La dérive dictatoriale du général Ahmed Gaïd-Salah a commencé en juin 2016

Ghediri
Gaïd-Salah a voulu faire taire les généraux gênants. Ici, Ali Ghediri. D. R.

Par Abdelkader S. – Les prémices de la dérive dictatoriale de Gaïd-Salah se sont manifestées depuis plus de trois ans et ont précédé la guerre larvée des clans qui avait mis aux prises Bouteflika et son vice-ministre de la Défense et qui avait pour raison irrévélée la répartition de la rente.

En juin 2016, lorsque des voix parmi les généraux à la retraite commençaient à s’élever pour dénoncer la double casquette de chef d’état-major et de vice-ministre de la Défense nationale, Gaïd-Salah, alors dépourvu des attributions illimitées qu’il s’octroiera après son coup d’Etat déguisé du 3 avril 2019 et ne jouissant pas d’une assise légale suffisante pour sévir contre ses pourfendeurs, avait tout de même réussi à faire accepter par l’ex-président Bouteflika qu’une loi portant sur l’obligation de réserve fût votée par le Parlement croupion. Cette loi, passée en deux temps trois mouvements, avait pour objectif de faire taire tout officier à la retraite qui critiquerait la conduite de Gaïd-Salah et sa gestion hasardeuse de la très sensible question de la défense nationale.

Depuis l’usurpation du pouvoir par Gaïd-Salah et les quelques généraux qui lui sont affidés, l’homme fort de l’armée s’est attelé, dès le lendemain de la démission forcée de Bouteflika, à régler ses comptes avec ceux qui l’ont gêné dans sa démarche sous l’ancien chef de l’Etat et qui étaient donc susceptibles d’entraver ses plans dont il préparait l’exécution depuis la réunion du Val-de-Grâce.

Les généraux Hocine Benhadid, Mohamed Mediene dit Toufik, Ali Ghediri et Khaled Nezzar constituaient une véritable menace pour Gaïd-Salah, si bien que leur emprisonnement était, à ses yeux, la seule manière de les neutraliser. Les quatre officiers qui ont eu à occuper des fonctions stratégiques au sein de l’armée – et du gouvernement s’agissant de Khaled Nezzar – pouvaient, s’ils n’étaient pas réduits au silence, freiner le chef d’état-major dans son ambition démesurée qui visait à maintenir Bouteflika au pouvoir – même sur une chaise roulante –, en ce sens que sa déchéance aurait immanquablement entraîné sa propre chute. Puis, quand le peuple s’est soulevé et a exigé le départ de Bouteflika, Gaïd-Salah s’est servi du Mouvement de contestation populaire pour se débarrasser du boulet Bouteflika, pérenniser le système et, ainsi, tirer son épingle du jeu.

La manœuvre avait réussi jusqu’à ce que la mort en décidât autrement.

A. S.

Comment (34)

    Vroum Vroum 😤..
    27 décembre 2019 - 14 h 44 min

    Bravo pour cet Article très clairvoyant , je me souviens du passage de la loi obligeant les Hauts Gradés Militaires a la réserve et silence … ainsi laisser le champ libre à Bouteflika / Gaid Sallah (Allah Y’arhmou ) pour la suite… faire taire les Généraux Benhadid, Toufic , Nezzar ….ect .. en tous les cas un article AP qui fait plaisir à lire tant la réalité est frappante . . Je n’ai vraiment rien à rajouter , car tout est dit dans l’article . .Merci AP. ..

    Anonyme
    27 décembre 2019 - 8 h 03 min

    TSA le journal électronique est un journal TRAÎTRE. C ma conclusion après 2 mois d observations. Définition de traitres est toute personne qui va à l encontre de la volonté populaire. TSA n a fait que ca en camouflant la volonté populaire et ne faisant que ce que le tv est entrain de faire. Conclusion boycottez TSA les traîtres. Vive AP… long live AP…death to TSA the traitors..bande de traitres de TSA , vos jours sont comptés.

