Benflis : «[Cette] élection est un viol de la souveraineté et du choix du peuple»

Benflis élection
Ali Benflis. D. R.

Par Abdelkader S. – Le titre pourrait induire nos lecteurs en erreur. Et c’est prémédité. Le candidat triplement malheureux aux élections de 2004, 2014 et 2019 a étonné plus d’un par son mutisme et son «abdication» après sa troisième et dernière défaite électorale, suite à laquelle il a choisi de se retirer sur la pointe des pieds et ne pas ruer dans les brancards en cas de fraude, comme cela avait été «insinué» par des sources proches de sa direction de campagne, la veille du 12 décembre.

Le 17 avril 2014 au soir, soit la veille de l’annonce officielle des résultats de la présidentielle par Tayeb Belaïz, alors ministre de l’Intérieur, Ali Benflis déclarait aux journalistes de BFMTV qui l’avaient joint au téléphone qu’il rejetait le scrutin grâce auquel Abdelaziz Bouteflika, fortement adossé à l’institution militaire que commandait toujours Gaïd-Salah, se succédait à lui-même pour un quatrième mandat sans même avoir eu besoin d’apparaître.

«Je ne reconnais pas cette élection, elle est un viol de la souveraineté et du choix du peuple, elle est le produit du bourrage, du renvoi des observateurs ou de leur intimidation et de l’argent sale également pour l’achat des consciences», fulminait l’ancien chef de gouvernement qui s’enorgueillissait de ce qu’il avait «des salles pleines», alors qu’«ils (les animateurs de la campagne du fantomatique Bouteflika, ndlr) avaient des salles qui n’étaient pas pleines du tout». «Le gagnant, c’est l’absolutisme et le pouvoir absolu», avait-il renchéri, en regrettant que le «grand perdant» soit «le peuple algérien et la démocratie».

«Les preuves de la fraude sont là : un bourrage sans précédent, un Conseil constitutionnel qui n’a pas dit mot sur la liste des souscriptions d’un candidat qui aurait produit quatre millions de signatures, le gouvernement qui s’est transformé en comité de soutien et l’administration qui n’a pas été neutre du tout», maugréait Ali Benflis, pour qui l’élection du 17 avril 2014 était une «escroquerie à vaste échelle» et «un recul sans précédent pour les libertés».

«Il ne fait aucun doute que Bouteflika va être déclaré gagnant alors que ce candidat n’a pas fait campagne, il va être crédité de la majorité des voix», avait-il anticipé.

Les preuves de la fraude se sont à nouveau confirmées, les atteintes aux libertés se sont aggravées cinq ans plus tard et sa déconfiture était annoncée bien avant la tenue de la présidentielle du 12 décembre, mais Ali Benflis a quand même tenu à y prendre part et, une fois le nom du vainqueur connu, il s’est retiré la queue entre les jambes. Qu’est-ce qui a fait courir ce vieux routier de la politique durant toutes ces années dont les Algériens ne garderont que ses échecs répétés et tous pressentis ? Qu’est-ce qui a changé chez l’homme pour qu’il ait décidé de descendre du train sans crier gare ?

A. S.

Comment (46)

    Anonyme
    21 décembre 2019 - 10 h 31 min

    La « famille » révolutionnaire ? !! il lui reste encore Zewal embusqué mais les gens ne sont plus dupes !

    LE CONSTAT
    20 décembre 2019 - 17 h 58 min

    OUI Mr BENFLIS VOUS AVEZ RAISON, MAIS IL FAUT AJOUTER QUE VOUS FAITES PARTI DE CET MACHINATION VIOLENTE QUI A COMMENCÉ SA CONSPIRATION ANNIHILANTE DE NOTRE NATION DEPUIS L’INDÉPENDANCE.

    CHAOUI-BAHBOUH
    20 décembre 2019 - 10 h 09 min

    Le premier violeur, c’est toi Benflis : «[Cette] élection est un viol de la souveraineté et du choix du peuple»!
    Tu doit-être devant un Tribunal Populaire pour ce viole, puisque tu le reconnais toi même, ils t’ont utilisé comme une peau de banane noircie par le temps et la Corruption, je te connais très bien dans notre Wilaya et à BATNA, toutes les couches sociales démunies tu les haies, par leur pauvreté et qui n’ont pas les moyens pour se payer un Avocat Corrupteurs comme toi, tous les Juges du passés jadis à BATNA, te connaissent parfaitement !!! Je m’attend, que certains mercenaires se déchaînent, par un verbiage ordurier qui ne sont que la voix de son Maître l’Imposteur BEN – FLESSE de CHAÂBATE OULED ……! Tu viens d’humilier tous les Aurès et tous les Chaouias !!!

