algérie,faire semblant de consulté la population de ce pays sous occupation par Fln des nouveaux Harkis et ses partis satellitaires;meme vos maitres du colonialisme ont cru un moment vaincre la volonté du peuple Algérien,général ou caporal;ne pourra rien faire

    20
    6
    Zaatar
    15 septembre 2019 - 17 h 23 min

    Rien d’étonnant de notre kabylie. Elle a toujours été un exemple lorsque cela est nécessaire, et les magistrats de cette région en font encore la démonstration. Reste que le pouvoir ne lâchera pas prise et le chemin risque d’être long.

    79
    14
      Farida
      15 septembre 2019 - 17 h 46 min

      Meme si le chemin est long on va le poursuivre jusqu’a la fin.

      32
      6
    Salim Samai
    15 septembre 2019 - 17 h 17 min

    Amazigh veut dire Homme Libre d´El Haq!
    M.Audin, F.Iveton, Allah Yarhamhoum, les Justes qui ont sauvé les Juifs opprimés, le Pape Francois qui defend le Zaouali & l`immigré contre courant, les Communistes qui ont combattu le fascisme, les Freres Guellil qui ont baptisé ma Rue etaient TOUS des Amazigh!

    Mieux encore c´etait de bons CROYANTS car « Le meilleur des Croyants est leur SERVITEUR » et non pas l´identitaire de « L´Ane de notre Douar court plus vite que votre cheval! »

    44
    7
    Cheriet
    15 septembre 2019 - 16 h 12 min

    Il était où le batonnier et les robes noires de tizi quand la corruption et les bni amiss battait son plein à tizi ouzou!!!

    30
    68
      hamed
      16 septembre 2019 - 7 h 13 min

      La corruption est l’œuvre des mafiosi que tu semble défendre sans vergogne. Les avocats n’ont pas pour mission de lutter contre la corruption , mais de lutter pour le triomphe du combat pour le droit et les libertés.

      15
      3
      Sniper
      16 septembre 2019 - 16 h 43 min

      Cheriet ou Chiyate? Les deux mon général.

    TNT
    15 septembre 2019 - 13 h 51 min

    Certains hommes naissent juste pour êtres les commis d’autres hommes, ces hommes n’ont même pas le courage de désobéir à leurs maîtres, et pour un sandwich kachir ils bradent le pays

    41
    7
    Réseau 16
    15 septembre 2019 - 13 h 33 min

    Cet opportuniste de Mr Younes devrait etre avec son mentor said bouteflika en taule;que est ce qu’on a fait a Dieu pour avoir ces bandits chez nous,ces opportunistes,ces ingrats,traitres et soumis,

    53
    4
    Mounir Sari
    15 septembre 2019 - 12 h 48 min

    L’histoire retiendra que Karim Younes qui a mangé à tous les rateliers a trahi la révolution citoyenne en prêtant allégeance au Sissi Algérien qui veut imposer une élection présidentielle de force à 40 millions d’Algériens.GS a déclaré que l’élection présidentielle est une demande du peuple Algérien.Depuis 7 mois, on n’a jamais vu un slogan d’un seul mais alors là d’un seul Algérien qui réclame l’organisation des élections présidentielles.Mais sur quelle planète vit Gaid Salah? GS n’a qu’à aller voter seul avec ses militaires dans les casernes en bourant les urnes comme ils le font si bien depuis 1962.Le peuple Algérien n’est concerné ni de près, ni de loin par ses élections de la honte!!!!

    54
    7
    Batata44dz
    15 septembre 2019 - 10 h 40 min

    Chapea bas …..bravo le sacre est de notre cote…. la peer a change de camp …..incha allah d’atre brave swiveront …..

    55
    12
    Lghoul
    15 septembre 2019 - 10 h 22 min

    Comment croire a tout ce qui vient de ces gens ? karim younes, apres une hibernation et une disparition totale de la scene de 15 ans, nous tombe du ciel par hasard, comme s’il a fait un cauchemard pour devenir un messiah pour soudain nous ramener du bien sur cette terre d’Algerie ‘car apparemment, « l’appel de la patrie » est irresistible ! Pendant que boutef et ses mercenaires devalisaient les coffres du pays et pendant que les saboteurs detruisaient l’ecole, la sante et toutes les institutions, ce karim el kourama dormait ! Et soudain il se reveille pour faire du bien a « sa patrie ». Alors ya le KDS des sales besognes on connais cet appel irresistible de la patrie: Des millions en devises, des postes pour la famille et les amis et surtout des residences de luxe outre mer. Voila exactement le « package » qui pourra reveiller un comateux depuis 15 ans. Voila la vraie « mouadjiza » qui fait reveiller meme les morts. Alors FAKOU.

