Comment Gaïd-Salah a évincé le chef de l’Etat intérimaire du journal télévisé

GS Journal télévisé
Le général Gaïd-Salah s'affiche comme le véritable chef de l'Etat. D. R.

Par Mohamed K. – Dans son Journal télévisé de ce mercredi, la chaîne gouvernementale ENTV a confirmé deux faits importants : son rattachement de fait aux services de l’état-major de l’armée et la primauté du chef d’état-major sur le président de l’Etat.

Précédée d’une propagande électorale qui rappelle les spots réalisés par l’ONCIC, l’Anaf et le CAAIC et diffusés dans les salles de cinéma dans les années 1970-80, la première partie des «informations» lues par une journaliste qui toussotait à chaque mensonge a été consacrée aux activités du général Gaïd-Salah, lequel a monopolisé près de 13 minutes. «Même Bouteflika n’avait pas droit à un tel privilège», ont ironisé des sources qui relèvent que l’ancien président de la République était tenu de «partager ce prime time avec son chef d’état-major, étant entendu que le civil devait passer avant le militaire.»

Le peu d’Algériens qui continuent encore de suivre l’ENTV et ses succédanées privées ont eu droit au discours rituel de Gaïd-Salah, suivi des interventions de quelques élèves officiers, applaudis par le maître des lieux. Des sources concordantes indiquent, à ce propos, qu’il s’agit de poèmes et de prose destinés à flatter l’ego du chef d’état-major et préparés à l’avance par la Direction centrale de l’information et de l’orientation, d’où l’absence de voix lors de la lecture de ces envolées lyriques à l’honneur du généralissime.

Non contents d’occuper la première partie du journal télévisé pendant de longues minutes, les services de propagande de l’armée ont fait suivre le long reportage par le «décryptage» d’un ancien officier appelé à la rescousse pour faire durer le plaisir et procéder à l’exégèse du discours de Gaïd-Salah dans un langage «intelligible».

Le Conseil des ministres, «présidé» par Abdelkader Bensalah, n’aura droit qu’à la deuxième partie du JT, la Télévision officielle faisant ainsi une entorse au protocole en faisant passer les activités d’un vice-ministre avant celles du premier homme de l’Etat. «Ce média, dont la vocation de service public a été détournée par le pouvoir, s’affiche de plus en plus comme une annexe de l’état-major de l’armée qui l’a mise sous sa tutelle, au même titre que la justice et les différentes composantes des services de sécurité», soulignent des sources informées.

M. K.

Comment (21)

    Bibi
    30 novembre 2019 - 13 h 05 min

    Il fût un temps où il y avait au Théâtre ce soir, maintenant nous avons Bagrat Al Arkan

    20
    Vroum Vroum 😤..
    30 novembre 2019 - 9 h 23 min

    9 mois de Crise , 8 mois de trop , plus ça traîne et plus ça chauffe , au point où une réception du Consult Général en Espagne est perturbé par des irresponsables qui là s’attaquent à l’image de l’Algérie à l’étranger , touché les symboles Diplomatique !!… Le Hirak à mon sens est devenu Vague , incontrôlable , que Personne ne peut arrêter ou organiser , tout ce qu’on pourrait lui présenter est du « Système » , tout ce qui pourrait être une solution est rejeté car du « Système  » , le Hirak se mefie de tout , tout Personnalités politiques sont rejetés , à se Rythme le Hirak est devenu à son Tour le « Système  » , la Victime devient le Bourreau . . Le « Système  » Hirak , rejete tout .. « Yatnahaw Gaa  » , le vide , plus d’État , plus de Parlementaires , plus de Représentants du Pouvoir Algérien , plus de Walis , plus de Ministres, plus de Gouvernement..plus rien , « Yatnahaw Gaa « …ne reste que le Hirak qui envahit les Villes , « Yatnahaw Gaa « .. , et Côté Pouvoir Gaid Sallah il est dans une logique hors du Temps depuis 9 mois , je suis , j’y reste… Deux Parties avec entêtements et Orgeuil , qui chacune dit agir au nom de l’Algérie , mais font plus de mal que le bien qu’ils prétendent lui apporter . . La Cigale ayant chanter tout l’été se trouva fort dépourvue lorsque l’hiver fut venu , et alla trouver la Fourmis …..Et bien dansez maintenant . .quand moi je travaillait vous vous chantiez….et bien dansez….. Voila on est face à maintenant deux systèmes qui se confrontent , avec chacun un mode de pensée , qui rejettent toute approches constructive , chacun campe sur ces positions , le Pouvoir Gaid Sallah pour une Présidentielle après 9 mois de brouillard , et le Hirak au bout de 9 mois est incontrôlable , plusieurs Têtes, vague , infiltré pour ne pas aboutir , « Yatnahaw Gaa  » …. Pauvre Algérie qui se débat dans cette spirale infernale dont nul ne sait le résultat sinon des hypothèses probables .

    Mon opinion
    29 novembre 2019 - 14 h 35 min

    Salam,
    Voilà le possible danger lorsqu’on donne le pouvoir à un attardé mental je ne pense forcement a gaid salah mais à tous les dictateurs:
    https://www.youtube.com/watch?v=hxMMrPoBq0M

    38
    5
    Anonyme
    29 novembre 2019 - 5 h 30 min

    @ A.P
    Est ce que on peut savoir pourquoi G.S a fait des voyages aux Emirats arabes ? D’après des informations 3 ou 4 voyages peut être plus en 2019.
    Pourquoi ce pays ?

    50
    7
      ANONYME-MAN
      29 novembre 2019 - 13 h 23 min

      @ ANONYME
      Q’UEL KHOROTO TU ES!HEUREUSEMENT,Y EN A PAS BEAUCOUP SUR AP COMME TOI.