    5
    13
    Mais vous étiez candidat !!!!! mr benflis
    20 décembre 2019 - 8 h 23 min

    Si c’était vous le nouveau président auriez-vous pensé comme vous le dites ????? trop d’hypocrisie.

    7
    7
    Non à l'Etat arabe de quiconque le gouvernerait..
    20 décembre 2019 - 7 h 37 min

    Cela est de la complicité après coup. La subculture politique vous unit tous. Une Algérie arabe ne sera qu’islamique ou dictatoriale.

    8
    9
      AZWAW
      20 décembre 2019 - 11 h 22 min

      Et moi, qui Suis un KABYLE pur jus, je dis OUI à L’Etat Arabe De Quiconque Le Gouvernerait…
      Arrête ! Ton racisme abject t’aveugle pauvre demeuré. On est TOUS des ALGÉRIENS que tu le veuilles ou non !!!
      L’ALGÉRIE EST MUSULMANE, ARABE et BERBÈRE…..
      Les ARABES nous ont apporté la CIVILISATION et LA LANGUE ARABE. LA LANGUE DU CORAN. LA LANGUE D’ALLAH. LA LANGUE ELDJENAT !!!
      Avant l’arrivée des ARABES nous n’étions que des BARBARS TROGLODYTES QUI HABITAIENT LES CAVERNES ET LES GROTTES et LES FORÊTS COMME DES ANIMAUX AU MILIEU D’AUTRES ANIMAUX…
      Alors, un peu de respect !

      2
      27
        Bibi
        20 décembre 2019 - 16 h 59 min

        Les ARABES nous ont apporté la CIVILISATION et LA LANGUE ARABE. LA LANGUE DU CORAN. LA LANGUE D’ALLAH. LA LANGUE EL DJENAT !!!
        J’ai fais un copié collé de votre belle phrase!!!!
        Je suis Kabyle pur jus comme vous dîtes et ce depuis plusieurs générations, au plus loin de mon arbre généalogique je peux le confirmé je suis berbère.
        Je n’ai aucun souci avec aucun peuple, je dis bien aucun, d’autant plus avec mes frères Algériens d’ou qu’ils soient.
        Mais une question me brûle les lèvres , dîtes moi quel pays Arabe, est démocrate?
        Dîtes moi quel pays Arabe est dans l’essor économique?
        Dîtes moi quel pays Arabe à inventé un vaccin ou quelque chose qui soit utile à l’humanité?
        Dîtes moi quel pays Arabe respecte les droits de l’homme et surtout de la femme?
        Dîtes moi que penseraient les Pakistanais qui font partie de l’un des plus grands pays Musulman du monde, et pourtant ils ne parlent pas Arabe?
        La religion mon ami relève du domaine privée et se pratique dans sa sphère personnelle.
        Quant à la croyance, chacun est libre de croire ou ne pas croire, mais osez dire que la Langue Arabe résout tous les problèmes c’est aller un peu fort en besogne.
        L’arabe est une langue, comme toutes les autres langues et basta. Sinon que dirait les Turcs eux qui ont eu un grand empire?
        Mon ami dissocie la langue de la religion car en étant honnête il y’a plus de gens d’autres confessions et qui parlent d’autres langues qui méritent plus le paradis que beaucoup d’arabes qui ne vivent que du Fassad en commençant par les Saouds.

        13
        4
    Rachid
    19 décembre 2019 - 17 h 20 min

    Va jouer aux dominos si les gens sont prets a s’assoir a la meme table que toi ya le lievre de toujours. Quelle fin triste !!!

    35
    1
    Reconnaissance à titre posthume
    19 décembre 2019 - 16 h 59 min

    Mr Benflis un dernier geste pour honorer le mémoire de votre père (Allah y rahmou ou yarhem chouhada), retirez-vous au moins dans la dignité et faites-vous oublier au nom du peuple.
    je pense que les Algériens vont fermer les yeux sur tous vos comportements indignes, en hommage à votre famille tombée au champs d’honneur, qui pour nous, dans nos cœurs ça n’a pas de prix.
    De mon côté je vous pardonne déjà si vous le faites et j’espère vous servira ENFIN de leçon.
    Maa yenfa3e ghir saah (il n’y a que le vérité qui compte) et il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    7
    39
    Anonyme
    19 décembre 2019 - 16 h 37 min

    ce monsieur participe a chaque election ou les jeux sont faits a l’avance,et découvre ensuite qu’il a ete dupé!!a moins d’etre masochiste,ou naif, un enfant de 5 aurait, déja compris comment ce systeme fonctionne !

