Quand le chef de l’Etat fictif singe son chef Gaïd-Salah et menace le peuple

Bensalah discours Novembre
Bensalah adoptant une posture servile face à Poutine. D. R.

Par Nabil D. – Après sa honteuse apparition devant le président russe, Vladimir Poutine, il y a une semaine, le chef de l’Etat intérimaire fictif, Abdelkader Bensalah, s’enfonce dans le déni de la réalité, en n’ayant plus comme moyen pour rebondir que de surenchérir sur les positions provocantes du chef d’état-major et de légitimer en amont une grande opération de répression à la veille des élections.

Dans un «discours à la nation» lu à l’occasion du 65e anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954 et retransmis par la télévision gouvernementale, Bensalah reprend à son compte les logorrhées belliqueuses de son chef, l’octogénaire général Gaïd-Salah, et menace le peuple qui rejette en masse la mascarade électorale imposée par l’état-major de l’armée pour le 12 décembre prochain.

Ce résidu du régime Bouteflika, dont les millions de citoyens réclament le départ immédiat et sans condition depuis les premières semaines des manifestations qui se poursuivent depuis bientôt neuf mois, offre au commandement de l’armée une couverture politique à travers laquelle le chef d’état-major et un cercle restreint de généraux qui se comptent sur les doigts d’une seule main ont accaparé le pouvoir après avoir surfé sur le rejet du cinquième mandat pour perpétuer le système, en encourageant les manifestations de rue avant d’instruire les médias aux ordres de tourner le dos au Hirak et la justice d’emprisonner ses figures de proue.

«Servile et sans envergure aucune, Abdelkader Bensalah, malade et effacé, n’a fait que réciter une version à peine améliorée des laïus rédigés dans les laboratoires feutrés des Tagarins destinés au chef de l’armée et à son auxiliaire civil», a commenté une source indignée par «le ton hautin utilisé contre tout un peuple auquel un pouvoir illégitime veut imposer une dictature ignoble».

Les tenants du pouvoir actuels ont tenté de mobiliser des citoyens à Oran pour le soutien de l’élection présidentielle du 12 décembre, mais il n’a pu faire sortir dans la rue que quelques dizaines de citoyens visiblement rameutés des zaouïas alentours au vu de leur accoutrement et des slogans brandis. Parmi ces manifestants actionnés par les services de Gaïd-Salah, il était loisible de constater qu’un grand nombre d’entre eux étaient de jeunes adolescents qui semblent être des élèves au sein de ces confréries dont Bouteflika se servait pour se conférer une sorte de «légitimité religieuse».

N. D.

Comment (31)

    Brahms
    2 novembre 2019 - 5 h 27 min

    Dans chaque ville, il n’ y a même pas de grands CHU (Centre hospitalier Universitaire) ultra moderne. Où avez vous mis l’argent ? En Suisse et en Belgique. Vous avez assez trahi le peuple, allez dehors. Foutez le camp.

    34
    8
    Anonyme
    1 novembre 2019 - 21 h 39 min

    cet article et tous les commentaires ici n’adressent pas la solution. Disons qu’ils vont tous demissionner demain, qui va assumer la transition le jour meme ou l’apres demain? elle est ou l’équipe qui peut prendre la releve des que bensallah, gaid salah et bedoui annoncent leur demission?

    1
    47
      Anonyme
      2 novembre 2019 - 7 h 12 min

      Ce questionnement s’est posé le 19 Mars 1962, à un moment où l’Algérie ne disposait que de quelques centaines de cadres, tout au plus. Tout le monde connaît la réponse! Avec toute la manne de pétrole, de gaz …et autres, le dernier des épiciers aurait fait des milliers de fois mieux que cette bande de voleurs, à la solde de puissances étrangères, sans scrupule et sans honneur!

      5
      11
      Hamid
      2 novembre 2019 - 8 h 32 min

      Y’aura pas pire qu’eux. Eux ne savent que mentir et voler.

      6
      8
    Anonyme
    1 novembre 2019 - 19 h 09 min

    Quoiqu’à regarder de près c’est encore pire du coté de son caporal avec un QI d’escargot qui va s’avilir en baisant les babouches des archéens bédouins du Golfe!

    70
    10
    Brahms
    1 novembre 2019 - 16 h 41 min

    Honni par le peuple et il fait semblant de ne pas comprendre. Mais dégagez, plus personne ne veut de vous, les citoyens sont conduits que dans les chemins de la misère, allez dehors. Quand on est un bonhomme avec de la classe, on s’en va tout seul, on n’attend pas que les citoyens vous le disent.