      6
      38
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 23 h 33 min

    Je ne savais pas que la gazelle fait grossir et également cause des troubles au niveau du cerveau.

    42
    8
    Brahms
    28 novembre 2019 - 18 h 50 min

    Voici, le plus grand Chef de tous les Chefs. Ce grand Chef donne quand même 07 milliards de mètres de cubes de gaz gratuit, au Maroc. Cette politique de gribouille et de barbouille doit cesser immédiatement. En retour, le Maroc nous envoie 40 tonnes de drogue par an. Quel est l’intérêt pour le peuple de continuer dans cette voie (expropriation de nos richesses naturelles) par une caste sans vergogne ?

    48
    19
    abdel 1
    28 novembre 2019 - 15 h 09 min

    les journalistes de l,entv n ont aucun honneur ni dignite,seule une journaliste du journal du soir a eu le courage de dire non a la mascarade et de demissioner

    51
    12
    Omar Khayyam
    28 novembre 2019 - 14 h 50 min
      Lghoul
      29 novembre 2019 - 16 h 09 min

      Bravo ! C’est exactement ce qui est en train de se passer depuis le 22 février. Il est donc temps de mettre de l’ordre avec tous ces derrangés mentaux.

      26
      4
    Le Berbère
    28 novembre 2019 - 11 h 16 min

    Avec cette junte militaire vieillissante et sans vision politique claire qui mène le pays et le peuple algérien vers un destin inconnu me rappel les années 80 à l’époque de sinistre marché couvert de  » Souk Al Fellah  » ou le marché de fermier . ..Des nations avancent sereinement vers un avenir meilleur ensembles ( peuple et exécutifs) et nous en Algérie on reculent pour revenir à la case départ.

    57
    16
    Momo
    28 novembre 2019 - 11 h 01 min

    Y a t-il encore quelqu’un de sain d’esprit qui croit encore que Gaid Salah est un simple chef d’état major des armées? Qui lui a octroyé tous ces pouvoirs qui le font apparaître aujourd’hui comme un autre Duce. L’Intelligence en moins.
    Et que dire de leurs cerbères qui n’arrêtent pas de nous dire qu’il faut respecter la constitution? De quelle constitution parlent-ils? Celle de la Norvège?
    S’ils parlent de la constitution algérienne, gaid Salah ne cesse de la violer. Et il ne viole pas que la constitution paraît-il?

    52
    18
      Zaatar
      28 novembre 2019 - 13 h 16 min

      C’est H’mida…qui lui a octroyé tous ces pouvoirs.

      19
      19
    azul
    28 novembre 2019 - 10 h 28 min

    En carnaval toute bouffonnerie est bonne.

    50
    9
    Vangelis
    28 novembre 2019 - 10 h 25 min

    Il ne suffit pas de toussoter après chaque mensonge, il faut que ces journaleux aux ordres se réveillent et se révoltent contre leur condition de soumis dénaturant leur profession à moins qu’ils n’aient eu leur diplôme dans une pochette surprise.

    Ils doivent montrer et démontrer au peuple qu’ils n’acceptent plus d’être à la botte de quiconque et surtout pas de militaires qui ont mené le pays dans le mur.

    Ils doivent se rendre compte que peu de citoyens regardent encore cette inique. Ils ne sont là que grâce aux impôts des algériens et pas grâce à leur compétence crasse qui fait qu’ils courbent l’échine à chaque fois qu’il y a un maître du moment.

    60
    16
    azul
    28 novembre 2019 - 10 h 24 min

    Les ignorants se laissent enliser dans les mots, comme un éléphant dans la boue.

    53
    8
    Blad Miki
    28 novembre 2019 - 10 h 10 min

    Cet article résume bien la faiblesse de l’état/nation, enfin, une république bananière. Est-ce avec cet état de cause qu’on dirige un état, un pays continent? Un chef d’état-major et vice-ministre de la défense qui défie les lois du pays au lieu de profiter de sa retraite? En observant ce statut quo, tout est à l’image du pays ou plus rien n’est à la norme et à tous les niveaux malheureusement. Que faut-il pour que ces demi-céphalées comprennent que l’Algérie a besoin de l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut? Le népotisme, le bni aamiss, le téléphone, la débrouillardise à la va vite, la corruption à outrance, le j’m’en foutisme etc. ont achevé ce pays, waalach ya Rab, waalach ma i habouch bladhoum, waalach yekerho chaabhoum? Waalachhhhhh ce massacre?

    64
    16
    ABOU NOUASS
    28 novembre 2019 - 10 h 09 min

    Quand mythomanie et mégalomanie font très bon ménage.

    G.S est dans sa bulle , il s’imagine en mode shah d’Iran durant ces derniers jours de pouvoir dictatorial et pense vraiment vivre ses rêves .
    Gare à la déception des cauchemars !!!!

    Quand à ces responsables des médias soumis et avilis, la Révolution s’occupera de leurs cas bientôt !!!

    59
    16
      fahd
      28 novembre 2019 - 14 h 47 min

      Plutôt comme ayatollah khameini avec l´intelligence en moins!
      une balle perdue et qu´on passe à autre chose!

      47
      6
    ALI+
    28 novembre 2019 - 9 h 49 min

    Lorsque les autres nations avancent nous nous reculons à grand pas, sous l’effet du caporal nommé général juste pour le salaire et le restes des avantages, autant de sacrifice et de souffrance pour un résultat pire

    62
    16
    Mounir Sari
    28 novembre 2019 - 9 h 49 min

    Gaid Salah le dictateur sanguinaire, le Sissi Algérien est comparable à un soldat SS du régime nazi Hitlérien!!!!

    61
    22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.