Pourquoi le moribond Gaïd-Salah implore les faveurs du puissant Poutine

Sotchi Gaïd-Salah
Ahmed Gaïd-Salah. D. R.

Par Abdelkader S. – Entre assister à la cérémonie d’investiture du nouveau Président d’un pays voisin frère, démocratiquement élu et se rendre à Sotchi pour implorer les faveurs de la Russie dans cette phase cruciale de la crise politique en Algérie, Gaïd-Salah, vraisemblablement conseillé par son appareil diplomatique, désormais dédié à la défense des intérêts du système, a finalement décidé de tourner le dos au voisin et de dépêcher son porte-parole, Abdelkader Bensalah, auprès du puissant Poutine pour tenter, niaisement, de le gagner à la cause d’un régime agonisant.

Cette démarche, en tout cas, a le mérite de confirmer la distance qu’a prise le Kremlin vis-à-vis du commandement de l’armée en Algérie. Une distance dont les premiers signes sont apparus il y a quelques mois déjà lorsque l’ambassadeur de la Fédération de Russie à Alger, Igor Beliaev, démentait les propos que l’ancien secrétaire général du FLN Mohamed Djemaï lui attribuait, en les déformant pour faire accroire à un soutien de Moscou aux résidus du système Bouteflika.

L’ambassadeur avait affirmé que son pays suivait la situation qui prévalait en Algérie avec un intérêt soutenu mais ne s’ingérait aucunement dans les affaires intérieures du pays. Une gifle dont Gaïd-Salah semble encore ressentir la douleur au point de faire assumer à Abdelkader Bensalah la dégradante «mission de charme» face à un Vladimir Poutine, aucunement convaincu par le plaidoyer médiocre et mensonger de son interlocuteur intimidé, malade et bafouillant à l’image du système mourant qu’il représente.

«Les Russes ne sont pas bêtes à ce point pour s’appuyer en Algérie sur un Gaïd-Salah incultivé qu’ils ne connaissent que trop bien», affirmait récemment une source très informée à Algeriepatriotique. Or, les conseillers de Gaïd-Salah savent que la loi Khelil sur les hydrocarbures, sortie du fond du tiroir dix-ans après son élaboration par des experts américains, pour brader les richesses souterraines du pays contre le soutien de puissances occidentales et des «aides» financières de pétromonarchies du Golfe, notamment les Emirats arabes unis, est très mal perçue par l’allié traditionnel russe qui, tout en ne s’immisçant pas dans la crise algérienne – conformément à son principe immuable de non-ingérence –, ne se soucie pas moins de ses intérêts immédiats dans ce pays avec lequel il est lié par des liens historiques solides qui remontent à la Guerre de libération nationale.

Par ailleurs, expliquent des sources au fait du dossier, «Moscou ne s’acoquinera pas avec un régime provisoire, contesté et dont la durée de vie ne dépassera pas quelques mois», en précisant que la Russie «mise sur un partenaire important dans la région qui sera dirigé par un gouvernement crédible, avec lequel elle pourra envisager une relance des échanges fructueux et un renforcement des relations entre les deux pays».

A. S.

 

Comment (34)

    Brahms
    27 octobre 2019 - 16 h 48 min

    Mr Trump vient de liquider le terroriste Abou Badr El Baghdadi grâce à ses commandos d’élites (Delta Force) dans une opération héliportée. En face, il n’ y avait rien, le terroriste était dans une grotte avec ses marmots incapable d’aller au combat, de montrer du caractère, rien, juste bon à se cacher, à droite et à gauche.
    Ce terroriste a donc encore une fois salit l’islam avec son comportement pitoyable voulant battre les Américains avec une kalachnikov et le Coran alors que cela relèverait plus de la psychiatrie (soins).
    Dans la foulée, Mr Trump a dit qu’il fallait défendre notre pétrole du Moyen Orient et a proposé d’installer EXXON MOBIL compagnie pétrolière américaine afin de pomper toutes les richesses à vie. Voilà, où mène les combats de ces malades mentaux qui ont raté leurs vies vers une prédation de nos sous – sol (pétrole, gaz, uranium). J’ajouterai que l’islamisme est venu de la Cia américaine et des saoudiens en 1977 afin de combattre le communisme et pour détruire certains Etats Arabes ou africains donnant plus de 6500 milliards de dollars de dépenses inconsidérés et de dégâts matériels et humains considérables à travers le monde.