      Ali
      27 décembre 2019 - 10 h 43 min

      Je confirme TSA est un journal Girouette où il positioned par apport à la force du vent

      Anonyme
      27 décembre 2019 - 11 h 01 min

      TSA joue un jeu louche. Ils n’ont plus la liberté de ton d’avant le mois de juin. Ils se contentent de donner l’information soi-disant de manière « neutre » mais la neutralité n’existe pas en matière de journalisme. Le journaliste doit d’abord être honnête en racontant l’événement sans juger. Quand des flics tabassent des jeunes, on ne peut pas se contenter de dire « il y a eu des échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre » car dans ce cas on veut cacher la vérité…

      Anonyme
      27 décembre 2019 - 16 h 01 min

      Tu dois dire la même chose sur AP qd tu tapes avec un autre pseudo sur TSA….on vous connaît bien les traîtres.

    Che Guevara
    26 décembre 2019 - 23 h 18 min

    Je pense que que Guediri et GS ont fait la même erreur mais à des degrés différents. Ils ne se sont pas rapprochés du peuple, ils auraient pu être soutenus même aimés par ce dernier, s’ils avaient pris le chemin du juste.
    Si pour GS la liste est longue, quant à Guediri, son « faux pas » fatal est de se présenter à une élection bannie par le peuple ce qui l’a mis dans une position pas de trahison mais je dirai d’abandon de confiance, surtout après la mise en garde de certains de ses bras droits qui bénéficient du respect du Hirak et le comble, elle a été annulée. .
    Je suis désolé de dire que pour leurs rejets du peuple:  » On n’a que ce qu’on mérite » et c’est vraiment dommage.
    Maintenant, concernant l’emprisonnement arbitraire de Guediri (et les autres) je suis absolument, profondément, intimement et viscéralement CONTRE.

    58 ans
    26 décembre 2019 - 22 h 33 min

    tant que vous vous crêpez le chignon c est votre problème et que ça ne touche pas le peuple mais l historique a décider autrement vous pouvez continuer a vous étripez.si cela vous chante, mais lâchez nous partez vous avez fait assez de mal même pas pour une bonne cause pas pour un idéal pas pour la patrie pour rien sinon pour de l argent sale et le pouvoir

    Vérité d'Ali
    26 décembre 2019 - 20 h 26 min

    Tout nos généraux et certains colonels ont bien profité de l’orpheline Algérie,lorsque le traitre Bouteflika pillé et trahi la nation,personne n’a levé le petit le doigt certains par lachetés d’autres par intéréts,nos courageux militaires sont tombés aux champs d’honneur

      Anonyme
      26 décembre 2019 - 21 h 08 min

      Très juste.
      Il en est de même pour tous ces pseudo démocrates de la 28e heure dont beaucoup ont tout perdu avec la chute de bouteflika et qui annonent à tutête leur attachement à la démocratie…mais la leur…
      Pendant 20 ans ils étaient allongés telles des p…sous le tableau de bouteflika…

        Anonyme
        27 décembre 2019 - 6 h 44 min

        Pendant que les miltants du RCD manifestaient contre les 3e et 4e mandats, vous les accusiez d’être des traitres à la solde de la main étrangère. Si vous les aviez rejoints en masse dans les manifestations il n’ y aurait même pas eu de 3e mandat.
        La vérité, est que ce sont ceux qui ont léché les mocassins de Bouteflika, qui ont léché ensuite les rangers de GS.

    Zaatar
    26 décembre 2019 - 18 h 42 min

    A partir du moment ou il s’agit d’une bataille entre les gros bras des différents clans pour se partager la rente et monopoliser plus de pouvoir sans se soucier des couches d’en bas à qui on jette des miettes, a quoi bon s’en soucier, ni même à en parler…même le hirak avec ses milliers de cris tous les vebdredi n’y a rien fait et n’a rien changé. Autant mieux prendre sa canne à pêche et les laisser s’entredechirer si tel était le cas.

