Suspense autour du futur détenteur de la fonction de ministre de la Défense

GS Tebb Défense nationale
Ahmed Gaïd-Salah et Abdelmadjid Tebboune lors de la cérémonie d'investiture de ce dernier. D. R.

Par Nabil D. – Un confrère a relevé un «détail» dans le communiqué faisant part de la mort de Gaïd-Salah, signé par le nouveau chef de l’Etat. Reprenant les formules consacrées héritées de l’ère Bouteflika, le successeur de ce dernier est présenté comme le «président de la République, ministre de la Défense nationale et chef suprême des forces armées». C’est donc ès-qualité qu’Abdelmadjid Tebboune a fait l’annonce officielle de la disparition du chef d’état-major.

«Mais le geste est politique», affirment des observateurs avisés. «Par cette annonce faite par la plus haute autorité, le nouveau locataire d’El-Mouradia a surtout voulu signifier sa reconnaissance envers celui qui l’y a fait accéder», notent ces observateurs.

Selon toujours notre confrère, le général Gaïd-Salah était prédestiné à la fonction de ministre de la Défense nationale de plein exercice, mais sa mort a chamboulé le programme du pouvoir qui semble, ainsi, avoir défini les rôles de chacun dans l’ère post-Bouteflika. Avant sa mort, Gaïd-Salah paraissait comme celui qui allait effectivement continuer à siéger dans le gouvernement et, peut-être, céder l’état-major au chef des forces terrestres pour garder son pouvoir intact, tout en s’épargnant l’éreintante mission de commandement des forces armées, vu son âge avancé. D’autres, par contre, voyaient dans la médaille que lui a décernée Abdelmadjid Tebboune le signe d’un retrait définitif.

Quoi qu’il en soit, on ne sait pas, au stade actuel, si Abdelmadjid Tebboune gardera pour lui la fonction de ministre ou s’il la déléguera entièrement ou en partie à un officier de haut rang ou à un civil. Ce serait, dans ce dernier cas, une première en Algérie depuis l’indépendance et donnerait un gage au Mouvement populaire de sa volonté d’instaurer un Etat civil, comme le réclament les millions de manifestants chaque mardi et vendredi depuis plus de dix mois.

Des sources informées expliquent que le sensible choix du ministre de la Défense, dans le contexte politique national, ne peut se faire sans un consensus au sein de l’institution militaire. Ces sources citent l’exemple de la création du poste de vice-ministre par Bouteflika au lendemain de la désignation d’Ahmed Gaïd-Salah à la tête de l’état-major en remplacement de Mohamed Lamari. L’ancien chef des forces terrestres, qui venait d’être promu à cette fonction politique, répugnait à devoir «rendre des comptes» au secrétaire général du ministère de la Défense à l’époque, le défunt Ahmed Senhadji, dont il estimait qu’il n’était pas «plus important que lui».

L’ancien Président avait alors dû faire appel au général Abdelmalek Guenaïzia pour occuper une position intermédiaire entre les deux hommes, sans aucune prérogative réelle.

N. D.

Comment (14)

