Quand le malaise de Lakhdar Bouregâa sème la panique au sein du pouvoir

malaise Bouregâa
Le moudjahid Lakhdar Bouregâa porté par le peuple. AP

Par Mohamed K. – Le malaise du moudjahid Lakhdar Bouregâa a semé un vent de panique au sein du pouvoir. Devenu l’icône par excellence du Mouvement de contestation populaire, l’ancien commandant de la Wilaya IV historique, respecté pour ses hauts faits de guerre durant la Révolution armée, Lakhdar Bouregâa provoquerait un tournant décisif dans le Hirak pacifique s’il venait à mourir en prison.

Si le décès du militant Kamel-Eddine Fekhar en prison n’a donné lieu qu’à une indignation et une condamnation qui n’ont eu aucun effet sur le pouvoir en place, y compris auprès des ONG internationales et des capitales occidentales, d’habitude promptes à sonner le carillon pour alerter sur les atteintes aux droits de l’Homme, un malheur qui atteindrait Lakhdar Bouregâa aurait des retombées gravissimes sur la stabilité du pays, les citoyens, jusque-là patients, y verraient un crime pur et simple, conséquence de l’entêtement de Gaïd-Salah à maintenir ce moudjahid en prison de façon arbitraire en dépit de son âge avancé.

Des millions de manifestants brandissent chaque vendredi le portrait de ce prisonnier politique dont les messages envoyés à partir de sa cellule au peuple sont accueillis par les citoyens comme des consignes à suivre dans leur combat pour le «recouvrement de l’indépendance», comme ils le crient à chacune de leurs marches historiques. «Nous avons libéré le territoire, à vous de libérer la patrie», a dit le moudjahid Bouregâa à l’occasion de la marche de vendredi dernier qui a coïncidé avec la célébration de la fête du déclenchement de la Guerre de libération nationale.

Lakhdar Bouregâa se trouve à l’hôpital Mustapha d’Alger, où une foule nombreuse s’est rendue dès hier soir pour lui exprimer son soutien indéfectible et faire parvenir un message clair au pouvoir illégitime, incarné par les résidus du système Bouteflika.

«Il est fort probable que Lakhdar Bouregâa soit libéré après l’intervention chirurgicale lourde qu’il a subie ou qu’il soit maintenu en résidence surveillée, l’octogénaire chef d’état-major de l’armée n’étant pas de nature à s’encombrer de sentiments quand il s’agit de sauvegarder son ego démesuré», a confié une source informée.

M. K.

Comment (44)

    Anonyme
    11 novembre 2019 - 19 h 28 min

    gaid salah se fout totalement de l’état de santé de Monsieur Bouregâa. Son maintien en prison et ce quelles que soient les conséquences, l’arrange, car il sait que ce Moudjahid ne va pas courber l’échine. et dès son éventuelle sortie de prison il reprendra de plus belle ses critiques. Or sergent garcia ne supporte pas qu’on le critique, il risque d’avoir un pic de tension fatal.

    Mon opinion
    7 novembre 2019 - 15 h 34 min

    Salam,

    Occlusion intestinale? Opération lourde? Qu’a t-il mangé en prison?
    L’ordre est tombé il ne doit plus parler.
    Après Kamel Eddine Fekhar, encore un enième crime des forces subalternes coloniales qui est une suite du génocide entamé en 1830.
    Guerre, extermination, éradication , nettoyage, pacification, jusqu’au boutisme…Unique langage du colonialisme.
    Mais à part cela ils vous demandent de voter le 12/12/2019 afin qu’ils accomplissent le total anéantissement du peuple Algérien.

    31
    6
    bachira
    7 novembre 2019 - 13 h 25 min

    Est-ce la tenue officielle de nos magistrates, de nos étudiantes …?
    Cette généralisation du foulard pour des gens « lettrés » m’inquiète, même si elle est encouragée par l’occident qui applaudit tout ce qui nous regresse !
    Avant le Haïk était réservé aux analphabètes des tabous religieux de la société.
    Il est aussi vrai que nos cheveux sont assez récalcitrants à la coiffure…et qu’une paire d’yeux à maquiller et à montrer s’avère plus judicieux.

