Les manifestants libanais brandissent le drapeau algérien en guise d’exemple

libanais drapeau algérien
Face à des manifestants pacifiques, le pouvoir est paralysé. D. R.

Par Mohamed K. – Les citoyens libanais ont brandi le drapeau algérien aux côtés de l’emblème du pays du Cèdre lors des manifestations qui se sont déclenchées depuis quelques jours à Beyrouth et dans d’autres villes. La colère des Libanais a été provoquée par la chute drastique du pouvoir d’achat et la propagation de la pauvreté qui a pris des propensions inimaginables.

En brandissant le drapeau algérien les images sont diffusées sur les réseaux sociaux , les manifestants libanais veulent non seulement donner à leur mouvement de protestation une coloration politique, mais lancent un message à l’ensemble des peuples du Moyen-Orient et du Maghreb pour suivre l’exemple du peuple algérien, qui se bat pacifiquement contre le régime en place de façon ininterrompue depuis huit mois et sans jamais céder aux provocations des symboles du système Bouteflika qui ont, dès le début, cherché à faire dévier le Hirak de la ligne de conduite non violente qu’il s’est tracée résolument.

Les manifestants algériens ont fait prendre conscience aux peuples de la région, qui ont vécu les soulèvements du printemps 2011, que les anciens modes de contestation, basés sur la confrontation violente avec le pouvoir, finissent toujours par renforcer ce dernier, provoquer une répression féroce et rétrécir davantage le champ des libertés. Contrairement à l’Irak où les manifestations ont fait plusieurs morts et blessés, au Liban, les citoyens qui expriment leur colère contre la mauvaise gouvernance d’un richissime Premier ministre inféodé au régime rétrograde des Al-Saoud, ont choisi la voie pacifique pour faire entendre leur voix.

Face à des manifestants révoltés mais qui protestent dans le calme, le régime, que ce soit en Algérie, au Liban ou ailleurs, est neutralisé car il est ainsi empêché de faire usage de la force de façon brutale, comme cela s’est passé il y a bientôt huit ans durant le «Printemps arabe» qui a eu pour conséquence l’éclatement de guerres civiles en Libye, au Yémen et en Syrie et le retour des militaires au pouvoir en Egypte.

La Révolution algérienne du sourire est en passe de devenir une référence dans le monde. Elle deviendra tantôt l’école par excellence de la lutte moderne pour le recouvrement des droits quand elle aura enfin triomphé du régime autoritaire de Gaïd-Salah.

M. K.

Comment (21)

    LIBERTAD
    21 octobre 2019 - 9 h 16 min

    Laboureur, demenageur, patissier, etc.., sont des metiers honorables par contre : detourneur de fonds, voleurs en col blanc, trafiquants en tout genre, soudoyeurs, et j’en passe, sont à bannir du Pays.

    Vive le peuple… Et gloire à nos martyrs,,

    12
    1
    Anonyme
    21 octobre 2019 - 7 h 01 min

    Le monde entier nous regarde, ne baissons pas les bras tout près du but. On va démontrer à tous ces peuples opprimés qu’on peut y arriver pacifiquement. Après avoir libéré le pays de cette junte militaire de Gaid, tous les pays du Moyen-Orient et du Golf feront la même chose. C’est pour ça que les émirats promettent à Gaid des milliards de dollars pour tenir le coup

    26
    7
    Vroum Vroum 😤..
    20 octobre 2019 - 21 h 06 min

    Précision..en Libye et Syrie et Yémen ou Irak c’est pas des guerres civiles mais une tentative de Déstabilisation venue de l’extérieur , prémédités…. qui rentre dans le fameux plan Remodelage du Moyen-Orient Élargit jusqu’en Afrique du Nord… On entend souvent « Guerre civile  » en Libye et Syrie , revenons en 2001 juste après l’opération US de Destruction Contrôlées du WTC (maquillés en attentat Terroriste ) , le Général Wesley Clark declare que les USA , le Pentagone a décidé de détruire (renverser les Etats ) Sept Pays dont la Libye , Syrie….ect . Donc dire Guerre civile en Syrie ou Libye…c’est loin de la réalité . .

    38
    5
      Anonyme
      21 octobre 2019 - 7 h 15 min

      Cette sociologie à la va vite est typiquement de la junte d’Alger qui a toujours cru que le système arabislamique n’obeit pas aux règles de la sociologie. Ainsi en blindant l’arabisme de son islamisme l’Algérie arabe devint l’Algeristan et un bouillon insipide mais permet de bouffer la chaire en paix.

