La brique de la liberté

Algériens briques
Des briques pour dire non à la politique du fait accompli. D. R.

Par Abdelkader S. – Les images de jeunes portant des briques pour murer les bureaux de vote et empêcher l’élection du 12 décembre dernier en Kabylie ont suscité l’admiration de tous les Algériens épris de liberté, qui ont chanté la bravoure des citoyens de cette région frondeuse du pays. «Gens de la Kabylie bravo, toute l’Algérie est fière de vous !» entendait-on lors de ce quarante-troisième vendredi de manifestations.

Scènes singulières d’un peuple qui aspire à la démocratie et qui voit dans l’urne une menace pour celle-ci au point de devoir rendre l’accès à l’isoloir impossible. La leçon algérienne doit être introduite dans les cycles de formation des grandes écoles mondiales de sciences politiques. Elle remet en cause le principe même du suffrage comme un des moyens de la démocratie en tant que mode de gouvernance censé être le moins contraignant pour les peuples. Or, la démocratie dans son acceptation académique occidentale s’est avérée biaisée par une multitude de paramètres qui en minimisent le caractère idéal et utopique qui lui sont attribués.

On le voit en France, où les grèves se succèdent et les manifestations sont émaillées par des violences inouïes. On le voit aux Etats-Unis où les intérêts d’une poignée de majors fait et défait les présidents au gré de ses intérêts matérialistes, source de guerres et de complots à l’échelle planétaire. On le voit en Grande-Bretagne où les orientations de l’élite politique sont constamment remises en cause, notamment par rapport à l’adhésion à l’Union européenne dont une majorité de Britanniques demandent désormais la révision car estimant que ce ralliement leur a été néfaste. On le voit en Italie où l’extrême-droite enregistre une avancée monumentale grâce à la règle démocratique arithmétique qui fait que la majorité a raison même si elle a tort. On le voit en Allemagne où la chancelière Angela Merkel rivalise de longévité avec Bouteflika dans un pays puissant mais qui prend l’eau de toutes parts, selon de nombreuses analyses qui révèlent une grande vague d’émigration, aussi étrange que cela puisse paraître. On le voit dans de nombreux autres pays de l’hémisphère nord de la planète où gouvernants et gouvernés ne sont plus d’accord sur grand-chose.

Ces briques que les Algériens ont portées pour construire un rempart contre la politique du fait accompli sont le symbole contraire des murs que les régimes ont érigés pour empêcher les peuples de jouir de leur liberté. Autant le mur de Berlin se devait d’être abattu, de même que ceux sortis de terre en Palestine et au Sahara Occidental occupés doivent être démolis, autant ceux dressés en Algérie contre l’arbitraire doivent être renforcés et élargis.

A. S.

Comment (6)

    Momo
    15 décembre 2019 - 21 h 56 min

    Notre solidarité fera rendre gorge à ce système déviant. Nous devons soutenir nos frères de l’oranie sur qui s’abat ne repression féroce sur ordre du général de la 2e région militaire SOUAB MEFTAH, gendre de Gaid Salah.
    Nous vaincrons Insha Allah!

    7
    8
    Zaatar
    15 décembre 2019 - 20 h 37 min

    Et pourtant, il y en a qui ont traite de tous les noms les manifestants pro rebrab et celles du déblocage de ses équipements au port dans le but de sauver leur emplois. J’en connais qui ont tapé fort.

    2
    18
    Lghoul
    15 décembre 2019 - 20 h 25 min

    Un tres grand article UNIFICATEUR de toutes nos regions et de tout notre peuple. Bravo. La division qui fut leur assise fondamentale de leur maintien au pouvoir eternellement est bannie de notre pays depuis le 22/12/2019.

    6
    7
    Mounir Sari
    15 décembre 2019 - 18 h 25 min

    Le peuple est uni.Grâce au Hirak, le pouvoir illégitime en place ne pourra plus dresser les Arabes contre les Kabyles!!!!

    5
    10
    Bibi
    15 décembre 2019 - 14 h 15 min

    Dans ce combat la Kabylie fait sa part, bien que plus habituée à subir l’ire de cette junte depuis l’indépendance. Les Kabyles n’ont jamais été autres qu’Algériens bien que cette junte à toujours voulu marginalisés cette région en la stigmatisant et en la présentant comme séparatiste. Beaucoup y ont crû car malheureusement l’information était sous contrôle, mais qui peut croire aujourd’hui à cette chimère ?
    Vous me répondrez le Mak!!!
    N’avez vous pas vu les Kabyles virer les quelques zigotos du Mak Manu militari des marches!!!
    La Kabylie est Algérienne avec sa spécificité et ses mœurs et sa culture qui n’est pas arabo- musulmane , mais prenons la comme une richesse, car aucun peuple sur terre n’est issu d’un même moule.
    Fier que la globalité des Algeriens ne nous voit plus comme des perturbateurs et des séparatistes depuis des dizaines d’années,mais comme des Algeriens à part entière.
    Nous sommes le peuple Algérien dans ses différences et ses spécificités et c’est ensemble que nous assurerons et veillerons sur l’avenir de nos enfants et des générations futures, sinon l’histoire ne retiendra de nous que notre lâcheté et nos tergiversations.
    Algériens tous Chaouia, targuis, mozabites et tous les autres, un seul ennemi, cette junte au pouvoir.

    21
    12
      Lghoul
      15 décembre 2019 - 20 h 32 min

      @BibI – Ce sont en effet toutes ces
      differences qui font la multitude des richesses de l’Algerie. Chaque region a son propre geni. Et si on regroupe tous ces genis on pourra faire des miracles.
      Eh bien c’est pour cette raison qu’ils nous ont separe: Pour qu’on devienne sterile, donc improducif.
      D’ou la source de diviser pour regener.

      10
      9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.