L’agression violente de manifestants à Oran pourrait ne pas être un «dérapage»

Répression Oran
Ceux qui provoquent les citoyens cherchent l'embrasement. D. R.

Par Houari A. – La scène montrant une poignée de «policiers» s’avançant vers un petit groupe de manifestants pacifiques à Oran, avant de les asperger de gaz lacrymogène et de les brutaliser, pourrait avoir été planifiée par des cercles occultes à des fins non révélées. C’est ce que pensent des sources très au fait des questions sécuritaires. Pour ces sources, «il est fort probable que les policiers en question soient des agents des services secrets déguisés de la sorte dans le cadre d’une mission dont on ne peut entrevoir que les contours dans ce contexte de grande confusion».

«Le mode opératoire des agresseurs n’est pas habituel. Les forces de l’ordre n’opèrent pas en petits groupes et ne procéderaient pas de la sorte contre un petit carré de manifestants qui ne représentent aucune menace sur la sécurité publique», observent nos sources qui croient déceler dans «cette charge violente et injustifiée, filmée sous tous les angles, une opération qui s’inscrit dans la guerre secrète que se livrent un certain nombre de généraux autour du chef d’état-major». Selon nos interlocuteurs, «vu le timing de cette répression dont les commanditaires ont pu faire en sorte qu’elle soit vue et condamnée par le plus grand nombre, il est fort probable qu’elle obéisse à des considérations autres que celles pour lesquelles interviennent les services de police dans ce genre de circonstances».

«Cette agression à Oran, argumentent nos sources, a eu lieu au lendemain de l’annonce du nom de celui qui allait succéder à Bouteflika et au moment même où le nouveau Président multipliait les assurances sur sa détermination à tourner la page de la dictature et à tendre la main au Hirak qu’il dit respecter et bénir. Elle intervient surtout au moment où on parle de plus en plus de divisions au sein de la hiérarchie militaire au sujet du choix du candidat à la succession de Bouteflika. Ceux qui ont monté cette opération à Oran semblent être ceux qui ne voulaient pas que Tebboune siège à El-Mouradia.»

«Dans cette guerre de survie, tous les coups sont permis, et il faudra s’attendre à d’autres formes de provocation qui viseront à la fois le Hirak et le nouveau chef de l’Etat qui est dans le viseur de ses opposants au sein de l’institution militaire, laquelle est loin d’avoir levé sa tutelle sur les centres de décision politique», prédisent nos sources qui ne cachent pas leur «profonde inquiétude» quant à ces «manœuvres malsaines et hautement périlleuses».

H. A.

Comment (56)

    58 ans
    16 décembre 2019 - 11 h 48 min

    ils vont mener une enquête comme sur des centaines d autre scandales qui n aboutirons jamais ,,oui jamais