      11
      5
      Anonyme
      21 octobre 2019 - 13 h 43 min

      Tout a fait ,ce ne sont pas des guerres civiles mais plutot des nations libres et independantes qui ont ete agrssees et detruites puis envahis par des mercenaires jihadistes pour mener des guerres destructrices par procurations pour le compte de la France de l Allemagne et des USA sous la banniere sioniste et avec la collaboration des potentats Arabes du Maghreb et des pays du golfe..

      9
      3
    Chibl
    20 octobre 2019 - 20 h 56 min

    Aux dernières nouvelles El Gaid Salah libanais a interdit le port du drapeau algérien pendant les manifestations pacifiques.

    34
    5
    Anonimaoui
    20 octobre 2019 - 18 h 30 min

    Pour donner le meilleur exemple à suivre par tous les peuples opprimés de la Terre, encore une fois les Algériens, les vrais pas les vendus aux étrangers, doivent réussir leur révolution populaire et pacifique et lancer les bases solides et indestructibles d’une république réellement démocratique, réellement populaire et réellement sociale. Courage peuple valeureux, la liberté est à portée de main.

    56
    11
      Momo
      20 octobre 2019 - 23 h 53 min

      Le fait que nous ne soyons pas les seuls au monde à résister aux oppressés et que cette résistance nous donne le courage d’aller de l’avant et d’entraîner beaucoup d’autres peuples qui se demandent comment faire pour s’en sortir .
      Et quand tous nous réussirons, nous négocierons d’égal à égal avec les occidentaux. Ils sauront alors qui nous sommes vraiment. Pas des bougnouls à qui n refusé des visas mais des citoyens qui n’auront plus besoins de visas car il y a dans leurs pays tout ce qu’il faut pour réaliser leurs rêves d’un avenir meilleur. Ils sauront aussi qu’on ne brade plus nos ressources mais qu’on les valorise au mieux de nos intérêts.

      54
      2
    Momo
    20 octobre 2019 - 17 h 15 min

    Le mal de tous ces pays est d’être gouvernés par des valets de l’occident. Ces dictateurs ont été adoubés par les anciennes puissances coloniales parce qu’ils leur offraient la garantie de la perpétuation du système colonial sans la présence de colons.
    Brader nos ressources et nous maintenir dans un état d’asservissement permanent, c’est leur seul agenda politique et le seul contrat moral qu’ils ont avec leurs commanditaires.
    Maintenant, on réalise que tous les peuples de cette région souffrent, se révoltent et demandent pacifiquement la fin de ces systèmes corrompus.
    Que l’on soit à Alger, Rabat, Tunis, Tripoli, Caire, Oum Dorman, Beyrouth, etc. on retrouve le même décor abject: Dictateur vassalisé d’une part et peuple clochardisé d’autre part.
    Il est donc venu le temps de se départir de cette peur paralysante qui consiste à ne pas pouvoir envisager le futur que sous le spectre de la domination et de la tutelle militaires. Il y a bien un autre futur qui est le propre de l’homme et non celui de l’esclave. C’est celui de la démocratie, de la justice sociale, du progrès. En un mot comme en mille, c’est celui de la LIBERTÉ !

    54
    7
    Vol et recel de nos richesses
    20 octobre 2019 - 16 h 44 min

    Il faut que les chancelleries étrangères et les investisseurs internationaux (je sais qu’ils sont très peu nombreux, mais on ne peut les appeler autrement) sachent que le principe d’effectivité qu’ils nous brandissent n’a pas lieu d’être pris en considération. Gaid Salah n’est pas le chef d’état, Abdelkader Bensalah est illégitime, Bedoui c’est encore pire. L’APN est formée de traitres, et c’est un cénacle frappé d’illégitimité lui aussi. Aussi tout accord, tout contrat d’achat ou de vente, qui touchent essentiellement les hydrocarbures et les minerais SONT NULS ET NON AVENUS et le peuple algériens remettra tout en question. Les richesses du pays indûment vendues par un dictateur à son seul profit, ignare, usurpateur de fonction, seront récupérées le moment venu en utilisant tous les moyens légaux et pacifiques. Mais tout dépendra. Il n’est pas question qu’un voleur vende nos richesses à des receleurs qui profitent de ce que le peuple est occupé par sa révolution pour s’en accaparer à vil prix. Personne n’est tuteur du peuple algérien, ni Gaïd Salah, ni Bensalah, ni Bedoui, ni l’APN, ni le pseudo Sénat, tous sont illégitimes et illégaux. Ce n’est pas parce que notre ANP est muette et vraiment muette maintenant qu’il faut la croire morte. Nous lui restons fidèles et sommes certains qu’elle rejoindra son peuple dans sa lutte pour préserver la paix, la liberté, les richesses qui nous appartiennent à nous et à nos enfants.

