La nouvelle manœuvre du pouvoir pour semer la discorde au sein du Hirak

Kab nouvelle diversion
Les manifestants invoquent les martyrs unificateurs et libérateurs. D. R.

Par Houari A. – Les médias inféodés à la secte des Frères musulmans ont été actionnés par le pouvoir pour tenter une nouvelle diversion visant à diviser les rangs du Mouvement de contestation populaire. Après avoir interdit le port de l’emblème amazigh porté par les manifestants à travers toute l’Algérie en guise de défi à Gaïd-Salah, une campagne insidieuse est menée par ces supports médiatiques à la solde du chef d’état-major pour stigmatiser une région frondeuse du pays qui gêne les plans antinationaux du système.

C’est ainsi que ces outils de propagande se focalisent sur des «églises» qui seraient érigées «en grand nombre» en Kabylie et qui seraient dans le viseur des services de sécurité, amplifiant les faits sciemment pour montrer du doigt une région qui serait portée sur une religion autre que l’islam et donc accusée d’apostasie et de reniement.

«Ce nouveau dérapage malintentionné ne nous étonne guère, le pouvoir et ses relais de désinformation nous ont habitués à ce genre de manœuvres grossières et insignifiantes qui ont toutes prouvé leur inefficacité face à la solide unité des rangs du Mouvement populaire du 22 Février, qui coalise les Algériens contre un régime autoproclamé qui usurpe le pouvoir par la force», s’indigne une source très au fait des actions menées dans les laboratoires secrets de Gaïd-Salah pour tenter de casser le Hirak.

Si les médias «classiques» ont été instrumentés pour détourner l’opinion publique de la réalité du terrain que des millions d’Algériens et d’étrangers observent chaque vendredi et mardi dans les rues à travers les quarante-huit wilayas du pays, les réseaux sociaux ont, eux, été noyés par des cyber-mercenaires rémunérés par le pouvoir qui distillent des messages racistes et régionalistes dangereux, les commanditaires de ces commentaires malveillants escomptant une réaction violente des citoyens. «Les Algériens ont compris le jeu malsain des tenants du pouvoir et ne répondront pas à ces provocations improductives et inopérantes», assure cette source qui prédit une chute imminente du régime «qui prend l’eau de toutes parts».

M. K.

Comment (35)

    Blakel
    15 octobre 2019 - 23 h 57 min

    Décidement les discours de Caïd Fay.. et sa bande, sentent de plus en plus mauvais !!!!

    41
    7
    Athée
    15 octobre 2019 - 23 h 12 min

    Qu’ils ferment les églisses,lesmonastères,les synagogues,qu’ils construisent de nouvelles mosquées,ils dégageront tous.Ne vous trompez pas ce pouvoir de maffieux n’a qu’ une seule religion: L’ARGENT.Rien d’autre ne l’interesse.

    44
    6
    WATANI WATANI
    15 octobre 2019 - 17 h 58 min

    On aurait aimé aussi qu’ils parlent des bureaux ouverts à Alger, Tlemcen, Constantine, pour défendre les intérêts des juifs d’Algérie et leur patrimoine culturel. Si Dieu a envoyé plusieurs prophètes et 3 religions monothéistes et laissé se proliférer d’autres religions dans le monde, pour quoi aurait-il besoin de défenseurs humains sur terre? Si le Hirak défend vraiment la démocratie, la liberté de culte fait partie de la démocratie aussi. Le pouvoir a toujours joué sur la langue et la religion pour diviser les algériens, exactement comme le faisaient les français en Algérie.

    118
    10
      Algerian
      17 octobre 2019 - 14 h 20 min

      H.A.R.K.I. (1954)
      H.I.R.A.K. (2019)

      1
      10
        Algérien
        18 octobre 2019 - 13 h 13 min

        @Algerian,Manœuvre grossière de ta part.Le titre de cette contribution,reflète exactement le fond de ta pensée.

    Momo
    15 octobre 2019 - 17 h 05 min

    Il vient de parler le gnou. Toujours à partir d’une caserne. Le ton est toujours aussi menaçant. Il soutient ouvertement le projet de loi sur les hydrocarbures. Un AVC n’a pas suffi à calmer ses ardeurs. C’est un fou . Définitivement. Il ne mérite plus qu’on discute ses saillies. Je ne me casserai plus la tête à son propos.