    4
    3
    Anonyme
    26 octobre 2019 - 21 h 25 min

    Qu’attendez-vous d’un général aculturé, et sans aucun fait d’armes?

    11
    6
      Anonyme
      27 octobre 2019 - 9 h 27 min

      « Qu’attendez-vous d’un » Caporal » acculturé »?rien ,Welou ,nada ,zéro un terme signifiant au départ le vide !son cerveau comme ceux de tout ses fossiles qui l’entoure se résume à un paysage lunaire .

      13
      7
    Anonyme
    26 octobre 2019 - 18 h 58 min

    La sortie du moribond Bensallah vient d’achever ce régime, à partir de cet instant on va commencer à compter le temps qui lui reste.

    14
    15
    Brahms
    26 octobre 2019 - 8 h 17 min

    L’Empire Russe face à un Etat moribond qui n’arrive même pas à faire un (Etat – nation).

    C’est comme un fumeur qui fume 02 paquets de cigarettes par jour et quand on lui dit, vous allez finir par avoir le cancer, il vous rit au nez pensant qu’il n’a que 22 ans et que la maladie cancéreuse n’arrive qu’aux autres. Le temps s’écoulant très vite, ce fumeur arrive à 45 ans et son état de santé se dégradant très vite chope le cancer. Il coure donc chez le médecin qui lui annonce vous avez un cancer en phase terminale, il vous reste de 1 à 3 mois à vivre ensuite capoute. Pris de panique le fumeur dit non, il tape des pieds et des mains, il cherche des remèdes de grands mères pour s’en sortir mais le cancer le ronge de l’intérieur. Alors, direction l’hôpital pour voir un bon médecin qui va lui proposer la (chimiothérapie qui tue les bonnes cellules comme les mauvaises cellules cancéreuses) et malheureusement le décès arrive car le système immunitaire ce fumeur a été détruit via la chimiothérapie qui est en réalité de la mort aux rats.

    Pour résumer, on est en réalité son propre médecin et il ne faut pas attendre d’avoir une maladie pour courir chez le médecin, la santé ça se protège, ça s’entretient donc ne pas croire que les autres Etats du monde vont régler vos problèmes qui perdurent depuis des décennies alors que vous en étiez à l’origine.

    15
    19
    Toufik Touaibi
    25 octobre 2019 - 23 h 09 min

    Vive notre Président d’Honneur Lakhdhar Bouregaa et Vive l’Algérie Libre et Démocratique.

    27
    19
    Momo
    25 octobre 2019 - 21 h 19 min

    La crise algérienne s’internationalise. Aujourd’hui, Guterres le secrétaire général de l’ONU a évoqué la situation politique dans le monde et la crise algérienne en particulier. Gaid Salah et quelques généraux félons ont tout fait pour qu’on y arrive à cette malheureuse situation. La junte savait que le pays finirait sous la loupe des instances internationales mais elle n’en a cure. Elle a dépêché le larbin en chef Bensalah en Russie pour qu’il aille plaider le cas de l’Algerie auprès de Poutine , histoire de le mettre dans la poche, sait-on jamais. Un veto russe sera toujours le bienvenu, si les choses dérapent en Algérie et que le conseil de sécurité soit appelé à se réunir, le cas échéant.
    Voilà pourquoi le vieillard moribond a profité de la rencontre russo africaine de Scotchi pour chercher la protection du Kremlin. Poutine est comme Trump. Il adore parler d’armement et de milliards de $ qui vont avec. Il ne donne jamais rien pour rien.
    Il est temps que des généraux honnêtes et nationalistes mettent le holà à cette situation qui ne peut plus durer. L’ONU ce n’est jamais bon quand elle commence à chercher des poux sur la tête d’un chauve. Généralement, elle en trouve toujours même si elle doit les fabriquer.

