Scandale : des agents filmés en train de voter pour diffuser des scènes truquées

vote fausses scènes
Comment effacer l'empreinte indélébile de l'ignominie ce 12 décembre ?

Par Houari A. – Des citoyens ont révélé que le pouvoir a lancé une série de tournages de fausses scènes de vote dans certaines régions du pays pour en diffuser les images le jour du scrutin. Cette nouvelle forfaiture fait partie d’une batterie de manœuvres entamée par le régime depuis l’application machiavélique de l’article 102 à ce jour. Tout a été planifié de longue date, selon des observateurs avertis.

«Le pouvoir est, certes, dans un certain état de déni de la réalité mais il est néanmoins conscient de la bérézina qu’il s’apprête à subir le 12 décembre prochain, aussi se démène-t-il pour sauver les meubles par tous les moyens possibles et imaginables», font remarquer ces sources qui rappellent, dans ce sillage, que «si le système a réussi à se maintenir pendant toutes ces années, c’est parce qu’il redouble d’ingéniosité à chaque fois qu’il est poussé dans ses derniers retranchements et qu’il sent sa fin proche». Ces observateurs en veulent pour preuve le discours de Bouteflika à Sétif où il promettait de se retirer suite aux pressions du «printemps arabe» qui déboulonnait les dictateurs inamovibles les uns après les autres. «Pourtant, huit ans plus tard, et malgré sa maladie handicapante et son âge avancé, Bouteflika était toujours là», commentent ces sources.

«Aujourd’hui, la donne a changé mais le régime sait s’adapter à toutes les situations, jusqu’aux plus périlleuses pour lui. Détenant la puissance de feu, régentant les services de sécurité, instrumentant la justice et mettant au pas les médias, il s’appuie également sur de solides soutiens étrangers qui voient mal l’Algérie s’affranchir de la dictature des temps modernes, c’est-à-dire de la démocratie de façade, et aspirer à devenir une véritable puissance économique régionale qui chamboulerait l’ordre mondial actuel», soulignent ces observateurs qui ne s’étonnent «guère» de voir les tenants du pouvoir illégitime actuels «imaginer les subterfuges les plus diaboliques non pas pour tromper le peuple qui les a démasqués depuis longtemps, mais pour se convaincre eux-mêmes de leur pouvoir démentiel de se régénérer à chaque fois que le glas retentit».

«Les citoyens sont donc avertis. Le 12 décembre, les chaînes de télévision à la solde du régime satureront les Algériens de fausses images de foules nombreuses, dans les régions les plus reculées du pays, agglutinées à l’entrée des centres de vote depuis l’aurore et se bousculant pour accomplir leur devoir citoyen en lançant des youyous euphoriques et en souhaitant longue vie à Gaïd-Salah», se moquent nos sources.

H. A.

Comment (51)

    Anonyme
    5 décembre 2019 - 11 h 39 min

    Bjr à tous, vieux comme je suis j’ai assisté au référendum de septembre 1963 qui a « porté » Ben Bella au pouvoir.
    Lycéen j’ai eu à orienter les électeurs vers les bureaux de vote dans une école primaire.
    17h fermeture des bureaux et commencement du bourrage des urnes. J’ai été mis dehors pour avoir dénoncé ces agissements. « Tu ne sais rien tu es trop jeune ». Maintenant déjà un peu vieux, je n’accepte toujours pas, mais maintenant c’est plus subtil : pas de bourrage des urnes cela ne sert à rien, tout est fait dans les bureaux de l’administration (dairas, wilayas,ministère) puisqu’au aucun contrôle n’est possible à ce niveau (vérification du nombre de votants/bureau/commune/daira/wilaya …). Tant que les résultats ne sont pas affichés par commune/daira/wilaya, tout est supposition et supputation … moindre mal : ne pas aller voter ou sortir observer et manifester !

    21
    Anonimaoui
    4 décembre 2019 - 10 h 29 min

    Non Monsieur Houari, ce n’est pas un scandale le fait que la issaba fasse tout pour frauder et falsifier la réalité. Le grand scandale est surtout le fait qu’un ignare commande aux destinées d’un pays continent peuplé par 44 millions d’âmes parmi lesquelles on compte des millions de jeunes diplômés, compétents, actifs et capables de bouger des montagnes.