    87
    10
    ABOU L'ALGÉRIE
    15 octobre 2019 - 16 h 31 min

    Abou Nouass

    Tu n’as même pas le courage d’avoir un pseudo qui reflète ton algérianité ( si elle est vraie) et tu oses menacer les intervenants. Drôle de dimoucrati à la abou nouass.
    le premier commandement de abou nouass est le suivant,  » signe et approuve mes commentaires sinon la condamnation ». Abou l’ harcèlement t’ira mieux.

    De la part de Abou l’Algérie.

    8
    37
    Tel le paradoxe de Fermi
    15 octobre 2019 - 16 h 07 min

    Je peux choisir ma femme mais je ne peux pas choisir ma mère.
    Je peux choisir la ville ou je vais vivre mais je ne peux pas choisir la ville où je dois naitre.
    Je peux choisir la couleur de ma voiture mais je ne peux pas choisir la couleur de mes yeux.
    Je peux choisir la date de mon mariage mais je ne peux pas choisir ma date de naissance.
    Je peux choisir un ami mais je ne peux pas choisir mon frère.
    Ect …

    On remarquera que dans la vie Il y’a :
    Le « Prescrit» où l’humain ne peut rien faire où rien changer à son sort. (Mon lieu et ma date de naissance, mes parents …)
    Le «libre arbitre» Liberté de choix laissé à l’humain pour gérer sa vie. (Ma femme, ma voiture, mes études, mon alimentation, mes boissons …)
    Telle est la loi Divine, résumé par  » tu peux » ou  » tu peux pas ».

    La mosquée ou l’église font-elles partie de la « Prescription » ou des « Libertés individuelles » ?

    71
    8
      Ameksa
      17 octobre 2019 - 3 h 37 min

      Quel charivari!

    Kahina-DZ
    15 octobre 2019 - 14 h 43 min

    Malheureusement, il y’a un manque d’analyse dans les commentaires. Insultez moi si cela peut vous procurer satisfaction.

    L’église a toujours existé en Algérie…Sa présence n’a jamais gêné personne et ne gênera que les malades. Même pendant la décennie noire, les églises n’ont pas été touchées par les attentats ( à part les 6 moines, paix à leur âme).
    Mais avec la venue de Bouteflika la Kabylie a été inondée par des églises d’une façon très anarchique sortie du contrôle. Même dans les pays chrétiens cette anarchie n’existe pas.
    C’est malheureux de constater que Bouteflika soutenait l’intégrisme salafiste d’un côté, et, inondait, de l’autre côté, la Kabylie par des églises non conformes. Au moins s’il s’agissait du vrai christianisme !!! C’est Juste comme la secte salafo-wahhabite des takfiristes….

    C’était quoi le but de Bouteflika ??

    68
    95
      Momo
      15 octobre 2019 - 17 h 29 min

      Tu oublies de dire que Tizi Ouzou par exemple compte le plus grand nombre de mosquées parmi les villes d’Algérie quoiqu’elle n’est pas la plus grande. Who cares qu’il y ait aussi plus d’églises qu’ailleurs en Algérie. On parle de système démocratique qu’on veut mettre en place. Tu es définitivement scotchée à ton Gaid.

      97
      11
      Zaatar
      15 octobre 2019 - 18 h 32 min

      Dans les années 60 j’allais à l’église St Charles rue Clauzel. Je me souviens de ces deux grandes portes capitonnées en rouge et très lourdes. Deux entrées en portes battantes une à droite et une autre à gauche. On est impressionné à l’intérieur, du moins c’était mes sensations du moment. Maintenant c’est devenu Djama3 errahma et on n’a plus les mêmes sensations.

      77
      8
    ABOU NOUASS
    15 octobre 2019 - 11 h 47 min

    Dezzzz maa3houm ya el Daid !

    Le contexte religieux est caduque moucherons de … !