    10
    12
      yahasrah
      16 décembre 2019 - 15 h 28 min

      Non quand leurs intérêts ET CEUX DE LEURS ENFANTS sont en jeu ……

      6
      8
    Dr Abdelkader Saadallah
    16 décembre 2019 - 9 h 49 min

    Les Clans à la tête du système continuent leurs luttes clandestines et les manipulations. Des faits, des articles et des rumeurs font penser de plus en plus à des luttes et des manipulations des clans du pouvoir qui s’intensifient.
    Les faits survenus à Oran, cette répression barbare et sauvage est le plus dominant. Les articles, trois surtout (1 – Les hirakistes d’Oran témoignent : “La violence était préméditée” http://news-af.op-mobile.opera.com/news/detail/ca48264a480141e9d4e7a158a82f0d17_dz?country=dz&language=fr&share=1&client= ; 2) – Il n’y a pas que des généraux mafieux dans le haut commandement militaire https://www.algeriepatriotique.com/2019/12/16/il-ny-a-pas-que-des-generaux-mafieux-dans-le-haut-commandement-militaire/ ; 3 – L’agression violente de manifestants à Oran pourrait ne pas être un «dérapage»
    https://www.algeriepatriotique.com/2019/12/15/lagression-de-manifestants-a-oran-pourrait-ne-pas-etre-un-simple-derapage/ ). Et finalement des rumeurs qui parlent d’officiers, dont certains à mon sens méritent le titre « d’OFFICIERS DIGNES DE LA DIGNE HERITIERE DE L’ARMEE DE LIBERATION, écartés, en prison (comme le général Hadid), mis à la retraite.
    Il est clair que l’Histoire de la nation s’accélère et va encore s’accélérer sous le moteur du Hirak. Son esprit gagne tous les milieux, couches et classes, et pas seulement au sein du peuple laborieux qui souffre du chômage, de la hoggra, la vie chère et d’autres maux générés par le système poussé à son paroxysme maléfique par le Clan Bouteflika. Il y a aussi les couches moyennes et aisées, mêmes les couches fortunées par le travail efficace loin de la corruption et de la « poudre blanche », qui voient les portes fermées par l’ignorance et la médiocrité du pouvoir. Tout ce monde est loin de la grande corruption qui a pourri le système à la tête plus qu’à la base. Il en est de même chez les cadres instruits et compétents, travailleurs dans l’ombre qui luttent comme ils peuvent avec leurs moyens limités, avec le courage et la patience de faire face, au quotidien à de tels chefs ignares et brutaux. Ils sont présents dans toutes les INSTITUTIONS de la république. Même dans les services de sécurités et surtout l’armée. Ceux qui croient que tous les officiers sont sous les bottes de Gaid Salah avec ses mercenaires et gardes de corps immédiats, le font avec plaisir, se trompent lourdement ! Ils font eux aussi ce qu’ils peuvent, souhaitent et espèrent de tout cœur que le Hirak se renforce et persévèrent dans le pacifisme et la durée.
    Il est difficile, pour nous, extérieur au système de distinguer entre les manipulations du Clan Gaid qui est la tête du Système, les luttes entre les différents clans mafieux qui veulent être à la tête du Système pour leurs intérêts, ou encore entre les luttes ou les forces patriotiques sont engagés.
    Mais il est certain, pour moi, que la répression brutale, sauvage, aveugle, digne des régimes les plus oppresseurs et coloniaux passés ou présents, est une grossière manipulation, très probablement initiée et orchestrée par le Clan Gaid. Et cela ne m’étonnerait guère que nous apprendrons un jour, proche inchallah, que le groupe d’hommes qui ont réprimés violemment les Oranais sont de membres des forces spéciales MILITAIRES, déguisés en policiers ! L’histoire enregistre les temps présents, ils passeront inchallah en JUSTICE, pour comportement de mercenaires vis-à-vis de leur peuple !
    Nous connaissons déjà des manipulations de ce genre dont la plus ancienne dans mon esprit est celle d’Hitler comme prétexte pour envahir la Pologne. Et encore plus proche dans l’Histoire et dans notre pays quand le GENDRE (Wali de Tipaza) du Chef de l’Etat (Chadli) qui avait dirigé, réprimé et TORTURÉ dans le centre touristique de Sidi Ferruch à la suite des manifestations d’Octobre 1988 ! Ce wali avait utilisé des tortionnaires déguisés en parachutistes ! L’histoire se répète !
    Dr Abdelkader Saadallah, 16/12/2019.

    6
    10
    Brahms
    16 décembre 2019 - 8 h 31 min

    A la différence des européens, c’est que leurs dirigeants pillent les pays africains pour booster leurs économies et leurs finances.

    Pour l’exemple si la France n’avait pas ses anciennes colonies, elle serait classée entre 15 à 25 ème mondiale mais comme elle pompe le maximum, elle arrive à se classer 6ème.

    Les peuples européens bossent, je les voient tous les jours avec des rotations de camions et des bonhommes qui bossent en 3/8 et derrière, ils paient leurs impôts et assument leurs charges de familles. Ils aiment leurs pays.

    Regardez, à Paris, avec des salaires à 2400 €, par mois, les salariés de la SNCF font grève car peur pour leurs retraites donc pour leur avenir.

    Mais, chez nous, on n’a rien fait pendant 50 ans car tout le monde étaient dans l’assistanat, les subventions, les rouyas – ben rouya, la corruption. Chacun faisait ses petites affaires en douce se fichant du voisin ou de l’autre.

    On va en Tunisie, au Maroc année 1988, pour trafiquer, pour vendre des dinars contre des monnaies étrangères, on vole dans les hôpitaux, on dégrade, on casse les bus, les trains en balançant des parpaings sur les vitres, on fait des marmots en pagaille sans aucun sens, ni réflexion, on jette les ordures par les fenêtres, les voitures, on jette son frigo, ses pneus dans la forêt, on va pisser ou on jette l’huile usagée dans la mer sans se soucier des conséquences, plastiques donc à la longue, multipliez par x personnes dans x wilayas, les dégâts deviennent irrattrapables.

    Puis, avec le numérique, la 5G, la 3D, internet et des pays qui avancent comme Dubaï, les citoyens se sont aperçus du décalage avec leurs niveaux de vie demandant soudainement plus à leurs dirigeants.

    Seulement, quand on a rien fait pendant 50 ans, on ne peut pas par enchantement rattraper un retard considérable en 1 mois ou 1 an. Pour résumer c’est comme si vous demandiez à un enfant de 04 ans d’avoir le Doctorat sans attendre qu’il grandisse et qu’il fasse des études pour l’avoir.

    Manifestez c’est bien mais ce sera insuffisant car il manque des associations puissantes, des syndicats pour faire des relais avec le Gouvernement afin de faire aboutir les revendications.

    Pour calmer les citoyens, il faudrait entre 1 million à 2 millions de dinars et ce, pour chaque citoyen lésé de + de 21 ans.

    5
    13
    L'UE réagit comme MACRON
    16 décembre 2019 - 0 h 47 min

    LA REACTION DE BRUXELLES a été exprimée publiquement par le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Josep -Borrell FONTELLES.

    Ce dernier, sur Twitter, a annoncé avoir « pris acte des résultats provisoires de l’élection présidentielle Algérie », indiquant espérer que l’élection permettra « de répondre à la profonde volonté de changement que les Algériens expriment » depuis le début du Hirak.