    31
    8
    SaidZ
    7 novembre 2019 - 2 h 58 min

    quand on a du pétrole, l’uranium, du gaz, du phosphate, de…de..on peut même se permettre de tuer en direct à la télévision (Boudiaf lah yerhem), décapiter et faire disparaître un corps (Jamal Khashoggi) comme si de rien n’était!!

    30
    9
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 18 h 15 min

    Sans tirer un seul coup de feu Ghandi a mis l’empire britannique a genoux , son arme la DESOBEISSANCE CIVILE , la meilleure arme au monde , sans violence ni menaces , c’est la seule solution pour dégager ces Malfrats du gouvernement une bonne fois pour toute, croyez moi après 2 ou 3 semaines ils quitteront le bateau.

    87
    12
      EL CORDOBES
      6 novembre 2019 - 19 h 12 min

      Ce que vous dites est une pure vérité. Mais l’immense Ghandi avait en face de lui un immense empire Britanique civilisé.
      Par contre notre révolution du 22 février et notre peuple a en face de lui un immense empire Arabo-Baathiste aussi barbare, brutal, sauvage et inculte que le nombre de coups d’états, d’assassinas politiques et de corruptions qu’il continue à faire subir à son peuple.

      75
      24
        Anonyme
        6 novembre 2019 - 21 h 08 min

        @ El cordobes Vous dites que l’empire britannique était civilise? , désolé de vous contredire ,mais ce fut l’un des empires le plus Barbares de l’histoire.

        11
        9
    Dream
    6 novembre 2019 - 18 h 01 min

    Pour tous les malheurs de l’algerie je blame boukharouba

    146
    9
      Boumedienne
      7 novembre 2019 - 9 h 01 min

      BOUMEDIENNE allah y rahmou n’a pas détourner de l’argent le pays était industrialisé les universités niveau très élevées le dinars plus cher que le franc les algériens était respectées dans le monde!et toi qui n’a pas vécu à cette époque tu viens critiquer ???

      4
      33
        Anonyme
        7 novembre 2019 - 14 h 53 min

        C est lui qui a instauré la dictature militaire

        28
        9
    ABDEL1
    6 novembre 2019 - 16 h 24 min

    ce systeme mine de rien,vient de se distinguer dans la bétise,celui de battre un record au yeux de la communauté internationale, a savoir détenir le plus vieux prisonnier politique au monde et de surcroit ancien combattant !!

    69
    14
      Momo
      6 novembre 2019 - 22 h 36 min

      J’ajouterai que la Grande Bretagne n’avait pas le chef d’état major le plus vieux du
      Monde, le plus inculte de l’histoire des armées modernes et le plus égocentrique de la planète.
      Ps: je suis sûr qu’il ne sait pas envoyer un e-mail.

      22
      10
    Felfel Har
    6 novembre 2019 - 15 h 40 min

    De quelle légitimité populaire pourraient donc se prévaloir des autorités politico-mafieuses quand elles assassinent (n’ayons pas peur des mots) les héros d’une révolution qui leur a permis de s’accaparer du pouvoir? Hier, c’était les chefs du MALG qui faisaient le sale boulot pour l’administration française en exécutant nos héros (Abane, Amirouche, Si Haouès, etc.). Ensuite, c’était un gouvernement pseudo-révolutionnaire qui exécutait les siens (Chabani par exemple) et qui pourchassait en Europe certains leaders de la glorieuse révolution, en désaccord avec les putschistes de 1962, (Khider, Krim, Mecili).
    En vérité, ceux qui ont usurpé les postes de responsabilité au sein des institutions de l’État n’ont rien fait que de poursuivre l’oeuvre dévastatrice et le sabotage que la France a entamés. Tout doit être fait pour maintenir l’Algérie et son peuple dans un état de sous-développement et d’indigence. Ses supplétifs font « du bon boulot » et la mairie de Paris se refait une santé grace à l’apport d’argent frais que les malfrats algériens lui procurent en échange d’une impunité et d’une protection. Peine perdue car la justice algérienne finira par les rattraper pour les punir.
    Si GS et sa mafia ne se retirent pas, nous n’aurions pas d’autre choix que de reprendre la lutte en vue de libérer le pays des forces hostiles. C’est notre droit de résister à l’oppression et de lutter pour notre liberté! Bouregââ et les authentiques moudjahidine nous ont déja montré la voie.