    33
    7
    Maintenant que le temps
    3 décembre 2019 - 22 h 42 min

    Nous a permit de constater les nouveaux HARKI de l’Algérie indépendante, le peuple pourra finalement les juger et condamner de nouveau et les rajouter à la liste des Harki de France. Bon Dieu, pourquoi cette terre continue d’enfanter tant de Bocchus? Comme si l’histoire de l’Algérie est maudite depuis la nuit des temps. Allons nous assister à un HIRAK capable d’enfanter un Jugurtha? je suis confiant et la réussite viendra de l’abnégation du peuple, à Al Istimrar, et la poursuite du vrai (El hak) qui écrasera El batal. Je suis confiant que le temps donnera raison au peuple, légitime représentant de l’Algérie et que tous ceux qui excellent dans la corruption, la destruction du pays au profit de leur propres intérêts, qui ne cessent de brader ses richesses aux intérêts étrangers finirons comme un Ben Ali qui regrettait sa Tunisie de si loin, oui si loin et aujourd’hui sous terre en train de répondre au Bon Dieu. Finalement, et bien que tout est éphémère et que nos corrompus ne se soucient guerre Du bien être de la population, et bien notre HIRAK continuera à JAMAIS jusqu’à la victoire finale bi idhni Allah même si GS et le reste du corps de sécurité envoient des centaines de milliers d’empreintes imaginées et fabriqués dans leurs laboratoires. La puissance du peuple émane directement de la puissance divine car El Hak yaghlab El Batal quoi qu’il en soit. Salam et vive indépendante.

    41
    14
    Koulech Mzawar
    3 décembre 2019 - 19 h 05 min

    De quelle prétendue élection démocratique du 12 parlez-vous , vous les Pro-Gaid alors qu’on on connaît déjà tous le nom du vainqueur avant même que les élections aient eu lieu ?

    48
    15
    après le 12, le 13
    3 décembre 2019 - 18 h 12 min

    après le 12 décembre je recommande aux crapules nauséabondes qui n’ont pas honte de se regarder
    chaque matin dans leur miroir qu’ils fassent très attention si jamais les élections sont officialisés par les Harkas Vert Kaki !
    Ont connais vos têtes et vous finirais comme ceux qui sont en prison est qui seront toujours sur nos têtes !

    45
    16
    Djlazer
    3 décembre 2019 - 17 h 42 min

    Le pouvoir et les crapaux ont les memes ides quand il pleut ils plongeont dans l eau pour ne pas mouillir

    35
    15
    WATANI WATANI
    3 décembre 2019 - 17 h 33 min

    Est-ce qu’on connaît le nombre exact de bureaux itinérants? Est-ce qu’on connaît le nombre d’électeurs des corps de sécurité? Les militaires vont voter en tenue civile a affirmé le gaid, comme ça ils pourront voter en double dans les bureaux où ils sont inscrits et dans les bureaux où ils vont effectuer leurs missions . Il faudra filmer le maximum possible des bureaux de vote et diffuser sur ls réseaux sociaux cette mascarade et pour que le monde entier soit témoin et l’histoire retienne les visages des nouveaux harkis. Le problème de l’Algerie est beaucoup plus relié aux gens qui font l’allégeance au système qu’au système lui-même. Ce dernier est bâti sur la corruption et au clientélisme à toutes les échelles. Depuis la mairie où l’on voit l’universitaire commandé par un secrétaire général dont le niveau atteint rarement 4e AM. Le maire qui donne des cadeaux aux chef de daira, au chef de la sûreté de daira, l’ordinateur de l’APC à un adjudant ou lieutenant de police, des employés des mairies et des dairas qui cherchent à corrompre les policiers, les secrétaires généraux de dairas, ou bien des directeurs de wilayas qui font la pluie et le beau temps pour attribuer des licences, intervenir dans les aides à la construction, …etc, oui depuis la plus petite commune jusqu’au sommet les citoyens ont contribué à nourrir ce système et à le renforcer en ne dénonçant pas sous tous les toits ce qu’ils voient chaque jour. À l’ère des réseaux sociaux, toute anomalie devra être signalée et dévoilée publiquement et les personnes incriminées devront être affichées comme le font certains pays occidentaux quand ils affichent les photos des voleurs dans les supermarchés et les magasins pour avertir tout le monde. Alors n’hésitons pas à contre carrer le plan de gaid en montrant au monde entier que le peuple n’a pas voté.

    107
    18
      Momo
      3 décembre 2019 - 18 h 04 min

      Faire voter les militaires en civil, c’est le stratagème que les généraux félons ont trouvé pour dire que le peuple a voté . Ils sont 500000 environ. C’est le minima que l’armée peut apporter aux urnes.
      Si les bidasses votaient en tenue militaire , on ne verrait qu’eux dans les isoloirs, ce qui donnerait une idée bien fâcheuse selon laquelle ce régime est un régime militaire, dictatorial.

