Le RCD dénonce le harcèlement subi par Saïd Sadi à Marseille

Belabbas RCD
Mohcine Belabbas. D. R.

Par Mounir Serraï – Le RCD a réagi aux attaques contre son ex-président et fondateur, Saïd Sadi, dimanche, dans un quartier à Marseille. «Après les attaques contre ses positions et sa direction, c’est au tour de son ex-président (1989-2012), Saïd Sadi, de faire l’objet d’insultes, de harcèlement et de menaces verbales de la part de deux individus», affirme d’emblée cette formation qui qualifie d’«ignoble» cet acte, filmé par ses auteurs. Un acte qui «vise à semer le doute sur un homme qui a longtemps incarné, pour de nombreux citoyens, le combat pour la démocratie».

«L’alternative démocratique pour laquelle le RCD a combattu, et combat toujours, est, et demeure, la seule voie pour redonner sens au débat en consacrant toutes les libertés, l’égalité en droits et l’érection de l’urne comme seul arbitre de la vie politique», poursuit cette formation dirigée par Mohcine Belabbès.

«Intervenant dans une conjoncture où de nombreuses forces tentent de semer la confusion, le RCD réaffirme que rien ne peut le dévier de ses idéaux et de son combat présent pour faire écho aux espoirs de liberté du peuple algérien, en révolution», lit-on encore. Pour ce parti, «la multiplication des attaques et provocations contre les acteurs de la mouvance progressiste, qui réclame une période de transition, signe l’impasse du pouvoir de fait dans sa fuite en avant pour imposer une élection dans laquelle seuls les segments du sérail s’investissent».

Les militants du RCD, ajoute-t-on, «sont pleinement investis dans le mouvement révolutionnaire du 22 février». «Ils sont déjà dans la vigilance en ces temps de manipulations et de tentatives de discrédit de la lutte du peuple algérien pour le recouvrement de sa souveraineté», soutient encore ce parti qui exige le départ de tous les symboles du système et réclame une solution consensuelle à la crise que traverse le pays.

M. S.

Comment (20)

    Les "Afférentes "du RDC et des Ex
    5 novembre 2019 - 16 h 24 min

    Toumi, Benyounes, des anciens du MCB qui tous manges dans la main de Bouteflika, se sont gravés en détournant l’argent public, en investissant des biens mal acquis, c’est de l’archement ? Non Saïd Saidi n’est pas blanc comme neige, il est dans le Business et mange a la gamelle du système. Dégoût, écoeurement, j’ai la nausée ! Après ça donne des leçons de morale, de libertés et de démocratie.

    6
    10
    anonnyme
    4 novembre 2019 - 22 h 49 min

    Drôle ils vivent presque tous chez leurs maitres

    14
    17
      Rayane
      5 novembre 2019 - 13 h 04 min

      Est ce qu’il été accompagné de son frère
      BHL….franchement avec ses gens, je ferais plus confiance au Diable…

      7
      11
        Anonyme
        5 novembre 2019 - 13 h 15 min

        @Rayane tu réponds toi-même fakou!!

        6
        5
          azul
          5 novembre 2019 - 17 h 32 min

          @ Anonyme
          c’est ce que tu fais h24
          t en a au moins 8 pseudos
          tu réponds toi-même fakou!!

          3
          6
    Vroum Vroum 😤..
    4 novembre 2019 - 19 h 10 min

    Gaid Sallah fait de l’anti jeu , croche pieds , Tacle dangereux , il siffle Main alors que le joueur est manchot , voilà c’est Gaid Sallah et le Général Nezar avait prévenu qu’il avait « un Pois chiche en place du Cerveau… » . . Gaid Sallah a été jusqu’à mettre en Prison gratuitement un Candidat à la présidentielle le Général Ali Ghediri , un Vieillard de 86 ans Le Commandant de la Wilaya 4 ALN Mr Bouragaa , des Jeunes manifestants pour Emblème Amazigh , Louisa Hanoun , le Concierge de son Immeuble car il a pas éteint la Lumière… , des Forces Anti Émeutes dans l’enceinte d’un Palais de Justice contre les Magistrats en Grève qui réclament l’indépendance de la justice…intimider Saïd Saadi… Les 400 coups de GAid Sallah… on attend le Quatre cent unième !.. peut être le dernier !……Pour l’Algérie ni Régime Islamistes Frères Musulman Wahabites FIS , Ni Dictat de Gaid Sallah.. .

    54
    15
    Chab Requin.
    4 novembre 2019 - 18 h 48 min

    @ Anonyme ,tu as raison on ne parle jamais au nom des morts .je reconnais que c’etait une erreur , merci pour la remarque.Amimar Rabi yerhmou était un homme ouvert a tout le peuple Algerien.

    14
    11
      azul
      4 novembre 2019 - 19 h 24 min

      Les lièvres mêmes insultent le lion, quand il est mort.

      14
      8
      Témoignage
      4 novembre 2019 - 19 h 24 min

      Lors d’une invitation a un mariage d’un ami de Batna j’ai eu le plaisir de croiser l’ex Président Liamine Zeroual qui était présent parmi les invités, quand cet ami lui a dit que j’étais d’Alger il m’a demandé des nouvelles de Amar Ezzahi Allah yarhmou qui était hospitalisé a l’époque, une question a laquelle je ne m’attendais pas du tout !

      10
      8
        Azul
        4 novembre 2019 - 21 h 25 min

        Aie le faux témoignage en horreur. Que ta langue soit l’organe de l’équité

        6
        3
      Algerian
      4 novembre 2019 - 20 h 21 min

      Ce berberiste vole au secours d un résidu de samafia.

      8
      48
      azul
      4 novembre 2019 - 21 h 03 min

      @ chab
      “Les yeux sont aveugles lorsque l’esprit est ailleurs. ”

      6
      4
    Amar ezzahi
    4 novembre 2019 - 16 h 31 min

    Azul as tu un job?ya sahbi toi et ton frere momo que j’espere vous n’etes pas un seul doubab,vous repetez la meme chanson plusieurs fois sur un seul sujet….vous avez battus le record d’oum kaltoum!..

    10
    17
      Rachid
      4 novembre 2019 - 16 h 53 min

      @Amar Ezzahi – Depuis 1999, il n’y a eu que les pertes d’emplois en Algerie. Alors comment voudriez vous que quiconque puisse avoir un job ?

      38
      5
      Anonyme
      4 novembre 2019 - 17 h 37 min

      Stp par respect à Chikhna, paix à son âme, changes de pseudo. il faisait partie des sages qui faisait tourner la langue 7 fois avant de parler comme on dit. Il n’y avait aucune haine dans son coeur, ce qui n’est vraiment pas ton cas…

      34
      10
      Azul
      4 novembre 2019 - 21 h 00 min

      ya si ammar
      “L’esprit cultivé est son propre paradis, l’esprit ignorant son propre enfer.”

      18
      4
        Chab Requin
        4 novembre 2019 - 22 h 30 min

        Si azul tu te compares a un aghilas,tu sais qu’il est le plus fainéant de tout lès animaux,tout ce qu’il fait il mange et il dort.je crois que ton copain l’anonyme lui aussi est un lion.

        3
        7
      Azul
      4 novembre 2019 - 21 h 39 min

      @ ammar
      Oum Kalthoum, grande voix de la chanson arabe
      ce n est pas ma tasse de thé

      10
      3
    azul
    4 novembre 2019 - 16 h 02 min

    Un peuple sans souveraineté est non seulement un peuple privé de liberté, mais un peuple menacé dans son existence.

    33
    5
    azul
    4 novembre 2019 - 16 h 00 min

    Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous.

    30
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.