    58
    41
      Anonyme
      15 octobre 2019 - 15 h 02 min

      Ta vision de la démocratie fait peur. Ça tend vers une autre forme de dictature.
      Celui qui n’épouse pas tes idées finira à l’enfer.
      Ça me fait rappeler les slogans des DAECH.
      ABOU Quoi.
      près la fin de cette crise, on verra mieux vos vrais revendications. Car là vous vous cachez derrière le Hirak du peuple Algérien.

      13
      21
    Terre sacrée ou sacrée terre
    15 octobre 2019 - 11 h 20 min

    Que penser d’une langue millénaire toujours rayonnante alors que toutes ses sœurs sont mortes (latin, grec, akkadien, sumérien, hittite, hourrite, égyptien, anatolien, mycénien … etc )
    Que dire d’une région qui plus elle subit des invasions, plus elle consolide son identité depuis la nuit des temps.

    Une seule et unique réponse (a mon avis) : C’est la volonté et la protection de Dieu (hafatha ha Allah).
    Ce n’est pas x ou y qui viendra effacer toute une histoire par une baguette magique et en un clin d’œil, là où tous les colonisateurs ont échoué.

    80
    115
      Sans mysticisme
      15 octobre 2019 - 14 h 09 min

      La langue arabe dont tu parles n’est plus parlée depuis des siècles. Il n’ y a pas une langue arabe mais des langues arabes. Personne ne parle l’arabe classique, même les arabes. Elle est étudiée uniquement à l’école comme le latin. Comme elle n’evolue plus, elle se contente d’adopter tel quel les milliers de mots anglais techniques ou scientifiques

      56
      8
        Terre Sacrée Ou Sacrée Terre
        15 octobre 2019 - 17 h 18 min

        @Sans Mysticisme 15 octobre 2019 – 14 h 09 min, bonjour.
        La langue Arabe n’est pas millénaire, elle a été inventée par les califes 200 ans après la mort du prophète Mohamed (prouvé historiquement et scientifiquement ) donc il s’agit bel et bien de Tamazighte.
        Quant à la région dont je parle, prière relire l’excellent article de Mr A. Houari et vous découvrirez l’évidence.

        48
        8
    Pr Nadji Khaoua
    15 octobre 2019 - 11 h 15 min

    La croyance en une foi quelconque est du domaine de l’intime.
    Seuls des traitres a leur patrie , inféodés aux Royaumes Arabes, tous sous domination israélienne et U.S., manipulent la foi sincère des gens naïfs, pour continuer à sucer les ressources collectives de ce pays.
    C’est pour cela qu’une saine pratique politique exige comme condition l’interdiction de tout usage de la religion en politique.
    Par conséquent, la nouvelle Constitution de l’Etat Moderne qui reste a construire dans le cadre d’une 2ème République, devra comporter un article qui interdira la création de partis politiques islamistes.
    Il faut appliquer et respecter le principe qui dit : «La foi est a Dieu, la Terre est a tous.».

    Pr Nadji Khaoua

    91
    9
    Anonyme
    15 octobre 2019 - 11 h 13 min

    Ils utilisent leurs dernières cartouches mais les algériens sont sortis demandés le changement du système dans tout le pays à travers toutes les wilayas.
    Vont ils sortir des histoires pour chacune des régions ??
    La religion ne fait plus recette car les algériens ont vu les dégâts occasionnés par toutes les guerres qui se basent sur la religion …
    Leur but n est que l appât du gain et uniquement cela….
    la foi doit rester une affaire privée et chacun sera seul devant son dieu quelque soit sa religion…..

    88
    8
      azul
      15 octobre 2019 - 13 h 13 min

      @ Anonyme
      dis-moi tu as toujour pas trouvé un bon pseudo,une bonne fois pour toute,tu tourne avec 8 pseudo, tu trouve pas que c’est un peu trop?

      7
      24
        Anonyme
        15 octobre 2019 - 13 h 59 min

        Je pense que c est toi qui a plusieurs pseudos….moi je n y ai même pas pensé…
        Je n écris qu une fois et basta…

        18
        7
    Anonyme
    15 octobre 2019 - 11 h 10 min

    Je pensais lire, avec les commentaires en lien,un article du mak..ou du moins de laicards francophiles islamophobes..
    la culture algérienne est musulmane. C’est juste la réalité.
    Après chacun fait comme il veut, mais personne ne peut remettre en question ou critiquer une réalité du peuple algérien dans son écrasante majorité.
    Perso, un athée, un chretien, un juif, etc…ne me dérangent nullement…au contraire ! mais personne n’a le droit, aussi, de salir l’islam et les musulmans ou de vouloir dénaturer le peuple algérien. Personne.

