Complexe maladif

Le Drian arabité
Jean-Yves Le Drian et Sabri Boukadoum à Alger. D. R.

Par Abdelkader S. – Les encenseurs de l’arabité renfermée, confinée, recluse, recroquevillée sur elle-même, ces complexés par la langue de Molière ont exulté en écoutant le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s’exprimer en langue arabe devant son homologue français, Jean Yves Le Drian. «Victoire sur l’occupant !» se sont-ils écriés en chœur, fiers que le représentant de l’Algérie indépendante ne ruminât pas ce verbe qui rappelle le passé de colonisé.

Incroyable ! Près de soixante ans après le cessez-le-feu, il s’en trouve encore des Algériens qui refusent de séparer la France coloniale de celle des Lumières, celle de Descartes, de Zola, de Sartre, de Fanon, de Jeanson, de Chaulet, de Vautier et de tant d’autres qui ont pris fait et cause pour la guerre d’indépendance, sont morts pour elle, ont été emprisonnés et torturés parce qu’ils ont dit haut et fort leur soutien à la cause algérienne.

L’enfermement sur soi, entamé sous Boumediene dès le milieu des années 1970, a constitué le début d’une descente aux enfers qui s’est terminée par l’envahissement du pays par la pensée ultraconservatrice qui enfantera, plus tard, l’extrémisme religieux. L’Algérien ne faisant pas dans la demi-mesure, il fallait que nous fussions plus arabisés que les Arabes et plus islamisés que tout le monde musulman réuni. Nous en avons trop fait, au point où nous nous sommes soulevés les uns contre les autres dans une confrontation voulue par les lobbies passéistes français et les régimes moyenâgeux arabo-persiques.

Cette confrontation idéologique s’est exacerbée depuis l’irruption du Mouvement de contestation populaire, à la faveur des discours racistes d’un ancien vice-ministre de la Défense à qui l’histoire ne pardonnera pas d’avoir voulu diviser les Algériens pour sauver le système corrompu qu’il a couvé durant quinze longues années. Les effets de ces discours haineux se ressentent encore dans ce genre de réactions complexées dont les auteurs croient qu’en cachant le français sous la langue le temps d’une conférence de presse, l’Algérie se serait comme à nouveau libérée.

L’essentiel est ailleurs. Là où ces superpatriotes illusionnés par leur chauvinisme ne regardent pas.

A. S.

 

Comment (24)

    ZORO
    24 janvier 2020 - 16 h 05 min

    A ABOU STROFF
    SI Tu arriveras a rivalisé avec Hugo ,Moliere ou Voltaire le Français ne sera jamais le tien , parce que je sais que tu as été à l ecole indigene comme moi , tu n es donc a leurs yeux que le pauvre indigene a qui le » » bienfait «  » de la colonisation à imposer de force le francais qu il continue de subir a defaut de l avoir choisi.A menti qui disait le français est un Butin de guerre plutot le francais a pris des otages a vie pour lui devoir Allegeance et permettre son chantage sur notre société
    SigneZORO. ..Z…..