    Vroum Vroum 😤..
    27 décembre 2019 - 8 h 49 min

    Vous voulez Ali Belhadj comme Ministre de la Défense , et demain vous aurez une base Turc en Algérie Erdogan en Algérie , Vous voulez un Farhat Mehani comme Ministre de la Défense et demain une Base US en Algérie , Vous voulez quoi au juste ?.. La Défense est la profession des Militaires , Défense veut dire sécurité du Pays , intégrité Nationale , Souveraineté préservé… Vous voulez un Civil qui lui fait de la politique , ou Économiste ou Diplomate , ..la Défense mérite un Connaisseur dont sont métier est la Défense et stratégie et jamais un Technocrate sortie d’écoles . . Ou est le problème que ce soit un Militaire expérimenté ? .. Ou est le problème ?…c’est son métier ! , la Défense du Pays !..mais qui vous a mis dans la tête que le Ministre de la Défense doit être obligatoirement un Civil !.. On est d’accord qu’un ministre de la Justice doit être un Juriste Expérimenté ! , et Un Ministre du Commerce avec compétence Droit international , Juridiques ,Hautes Écoles de commerce …et Un Premier ministre qui de préférence maitriste la Cohésion sociale , une vue d’ensemble des Ministères , tres pédagogue , Expérimenté… Donc la Défense Nationale revient à Homme issue de la Défense , un Militaire Expérimenté , stratégie , Géopolitique…Donc metrez à la poubelle cette fausse idée qu’un ministre de la Défense soit un Civil , à chacun son metier !!… Vous voudriez mettre un Maçon comme Ministre de la Restauration . ..Regardez ou sont les interventions armé des États occidentaux , en Syrie , Libye , Moyen-Orient , Asie…c’est des ministres civils de la Défense dans des États occidentaux et un Président va en guerre qui interviennent et créent des conflits . . Alors cette idée d’un Ministre de la Défense Civil est une utopie pour pour des apprentis démocrates , En Algérie c’est notre ANP le socle du Pays , sans Elle on seraient comme la Libye et Syrie et Yémen…ect , donc remerciez nos Militaires pour votre Indépendance et Souveraineté , donc occupez vous de la Gestion intérieure du Pays , et notre ANP et Services Sécurité s’occupent de la Défense et Sécurité , donc un Militaire ou Ex Militaire comme Ministre de la Défense et l’Algérie sera entre de bonne mains . . Mais de grâce mettez â le poubelle cette fausse idée qu’un ministre de la Défense soit un civil !!… Le Président De Gaulle etait un Général qui a mit l’OTAN hors de France et le Président civils l’on ramené a nouveau(Otan ) et vendus leur indépendance . . Président Esheinower etait un Général..ect… Donc en Algérie notre ANP est le socle du Pays .. et votre fausse idée d’un Civil à la Défense c’est comme mettre un Cuisinier Garagiste !!.. à chacun son metier . . C’est la Compétence qui fait la Différence et quoi de mieux qu’un Militaire ou Ex Militaire expérimenté comme Ministre de la Défense , c’est l’évidence même !… Certains veulent un Civil..qui s’occupe des affaires de l’armée et un Militaire qui s’occupe de la Justice et Sociale…??.. Faut arrêter !

    Ammi Mourad
    26 décembre 2019 - 16 h 26 min

    vous voulez mettre fin a l’hegemonie du militaire en Algerie???
    Supprimez le Grade De Géneral et de Major, C’est Ce delire des grandeurs qui leur est monté a la tete quand ce Grade a etait instauré, et qui a Embourgeoisé la classe Militaire, A la tete de Chaque region un simple commandant, nommé selon ses capacités inherantes a son metier, un technicien de l’organisation et de la strategie militaire, comme le sont les militaires des Grandes puissances de ce monde, Avec mise a la retraite a 50 ans…

      Zaatar
      26 décembre 2019 - 18 h 46 min

      Oui, c’est probablement vrai..la moutarde monte vraiment au nez.

    Anonimi
    26 décembre 2019 - 16 h 10 min

    Comme ministre ou vice ministre de la défense, je conseille à M. Tebboune de designer un homme de poigne, civil mais de préférence un ancien officier intègre qui a souffert de la première et de la deuxième issaba. Comme par exemple Benhadid , Ghediri et beaucoup d’autres patriotes sincères.

    Méchoui de Gazelle
    25 décembre 2019 - 20 h 56 min

    Le ministère de la défense doit revenir de droit à ses enfants, car leurs père n’a pas fini sa mission.

      58 ans
      26 décembre 2019 - 19 h 31 min

      chacun doit hériter de la fonction de son père ,tous sans exception

    Elephant Man
    25 décembre 2019 - 19 h 13 min

    Monsieur Ramtane LAMAMRA au gouvernement.
    Des Algériennes et Algériens PURS ET DURS !

      Anonyme
      26 décembre 2019 - 0 h 20 min

      @Elephant Man. Lamamra??? pourquoi pas son maître Boutef tant qu’on y est!! Il ne manquerait plus que ça!!