    105
    14
      almouloudh
      6 novembre 2019 - 18 h 56 min

      A Felfel Har,

      Tu as bien resume l’essentiel ,tu as oublie Lotfi.Quand aux authentiques moudjahidine a quelques rares exceptions
      ils ont etes achetes pour leur silence .
      Ils ont etes le quatrieme pied du « kanoun » sur lequel mijotait L’Algerie depuis sa liberation territoriale.quand a l’independence, nous l’attendons toujours.
      A titre d’information les trois autres pieds du kanoun etaient et sont encore la SM (drs),le FLN (flitox du peuple )et les MARABOUTS L’opium du peuple.

      106
      15
        Dzair16
        7 novembre 2019 - 4 h 18 min

        @ l… et ses 67 copains votre revolution n’etait pas celle du 22 février c’etait la nôtre le peuple Algerien et c’est pour la 2eme république.votre revolution est celle de la haine etcde la division vous n’etes pas lès bienvenus.on vous connais vous êtes lès ennemis même du peuple kabyle. ! …

        2
        20
      almouloudh
      6 novembre 2019 - 23 h 19 min

      N.B: Felfel Har,

      Te rends tu compte qu’en 2019 Ils sont 160000 moudjahine qui recoivent des pensions et qui sont ages de moins de 70 ans?

      39
      9
    SaidZ
    6 novembre 2019 - 14 h 06 min

    Toutes mes pensées au valeureux moujahid Bouregraa
    Les maîtres de ce monde (france, usa, russie, etc.) ne connaissent ni démocratie, ni droits de l’homme ni liberté ni dignité….uniquement notre richesse les intéresse : tant qu’ ils ont des contrats juteux, tant qu’ils pompent à leur guise , nos « généraux » peuvent dormir sur leurs 2 oreilles.

    55
    16
    Ecosium
    6 novembre 2019 - 14 h 01 min

    Le pauvre on l’utilise comme un objet , d’un hirakiste qui est sont propre avocat, de l’autre côté d’un pouvoir qui ne veut pas faire un arrangement avec bouchachi,assoul et ses portes portes paroles RCD et autres.je demande à sa famille d’intervenir et de chasser tout ces vermines de la vie de leurs père ou oncle je dirai même les gend de medea .j’en suis sur qu’il est aussi fatigué mentalement et il ne sait pas ce qu’il est entrain de faire.svp pouces bas ok mais pas d’insultes par des pc harikistes.thank you ! …

    3
    76
      Anonyme
      6 novembre 2019 - 19 h 46 min

      Mon pauvre Icosium, tu essaies de lutter tout seul contre tout le monde mais tu n’y arrives pas!!! La tâche n’est pas facile pour toi!! Essayer de démontrer que le mal n’est pas si mal que ça et qu’il est même meilleur que le bien demande beaucoup de courage!! A mon avis tu devrais déposer ta démission…

      40
      12
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 14 h 00 min

    Niveau ardoise préside demain à Beni Messous le colloque intitulé : «Le rôle et la place de l’Armée dans la société»!!! ce n’est pas une blague, vous avez bien lu, il se fout encore de notre gueule!!!

    52
    14
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 12 h 30 min

    D’après Khaled Drareni les chi…s de Gaid n’ont toujours pas autorisé ses enfants à lui rendre visite ce matin!! … C’est vraiment ignoble!! …

    67
    15
    Kamel99
    6 novembre 2019 - 12 h 17 min

    Voila comment les vrai résistants qui se battus pour libérer l’algérie du colonialisme française sont assassinés par des faux moudjahidines, mais des vrais mafieux qui n’utilisent le patriotisme et le peuple que pour se remplir le ventre.
    Gaid salah est toute sa bande devront être traînés devant un tribunal pénal international pour tous les crimes commis depuis des décennies dans ce malheureux pays martyrisés par une bande de psychopathes

    80
    16
      Momo
      6 novembre 2019 - 14 h 25 min

      Si le hirak est réprimé, nous déposerons plainte contre Gaid Salah, les chefs de régions militaires , le chef des services secrets et ses proches collaborateurs , le chef des transmissions et de la guerre électronique. Tout ce beau monde sera interdit de circuler. Leurs avoirs seront gelés. Nous cotiserons tous sou par sou pour mettre les plus grands avocats internationaux. Et si le hirak réussit nous les traquerons un par un en Algérie et s’ils fuient à l’étranger, le TPI sera encore leur destination finale. Comme ils nous ont empoisonnés la vie , on empoisonnera les leurs et celles de leurs familles sans épargner personne.

