Les insoumis

armée ANP
Le peuple veut récupérer son armée. D. R.

Par Bachir M. – Le peuple en tant que seule source de souveraineté a organisé son propre référendum. Il a donné ses instructions à ses institutions. Il a ordonné aux responsables des institutions de démissionner. Ceux-ci se sont déclarés insoumis et, en conséquence de quoi, ils sont considérés comme des déserteurs du peuple. En conséquence de quoi également, le peuple a ordonné à son armée de faire exécuter ses instructions. Seul le peuple accorde son mandat à sa propre armée. Celle-ci n’est pas maîtresse de la définition de son mandat ; c’est le peuple qui définit son mandat à son armée.

Le peuple s’est donné une armée pour protéger les frontières de son territoire et également protéger les populations. Quand le peuple ordonne, la justification est politique et non juridique. Il ne faut pas interroger le droit pour lui demander une réponse quand celle-ci est politique.

La seule vocation de l’armée est définie par le peuple souverain. C’est bien le peuple qui dispose d’une armée et l’armée n’a pas existé avant le peuple, mais bien après. Une armée sans le peuple n’est qu’une bande armée. L’armée a des missions de service public. On dit que trois critères principaux permettent de reconnaître le service public : la présence d’une personne publique, la recherche de l’intérêt général et les prérogatives attribuées à la puissance publique.

B. M.

Comment (14)

    Zenaty
    30 novembre 2019 - 10 h 57 min

    Un Peuple Révolutionnaire est un PEUPLE UNIS DU NORD AU SUD ET DE L EST À L’OUEST, Citoyennes et Citoyens. POUR UNE DEUXIÈME RÉPUBLIQUE DE FEMMES ET D HOMMES LIBRE… VIVE L ALGERIE AVANT TOUT POUR UN AVENIR POUR NOS ENFANTS

    34
    Felfel Har
    28 novembre 2019 - 18 h 31 min

    GS aurait pu prétendre à une meilleure fin de parcours s’il avait eu la sagacité de comprendre que le temps des généraux était révolu et s’il avait eu la sagesse d’accepter de transmettre pacifiquement le pouvoir au peuple. Il n’en a rien été: il a tenté de nous berner en prétendant parler et agir au nom du peuple alors que ses intentions étaient de se couronner empereur, comme l’a fait un illustre despote, Napoléon Bonaparte. Son hypocrisie, ses mensonges puis ses menaces ne nous ont pas trompés. Pire, elles nous ont poussés à plus de vigilance, de méfiance et de détermination.
    Dans un Hadith, rapporté par Boukhari, le Messager d’Allah (QSSL) nous appelle à ouvrir les yeux: « On reconnaît l’hypocrite à l’une de ses trois caractéristiques: quand il parle, il ment.Quand il promet, il ne tient pas ses promesses et quand on lui fait confiance, il trahit. »
    Fakou bik ya Salah, ya Salah! Le dindon de la farce ne sera pas le Hirak. Happy Thanksgiving (Action de Grâce au Québec)!

    46
    3
      Anonyme
      28 novembre 2019 - 22 h 29 min

      Je me demande pourquoi tu vas chercher chez fafa des exemples de despotes alors que nous en avons eu sur le continent une kyrielle tels que Zine El Abidine , Assad, Moubarak, Khadafi, Ali Salah et j’en passe.
      Cela donne même l’impression que c’est une spécialité arabe.

      42
      5
        Elephant Man
        29 novembre 2019 - 8 h 09 min

        @Anonyme 22h19
        Dans votre listing qui n’engage que vous étrangement vous omettez les Bush des milliers de morts en Irak, Sharon, Barak, Peres, Ben Gourion, Scheatanyahou…., les Clinton Obama, Sarkozy des milliers de morts en Libye …Hollande la Syrie le Mali ….
        Une spécialité arabe dites-vous…..

