Une note secrète de l’état-major aux administrations pour faire élire Mihoubi

Mihoubi état-major
Azzedine Mihoubi. PPAgency

Par Abdelkader S. – Algeriepatriotique a appris de sources sûres que l’état-major de l’armée a donné instruction à tous les services de se mobiliser pour assurer la «victoire» du candidat Azzedine Mihoubi à la présidentielle incertaine du 12 décembre prochain. Les tenants du pouvoir réel ont, donc, définitivement lâché Abdelmadjid Tebboune pour des raisons non expliquées.

Ce revirement serait dû aux propos tenus par l’ancien ministre de l’Habitat sous Bouteflika au sujet de l’«ingérence française». Abdelmadjid Tebboune aurait franchi une ligne rouge tracée par le commandement de l’armée, de plus en plus suspecté de bénéficier du soutien de Paris. Abdelmadjid Tebboune répondait au ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et à la chaîne d’information en continu France 24, qu’il invitait à «s’occuper de [leur] Gilets jaunes au lieu de se mêler des affaires internes de l’Algérie».

Azzedine Mihoubi était présenté comme un outsider par certains et comme le dauphin de son ancien collègue lorsque lui-même était secrétaire d’Etat à la Communication puis ministre de la Culture par d’autres. L’évolution de la situation a, semble-t-il, joué en sa faveur et cette toute dernière note confidentielle confirme, en tout cas, que le nom du futur président de la République est déjà sur les tablettes de Gaïd-Salah et contredit la sortie intrigante d’Abdelkader Bengrina qui affirmait, il y a quelques jours à peine, qu’un second candidat «membre du clan» allait tomber après que le premier a été mis hors jeu. Il ne pouvait s’agir, si on déchiffre la prédiction du transfuge du MSP, que du secrétaire général par intérim du RND. Abdelmadjid Tebboune poursuit, néanmoins, sa campagne en continuant de proclamer son indépendance de toute tutelle. C’en est-il libéré au moment où il a senti le vent tourner ? Possible aussi.

Ce nouveau cap pris par l’état-major ne change rien à la donne principale, à savoir que l’élection du 12 décembre n’est guère plus qu’une parodie et que la décision de l’armée de placer un pion à la tête du pays, quel qu’il soit, était déjà prise dès la démission forcée de Bouteflika. Il reste à savoir quelle attitude va adopter Ali Benflis, qui ne renonce pas à sa conviction que la prochaine échéance sera la «bonne» et qu’il ne risque pas de vivre la même carotte qu’en 2004 et en 2014.

A. S.

Comment (34)

    Karim
    1 décembre 2019 - 9 h 29 min

    si il et président ou un autre, le peuple doit réclamer un Audit des dépense de l’État, pour savoir ou va notre argent ! et stopper toutes les dépense inutile pour commencer les reforme sérieuse .

    Bibi
    30 novembre 2019 - 14 h 31 min

    Ce … à voulu faire chanter une de ses bafouille a Majda Roumi, tout en lui offrant 180 000$, et on nous dit que c’est un homme propre
    En tant que ministre il a mobilisé deux, pas une voiture de l’Onda pour les déplacements de sa petite fille chérie
    A part dans les monarchies des bouguenours on ne voit cela nulle part.
    Certainement qu’il fera un bon liquidateur de ce qui reste en Algérie !

    27
    1
    Zaatar
    30 novembre 2019 - 6 h 12 min

    Ne vous inquiétez pas les 5 sont affiliés au pouvoir et à Gaid. Peu importe celui qui sera élu, il sera forcément le comparse de Gaid Salah. Le deal a déjà été conclu avec les 5, sinon ils ne se seraient pas présenté. Et dans le deal figurent deux choses importantes. Le pouvoir actuel sera intouchable, et les accords signés avec les compagnies pétrolières ainsi que la nouvelle loi sur les hydrocarbures sont irréversibles.

    19
    ROUHADADA
    29 novembre 2019 - 22 h 27 min

    MOI LES AMIS J’AI CONSULTÉ MA BOULE ET ELLE M’A DIT QUE Mr MIHOUBI SERA ÉLU PAR LE PEUPLE POUR ALLER FAIRE UNE VIRÉE AU SEPT HECTARES APRÉS LE 12 / 12.
    LE 13 DÉC. AURA LIEU LA DÉSIGNATION DU MOUDJAHID BOURAGAA COMME PRÉSIDENT D’HONNEUR DE LA PÉRIODE DE TRANSITION DE 12 MOIS QUI S’EN SUIVRA AVANT LA GRANDE ÉLECTION. L’UNIQUE DANS SON GENRE ET QUI FERA PÂLIR LES DÉMOCRATIES DE LA PLANÈTE.
    JE SAIS QUE CELA FERA PEUR À TOUS LES MAGOUILLEURS ET CORROMPUS QUI ONT POLUÉ LA PATRIE DE 1962 À CE JOUR, MAIS QUE VOULEZ-VOUS C’EST TOUJOURS MA BOULE DE BRONZE QUI ME DIT ÇA !!!