    62
    11
    LE POLISARIO !!!
    1 novembre 2019 - 15 h 31 min

    Tu devrais te cacher , te tapir pour ce qui t’es arriver a Sotchi , incomparable humiliation … a l’extreme gauche de la gauche , tout a gauche , le dos voutè , effarè comme un gamin , avalant les hontes et les echecs goulumes , ne pigeant rien a ce qui t’arrives. t’es pas president et encore moins ALGERIEN . tu comprends nada a la situation , en menacant UN PEUPLE VAILLANT , qui est pret a verser du sang une autre fois encore . t’es un residu du bouteflikisme . Vous serez juger , l’histoire s’en chargera.

    68
    14
    Patriote 57
    1 novembre 2019 - 14 h 18 min

    Le servile Bensalah honni par le peuple qui n’a cessé de trahir notre patrie depuis qu’il a rejoint l’Algérie avec l’armée des frontières stationnée dans sa ville d’Oujda continu depuis 1962 a tiré profit des richesses du peuple Algérien. Ce larbin et cancre sans valeurs universelles est en service commandé du Makhzen en Algérie pour détruire notre patrie .Son aplaventrisme devant Poutine reflète bien le personnage qui n’est que l’ombre de lui pour défendre ses commanditaires .Le grand peuple Algerien est fier et digne , nous ne pratiquons pas le baise main . Ce toutou des basses besognes du pouvoir mafieux ne représente pas le grand peuple Algérien . Main dans la main , nous chasserons cette bande mafieuse du pouvoir , nous n’allons pas nous arrêter car nous n’aurons plus une seconde occasion pour mettre hors d’état de nuire cette racaille du système mafieux . Notre determination unifiée avec civisme et pacifisme nous conduira vers une victoire . Vive la patrie . Gloire à nos martyrs en ce jour du 1er Novembre.

    76
    13
      Mon opinion a moi
      2 novembre 2019 - 16 h 40 min

      Pourquoi est -il marocain? et qui la placé au devant de la scene::?Reflechis un petit peux si c est pas trop te demander et arrêter une fois pour toute avec votre racisme primaire qui detruit l unité national !!!!!

    Anonyme
    1 novembre 2019 - 14 h 16 min

    « …de jeunes adolescents qui semblent être des élèves au sein de ces confréries dont Bouteflika se servait pour se conférer une sorte de «légitimité religieuse»… » : Cette phrase de l’article illustre bien un de mes commentaires précédents dans lequel j’écrivais que Bouteflika s’était bel et bien inspiré du modèle makhzenien qu’il a copié et injecté dans notre système républicain socialiste et populaire.

    Rappelez-vous : lorsque le cours du baril de pétrole avait dépassé les 120 dollars, Bouteflika s’était même approprié la notion de « Baraka divine » propre aux dynasties descendant du prophète.

    72
    12
    Felfel Har
    1 novembre 2019 - 14 h 10 min

    Bensalah, comme la chèvre de Mr. Seguin, aime gambader et se permettre quelques libertés; il se surprend à nous menacer, nous qui ne ferons bientôt de lui qu’une bouchée. Il veut se donner du courage pour apeurer le peuple, mais ce dernier lui réserve une surprise. Il devrait pourtant savoir qu’ il n’a ni l’autorité, ni la légitimité pour s’adresser à nous le jour de l’anniversaire du déclenchement d’une révolution à laquelle il n’a pas participé du tout et qu’il a vécue de loin, au-delà de nos frontières de l’ouest.
    Préparez vos valises, un tsunami populaire se prépare!

    50
    12
    Anonyme
    1 novembre 2019 - 12 h 53 min

    Il doit aller se soigner. Il est complètement incapable de faire son travail. Pas de Bouteflika bis Ça suffit.

    26
    11
    Lghoul
    1 novembre 2019 - 12 h 31 min

    Dans quel pays au monde une poignée de corrompus, de malades, de vieux et d’incompétents voudraient créer une république bananière privée – juste entre eux – et SANS LE PEUPLE ? Savent ils qu’il y a un peuple de 42 millions d’âmes qui n’est pas du tout bête et asservi comme ils le croient ? Savent ils que sans le peuple RIEN NE MARCHERA dans leur république fantoche ? Mais, comme toujours, ils le sauront comme le savent toujours les dictateurs arabes: Quand il est TROP TARD, quand ils sont trainés dans la boue.

