Il a été reçu par tous les protagonistes : le «conseil» des Libyens à Boukadoum

Akila Boukadoum
Le président du Parlement libyen Akila Salah. D. R.

Par Karim B. – Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a repris le bâton du pèlerin et s’est rendu dans toutes les régions de la Libye, divisées par une guerre fratricide, alimentée par des puissances étrangères dont le seul objectif est d’assoir leur hégémonie dans ce pays vaste, riche et peu peuplé. L’Algérie a pu, encore une fois, prendre langue avec l’ensemble des protagonistes, unis au moins dans leur conviction que seule l’Algérie œuvre à rétablir la paix dans ce pays voisin sans aucune arrière-pensée.

Ce mercredi, Sabri Boukadoum a rencontré deux acteurs majeurs dans le conflit libyen. Khalifa Haftar, qui a fait part de son adhésion totale à la démarche algérienne et qui serait disposé à accepter l’invitation qui lui a été faite de se rendre en Algérie dans le cadre du dialogue interlibyen qui devrait reprendre à Alger dans les jours et les semaines à venir. Le ministre des Affaires étrangères a également été reçu par le président du Parlement libyen, Akila Salah, qui a souligné que «l’Algérie doit comprendre que la crise libyenne n’est pas politique mais sécuritaire». Il a, par ailleurs, estimé qu’«il faut assurer un succès au rôle de l’Algérie et éviter les facteurs qui ont fait échouer les précédents efforts». Pour ce faire, Akila Salah conseille à son interlocuteur de «traiter avec les élites nationales, les notables, les chefs des tribus et les sages» et d’«éviter de perdre son temps à discuter avec les partis et les organisations qui ne jouissent  pas d’une base populaire».

Salah Akila a, en outre, expliqué à Sabri Boukadoum que la fermeture de raffineries de pétrole «obéit à deux raisons principales : une répartition équitable des ressources entre les différentes régions de la Libye et l’assèchement des sources de financement des extrémistes et des mercenaires envoyés par la Turquie pour semer le chaos en Afrique du Nord».

La tournée du ministre des Affaires étrangères en Libye coïncide avec l’accélération des préparatifs d’une résolution sur la Libye au Conseil de sécurité de l’ONU. Un projet de texte est en cours de rédaction qui suscite de grandes réticences chez les Russes, selon des sources concordantes. Moscou aurait menacé d’imposer son veto au cas où les modifications que la Russie souhaite apporter au texte final ne seraient pas incluses par ses rédacteurs britanniques qui en ont la charge.

Le président du Parlement libyen, Salah Akila, s’était félicité en 2017 déjà du soutien de l’Algérie en faveur du règlement de la crise en Libye, précisant que «l’Algérie est le pays le plus proche de la Libye et sa position, claire depuis toujours, est d’une grande importance pour le règlement de la crise». «La position de l’Algérie est fondée sur le respect du peuple libyen, le rejet de toute ingérence étrangère et la promotion du dialogue interlibyen», avait indiqué le responsable libyen. «L’Algérie partage notre conviction que la volonté du peuple libyen doit impérativement être respectée», avait-il ajouté.

K. B.

Comment (30)

    Salim Samai
    8 février 2020 - 10 h 33 min

    Ou est Messahel….qui doit avoir une Bonne Experience ayant deja geré cette mediation?
    Apparemment, il a un Bon Capital dont la Mediation Libyenne profiterait!