    Comme Emmanuel MACRON, ce haut responsable de l’Union Européenne a refusé de se réjouir des résultats de ces élections présidentielles massivement rejetées et contestées par les Algériens dans les rues.

    Comme Emmanuel MACRON, le président français, Josep Borrell FONTELLES n’adresse aucune félicitation à Abdelmadjid TEBBOUNE, le nouveau Président algérien, et se contente d’un minima diplomatique qui en dit long sur LA MEFIANCE DE L’EUROPE A L’EGARD DU POUVOIR ALGERIEN.

    21
    10
      Zaatar
      16 décembre 2019 - 5 h 48 min

      L’union européenne s’assure juste la sécurité énergétique de son continent. Elle n’en a rien à battre que ce soit ce pouvoir ou un autre. Mais comme TOTAL ET ENI ont conclu des deals sur les gisements offshore sur le littoral du pays et que la loi sur les hydrocarbures a été promulguée par ce pouvoir, l’UE ne prendra pas le risque de voir cette loi modifiée ou annulée. S’il y avait sincérité envers le peuple algérien, comme fût leur sincérité envers les libyens , celle des syriens, celle des palestiniens ou celle des yéménites, elle aurait probablement annoncé autre chose. Tant que ce pouvoir les arrange il y aura toujours deux vitrines, celle qu’elle expose à tout le monde a l’international et celle avec laquelle elle traite ses dossiers importants.

      11
      20
    Farès
    16 décembre 2019 - 0 h 41 min

    La violence engendre la violence et c’est le but de la manoeuvre ! Les commanditaires cherchent à radicaliser le hirak, le sortir du pacifisme. Ils cherchent à se qu’on leur donne les arguments pour réinstaurer l’état d’urgence,cautionner la répression face à l’opinion internationale. C’est dans la violence que cette force obscure est le plus à l’aise, elle veut donc nous entraîner sur ce terrain. Vos coups nous ferons toujours moins mal que votre gestion du pays !

    37
    9
      Zaatar
      16 décembre 2019 - 7 h 34 min

      Une solution pour éviter que le hirak ne se radicalise qu’il ait des représentants et qu’il ouvre un fenêtre politique à toutes ses revendications. Cependant il s’agira aussi de pouvoir le faire. Le pouvoir est diabolique comme tout le monde le sait.

      5
      16
      @fares
      16 décembre 2019 - 13 h 08 min

      Les Algeriens d’aujourd’hui font face à un ennemi comme les Algériens de 62 ont fait face à l’OAS.
      à cette époque dans toutes les villes et villages se sont organisés en comité d’autodefense contre les assassins de l’OAS.
      Ils faut aux Algreien de s’autodefrandre contre les enlèvements arbitraires,le gaz lacrimogenes.
      Le peuple est en train de payer le prix des luttes au sommet pour le controle des richesses de notre pays.

      6
      9
    Omar khayyem
    15 décembre 2019 - 22 h 30 min
    Thaqbaylith n'l'dzayer
    15 décembre 2019 - 21 h 52 min

    OH MON DIEU, ÉPARGNE NOUS TON HYPOCRISIE GAID. CE POUVOIR SANGUINAIRE A FAIT PIRE EN KABYLIE. TU NIES CE QUE TU AS FAIT PARCE QUE TU AS OUBLIÉ QUE TU ÉTAIS EN 2019 ET QUE TOUT SE SAIT, EN 2001 TON POUVOIR POURRI A TUÉ 128 ÂMES JEUNES ET PURES. VA AU DIABLE ET OUBLIE CE PEUPLE QUE TU AS MEURTRI. JE NE ME SENTIRAI APAISÉE QUE LE JOUR OÙ TU COMPARAÎTRAS TOI ET TA ÎÎSSABA DEVANT LE TRIBUNAL DE LA HAYE.

    54
    4
    Azul
    15 décembre 2019 - 18 h 57 min

    Mon Dieu, préservez-moi des douleurs physiques. Je m’arrangerai avec les douleurs morales.

    21
    8
      Saucisse.
      15 décembre 2019 - 20 h 22 min

      Pour ton moral ça va prendre du temps,tout le bruit que tu faisais durant les dix derniers mois sont restés sans écho,my dear azul mange un peu du cachir avec hamoud boualem peut être tu retrouveras ton moral!…

      5
      21
    oli ola
    15 décembre 2019 - 17 h 36 min

    la seule vérité c’est que le peuple algérien subit une véritable colonisation de cette mafia au pouvoir par l’intrigue, le mensonge et le bâton depuis 1962. Les corporations des juges, de la police et des journalistes ne sont en fait que des milices qui pérennisent cette dictature qui marchande les richesses du pays pour que les charognards des pays occidentaux assurent un pain honteux à leurs peuples

    52
    16
    Dzair.
    15 décembre 2019 - 17 h 07 min

    Tout ce que je sais sur karim dz,une personne très intelligente et très sage (…)

    4
    91
      Anonyme
      15 décembre 2019 - 17 h 59 min

      Ah oui Karim DZ le fameux thuriféraire du bâté de caporal !!!!

