Les dix meilleurs joueurs algériens de tous les temps

foot l'Algérie
L’Algérie n’a pas marqué l’histoire du football seulement cette année. D. R.

Alors que l’Algérie s’est fait une place indéniable cette année en marquant l’histoire de la CAN, il est bon de se rappeler que le pays nous avait déjà offert des moments mémorables en cours de route, notamment une victoire-choc sur les champions d’Europe de l’Ouest de l’Allemagne en 1982. L’équipe des Fennecs a, en effet, emmagasiné au fil du temps des performances individuelles notables, des gardiens de but aux meilleurs buteurs. Voici, selon nous, les dix meilleurs joueurs algériens de tous les temps.

10- Rachid Mekhloufi (1963-1969, 10 sélections, 5 buts)

Il n’y a pour l’instant pas de stars du football féminin dans notre classement, mais nous espérons qu’elles y trouveront rapidement une place à l’image de Rachid Mekhloufi.

L’Algérie n’étant pas reconnue par la Fifa lorsque Mekhloufi a commencé sa carrière internationale avec le pays colonisateur de sa naissance, la France. Pourtant, en 1958, l’attaquant a pris position, a quitté l’Europe et s’est associé au FLN, qui était autrement connu sous le nom de The Eleven of the Independence.

Il a finalement représenté l’Algérie, marquant 5 buts. Parlant de l’expérience de pouvoir chanter l’hymne national, le futur entraîneur-chef algérien a déclaré qu’il «n’aurait pas pu être acheté avec tout l’or du monde».

9- Antar Yahia (2004-2012, 53 sélections, 6 buts) 

L’arrière-central a débuté en France au niveau des jeunes, mais une modification des règles de la Fifa sur l’éligibilité internationale lui a permis de passer à l’Algérie.

Il est devenu une figure clé au cours de ses huit années de service chez les Verts, notamment lors de la Coupe du monde en 2010 où ils ont tenu l’Angleterre à un nul 0-0 dans les phases de groupes.

C’est d’ailleurs son but contre l’Egypte – l’un des six qu’il a marqué comme international complet – qui a vu l’Algérie se qualifier pour le tournoi en Afrique du Sud.

8- Ali Bencheikh (1976-1985, 63 sélections, 7 buts) 

Aussi connu sous le nom d’Alilou, Bencheikh a été l’une des vedettes du camp qui a vaincu de manière mythique les Allemands de l’Ouest en 1982.

L’attaquant a également fait forte impression sur les clubs européens. D’ailleurs, le FC Nantes souhaitait le signer, mais le transfert proposé avait été bloqué par les autorités algériennes.

7- Hacene Lalmas (1963-1974, 73 sélections) 

Les buts étaient la spécialité de Lalmas et pendant longtemps il a été le meilleur buteur de la ligue algérienne. De plus, l’ancien attaquant du CR Belouizdad a tiré sur trois des cinq buts marqués par l’Algérie lors de la Coupe d’Afrique des nations de 1968.

6- Madjid Bougherra (2004-présent, 60 sélections, 4 buts) 

Les fans de Crewe Alexandra, Sheffield Wednesday, Charlton Athletic et Rangers se souviendront du joueur de 31 ans comme d’un défenseur central solide.

Jouant toujours et espérant sans aucun doute faire partie de l’équipe algérienne pendant un bon bout de temps, Bougherra, même s’il est né en France, a été qualifié pour jouer pour les Fennecs car son grand-père est né en Algérie.

Il a montré ses qualités défensives lors du match nul avec l’Angleterre il y a quatre ans, et il a également un don pour le but, comme il l’a montré avec les Rangers en 2009 lorsqu’il a troué le filet contre les Dundee United.

5- Djamel Menad (1982-1995, 81 sélections, 25 buts) 

Le meilleur moment de Menad sous le maillot algérien est survenu lors de la Coupe d’Afrique des nations 1990 lorsque ses cinq buts ont aidé les hôtes à remporter le tournoi. En plus d’une médaille d’équipe, l’attaquant a également remporté le prix Soulier d’Or.

Il a aussi participé à une Coupe du monde, cinq épreuves de la Coupe d’Afrique des nations et une session des Jeux olympiques d’été.

L’Algérie peut être fière de ses champions du ballon rond qui ont marqué l’histoire. D. R.

4- Salah Assad (1978-1979, 68 sélections, 18 buts) 

L’ancienne star de Barcelone et du Brésil Ronaldinho a perfectionné le flip-flap ces dernières années, mais les Algériens pensent qu’Assad a été le premier joueur à avoir essayé une telle compétence sur le terrain de football.

