Un citoyen soutire un aveu au candidat Ali Benflis qui admet un fait contraint

Camapgne Benflis
Ali Benflis. PPAgency

Par Nabil D. – Un citoyen a acculé Ali Benflis en lui posant une question qui a contraint le candidat à la présidentielle incertaine du 12 décembre à admettre une vérité que les cinq prétendants à la fonction suprême évitent de dire. «J’ai promis d’instaurer une justice indépendante si je suis élu», a répondu l’ancien chef de gouvernement sous Bouteflika.

Ali Benflis avoue ainsi, en usant d’une litote, que la justice n’est pas indépendante et qu’il y a urgence à la réformer, en réponse à un jeune qui l’apostrophait sur les arrestations des jeunes manifestants à travers le pays sans qu’il réagisse. «Ne ressentez-vous donc aucune gêne à poursuivre votre campagne électorale comme si de rien n’était alors que des dizaines de jeunes sont interpellés à chacune de vos sorties et que vos meetings sont organisés dans des salles bunkérisées et encerclées par les forces de l’ordre ?» a demandé ce citoyen auquel Ali Benflis a répondu par la même formule qu’il répète depuis l’annonce de sa candidature controversée à l’élection présidentielle, décidée par Gaïd-Salah à partir d’une caserne. «J’avais deux choix, soit je reste chez moi et je suis la crise de loin, soit j’agis pour éteindre le feu», a-t-il répété sans convaincre.

D’aucuns se sont interrogés, et s’interrogent encore, sur les véritables raisons qui ont poussé le candidat malheureux des élections de 2004 et 2014 à vouloir tenter sa troisième chance bien que les jeux soient faits et que les résultats soient connus d’avance. Mais des revirements inattendus et des soubresauts étranges ont quelque peu faussé les calculs ces derniers jours. La démission du directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune, l’arrestation d’un homme d’affaires connu pour être proche de lui, la campagne enragée menée par des médias à la solde du pouvoir et l’étrange annonce d’Abdelkader Bengrina sur le candidat «éliminé» et d’un second qui le «sera bientôt» ont mis à nu une fort probable révision de la stratégie de l’état-major de l’armée.

Un média gouvernemental a carrément jeté son dévolu sur Ali Benflis dont il encense la candidature et loue les mérites, preuve sans doute que Benflis pourrait être le véritable joker de Gaïd-Salah avec lequel il pourrait avoir passé un accord secret qui serait bénéfique aux deux hommes : le premier réalise enfin son rêve de revanche sur Bouteflika qui l’a dupé par deux fois, et le second s’assure une sortie, sans trop de grabuge, après le fatras qu’il a provoqué depuis qu’il s’est initié à la politique de façon maladroite.

N. D.

Comment (21)

    Brahms
    27 novembre 2019 - 5 h 58 min

    Ce pépère de 75 ans voudrait devenir un Président de paille. Que va t – il apporter aux citoyens ? Rien de bon, comme d’habitude. Il va juste nous vendre des tissus de mensonges avec ses blablas – blablas habituels. Il va ensuite recopier des discours dans des bouquins puis il viendra nous les répéter à la télévision afin de se faire passer pour un professionnel. Tandis que sur le terrain, il n’ y aura toujours rien. Le citoyen devra donc attendre toujours attendre et perdra sa vie entière à attendre et dès qu’il aura 60 ans, il attendra toujours passant sa vie à attendre, attendre sans arrêt (un logement, un travail, des soins, des travaux dans son quartier).