    56
    58
    Anonyme
    15 octobre 2019 - 10 h 41 min

    Ils sont tous en prison !

    5
    13
    Abou Stroff
    15 octobre 2019 - 10 h 38 min

    je crois que les animateurs du hirak (et particulièrement sa composante « islamiste ») ont compris, depuis quelques mois, que la contradiction principale du moment n’était pas celle qui opposait des « musulmans » à des « kouffars » mais était celle qui liait et opposait les rentiers du système (basé sur la distribution de la rente et sur la prédation) et toutes les couches sociales plus ou moins marginalisées par la distribution de la rente.
    en d’autres termes, il n’y a, au moment présent, qu’une la seule et unique action pertinente de la part de tous ceux qui aspirent au changement: asseoir les bases de la déconstruction du système rentier qui nous avilit et nous réduit à de simples tubes digestifs ambulants et rien d’autre, grâce à la neutralisation des couches rentières parrainées au moment présent par gaïd salah?
    ceci dit, n’est il pas opportun de profiter de la décantation actuelle (à travers la mise en exergue de la contradiction principale du moment), de crier, haut et fort, que la religion est une affaire personnelle et que nul n’a le droit d’imposer ses convictions personnelles à autrui? après tout, si je décide d’être animiste, qui devrait se sentir concerné, à part ma propre personne, par mes intimes convictions?
    moralité de l’histoire: la diversion a toujours fait partie de la panoplie des politiques de ceux qui n’ont rien à proposer. il est donc vital de ne pas tomber dans ce piège dont seuls les abrutis qui nous gouvernent espèrent des retombées positives sur leur destinées.

    82
    7
    Momo
    15 octobre 2019 - 10 h 21 min

    Un pays exsangue comme l’Algérie a besoin de se rassembler. Eux ne pensent qu’au pouvoir quitte à le diviser.
    En assumant qu’ils réussissent dans leur stratagème, comment vont-ils pouvoir diriger ce pays avec tant de divisions?
    Les rancœurs seront telles que le processus de régionalisation commencera inéluctablement son œuvre fatale et l’Algérie sera prise dans les affres interminables du démembrement Qu’a Dieu ne plaise.
    Gaid Salah aura satisfait son égocentrisme et perdu l’Algérie.
    Ce mec est un danger national.

    90
    8
    bibi
    15 octobre 2019 - 9 h 50 min

    L’homme est de par nature libre, la religion reléve de l’intime, alors Messieurs arrêter de stigmatiser une région qui a tant donner au pays et qui en retour n’a reçu que répression.
    Les Kabyles sont des hommes libres et jamais au grand jamais vous n’arriverez àles dompter.
    Plus vous sortez vos lois scélérates plus vous nourrissez leurs combat.
    Yetnahaou gâa.

    98
    9
    Anonyme
    15 octobre 2019 - 9 h 26 min

    Pourquoi sommes nous pas musulmans ? …

    42
    45
      Anonyme
      15 octobre 2019 - 9 h 58 min

      Nous sommes musulmans par filiation pas par foi et choix libre et responsable.

      75
      11
    Anonyme
    15 octobre 2019 - 9 h 22 min

    De toute façon ces salafistes frères musulmans ont toujours besoin d’un ennemi pour se rendre visible. C’est eux qui ont médiatisé dans le monde ces rares charlatans protestants pour avoir des fonds du Qatar et de la Turquie, officiellement pour refaire des « foutouhates » en kabylie, mais cet argent va bien sûr dans leurs poches