      72
      18
      Zaatar
      15 décembre 2019 - 18 h 21 min

      Ah oui je ne te le fais pas dire, tu dois être aussi sage et aussi intelligent que lui, je n’en doute pas une seconde.

      35
      44
        Zaatar
        15 décembre 2019 - 19 h 40 min

        Et c’est parti pour la machine a pouces. A peine une heure de publie qu’il y en a déjà 16…ma foi. On est habitué maintenant.

        17
        31
          Anonyme
          15 décembre 2019 - 21 h 49 min

          @Zaatar tes critiques sur Karim dz sont trop nombreuses pour être sincères. J’ai un peu de mal à comprendre ce qui peut te pousser à critiquer une personne de ton camp qui partage les mêmes thèses que toi. Certes, il s’exprimait de facon maladroite, mais le message était le même. Avec toi c’est juste le style d’écriture qui a changé. Modifier les tournures de phrases pour donner du « relief » à un récit n’en modifie pas le sens comme me le disait mon prof de français…

          7
          20
          Zaatar
          16 décembre 2019 - 8 h 23 min

          L’ami anonyme, ce n’est pas parce qu’elles sont nombreuses qu’elles ne sont pas sincères, ça n’a pas de sens et tu le sais car tu veux parler avec logique. Tu auras donc toutes les possibilités. Nombreuses et sincères, nombreuses à moitié sincères…etc. Maintenant pour moi karimdz c’est une ancienne dont tu ignores le contenu. Aussi je ne t’en veux pas de parler au vu de ce que tu constates ici, néanmoins le passif est plus chargé et les Termes et moyens employés par ce karimdz (qu’il continue d’employer ici) sont autrement plus désobligeants et malhonnête. Le reste tu es libre de voir les choses comme tu l’entends

          1
          15
      Zaatar
      15 décembre 2019 - 18 h 23 min

      Et il ressemble étrangement dans ses écrits à Momo tu vois ça ?

      2
      42
    Anonyme
    15 décembre 2019 - 16 h 57 min

    Si la police se mettait aux côtés du peuple, ils enverront l’armée, c’est ce qu’ils craignent le plus, car les soldats de l’armée pourraient prendre parti pour le peuple qui est le socle de l’armée. Si ces deux cores de sécurité choisissent le peuple, c’en serait fini pour les gros légumes qui sont à leur tête. Souhaitons qu’un sursaut de dignité et de solidarité, de la police et de l’armée, envers le peuple dont ils sont issus, prennent le dessus

    34
    20
    @Chat
    15 décembre 2019 - 16 h 52 min

    NOTRE RÉGIME NÉOCOLONIAL EST FINI

    En dehors de nos compatriotes vivant dans des endroits déshérités , reculés où presque tout manque et que le régime peut facilement manipuler, nous savons en majorité TOUS d’où vient historiquement ce régime illégitime et quelle est sa vraie nature hideuse que le Hirak à mis à nu.

    UNE CHOSE A TOUJOURS RETENIR : Nulle part dans le Monde et à aucun moment dans l’Histoire de l’Humanité, un RÉGIME n’a réussi à gagner contre SON PEUPLE . C’est juste une question de temps !

    69
    15
    TOUTES LES PAROLES NE SE VALENT PAS
    15 décembre 2019 - 16 h 29 min

    LES MANIPULATEURS DU RÉGIME SONT DEMASQUES ( malgré leurs Fake News)
    ************************************************************************************************

    Les vidéos sur la répression à Oran ( qui font le tour du Monde) cassent tout le discours sur le Net des Pro-régime sur la prétendue violence des Hirakistes , pour , bien sûr , casser le mouvement révolutionnaire du Hirak en discréditant les MILLIONS de manifestants anti-régime et anti-commandement militaire ( les vidéos sont là pour le prouver) .
    D’ailleurs, le discours des Pro-régime sur une prétendue justice indépendante dans notre pays est juste ridicule sinon calamiteux. Tous les citoyens vivant au Pays savent parfaitement bien depuis très longtemps que cette justice est totalement corrompue.

    Il ne faut jamis oublier qu’au moins 2 ans avant que n’arrive notre crise politique actuelle, des experts internationaux l’avaient déjà prédite comme certains autres experts ont déjà prédit une faillite du pays vers 2022 ( toutes les preuves sont sur le Net).

    Par simple logique, lorsqu’on veut une information valable, on écoute ce que disent les différents spécialistes ou observateurs indépendants, libres et neutres comme des journalistes d’investigations ( non payés par notre régime falsificateur, menteur et manipulateur), de vrais historiens indépendants, des anciens diplomates, etc… etc…etc…et ensuite et seulement ensuite on se fait sa propre opinion personnelle.