    23
    merouane
    29 novembre 2019 - 21 h 58 min

    Ce que doit faire le Hirak pour dénoncer les abus de Gaid Salah qui veut impoer au peuple de mafiosos comme Teboune, si ce n’est pas cette grande magouille et bien pire que lui Mihoubi. Déjà au départ Mihoubi qui détient un compte Suisse d’une somme de vingt quatre millions de francs suisse 24.000.000FS il ne la pas déclarer donc çà a commencer par une fraude et il faut voir ce qu’il possède à DUBAI, ce Mihoubi ou Ouyahia c’est hadj moussa, Moussa El-Hadj et on ne comprend pas pour Ouyahia en prison et Mihoubi aucune enquete à son encontre alors qu’ils tous pourris de corruption pas seulement Ouyahia et le voila Gaid Salah qui ne cesser de nous berner qu’il ira jusqu’au bout et que toute la mafia serait poursuivi et bien monsieur Gaid Salah, Teboune, Mihoubi et Belaid sont tous corrompu execpter BANFLIS qui est issu d’une famille anciennement riche de la région des Aurès par rapport aux trois truands du pouvoir corrompu , Bengrina on ne le connait pas bien et là s’il y a des gens qui connaissent des choses sur lui car il était dans le parti de Soltani et Mokri un parti dans lequel il y au moins 90% de corrompus qui font de l’importation donc il ont qu’à le dévoilé.
    Je lance un appel au peuple qui veut voter, le jour du vote les fiche de Teboune, Mihoubi et Belaid ne les jeter pas mais garder les et lors de votre marche habituel brandissaient les à la place du drapeau Algérien pour démontrer au monde que les élection sont fausses et pas crédible et illégitime et que le système continu dans ses anciennes pratique i jamais on veut faire passer l’un des trois mafiosos.

    25
    Fucken Irgazen
    28 novembre 2019 - 21 h 24 min

    Ha ha ha. Et Bengrina qui projetait de se plaindre auprès de l’état major de « certaines administrations » qui favorisaient un certain candidat (dont il ne voulait pas dire le nom) !
    Je les vois d’ici ces candidats se jalousant comme des concubines et chacun croyant être l’unique favori.
    Le réveil risque d’être douloureux pour eux après le 12/12. Comment oseront-ils regarder le peuple.

    40
    Abdou
    28 novembre 2019 - 21 h 01 min

    Avec ces types-là, le seul commentaire qui leur sied, qu’ils méritent, qu’ils aiment c’est … !

    35
    6
    Réseau 16
    28 novembre 2019 - 20 h 56 min

    Mr Mihoubi il est élève du traître corrompu Ouyahia et son clan d’oujda, Bouteflika veut garder la main sur le pays et puis l’offrir dans un plateau en or à son maître le Roi du Maroc, seul mouvement qui pourrait sauver le pays c’est les héros du HIRAK

    35
    13
    Le Berbère
    28 novembre 2019 - 20 h 19 min

    Dans les dictionnaires il y’a un mot ( un adjectif) qui résume la situation politique de nôtre pays qui croule sous les bottes de sales types coiffés en képi. Le mot  » Comparse  » qui désigne une personne qui joue un rôle mineur dans une affaire politique, notamment une affaire délictueuse , le comparse est un Complice qui participe au délit, au crime d’un autre et c’est le cas des 12 salopards qui ont accepté de se représenter pour le poste de l’état chef en tournant le dos au peuple algérien qui refuse catégoriquement les élections de la honte..Mihoubi..Un traitre d’un jour…Traitre pour toujours..Aulac Al vote ! Pas de vote ! …Pas de Vote pour les comparses !

    45
    5
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 19 h 57 min

    D’après des sources bien informées c’est Bengrina notre futur fakhamatou.

    18
    17
      AZUL
      28 novembre 2019 - 21 h 20 min

      N’IMPORTE QUOI!