    Vroum Vroum 😤..
    7 février 2020 - 13 h 08 min

    A ceux qui critiquent le role de pacification de la La Libye par le Pouvoir Algérien .. la situation 2020 sur la Libye n’a rien à voir avec le rapport de force qui a détruit la Libye en 2010…..à ce moment l’Algérie a tout fait pour eviter l’agression Otan/Islamistes contre la Libye , sans l’aide de la Russie et Chine , l’Algérie avait une très faible marge de manoeuvre , c’est pourquoi la Résolution 1973 à été adopté au Conseil de sécurité de l’ONU , la Russie et Chine se sont fait avoir , alors qu’ils pouvaient utiliser leurs droits de Veto et ainsi bloquer la déstabilisation de la Libye… cette Résolution 1973 à été détournée de ces prérogatives par l’OTAN qui a pu bombarder la Libye , on connaît la suite …en 2020 l’Algérie n’est plus seule , mais l’aide de la Russie et Chine et leurs droits de Veto contre les agresseurs qui veulent « Finir » la Libye est très importante pour la marge de manoeuvre de l’Algérie en Libye , aucun texte « agressif et sournois  » ne passera au Conseil de sécurité de l’ONU , il sera bloqué par le Droit de Veto Russe et Chinois….C’est la toute la différence entre 2010 et 2020 , la partie est normalement en faveur d’un règlement de compte en Libye , bien sur avec l’assentiment des Multiples autorité en Libye , Chefs de Tribus , Aftar , Sarraj , Pro Kadafi..et Peuple Libyen en Général . .Mais l’Algérie est dans son Rôle d’aider soit la Libye ou Tunisie où Mali ….leurs problèmes nous touchent , y’a juste une Frontière invisible entre Eux et Nous et à mon avis notre ANP a montré ces Griffes avec une Manoeuvre à « Balles réelles  » à la Frontière avec la Libye , le scénario 2010 ne se reproduira plus . .Et à l’ONU y’a le Véto Russie et Chine comme soutient . . Voilà mon raisonnement ..

      Le Chant Des Cygnes
      7 février 2020 - 14 h 00 min

      A vpoum vpoum,
      Et pour pacifier l’Algérie tu proposes quoi????

        Anonyme
        7 février 2020 - 15 h 44 min

        d’abord le blindage de la frontière ouest car la zatla et la coke fait beaucoup de ravage dans notre pays, puis le nettoyage a fond et au karcher de tous les naturalisés quels qu’ils soient. C’est a partir de la que le dialogue de pacification peut commencer dans un air serein

        Anonyme
        7 février 2020 - 15 h 45 min

        nous n’oublierons jamais le peuple Sahraoui ne t’en fait trop

    Anonyme
    6 février 2020 - 14 h 57 min

    Il faut absolument faire participer le conseil supreme des tributs Lybiennes..c est fondamental pour une veritable reussite des negociations.

      Anonyme
      7 février 2020 - 7 h 37 min

      On préfère laisser ce problème aux compétents la résolution sur la Libye au Conseil de sécurité de l’ONU.

    Anonyme
    6 février 2020 - 14 h 33 min

    Le ministre des Affaires étrangères a également été reçu par le président du Parlement libyen, Akila Salah, qui a souligné que «l’Algérie doit comprendre que la crise libyenne n’est pas politique mais sécuritaire». Il a, par ailleurs, estimé qu’«il faut assurer un succès au rôle de l’Algérie et éviter les facteurs qui ont fait échouer les précédents efforts». Pour ce faire, Akila Salah conseille à son interlocuteur de «traiter avec les élites nationales, les notables, les chefs des tribus et les sages» et d’«éviter de perdre son temps à discuter avec les partis et les organisations qui ne jouissent pas d’une base populaire»

    Les libyens doivent comprendre que l Algérie comprend très bien ce que tu dis. A vous donc de comprendre que si vous voulez voir le bout du tunnel vous devez arrêter de fricoter avec les bédouins et les soi disant ottomans qui chacun veulent réhabiliter la soi-disant grandeur de leur ancêtres. Soyez fiers de vos origines nord africaine, ils ne sont pas meilleurs que nous a part d être stratèges et sans scrupule

      Anonyme
      6 février 2020 - 18 h 55 min

      les islamistes adorateurs de merdogan et les arabisés adorateurs de buveurs de pisse de chamelles, avec vos dislike vous montrez bien votre bassesse et votre caractere vil sans honneur devant vos maitres

