Des élèves d’écoles militaires dénoncent sur internet leur exploitation forcée à des fins politiques

Des élèves d’écoles militaires dénoncent sur internet leur exploitation forcée à des fins politiques

Comment (6)

    Expresscommentaire
    12 décembre 2019 - 19 h 46 min

    Je comprend pas pourquoi les militaires les policiers etc etc ne disent pas leurs ras le bol à cette mafia et œuvre avec le Hirak a la construction d’une nouvelle Algérie pour le bien de nous tous et les générations à venir !!!

    35
    2
      Mehdi
      12 décembre 2019 - 20 h 23 min

      La plupart sont des … des analphabètes!

      19
      4
    douzedouze=toztoz
    12 décembre 2019 - 18 h 21 min

    Bravo à cette dénonciation, le meilleur reste à venir…

    24
    5
    Vangelis
    12 décembre 2019 - 18 h 02 min

    Des élèves dont la dénomination est propres aux écoles primaires mais qui sont en réalité des adultes qui s’étaient engagés avec le pouvoir pour se faire une place au soleil, étant entendu que l’Algérie est une nation où seuls les services de sécurité et ceux de l’armée, outre les fonctionnaires, prospèrent et ne tombent pas dans la misère.

    Aujourd’hui que les dés sont jetés et que le pouvoir perd sa carte maitresse de l’élection présidentielle alors même qu’elle est illégitime car refusée par l’ensemble des citoyens, voilà que ces élèves se réveillent pour dénoncer leur  » exploitation  » à des fins politiques, comme si zaama, ils ne le savaient pas.

    Demain on va voir tous les retour de veste y compris au sein de cet E.M honni et ses afidés y compris les candidats à la présidentielle avortée.

    Ces gens là sont champions dans ce genre d’exercice mimé sur le chef de l’E.M qui, il n’y a pas si longtemps n’arrêtait pas dans ses discours de prononcer le  » fakhamatouhou  » bien avant d’évoquer Dieu et qui voyant les grandes manifestations de rejet de tout le système, à tourné casaque pour zaama se rallier aux revendications des citoyens alors que les faits sont apparus au grand jour, il et ses acolytes voulaient tout bonnement renouveler le système dans lequel ils sont les seuls à prospérer.

    19
    6
    Felfel Har
    12 décembre 2019 - 18 h 00 min

    Ils savent sans doute que quelques-uns de leurs officiers supérieurs ont dilapidé les sommes colossales que l’État avait allouées pour les former, nourrir, habiller, soigner et former et qu’ils sde sont disqualifiés pour parler au nom de toute l’armée… et du pays.
    L’avenir de l’armée ce sont eux qui le garantiront en respectant le voeu du peuple d’ériger une vraie république démocratique, en s’abstenant d’interférer dans la sphère politique. Chacun son métier (à eux la défense du pays et aux civils la gestions des affaires de l’État) et la république sera bien protégée.

    19
    7
      Bibi
      12 décembre 2019 - 20 h 52 min

      Le prochain Président élu démocratiquement doit supprimer le service militaire et arrêter d’être un frein dans les carrières de ces jeunes. Une armée de métier comme pratiquement toutes les démocraties.
      Il faut arrêter de dire que le monde entier complote contre nous. Pour l’instant les seuls comploteurs sont ceux qui sont
      Sont ceux qui sont au pouvoir depuis 57 ans.

      40
      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.