Grèves annoncées, scandales révélés, citoyens mobilisés : le pouvoir agonise

GS grève générale
Gaïd-Salah ne peut aller plus loin dans la répression. Il le sait. PPAgency

Par Abdelkader S. – L’annonce d’une grève générale par de nombreux syndicats sera-t-elle l’élément déclencheur de la chute tant espérée du régime dictatorial qui a pris les rênes du pouvoir de façon illégitime après la démission forcée de Bouteflika ? La poursuite du Mouvement de contestation populaire et son renforcement de semaine en semaine, s’ils n’ont pas persuadé les tenants du pouvoir de fait à «dégager», comme le réclament des millions de citoyens depuis huit mois, n’en ont pas moins ouvert la voie à de nouvelles formes de contestation et élargi le champ de celles-ci à de nombreux secteurs.

«C’est la poursuite des manifestations qui finira par faire tomber le régime de Gaïd-Salah de façon indirecte, car les changements viendront de l’intérieur de l’institution militaire», soulignent des sources informées. Ces dernières en veulent pour preuve les dossiers fuités ces dernières semaines qui concernent des officiers supérieurs véreux, dont notamment le chef d’état-major et ses proches collaborateurs. «Le Hirak encourage les officiers honnêtes à dénoncer les graves dérives morales qui ont gangréné l’armée depuis que Gaïd-Salah a été nommé chef d’état-major et vice-ministre de la Défense par Bouteflika en remplacement du défunt général Mohamed Lamari», notent ces sources.

«Une grève générale dans un secteur aussi sensible que celui de l’éducation nationale devrait déboucher sur une série d’autres débrayages dans de nombreux autres domaines d’activité, car ce n’est pas de revendications sociales spécifiques qu’il s’agit, mais d’une action politique nationale qui s’inscrit en droite ligne dans le Mouvement de contestation populaire, qui a énormément gagné en maturité au fil des semaines et est résolu à se poursuivre jusqu’à la victoire du peuple sur les résidus du système Bouteflika», relèvent nos sources qui estiment que la récente manifestation des supporters d’un club algérois participe également de cette colère généralisée qui va accélérer la chute du régime.

«Les tenants du pouvoir se savent condamnés à lâcher les rênes, et s’ils retardent cette échéance, ce n’est que parce qu’ils savent tout aussi bien qu’ils devront rendre des comptes pour avoir mené le pays vers une crise politique périlleuse et une catastrophe économique aux conséquences désastreuses à court terme, uniquement pour sauver leurs propres intérêts», notent nos sources, en ajoutant que «la loi sur les hydrocarbures et le boycott massif évident d’une élection imposée à partir d’une caserne seront le coup de grâce qui contraindra le pouvoir de fait au retrait, malgré lui, lorsqu’il aura abattu toutes ses cartes et que le peuple aura enfin triomphé de la dictature». «Car, concluent nos sources, Gaïd-Salah ne pourra pas aller plus loin dans la répression, sachant que pour accomplir sa sale besogne, il ne s’appuie que sur les services qu’il a régentés au sein de l’armée, à savoir la direction de la sécurité intérieure et la direction de la sécurité de l’armée, l’institution en elle-même n’étant pas prête à le suivre dans sa folie des grandeurs».

A. S.

Comment (35)

    Brahms
    21 octobre 2019 - 11 h 09 min

    Le gros défaut en Algérie c’est que les fonctionnaires ne travaillent pas, ils s’adonnent à la corruption donc forcément, vous avez un décalage dans la société. Pleins d’histoires avec les douaniers d’Alger, d’Oran, combien de citoyens pourraient vous raconter un tas d’arnaques financières ? Vous déposez plainte, rien n’est traité, ça traîne en longueur pendant des années, les maires ne font rien, absent sans arrêt, dans la semaine ils travaillent à peine 10 heures. Le wali, même chose, lunettes de soleil, en mode balade, sans arrêt en mission, téléphone, parlote, rendez vous mais sur le terrain pour l’avancement des travaux on verra dans 10 ans, 15 ans ou +. En attendant, Khellil s’est barré avec 140 millions d’euros, Saïdani vit à Paris dans les beaux quartiers avec 300 millions d’euros, Bedjaoui le fils a pris 900 millions d’euros et joue au playboy à Dubaï tandis que son père vit dans un luxueux appartement à Paris acheté à une saoudienne pour 3,5 millions d’euros, Bouchouareb nous a lui collé Renault et ses usines de montages avec des kits SKD/CKD qui coûtent une fortune en devises via des commissions occultes où (Rachida Dati aurait pris 900 000 €) dans les signatures pour se sauver à Paris dans ses luxueux appartements puis vers le Liban afin d’échapper au mandat d’arrêt international c’est à dire l’équivalent d’une mise en examen. Voilà, où nous en sommes et les gens ne veulent plus de ce système de corruption qui ne crée que des inégalités, carences, retard, bazar, permettant à des privilégiés d’amasser des fortunes puis de se sauver à l’étranger.