      64
      17
        Dzair16
        6 novembre 2019 - 17 h 54 min

        @momo ,franchement tu as dépassé toutes lès limites,tu voudrais internationaliser et créér une guerre civile à cause d’un drapeau ? Sahbi prend un peu de repos. toute cette histoire n’est qu’un jeux et a la fin de la journée ce n’est pas iroho gaa qui changera la réalité.le banc de touche est vide .nous sommes pour le changement,nous sommes pour la démocratie ,nous sommes pour l’unité,nous sommes pour la fraternité et pour y arrivé ça sera avec patience et intelligence.j’espere que tu n’est un makiste parceque ils sont lès seuls qui veulent du mal a nôtre pays.fraternelement un Algérien.

        9
        77
          Momo
          6 novembre 2019 - 22 h 52 min

          … al MAK. Je m’en fous de ce mouvement séparatiste. Il ne m’empêche pas de dormir.
          Je ne veux pas, comme vous dites si mal à propos, internationaliser le conflit.
          Je dis que s’ils attentent au hirak , il est normal qu’ils s’attendent à une réaction proportionnée qui a rapport avec des individus et non de L!Algerie.
          Par honnêteté intellectuelle, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.
          Et puis, si vous trouvez que j’exagère en ciblant quelques malfrats, trouvez vous normal qu’ils aient fait avec Bouregaa et des centaines de citoyens innocents incarcérés parce qu’ils ont dit une expression qui ne plait pas ou porter un drapeau qui ne leur plait.
          Cessez d’extrapoler ce qui n’a pas lieu de l’être.

          9
          8
      karimal153
      6 novembre 2019 - 14 h 36 min

      Non Kamel99 ! Pas de tribunal international, il n’a rien de légitime et pourquoi priver le peuple algérien de prononcer et d’exécuter sa sentence.

      47
      16
    Vroum Vroum 😤..
    6 novembre 2019 - 12 h 14 min

    De la part de ce Pouvoir Gaid Sallah dont il est la vitrine , est très limité dans la stratégie , il s’avère que chaque décision prise déclenche des Problèmes en cascade , un effet domino , ils ont mis le doigt dans un engrenage , puis la main , et le bras pris dans ce qui semble être le tourbillon qui les emportent , incapables de stopper l’inertie qui les fera éjecter… ne pouvaient-ils pas savoir que mettre en Prison le Moudjahid Commandant de la Wilaya 4 ALN Mr Bouragaa de plus âgé de 86 ans , une Icône , allait les fragiliser , les ridiculiser , , mais comme on dit , un Homme malhonnête échappe une fois , deux fois à la Police qui elle sait qu’il fera une faute et attend de le ceuillir . . C’est le sort qui attend cette Équipe Gaid Sallah qui usrper le Pouvoir , le Première faute a été l’envoie en Prison du Moujdhahid Mr Bouregaa et la Seconde faute qui me semble la dernière aura été l’envoi de Forces Anti Émeutes dans l’enceinte d’un Palais de Justice contre les Magistrats en Grève , car un Pouvoir etablit honnêtement prevoi et pense , analyses et contre analyses , quand au Pouvoir Gaid Sallah il a agit dans l’urgence , et comis des fautes , une auto-destruction !.. Il est probable que le Commandant Bouregaa après avoir participé à libérer l’Algérie du Colonialisme , sera à la fin de sa vie le « Grain  » de sable dans l’engrenage Pouvoir usurpateur Gaid Sallah . . C’est pour ça que je dis plus haut , ne pouvait-ils pas savoir que mettre en Prison le Commandant Mr Bouragaa allait les fragiliser jusqu’à l’implosion… Bien mal acquis ne profite jamais . Mr Bouragaa même âgé de 86 ans fait trembler le Pouvoir en papier Gaid Sallah..ils y ont mis le Doigt , puis la Mains et le Bras et sont emporté par le Tourbillon qu’ il ne pensait être qu’une promenade de santé !.. Le « Grain de sable  » dans l’engrenage Pouvoir Gaid Sallah.. et Quel « Grain de sable  » !… Mes hommages à Mr Bouragaa et sa Famille et tous les Moudjahidins tombé pour l’Algérie .