      71
      16
        Anonyme
        4 décembre 2019 - 7 h 13 min

        Le problème est que ça sera 500 000 militaires en civil qui vont voter dans plusieurs bureaux durant toute la journée, peut-être dans 8, 10 bureaux ou plus. Ce qui nous donne quelque chose comme 4 à 5 millions de votants rien que pour les militaires. Si les citoyens ont décidé de ne pas aller voter les bureaux de vote seront alors à la disposition des autres qui veulent voter, et Gaid leur permettra de voter autant de fois qu’ils veulent dans différents bureaux. Ainsi on aura l’impression qu’il y a eu un engouement à ce vote. Le hirak doit trouver une autre stratégie pour contrer ca.

        30
        12
          Momo
          4 décembre 2019 - 11 h 34 min

          C’est la raison pour laquelle il faudra sortir le 13 en adoptant des mesures d’escalades importantes qui mettront le système à genoux rapidement puisqu’il ne pourra pas gouverner.

          32
          9
          Anonyme
          4 décembre 2019 - 13 h 04 min

          Et tu peux nous dire quelles vont être ces mesures d’escalade qui seront adoptées ? On voudrait bien savoir et connaître comment ça va évoluer.

          7
          8
    wii
    3 décembre 2019 - 15 h 54 min

    Charge aux citoyens de se présenter devant tous les bureaux de votes pour compter et filmer le nombre réel de personnes qui entre voter afin de comparer avec le chiffre avancé !

    73
    21
      Anonyme
      3 décembre 2019 - 16 h 39 min

      Ton idée est bonne mais elle va déplaire fortement aux jusqu’aux boutistes…

      10
      16
      @Wii
      3 décembre 2019 - 18 h 56 min

      Les cachiristes au service du clan GS ne laisseront pas faire car ils détestent la VÉRITÉ et donc la TRANSPARENCE qui va forcément avec.

      Depuis, le référendum qui a conduit à l’indépendance du pays, aucune élection , à part celles dans les années 90, n’ont été honnêtes et transparentes.

      Ce sont ces magouilles répétées durant des décennies qui ont fini par dégouter tout le monde sauf que maintenant le peuple a sifflé définitivement la fin de la récréation, sans aucun retour possible.

      38
      15
        Wii
        3 décembre 2019 - 21 h 24 min

        Complètement d’accord mais cette fois la crédibilité de ce vote ce n’est pas QUI sera élu mais Combien de personnes ont voté. Le nombre est important car il validera le vote à l’international se sera l’argument de ces voleurs devant les instances internationales. Le Hirak doit opposer ses chiffres compté par lui même. J’aimerais bien quun journal se charge de récupérer le nombre de votant par bureau de vote est diffuse à la fin de la journée.

        36
        14
      Anonyme
      3 décembre 2019 - 19 h 59 min

      @Wii on a déjà fait ça en Kabylie avec les élections boycottées il y a des années. On a même retrouvé des votants sur un bureau qu’on a nous même fermé le jour du vote. Tu va faire quoi? Tu va te plaindre à la commission de leur esclave Charfi?? Cela fait 57 ans qu’ils font ça. La seule chose à faire c’est manifester avec 20 millions de personnes le 13 décembre en demandant le départ de Mihoubi et en reprend à Zéro. Yetnehaw avec ou sans élections!!!

      35
      15
        Wii
        3 décembre 2019 - 21 h 32 min

        Azul l’ami
        Il me semble intéressent de connaître le nombre exact de votant. Car l’armée va communiqué en disant qu’il y a des millions de personnes qui ont voté. Ils nous faut nos propres comptage et vidéo à opposer afin de les decridibiliser à l’international. Eux auront leur chiffres et leur vidéo et Hirak les siennes. Je propose d’empêcher le vote mais juste qu’on montre preuve à l’appui qu’à peine 500 personnes ont été voté sur le territoire chiffres qui auront opposé à leur millions de votants.
        La différence avec avant c’est que la Kabylie n’est plus seule on est tous ensemble

        73
        14
    Mhand
    3 décembre 2019 - 15 h 40 min

    Avec mon humble avis, je suis optimiste que cet État voyou va tomber, peut-être un mois après l’élection de leur voyou choisi. et j’en suis certain. Patience peuple algérien.