      Farida
      26 décembre 2019 - 19 h 48 min

      NON ! Quelque soit la situation nous les laisserons jamais tranquilles a l’interieur et a l’exterieur du pays.
      Ca ne finirait jamais tant que le systeme est toujours en place.

        Anonyme
        26 décembre 2019 - 21 h 47 min

        As tu perdu tes biens que tu aimerais récupérer.

    sud76
    26 décembre 2019 - 18 h 20 min

    nous sommes a la troisieme generation d officiers et personne de jeunes aux commandes

    Anonimi
    26 décembre 2019 - 17 h 53 min

    Ce feu Gaid Salah a toujours été imbu de sa personne et avait la folie des grandeurs. Il se voyait président dès que Bouteflika est tombé malade et Saïd l’a désigné vice ministre et en même temps chef d’État major. Il a bien préparé son coups. Il n’a pas pris en compte la biologie et la volonté divine. Maintenant Ghediri peut aspirer à réaliser ses rêves en liberté si Tebboune le veut. Sinon on n’est pas sorti de l’auberge.

    Mounir Sari
    26 décembre 2019 - 17 h 26 min

    Gaid Salah confondait l’Algérie avec une caserne et considérait notre pays comme sa propriété privée!!!!

    Corso
    26 décembre 2019 - 17 h 22 min

    Pourquoi les jeunes généraux partent à la retraites et certains papys font de la résistance en rempilant jusqu’à leurs derniers souffles ?

      Anonyme
      27 décembre 2019 - 7 h 03 min

      @Corso
      Parce qu’ils préparent le terrain pour leur enfants, comme l’a dit un comique : au Maroc il y a le dauphin,en Algérie il y a le requin !

    Biens mal acquits ne...
    26 décembre 2019 - 16 h 37 min

    …profitent jamais !!!!!

    « AVIS AUX AMATEURS » !!!!!!!!!!!!!!!

    Ammi Mourad
    26 décembre 2019 - 16 h 33 min

    Les Algeriens Ont Dit Out Aux Generaux…Qu’ils laissent ce pays tranquille

      Anonyme
      27 décembre 2019 - 7 h 07 min

      Ils nous méprisent tels des misérables, ils n’ont peur que des occidentaux.

    Blakel
    26 décembre 2019 - 16 h 28 min

    L’opposition entre Ali Ghediri et AGS,c’était l’opposition entre un Bac+8 et un Bac-8. Le premier round avait vu le triomphe de la force brute sur l’intelligence, mais une victoire de courte durée, le combat principal (celui contre la grande faucheuse) ayant été fatal à AGS.

      Le Naïf
      26 décembre 2019 - 16 h 44 min

      @Blakel
      Tellement intelligent Ghediri qu’il est pour l’ouverture des frontières qui sert les intérêts certainement pas de l’Algérie.

        Méchoui de pigeon
        26 décembre 2019 - 20 h 40 min

        A le Naif?
        En regardant tous les posts auxquels tu réponds avec véhémence, tu dois certainement être le fruit d’un plastique troué.
        Les Algériens qui sont instruit et qui sont éduqués comprendront tous ce que le mot plastique veut dire.
        Ce n’est pas en insultant les Algériens que tu seras plus Algérien que nous, parce que vois tu les Vrais Algériens, des parasites comme toi, ils les ……..
        Alors va ton caserne ou dans ton douar et joue , mais l’Algérie n’a pas besoin …. comme toi.