    44
    22
    WATANI WATANI
    19 décembre 2019 - 16 h 20 min

    Ce qui a fait courir cet exécuteur d’ordres? Certainement la corruption! Il sait ce qui peut lui être reproché, il connaît sa fiche bleue des services, alors il devra consentir à tout ce qu’on lui dit sinon on dévoilera ses frasques. Beaucoup pensent que c’est un militant des droits de l’homme en étant membre de la ligue créée par les services pour torpiller celle des vrais militants tels que Maître Ali Yahiaoui Abdennour. Benflis n’a aucun état d’âme n’ai aucun regret d’avoir participé à 3 courses comme lièvre, mais il ne sait pas peut être qu’un lièvre finit toujours dans la marmite du chasseur ou dans la gueule du loup. En Algerie, il suffit d’accepter un cadeau ou un service que l’on te rend une seule fois et te voilà redevable devant l’éternel machine de corruption militaro-politico-financière. En modeste algérien, je dirai à Benflis et tous ceux qui ont joué les lièvres au moins une fois dans le vie: Bon débarras, vous serez jugés par l’histoire et par l’éternel et svp ne vous montrez plus comme des pieux avec vos djellabas et le sceau satanique sur le front durant les cérémonies religieuses car vous instrumentalisez la religion autant que le font les barbus islamistes.

    65
    24
    BTS
    19 décembre 2019 - 14 h 58 min

    AH ya les BTS vous méritiez l’OSCAR du meilleurs scénarios , réalisations , images , effets spéciaux , acteurs et distributions .

    167
    27
      Anonyme
      20 décembre 2019 - 1 h 28 min

      On sait de quelle region vous venez. Un goujat comme benflis meme rejete par les siens ne represente pour vous qu’une autre occasion pour vous taper du chaoui. Ca va au dela de benflis. Les chaouis sont bien au dessus de vos petites tetes. Dites vous le bien. Votre fixation sur les chaouis releve de la psychiatrie. On vous souhaite une bonne guerisson ne serait ce que pour l’Algerie qui ne merite pas d’etre divisee.

      1
      10
    Vangelis
    19 décembre 2019 - 14 h 15 min

    Lorsqu’on a trempé dans les magouilles, dans la corruption et toutes ces opérations qui piétinent votre honneur et vous livre pieds et poings liés à vos copains d’hier, il ne faut pas s’étonner de voir partir ces gens là en catimini car probablement menacés pour leurs casseroles qu’ils trainent et traineront toute leur vie.

    Jouir du pouvoir alors qu’il est éphémère et en plus au lieu de servir les citoyens se servir d’abord n’a jamais mené à bon port.

    Cet individu comme tant d’autres ne méritent que ce qu’ils ont semé, le déshonneur et l’oubli.

    44
    27
    Ma Vérité
    19 décembre 2019 - 13 h 40 min

    Monsieur Benflis est le Clown parfait d’un système mafieux et corrompu et pour faire son cinéma y’a pas mieux d’un Clown comme Benflis, il obéi à la lettre les directives de ses maîtres, comme on dit le feu engendre les cendres, il devrait penser à son père, mais l’amour du pouvoir rend aveugle et borné, nous lui souhaitons un bon rétablissement et un avenir meilleur en gardant les chèvres du Monsieur le caporal Gaid Salah et son ami Bensalah

    66
    25
    C'est du passé tout cela
    19 décembre 2019 - 13 h 24 min

    On ne tire pas sur l’ambulance !

    11
    74
    Thevest
    19 décembre 2019 - 12 h 01 min

    Benflis n’a tout simplement pas envie d’aller en prison. Il doit y avoir sûrement un dossier le concernant rangé soigneusement dans la besace d’AGS.