      9
      6
    Felfel Har
    28 novembre 2019 - 19 h 06 min

    Il m’arrive d’avoir pitié pour ces fous du roi, pauvres bouffons, qui se surprennent à rêver d’un brillant destin. Leur ambition les aveugle tellement qu’ils ne se rendent pas compte que le hirak est déterminé à, comme on dit en anglais, « to throw the baby out with the bath water » (jeter le bébé avec l’eau de son bain).
    Qu’ils ne se fassent aucune illusion, le combat ne peut aboutir qu’avec notre victoire. Simon Bolivar (El Libertador) l’a prédit quand il a fait cette déclaration: « Tous les peuples du monde qui ont combattu pour la liberté ont finalement éteint leurs tyrans. » Men foumou larabbi!

    45
    9
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 18 h 30 min

    Le pauvre Bachir Derrais, va certainement quitté le pays.
    Il disait de Mihoubi  » C’est le discours le plus bête prononcé en Algérie depuis Massinissa »

    9
    13
    lhadi
    28 novembre 2019 - 18 h 21 min

    La tache de ceux qui veulent le meilleur pour l’Algérie est de ne rien céder à des hommes malfaisants qui mettent toute leur énergie au service des furies de leur cerveau reptilien.

    Appelons un chat un chat. L’Algérie a besoin d’un véritable timonier.

    Pourquoi ?

    Parce que le pays est au bout du gouffre et il lui faut un excellent guide en excellente forme physique et morale qui, tel un bon navigateur, doit savoir bien tenir le gouvernail et posséder la science de manœuvre ; celle qui oblige à louvoyer pour prendre les vents porteurs ou à biaiser pour éviter les écueils.

    Le pays frôle l’abime et il a besoin d’une politique de redressement national qui ne peut se faire qu’avec l’apport d’une équipe dirigeante de compétence sans faille, forte, cohérente, déterminée et d’un chef de gouvernement dénué de tout souci de complaisance, de stature intellectuelle, de rigueur morale et dont la force de ses convictions sont exprimées avec un talent oratoire exceptionnel.

    Ainsi, face au progrès de l’intelligence et aux exigences, le présent et l’avenir sont liés au devenir de deux qualités majeures : le dévouement et la compétence mises entre autres au service des stratégies de transition vers la justice globale à partir des injustices existantes.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]

    12
    55
      JEREVE
      29 novembre 2019 - 16 h 56 min

      Appelons un chat un chat. L’Algérie a besoin d’un véritable timonier.
      Lequel ? Lhadi ou ton gaid est deja a l’action.

      6
      5
    Pas étonnant!
    28 novembre 2019 - 18 h 15 min

    De toute façon l’élection « présidentielle » n’aura pas lieu, in Chaa Allah, le peuple a déjà voté contre le vote ! Ce peuple savait déjà que la voix de AGS avait primé sur les 24 millions d’électeurs ( je crois qu’aucun algérien ne connait le nombre exact des électeurs). AGS qui n’est même pas inscrit sur les registres a DÉJÀ VOTE SEUL CONTRE LE PEUPLE POUR ÉLIRE A LUI SEUL SON PRÉSIDENT DE LA « RÉPUBLIQUE DES DANSEUSES ET DES CHANTEUSES ». A vrai dire, ils sont deux a avoir voté : lui et son pantin Mihoubi. Les autres, s’il leur reste un milligramme de dignité, ils doivent se retirer illico presto de cette pseudo compétition dans laquelle, ils n’ont même pas joué le rôle de lièvres mais de c*…*s consentants. Ils nous ont cependant fait un peu rire entre deux laïus d’AGS. Voilà comment AGS a « accompagné le peuple ». Si ce rêve de Gaïd Salah se réalise, ce sera l’Enfer en Algérie.
    En 1969, de Gaulle avait demandé aux français de participer à un référendum pour approuver ou non un projet de régionalisation du pays. Il s’était promis de démissionner si le résultat du scrutin était négatif. Ce projet fut rejeté par 53 ou 54 % des électeurs. Le lendemain du résultat
    De Gaulle a déposé sa démission à la stupéfaction générale. Il ne voulait pas rester président, alors que son projet a été rejeté, pas sa politique générale ou sa personne. Du nif, il en avait le bougre. Les cinq candidats sans dignité nagent nus dans une pataugeoire boueuse sous les huées du peuple et recevoir avec plaisir les coups de rangers et les crachats du « 4ème année primaire » pour qu’il puisse vendre le pétrole et le gaz qui ne lui appartiennent pas. Avons-nous dans notre armée d’autres hommes qui peuvent sauver le pays? Qu’est-ce qu’ils attendent?