    73
    8
    Lghoul
    15 octobre 2019 - 9 h 16 min

    Personne ne pourra stopper la locomotive de toutes les contestations en Algérie car le peuple algérien est dans une phase de libération irrversible. Le peuple s’est uni dans sa diversité 2 fois dans son histoire, d’abord le 20 août 1956 (arabe, kabyle, chaoui, mozabite, etc.) au congrès de la soummam pour déclarer la première république algérienne pour finalement libérer le pays du joug colonial français, et maintenant, depuis le 22 février 2019 toujours dans sa diversité, pour enfin se libérer des groupes mafieux qui ont pris le pays en otage. Et quand le peuple s’unit, aucune force maléfique ne pourra ni arrêter sa marche, ni le dévier de son but.
    En plus, PERSONNE ne croit plus ce qui vient d’un groupe de mafieux et de corrompus illégitimes dont le seul travail est le mensonge et la diversion. Jamais ils ont travaillé pour le peuple mais toujours CONTRE le peuple.

    85
    8
    57
    15 octobre 2019 - 9 h 13 min

    mon guené3al tu ne peut plus dupé les jeunes trop intelligent trop évolué pour toi avec ta politique du moyen age
    L Algérie n est pas ta propriété gros bouffon,, casse toi mais avant rend au peuple ce qui lui revient au peuple de droit a commencer par tes galons

    87
    9
    Mouloud F
    15 octobre 2019 - 9 h 11 min

    Tous les moyens sont bons pour discréditer le HIRAK ! La constitution algérienne ne reconnait elle pas les autres cultes ? La seule chose qu’elle n’autorise pas c’est le prosélytisme quoiqu’elle ou le pouvoir actuel l’autorise pour les salafistes, le wahhabisme, frérots musulmans etc ….
    Lorsqu’on veut noyer le poisson, on inonde la mer !!!! Avec des c..
    Quelle intelligence politique, quel sens aigu de la dignité révolutionnaire dont ce targuent tous ces idiots à la botte des Bédouins, des occidentaux et que sais je encore !
    Leur objectif premier c’est  » après moi le déluge ». Alors l’Algérie, les Martyrs, la Soummam etc ils s’en tapent.

    94
    10
    Omar Khayyam
    15 octobre 2019 - 9 h 06 min

    Tamazight Arabes Chaouis Terguis Sahraouis NOUS étions et resterons UN et UNIS par notre ADN L’ALGÉRIE
    Nous ne sommes pas des MUTANTS de 1962…!! Quoiqu’il arrive Nous resterons viscéralement attachés à cette TERRE irriguée de sang et sueur de nos Chouhadas et Moudjaheds de la 1ère heure!! et Quoiqu’il arrive!! de cette terre Nous en ferons un havre de paix pour une vie meilleure!! Ouvert sur le monde NOTRE PAYS assis sur des fondation saines et inébranlables…!!Encrée dans la modernité L’ALGÉRIE reprendra sa place de TERRE DES JUSTES n’en déplaise aux mutants du 14 juin 1830 à nos jours…

    91
    7
    DZA
    15 octobre 2019 - 8 h 57 min

    Que le régime mafieux veuille défendre son existence par tous les moyens, est compréhensible.
    Ils ont même réussi à organiser avec 4 rats kachiristes et 3 miteux baltaguias, une espèce de manifestation pro élections à Blida et à Boumerdès. Le système pourri ne sait plus ou donner de la tête, c’est la panique.
    L’escalade de la répression tout azimuts du pouvoir pourri contre les militants politiques, n’a fait que renforcer la détermination du peuple. La cohésion des Algériennes et des Algériens sera invulnérable face aux traquenards des ennemis du peuple.
    Echa3b faak.

    84
    8
    Sam
    15 octobre 2019 - 8 h 14 min

    «Les Algériens ont compris le jeu malsain des tenants du pouvoir et ne répondront pas à ces provocations improductives et inopérantes», assure cette source qui prédit une chute imminente du régime «qui prend l’eau de toutes parts». Tout est dit dans cette conclusion, fakou…. la issaba de bouteflika, caid (textuellement serviteur de la France coloniale) et de la junte militaire d’Alger va tomber car le Peuple algérien en a décidé ainsi! Tous les serviteurs de terrain de cette dictature (policiers, juges, magistrats, journaleux,…) vont le payer très cher et leurs enfants et petits-enfants porteront la mention de harkis de la révolution de 2019… l’Histoire est sans pitié, elle fabrique des Héros mais aussi des traitres!

    92
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.