Gaïd n’est pas l’ANP

ANP Armée
La vraie ANP c'est des dizaines de milliers d'officiers intellectuels. New Press

Par Abdelkader S. – Gaïd-Salah ne peut être la représentation iconique de la vénérable Armée nationale populaire, car notre armée ne peut être vieille, inintelligente et amorale. L’état-major actuel, et ce qu’il compte de généraux véreux, est assimilé à la Grande muette dans son ensemble, et toute dénonciation de ceux qui la conduisent à la dérive aujourd’hui est perfidement transformée par les mercenaires du régime qui infestent les réseaux sociaux en un prétendu dénigrement de toute l’institution.

Or, il ne peut y avoir de contiguïté et de parenté entre le «quarteron de généraux» qui ont pris tout le pays en otage et notre armée dont les centaines de milliers de soldats et d’officiers qui la composent sont issus du peuple auquel ils demeurent fidèles.

L’armée algérienne ne peut être identifiée à des hauts gradés quasi centenaires, périmés et hors temps. Elle ne peut troquer la jeunesse de ses effectifs aguerris, cultivés et expérimentés contre quelques vieux briscards qui empêchent toute évolution au sein de la hiérarchie, mettant des gradés quinquagénaires à la retraite pendant qu’eux-mêmes aspirent à quitter les salons feutrés des Tagarins les pieds devant.

L’armée algérienne ne peut être comparée à un chef d’état-major aux capacités intellectuelles limitées pendant que des dizaines de milliers de lieutenants, de capitaines, de commandants et de colonels bardés de diplômes, tenus par la discipline militaire, sont astreints à l’obligation d’accepter une situation aberrante que le prochain président de la République, véritablement élu, devra corriger en priorité pour éviter que de nouveaux Gaïd-Salah surgissent, comme lui, du néant.

L’armée algérienne ne peut être confondue avec un chef d’état-major qui déclare la guerre à tout un peuple qui crie son ras-le-bol de l’archaïsme d’un régime aux abois, qui freine le développement du pays et le livre pieds et poings liés aux puissances étrangères en contrepartie de sa propre survie.

L’Armée nationale populaire n’est pas l’alleu de Gaïd-Salah, n’en déplaise à ses séides, à ses souteneurs et à son harem de porte-plumes rabatteurs.

A. S.

Comment (17)

    Anonyme
    25 novembre 2019 - 14 h 48 min

    mais alors qu’attendent -ils tous ces jeunes militaires pour barrer la route a tous ces généraux véreux afin de rendre le pouvoir a des civils patriotes ?

    38
    Anonyme
    24 novembre 2019 - 15 h 22 min

    Toute personne qui se confond avec les institutions d’un pays en accumulant plus de 100 portefeuils de responsabilites doit urgemment rendre visite a un psychiatre. Ce type est non seulement dingue mais il est aussi aux commandes d’un avion avec des co-pilotes passifs qui n’attendent que le crash.

    41
    1
    Anonyme
    23 novembre 2019 - 19 h 12 min

    AGS en grand stratége de l’armée qu’il prétend être est entrain de recevoir des baffes de toutes parts. Sa stratégie ressemble à celle d’un débutant en d’échecs où à chaque coup joué il perd un pion, bientôt échec et Mat et le jeu sera terminé pour lui.
    Avec un tel niveau intellectuel, il n’est pas fait pour diriger une armée et encore moins un pays.
    Hélas, notre pays gangrene de types comme lui, placés non pas pour leur compétences mais pour leurs fidélités et obéissance à leurs maîtres, cela doit changer.

    48
    3
    Youcef
    23 novembre 2019 - 8 h 22 min

    Si il est si proche du peuple pourquoi ne va t il pas faire ses discours dans la rue au milieu du peuple ? Il se cache dans les casernes ….

    54
    5
    Anonyme
    22 novembre 2019 - 22 h 44 min

    Ce que j’aimerais bien voir, c’est une conférence de presse diffusée en direct de ce génénar avec des journalistes libres.
    Il dirige un pays, il doit rendre des comptes en tant qu’homme politique (in)sensé.

    83
    5
      Momo
      23 novembre 2019 - 10 h 43 min

      C’est comme si tu lui demandais de grimper l’Everest avec des sandales. Le gars ne sait même pas lire les feuillets qu’on lui remet. Je suis sûr qu’il ne les comprend pas. D’ailleurs, ils sont incompréhensibles!

      53
      5
    Felfel Har
    22 novembre 2019 - 17 h 29 min

    GS n’est certainement pas, et n’incarne pas l’armée. En fait, il l’a ruinée en détournant à son profit exclusif des sommes énormes que l’État avait allouées pour former, équiper et nourrir nos forces armées. Profitant de la déliquescence des institutions de l’État, il su gravir les échelons et profiter de la doctrine du MALG, ce qui lui a permis, lui, l’illustre analphabète, de devenir général rêvant d’un destin national. On a dit que Ceauscescu, coordonnier de profession, a fait le même parcours et nous savons tous comment il a fini. Certains y verront un bon signe.
    Son immense appétit et sa roublardise ne sont pas sans me rappeler un certain Gargantua, popularisé par Rabelais qui le décrivait comme inculte, goinfre, rustre mais avec des rêves de grandeur. Sainte Beuve, mieux que moi, a su nous donner une description plus précise du personnage: « On vient de voir le jeune Gargantua livré aux pédagogues de la vieille école, et les tristes résultats de cette éducation crasseuse, routinière, pédantesque, tout à fait abrutissante, dernier legs du moyen âge expirant. »
    Le titre de l’article (Gaïd n’est pas l’ANP), incroyable de vérité, devrait inciter à la réflexion dans nos casernes. Va-t-on permettre à un imposteur (un autre) de ternir l’image de marque d’une armée républicaine, d’essence populaire, dont les missions dévolues par la Constitution, sont de défendre le pays, son peuple et ses institutions, pas un homme ni un clan, surtout lorsque ces derniers agissent ouvertement au profit de puissances étrangères?
    L’heure est venue de décider de l’avenir du pays: une république bananière ou une république démocratique et moderne « du peuple, par le peuple et pour le peuple »!