    Or sur les réseaux sociaux, on entend beaucoup trop de véritables imbéciles (dont le niveau de réflexion de certains ne dépassent guère le collège) croire que leurs délires sont la réalité ou la vérité .
    Ces crétins du Net ( chiyatine + doubab ) veulent se la jouer politologue, historien, économiste, analyste politique etc….en évitant bien évidemment à chaque fois de donner des références contradictoires sur lesquelles ils vont baser leur pseudo-analyse.
    En clair, ces charlatans du Net ( chiyatine + doubab ) dupent leur monde en ne donnant que des références venant de médias du pouvoir qui vont toutes dans le sens de leurs opinions pro-régime. Ils poussent même leur bouffonnerie jusqu’à démentir à des analyses d’experts 1000% plus qualifiés qu’eux.

    42
    18
    Dream
    15 décembre 2019 - 16 h 20 min

    L E.M nous emmene vers l’impasse et c’est malheureux de voir des policiers avec la forme d’un taureau pousser des jeunes filles ou femmes a terre la honte aucun respet pr les femmes et qui sont physiquement moins solide que l homme.

    34
    12
      @Dream
      15 décembre 2019 - 17 h 03 min

      Ce régime satanique , qui est arrivé au pouvoir suite à une guerre civile et à des coups d’état après l’indépendance , a injecté durant des décennies son poison dans l’âme de certains de nos frères des forces de l’ordre MAIS heureusement tous n’ont pas succombé à ses corruptions et à ses propos manipulateurs.

      ROME ne s’est pas faite en 1 jour

      73
      14
    Momo
    15 décembre 2019 - 15 h 47 min

    En vérité, le pouvoir a été surpris de voir le hirak toujours vigoureux au lendemain de l’élection de Tebboune.
    Gaid Salah pensait que cette élection allait anéantir le hirak. Il n’en fut rien. Alors, l’armée qui a toujours dit qu’elle avait une stratégie minutieuse est passée à l’étape suivante de sa stratégie qui est d’inspiration colonialiste.
    Pourquoi colonialiste?
    Parce que la France, pour mater la revolution algérienne, avait décidé de pacifier les flancs ouest (Maroc) et Est (Tunisie) pour concentrer tous ses efforts sur l’Algerie.
    En dignes héritiers de colons, ils s’attellent à reproduire le même schéma. Ils ont donc commencé par s’en prendre à l’Oranie qu’ils veulent pacifier de force. Lorsque le calme sera rétabli dans cette région, ils se tourneront vers l’Est qui sera à son tour pacifier brutalement.
    Le grand sud, quant à lui, a été acheté par la promesse d’un programme de développement unique et la création de 5 nouvelles wilayas.
    Quel est le but de cette stratégie? Eh bien, il s’agit d’isoler la Kabylie, dans un premier temps pour montrer à l’opinion internationale que c’est une région sectaire qui se rebelle contre le pouvoir central dans le but de se séparer du reste de l’Algérie . Un peu comme la catalogne en Espagne. Cela justifierait aux yeux du commandement militaire et de l’opinion internationale les campagnes de répression qui finiront par s’abattre sur cette région.
    Dans une étape suivante, ils vont la priver de tout développement économique pour en faire un exemple national.
    Nous sommes donc devant un plan colonialiste, initié par wlad Franca, pour pacifier par la force et la coercition un peuple qui se révolte pour sa liberté, son indépendance et sa souveraineté.
    Amis du hirak, ces épreuves, quand bien même seraient-elles dures, ont l’avantage de permettre une plus grand solidarité nationale. Il nous faudrait donc soutenir avec la plus grande vigueur nos frères de l’ouest. Comment? En les invitant à résister courageusement d’une part et en leur faisant savoir qu’on ne les laissera pas seuls face à cette horde de criminels. Les gens de l’Est , du centre et du sud, doivent augmenter la puissance du Hirak pour réduire la des forces du mal qui s’exerce sur l’ouest car l’armée n’aura pas le choix de déplacer alors une partie de leurs effectifs de l’ouest vers les autres régions du pays pour maintenir un minimum de stabilité.
    Yal khawa nous sommes en guerre contre Al khawana. L’élection de Tebboune, c’était la carotte. L’après élections c’est le bâton. Brisons ce bâton et jetons aux orties la carotte. Nous ne sommes ni des mulets, ni kachiristes.

    127
    24
      Anonyme
      15 décembre 2019 - 17 h 17 min

      Tout est bon dans votre article sauf quand vous évoquez wlad frança et que vous discréditez par la même nos chers compatriotes émigrés qui sortent tous les dimanches en soutien aux hirak….
      A ma connaissance Gaïd Salah et son état-major ne sont pas des wlad frança mais plutôt des anciens moudjahidines formés après l indépendance par la Russie?
      Vous utilisez la même rengaine qu eux ,que tous nos malheurs sont dûs à la main étrangère alors que c est eux les vrais prédateurs qui ont vendu l Algérie et veulent rendre son peuple exclave!!!