    CHAOUI-BAHBOUH
    26 novembre 2019 - 7 h 41 min

    Garry Kasparov, le meilleur joueur d’échec, le Clan et ses membres sont un échiquier atteint de rouille, et la Diagonale du FOU et le manipulateur CAÏD SALAH, les carottes sont cuites, il est temps que vous partez chez vos frères des « HIMARATES », vu qu’ils sont des pros Sionistes les assassins sous la protection des Occidentaux, BAYE, BAYE, il est temps de vous éclipser dans les vastes dunes de sable et de pratiquer la chasse avec les faucons à défaut d’êtres les tenants du pouvoir du plus grand pays d’Afrique, vos serments et vos mensonges, n’ont durées que plus de 20 ans sous le règne du Clan d’Oujda, « Le peuple à quelques petit problème de poids des Généraux dont le plus vieux est âgée plus de 84 ans gros et dodu avec les membres du Clan, qui nous semble sûre et certain et jamais rassasiés et depuis a peu prés plus de vingt ans déjà, votre fin n’a pas de faim, le peuple ira cracher sur vos tombes !!!
    Cordialement, Un Algérien Chaoui, Kabyle, M’zabi, Tergui, Sahraoui, un Algérien des 48 wilayas et plus une de la Diaspora = 49 wilayas !

    39
    64
      Anonyme
      26 novembre 2019 - 12 h 30 min

      Tant que tu persistera dans le Mythe créé par les médias français et tu ne pourra analyser la véritable Histoire de l’Algérie se départir du complexe du colonisé et se départir de son aliénation est le premier acte « Patriotique » de l’Algérien .Vouloir par tous les moyens nous convaincre que les pays Arabes se mêlent de nos Affaires et Occulter la dernière Déclaration du Député Gluksman c’est encore une preuve de l’aliénation de certains Algériens complexés à un tel point qu’il font tout pour cacher les velléités néocolonialiste des Français Toujours le fameux complexe du colonisé surtout qui n’accepte toujours pas la victoire du Peuple Algérien sur leurs Maîtres 5 ème puissance Mondiale aidé par l’OTAN

      2
      36
    Che Guevara
    25 novembre 2019 - 16 h 57 min

    Heureusement que ce citoyen à soutirer un aveu à Benfils, s’il s’est amusé à tirer les vers du nez à GS, à coup sûr, son petit poids-chiche de cerveau serait tombé. Il y’a tellement de vide dans ce bonhomme !!!

    44
    21
    azul
    25 novembre 2019 - 16 h 16 min

    j’ai l’impression qu’il n’est pas tout seul dans sa tête. C’est un malade mental ce type.

    55
    2
    Soldat Schweik
    25 novembre 2019 - 14 h 07 min

    Harki du système un jour, Harki du système toujours
    Il y’a de cela des decennies, le général Vietnamien, veritable vétéran de guerre pour l’indépendance, avait usé d’un qualificatif très juste à l’égard de l’impérialisme qui j’apprenais pas ces leçons : IDIOT, cela se passait à la salle Harcha me semble- t- il.
    Si Ali semble être justement un impérialiste qui s’ignore et que l’attrait du pouvoir rend aveugle et sourd.
    Il rêve d’être président ne serait ce qu’un jour même s’il doit être installé par une JUNTE MILITAIRE mafieuse et si pour cela il doit enjamber les cadavres de ses compatriotes comme les 128 jeunes Martyrs de Kabylie en 2001.
    Je veux juste lui rappeler la fable africaine du scorpion et la grenouille par une journée de grosses pluies et de crues des rivières.
    Inexorablement toute grenouille qu’il est il se fera encore piquer au milieu du gué pour la 3 fois et il ira encore faire une omra pour tenter de « laver ses os » de toutes ses trahisons successives.

    67
    29
    Momo
    25 novembre 2019 - 13 h 22 min

    Justement ya Benflis tu n’as pas compris. Il fallait rester chez toi. On ne veut pas de toi pour régler les problèmes de l’Algérie. Tu es l’un des problèmes de ce pays. Du vent! Tu comprends?

    66
    35
      (?)
      25 novembre 2019 - 20 h 35 min

      L’idée fixe d’un fou est de se croire sage et intelligent.

      42
      23
        Anonyme
        25 novembre 2019 - 21 h 11 min

        Et le fou qui se croit sage alors que le sage reconnait lui-même n’être qu’un fou.