        2
        38
          Anonyme
          29 novembre 2019 - 11 h 07 min

          @Elephant Man Ton Khadafi et Saddam Hussein ont gazé plus que tous ceux que tu a cité, leur peuple en plus!! Arrêtes ton khorti!!

          31
          3
          Momo
          1 décembre 2019 - 2 h 40 min

          …. Tu vis sur la solidarité nationale française et tu insultes la main qui te nourrit. On ne peut pas commettre plus grande vilénie.
          Une gonzesse comme toi, qui défend tes séides en képi et rangers, ne pourra pas vivre 3 mois de suite en Algérie, devenue un enfer pour ses habitants ( je ne dirai pas citoyens encore).
          Les gens de ta race viennent pour vingt jours cramer le pécule mensuel du RSA ,en faisant les coqs (je dirai les poules dans ton cas) et en méprisant les gens du pays.

        Elephant Man
        29 novembre 2019 - 8 h 12 min

        @Anonyme 22h29
        PS : et votre royaume enchanté Hassasin II et la majesté actuelle….

        19
    Abou Stroff
    28 novembre 2019 - 15 h 05 min

    apparemment, B. M. ne comprend pas que le cas algérien est un cas « atypique ».
    en effet, contrairement aux nations historiquement structurées, en algérie, c’est l’armée qui possède un peuple (pour meubler la galerie) et pas le contraire.
    d’ailleurs, si on ajoute qu’en algérie, le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation est le système qui structure la formation sociale dans sont entièreté, alors nous pouvons conclure que ceux qui contrôlent la distribution de la rente (les militaires, en particulier) contrôlent tout ce qui bouge, y compris l’entité quasi-inerte appelé « peuple ».
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait indéniable que lorsqu’on plaque des schémas abstraits sur une quelconque réalité, on pratique souvent de l’onanisme sans s’en rendre compte.

    5
    4
    Zaatar
    28 novembre 2019 - 12 h 06 min

    Et dans tout cela on a oublié H’mida. Bien sûr il y a le peuple qui décide de tout….mais quand il n y a pas H’mida.

    3
    2
    ABOU NOUASS
    28 novembre 2019 - 10 h 15 min

    L’armée rentrera bientôt dans les rangs et ne s’attellera plus qu’aux tâches qui lui seront recommandées par le peuple.

    Le peuple reprendra son indépendance et le pays retrouvera sa souveraineté.

    52
    2
    Rani zaafane
    28 novembre 2019 - 10 h 06 min

    Chacun se permet de parler au nom du peuple comme s’il était son tuteur! Et la majorité silencieuse qui n’a pas dit son mot, qu’est ce que vous en faites ?! Le peuple n’a qu’ à s’exprimer le jour des élections, les absents ont toujours torts !

    1
    54
      Anonyme
      28 novembre 2019 - 23 h 56 min

      @ Rani Zaafane
      28 novembre 2019 – 10 h 06 min
      La majorité silencieuse ???
      Tu veux parler des vieux et des handicapés que vous réquisitionnez pour tenter de remplir les petites salles de meeting de vos candidats pantins ??

      40
      2
      Anonyme
      29 novembre 2019 - 1 h 22 min

      les absents sont les femmes qui restent a la maison, une tache très difficile.

      33
      2
        Anonyme
        29 novembre 2019 - 8 h 41 min

        l’Algérie, n’est pas une caserne à
        ciel ouvert, avec 42 millions de
        petits soldats de plomb… à qui
        on indique la direction de la
        flèche à suivre…vers les urnes
        des bureaux de votes…

        L’Algérie, c’est un peuple souverain,
        de grande envergure, qui avance…
        avance…
        toutes voiles dehors, contre vents
        et marées, prêt comme jamais… à
        faire face à la vague scélérate,
        d’un pouvoir… qui sait, au fond, qu’il
        a déjà perdu la partie de bras de
        fer… avec son souverain…
        le Peuple.
        Ne jamais, aller contre le vent
        de l’histoire…

        27
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.