De tels tours lui ont valu un déplacement, quoique bref, au Paris Saint-Germain en 1983. En tout cas, les deux buts qu’il a marqués lors de la Coupe du monde 1982 sont toujours un record pour son pays.

3- Abdelhafid Tasfaout (1990-2002, 79 sélections, 35 buts) 

Aucun joueur n’a marqué plus de buts pour l’Algérie que Tasfaout au cours de ses 12 années sur la scène internationale.

Malheureusement pour l’ancien joueur d’Auxerre et de Guingamp, son pays n’a pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde lors de son passage en attaque.

Il a subi un grave traumatisme crânien lors de la Coupe d’Afrique des nations 2002, dont certains craignaient à l’époque voir découler son décès, mais il a heureusement complètement récupéré de sa blessure.

2- Lakhdar Belloumi (1978-1989, 101 sélections, 27 buts) 

Un vrai héros parmi les fidèles algériens, en grande partie parce que c’est lui qui a marqué le but vainqueur contre l’Allemagne de l’Ouest il y a 32 ans.

Le milieu de terrain créatif a remporté un certain nombre de prix, notamment en étant élu footballeur africain de l’année en 1981, ainsi qu’en étant nommé quatrième meilleur footballeur africain du siècle.

1- Rabah Madjer (1978-1992, 87 sélections, 29 buts) 

Pour finir en beauté, vous ne vous souvenez peut-être pas de son nom, mais beaucoup se souviennent du but qu’il a marqué lors de la finale de la Coupe d’Europe 1987. Jouant pour le FC Porto, Madjer a talonné le ballon dans le filet du Bayern Munich pour mettre les Portugais en route vers une victoire 2-1. C’était un footballeur unique en son genre qui aurait mérité plus de reconnaissance.

C. P.

 

Comment (22)

    Nour
    15 février 2020 - 20 h 55 min

    Comme les 40 millions d’Algeriens, j’ai aussi ma liste des 10 meilleurs joueurs Algeriens de tous les temps, un sujet qui enflamme les passions et ne laisse personne indifferent, ca enrichit le debat ! Mais posons la question aux vrais specialistes (reconnus et non designes) ils seront moins subjectifs et nous donnerons de meilleurs arguments que la passion qui nous anime ! Mais en fait pas uniquement en sport mais dans tous les domaines, soyons plus humbles et laissons ceux qui maitrisent leur sujet nous eclairer peut-etre que nous arriverons a batir une Algerie meilleure , une Algerie que nous meriterons a ce moment-la.

    amrani
    6 février 2020 - 21 h 44 min

    mustapha zitouni,abdelaziz bentifour capitaine de l’équipe de l’Algérie combattante ainsi que mustapha Dahleb meritent largement d’être en tête du classement

    IMPORTANT
    21 janvier 2020 - 23 h 13 min

    on n’a appelle plus l’équipe nationale de « fennecs » qui nous atoujours porté la poisse, mais de « guerriers de sahara » qui nlui nous porte bonheur et donne de la force à nos joueurs plutôt qu’un animal puant et craintif. da’illeurs et je lance un défi la dessus, depuis la coupe d’afrique aucun marocain, ni même leurs jouranux franco marocains n’ont cité « guerriers du sahara ». même sur youtube avec des vidéos de soi disant marocains qui aiment l’algérie, disent fennecs. les marocains ne supportant ce changement de nom. ils ne nous veulent pas du bien et sont jaloux de notre nouveau nom; allez y faites votre recherche et vous verrez que ce je dis c’est la stricte vérité

    classement bidon
    21 janvier 2020 - 20 h 46 min

    l’absence de dahleb déjà ce n’est pas normal, il était le meilleur joueur du psg!!!!!! ensuite il y a fergani, betrouni, djamel zidane, bensaoula, merzekane, kouici, kaoua, keddou, hadfi et autres draoui, safsafi, abrouk, mbolhi, etc.

    Algerien Pur Et Dur
    15 janvier 2020 - 0 h 15 min

    Sur cette liste, vous avez oublie Hamma Melakhsou, defenseur central du MSPB, surnomme la « muraille des Aures » par le defunt Cherif Zerouala a chacun de ses passages dans l’equipe nationale des annees 60, Ali Fergani dont le style et le jeu elegant s’apparentaient a ceux de l’allemand Franz Bekenbauer et bien sur Salhi de l’entente. Bien qu’ils soient des valeurs sures, j’aurai enleve de votre liste 5 noms pour les remplacer avec 5 autres y compris les 3 que j’ai mentionne.