    66
    31
    Le Berbère
    19 décembre 2019 - 11 h 59 min

    L’adage dit : il mange avec les loups et il pleur avec le Bergé…C’est le cas de monsieur Benflis . Quand on tourne le dos au peuple algérien pour faire le lièvre de champ de course, le résultat est là ! une sortie de la vie politique pas très glorieuse..Ps : Ceux qui sont morts dans la marche de la dignité durant le printemps berbère de 2001 resterons dans notre mémoire à vie et Benflis et l’autre Connard de ministre de l’intérieur de cette sombre époque ( Yazid Zerhouni) serons jugé par le honorable peuple algérien tôt au tard. Tahya Al Djazëir et vive l’authentique peuple algérien.

    80
    16
    Alilou
    19 décembre 2019 - 11 h 33 min

    Suggestion: On peut recuperer ce lievre, il sera benefique pour le peuple, a condition qu’il se presente sur les chaines El magharibia, et autres.. pour nous chanter comme un rossignol tout ce qu’il sait de la issaba.

    68
    29
    Zombretto
    19 décembre 2019 - 11 h 17 min

    Double viol et double mensonge : le Pouvoir a gonflé les chiffres de la participation à un taux ridiculement implausible, et il a choisi le « gagnant » à l’avance, rien à voir avec le nombre de votants pour lui. Et Benflis le sait. Il n’y a absolument aucune chance qu’il puisse ne pas l’avoir su avant, pendant et après « le vote ».

    74
    28
    Anonyme
    19 décembre 2019 - 11 h 12 min

    de toute façon tes déclarations ,avant ,pendant ou après les élections n y changeront rien ,mais en prend note de tes aveux jusqu’au moment ou tu renonce a ton immunité

    64
    27
      Anonyme
      19 décembre 2019 - 20 h 25 min

      Meskine, il fait pitié, toute sa live, il a joué au lièvre, il y croyait. Mais non, maintenant il va au coin et il attend tranquillement mort.

      63
      17
    Expresscommentaire
    19 décembre 2019 - 11 h 04 min

    Donc si cette élection et illigitime pourquoi tu a accepté de te présenter ?

    58
    22
      Merouch
      19 décembre 2019 - 12 h 14 min

      Le titre concerne l’élection du 17 avril 2014.
      —————————————————————-
      Par Abdelkader S. – Le titre pourrait induire nos lecteurs en erreur. Et c’est prémédité. Le candidat triplement malheureux aux élections de 2004, 2014 et 2019 a étonné plus d’un par son mutisme et son «abdication» après sa troisième et dernière défaite électorale, suite à laquelle il a choisi de se retirer sur la pointe des pieds et ne pas ruer dans les brancards en cas de fraude, comme cela avait été «insinué» par des sources proches de sa direction de campagne, la veille du 12 décembre.
      —————————————————————
      D’insinuations, nous n’avons rien entendues (ni lues), le journaliste devrait nous en dire plus pour que puissions adhérer au contenu. En effet cela pourrait paraître masochiste de le penser et d’y aller quand même. Mais le candidat qui avait, avec le général Belkheir et Khediri (ministre de l’intérieur en octobre 1988, fondé la « Ligue algérienne des droits de l’homme », pour contrer la  » Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme » (indépendante du régime) n’est pas près du peuple et il est près à assumer les contradictions (et des siens) du système qu’il a toujours servi, y compris dans la période où il était opposant à Boutef.

      63
      24
    Sansylo
    19 décembre 2019 - 10 h 57 min

    Damned ! Un ;;;qui a servi Bouteflika en qualité de ministre ou premier ministre même, et qui a les mains ensanglantées de sang des 127 jeunes kabyles morts en 2001 , ose venir parler de viol de la souveraineté du peuple alors qu’il a cautionné ces élections !

    Mais c’est vrai clown de cirque , qui n’a rien à voir avec la politique .

    Vas te faire oublier quelque part dans une grotte , comme un yéti !!!

    66
    24
    Karamazov
    19 décembre 2019 - 10 h 41 min

    Iben moua jusque là je considérais Benflis comme un cynique sans vergogne qui a vendu son âme.

    J’ai écrit ici que Benflis n’était pas dupe et qu’il ne cherchait absolument pas à être élu mais désigné et que sa participation au simulacre faisait partie du casting.

    Mais là il me déçoit complètement . Un vieux briscard comme lui qui vient jouer les floués toute honte bue, ça me décoiffe.

    A moins qu’il ne soit suicidaire je ne vois pas l’utilité de sa sortie pendant qu’on intronise son rival.