    7
    2
    mokrane
    21 octobre 2019 - 0 h 31 min

    C’ est pas triste de voir ça franchement hein ?? Une ministre qui méprise à ce point une citoyenne Algérienne ?? Où vit on ya rabi où ??!!!! C’ est quoi ces gens, c’ est qui?? Quel est leur foutu problème au juste … ?!! Ces quoi ces caractères de m… ?? Ils cherchent quoi ???!! Faite quelque chose vite !! Il commence en y avoir marre de ces … qui se prennent pour dieu ! On commence à sérieusement perdre patience !!!!!! https://youtu.be/chNOASCw6CM

    25
    1
    Zaatar
    20 octobre 2019 - 20 h 48 min

    Zeroual se présente à la présidentielle du 12 Decembre….voilà encore un coup sorti directement du chapeau magique du pouvoir. Car sinon, étant un acteur à part entière dans ce qui fut le complot contre l’armée et l’état ou sont condamnés les quatre en question dont hanoune, comment se fait il qu’il n’ait pas été entendu en tant que témoin, ni n’a été confronté aux accusés en présence du juge. Moi je dirais que Zeroual roule pour Gaid Salah 100 a l’heure.

    38
    4
      Anonyme
      21 octobre 2019 - 6 h 45 min

      C’est vrai ce que tu dis. ZEROUAL a toujours montré qu’il n’aimait pas l’Algérie…D’ailleurs il vit toujours en Algérie ! Au lieu de faire comme tout le monde et se tirer à l’étranger avec la caisse…Tu as raison : en 20 années de Bouteflika, je dirais même depuis l’indépendance, on n’a jamais rien de pire qie ce qu’on vit ces derniers mois…Heureusement que les lanceurs d’alerte patriotique comme toi veillent ! Et le peuple algérien te rendra grâce de ton amour désintéressé pour l’Algérie

      1
      9
      Lghoul
      21 octobre 2019 - 14 h 13 min

      Zeroula ou pas Zeroual, rien, aboslument rien ne changera les objectifs du peuple. Alors si la ruse « X » ne marche pas ils utilisent la ruse « Y ». S’ils avaient 1 gramme d’honnêteté, ils auraient proposé une solution il y a 8 mois. Mais depuis, la seule chose qu’ils font est de tricher, de ruser et de mettre les bâtons sur notre chemin. Comment croire une dictature militaire qui a jeté tout le monde en prison ? Comment croire une diactature militaire qui essaye des astuces pour tromper le peuple depuis le 22 février ? Alors rien ne sera pris au sérieux par le peuple tant qu’ils continuent dans leurs jeux et leurs ruses. J;ajouterai aussi qu’il est trop tard pour eux. Le peuple peut attendre, pourra les toucher ou ca fait mal – l’exportation du pétrole – Le peuple peut attendre. Seuls eux sont pressés pour nous mettre devant le fait accompli. Alors la ruse ne marche plus.