    25
    12
    Anonyme
    25 octobre 2019 - 16 h 46 min

    Ben dis donc pendant que notre pelle figue de caporal et ses pieds nickelés joue à la belote ,le stratège Poutine joue au Bridge AHAHHAHA!Ques qu’on a fait au Bon Dieu pour mériter des QI de pelle pareil !

    101
    27
      Anonyme
      25 octobre 2019 - 17 h 24 min

      C’est sur que Poutine ne joue pas dans la même cour que cette bande de plouc véreux qui écume les cabarets Parisien et se dore la pilule chez les baboucholatres du Golfe avec l’argent du peuple .Que voulez vous faire avec des goujats pareils doublés d’imbécile hors norme qui ont pillés le pays et nous ont couvert d’opprobre ?j’espère qu’ils passeront tous par le glaive de la justice avec la sentence qu’ils mérite .

      81
      25
    Felfel Har
    25 octobre 2019 - 16 h 41 min

    A cause de son intransigeance, de son entêtement, de son étroitesse d’esprit et de son refus de considérer d’autres options plus conformes à la volonté populaire, GS s’est tout simplement enfermé dans un piège dont la seule issue salvatrice est la porte de sortie… sans retour. Aucun pays ne lui sera d’un quelconque secours maintenant qu’il a inscrit le pays dans une confrontation avec le peuple qui, ne lui en déplaise, détient toujours sa souveraineté.
    Rien ne se fera sans l’approbation expresse du peuple, ce peuple que lui et ses affidés considèrent comme « taillable et corvéable à merci » (une expression qui date de la période médiévale). Toute partie qui serait tentée de lui apporter, en ce moment précis, aide et soutien, s’inscrirait sur la liste des ennemis du peuple et ce dernier ne les oubliera pas quand arrivera l’heure de rendre des comptes.
    Il n’y en a plus pour très longtemps! Le régime mafieux agonise, il a déja un genou à terre, il appelle au secours, mais personne ne lui viendra en aide. Ah! si GS pouvait prendre pour exemple ces éléphants qui sentant leur mort venir, se cachent pour mourir loin des regards de ceux qu’ils effrayaient.

    45
    27
      Anonyme
      25 octobre 2019 - 17 h 02 min

      Nullement besoin de remonter à l’époque médiévale !!!Les obèses bédouin de la péninsule chamelière à qui le caporal leur voue une dévotion sans faille pratique l’esclavage à grande échelle dans leur état croupion !

      72
      25
        Karass
        25 octobre 2019 - 19 h 24 min

        Et avec sa il y a une toute une pléiade d’inculte qui vont vous affirmer que oui oui les Algériens seraient les descendants de ces buveurs de pisse de chameau!

        39
        18
    Anonyme
    25 octobre 2019 - 16 h 02 min

    Quant un sois disant pouvoir, illégitime de surcroît, arrêtes et emprisonnent des gens parce qu’ils manifestent pacifiquement contre lui. C’est que ce pouvoir n’est absolument pas sûr de lui, il a une sacrée trouille, continuons à manifester à chacun sa manière .Ils finirons par tomber… tout comme un cocotier, lorsqu’on le secoue, les noix de coco finirons par tomber.
    Il ne faut pas abandonner, car il y a 1000000 de raisons pour éliminer ces malfrats qui ont confisqué le pouvoir et nos vies. Je paris que ce gouvernement et radioactif pour que l’opinion mondiale s’en mêle .La raison est toute simple, empêcher la maffia au pouvoir de dire que c’est la main de l’étranger …