    Pathé-Marconi : La Voix de son maitre.
    6 février 2020 - 13 h 13 min

    De la rencontre de Boukadoum avec Haftar, je note deux faits probants et qui démontrent tout le poids de notre actuelle diplomatie et du peu de cas que lui prête l’homme fort de Benghazi :
    1) L’absence de notre emblème national lors de la réunion qui s’est tenu à Benghazi entre les deux hommes.
    2) Irrespect du protocole diplomatique et suprême humiliation : Alors que Haftar, un terroriste auto-proclamé maréchal, se vautrait dans un fauteuil aux normes arabo-bédouines, Boukadoum, pourtant ministre d’un pays souverain, était coincé à ses cotés (et non pas en face de lui) dans un fauteuil de moindre dimension.
    Je m’adresse, ici, aux anciens qui apprécieront, à leurs justes valeurs, toutes les entorses anti-conventionnelles auxquelles notre diplomatie est en train de se livrer au détriment de l’image de marque de notre pays ou du moins ce qu’il en reste.
    Prendre langue directement au vu et au su de tout le monde avec un sinistre individu rejeté par la communauté internationale est une chose, accepter qu’il humilie ouvertement notre pays par son dédain en est une autre.
    Ce n’est que maintenant que je suis arrivé à déchiffrer le geste, combien symbolique, de Boumédiène ; celui de fumer le cigare lors des cérémonies protocolaires à caractère officiel et international, alors qu’il était habitué, en privé, à fumer les cigarettes sans-filtre, de fabrication algérienne.
    Comme disait Aldo Macioni : la classe tu l’as ou tu l’as pas !

    Anonyme
    6 février 2020 - 12 h 37 min

    Il est indeniable que la diplomatie Algerienne jouera un grand role comme toujours pour la stabilite et la securite de la region…Notre ministre des affaires etrangeres est bien dans son role pour rapprocher nos freres Lybiens et les aider a se reunir pour trouver la solution la plus acceptable de tous…Il faut absolument savoir que la Lybie reste une nation tribale et qu il faut contacter fondamentalement le conseil superieur des tributs Lybiennes et l inviter a se reunir comme parti prenante des participants a la reunion de reconciliation…Le role principal du marechal Hafter est de combattre et d exterminer les bandes de terroristes vehiculees du nord de la Syrie par le turque Erdogan en Lybie…Erdogan est en train de destabiliser toute la region du Maghreb en fournissant la logistique et les armements aux terroristes de Jabhat Ennosra et les groupuscules du terroriste Lybien Abdelhakim Belhaj et du terroriste Tunisien Abou yiaedh..stationnes autour de Tripoli et le long des frontieres Algero-Tunisienne.L Algerie doit continuer a s investir dans le cadre diplomatique afin de rapprocher et d appaiser les freres Lybiens et de les inciter a s entendre sur un accord definitif entre Hafter et Sarraj et le conseil superieur des tributs Lybiennes…..et surtout refuser toute ingerence etrangere d ou qu elle vienne….et aneantir les poches de resistance des terroristes sans aucune complaisance et severement..aneantir c est aneantir ….aucun survivant.

    Lghoul
    6 février 2020 - 10 h 20 min

    Alors que le VRAI DIALOGUE doit etre initié entre algériens, mais comme toujours aider les étrangers est leur priorité principale. L’algérien, ses soucis, le chomage, et ses problèmes ne sont pas une priorité.
    On se souvient bein de boutef envoyant des lettres de condoléances aux étrangers pour presque rien alors qu’il n’a jamais rendu visite ou envoyé de condoléances aux familles algériennes endeuillées. Pour moi un tel comportement est un comportement d’étrangers et de néo-colonialistes.

      Anonyme
      6 février 2020 - 15 h 15 min

      Oui c est ça on dialogue tous et pendant ce temps les bédouins et les « ottomans » regardent et écoutent notre dialogue gentillement et nou souhaitant bon accord, très rusé la bête 😜

    Indissociable
    6 février 2020 - 10 h 02 min

    N’importe qui peut faire plusieurs choses à la fois.
    Rien n’empêche pas l’autre.
    Demander aux occidentaux ils confirmeront ce que je dis !

    Le Légume
    6 février 2020 - 9 h 55 min

    D’une part :
    «traiter avec les élites nationales, les chefs des tribus et les sages»
    D’autre part :
    «L’Algérie partage notre conviction que la volonté du peuple libyen doit impérativement être respectée»

    Négocier avec les élites, tributs, sages … ou … Peuple avec son représentant ???