    62
    11
    Momo
    21 novembre 2019 - 21 h 45 min

    Je viens de lire le discours de Gaid Salah, yal khawa j’ai failli tomber en syncope. Je ne sais pas si la version arabe est plus digeste que la version française mais cette dernière ferait perdre son latin et son grec à n’importe quel linguiste . Je soupçonne que c’est L’hadi qui lui écrit ces morceaux d’anthologie .
    Pour résumer, Gaid Salah s’épanche en louanges pour ce peuple qui communie avec L’ANP et son haut commandement . En même temps, il loue ce peuple qui manifeste pacifiquement. Il omet de dire que ce dernier refuse les élections.
    Par ailleurs, il nous ressort l’histoire de certains (on ne sait pas qui????) qui veulent attenter à notre identité et à notre religion.
    L’hadi a disparu des radars depuis quelques jours. Il aurait aidé grandement à déchiffrer les hiéroglyphes version Gaid.

    64
    14
      Anonyme
      22 novembre 2019 - 16 h 59 min

      Ton problème c’est que tu n’as RIEN RIEN ET RIEN compris de la situation.
      Tu te concentres sur le superficiel. Il faut chercher les non dits. mais il faut avoir une cervelle pour le faire.

      44
      71
        Anonyme
        23 novembre 2019 - 5 h 16 min

        @ Anonyme
        22 novembre 2019 – 16 h 59 min
        Vas-y, oh grand génie, éclaire nous de tes lumières. On a hâte de savoir.

        45
        25
        Farida
        24 novembre 2019 - 10 h 33 min

        Mais il a exactement traduit ce que le vieux dictateur a dit. Je pense que c’est bien toi qui a un vrai probleme. Tu n’as rien compris.

        36
        2
    Zaatar
    21 novembre 2019 - 21 h 11 min

    El Gaid ce n’est pas l’ANP c’est sur, El Gaid c’est bouth3allite….

    40
    12
    Soldat Schweik
    21 novembre 2019 - 19 h 41 min

    Apres 9 mois de revolution pacifique, on ne demande qu’a voir que l’ANP n’est justement pas Gaid et sa JUNTE… il est grand temps de le prouver !!!!

    68
    13
    ABOU NOUASS
    21 novembre 2019 - 17 h 42 min

    Il ne faut pas se limiter seulement à ce que fait cette baudruche de G.S depuis sa prise de pouvoir de force car il n’est pas capable de le faire sans l’assentiment de ces faux généraux promus par le nain boutef’ qu’il va falloir débusquer de leur tanière bunkérisée.

    …on croirait qu’on est gouvernés par des fantômes !

    Leur manière d’envoyer au charbon toujours cet octogénaire qui se complaît dans ce rôle, dénote on ne peut mieux le degré de lâcheté de ces uniformisés .
    C’est maintenant ou jamais de les mettre aux arrêts.

    71
    13
    Anonyme
    21 novembre 2019 - 16 h 19 min

    Gaied Salah et ses partenaires a la tete de l ANP sont en train de detruire la culture du service et fidelite a la patrie…lui et ses proches ,une bande de generaux vieillards verreux ont largement profiter de la manne du petrole et des petrodollars des royaumes et des emirats du golfe…pour les servir et asservir le peuple Algerien et prendre toute l Algerie et son peuple en otage…pour eux l Algerie est leur proie exclusive..Mais ils se sont affrontes a un peuple sur de ses revendications pour le changement radical du systeme politique et mettre la priorite aux articles 7 et 8 de la constitution permettant au peuple Algerien d exercer son entiere souverainete….
    Donc c est le peuple qui decidera de son avenir et celui des prochaines generations..Le 12 decembre il n y aura pas d election presidentielle ni legislatives..sans le depart des sbires de l ancien regime et ceux du regime actuel..car ses malfrats ont prepare une election basee sur une fraude monstrueuse pour se maintenir au pouvoir et imposer un regime militaire dictatorial qui apauvrira les Algeriens et organisera la faillite du pays par la fraude fiscale et les detournements de milliars de revenus du petrole pour remplir leurs comptes a l etranger…Algeriens ..Algeriennes la plus grande catastrophe nous attend si ce vote du 12 decembre aura lieu,plusieurs millions de dinars sont prevus et distribues pour acheter les voix des Algeriens dans le besoin…le president Houari Boumedienne a dit un jour »Les Algeriens boufferont le sable du desert mais ne baisseront jamais le pantalons » Allah Yarhamou….ces Algeriens dans leur majorite ecrasante existent encore aujourd hui….TAHYA AL JAZAIER au dessus de nos tetes.

    55
    13
    Anonyme
    21 novembre 2019 - 13 h 08 min

    Le prochain chef d’état major devra être un universitaire, au moins bilingue pour représenter dignement le pays. Il y en a marre de cette maison de retraite qu’est devenue l’ANP

    73
    16
    Mounir Sari
    21 novembre 2019 - 9 h 45 min

    Gaid El Fayeh, le traître, l’analphabéte notoire a un quotient intellectuel inférieur à zéro.il a un pois-chiche à la place de son cerveau!!!

    72
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.