    Anonyme
    17 décembre 2019 - 14 h 02 min

    Donnons nos 10 meilleurs joueurs de tous les temps:
    1. Ahcène LALMAS
    2. Rachid MEKHLOUFI
    3. Mustapha DAHLEB
    4. Ryad MAHREZ
    5. Mustapha ZITOUNI
    6. Lakhdar BELLOUMI
    7. Rabah MADJER
    8. Salah ASSAD
    9. Yacine BRAHIMI
    10. Rais M’BOLHI

      Anonymous
      17 décembre 2019 - 23 h 56 min

      10- Adlene Guediura
      9-Islem Slimani
      8-Assad
      7-Belloumi
      6-Madjer
      5-Attal
      4-Raïs Mbolhi
      3-Sofiane Feghouli
      2-Ryad Mahrez
      1-Bounedjah

    Chalabi
    17 décembre 2019 - 13 h 56 min

    Et Ryad MAHREZ ? il ne vous remplit pas l’œil ?

    Rivelino
    17 décembre 2019 - 13 h 18 min

    Concernant le flip flap le joueur brésilien Rivelino en fut l´inventeur au tout début des années 1970. Assad qui est venu plus tard a tout simplement adopté cette technique.

      Chibl
      17 décembre 2019 - 17 h 38 min

      Vous pouvez faire le classement que vous voulez Madjer a le palmarès le plus impressionnant.

    lahcen
    17 décembre 2019 - 11 h 14 min

    Vous classez Bencheikh et vous oubliez des plus grands Quel grand tournoi a t il participé et remarqué;;

    Bibi
    17 décembre 2019 - 10 h 16 min

    Pour moi comme l’a relevé @zaatar, l’un des plus grands artistes de l’histoire est sans aucun doute ALI FERGANI. Non seulement il était bon mais il avait ce que très peu de joueur ont: l’élégance naturelle.

      Zaatar
      17 décembre 2019 - 13 h 06 min

      Ah on est d’accord au premier tir.
      Oui, vraiment, Fergani c’était le football, c’était le maestro, c’était l’intelligence du jeu, c’était la classe et l’élégance et surtout c’était la personnalité et l’intellectuel. Et on a mis ce bonhomme hors du Top 10.ma foi je ne sais pas quelles ont été les critères, c’est pour cette raison que j’ai cité tous les autres joueurs après dont un m’avait émerveillé à l’époque, paix à son âme, Aissa Draoui.

        Bibi
        17 décembre 2019 - 14 h 20 min

        @zaatar,
        Ce n’est pas parce que nous avons des divergences sur certains sujets et que nous avons des réflexions différentes que nous sommes irréconciliables.
        Ali Fergani que j’ai eu la chance de rencontrer et saluer lors d’une coupe d’Afrique, alors que j’étais en poste dans ce pays, est sincèrement un gentleman, c’est un architecte de profession et un architecte sur le terrain. Je persiste et je signe que ce Monsieur à la classe.
        Comme nos djeun’s disent aujourd’hui FUORICLASSE.

          Zaatar
          17 décembre 2019 - 15 h 57 min

          Mais bien évidemment l’ami, et en général les divergences finissent par s’aplatir lorsqu’il y a de l’honnêteté dans l’échange et de l’objectivité dans l’analyse. Comme le chantait Brel, on n’était pas du même bord, on n’était pas du même chemin, mais on cherchait le même port.

    Zaatar
    17 décembre 2019 - 10 h 07 min

    Et Freha? Et Belkedroussi? Et koufi, el Kolli, et Dali Rachid?

    Zaatar
    17 décembre 2019 - 10 h 03 min

    Et Tahir Boukhnouna?

    Zaatar
    17 décembre 2019 - 10 h 02 min

    Et krokro, Fendi, Gamouh?
    Et Draoui?

    Zaatar
    17 décembre 2019 - 10 h 01 min

    Et bien sur on a mis de côté Ali FERGANI.

    anonyme
    17 décembre 2019 - 9 h 32 min

    ça nous change de cette maudite boulitique

    Anonyme
    17 décembre 2019 - 9 h 30 min

    Vous avez oublié d’immenses talents:
    – Mustapha Dahleb
    – Mustapha Zitouni
    – Omar Betrouni
    Pour ne citer que ces 3 étoiles du foot algerien.

    Anonyme
    17 décembre 2019 - 9 h 23 min

    Et Mustapha Dahleb, le sorcier du PSG?
    Lui au moins, il payait ses déplacements et ne demandais pas de primes et de frais contrairement à ceux d aujourd’hui .Et quel grand joueur !
    Vous oubliez Zitouni, Selmi, Seridi, Hadefi, Betrouni, Fergani et j en oublie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.