    Voila encore un problème artificiel ou de diversion ajouté aux préoccupations des Algériens qui coïncide avec l’accélération des préparatifs d’une résolution sur la Libye au Conseil de sécurité de l’ONU.

      Anonyme
      6 février 2020 - 22 h 09 min

      C est trop grand pour toi y’a sahbi de comprendre le dilemme ( a tes yeux bien sûr). Nous connaissons très les libyens mon ami, ils sont les nôtres !

        Le Légume
        7 février 2020 - 7 h 01 min

        @Anonyme 6 février 2020 – 22 h 09 min
        Je sais y’a Kho, tu es le meilleur, le plus beau, le plus grand, le plus intelligent … Ou tu fais un régime sans cachir ou tu vois un Psy.
        Débat Clos.

          Anonyme
          7 février 2020 - 15 h 46 min

          c’est tout ??

    TNT
    6 février 2020 - 9 h 34 min

    Lorsqu’on est illégitime comment peut on aller prêcher la bonne parole, c’est de la poudre poudre aux yeux, si notre diplômatie est à la hauteur, aurait occupé de l’annexion du Sahara-Occidental par le Maroc, c’est la continuité de la politique de Bouteflika beaucoup d’annonces et mais le contenu est vide

    Mounir Sari
    6 février 2020 - 8 h 57 min

    Le conflit est une affaire interne entre les Libyens et la solution aussi.Il me semble que l’Algérie ne s’ingère jamais dans les affaires des autres états.Imaginez un seul instant qu’un pays étranger s’ingère dans nos affaires, les tenants du pouvoirs vont crier à la main de l’étranger, à la main invisible malgré qu’elle est visible. Ils vont nous faire croire qu’il y aura des inondations, des tremblements de terre, une sècheresse et les rats vont sortir des égouts!!!!

    l'Algérie serait bien placée...
    6 février 2020 - 8 h 27 min

    …pour initier un dialogue inter-lybiens, si auparavant, elle aurait réussi son dialogue inrer-algériens !

      Anonyme
      6 février 2020 - 22 h 17 min

      Vas y parle on t écoute !

        Anonyme
        7 février 2020 - 7 h 24 min

        Rien pour le moment, quand « itnahaou gaa » en tête ton Tebboune, on a des choses à dire.

          Anonyme
          7 février 2020 - 15 h 52 min

          mon Tebboune ? qui te l’a dit ?
          c’est tout ce que tu proposes, yetnahaw ga3 ? et apres c’est a toi de proposer les remplacants ?
          et tu veux aussi que le peule yetneha ?
          « YETNEHAW GA3 » quel slogan debile vide de sens irrealisable meme dans les reves les plus sordides
          as tu un plan economique ? quels seront nos partenaires dans le monde apres que vous aurez tout ejecter ? les islamistes (merdogan, qatar…), les sionistes kharabes (france, marok, arabie, EAU… )?
          vas te cultiver mon ami et sur tous les plans madabik

    Ma Vérité
    6 février 2020 - 7 h 57 min

    Déjà il faut commencer à faire de l’ordre dans votre foyer et après aller aider les autres, c’est juste de la propagande politiciennes et montré aux Algériens qu’on a une diplomatie compétente

      Le Temps
      6 février 2020 - 10 h 14 min

      Tu dois étre vraiment malheureux pour étre aussi «  »aigri » » mais bon je suppose que ca te fait du bien c est deja ca

        Ma Vérité
        6 février 2020 - 11 h 20 min

        Le Temps des Harkis est terminé, le temps des crocodiles Kif Kif, il te reste plus rien à part de la f…,

      Anonyme
      6 février 2020 - 22 h 20 min

      Quel est ton souci majeur Petit ego centrique avec TA VÉRITÉ à 2 balles ?

        Anonyme
        7 février 2020 - 7 h 30 min

        Il vaut mieux être un ego centriste à 2 balles qu’un cachiriste à 2 dinars.

          Anonyme
          7 février 2020 - 20 h 04 min

          mieux qu’un sujet de PD6 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.