      Lghoul
      21 octobre 2019 - 14 h 30 min

      @Zaatar – 20 octobre 2019 – 17 h 32 min
      Quand on a affaire a un pouvoir vorace et goinfre dont l’appétit pour le gain facile et la corruption n’a pas de limite, il faudrait le taper la ou ça fait mal: La source de l’argent qu’il utilise pour corrompre et acheter de l’aide des mercenaires internationaux: Le pétrole et le gaz ainsi que toute la logistique de transport et d’exportation qui y va avec. Leurs maitres ne seront pas contents du tout si leur pétrole et leur gaz ne sont pas livrés a temps. Chez leurs maitres, le temps c’est l’argent, mais chez les analphabètes trillingues qui veulent nous imposer une dictature sans limites, gagner du temps c’est perdurer au pouvoir. Alors ni les hopitaux et ni la Sonelgaz ne doivent être touchés. Sonatrach doit être le premier tir de sommation. On verra s’ils seront contents …

      Lghoul
      21 octobre 2019 - 14 h 45 min

      @Anonyme – 15h15min – Je n’ai aucune vengence personnelle envers quiconque mais je n’ai aucun sentiment de sympathie envers quelqu’un qui a emprisonné un ancien moudjahed malade de 86 ans parce qu’il a dit son opinion ou une toute jeune fille parce qu’elle a mis un T-shirt portant l’emblème Amazigh. Depuis quand l’emblème Amazigh est devenu synonyme de crime en Algérie ? Depuis que ce dictateur ignare de 80 ans est arrivé par la force et la ruse pour occuper 1000 emplois et imposer sa loi telle qu’il la conçoit alors que le chômage bat son plein. Comment un être normal pourra avoir un brin de sentiment humain envers un revanchard dépourvu de tout humanisme pareil ? Et tout cela pendant que ses fils se la coulent douce a paris, la capitale de França – et nous, apparement son « hizb » – avec des Mercedes Benz et après que l’un d’eux ait brûlé en « Live » des coupures de 100 dollars US !!! L’arrogance a son appogée !!! Pendant ce temps, les citoyens algériens cherchent les poubelles la nuit !!!! A vous de juger qui est le vrai psychopathe et qui est le revanchard.

    Zaatar
    20 octobre 2019 - 17 h 32 min

    Abattre H’mida n’est pas chose facile, et tous doivent le reconnaître. Maintenant, la solution vient d’être murmuree balbutie, esquissee..c’est la grève générale. Si les syndicats en parlent il faudrait que tous les algeriens s’en saisissent, car il n y a que l’arrêt de toutes les activités du pays qui fera tomber ce pouvoir. Autrement, tant que les moyens de production, même au ralenti, sont encore fonctionnels, ils serviront en premier le pouvoir et c’est le peuple qui en pâtira. Je donne un exemple, si Sonelgaz fait grève mais laisse un service minimum, ce minimum d’énergie ira d’abord au pouvoir et le peuple s’éclairera à la bougie. Meme chose pour toutes les autres productions. Et donc il faut que tout s’arrête. Les administrations liées au pouvoir tomberont toutes seules comme des fruits pourris.

    57
    8
    Felfel Har
    20 octobre 2019 - 15 h 27 min

    Je suis de ceux qui croient que les événements que nous vivons sont similaires à ceux qu’ont vécus nos parents quand ils faisaient face à l’administration coloniale française qui a, sans succés, alterné la carotte et le bâton, en faisant de vagues promesses d’un avenir meilleur et en procédant aux arrestations et aux sanctions collectives. Pour quels résultats?
    Le peuple algérien avait alors su déjouer les plans les plus machiavéliques en décidant d’entamer des mouvements de masses au moment les plus propices, notamment quand les yeux de la planète se focalisaient sur la question algérienne. Le FLN, au plus fort de sa légitimité de représentant réel du pays, appelait à une grêve générale et le peuple y a unanimement répondu. Ce coup de boutoir, suivi par d’autres actions (marches et manifestations du 11 décembre 1960), ont fait comprendre à la France que l’indépendance de l’Algérie était inéluctable. Free at last!
    Puisque l’Histoire tend à se répéter, pourquoi se priver de déclencher une grêve générale de deux jours (la veille et le jour des prétendues élections, soit le 11 et le 12 décembre 2019) pour faire échouer le rêve de GS. La communauté internationale sera difficilement convaincue que le futur pantin que GS et sa mafia affubleront du titre de président (le pape des fous, popularisé par V.Hugo dans le Bossu de Notre-Dame) a bel et bien été plébiscité. Oui, sans doute, par les fantômes qui ont pris d’assaut les bureaux de vote! MDR! Difficile de faire mieux en matière de prestidigitation, n’est-ce pas?
    « The only fear we have to fear, is fear itself… » (La seule chose dont nous devrions avoir peur est la peur elle-même) Franklin D. Roosevelt. Chers compatriotes, osons! Brisons le mur de la peur!