    43
    15
    Mon opinion
    3 décembre 2019 - 14 h 42 min

    Salam,
    D’un côté on a un peuple qui a souffert le martyr d’une manière inouïe et continue toujours de souffrir et qui est entièrement uni pour la réalisation d’un projet de société démocratique.
    D’un autre côté un pouvoir opaque formé de quelques généraux si on peu vraiment parler de généraux, mettant au devant de la scène une marionnette, gaid salah dont le niveau intellectuel et l’état psychiatrique laissent à désirer ont pratiquement vendu toutes les ressources stratégiques de l’Algérie aux puissances étrangères, la France en particulier.
    À mon humble avis il est impossible que ces personnes logeant dans les structures de ce régime soient d’origine algérienne, l’administration est véritablement gangrenée par les éléments du makhezen pour avoir cet incroyable blocage de la situation aussi persistant.
    En effet salah lebdioui, nouvel ambassadeur d’Algérie en France qui est un marocain vient confirmer cet état de fait, nous passons sous l’autorité du makhezen d’une manière flagrante.
    Ce nouvel ambassadeur est là pour faire passer la pilule aux algériens vivant en France et truquer les élections comme cela c’est toujours fait en plus de contribuer à une certaine magie marocaine.
    Donc gaid salah qui est tombé récemment sous le charme d’une danseuse passe maintenant directement sous l’influence d’un charmeur de serpent.

    41
    19
    Felfel Har
    3 décembre 2019 - 14 h 24 min

    Les vieilles recettes de la fraude vont certainement refaire surface et le pouvoir, acculé dans ses derniers retranchements, n’hésitera pas à en faire usage. Peine perdue, car il suffit que nos villes et villages soient décrétées « villes mortes » pour que leur plan s’écroule comme un mauvais soufflé.
    Une grêve générale, largement suivie (avec service minimum dans certains secteurs vitaux), les 11 et 12 décembre, démontrera au reste de la planète que cette élection est fake et illégitime et que celui que le pouvoir clamera comme vainqueur n’est en fait qu’une marionnette.
    Les pays qui le reconnaitraient (notez le conditionnel) malgré tout le regretteront plus tard quand la 2ème République sera promulguée et que ses dirigeants réévalueront les relations bilatérales avec ceux qui ont participé au complot.

    47
    18
    Soldat Schweik
    3 décembre 2019 - 13 h 29 min

    La JUNTE MILITAIRE des GININARS DICTATORIALE et MAFIEUSE va user de tout les subterfuges et de toutes les bassesses afin d’essayer de  » credibiliser ‘ aux yeux du monde un tantinet cette farce électorale ou carnaval fi dechra.
    Toutefois ces BEGGARINES du NEANT-DERTAL oublie que l’on est en 2019 et qu’ils n’ont plus le monopole de l’info et des images.
    Chaque citoyen ou citoyenne avec un smartphone connecté peut diffuser en direct-live à la face du monde tout événement se déroulant dans le village le plus reculé d’Algérie et ainsi montrer la réalité.
    On est à J-10 de la mise a nue planétaire de cette bande de criminels voleurs falsificateurs et qui les jettera a jamais dans les poubelles de l’histoire!
    SILMIYOUNE SAMIDOUNE WAKIFOUNE JUSQU’AU BOUT DU BOUT ya el gaid & co
    OURNETSROUZOU OUR’NKENOU

    59
    12
      Anonyme
      3 décembre 2019 - 13 h 43 min

      Je ne comprend pas ton dialecte. Tu t’adresses à qui ?

      8
      61
        aux Algeriens yal marouki
        3 décembre 2019 - 13 h 59 min

        Il s`adresse aux Algériens toi qui est soit Francais HARKI SOIT MAROCAIN.

        51
        19
          Wii
          3 décembre 2019 - 19 h 39 min

          C’est pourtant la seul façon de répondre à la propagande. Un collectif de citoyen qui fais un live devant l’entrée de son bureau de vote et qui constate qu’il y a 3 votants cassera forcément l’idée du pouvoir quand il dira qu’il était 3000 à être venu voté.
          En plus en agrégant tous les résultats au national ça nous donnera le résultat réel du nombre de votant.
          Si qqn empêche les gens de voter c’est la case prison et si tous tout le monde reste dormir chez soit l’état diffusera de belle image de propagande et personne ne pourra les contredire. Les citoyen savent qu’il n’y aura pas de votant mais à l’international il faut montrer cette conneries au grand jour

          39
          13
        Soldat Schweik
        3 décembre 2019 - 14 h 17 min

        A tout le monde mais certainement pas à toi ya el khemass-lehass el mounbateh pour 1000DA/jour, profites bien il ne te reste que 10 jours de service avant ta réforme a jamais pour débilité et traîtrise aigüe lol