    54
    16
    27
    6 novembre 2019 - 11 h 04 min

    je dis et redis donnez les nom ! que ceux qui agissent et donnent des ordres et manipule le fantasque GS , ce n’est pas possible qu’a lui seul et son ego demesuré mene tout un pays au desastre devant le monde entier , il a battus trump et Kim Jong-un dans l’imbecilité et la dictature , la derniere iniominie au tribunal d’oran nous a rendu aupres du monde honteux que notre pays est le seul a avoir des gens aussi mal eduqué et orgeilleux ignorant les millions de citoyen que peuple ce pays autrefois respecté par sa revolution et ses hommes integres, quand le mot ALGERIE etait cité on voyait respect et humilité , aujourdhui c’est indifference et hilarité , apres un grabataire et un clan maffieux voici sa descendance du plus bas de l’echelle en treilli qui tente a la husarde d’etre un mussolini des temps modernes , 5 generaux sont derriere ce fantassin nomez les tous les jours jusqu’à notre independance , leur famille fera le reste tous honteux qu’ils sont d’etre soumis a la vindicte populaire , ils se sauveront du pays vers des contrés connu là ou est partie mourir un certain zin abedin benali

    116
    18
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 10 h 52 min

    On revient toujours en arrière et on restera toujours à trouver des exemples de patriotisme que dans les éléments de la guerre d indépendance….
    Je n enleve rien au courage de Mr Bouregaâ durant la guerre d indépendance mais là je trouve qu on l utilise trop car il y a un sens profond derrière cette grande médiatisation dont profite le pouvoir et le FLN pour signifier qu il n y a que l ALN qui a bataillé pour l indépendance alors que c est tout un peuple qui l a fait .
    Mr Bouregaâ a fait son devoir de son temps ,pas de zaimisme svp ,des millions d algériens sortent d’eux fois par semaine pour demander un changement du système Mr Bouregaâ contrairement à d autres moudjahidines a compris le message du peuple, trouvons nous d autres icônes ,sinon on restera toujours à être gouvernés par des «  légitimes » c est à dire les moudjahidines et les enfants de chouhadas et de moudjahidines et le reste du peuple ne sera vu que comme du ghachis ….
    L Algérie n est la propriété de personne,chaque génération a fait le travail qui lui incombe et cette nouvelle génération nous le montre avec grandeur…..

    63
    34
      Anonyme
      6 novembre 2019 - 15 h 43 min

      Exact !!!l Emir Abdelkader qu on nous a présenté comme l icône de la guerre contre les colonisation nous a trahi avec le traité de la Tafna et a été vivre tranquillement dans un château en France puis en Syrie avec une belle rente alors que les vrais combattants comme El Mokrani ou Boubaghla dont la tête coupée gît encore dans les profondeurs des musées à Paris ont été complètement oubliés.
      C est vrai que l histoire est écrite par les vainqueurs alors qui a travesti l histoire à ce point?
      Il est temps de rétablir toute la vérité pour toutes nos guerres.
      Cette interrogation ne concerne aucunement Mr Bouregaâ qu on veut utiliser malgré lui!!!

      1
      3
      Kader Senoussi
      6 novembre 2019 - 17 h 20 min

      Je suis fils de chahida, je dis chahida, et je n’ai jamais sollicité le moindre avantage, ne serait-ce qu’une pension ou cette sa… de licence d’importation. Si, en plus du sang versé par nos parents, de notre orphelinat, on subit des insultes en lieux et places de reconnaissance et de compassion….. C’est vraiment pas gentil

      12
      60
        Anonyme
        6 novembre 2019 - 18 h 05 min

        Je ne vous ai pas insulté mais je trouve que le fils le plus jeune qu à laisser un chahid a au moins 57 ans donc il est temps de passer à autre chose…
        Vous pouvez en être fier mais cela ne vous donne pas le droit d avoir des avantages à vie et de les léguer même à vos petits enfants…
        Tout le peuple a lutté pour que l Algérie ait son indépendance d une manière ou d une autre.
        Ceux qui ne sont pas montés au maquis ont fourni la logistique nécessaire au détriment de leur vie sinon les moudjahidines n auraient jamais tenus aussi longtemps dans les montagnes.
        Il est temps de passer à autre chose voilà ce que je veux dire….