    97
    11
    Abdelkader El Comique
    1 novembre 2019 - 12 h 30 min

    Koultelkoum c’est un comique de 1er ordre. Ils sont TOUS PASSIBLES DE HAUTE TRAHISON. Ces imbeciles haïssent had el watan. Comment se fait-il qu’ils sont ministres et militaires alors que leurs enfant, femmes et enfants sont en Europe, Dubai, Canada etc…parce qu’ils n’ont pas confiance en ce pays, et juste au cas d’une guerre civil, et bien ils se sauveront comme des sauterelles où leurs enfants et comptes bancaires gonflés à mort les attendent.

    98
    12
    Ain Boucif
    1 novembre 2019 - 12 h 06 min

    Ce rescapé de la tribu Boutef est un fils illégitime de l’Algérie. Déclaré dès sa naissance avorton du couple «Pouvoir Armée». Débris du FLN et décombres du RND au milieu d’un champ de ruines. Ferraille d’une l’APN et Conseil de la Nation usités en cours de mises à la réforme. Naufragé du tsunami nommé Hirak. Porte parole sans voie d’un Général sans armée.

    Ce Chef d’Etat virtuel d’un régime en dépôt de bilan est beaucoup plus à plaindre qu’à blâmer.

    73
    12
    Vroum Vroum 😤..
    1 novembre 2019 - 11 h 33 min

    Et bien Mr Bensallah fait un retour d’ascenseur , alors que des années loin derrière il a été parachuter sur Oran pour le Compte du RND de Ouyahia… et finir….ouf…ouf..Président par intérim !.. que de chemin parcouru par mont et par vaux !! . Une fin Politique , le devant de la scène , la Lumière…Comme Gaid Sallah !!..La lumière !!.. Alors que le Peuple Hirak crie depuis 9 mois !!.. Mr Bensallah et Gaid Sallah refusent de respecter le Peuple Hirak , dédaigneux ils imposent leur agenda..
    …Oh Lumière !.. Oh Lumière !.. suis-je beau ?.. enfin Président se dit Gaid Sallah et enfin Président se dit Mr Bensallah.. et le Peuple Algérien dans l’affaire ???.. qui y pense , puisque chez notre Gaid Sallah national il en ai encore à Dompter le Pouvoir qui se rue dans tous les Sens , ..et le Peuple Hirak qui y pense ??.. Voilà quand vous avez des Millions d’avis pareils et vous les fusionnez ça vous donnent un Super Avis..Et quand vous avez 3 ou 5 avis ou 10 où 13 et que vous les fusionnez ..ça vous donne une Tentative d’avis …mais jamais un Avis … Mais Gaid Sallah refuse de voir , on veut juste un Autre chef d’État Major plus conciliant , ouvert sur la réalité Algérie 2019 et non 1968 !!.. Voilà respect à Notre ANP et son État Major et nos Services Sécurité et le Commandant Bouregaa , le Général Ali Ghediri , Le Général Benhadid malade et âgé…Respect au Chef d’État Major Le Commandant Bouregaa .

    9
    72
    57
    1 novembre 2019 - 11 h 09 min

    tu es malade tu souffre on comprend que tu es un résidu aux ordres ta raison de t accrocher a l usurpateur pou ravoir droit aux meilleure soins et a l étranger,,, tu reviens quand tu veut ,tu nous dira plus rard (quand caid n est plus la) que c est grace a toi ,,,,, a dieu pantin

    66
    13
    Lghoul
    1 novembre 2019 - 10 h 45 min

    Comment avoir un gramme de pitié envers des gens pareils ? Hier, quand j’ai vu femmes et enfants, vieux, jeunes et moins jeunes, faire une descente nocturne a alger et savoir que tous nos citoyens n’ont pas cessé d’affronter toutes les difiicultés et les douleurs, le froid et la faim depuis le 22 février, je souhaite sincèrement que tous ces gens gouteront a une mort des plus atroce ! Amen. Je n’ai aucun sentiment humain envers des monstres sans coeur, sans principes et sans cerveau. Tous ces mercenaires REDEVABLES devront payer quand le peuple les jugera. Aucun master et aucun arabe tyran, dictateur ou khabith ne les sauvera. S’ils se sauveront, ils seront poursuivis ou ils se trouvent 12 mois sur 12, par les 5 millions d’algériens de la diaspora éparpillés a travers le monde. La chasse aux traitres et aux mercenaires ne s’arrêtera jamais.