        52
        13
        le niveau
        3 décembre 2019 - 17 h 58 min

        faut etre pure algerien pour comprendre le dialecte ..et comme la dit soldatschweik …il vous retse quelque jour profiter au maxi …denya dewara.
        inchallah nassr wel houria ila chaab el djazairi …
        pour vivre faut mourir …..je sait ta rien piger

        41
        13
        Azul
        3 décembre 2019 - 20 h 39 min

        @ anonyme
        il s adresse à toi le marouki

        43
        4
    Momo
    3 décembre 2019 - 13 h 05 min

    Amis du Hirak, le 12 décembre arrive à grands pas. Nous espérons que les escalades qui auront lieu à partir du 8 vont montrer au monde entier que le peuple dans sa grande majorité est contre ces élections de la honte. Si Gaid Salah n’annule pas les élections et il ne va pas les annuler préparons-nous pour le jour J.
    Il y a environ 54000 bureaux de vote et 200,000 policiers mobilisables. Cela veut dire qu’on a en moyenne 4 policiers par bureau de vote. Bien sûr il y a des bureaux qui sont 20 fois plus gros que d’autres mais restons dans les moyennes puisque la population en âge de voter suit la même tendance donc toutes proportions gardées, travailler avec les moyennes fait du sens.
    Donc le 12 décembre, le hirak va compter 25,000,000 de manifestants au bas mot, c’est à dire 500 personnes devant chaque bureau de vote en face de 4 policiers. Les votants potentiels ont tendance à se présenter individuellement pour voter. C’est l’occasion de les huer, de les traiter de harkis et de prendre leurs photos. Il est vraisemblable que les kachiristes vont quand même aller voter. Ceux-là il faut publier leurs photos sur facebook et YouTube et dans un second temps, il faudra placarder sur les murs de leurs cités leurs photos avec la mention khayan. Ceux qui rebrousseront chemin seront épargnés. Le tout Silmiya. Les salauds ont tout de même le droit de voter si ca leur chante et nous, nous avons le droit de dire qu’ils ne sont pas des nôtres.

    49
    20
      Anonyme
      3 décembre 2019 - 17 h 35 min

      Li yehsseb ouahdou ichitlou. Refais encore les comptes en tenant compte de la gendarmerie qui compte plus de 200 000 hommes et l’anp qui dépasse forcement les 500 000 hommes et armes de surcroît. Ne crois pas que tu vas changer le monde, c’est la société qui va décider, et à priori ce n’est pas pour demain. Ouedreb Russel m3a elhitt.

      4
      37
        Momo
        3 décembre 2019 - 18 h 13 min

        Anta Rak tahsab wahdak ya kachiriste. Je ne suis pas sûr que ton boss al Gaid soit capable de faire sortir l’armée. A la rigueur la gendarmerie.
        Prendre le risque de faire sortir l’armée, c’est aussi prendre le risque de sauter dans les 24 h qui suivront cet épisode.
        Le peuple a dit Han ouled Amirouche marche arrière ma nwalouch. Est ce que tu comprends ce message ou faut-il que je te le traduise dans le langage des primates.

        36
        13
        WATANI WATANI
        4 décembre 2019 - 7 h 33 min

        @Anonyme. Oui Hakkak ya lkhayene faites sortir l’armée pour les bureaux de vote et laissez les frontières sans garde, laissez les casernes vides pour tes cousins marocains et israéliens.

        25
        13
          Anonyme
          4 décembre 2019 - 9 h 25 min

          Y a de la suite dans les idées watani watani mais pas de jugeote apparemment ou pas de réflexion enfin pas de savoir plutôt, laisser les frontières sans gardes et les casernes vides, peut-être si les responsables militaires sont atteints.

          2
          12
      Zaatar
      4 décembre 2019 - 7 h 33 min

      4 policiers par bureaux, ce sont les calculs de Nekkaz, il a fait une déduction sur de fausses informations…

      11
      11
    Zaatar
    3 décembre 2019 - 12 h 46 min

    A ne pas en douter qu’il usera de tous les moyens pour faire passer cette élection et sortir un président, c’est ce que nous avons toujours dit d’ailleurs. Le problème est pourquoi le hirak s’en est tenu juste à des manifestations le vendredi ? Comment se fait il qu’il n’ait rien trouvé de mieux pour bousculer ce pouvoir et lui faire faire marche arrière pour ces élections? Car enfin, après ces élections, et un président nouvellement élu a la solde du pouvoir actuel, tout redeviendra comme avant par la force des choses et seront considérés comme hors la loi et passibles des plus grosses peines tous ceux qui sortiront manifester par la suite car de nouvelles lois seront votées illico presto. Tout compte fait, avec tous ces événements les algeriens seront passés au travers d’un exploit, celui de mettre hors d’état de nuire ce pouvoir maléfique qui dure depuis 62.