        10
        16
    Azul
    25 novembre 2019 - 13 h 19 min

    Quittez cette terre général gaid.les Algériens sont fatigués de la dictature, avant que ça se retourne contre toi.

    61
    8
      (?)
      25 novembre 2019 - 16 h 43 min

      Il n’existe pas d’autres voies vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de dignité individuelle🗽

      30
      36
        Anonyme
        25 novembre 2019 - 21 h 15 min

        De Pierre Leconte du Nouy….

        1
        17
    Liberté
    25 novembre 2019 - 11 h 40 min

    Benflis a été désigné comme lièvre. Tebboune est bien le candidat du pouvoir et tout ce qui se passe n’est que diversion. Seulement le Hirak n’a pas encore dit son dernier mot!

    18
    30
    57
    25 novembre 2019 - 10 h 49 min

    je suis désolé mais ce n est pas un aveux c est une constatation et on vie avec ce sentiment d insécurité et d injustice ce depuis 62 tout le monde a pu voir a un moment ou a autre les robes noires corrompus vendus soudoyer chkara aux ordres le téléphoné ,, avec des magistrats lâches et fourbes faut leurs greffer des cerveaux ou des implants électroniques correcteurs
    de toute façon vos candidatures ne sont pas a l ordre du jour selon la volonté du peuple alors tu rentre chez toi et tu médite sur ton avenir a propos de la justice justement

    49
    26
    Mounir Sari
    25 novembre 2019 - 9 h 40 min

    Ce mongole qui a vendu son âme au diable pour une poignée de Dinars ment comme les 2 poches en dessous de ses yeux.Shame in you!!!!

    53
    33
    Anonyme
    25 novembre 2019 - 9 h 26 min

    Encore un qui va se retrouver à El Harrach pour haute trahison!! J’espère qu’on ne manquera pas de place parceque la liste des cachiristes est longue…

    52
    29
      Lghoul
      25 novembre 2019 - 11 h 05 min

      Apparemment il a beaucoup de squelettes de corruption dans son armoire (khalifa banque et compganie etc.)