    4
    9
    Abou Stroff
    24 janvier 2020 - 11 h 02 min

    « Complexe maladif titre » titre A. S..
    je pense qu’il y a deux volets à la problématique soulevée.
    primo, si le ministre algérien s’est exprimé en arabe, c’est certainement pour rehausser la côte de popularité d’un pouvoir en manque de légitimité. la preuve? tous les fossiles vivants qui ne maîtrisent aucune langue étrangère ont applaudi à un fait aussi anodin que le fait pour un homme politique algérien de s’exprimer dans la langue officielle de son pays. ce volet, est, me semble-t-il, l’apparence qui cache une essence contenue dans le deuxième volet.
    deuxio, je pense que si nous creusons un peu la question pour atteindre l’essence de la problématique, nous pouvons découvrir que derrière les apparences se cachent une vision politico-idéologique qui ne dit pas son nom.
    en effet, contrairement aux apparences, la question de la langue est une question éminemment politique. en effet, la langue n’est pas un simple outil de transmission d’informations. la langue véhicule une idéologie, une histoire, des valeurs, etc. la langue peut, me semble t il, être appréhendée comme un lieu de cristallisation de contradictions de classe.
    en fait, ceux qui défendent bec et ongles l’arabisation de « tout ce qui bouge » sont, en général, des « borgnes » dépassés par les événements et qui ont tout intérêt à ce que tout le monde soit aveugle*. quant à ceux qui veulent remplacer le français par l’anglais, ils appartiennent souvent au même ensemble de « borgnes ». en effet, le français est un butin de guerre que les algériens maîtrisent mieux que n’importe quel peuple, mis à part les français de france, pourquoi devrait on se débarrasser d’un butin de guerre pour réinventer la roue en anglais? n’est ce pas là une politique suicidaire?
    dans un monde compétitif où les dogmes (du genre identité nationale, personnalité nationale, langues nationales, constantes nationales, religion d’Etat, etc.) sont moins utiles que la merde grâce à laquelle on peut produire des engrais pour l’agriculture (dixit Mao Zé Dong), la langue est une marchandise au même titre que la pomme de terre. si la langue ne présente aucune utilité, il est tout à fait ridicule de perdre son temps à l’apprendre.
    moralité de l’histoire: arrêtons de perdre notre temps à nous interroger sur le sexe des anges. retroussons nos manches, travaillons, produisons et innovons pour nous métamorphoser en êtres humains,ce que nous ne pourrions pas être tant que nous n’aurions pas remis en cause notre état de tubes digestifs ambulants (au fait un tube digestif ambulant a t il besoin de maîtriser une quelconque langue?).
    * ne raconte t on pas souvent que lorsqu’un bienfaiteur propose à un certain hurluberlu de doubler, pour son ami, une récompense qu’il (l’hurluberlu) recevra, ce dernier propose à son bienfaiteur de lui crever un oeil?

    10
    4
    Hamid
    24 janvier 2020 - 8 h 01 min

    Our foreign minister did the right thing when he spoke to his French counterpart in Arabic .Whether you like it or not , Arabic is our language , and going back to your roots/origin is a virtue .I wonder what it means to be Algerian in this age .I want to know what causes some of the Algerians to still love criminal Ftance more than usual for all it did us .Some call themselves Francoalgerian .They can not have two identities at the same time , Algerian or French .In quantum physics , a particle has two states : it behaves simultaneously as particle and wave . Are these ftancophones particles ? Where are their sense of honour , dignity , in short their Algerianess ? Or the cruelty of colonialism is history for them ? I speak French fluently .I passed my ‘ bac science bilingue’ in Algeria .Now I am a gradute with a Master’s degree in mathematics from a UK university .The whole point in my comment is not an insult to anyone .I just try to say that one can not be what he is not .As far as I am concerned , I have no love for France , its writers , poets and its language .And by the way , I will never ever . set foot in that country that killed more than one million and half Chouhada even if you give me all the money in the world.. Tahia Eldzair as always………

    4
    17
    Bbb
    23 janvier 2020 - 20 h 50 min

    C’est normale tout ce débat quand on est assi sur deux chaises d’identité et meme plus.

    3
    12
    HOUMTY
    23 janvier 2020 - 18 h 28 min

    SALAM L’KHAWA…. Il s’exprime en arabe ! Normal, NON ? Vous voulez qu’il s’exprime COMMENT ? Peut être en langage corporel ! Voyant ARRÊTER de cherché la p’tit bête, surtout par les temps qui courent.. VIVE L’ALGERIE et nos VALEUREUX soldats.

    28
    40
      @ houmtek
      23 janvier 2020 - 21 h 00 min

      il doit s exprimer en kabyle!

      30
      11
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 15 h 25 min

    L’anglais c’est la langue de l’impérialisme aussi. Ils ont occupé plus de pays que la France, arrêtez votre baratin!!

    40
    10
      Anonyme
      24 janvier 2020 - 20 h 36 min

      Ces esprits colonisables auraient préféré être colonisés par les Anglais, ça leur auraient fait une belle jambe !