    94
    16
    Anonyme
    1 novembre 2019 - 10 h 09 min

    cet individu sans foi ni loi au crepuscule de sa vie a peur des corrompus et non de Dieu ! qu’attendre de lui ?

    57
    14
      azul
      1 novembre 2019 - 12 h 03 min

      @ Anonyme
      tu nous dégoute avec tes commentaires h/24

      9
      29
    Anonyme
    1 novembre 2019 - 9 h 40 min

    La racine du mal algérien se trouve dans les services de gériatrie des casernes.

    64
    13
      Azul
      1 novembre 2019 - 13 h 17 min

      Monsieur le président, vous êtes devenu un monstre

      26
      3
        Anonyme
        1 novembre 2019 - 21 h 04 min

        Que les choses soient claires : N’étant pas élu, il ne peut être considéré comme président! Il n’est que chef d’état par intérim et surtout par effraction.

        19
        8
      azul
      1 novembre 2019 - 14 h 42 min

      @ Anonyme
      Qui vante trop ses propres qualités n’est pas digne de l’admiration des autres.

      11
      16
    Abou Stroff
    1 novembre 2019 - 9 h 07 min

    bensalah est non seulement un chef d’état fictif mais aussi et surtout un larbin connu et reconnu comme tel.
    par conséquent, je pense que AP n’aurait pas dû lui faire de la publicité gratuite en parlant de sa « prestation ».
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune à part le fait indéniable que la marabunta qui nous gouverne et dont gaïd et bensalah des agents confirmés croit toujours pouvoir pérenniser son pouvoir.

    81
    12
    ABOU NOUASS
    1 novembre 2019 - 8 h 51 min

    Comment cette tête de momie , calcifié , qui s’est ratatiné le corps entier devant son dieu Poutine, peut-il encore oser parler ou ordonner , au peuple vaillant d’aller voter ou de porter son maître sur les épaules ?

    Cet incorrigible corrompu, peureux de surcroît , a toujours été chargé d’accomplir les plus basses besognes dès lors que le besoin s’en faisait ressentir, acceptant au passage, malgré son âge , toutes les humiliations et rabaissements de tous ses chefs hiérarchiques qui se sont succédé durant sa carrière de carpette.

    Cet individu mollasson n’a vraiment aucune dignité au sens propre du terme.

    70
    15
    Métaphoriquement Vôtre
    1 novembre 2019 - 8 h 48 min

    J’ai déjà parlé dans mes précédents commentaires de l’effet dévastateur du 22 février 2019 et du Tsunami qui va avoir lieu bientôt. Et bien mes amis, nous y sommes, les vagues immenses pacifiques ont commencé. Nous, nous vous promettons pas la valise ou le cercueil, mais juste la terre promise d’El Harrach, gite et couvert garantis. Vive l’Indépendance de l’Algérie du 1er Novembre 2019. Gloire à Nos Martyrs. Pensée particulière à tous les détenus du Hirak.

    56
    13
    Anonyme
    1 novembre 2019 - 8 h 28 min

    Si ce vendu parle comme « niveau ardoise », c’est simplement parceque c’est la même personne qui a rédigé le texte. C’est celui qui a fait la grosse bourde du dernier discours de « niveau ardoise » qui a dit que la justice est indépendante et en même temps…que les demandes de libération des détenus sont rejetées!!! Un véritable cirque!!

    58
    13
      Azul
      1 novembre 2019 - 13 h 15 min

      Tout ce paie dans la vie monsieur le président

      16
      2
    Massinissa
    1 novembre 2019 - 8 h 20 min

    Bonjour,
    Et la chaine de cannivau alias EL ISTIHMAR, n’a pas oublié ses habitudes , a manipulé quelques images pour dire qu’il y avait beaucoup de gens qui sont sortis à Oran pour soutenir la tenue de cette mascarad electorale … , le ridicule ne tue pas .

    63
    11
    Mounir Sari
    1 novembre 2019 - 8 h 16 min

    Nous donnons rendez-vous aujourd’hui au dictateur Gaid Salah et aux deux illégitimes Bensalah et Bedoui à Alger et dans toutes les villes de notre beau et vaste pays, pour leur démontrer que le peuple Algérien dans sa quasi majorité rejette les élections de la honte du 12 décembre.

    69
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.