Mort du général Gaïd-Salah d’un arrêt cardiaque à l’hôpital d’Aïn Naâdja

Gaïd-Salah mort
La dernière apparition de Gaïd-Salah. D. R.

Par Mohamed K. – Algeriepatriotique a appris de sources sûres que le chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd-Salah, est mort d’un arrêt cardiaque à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja, où il avait été admis dans la nuit de dimanche à lundi.

La mort de Gaïd-Salah va chambouler tous les calculs du régime, qui a fondé toute l’opération de succession à Abdelaziz Bouteflika sur la feuille de route imposée par le désormais ex-chef d’état-major.

Cette disparition intervient trois jours à peine après l’investiture controversée du nouveau président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui lui a décerné une médaille en guise de remerciements pour l’avoir coopté à la tête de l’Etat.

Il se pose maintenant l’épineux problème de la succession dans un contexte marqué par des tiraillements et des conflits internes qui se sont exacerbés avec la dernière élection présidentielle où de hauts gradés auraient voulu adouber un candidat autre que celui sur lequel Gaïd-Salah a jeté son dévolu.

Dès l’avènement de Tebboune au pouvoir s’est posée la question de savoir si ce dernier allait maintenir l’ancien chef de l’armée à la tête de celle-ci et au poste de vice-ministre de la Défense nationale, voire le nommer ministre de plein exercice, en dépit de son âge avancé, ou s’il allait se passer de ses services à sa demande, après qu’il aurait assuré ses arrières pour éviter d’être inquiété à son tour par la justice, vu les révélations faites par le député Baha-Eddine Tliba sur les nombreuses affaires illégales dans lesquelles ses fils sont impliqués.

Le général Saïd Chengriha, chef des forces terrestres, premier officier bachelier postindépendance, devrait succéder à Ahmed Gaïd-Salah, ne serait-ce que pour une période de transition, le temps de remettre de l’ordre dans un état-major fragilisé par la gestion chaotique de celui qui l’aura tenu d’une main de fer pendant quinze longues années, durant lesquelles il a servi et protégé le système Bouteflika avec zèle.

M. K.

Comment (167)

    Nora
    25 décembre 2019 - 22 h 54 min

    @ Zaater,
    Si on reste pessimiste, si on baisse les bras, si on reste amorphe, on se retrouvera dans 2 siècles dans le même gouffre! Je mise sur la petite portion des ‘Mère Theresa’ justement, qui, grâce à l’ouverture par les actions du mouvement populaire pourrait faire renverser la vapeur dans le sens souhaitė par tous! Faudra essayer, toujours essayer jusqu’au jour où ca finira par prendre! Le chemin est long mais pas impossible pour un peuple jeune, opprimė, vaillant, avide de changements et dėcidė!
    Nombreux sont ceux qui viennent de familles braves, honnētes et intègres, il suffit juste de leur donner la possibilitė de travailler ce pays sans entraves. Le dėfaitisme rend service à cette engeance depuis la nuit des temps. Alors soyons volontaires, positifs et surtout très ‘engageants’
    Les mûrs qui protėgaient la vermine sont lėzardės, c’est une bon dėbut!

    29
    1
    Anonyme
    25 décembre 2019 - 14 h 06 min

    Personnellement, j’ai 1 doute de ce scénario. ..
    Je vote pour un exil au Qatar & co…
    Histoire de ne pas être inquiété suite à sa fin de mission ( placement d1 marionnettes à la tête de la nation )…
    Car il sait qu’il est cerné par la communauté internationale. Et que ces jours sont compté …Sur ce …Joyeux Noël et bonne descente au enfers à tt ceux qui ont 1 part dns la gestion médiocre de l’avenir de tt un peuple.

    22
    1
    Ghiles
    25 décembre 2019 - 14 h 05 min

    Personnellement, j’ai 1 doute de ce scénario. ..
    Je vote pour un exil au Qatar & co…
    Histoire de ne pas être inquiété suite à sa fin de mission ( placement d1 marionnettes à la tête de la nation )…
    Car il sait qu’il est cerné par la communauté internationale. Et que ces jours sont compté …Sur ce …Joyeux Noël et bonne descente au enfers à tt ceux qui ont 1 part dns la gestion médiocre de l’avenir de tt un peuple.

    31
    1
    Lghoul
    25 décembre 2019 - 0 h 49 min

    Ils quitteront tous ce monde dans des brancards, les pieds vers la porte. Ils payeront tout le mal qu’ils ont fait au peuple algerien. Ils payeront le mal qu’ils continuent a faire aux enfants et aux familles des detenus. Ces familles et ces enfants qui finiront l’annee et commenceront la nouvelle sans leurs peres. Ces crimes contre l’humnanite ne passeront pas inpunis. La malediction du peuple, des enfants et des malades qui sortent depuis le 22/02 les terrassera tous. Amen. Aucun sentiment a avoir pour ceux qui n’ont aucune sentiment humain envers leur concitoyens. Ils sont en train de faire la chaine pour payer les mal qu’ils ont fait et continuent de faire aux innocents algeriens.

    58
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.