      5
      2
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 15 h 20 min

    ceux qui s’exalent de ce fait anodin de communication pour la consommation interne ne sont que des nullards en langues étrangères. des bras cassés de la génération d’après la décennie noire
    Moi j’aurai aimé qu’on leur montre Boukadoum parler avec son homologue en dehors de la conférence de presse, ces nullards en seront déçus

    43
    8
    Elephant Man
    23 janvier 2020 - 12 h 54 min

    Le Drian la France de Descartes Sartre Molière…Fanon…allez sortir votre baratin en Libye Syrie au Sahel …en Palestine OCCUPÉE …en Irak au Yémen….la France des lumières Zaama.
    Notre ministre s’est exprimé dans son pays avec sa langue, s’il était in UK j’espère qu’il s’exprimera en anglais la langue internationale.
    Des ambassadeurs Russes et experts du MO s’expriment en arabe et parlent l’arabe couramment ça ne leur pose pas de problème au contraire.

    46
    78
      Lghoul
      23 janvier 2020 - 16 h 44 min

      La culture et le savoir n’ont rien a voir avec la politique et la guerre. En fait, c’est en continuant de mélanger les serviettes et les torchons depuis 1962 qu’on s’est retrouvé ou nous sommes en ce moment: Devant un gouffre sans fond. Cessez votre complexe de colonisés !

      47
      9
      Selecto
      23 janvier 2020 - 17 h 07 min

      Vous avez raison Mr Elephant Man, notre ministre a bien fait de s’exprimer en arabe et non pas en français car l’Algérie n’est pas la France.

      L’année dernière la ministre des Affaires étrangères Autrichienne a fait son discours a l’ONU en langue arabe qui est l’une des langues officielles de l’ONU.

      7
      39
        Anonyme
        23 janvier 2020 - 20 h 38 min

        pas d’accord avec toi car le francais n’est pas specifique aux frenchy quoique je suis pour la langue efficace du moment c’est a dire l’anglais

        8
        14
          Selecto
          23 janvier 2020 - 21 h 28 min

          Ok mais ni l’anglais ni le français ne sont notre langue officielle.

          7
          12
          Anonyme
          23 janvier 2020 - 23 h 33 min

          Oui je le dis juste pour les embêter et rigoler un peu car ils seront obligé de répondre en anglais et la les pro frenchys Et même les frenchys se rendront compte du “génie frenchy”
          Salutations mon frère

          3
          6
    Abdel kader
    23 janvier 2020 - 11 h 29 min

    Il est libre d’utiliser la langue qu’il veut
    Pour info
    Les Algériens ne sont pas tous Francophones
    Ils a privilégié le plus grand nombres

    32
    40
    Abdel kader
    23 janvier 2020 - 11 h 21 min

    Les visas
    On règle nos problèmes de chômages en faisant sortir nos jeunes du pays ?
    C’est une façon de créer de l’emploi ?

    27
    9
    Socrate
    23 janvier 2020 - 10 h 35 min

    Teboune a ENCORE demandé des visas pour la France ! Comme si le nirvana suprême des algériens était d’aller émigrer dans le pays des anciens colons au lieu de chercher à développer leur pays qu’ils proclament aimer si fort.

    35
    11
      Heidegger Alias Elephant Man
      23 janvier 2020 - 12 h 47 min

      @Socrate version sioniste
      Retour du boomerang en bonne et due forme ….françafrique qui contribue ardemment à votre vie de luxe ….

      8
      37
    TNT
    23 janvier 2020 - 10 h 34 min

    C’est de la stupidité et de l’ignorance de favoriser une langue à une autre, toutes langue métrisee c’est une arme en plus pour toutes personnes normalement constituent

    45
    9
    lamini
    23 janvier 2020 - 10 h 31 min

    cher monsieur AS, le minis
    tre n’a fait que respecter la constitution qui stipule que l’Arabe est la langue nationale. Verrait on un ministre francais s’exprimer en anglais ? non.

    32
    42
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 15 h 29 min

      Faux, les ministres et le président francais s’expriment tres souvent en anglais. Macron accorde régulièrement des interviews aux chaînes anglophones en parlant exclusivement en anglais!!!

      8
      9
      ZORO
      23 janvier 2020 - 21 h 43 min

      Le Francais de la France des lumieres et celui du colon ne sont que deux faces d une meme monaie qui ne cesse de perdre sa valeur sur le marché des langues sans trouver preneur alors que ses colonisés en faillite refusent de le lacher.
      SigneZORO. ..Z…

      4
      23
        Anonyme
        24 janvier 2020 - 15 h 28 min

        Quand il s agit de PD6 silence radio de ses esclaves

        2
        3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.