    59
    12
    voiture algérienne
    20 octobre 2019 - 14 h 12 min

    A un moment donné il faut actionner le levier de vitesse : Rétrograder ou passer à la vitesse supérieure !
    Parceque les « sortants », eux, s’empressent de soutirer les derniers sous : Contrats corrompus, tractations malsaines, fonctionnaires à l’etranger…Il y en a même ceux qui se mettent déjà à genoux, crachant sur leur pays, devant les pouvoirs des pays potentiels d’accueil ! Acheter des biens illicitement à l’etranger sous les noms de membres de la famille ne servira à rien le jour J, jour (bientôt) où le peuple réclamera son dû d’une manière ou d’une autre.

    42
    8
    Marcus Leo
    20 octobre 2019 - 13 h 16 min

    Quid du pouvoir?

    Le déclenchement de la lutte contre le pouvoir colonial a été décidé et voulue par des civils.
    L’organisation de la lutte a été conçu par des civils.
    Les premiers combattants étaient des civils.
    La décision de structurer ces combattants, civils, en une armée a été voulue par des civils,
    qui avaient décidé de la primauté du politique sur le militaire…Qui doit se soumettre? Qui est le pouvoir?

    N’as t’on jamais vu un enfant dire à ses parents la façon dont il faut gérer le foyer familial?

    23
    7
    Socrate
    20 octobre 2019 - 12 h 06 min

    Seule une grève générale dans le secteur pétrolier fera reculer ce régime. Sinon vous pourrez manifester vendredi après vendredi, cela ne les fera pas changer d’un iota.

    58
    30
      Lghoul
      20 octobre 2019 - 12 h 38 min

      En effet leurs commanditaires etrangers, ceux qui ferment les journaux et les TV qui aident un peu le peuple vont avoir froid cet hiver. Il verront qu’ils courent un gros risque quand ils pietinent la democratie en soutenant les dictatures pour du fric. Alors le resultat certain est qu’ils perdont leurs dictateurs et notre fric bientot. Dorenavant ils perdront tout.

      51
      10
      Karim
      20 octobre 2019 - 13 h 04 min

      Leurs commanditaires auront froid cet hiver. Ils verront le resultat pour avoir soutenu a dictature pour de l’argent en ignorant la democratie et les droits de l’homme. Le petrole sera la prochaine arme pacifique anti dictateurs.

      49
      7
      Elephant Man
      20 octobre 2019 - 13 h 18 min

      @Socrate version sioniste
      Qu’avez-vous à dire à vos GJ….
      Une ÉNIÈME grève BIDON à la SNCF ….ou pourquoi pas une grève dans TOUS les secteurs d’activité en France c’est ça si l’on suit votre logique….
      MONTREZ l’exemple !

      9
      48
        azul
        20 octobre 2019 - 16 h 13 min

        @ lelephant
        Chaque nationaliste juif est un agent potentiel des renseignements américains. Les nationalistes juifs pensent que leur nation a été sauvée par les États-Unis.

        10
        8
      azul
      20 octobre 2019 - 16 h 44 min

      @ socrate
      Le pétrole est un champ magnétique qui attire les forces armées.

      13
      9
    Action Réaction
    20 octobre 2019 - 11 h 58 min

    Le « Hirak » est comme une réaction nucléaire, un processus irréversible une fois déclenché mais l’atome bien utilisé donne un énergie bénéfique incommensurable mal utilisé donne une destruction inimaginable.
    Soyons prudent, restons toujours pacifique et uni, pour ne pas se faire avoir par la « Issaba ».

    34
    8
    57
    20 octobre 2019 - 11 h 32 min

    tous algérien tous égaux on revendique la libération de tous les détenus sans distinction de d age de sexe de classe de couleur ou d ethnie,,,,, tous

    52
    8
      Droits de l'Homme
      20 octobre 2019 - 21 h 08 min

      Y compris les athées et non musulmans … J’espère !!!