    Mounir Sari
    25 décembre 2019 - 13 h 10 min

    Le futur ministre de la défense aura sans doute le même profil que Gaid Salah, c’est à dire un dictateur sanguinaire qui se prendra pour Reb dzair, un vieillard, un analphabète, un incompétent, un corrompu comme tout ceux que notre pays a connu depuis l’indépendance jusqu’au jour d’aujourd’hui!!!!

    Anonyme
    25 décembre 2019 - 12 h 50 min

    Le dictateur têtu est parti, il est temps que les choses rentrent dans l’ordre.
    Ce serait un geste symbolique fort et un gage important pour le hirak qu’un civil qualifié honnête et intègre soit nommé ministre de La Défense, même si c’est un general à la retraite, par exemple Mr Benyelles, on sait qu’il est propre et il est a la retraite depuis longtemps et il est très raisonnable.
    C’est juste un nom possible, il y en a d’autres.
    Mrs les hauts gradés et Mr Tebboune , osez osez entrer dans la modernité et faites entrer ce pays dans la modernité.
    Le peuple vous en sera gré.

    Che Guevara
    25 décembre 2019 - 11 h 37 min

    Je pense, et ça n’engage qu’un Algérien lambda pour jauger l’une des intentions du pouvoir actuel :
    Comment doit être structurer, organiser, commander … l’ANP est du ressort de son Etat Major, personne ne doit se mêler.
    Le Président de la République est chef suprême des forces armées, c’est dans les normes dans un régime non parlementaire.
    Reste donc le premier test : Le Ministre de la Défense Nationale sera-t-il attribué à « un civil » ?

    PS : S’il est proposé à « une civile », là je serai convaincu que nous commençons a sortir définitivement d’une République bananière (La misogynie n’a rien a avoir la-dedans).

    MAINTENANT OU JAMAIS
    25 décembre 2019 - 10 h 09 min

    La mort subite d’AGS est une immense chance pour l’Algérie, loin de me délecter de sa disparition, car la mort d’une personne n’est jamais souhaitable. Cependant, cette nouvelle donne qui est entrain de se dessiner devant nos yeux, peut changer à tout jamais le paysage politique de l’Algérie. En effet, Tebboune, l’illégitime pourra devenir légal à la longue, car l’opportunité inespérée qui lui est offerte est une chance inouïe, pour mettre sur rail un régime CIVIL, c’est l’occasion ou jamais. Bouteflika, a eu cette chance, mais malheureusement, il a été très revanchard et méprisant à l’égard de tout le monde. Tebboune, maintenant qu’il a tous les leviers entre les mains, même en étant désigné, ce n’est pas du tout utopique, il suffit juste du courage pour les actionner et le tour est joué. La main qu’il dit vouloir tendre au Hirak ne lui sera certainement pas refusée, d’abord en libérant tous les prisonniers d’opinion ensuite nommera un civil jeune pourquoi pas une femme comme ministre de la Défense. Certes ce ne sera pas facile, bien évidemment du côté des Tagarins, mais là-bas aussi; je suis convaincu, que beaucoup de nos jeunes officiers gradés ou même âgées respectables et respectueux voudront bien se dessaisir à tout jamais de cette confiscation de pouvoir et le transmettre à qui de droit.

    Ma Vérité
    25 décembre 2019 - 9 h 41 min

    Le pays des faussaires est y’a rien n’est authentique,n;est son président,n’est ses certains généraux;et pourtant ce pays est peuplé d’environs quarante trois millions d’habitants,l’un des plus riche du continent,un passé de révolutionnaire,le tort ils ont oublié de nettoyer le pays de fond en comble car la les plus grands traitres destructeurs viennent de leur propre rang est si l’occupant à put tenir cent trente deux ans c’est dus a ces traitres,a part la Corée du nord les militaires dirigent les casernes mais pas la politique,

    Zaatar
    25 décembre 2019 - 9 h 07 min

    On s’en tape de l’acte en lui-même a désigner un ministre de la défense ou à ce qu’il soit encore et toujours propriété du président de la république. On sait une chose, ce qui sera adopté à la fin sera fait pour embastiller le peuple. Ce qui sera décidé est juste ce qu’il faudra pour que le pouvoir soit consolidé entre leurs mains. De toutes les manières le peuple ne sera pas consulté. C’est le contraire qui m’aura étonné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.