    52
    11
    Liberté
    28 novembre 2019 - 17 h 01 min

    Encore de la diversion. Ils ont décidé de placer le 12 décembre Tebboune, ce n’est pas aujourd’hui qu’ils vont changer de plan.

    14
    13
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 16 h 02 min

    Sans vouloir aucunement à votre scoop. « Assurer l’élection de M. Mihoubi etc. » Je pense que c’est une tactique avec fuite calculée.

    Le 13-12-2019, le jour après l’élection bidon dont la majorité n’en veut pas pour des raisons connues, particulièrement par la très grande majorité du peuple qui le dit et le répète depuis le 2 février 2019…

    Le pouvoir fera apparaître un autre nom que celui de M. Mihoubi.

    Cela a pour effet de faire dire, et de faire croire au peuple, que ce n’est pas le choix premier du pouvoir qui a remporté les élections.

    Afin d’amener le peuple à penser et de faire conclure que le « trifouillage et le bidouillage des élections » n’a pas eu lieu, parce que ce n’est pas le choix premier du pouvoir qui a était nommé. (Enchevêtrements de manipulations)

    Or, choisir entre ces cinq candidats, c’est du pareil au même : les futurs pantins vitrine du pouvoir illégal depuis 57 ans.

    À moins qu’un des cinq candidats « officiels » maintenant aux yeux du monde, décide avec une volonté, un courage et un discours percutant et inégalable, qui a pour but de remettre les manipulateurs du pouvoir dans leurs casernes pour en finir une fois pour toutes avec cette clique de nos et leurs malheurs.

    49
    13
    Mounir Sari
    28 novembre 2019 - 15 h 20 min

    Le contraire nous aura tous étonné.On attend avec impatience la réaction des (…) de l’ANIE qui sont au service du soldat de la france coloniale Gaid Salah après cette confidence!!!!

    50
    20
    57
    28 novembre 2019 - 15 h 12 min

    c est clair .les jeux sont fait .donc je ne vois pas pourquoi continuer cette mascarade et le coût de celle ci ,,le nouveau usurpateur est déjà élu

    51
    14
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 14 h 18 min

    Gaid perd son temps. Il peut choisir le candidat qu’il voudra. Ça ne servira à rien. Il ne sera pas légitime et donc sera traité comme un autre Bensalah. Ce sera retour à la case départ!! On changera juste les chansons et les banderolles en remplaçant Bensalah par Mihoubi!! Tetnehaw bla djedkoum!!

    51
    13
    ABOU NOUASS
    28 novembre 2019 - 14 h 16 min

    C’est triste et comique en même temps que de discourir ainsi sur les décisions autant burlesques que grotesques .

    Les chancelleries accréditées en Algérie doivent s’éclater en observant ainsi ces scénarii supputés par-ci
    par- là.
    Avec ces indus occupants du pouvoir, l’Algérie est tombée plus bas que le fond de l’abîme.

    Et Benblis doit certainement se dire : Mais que diable suis-je venu faire dans cette galère ?

    50
    13
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 14 h 05 min

    Les Émirats arabes unis ( avec l accord de l Occident) ont choisi leur poulain Mihoubi comme ils l ont fait avec Bouteflika,
    Gaid Salah va exécuter sans broncher car ils ont beaucoup de dossiers sur lui et son clan….
    Le peuple n a plus son mot à dire alors!!! Trop d intérêts financiers sont en jeu
    Grave qu un tout petit pays de bédouins de deux millions d habitants donne des ordres à un grand pays de 40 millions de valeureux et courageux femmes et hommes!!!!!

    60
    15
    Amin99
    28 novembre 2019 - 13 h 55 min

    Comment peut-on ignorer les revendications de tout en peuple et continuer à faire comme si de rien n’était ?
    Il y’a quelque chose qui ne tourne pas rond chez ses décideurs d’une autre époque qui considèrent l’Algérie comme leur propriété et les Algériens comme des sujets à leur service. Ils vivent dans un autre temps completement déconnectés de la réalité du terrain et des évolutions de la société et de ses aspirations, je crains le pire dans les jours et semaines à venir.

