Le seul regret du moudjahid Lakhdar Bouregâa selon l’avocat Mustapha Bouchachi

Bouregâa Bouchachi
Le appels à la libération du moudjahid Lakhdar Bouregâa se multiplient. AP

Maître Mustapha Bouchachi a indiqué, lors de la marche de ce vendredi contre le régime dictatorial de Gaïd-Salah, qu’il a rendu visite à tous les détenus d’opinion, dont Karim Tabbou et le moudjahid Lakhdar Bouregâa.

Mustapha Bouchachi a confié que l’ancien commandant de la Wilaya IV lui a fait part de son seul regret, en ces termes : «Avant mon emprisonnement, je me rendais chaque 31 octobre dans l’Ouarsenis pour me recueillir à la mémoire de mes compagnons d’armes tombés au champ d’honneur, mais cette année, je n’ai pas pu le faire». Lakhdar Bouregâa a, par ailleurs, appelé les jeunes, à partir de sa cellule, à poursuivre leur mouvement populaire «jusqu’à l’instauration de la démocratie».

Des millions de manifestants ont brandi le portrait de Lakhdar Bouregâa à travers tout le pays, ce vendredi 1er Novembre, et réclamé sa libération en même temps que celle de tous les détenus d’opinion, des militants et des journalistes emprisonnés par la justice aux ordres du chef d’état-major de l’armée.

H. A.

Comment (4)

    Chibl
    2 novembre 2019 - 22 h 16 min

    YA EL HADJ BOURAGAA, IMAGINEZ juste un peu, même après votre mort les gens vous citerons pendant des siècles pour votre combat .

    58
    5
    Un algérien
    2 novembre 2019 - 22 h 08 min

    Mr Bouregaa nous sommes avec vous et ce pouvoir nous allons le faire tomber rapidement quelle que soit sa puissance et ce avant le 12 décembre 2019 car nous sommes dans le vrai comme l’a été la révolution du 1er Novembre 1954.

    70
    5
    Fettou
    2 novembre 2019 - 17 h 25 min

    Bonsoir :
    organisons un hommage à ses compagnons d’armes de l’ouarsenis à sa place en se rendant sur place avec un grand portrait de bouregaa

    79
    12
      A miss tmourth
      3 novembre 2019 - 8 h 01 min

      Fettou
      2 novembre 2019 – 17 h 25 min
      C’est une excellente idée, chiche faisons le et vite.
      Montrons à cette mafia et à ces renégats que Novembre, c’est nous, les héritiers de la glorieuse ALN, c’est nous, Abane et M’hidi, c’est nous, Amirouche et L’Houes, c’est nous, Ait Ahmed et Boudiaf, c’est nous, Dda Lakhdar Bouregaa, c’est nous.
      Montrons à cette mafia que les authentiques patriotes enfantés par cette terre, c’est nous.
      Les usurpateurs, c’est eux.
      À nous Dda Lakhdar Bouregaa, à eux Gaid Salah et sa clique.
      À nous l’histoire, à eux la poubelle.
      Honneur et gloire aux Chouhadas tombés au champ d’honneur pour cette terre bénie.
      Honneur aux vrais et authentiques Moudjaheds, pas les usurpateurs qui font la queue à la poste tous les débuts du mois.
      Un petit fils de Chahid.

      40
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.