      16
      23
      Anonyme
      15 décembre 2019 - 19 h 06 min

      TU auras de quoi relire,quand tu auras rien à faire momot

      1
      21
    Anonyme
    15 décembre 2019 - 15 h 13 min

    Les chiens de chasse attaquent, mais les combattants ont toujours vaincus les envahisseurs quelques qu’ils soient

    14
    19
    Mon opinion
    15 décembre 2019 - 15 h 03 min

    Salam,
    Je condamne fermement ces agressions d’une extrême violience contre la population oranaise qui a cette caractéristique d’être des gens pacifiques.
    Par ces actes ignobles ce régime (…) vient de signer définitivement et irrévocablement sa perte, tout lui échappe d’est en ouest, du nord au sud il ne lui reste aucun appui, l’évidence parle d’elle même la chute est inéluctable .
    Par conséquent je vous envoie en cette occasion, du fond de mon coeur, mon soutien indéfectible et vous souhaite un énorme courage, nous sommes arrivés presque au bout de ce voyage en enfer.

    60
    17
    Lghoul
    15 décembre 2019 - 14 h 52 min

    Ils poussent les algériens à paralyser le pays. De toute façon, la diaspora de son côté va continuer son travail de dénonciation de ces tyrans à l’échelle internationale et de les montrer du doigt à travers le monde que ce soit devant leurs consulats et dans des plateaux de TV et les journaux. Les preuves sont bien documentées.

    52
    18
    Vangelis
    15 décembre 2019 - 14 h 27 min

    Comment des algériens puissent tabasser de la sorte d’autres algériens qui pourtant ne revendiquent que leurs droits dans la transparence.

    Comme par le passé inoubliable, d’autres algériens, probablement les mêmes assassinaient leurs compatriotes et les faisaient disparaître.

    Ces pratiques ne peuvent avoir lieu que dans des dictatures qui, pour le cas de l’Algérie a montré son visage au monde entier, elle qui se servait et se sert encore de marionnettes pour tirer les ficelles.

    Tant qu’un homme intègre, loin du régime et porté par les citoyens, n’aura pas été président avec une poigne pour balayer ces tordus, l’Algérie a du pain sur la planche car ces gens là, ne connaissent que la baston, les baltaguyas sont là pour nous rappeler que ce régime ne connaît aucune limite dans ses dérives anti nationales. Il n’agit ainsi que pour s’accaparer les revenus de la rente tel un voleur qui profite de la faiblesse d’une victime pour la dépouiller.

    54
    19
      Lghoul
      15 décembre 2019 - 14 h 58 min

      @Vangelis – Ils ne connaissent pas le peuple algérien car ils vivent tous entre eux retranchés dans leurs bunkers et ont des résidences à l’étranger et des comptes en millions d’euros et de dollars. Donc tout ce qui en dehors de leur cercle est un ennemi. Tout ce qui se passe est une preuve supplémentaire qu’ils ont remplacé les colons. C’est le néo colonialisme en pleine action.

      60
      18
        Anonyme
        15 décembre 2019 - 16 h 38 min

        Comme le sous entend l’article ,il est fort probable que cela soit l’œuvre des barbouzes des services de renseignement Algérien ou de leur sous traitant avec l’emploie de mercenaires étrangers .

        30
        15
    يوم القيامة yaouwm alqiama
    15 décembre 2019 - 14 h 17 min

    Ceux qui poussent à l’embrasement seront tenus responsables devant Dieu de intentions nuisibles néfastes et destructrices.
    Allah voit tout et sait tout.
    Tout se payera un jour.

    9
    79
    58
    15 décembre 2019 - 13 h 29 min

    c est une dictature déclarée

    39
    18
    chat
    15 décembre 2019 - 12 h 58 min

    cette junte militaire est cynique, alors soyons encore plus cynique.
    1- ils nous ont fait entendre qu il voulait aller jusqu’au bout…alors faisons leur entendre qu on ira jusqu’au bout du bout
    2- le nouveau président mal élu tend la main au hirak pour negocier ok alors posons nos 5 conditions cyniquement.
    A- avant même de se mettre à table des négociations on veut les 5 têtes (qui on joué aux apprentis sorcier avec nous) en prison,
    *l ex président Bouteflika
    *l ex president Ben salah
    * l’actuel president Teboune
    * Bedoui
    *Gaid Salah
    2- et si la premiere condition est accepté alors on prendra ça comme un signe de bonne foi et on commencera nos négociation directement avec les vrais maitre du pays pas avec leur larbins c’est à dire l état major de l’armée
    notre première proposition de bonne fois sera l amnistie total à l’état major et à l’armée(sauf bien sur Gaid Salah) et c est non négociable, en contre partie, tous les officiers qui ont dépassé la 60aines devront partir à la retraite et il ne seront pas inquiété. par contre tous les civiles qui ont collaboré de loin ou de près devront rendre des comptes devants une justice juste.

    voilà se que je propose pour espérer commencer les négociations, afin qu ils sachent que plus ils iront loin on ira loin aussi dans nos exigences, et faut pas croire qu en utilisant la violence on va reculer dans nos exigences mais au contraire.