    51
    9
    INDÉPENDANCE ÉCONOMIQUE !
    20 octobre 2019 - 13 h 52 min

    Sauf que le clan d’Oujda aux ordres de la France et CO. révise les lois sur les richesses du pays pour miner le prochain président ALGERIEN afin de perdre l’indépendance de nos richesses, mord de rire…Comme si que les lois ne s’annulait pas !!!

    28
    15
    ABOU NOUASS
    20 octobre 2019 - 13 h 47 min

    Le premier printemps est bien celui d’avril 1980 , lorsque les premiers bourgeons ont fini d’éclore.
    Nul ne peut usurper l’histoire du pays et de ceux qui se sont rebellés contre Boumediène au début des années 70 et surtout contre Chadli en avril 80 , ce qu’on a appelé le printemps berbère.
    Ceci pour l’information.

    Maintenant que le peuple s’est uni pour la même cause , et j’en suis très content, nul ne peut nous diviser car nos frères arabophones ont tout compris maintenant la manipulation du pouvoir pour asseoir ses visées destructrices du pays et de son économie.

    Je salue , par voie de conséquence, l’osmose réussie entre les différentes régions du pays pour contrer le
    projet diabolique mis en action par cet état major de traitres depuis 1962.

    Ben Mehidi, ABane, Krim , Khider, Amirouche , Si El Houes , Ali la pointe , Boudiaf et bien d’autres martyrs vous observent et vous encouragent.

    Bouregaa et les autres détenus du hirak vous félicitent.

    Gloire au Peuple algérien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    69
    17
    Anonyme
    20 octobre 2019 - 12 h 34 min

    Les Algériens avaientt un handicapé comme président mais les Libanais c’est pire ils ont un drogué comme premier ministre …

    27
    10
    icialG
    20 octobre 2019 - 11 h 57 min

    CHER frères libanais nous sommes heureux de vous offrir le hirak prenez en soin ne vous en prenez pas aux policiers ni a l armer « photo » (khawa khawa) considérer les comme alliés,et compagnons ils sont déjà vos frères

    36
    20
    57
    20 octobre 2019 - 10 h 31 min

    c est bien ce que je disais ,,,,vive nous a bas les résidus « le pouvoir a cesser avec les boutef « a bas caid qui a trahi son chef (son) peuple (son) pays la justice ses complices sa famille sa fonction (son) armer ,, a son honneur,,? -y connais pas- et lui même
    ,,,,, ,,,,,,,

    52
    12
    Anonyme
    20 octobre 2019 - 9 h 56 min

    Le peuple algérien a retrouvé sa grandeur et donne l exemple par une lutte pacifique qui lui demande de la persévérance et du courage.
    Le printemps algérien a eu lieu en 1988 bien avant les autres en 2011 ,et a été durement réprimé dans le sang .
    Les algériens ont une longue expérience de la lutte et ne veulent plus qu il y ait des victimes innocentes broyés par la machine du pouvoir.
    Vive l Algérie, vive les algériens ..

    64
    13
      Non
      20 octobre 2019 - 11 h 44 min

      Le printemps Algerien a eu lieu en 1982 d’abord.

      55
      13
        Anonyme
        20 octobre 2019 - 14 h 49 min

        Effectivement dans une partie de l Algérie mais en 1988 c était dans tout le pays..

        25
        11
    Flic Flac
    20 octobre 2019 - 9 h 47 min

    Espérons que tout les tyran.
    Tous les traîtres.
    Tous les mafieux voleurs truands.
    Tombent tous les uns après les autres.
    Incha-Allah.

    60
    9
      Chibl
      20 octobre 2019 - 11 h 51 min

      Le drapeau algérien est Brandi en Palestine en symbole de lutte armée contre le colonialisme et maintenant brandi au Liban en symbole de notre lutte pacifique contre le colonialisme de l’intérieur.
      Notre HIRAK a pris une dimension internationale, ce pouvoir tombera et il fera tombé avec lui tous les pouvoirs injustes de la zone MENA.
      Notre combat est juste, Sinon les autres peuples ne le prendrai pas en exemple YA SI EL GAID.

      49
      16
      Algerien ou nass vu
      20 octobre 2019 - 14 h 25 min

      On s’en fout. Oumbaad en 1980. Il faut regarder maintenant en 2019. Arretons avec ces getoisations. Une bonne fois pour toute on est Algériens d’abord et ce qu’on veut après. Il faut rester unis dans le combat contre la tyrannie. Oumbaad vive les éléctions que le meilleur gagne.

      9
      35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.