        82
        10
          Kader Senoussi
          7 novembre 2019 - 5 h 40 min

          Vous m’avez bien lu? J’ai dit et je le répète qu’à aucun moment je n’ai bénéficié d’un quelconque avantage car je ne suis pas disposé à marchander le sang versé par ma mère. Je suis fils unique, j’avais 2 ans quand ma mère est morte et c’est cet esprit que mon père de son vivant m’a inculqué. Je suis contre les avantages octroyés aux moudjahidines valides qui devaient retrousser leurs manches au lendemain de l’indépendance pour construire le pays. Quand vous dites que c’est tout le peuple qui a lutté, je ne suis pas de cet avis. Beaucoup d’algériens étaient des balances. Cherchez à savoir par exemple comment Yacef Sadi a été arrêté, comment la cache de Ali Lapointe et de ses compagnons à été découverte puis bombardée. Je vous suggère « Au carrefour de la guerre » écrit, sur son lit de mort, par l’auteur de la bleuite. Je suis tout de même étonné du nombre de pouces vers le bas auquel j’ai eu droit. Pas que cela me perturbe un tant soi peu, mais sa lecture est révélatrice et ne conforte pas votre thèse de la mobilisation générale du peuple contre l’occupant. Ceux qui balançaient les moudjahidins ont fait beaucoup de petits. Et les chats ne font pas des chiens. A bon entendeur

          44
          9
        Algeriano
        6 novembre 2019 - 18 h 50 min

        Dans tous les pays du monde, un ancien moudjahid n’a droit qu’à des honneurs et des éloges et rien d’autre de matériel sauf s’il a subit un handicap résultant de sa participation à la guerre de libération et dans ce cas et seulement dans ce cas il est entièrement pris en charge par l’état car liberer son pays et un devoir et non une faveur qu’on lui fait; Autrement on devient un mercenaire.
        une exeption est faite pour les enfants de chouhada tombés au champ d’honneuy à qui incombe à l’état leur prise en charge
        alors pour ce qui est des associations des enfants des moudjahidine c’est du jamais vu ….

        78
        10
        Anonyme
        7 novembre 2019 - 12 h 30 min

        Chacun a fait son choix pourquoi vous attendez la reconnaissance et la compassion des autres pour un acte de bravoure de votre mère ?
        Soyez en fier et c est à votre honneur et combattez ceux qui ont en fait un fond de commerce !!!!!

        1
        5
    Lghoul
    6 novembre 2019 - 10 h 35 min

    Nous sommes tout simplement confrontés a des fous, des malades mentaux, qui doivent être pris en charge en urgence par des hopitaux psychiatriques au lieu de les laisser prendre en main le destin du pays. Le peuple ne pourra oublier. Tous ces gens qui se mettent devant 40 millions de citoyens qui les rejettent doivent être tous jugés le moment opportun. Regardez leurs têtes et leurs faces: Ils apparaissent tous comme des malades, les 5 candidats-traitres anit-peuple inclus.

    76
    19
      Anonyme
      6 novembre 2019 - 16 h 41 min

      Malheureusement il y a eu une multitude de crétins et imbéciles heureux inconscients qui ont répondu «naâm» mon «gini râle». Oui oui nous allons «joui» notre rôle du lapin qui coure vite mon gini râle … Un candidat pose une question, comment on appelle le lapin qui coure vite, un de ses collègues lui répond : l’ernabe en arabe. Un autre reprend la parole : ce qui s’écrit dans les journaux ce n’est pas l’ernabe.
      Un autre candidat le regarde de haut avec arrière-pensée qui lui répond : le lièvre !
      Oui oui oui c’est ça. Ayant eu sa réponse, il le salamalek plusieurs fois avec une certaine gêne.
      Un autre pour montrer qu’il parle et comprend l’anglais : Hare!
      Ouach el haâre idji dire ehna (qu’est-ce que la honte vient faire ici) répond un autre candidat. Aya magoult oilou khlass (je n’ai rien dit ça suffit) lui répond celui qui a utilisé l’expression anglaise du lièvre.
      Un autre candidat un peu à l’écart, jouant la retenue pour des raisons : comme pour faire sérieux en essayant de ce donner de la contenance, il ne veut pas se mêler aux autres candidats (…) on voit que sa langue le démange, il est rouge, les yeux sortent des orbites, il n’en peut plus, puis il explose : si nous avons été choisis par notre général avec son œil de lynx perspicace, c’est parce que nous courons vite n’est-ce pas, et que nous sommes les meilleurs, la crème de la crème des Algériens.
      Oui c’est ça lui répondent les autres candidats en chœur…
      Chacun se tournant vers l’autre en se souhaitant bonne chance mutuellement.
      C’est tout un scénario, mais aucun parmi eux n’a anticipé qu’il n’y aura pas d’électeurs le jour du scrutin. Ces gens se sont brûlés à jamais en voulant devenir pantin et nous faire vivre encore sous la botte de la dictature militaire. En résumé, un petit larbin de « président bidon » qui veut diriger tout un peuple qui veut absolument s’affranchir de ces cancers pour le pays…ils n’ont pas compris ça, raison pour laquelle, j’ai débuté le texte de cette façon et avec raison.