      35
      1
    lhadi
    20 octobre 2019 - 10 h 52 min

    Beaucoup de révoltes échouent parce que l’idée révolutionnaire n’est pas partagée par tous.

    Commencer une révolution est facile ; la continuer et maintenir son élan, là est la difficulté. D’où la nécessité d’analyser dans le détail la situation avant d’initier quoi que ce soit. Toute action doit être entreprise dans le cadre d’une stratégie.

    La conception de la lutte, dès l’origine, détermine le succès ou l’échec de la révolution.

    fraternellement lhadi
    
([email protected])

    15
    50
      Anonyme
      20 octobre 2019 - 11 h 53 min

      Vous avez raison.
      Et beaucoup de hyènes se sont infiltrées dans le mouvement du hirak pour régler des comptes personnelles bien loin des aspirations du hirak…

      15
      54
        FILSDECHAHID
        21 octobre 2019 - 3 h 40 min

        BENSALAH LE MAROCAIN EST UN GRAND BANDIT ET AMI INTIME DE bouteflika DEPUIS PLUS DE 65 ANS C’ÉTAIT DES VOISINS A OUJDA MAROC

        YETNEHEW GAAAA33 INCHA ALLAH

        ALLAH YARHAM ECH’CHOUHADA

        MR. CHERGUI.

        3
        2
      Lghoul
      20 octobre 2019 - 12 h 12 min

      Ils ne se cachent meme plus. Ils agissent ouvertement.
      Alors Sachez une chose: On a bien commence et on terminera TRES TRES BIEN. Conseille plutot a ton pharaon de preparer sescvalises avant qu’il soit trop tard.
      Wallah le peuple ne vous lachera jamais et tous ceux qui ont fait du mal payeront. Bientot le peuple vous Montreal qui est « MOUL DDAR ». Vous serez paralyses. Pour les offres d’emplois, vous perdez votre temps. Si c’est pour nous reperer que tu laisses ton adresse email, personne ne mordra a l’amecon car on sait exactement qui tu es et d’ou operes tu. De ben aknoun, de vos labos desesperes. Une chose est sure: VOUS ETES CUITS ET NOTRE REVOLUTION REUSSIRA ET NOTRE PEUPLE VAINCRA VOTRE SYSTEME MALEFIQUE ET SATANIQUE.

      48
      11
        Anonyme
        20 octobre 2019 - 15 h 15 min

        @lghoul

        Pourquoi tu dis nous et on quand tu parles que de toi?
        C’est toi le guide suprême du hirak??
        Du peuple algérien ??

        7
        45
          Lghoul
          20 octobre 2019 - 16 h 51 min

          J’en fais parti du Hirak et je le soutiens de tout monde coeur. Donc je me peut me permettre de dire « nous » pour me distancer des mercenaires qui ont vendu leur ame au diable et a un vieillard psychpathe de 80 ans.

          41
          12
          Anonyme
          20 octobre 2019 - 19 h 20 min

          Le nous tu l’utilises pour imposer ton regard et ta vision…le psychopathe de 80 ans rigide et têtu n’a rien à t’envier…Sinon faire partie du hirak ne signifie absolument pas que tu puisses parler en son nom… J’en fais partie et je n’adhère absolument pas à tes desseins et vengeances personnelles… l’Algérie a besoin d’un autre niveau. C’est pas toi

          3
          31
    DJAMEL AIT HAMOUDI
    20 octobre 2019 - 10 h 37 min

    Une chose est sûre et entendue par l’ensemble de nos concitoyens, aucune action violente ne sera entreprise entre nous. Les éléments de la police comme de l’armée sont comme nous.

    La seule solution pour en finir avec cette poignée de généraux et faire plier les états étrangers qu’ils les soutiennent est la grève générale.

    Il faut agir dans tous les secteurs privés comme les services publics et principalement dans les secteurs pétroliers.

    Les travailleurs doivent rejoindre le peuple du vendredi et nos enfants du mardi pour mettre un terme à cette vendetta de la souveraineté du peuple Algérien.

    Pour un avenir choisie entrons tous dans une grève générale le 1er novembre 2019.