    Et pourtant il a laissé entendre qu’il se retirait de la politique, non ?

    Alors pour qui roule-t-il désormais.

    Ou est-ce son dernier râle : son dernier mot, comme il a dit lui ?

    55
    29
      noname
      19 décembre 2019 - 11 h 50 min

      tu aurai du nettoyé tes lunettes et ton cerveau avant de venir étalé des aneries. l’auteur de l’article parle de fais anciens. ça s’appelle rétrospection. mais un â.. même quand on lui a apprit à écrire il reste un â….

      65
      25
        Karamzov
        19 décembre 2019 - 12 h 08 min

        C’est toi qui devrait nettoyer tes lunettes !

        Il n’y a que toi Einstein qui a su lire avec une candeur et précision. Tout le monde a lu comme moi , les filigranes.

        y’a qu’à lire tous les commentaires .

        Sinon que vient faire cet article ici et maintenant ?

        3
        61
          Mauvaise foi
          19 décembre 2019 - 15 h 49 min

          @Karamazov
          Tu n’as toujours pas compris.

          23
          21
      Binocle
      19 décembre 2019 - 15 h 36 min

      @Karamazov
      Vous tirez plus vite que votre ombre.
      Relisez l’article.

      4
      21
    Raïna
    19 décembre 2019 - 10 h 10 min

    Si le corrompu et l’illégitime CEM Caïd Salah l’aurait installé en tant que pseudo président à la place de Tebboune alors subitement il n’y aurait eu ni fraudes,ni tromperies,ni mensonges..une election transparente et légitime et un président Benflis élu démocratiquement au suffrage universel..Vive la République Algérienne Démocratique et Populaire

    64
    24
    Larmes inutiles
    19 décembre 2019 - 9 h 46 min

    *
    Vous avez participé avec plaisir et bonheur à cette tournante. Taisez-vous à jamais, si vous voulez qu’on garde un petit mauvais souvenir de vous, c’est toujours ça pour vous consoler.

    56
    25
    Mounir Sari
    19 décembre 2019 - 9 h 32 min

    Les grands gagnants des élections du 12 décembre est le dictateur sanguinaire Gaid Salah et tout l’ancien système de Bouteflika qui a pu se maintenir grâce à la fraude électorale.Et le grand perdant est le hirak qui se bat depuis 10 mois maintenant.On dit merci qui? Merci dictateur Gaid Salah!!!!

    49
    33
    Akvaly Dz
    19 décembre 2019 - 9 h 05 min

    Bonjour a tous et bye bye Benflis.
    Benflis le lièvre du système.
    Un ami d’une région de l’ouest, m’as appris qu’une personne de son entourage familiale sassa éloigné, était membre du parti de Benflis, avait le privilège de venir en France et dans d’autres pays, et cela dans le « cadre » politique du parti et tout cela au frais de l’état Algérien, qui lui la modeste somme de 8000€ pour son séjour. Evidement cette somme de 8000€, était géré avec beaucoup d’économie, au point où il séjournait chez de la famille a titre gracieux, et cette somme servait certainement a d’autres fins, plus personnel.
    Alors, oui, il faut s’intéresser a tous ces privilèges que peuvent bénéficier les partis politique agréer ou pas, mais qui donne au système en place en Algérie, a un semblant de démocratie. Et il n’est pas étonnant, qu’après la récréation, quand tonne la sonnerie, l’heure est de rentré dans le rang. Fini les pleurnicheries, les postures d’opposants et les critiques envers le pouvoir, le temps est venu servir à donner la légitimité au pouvoir et de prendre des deux mains la main tendu de Tebboune, le paravant du pouvoir réel de l’état major militaire. Alors Benflis, Sofiane Djilali et tant d’autres qui accourent en ce moment, pour sauvegarder leurs privilège au détriment du peuple et du mouvement révolutionnaire du hirak.
    Le mouvement dois continué sous cette forme, sans représentants, mais organisé de manière local, par quartier, dechra, par hameau, village, puis au niveau national, par ville, par région, wilayas. En Algérie, nous avons un système qui existe depuis la nuit des temps, qu’aucun colonialisme n’a réussi détruire,c’est celui qui existe en Kabylie, dans chaque village, qui s’autogéré. Evidement ce système il faut l’amélioré est donner toute la place a la femme algérienne, pleinement engagé dans le processus révolutionnaire, de siégéet d’être élue ou d’être tiré au sort pour représentée le hirak.