      64
      11
    Momo
    6 novembre 2019 - 10 h 27 min

    Bouregaa se fait opérer à MUSTAPHA Bâcha. La première femme de Gaid s’en est allée (il y a un peu plus d’un mois) à Paris pour des contrôles médicaux. Voilà la différence entre un vrai novembriste et un clown dans le rôle de chef d’état major.

    86
    18
      Anonyme
      6 novembre 2019 - 12 h 14 min

      @Momo à propos de la famille de Gaid, je rajouterai que son fils Adel et ses copains ont dépensé 14500euros pour 3 nuits d’hôtel à Paris payés par le consulat d’Algérie (source Bensedira)

      72
      14
    Bibi
    6 novembre 2019 - 10 h 22 min

    Si quelque chose arrive à Monsieur Bouregaâ, cela sera le point de non retour et la patience du peuple et la Silmya ne seront plus qu’un doux euphémisme. Beaucoup sont prêts à aller au bout et quelque soit le sacrifice malheureusement. Ce kabran doit être jugé …

    71
    18
    Marcus Leo
    6 novembre 2019 - 10 h 00 min

    Pendant que des hommes, toisant la mort en face, sacrifiaient leur vie pour notre dignité, que le Peuple subissaient les affres de la répression du colonisateur, d’autres se préparaient à récolter le fruit de ce combat. Ceux là même qui ont déterminé ce que l’on devait être et ne plus être, ceux là même qui nous ont demandé d’aller cracher sur la tombe de nos ancêtres, mépriser leur héritage, prétentieux au point de vouloir créer l’algérien nouveau. Vous ne le savez peut-être pas mais ce n’est pas le peuple qui vous rejette, mais c’est cette Terre, comme tout ceux qui ont voulu la conquérir et la soumettre, qui vous rejette. L’Algérie n’est pas une terre habité par un peuple, c’est un pays qui habite son peuple elle est son âme
    nos ancêtres veillent sur nous et sur elle. C’est la terre des Hommes Libres, ils en sont les gardiens…Monsieur Lakhdar Bouregâa est l’un d’eux.

    69
    16
    ABOU NOUASS
    6 novembre 2019 - 8 h 14 min

    Ces gros généraux n’imaginent pas du tout qu’ils sont entrain de jouer avec le feu, au vu de la situation qui ne joue plus en leur faveur, et plus grave encore, avec le lourd fardeau de tous ces détenus emprisonnés pour satisfaire les caprices d’un handicapé mental qui s’agenouillait il y a à peine 9 mois devant un grabataire . Et on appelle ça une république ?

    Notre seule consolation , c’est que cela ne saura durer encore plus longtemps.

    Toute ma compassion et prompt rétablissement à notre valeureux moudjahid Lakhdar BOUREGAA !!!!

    109
    17
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 7 h 58 min

    Niveau ardoise va regretter le jour où il a décidé de l’emprisonner. S’il le remet en prison cela va choquer les rares personnes qui le soutiennent encore et motiver les autres pour le dégager, s’il le libère, sa maison ou son lieu de résidence surveillée va devenir un lieu de pèlerinage…

    130
    17
    Mounir Sari
    6 novembre 2019 - 7 h 16 min

    Tous les détenus politiques et d’opinions doivent retrouver leurs libertés et le dictateur sanguinaire Gaid Salah doit retrouver la prison d’el harrach illico presto!!!!

    114
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.