          Le Naïf
          26 décembre 2019 - 21 h 20 min

          @Méchoui de Pigeon
          Qui insulte qui ? Ma réponse est claire et mon pseudo également : Ghediri est pour l’ouverture des frontières donc pas pour l’Algérie. Trouve moi un seul vrai Algérien qui est pour l’ouverture des frontières dans ce cas pourquoi cracher sur le clan d’Oujda Boutef. Tout Algérien qui se respecte sait parfaitement à qui et quel(s) pays bénificiera l’ouverture des frontières en tout cas surtout pas à l’Algérie.
          Ton pseudo est vraiment à ton image, tu ne trompes personne.

        Méchoui de mouches
        26 décembre 2019 - 21 h 58 min

        A le Naïf,
        Cela confirme que tu es un affidé de ce régime.
        En moins de dix minutes 46 pouces en bas.
        Bravo, même dans l’esbroufe et dans l’arnaque vous êtes vraiment petit, des petits joueurs.

        Continue à essayer d’instiller ton venin, mais sache juste que les Algeriens ne sont plus les moutons que tu crois.
        Votre jour viendra, et ce jour là comme on dit la chienne ne reconnaîtra plus ses petits.

        Anonyme
        27 décembre 2019 - 6 h 16 min

        A le Naïf,
        Trouves moi un Algérien…
        Tu parles au nom de qui ?
        Représentes tu l’Algérie ?
        Parles en ton nom, c’est déjà beaucoup.
        Ne parle pas au nom de tous les Algeriens, ce n’est pas parce-que toi tu penses quelque chose que c’est une vérité.
        Insulter Monsieur Ghediri, prouve que vous êtes un cachiriste et rien d’autre, vous êtes pour Celui qui vous paye, et nôtre pays ne changera jamais avec des gens comme vous.

        Blakel
        27 décembre 2019 - 7 h 01 min

        @ Le Naïf
        26 décembre 2019 – 16 h 44 min
        Moi je suis pour la fermeture de la frontière, mais à condition que cela soit efficace. S’il s’agit juste d’un outil de propagande interne pour détourner l’attention des gens, et que ça pénalise juste les petites gens, sans mettre fin aux gros trafics transfrontaliers, je suis moins convaincu. Ce que je constate c’est que pendant les 20 de règne du tandem AGS-Bouteflika, il n’ y a jamais eu autant de marocains qui se sont installés en Algérie, et qui se sont introduit dans tous les rouages de l’Etat algérien.
        Beaucoup d’hypocrisie chez tes maîtres au sommet de l’Etat.

          Personne
          27 décembre 2019 - 7 h 17 min

          @ Blakel
          Visiblement, cela ne doit pas leur suffit,vu comme ils sont fidèles à leur courbettes en nous suppliant constamment d’ouvrir la frontière ! Quelle reste fermée et qu’on fasse le ménage en Algérie ! Pourquoi ne pas instaurer un visa pour les Marocains par exemple, même si cela devient réciproque.

      Méchoui de Phacochère
      26 décembre 2019 - 16 h 55 min

      A Blakel,
      Désolé de corriger un chouia votre propos, c’est un bac +8 contre un bac -18 !

      Anonyme
      26 décembre 2019 - 21 h 50 min

      BLAKEL

      Tu dois avoir un prix Nobel.

    Sacro Saint
    26 décembre 2019 - 16 h 22 min

    Mr Abdelkader S, …moi aussi je me suis toujours demandé de quelle assise légale à disposé feu GS (1) ???

    (1) Même de son vivant il a tout brûlé.

      Sacro Saint
      26 décembre 2019 - 18 h 00 min

      Ok AP je rectifie sinon mon post n’a aucune valeur donc :
      Mr Abdelkader S, à part son énorme base qui lui sert d’amortisseurs pour s’assoire, moi aussi je me suis toujours demandé de quelle assise légale à disposé feu GS (1) ???

      (1) Même de son vivant il a tout brûlé.

        Sacro Saint
        26 décembre 2019 - 22 h 23 min

        Merci AP, je vous aime plus (+) que hier et bien moins (-) que demain.

        NB : J’espère être pardonné avec ma classique déclaration d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.