    37
    24
    Zaatar
    15 décembre 2019 - 12 h 22 min

    Nul doute que cette violence était préméditée et dans la feuille de route du pouvoir. C’est en prévision et en préparatifs de l’extinction totale du hirak, le temps de mettre en place tous les ingrédients pour que tout soit légal et selon la loi. Meme avec des représentants, il n’est pas dit que le hirak viendrait à bout de ce pouvoir, mais c’était un élément indispensable pour avoir une chance d’y arriver. L’absence en tous les cas de ces représentants lui sera très préjudiciable.

    20
    33
      Momo
      15 décembre 2019 - 15 h 56 min

      Je prends à témoin les lecteurs de AP que je t’ai lancé le défi de prouver que je suis karimDz. Je maintiens ce défi et tu dois l’honorer (comme dans les duels). L’un de nous deux est un menteur et doit arrêter d’écrire.
      J’attends toujours ta preuve. Et si tu ne l’apportes pas aujourd’hui (cela doit être facile et rapide), je te dirai que tu es le MENTEUR et que tu n’as aucune
      dignité si tu dois écrire une piètre ligne dorénavant.
      Hna wlad Al baroud, metchi khourti.

      17
      21
        Dzair.
        15 décembre 2019 - 17 h 06 min

        Tout ce que je sais sur karim dz,une personne très intelligente et très sage,ce Momo il parle beaucoup ,…

        1
        53
        DZA
        15 décembre 2019 - 18 h 12 min

        À Momo et Zaatar,
        Permettez-moi chers contributeurs de vous appeler à la sagesse. Cette querelle, qui vous occupe depuis quelques temps, permettez moi de vous le dire, parasite un peu, l’esprit et le style de cette plateforme électronique et également les lecteurs qui vous lisent et vous respectent.
        Que nous ne soyons pas tous du même avis, est évident et vous le savez déjà. Qu’il y ait de l’acharnement à défendre nos idées et opinions, est dans l’ordre des choses. Qui dit politique dit également adversité.
        Tout compte fait quelle importance et quelle différence cela fait de signer un ou plusieurs ‘’posts ‘’avec un ou plusieurs avatars ? Ou de savoir qui est qui ?
        La plupart des lecteurs sont des personnes avertis et font la distinction. Les ‘’mouches , dhoubab’’ sont plus ou moins connues.
        Respectueusement à vous tous, et au plaisir de lire vos commentaires.
        DZA
        PS- je vous invite à écouter une belle chanson de G.Brassens qui s’intitule : Mourir pour des idées,Mourir pour des idées
        L’idée est excellente
        Moi j’ai failli mourir de ne l’avoir pas eue
        Car tous ceux qui l’avaient
        Multitude accablante
        En hurlant à la mort me sont tombés dessus
        Ils ont su me convaincre
        Et ma muse insolente
        Abjurant ses erreurs se rallie à leur foi
        ……

        G.B.

        19
        13
    Mouloud F
    15 décembre 2019 - 12 h 09 min

    A ces agents qui ont tabassés FEMMES et ENFANTS oranais ou dans d’autres régions, vous pouvez vous enorgueillir de votre LÂCHETÉ, votre ABSENCE de DIGNITÉ et de BRAVOURE. Vous êtes l’exemple de l’ ERSATZ d’algériens, vous ne méritez pas de porter l’insigne de l’Algérie pour laquelle des CHOUHADAS ont donnés leur vie et tout le reste.

    31
    11
    Anonyme
    15 décembre 2019 - 11 h 49 min

    Et à Alger ceux qui trainaient et gazaient les manifestants étaient aussi de faux policiers!!!!!
    Non la vérité c est que nous sommes sous une vraie dictature militaire et le peuple n est qu un ornement pour ces décideurs ,il ne doit ni manifester,ni s’opposer, ni avoir un avis il doit juste être docile….
    L obstination,là cécité et la surdité de Gaïd Salah aux revendications du peuple vont mener l Algérie droit au mur, ceux qui le conseillent veulent détruire l Algérie…

    41
    19
    Bibi
    15 décembre 2019 - 11 h 46 min

    D’après certains journaux la guerre est déclarée entre le kabran , Wassini et d’autres Gininars.
    Souhaitons leurs le plus de haine et d’animosité, et qu’ils se finissent entre-eux.

    63
    16
      @bibi
      15 décembre 2019 - 13 h 06 min

      L’adjudant Gaid nous a mené droit dans le mur.
      Le peuple comme tjrs fait les frais des luttes au sommet .Raison de plus pour tenir encore et encore pacifiquement et ne rien lacher jusqu’a ce qu’ils partent.Ce sont des dossiers de corruption lourds tres lourds qu’ils trainent comme des boulets.Ils risquent le tout pour le tout pour sauver leurs peaux,et avec Tebboune certains d’entre eux qui genebt l’adjdant Gaid seront degommés et trainer en justice.
      Yetnahwwga3

      62
      15
    DZA
    15 décembre 2019 - 11 h 43 min

    Rien est à exclure. À la guerre comme à la guerre.
    La chute du parrain A.Bouteflika, a précipité la course pour la succession au trône de la grande criminalité en costume et cravates et en tenues militaires.
    L’Algérie, un pays riche, un État de façade, une justice corrompue, un peuple assujettit et de puissants Etats et pays complices. L’enjeu vaut bien la chandelle.