    54
    12
    RIEN POUR RIEN
    28 novembre 2019 - 13 h 50 min

    D’après des sources dignes de foi, les déboires de l’armée Française au sahel et la déroute des pieds nickelés du G5 avec la mort de plusieurs dizaines de militaires en quelques jours, n’est pas fortuite, le but final de cette manoeuvre, c’est qu’après la mascarade électorale en Algérie, la loi sera modifiée pour autoriser l’armée Algérienne d’intervenir hors des frontières; sur conseil pour ne pas dire pression des bédouins du golf, la France a accepté la présence de l’armée Marocaine et de lui faire jouer un rôle important dans le déroulement des opérations, si par ce tour de passe-passe, les militaires Algériens se trouveraient sous commandement Marocain « le politiquement correct dit commandement conjoint », c’est que les caporaux auraient vendu le Pays au nez et à la barbe des Algériens.

    50
    19
    Ayweel
    28 novembre 2019 - 13 h 42 min

    Ainsi l’Algérie rentrera dans l’histoire des nations comme étant la première auberge à ciel ouvert gérée par un Abou Nwass ; et c’est le vent et le vin pour toute la vie.

    52
    15
    LE CHOIX
    28 novembre 2019 - 13 h 33 min

    Le CANDIDAT IDEAL du SYSTÈME comme FUTUR PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE.
    JEUNE. DIPLÔMÉ. PRÉSENTABLE. MALÉABLE à souhait… Donc, « parfait ».
    MABROUK AÂLIH !!!

    28
    4
      Anonyme
      28 novembre 2019 - 17 h 42 min

      Surtout le candidat idéal pour les monarchies du Golfe

      51
      11
    Momo
    28 novembre 2019 - 12 h 50 min

    Je répète ce que j’ai déjà dit dans des posts précédents. Tout ce cirque est pour intéresser le citoyen lambda qui finira par se dire, espèrent-ils, que ces élections sont transparentes et démocratiques et que cela vaut la peine d’aller voter..On mousse à fond les candidatures des uns et des autres avec un jeu de yoyo assez primaire. Un coup on fait monter Mihoubi pour faire descendre tebboune, un coup c’est Bengrina qui monte et fait descendre le couple Tebboune-Mihoubi. Un coup, ils disent que Benflis est le candidat favori des algériens, selon ‘El moudjahid’. En bout de ligne, je ne serai pas surpris qu’ils nous sortent Belaid, notre Dr Jekkyl. Il faut que le citoyen lambda se dise que ceci est une mahzala et qu’une participation au scrutin Khyana koubra.

    58
    14
      Anonyme
      28 novembre 2019 - 19 h 01 min

      Pour que le citoyen lambda se dise que c’est une mahzala, il faudrait qu’il fasse le même raisonnement. Combien de citoyens y a t’il qui peuvent tenir ce raisonnement? Et déduire la mahzala? Pas évident je crois.

      28
      11
    Kif-kif B
    28 novembre 2019 - 12 h 41 min

    Ce n’est pas un secret pour personne , c’est dès le départ Mr le commis d’ouyahia à été choisi pour remplacer le traître Bouteflika, une fois c’est le du FLN et l’autre fois c’est le tour du RND, et c’est comment ça jusqu’à la révolte du peuple, c’est la même chose qu’on Russie, le coup est bien joué sauf que le peuple n’est pas dupe, choisir un président de 60 ans pour dire voilà on a un président jeune, à 60 ans jeune, mais comme on est dirigé par des vieillards c’est jeune

    54
    12
    Zaatar
    28 novembre 2019 - 12 h 13 min

    Eh bien voilà, on le tient maintenant le nom du président de paille fabriqué dans l’arrière scène de ce mauvais théâtre et qui sera le comparse servile et impuissant de H’mida.

    48
    14
    FAR WEST REP
    28 novembre 2019 - 11 h 58 min

    Voila.! les jeux faites et la fin du carnaval non masqué ou le nouveau Roi à été désigner a la majorité des participants a ce carnaval organisé par les Partis FLN-RND,un peuple négligé,un peuple opprimé;un peuple sous estimé;un peuple oublie,au détriment de certains militaires corrompus

    60
    10
    Lghoul
    28 novembre 2019 - 11 h 54 min

    Tikherbichine toujours tikherbichine, que des tikherbichine et jamais rien d;autre. Ah c’est votre candidat privé ou privatisé a utiliser pour ouvrir les coffres-forts de l’Algérie ! Pauvres dictateurs des années révolues. Et le peuple dans toute cette mascarade des affaires a la va vite ? Ah vous l’avez oublié mais lui, ne vous oubliera jamais. il vous rendra la vie invivable.

    66
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.