    Vive le Hirak, Vive l’Algérie 2

    56
    10
    57
    20 octobre 2019 - 10 h 09 min

    il n y plus plus pour longtemps le pouvoir (pardon)les résidus sont entrain de lâcher et pourra ouvrir les portes des cellules nous même et enfermer ceux qui on trahis leurs sermons envers la justice alors que rien ne les forcer
    le peuple ne pardonne pas les incrédules

    37
    8
    Chibl
    20 octobre 2019 - 9 h 47 min

    Ce pouvoir tombera il n y a aucun doute et quand il tombera il ne fera aucun bruit, le peuple se réveillera un beau matin et ce pouvoir ne sera plus là.
    Il y a des images qui ne trompent pas, rappellez vous le jour où Ouyahia, Bouchard,Amara Benyounes devant le cadre, avez vous remarquez leurs visages, ils avaient une peur bleue.
    C’est exactement la même peur sur le visage des ministres a l’occasion de la loi sur les hydrocarbures, exactement la même.
    Ce pouvoir agonise, il sait qu’il va mourir bientôt.
    TAHYA EL DJAZAÏR.

    47
    9
    Lghoul
    20 octobre 2019 - 9 h 18 min

    Puisque le peuple ne beneficie de rien, ce sera le tour du petrole et du gas ainsi que les ports d’exportation. J’ai vu un film sur YouTube sur oran et je ne voudrai pas croire que des quartiers de la 2ieme ville d’Algerie croulent sous des decombres. Le peuple est totalement abondonne. Je suis certain qu’il y a des villes et tegions pires. Le pouvoir qui a dure 20 ans et dilapide 1 trillion de dollars abandonne le peuple et ne se concentre que sur le remplissage des poches des etrangers, les detournements, les mensonges et la deception contre le peuple et devient pire que l’apartheid. 20 ans de fiasco total avec des moyens gigantesques est une preuve que le travail de ce pouvoir est la destruction du pays. Il est donc du devoir de tous et toutes de les combattre sans relache jusqu’a ce qu’ils disparaissent a jamais de notre pays. Cette fraternite maconique est l’ennemi principal de peuple. Ils ont depasse toute forme de colonialisme car ils veulent se maintenir au pouvoir par tous les moyens qui t a vendre ce qui reste du pays. L’avenir du peuple est leur dernier soucis.

    55
    7
      Anonyme
      20 octobre 2019 - 10 h 35 min

      Il y a des ksours au sud du pays qui vivent à l’age de pierre.

      17
      7
    Anonimaoui
    20 octobre 2019 - 9 h 04 min

    Je ne crois pas que le salut de l’Algérie viendra du cercle restreint du commandement militaire car toute sa composante est acquise totalement à AGS qui a eu tout son temps sous le règne du n… en charette pour choisir ses hommes les plus fidèles et surtout les plus serviles. Tous les hauts gradés susceptibles de lui tenir tête ont été écartés dès son installation à l’état major . Donc le salut du pays ne viendra que du peuple .

    50
    6
    Klaw Lebled
    20 octobre 2019 - 9 h 01 min

    Ou lazam yet-nahaw Gaa! Je le dis et je le redis, le DRS/ FLN SONT PASSIBLES DE TRAHISON! Leur choix délibéré de gouverner l’Algérie comme leurs possession et où le népotisme devient un de leur Partie politique et la hogra taa e’chaab comme un déni légiféré alors each mazal? Aujourd’hui le Hirak et par la force des choses est devenu la Partie que tous les algériens et algérienne aspire avoir et leurs marches de chaque vendredi le déni au pouvoir corrompus. Bi idhni Allah,y’aura pas de vote ou TET-NAHAW GAA.

    25
    7
    ABOU NOUASS
    20 octobre 2019 - 8 h 46 min

    La première action serait de faire grève générale dans toutes les exploitations des puits de pétrole et de gaz, pour étouffer économiquement ces rentiers de malheur, l’argent étant leur seule raison de rester.

    Ensuite bloquer aussi les services de l’Education nationale, synchroniser les grèves des différents autres secteurs d’activité tels les Chemins de fer, les aéroports, l’industrie chimique, les pompiers, les ports de marchandises etc…
    Les syndicalistes doivent se mettre d’accord et agir vite pour étrangler cet Hippopotame.

    Gaid salah risquera un AVC en constatant les dégâts !

    60
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.