    24
    23
    azul
    25 octobre 2019 - 15 h 46 min

    tu es un sale dictateur,tu finiras comme Ceaușescu

    95
    8
    LA HONTE POUR NOUS.
    25 octobre 2019 - 15 h 45 min

    Aujourd’hui j’ai honte de dire que je suis algérien.
    Autrefois je portais un pin’s du drapeau algérien sur le colle de ma veste.
    Et un fanon sur le rétroviseur intérieur de ma voiture.
    J’ai tout ranger dans le fond d’un tiroir.
    J’attends la naissance de la seconde république, et le départ de ces putschistes au pouvoir, pour peut être les sortir de mon tiroir et être à nouveau fier de mes origines algériennes.

    34
    29
    Brahms
    25 octobre 2019 - 14 h 59 min

    Ce sont les américains qui font les lois sur les hydrocarbures en Algérie comme si les algériens pouvaient imposer leur avis aux américains. Avez vous déjà vu un algérien dire à un américain faites comme ceci, comme cela ?
    La souveraineté économique c’est très important et vous n’avez pas conscience de ce que vous faîtes comme mal. Le peuple vous vaincra sur la longueur (1 an à 2 ans) mais vous allez disparaître avec votre système pourri.

    28
    27
    ELHASSOUI
    25 octobre 2019 - 14 h 02 min

    La dictature amène immanquablement à la pauvreté, la corruption et l’échec dans tous les domaines.
    Indirectement ou directement, l’Etat Algérien subventionne le FLN, l’ENTV, l’UGTA et de nombreux appareils satellites, les villas des dirigeants, l’évasion fiscale, l’impunité, les féodalités locales et les pouvoirs parallèles, la corruption institutionnelle, l’autocratie à tous les étages, le droit des juges à punir qui ils veulent et la police à ramasser qui leur déplaît.

    35
    23
    Anonimaoui
    25 octobre 2019 - 12 h 04 min

    Les appareils diplomatique, judiciaire, financiers et sécuritaire ne sont plus dédiés au maintien du système en place mais exclusivement à la sauvegarde des intérêts personnels et familiaux du chef de l’armée et de la poignée d’officiers généraux et autres serviteurs zélés qui constituent actuellement la cour restreinte de AGS.

    35
    28
    Anonyme
    25 octobre 2019 - 12 h 03 min

    Les appareils diplomatique, judiciaire, financiers et sécuritaire ne sont plus dédiés au maintien du système en place mais exclusivement à la sauvegarde des intérêts personnels et familiaux du chef de l’armée et de la poignée d’officiers généraux et autres serviteurs zélés qui constituent actuellement la cour restreinte de AGS.

    27
    29
    DJAMEL AIT HAMOUDI
    25 octobre 2019 - 11 h 59 min

    Vladimir POUTINE est un vrai patriote, il a fait de la RUSSIE une grande puissance qui pèse sur tous les continents.

    La RUSSIE a appris qu’on ne gagne pas face au refus de tout un peuple, POUTINE est président par la volonté du peuple qu’il a convaincu et même s’il a usé de moyen pas très loyal envers ses concurrents ce sont les RUSSE qu’ils ont choisi.

    Son message est clair et montre à quel point il méprise ce système et n’en a que faire.

    Un message qui s’adresse plus au peuple qu’un soutien claire et prononcée à ce système en qui il ne croit pas.

    POUTINE sait qui sont Gaïd Salah et les hommes de son état-major et qu’ils n’auront jamais la grandeur et ni l’esprit de conduire un pays comme l’Algérie.

    Pour moi il vient plus de leur jeter une pièce d’1 rouble à se partager entre le commandement militaire et nous dits à nous bon courage pour faire sortir l’homme ou la femme qui aura la hauteur et la grandeur de diriger votre peuple.

    Gaïd Salah est un opportuniste qui a un pourvoir obtenu par circonstance, il est et restera un miteux.