    Seulement, il est fort regrettable et condamnable que les citoyens fassent les frais d’une lutte entre les clans mafieux qui constituent le pouvoir.
    La manipulation est partout, dans la rue lors des manifestations, dans les slogans, sur les medias et sur les reseaux sociaux.
    On ne sera jamais assez prudent.

    55
    19
    Mounir Sari
    15 décembre 2019 - 11 h 38 min

    Comme à son accoutumé, le pouvoir incarné par le dictateur sanguinaire Gaid Salah ne laissera jamais tomber ses vieilles habitudes!!!!

    56
    22
    Soldat Schweick _ Metek
    15 décembre 2019 - 11 h 35 min

    La JUNTE MILITAIRE des GININARS dictatoriale, sanguinaire et mafieuse usera de tout les subterfuges, meme les plus vils, afin de sauver leurs tetes, leurs avoirs mals acquis et perpetuer le regime predateur, oppresseur et illegitime.
    Cette JUNTE ne tient encore debout apres bientôt 10 mois de protestations populaires que parce qu’ils s’appuient sur ses bras armés qui sont :
    1. les services dits de securité qui répriment et arretent les Hirakistes.
    2. les soit disants magistrats du telephone qui condamnent et emprisonnent tout les opposants.
    3. les medias et journalopes el mounbatih qui propagent leur propagande et salissent tout les hommes et femmes libres du pays.
    4. les kachiristes et les tout les rentiers de ce système mafieux.
    Le probleme c’est que jusqu’à ce jour, tout ses supletifs, affidés et bras armés agissent et accomplissent illegalement leurs basses besognes dans l’anonymat et l’impunité totale.
    Aussi, il est grand temps au Hirak et aux activistes de tout bords afin de readapter notre strategie de lutte pourebranler et destabiliser ces bras armés qui sont la colonne vertebrale de ce système pourri.
    Il faut passer a la strategie du  » NAME & SHAME  » en creant un site dedié, securisé et inviolable a l’etranger bien sur ou les noms, prénoms, photos, adresses, numero de telephone… etc.. seront publiés et jeter a la vindicte populaire.
    Appel est lancé aux spécialistes du sujet surtout parmi la Diaspora afin de commencer a y reflechir et concretiser ce projet, qui pourra tres certainement changer la donne et faire basculer le rapport de force.
    Ces bras armés sus-cités sont le talon d’achille et le point faible du regime mafieux de la JUNTE.
    When to free.. Tahya el DZayer.. Gloire et paix éternelles a tout nos martyrs de tout les temps.

    40
    17
      Anonyme
      15 décembre 2019 - 12 h 59 min

      T’inquiètes, on sauvera le soldat Schweick (le peuple) avec nos gueules de métèques on reste uni et on répété « Itnahaou Ga3 », que soit sa puissance et son origine.

      25
      15
    ABOU NOUASS
    15 décembre 2019 - 11 h 33 min

    L’autorité rude de G.S commence à s’écorner et cela va monter crescendo jusqu’à l’implosion magistrale de ces pieds nickelés.

    Nous allons assister à une bataille de chiffonniers et malheur aux vaincus.
    Pendant ce temps la Révolution doit s’auto-toiletter et prendre son destin en main dans une organisation saine, unie et évacuer tout type de tribalisme lequel doit disparaître à jamais.

    Attention aux infiltrations et gardons notre silmiya.

    20
    25
    Anonyme
    15 décembre 2019 - 11 h 23 min

    des policiers tous issus du peuple qui défendent des généraux milliardaires, et qui subissent les memes difficultes s que ceux qui manifestent

    37
    20
    ATTENTION
    15 décembre 2019 - 11 h 20 min

    Cet article dit vrai.
    Il y a une guerre au sommet dù pouvoir militaire.
    Et ils veulent tuer des pauvres civils pour réglés leurs désaccords.
    Afin de mettre en route une guerre civile dont le pauvre peuple fera à nouveau les frais.
    Attention mes frères et soeurs ne tombés pas dans leurs pièges de criminels.

    40
    19
      Anonyme
      15 décembre 2019 - 16 h 04 min

      Nous savons tous que les crapules d’en haut recherches et ne pas laisser de traces, donner moi le nom d’un décideur qui a les mains propres aucun, et puis sa fait les affaires des Marocains et les sioniste de Bouteflika

      5
      13
    Anonimaoui
    15 décembre 2019 - 11 h 18 min

    Rien n’est fortuit. Ça doit être une nouvelle méthode que la police teste avant de la generaliser à toute l’Algérie.

    33
    19
    Ali El Fellag
    15 décembre 2019 - 11 h 13 min

    Le caporal recherche l’affrontement et sa seule solution pour fuir le pays, mettre le feu et puis partir après, juste pour effacer toute trace, on oubliant que l’histoire n’efface pas car il est gravé sur la mémoire de tout citoyen, conseil aux forces de l’ordre n’écoutez pas ceux vous ordonnent d’utiliser la violence, un jour l’autre vous serez jugés comme criminels de guerre ou autre

    45
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.