    72
    13
    Halloum
    19 décembre 2019 - 8 h 51 min

    Il a raison. C’est même un viol en réunion et il faisait partie de la bande.
    A la nuance près que lui, dans son esprit, en bon patriote il ne violait pas l’Algérie,
    il lui faisait l’amour.

    @A.S. l’auteur de l’article
    Pardonnez l’humour, mais vous dites: « il s’est retiré la queue entre les jambes »
    Encore fallait-il en ait une de queue.
    Par ailleurs, « entre les pattes » aurait plus approprié pour un lièvre.

    67
    26
    Vroum Vroum 😏..
    19 décembre 2019 - 8 h 42 min

    Benflis est victime de son alliance avec les Résidus du FIS AIS Frères Musulman Wahabites dit Salafistes , son rapprochement avec la Secte Wahabite Frères Musulman , Guemazi..ect . . Des islamiste Wahabite sous couvert de Pseudos ont investi le Forum de AP , appellent à l’insurrection ( armé ) car qui dit insurrection pousse à l’affrontement armé !.. Ces Pseudos refusent toutes solution , pas d’apaisement , pas de Dialogue , c’est NON à Tout … l’insurrection ils veulent …vous les remarquerez sous divers Pseudo facile à cibler…

    9
    72
    CHAOUI-BAHBOUH
    19 décembre 2019 - 8 h 36 min

    Monsieur BEN-FLESSE, vraiment tu es un jouet entre les mains du pouvoir Militaire, tout ce qu’il te reste, ce sont tes vidéos lors de tes interventions télévisuels un petit lot de consolation, pour ta grande traîtrise et ils, t’ont roulé comme les graine minuscules d’un Couscous Mortuaire, tu es le parfait apprenti Politicien où bouliticien en Arabe de chez nous, pauvre pneu réchappé, tu ne sert plus à rien,… tu n’a rien de nos CHAOUIS, ///
    Cordialement à toutes les sœurs et frères en Algérie et de part le Monde !!!

    64
    71
    Si El Fellag
    19 décembre 2019 - 8 h 28 min

    L’argent le pouvoir les magouilles les mensonges, la trahison et la soumission, c’est le nouveau virus qui effecte tout nos soit disant hommes politique, bientôt ils vont attrapés la rage voir le paranoïa, pauvre pays qui attire que la de m… pour le dirigé

    39
    19
    Anonyme
    19 décembre 2019 - 8 h 02 min

    Ah non!!! Il ne va pas recommencer!!!

    39
    26
    Zaatar
    19 décembre 2019 - 8 h 01 min

    On va encore continuer à parler de Benflis qui se lamente sur son sort ? Moi j’ai été très touché par la mort d’un célèbre chanteur hier victime d’AVC répétés. Alain Barrière interprète de tubes que j’écoute encore dans la voiture, comme « Ma Vie », ou « elle était si jolie  » est décédé à 84 ans chez lui. C’est le dernier de ce que l’on appelait à l’époque la bande, avec les Aznavour, Becaud, Nougaro Ferrat, Brel, Brassens, Ferre…

    65
    33
      Omar Khayyam
      19 décembre 2019 - 8 h 39 min

      Vous oubliez celle-ci et de mon point de vue la plus marquante de sa carrière « tu t’en vas » comme un looser qui disparaît «  allusion à benflous »

      24
      26
        Zaatar
        19 décembre 2019 - 9 h 06 min

        Parfaitement l’ami, je ne l’ai pas oubliée, je ne l’ai juste pas citée. Il y a aussi, antinea, emporte moi, à regarder la mer…et puis d’autres encore. C’était le romantisme d’antan. Bien à toi.

        36
        32
        Akvaly
        19 décembre 2019 - 9 h 09 min

        Benflouz

        61
        10
      Bibi
      19 décembre 2019 - 8 h 57 min

      @ Zaatar,
       » Emporte-moi
      Vers le pays d’un autre monde
      Où tout n’est qu’amour à la ronde, où tout n’est que bonheur et que joie  »
      Il n’en reste plus que quelques uns malheureusement.

      56
      27
        Anonyme
        19 décembre 2019 - 12 h 36 min

        hors sujet!

        8
        21
          Anonyme
          19 décembre 2019 - 13 h 18 min

          Ce type a chaque élection ou il est largué,il decouvre que que les jeux étaient faits à l,avance

          30
          21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.