    Je n’aurai jamais pensé qu’un homme d’une si grande puissance comme POUTINE aurait osé ridiculiser le commandement militaire Algérienne avec un message pareil, ce taf est laissé aux ambassadeurs au maximum. Preuve que même les RUSSES en ont marre de cette bande d’imposteur.

    Bientôt ils vont demander à Benyamin Netanyahou de nous encourager à aller voter.

    Vivement le départ de la grève générale pour mettre un terme à ces bouffonneries qui humilie l’uniforme et notre drapeau.

    Je me rassure avec nos supers héros quand ils seront libre pour faire rayonner le drapeau Algérien autrement avec dignité et fierté.

    Vive le Hirak, Vive l’Algérie 2

    67
    65
    Anonyme
    25 octobre 2019 - 11 h 52 min

    Gaid Salah est responsable du maintien, durant 20 ans, de la mafia Bouteflika qui a pillé le pays durant 20 ans, il doit répondre de ses actes devant une cour criminelle. Ce type est un traitre de la pire espèce il a soutenu et participé au pillage en règle du pays, ce type et son état major choisi par Bouteflika sont des traitres qu’il faut arrêter au plus vite.

    102
    30
    Rasa Rasa Rasam
    25 octobre 2019 - 11 h 46 min

    Quand on est con par Georges Brassens ( Hommage aux jeunes Algériens – Lettre aux vieux Généraux ).

    Quand ils sont venus,
    les têtes chenues,
    les grisons.
    Tous les vieux fourneaux
    prennent les jeunots
    pour des cons.

    Vous les cons âgés,
    les cons usagés,
    les vieux cons.
    Qui, confessez-le, prenez les p’tits bleus pour des cons.

    Méditez l’impartial message
    d’un qui balance entre deux âges.

    35
    31
    ABOU NOUASS
    25 octobre 2019 - 11 h 44 min

    Il est tout à fait clair et normal que Poutine, rompu à toutes les vicissitudes portées par les régimes , ne se laissera pas attendrir par cet appel d’un homme à l’agonie , non du fait de la conjoncture actuelle, mais pour la simple raison que ce pouvoir est en fin de vie, rejeté par 40 millions d’algériens , et pour avoir fait allégeance à un pays concurrent direct .

    De plus , POUTINE, en grand visionnaire de ce qui se trame sur cette planète, ne commettra pas l’impair d’ignorer les revendications légitimes d’une jeunesse qui a fait preuve de sagesse et maturité contrairement à cet état major répressif .

    33
    28
    Anonyme
    25 octobre 2019 - 11 h 35 min

    Wa si Mohamed. Poutine cherche a redore la place de la puissante URRS. Il propose aux traitres africains y compris l’Algérie son soutien. L’histoire de Béchar est une preuve qui ne laisse aucun choix à Gaied et co. Mais, la vision russe est africaine au globale pas uniquement Algérienne.

    13
    43
    57
    25 octobre 2019 - 11 h 21 min

    a chaque discours a chaque décision a chaque de ses actes il s enfonce le caid … des le départ il a pris le problème a l envers aux lieu de s occuper des citoyens ,redémarrer les usines l économie régler les salaires en retard monsieur va directement s incrusté dans le trône et s accaparent de la couronne au profit de ses (collaborateurs) du golf persique et de l occident au détriment de 40 millions d âmes qui espérait voir le jour après 57 d autocratie et de despotisme diriger par des voyous sans scrupules sans âmes et sans pitié
    la liberté c est dans quelques jours, a chacun de prendre sa responsabilité envers soi et son engagement envers toute la nation ,,,,,caid est fini !!!!!!!!!!!