    22
    24
    Vroum Vroum 🤑..
    3 décembre 2019 - 12 h 23 min

    Le mensonge n’a jamais bâti de Nation qui finissent toujours par s’écrouler dans le temps. . C’est le Peuple qui fait la Nation . . Une Maison bâtie sur de mauvaise fondation s’ecroulera au moindre petit tremblement de terre . . Le Pouvoir actuel creuse une mauvaise fondation aulieu de s’appuyer sur le Peuple , écouter ce que demande le Peuple , mais au sommet il y a une Poignée de Personnes qui décident en place de l’aspiration du Peuple , bien sûr qu’il faut un Nouveau Président de la République Algérienne , un Nouveau Gouvernement , mais choisi par le Peuple et pour le Peuple , oui l’Algérie a un besoin urgent de retrouver sa Stabilité , s’attaquer aux problèmes et difficultés que rencontre l’Algérie , encore faut-il que le Pouvoir intérimaire veuille bien écouter le Peuple . La Stratégie du Pourrissement par le Pouvoir dont le but fut d’imposer sa propre feuille de route , et un Hirak qui n’a rien proposé en substitution du 5 ème Mandat à par « Yatnahaw Gaa  » comme condition , à aussi participé au Pourrissement , ce Pourrissement qui fait l’affaire de la mouvance Frères Musulman Wahabites , des Islamistes au service non pas de l’Algérie mais pour l’agenda Saouds Wahabisme ou Erdogan Turquie Frères islamiste qui eux même sont sous la Botte du Sionisme pervers . . Voila où en est l’Algérie coincée de toute part . Des le Mois de Février est apparu un très bon Candidat à la présidentielle , le Général Ali Ghediri qui quand on l’écoute parler du Système , son analyse sur le Système qui a échoué , son analyse sur le futur , la Deuxième République…c’est à mon sens une occasion qu’il ne fallait surtout pas rater en soutenant le Candidat Général Ali Ghediri qui a donné sa vie à notre ANP et l’Algérie en tant que Candidat , le tout pour le seul intérêt du Peuple et de l’Algérie . . Le projet du Candidat Ali Ghediri était à l’opposé de la feuille de route de Gaid Sallah , raison pour laquelle ce même Gaid Sallah l’a arrêté et mis en Prison gratuitement , pour l’empêcher de se mettre en travers de sa route . !!!. Vous avez snobé un Candidat Général Ali Ghediri qui s’est battu pour vous Hirak et vous avez eu Gaid Sallah ,..Alors vu sous cet angle , avec beaucoup d’humour satirique je dirai « Et bien dansez maintenant  » … Le Pouvoir Gaid Sallah a voulu le Pourrissement pour imposer sa feuille de route , et le Hirak fait le jeu naïvement . .C’est mon Analyse personnel . Je pense très réaliste . .

    11
    23
    Lghoul
    3 décembre 2019 - 12 h 11 min

    Une nieme preuve que ce regime illegitime issu d’un systeme pourri ne peut survivre que dans la fraude, la manigance, la ruse, le mensonge et la corruption. Ils ne pourront jamais changer culture car leur education est basee sur du faux et sur de l’opacite. Il faut donc DERRACINER irreversiblement ce cancer qui a detruit l’Algerie.

    41
    20
    Anonyme
    3 décembre 2019 - 11 h 22 min

    Ah!! S’ils font ça c’est qu’ils sont sûrs qu’il n’ y aura pas d’élections. J’imagine déjà les photos sur les réseaux avec des bureaux vides d’un côté et les photos des mêmes bureaux avec du monde!!! Gaid va se ridiculiser dans le monde entier avec ces trucages!!

    39
    19
    DZA
    3 décembre 2019 - 11 h 13 min

    Bien que cela eut été dit à maintes reprises dans plusieurs commentaires, nous avons à faire à un système aussi crapuleux que stupide. Les tarés mentaux qui ont confisqué le pouvoir dans notre pays, ne sont plus en mesure de distinguer et de comprendre que les 57 ans de répression, de démagogie, d’injustice, d’inégalités, et tous les maux que les générations diverses ont enduré, ont transformé les mentalités, la société de 2019 n’a rien voir avec la société post indépendance.
    Autant le peuple a compris qu’il n’a plus rien à attendre d’une oligarchie mafieuse et son système pourri, autant la 3issaba, s’est obstinée dans ses archaïsmes et ses vieux mécanismes.
    Aucun scénario, aucun artifice ne feront changer d’avis au peuple qui revendique pacifiquement l’exercice de sa souveraineté quant aux choix fondamentaux de son avenir.
    La farce des élections du 12-12-2019, ne sera sûrement pas la fin de la contrariété populaire. Bien au contraire, cette effronterie du pouvoir comporte des grands risques de radicalisation d’un peuple déjà trop opprimé.
    À bon entendeur,..