    92
    7
      Anonyme
      15 septembre 2019 - 13 h 11 min

      Bravo aux magistrats de TIZI OUZOU.J’espère de tout coeur que leurs collègues du reste du pays suivront leur exemple.
      Karim Younes est un traitre de son pays de se preter au jeu du syst;eme.Au début il etait pour l’exclusion des partis FLN et RND qui sont la cause de la sitiation actuelle.Et finalement qui a validé la nouvelle mouture de la loi électorale.C’EST BIEN ces deux partis honnis par le peuple,qui l’ont fait.
      Le panel est une grande arnaque.Quand bien meme les elections se déroulent dans la transparence,c’est bien le Conseil constitutionnel (controlé par le systeme) qui aura le dernier mot.Evidemment si le resultat du vote est en defaveur du systeme ,il y aura rejet.
      Fatiha BENABBOU la constutionnaliste a déclaré pour le Hirak « Si vous ne voulez pas d’un pouvoir militaire ,allez voter« .
      Le système finalement offre deux choix aux Algériens.« Soit une dictature militaire,soit un président secretaire« .
      Et en fait,qui sera le rival de TEbboune..

      25
      11
    Action
    15 septembre 2019 - 9 h 51 min

    Bonjour a toutes et a tous si un Exemple a SUIVRE ….

    34
    11
    Lghoul
    15 septembre 2019 - 9 h 49 min

    Voici la vraie image du pays: Un vieux de 80 ans, qui devrait etre en retraite depuis au moins 20 ans, qui abuse de sa position pour imposer et executer deux dangereux faits accomplis: Imposer une pseudo election au peuple algerien et abuser de sa position pour jeter une ANP republicaine dont ke role est de defendre le pays, dans une aventure sans fin pour le soutenir lui et sa dictature alors que tout est clair et pacifique pour l’ensemble du pays. Alors TOUTES les forces vives du pays doivent arreter la folie d’un tel psychopathe qui voudrait continuer le reste de sa vie dans l’abus des lois dans la dictature et la jouissance sadique contre le peuple et l’ANP.

    64
    7
    57
    15 septembre 2019 - 9 h 44 min

    mille fois bravo n est pas assez fort pour vous félicité , vous mon soutien total et sans réserve, les algériens ne ferons pas deux fois la même erreur ,tout les magistrats dignes de ce nom se doivent de suivre
    ,,,nous irons tous en prison s il le faut mais nous ne courberons l échine
    la parole de Mr Belkacem Zeghmati sera très apprécier et pèsera de tout son poids dans l interet du droit

    47
    13
    Lghoul
    15 septembre 2019 - 9 h 26 min

    Je ne cesserai de le repeter: Ce tartuffe du groupe des manigances qu’ils appellent « panel » a montre son vrai visage et leur VRAIS desseins (sans se rendre compte) quand ils ont recrute une femme inconnue sur le champ, dans la rue, car elle a crie haut et fort devant les cameras « je soutiens la dictarure ». Conclusion: Ce soI disant « panel » n’est donc qu’une RAMIFICATION ou une tentacule du pieuvre DICTATURE que cet irresponsable senil et dingue ne cesse de vouloir imposer a 40 millions. Alors qui fera confiance a toutrs et a tous ces charlatans ? Restez les fontoches eternels car vous etes TOUS et TOUTES vomis par le peuple.

    51
    5
    Anonyme
    15 septembre 2019 - 9 h 15 min

    Comme toujours c’est de la terre des hommes libres que retentit le cris de la liberté.

    62
    12
      Anonyme
      15 septembre 2019 - 23 h 51 min

      et nous les non-kabyles sommes des traitres et nos parents etaient des traitres avant nous?

      il faut arreter avec cette notion que sans la kabylie ou les kabyles, l’algerie serait foutue. …

      4
      8
    Farida
    15 septembre 2019 - 9 h 11 min

    Il ira chez lui en france car il ne pourra plus avoir le poste qu’il lui ont promis en Algerie. De meme pour cette chiyata notoire de benabou. La justice du peuple les rattrapera tous ces Judas. Ils repondront a pourquoi ont ils soutenu la issaba.

    37
    6
    azul
    15 septembre 2019 - 8 h 55 min

    IL N’Y AURA PAS D’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
    Je n’en ai pas envie. Tu n’en as pas envie. Nous n’en avons pas envie. Vous n’en avez pas envie.
    Seuls quelques uns en ont envie et y pensent vraiment, tous les matins.
    Mais soudain les primaires s’enferrent. La campagne déraille. Les communicants paniquent. Le scénario change. La télévision est éteinte. Les affiches arrachées. Les petites phrases ravalées. Les candidats recalés. Les meetings empêchés. Les bureaux de vote bloqués. Les bulletins incendiés. La comédie terminée. La vieille politique congédiée.

    40
    5
    Lghoul
    15 septembre 2019 - 8 h 46 min

    Tant qu’il y a des hommes et des femmes debouts, l’Algerie ne coulera jamais.

    50
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.