    27
    30
    🌼 D'une pierre deux coups
    25 octobre 2019 - 10 h 16 min

    1 – Ce pouvoir fantoche ne pardonne pas et ne pardonnera jamais (tant qu’il survit) aux Tunisiens d’avoir « Donné le mauvaise l’exemple » aux pays dictateurs, Arabes ou qui se disent « Arabes » par son élection présidentielle « libre et démocratique ».
    2 – La Tunisie n’a rien à vendre pour l’Algérie donc rien à gratter (pas de rétro commissions), la Russie, oui.

    32
    31
    Lghoul
    25 octobre 2019 - 10 h 12 min

    « … vraisemblablement conseillé par son appareil diplomatique » – Jusqu’a maintenant, tous les conseils de son « appareil diplomatique » sont synonymes de se tirer une balle dans le pied. Pourquoi ? Parce que les qualifications politiques de cet appareil diplomatique ne sont spécialisées que dans l’utilisation et la préparation de la ruse, des pièges et des diversions contre le peuple. Depuis 1999, tout le travail qui se fait par cet appareil diplomatique est seulement défendre les interêts d’une mafia et de ses tentacules mais jamais orienté pour réhausser l’Algérie et son prestige au niveau international ni défendre ses interêts. On a une mafiocratie qui a privatisé le pays et ses institutions dont le seul ennemi est le peuple et c’est la raison principale qui fait que boutef préfère les étrangers aux algériens dans tous les domaines: Des interview aux journalistes étrangers mais jamais algériens jusqu’aux lettres de condoléances aux étrangers mais jamais aux tragédies algériennes. Tutes les ressources du pays sont utilisées pour leur propre défense et protection, que ce soit pour « acheter la paix sociale », ou pour soudoyer la franc-maçonnerie internationale pour un peu « de piston » (qui coute trop cher), ou fermer les chaines TV et radio qui les derrangent. Ils sont prêts a donner toute l’Algérie pour garder le pouvoor comme si tout leur appartenait. Et maintenant, devant une situation surrélle (pour eux) ils ne veulent pas admettre que ces ressources et le pays, ne sont pas toujours les leurs, leur priopriété privée – SANS LE PEUPLE biensur car s’ils pouvaient, ils créeraient des iles lointaines pour interner toute la populasse qui les derrange. D’ailleurs, bensalah a dit a poutine « qu’ il ya QUELQUES ELEMENTS qui sortent dans la rue pour brandir des slogans ». « Elements » ou un « non-peuple » car ce ne sont pas ses aplavantristes comme lui même d’ailleurs lequel, au lieu d’aller se soigner et se reposer, il accepte d’être pris en otage par un pharaon – sans même oser se défendre. Une caracteristiqe NON ALGERIENNE – ce qui est le contraire et l’opposé du grand Moudjahed Monsieur Bouregaâ qui ne cesse de défendre la vérité même a 86 ans et malade car il a des principes rigides et invariables – Une caractéristique typiquement algérienne. D’ailleurs, même n’étant pas originaire de Kabylie, il a rejoint les opposants pour créer le FFS qui a pourtant une majorité kabyle, une indication qu’il a un esprit typqiquement algérien, unificateur et respectueux des diversités culturelles, ce qui rejoint enfin, le vrai esprit algérien unificateur et batisseur du 22 février.

    133
    29
    Vroum Vroum 😤..
    25 octobre 2019 - 9 h 44 min

    Gaid Sallah , seul contre tous !! ..
    Un cas qui demande Psychanalyse . .Car ce genre de symptômes pourrait etre sujet au syndrome du Complexe d’infériorité qui déclenche des réaction de haine , rancunes , vengences…un ego sur-demeusuré , revanchard … Sinon comment expliquer une telle attitude !… .Gaid Sallah ferait sa propre « Révolution  » ? , la revanche de Gaid Sallah !! ..Le Syndrome du Complexe d’infériorité , est pour mon analyse une piste non négligeable , et c’est la pire des éventualités . . Quand on voit comment il a terrassé ces adversaires politiques et d’opinion par l’empoisonnement on se doit d’y apporter une réponse simple à un Homme compliqué .