    42
    19
    Anonyme
    3 décembre 2019 - 11 h 04 min

    Ils appliquent les vieilles recettes des écoles russes complètement dépassées. Ce qui fait le plus mal dans notre dictature, c’est de se faire réprimer par des illettrés, pour moi c’est ça le plus dur à supporter!!

    40
    21
    Momo
    3 décembre 2019 - 10 h 48 min

    On les appelle ‘novembariyin badissiyin’ wa houm khawana Aada-Allah.

    46
    24
      Rachid
      3 décembre 2019 - 12 h 34 min

      Il faut les devoiler et les montrer aux yeux du monde. Ces bandits et ces gangsters qui ont pris en otage le pays doivent etre demasques. Ils n’ont jamais honte car ils sont des incapables dans la vie active. Des voleurs sabs scrupules.

      40
      16
    HOUMTY
    3 décembre 2019 - 9 h 57 min

    SALAM L’KHAWA…. Ca y est les magouilles et ti’kharbichine commence… Des mafiosos ! ils prennent vraiment le peuple pour des ignares… Le peuple ALGERIEN c’est comme un train, une fois qu’il a atteint sa vitesse, il devient inarrêtable, il vaincra ! Le temp joue contre vous bande de voleurs et de magouilleurs  » HÉ HO L’BLED B’LADNA OU N’DIROU RAYNA MAKACH L’VOT YA SARAKINE  » T’ahya L’Djazaïr et vive nos soldats qui protégent nos frontiére.

    65
    23
    démocratie ou servilité
    3 décembre 2019 - 9 h 41 min

    il faut filmer les bureaux de votes de l’extérieur pour connaitre le nombre de votants. car le régime mafieux c’est à dire le système ne cherche qu’à montrer au monde entier un taux de participation élevé pour donner une légitimité BIDON à la marionnette président, surtout qu’il n’y aura pas d’observateurs internationaux! les cinq candidats sont des pantins du système, donc le système ne soucie pas sur l’identité du sortant et c’est pour ça qu’il dit  » peuple vous avez le choix » mais c’est le taux de participation qui est scruté par le monde entier. Et la résolution du parlement européen est absolument non contraignante et VIDE DE TOUT. à croire qu’elle n’est faite que pour aider le système!!! c’est un coup monté de toute pièce par les lobbies proches du système. le régime de gaid salah a vendu l’algérie aux lobbies puissants (en contre partie l’algérie a lâché le polisario et on l’a vu à sotchi et ce n’est pas le pétrole comme le disent certains, car l’algérie ne pèse plus rien devant les gros producteurs de pétrole et gaz de plus en plus nombreux) et les lobbies le lui rendent bien. regardez comment le système utilise cette soi disant ingérence dans les affaires internes, il ne peut espérer mieux pour manipuler les « gobes tout ». avez vous remarqué que notre diplomatie n’existe et personne n’en parle! ils l’ont détruite à sotchi pour de bon! des diplomates des grandes puissance qui négocient avec le maroc en ignorant alger c’est du jamais vu!!! à l’époque de boumédienne, la diplomatie algérienne était une étape pour tous les diplomates pour toutes les questions relatives au tiers monde. qui a tué boumédienne mort subitement après qu’il avait décidé lors de la conférence avec les étudiants de s’attaquer à la corruption?

    24
    24
    Le ridicule ne tue point !
    3 décembre 2019 - 9 h 12 min

    Ils sont capable de faire venir voter les frontaliers du pays, ils sont capable de faire voter les morts, ils sont prêts à tous.