      49
      26
    Anonyme
    25 novembre 2019 - 8 h 47 min

    Paru fin Aout – toujours actuel

    Ma sieste fût dérangée maintes fois en revoyant ce cheminement.
    C’était au début du mois de mai en plein Hirak, me disait il. Un certain samedi après-midi, Benflis fût accueilli dans une villa somptueuse du pays chaoui par son compatriote local le chef d’État major, suite à sa demande express.
    AB qui a passé tte sa vie à l’ombre du système et sous la protection des véritables maîtres de l’Algérie depuis 1962, les rangers Chaouis, venait de constater que la conservation du pouvoir par sa tribu était en danger.
    Le plan présenté ce jour-là par AB devrait servir à renforcer son interlocuteur et en contrepartie lui permettre de se présenter confortablement comme seul candidat « potable » aux yeux de l’opinion publique.
    Pour réaliser ces machinations diverses étapes et actions coordonnées et synchronisées minutieusement avec l’État major et la présidence: étaient indispensables:
    1) Jouer le jeu de l’annulation des élections du 4 juillet pour produire le vide constitutionnel et pouvoir travailler sur un champ vierge,
    2) Diviser coûte que coute l’opposition dès que possible,
    3) Forcer la scission du Hirak en emprisonnant des manifestants et des opposants,
    4) Organiser des discours du chef de l’état et du chef d’état major pour la mise au pas de la société, du Hirak, de l’opposition et des dynamiques,
    5) Tenir des conférences séparées confirmant la scission de l’opposition,
    6) Nomination d’un KdS pour le démarrage d’un dialogue piloté par le système, une personne dont la biographie apparait non douteuse et dont la loyauté est certaine. Un dialogue pilotable à distance nécessite un KdS fidèle et sans aucune valeur morale, de type Ouyahia,
    Le dialogue devrait être stoppé à un certain degré d’avancement, sans approfondissement.
    7) Emprisonnement de manifestants et d’opposants si nécessaire,
    8) Interdiction des conventions des autres partis et associations,
    9) Discours de l’état major pour stopper le dialogue et aller en urgence vers les élections,
    10) Accélération de l’adoption des lois et installation d’une instance nationale pour l’organisation des élections. Y.c. lois pour l’emprisonnement des têtes du Hirak et des opposants aux élections,
    11) Provocation de la Kabylie dans les médias publics et les réseaux sociaux,
    12) Fermeture de tous les médias publics et privés aux opposants et au Hirak. Coupure Internet. Demande internationale pour la fermeture de tous les médias qui activent contre le système à partir de l’étranger (Al Magharibia, Amal TV, Berbère TV …)
    Les démocrates et probablement les islamistes d’importance seront ainsi mis à l’écart. Resteront alors les partis lampions. Ainsi, la voie serait grande ouverte à l’élection de Benflis même avec une très faible participation.
    Le nombre d’électeurs s’élève à env. 25 millions. En comptant au grand max 5 millions de participants (ttes les institutions, administrations, le pays chaoui, quelques égarés islamistes et consorts, chiyathines) PLUS le coup de pouce collatéral de BEDOUI, expert en falsification, Benflis pourrait être déclaré Chef d’État.
    Naturellement Benflis optera pendant sa campagne pour un programme basé sur les revendications du Hirak et fera plus tard ce qui lui conviendra, plutôt conviendra à son compatriote et donneur d’ordre de la même tribu.
    Résultat final: l’Algérie restera comme depuis 1962 sous la domination des Rangers et entre les mains de la même tribu! Ali, lièvre et girouette, aura été productif pour sa tribu et pour le système.
    Un scénario pour fixer la destinée de tout un peuple conçu et mis en scène par un soit-disant démocrate avec l’aide du système et d’un KdS pour assurer la continuité. Un nouveau niet pour la souveraineté du peuple.
    Mais soudain des coups de feu dérangérent ma légère sieste. Je sursaute et pense tristement au 17 octobre 1961 et au 11 décembre de la même année. AB venait d’être confirmé chef d’État par le CC alors qu’il n’avait pas le meilleur score ?
    Un lièvre nait lièvre et mourra lièvre, jamais lion. 25.aout 2019

    133
    62
    Lghoul
    25 novembre 2019 - 8 h 36 min

    Moi, je le trouve vraiment rigolo et drôle quand il fait semblant que tout est normal. Il fait semblant « d’attaquer » X ou Y et fait semblant que 40 millions de citoyens algériens, qui habitent pourtant l’Algérie le vomissent. Il fait semblant que personne ne connait sont « historique issabiste » et toujours fait semblant que tout va très bien madame la marquise. Regardez son visage ! Comme a dit le grand feu Dahmane El Harrchi « Yarebbi Yassettar » – Chouf wadjhouh yatiq khbar » — Cette chanson va comme un colier de fiancailles sur la personne khabuth d’ali benbliss.

    56
    28
    Che Guevar
    25 novembre 2019 - 8 h 34 min

    Il nous prend pour des gourdes !!! Il agis pour éteindre le feu ce pompier pyromane ???

    58
    27
    Ali-Vison
    25 novembre 2019 - 8 h 32 min

    C’est de la démagogie, c’est des mensonges répétés par les cinq candidats désignés par le caporal et le clan d’oujda, dire êtes vous venu juste pour éteindre le feu allumé par vous et vos chefs, c’est du mensonge et de la démagogie politicienne, êtes vous plus intelligent que les autres chefs de partis qui ont refusé de participer à cette mascarade d’élections où le résultat est connu d’avance, Mr Benflis vous êtes du genre opportuniste affairiste et pour le pouvoir et l’argent, vous êtes prêt à bradé le pays et son peuple, vous êtes du même école de notre traître national Bouteflika et son clan d’oujda, vous faites honte à votre défunt père mort au champ de bataille

    62
    27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.