    21
    83
      PIRE ENCORE
      25 octobre 2019 - 13 h 02 min

      quand on voit l’exclusion du polisario de ce sommet et la place de caniche de l’algérie derrière l’egypte, et quand on voit les déclarations de saidani sur le sahara occidental, on se demande si gaid salah pour sauvegarder son poste n’a pas lâché le polisario. les intérêts de l’algérie sont bafoués au détriments des intérêts personnels. (…)

      52
      22
      Anonyme
      25 octobre 2019 - 16 h 17 min

      Et pour finir , je dirais « Enfin Gaid joue dans la cour des Grands « ..du Poutine au menu !!!..ne reste que Trump , et Gaid Sallah est au firmament !!.. mais et l’Algérie dans tout ça !!?..faudrait qu’il y pense!

      4
      52
      Vroum Vroum 😤..
      26 octobre 2019 - 17 h 46 min

      Erreur dûe au clavier ..ce n’est pas (Empoisonnement  » mais Emprisonnement . . Non ce n’était pas ce que voulait écrire . .Je fais ce genre de Post sur Gaid Sallah en soutient au Famille , Maman de ceux en Prison pour Emblème Amazigh , délit d’opinion…pour aussi le Vieillard de 86 ans le Commandant de la Wilaya 4 ALN Mr Bouragaa .. des jeunes arrêtés , Vieux , Femme… Les Mamans qui pleurent leus Fils emprisonné !!.. Voila pourquoi j’invoque la Psychanalyse pour Gaid Sallah qui rêvait de jouer dans la cour des Grands alors que vu son age et manque de Discernement , il n’a pas l’aptitude , le niveau à Diriger un Pays , Un État comme l’Algérie dans la Géopolitique et Géostratégie délicates réservé à la Diplomatie qui est un art qui s’apprend… Mr Gaid Sallah s’est mit lui même au centre . . Est ce que Mr Gaid Sallah a dépassé les limites en emprisonnent des Jeunes pour juste l’emblème Amazigh , emprisonné un Vieillard de 86 ans , un Femme Loisa Hanoun…ect et mis le Pays en danger alors que la solution était faisable un mois après le début du Hirak , on est à 9 mois !!.. et ça continue !!.. et Gaid Sallah s’entête !!.. Je défends mon Pays l’Algérie et non Gaid Sallah qui est la cause de la situation actuelle , le pourrissement alors que des Élites, Experts lui disent stop ça suffit !!.. Mais il les ignorent .

      1
      11
    Mounir Sari
    25 octobre 2019 - 9 h 38 min

    Gaid Salah est isolé à l’intérieur du pays à cause du mouvement populaire qui gagne de plus en plus en puissance chaque semaine et à l’extérieur du pays car les pays démocratiques ne badinent pas les droits de l’homme et le respect des libertés individuelles et collectives qui sont piétinés tous les jours par le dictateur Fais Salah….

    46
    25
    Brahms
    25 octobre 2019 - 9 h 37 min

    Quand le ridicule ne tue pas. A force de jouer avec le pays, le château de cartes s’est effondré. Que du sable dans les mains. Bouteflika et sa clique ont vendu du vent au peuple. Il colmatait les fissures avec du plâtre et le mur a cédé. Maintenant, il va pleurnicher à droite et à gauche pour essayer de retrouver de la crédibilité. Seulement, leurs f… sont pleines de ca… ça pue et plus personne ne voudra de ce régime impie, corrompu n’aimant que l’argent, le bling – bling, les photos, le paraître mais rien dans la caboche. Vivement que Dieu, nous en débarrasse avec une bonne maladie.

    65
    28
    Anonyme
    25 octobre 2019 - 9 h 07 min

    Ça ne sert à rien, les russes ont pris leurs distances depuis un moment déjà. Un ancien diplomate algérien en Russie a confié plein de détails sur les relations algéro-russes à un journal … L’article date de 2 jours

    51
    29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.