    51
    20
      le niveau
      3 décembre 2019 - 16 h 01 min

      croit moi les morts ont voter sont parler des bebes et des gents malade mentaux …un pouvoir fassed,khamej,fayeh,un pouvoir tartare,un pouvoir qui na aucune digniter ..se pouvoir tirer par les oreilles par fafa
      ni plus ni moins…si le peuple vaincra fini les croissants et jus-d’orange pour fafa …..je prefere ma kessra welben

      31
      15
    Anonyme
    3 décembre 2019 - 8 h 54 min

    je m attend a se qu ils profite de toute les occasions pour rembourrer les urnes et ça rime a rien il a déjà designer son poulain ou son dauphin tout le reste c est de la poudre aux yeux ,,le problème c est que ce bouffon se prend pour un cerveau et se croit plus intelligent que 40 millions de citoyens en appliquant une politique d une autre époque ou la seigneurie, le poison, la traîtrise ,les coups de couteau dans le dos ,les accusations d innocents a tout va ,faisait office de loi
    moi ? je me marre ,je m éclate la panse , il se surestime trop et ça le perdra
    j ai aussi personnellement, au moins 54 raisons d en vouloir au système

    49
    20
    Petit rappel des articles 7 et 8
    3 décembre 2019 - 8 h 46 min

    Rappel des articles 7 et 8 de la constitution

    Article 7 : “Le peuple est la source de tout pouvoir. La souveraineté nationale appartient exclusivement au peuple.”

    Article 8 :  » Le pouvoir constituant appartient au peuple. Le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire des institutions qu’il se donne. Le peuple l’exerce aussi par voie de référendum et par l’intermédiaire de ses représentants élus. Le Président de la République peut directement recourir à l’expression de la volonté du peuple. »

    Le peuple est déterminé à exercer ses droits conforment à la constitution Algérienne en dépit de toutes ces manoeuvres scabreuses du pouvoir illégitime.

    Que les instances internationales prennent note.

    47
    20
      lhadi
      3 décembre 2019 - 10 h 04 min

      il y a une série d’ouvrages destinée à couvrir les principaux domaines de la science politique. Outils de travail et de réflexion pour les étudiants, ils concernent aussi tous ceux qui souhaitent découvrir en ce domaine un état de la recherche à la fois accessible et à jour. Ces ouvrages éclairent l’esprit et mettent échec et mat toute aptitude à l’arrogance qui sert de paravent à l’incapacité de se remettre en question et à se dépasser pour continuer à avancer.

      La notion de souveraineté appartient plus particulièrement à l’univers du débat philosophique et politique tel qu’il a été conduit par exemple en France. Au moment de la révolution, se sont affrontées les conceptions antagonistes de la souveraineté nationale et de la souveraineté populaire. L’enjeu était de savoir si les dirigeants devaient rendre des comptes simplement à la nation, c’est-à-dire à une fiction juridique dont ils faisaient eux-mêmes partie, ou bien au peuple qui constitue à la fois une fiction symbolique et une réalité physique. A l’époque, celui-ci se manifestait souvent dans la rue (les « journées révolutionnaires »), voire dans l’enceinte même des assemblées parlementaires, avant que l’expression de sa volonté ne se trouve institutionnalisée par le droit de suffrage pour tous. L’enjeu du débat sur la souveraineté était donc l’assujettissement de la représentation nationale à un mandant.

      Avec ou sans le recours à la notion de souveraineté populaire, poser le principe selon lequel « tout pouvoir émane du Peuple » confronte le problème de l’exercice du pouvoir effectif. Pour des raisons pratiques de dimension des Etats et de complexité des affaires, il a fallu envisager des mécanismes de délégation. Dès lors, s’impose à peu près partout la notion de démocratie représentative. Les dirigeants sont des mandataires. Ils ont donc des compétences circonscrites en principe par un texte constitutionnel.

      La solution ne réside pas dans la transition qui est une illusion de peuples repus et vieillissants qui s’enferrent dans de fausses certitudes… Elle est dans l’application de la loi fondamentale de la république dans laquelle chaque opinion compte et a droit de cité dans ces nouvelles steppes de la liberté.

      Fraternellement lhadi
      ([email protected])

      6
      69
        Farida
        3 décembre 2019 - 12 h 16 min

        Personne ne tenez contactera. Personne ne voudrait de vos ruses. Les etudiants sortir ont ce mardi qui est une certitude. Vous etes contre le mur. Vos emplois on kes jette a la poubelle ! FAKOU !

        37
        17
    El Vérité
    3 décembre 2019 - 8 h 21 min

    Impossible qu’un trafiquant faussaire et escroc puisse se repentir le jour où lendemain, nos dirigeants sont des experts en la matière de manipulation, de fraude, et la trahison, à chaqu’un son métier et ses origines

    46
    20
    ABOU NOUASS
    3 décembre 2019 - 8 h 19 min

    Rien ne changera la décision prise par le peuple souverain , et donc ces élections n’auront aucune crédibilité.

    Ces caciques prédateurs de la 1ère heure n’auront jamais le dernier mot
    P.S : admirez ce doit décharné taché d’encre de chine.

    50
    23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.