L’Union européenne et le pillage de l’Algérie : le recyclage de la rapine

Union européenne
Pierre Moscovici, commissaire européen en charge des affaires économiques. D. R.

Par Mouanis Bekari – Les réactions de l’ambassadeur et du chef-adjoint de la mission de l’Union européenne à Alger à l’hypothèse que les pays européens pourraient apporter leur concours à la récupération des sommes dérobées par les criminels qui ont infesté le pouvoir et sa périphérie viennent à point nommé pour rappeler le rôle déterminant joué par le système bancaire européen dans le pillage des ressources de l’Algérie. Car, si l’argutie invoquée – «les Etats de l’UE n’ont pas la mainmise sur les comptes des personnes suspectées» – est connue de tous les étudiants en première année de droit, elle laisse ouvertes les questions qui n’ont pas été posées : pourquoi les banques européennes ont-elles accepté d’abriter les sommes déposées par des personnalités algériennes au mépris des directives de l’UE en matière de vigilance à l’égard des PPE ? Quels sont les recours disponibles contre les banques qui se sont rendu complices des crimes commis par les PPE algériennes et contre les autorités européennes de contrôle qui n’auraient pas réagi aux signalements qui leur seraient parvenus ? L’UE est-elle vraiment résolue à faire respecter les lois qu’elle édicte afin que l’ambition proclamée par le Conseil de l’Europe en 2007, «le crime ne paie pas», soit autre chose qu’un slogan creux ?

Des interrogations qui avaient été formulées ici même par maître N. Azouaou, qui a détaillé le rôle déterminant du système bancaire européen dans le parachèvement de l’organisation du pillage de l’Algérie. Malheureusement, les précédents rapportés par cette étude ne laissent guère espérer autre chose que les mêmes propos lénifiants proférés par les représentants de l’UE, puisque «les enjeux financiers et politiques autour de la notion de PPE expliquent les obstacles permanents dressés par les banques et les autorités des pays requis, ainsi que le zèle procédural dont ils font preuve dans l’application des mécanismes de restitution des avoirs et des biens mal acquis aux peuples victimes des déprédations financières.»

Quand on sait la méfiance, pour ne pas dire la suspicion qu’inspire tout dépôt ou réception de sommes inhabituelles sur les comptes bancaires des citoyens de l’UE, alors qu’elles sont insignifiantes au regard de celles qui sont en jeu dans le cas des PPE, le byzantinisme des réponses des représentants de l’UE n’augure rien de bon. Car, en faisant semblant de croire que le problème des biens volés est circonscrit à la décrépitude des systèmes de contrôle des pays requérants et en passant sous silence le statut de receleur des banques européennes, les représentants de l’UE exonèrent leur système bancaire du rôle décisif qu’il joue dans l’organisation du brigandage qui aboutit à héberger les sommes détournées dans le circuit financier européen, pour son plus grand bénéfice et celui de ses protecteurs.

M. B.

Comment (36)

    Brahms
    16 février 2020 - 15 h 22 min

    L’argent c’est le nerf de la guerre. Il faut mandater des juristes pour capter l’oseille avec des détectives privés pour repérer ou recenser tous les biens de nos chers margoulins. La Chambre des notaires à Paris doit aussi montrer patte blanche car elle a indubitablement engagée sa responsabilité en acceptant des transactions immobilières sans avoir au préalable contrôler l’origine des fonds de nos bandits.
    Pour l’exemple : Une transaction immobilière à 3 ou 7 millions d’euros devient suspecte quand elle payée au comptant, sans déclaration fiscale en provenance en plus de l’étranger alors qu’un gagnant des 5 numéros au Loto national (2 000 000 € à chaque tirage) n’arriverait même pas à se payer l’appartement de Abdeslam Bouchouareb ou de Ould Kaddour étant précisé que les frais de notaire tournés à 485 000 €, pour ce genre de transaction.
    Il y avait donc forcément un enrichissement suspect ou frauduleux qui aurait dû alerter la Chambre des notaires à Paris.

    Anonyme
    15 février 2020 - 16 h 44 min

    Euréka! j ai la solution pour rapatrier l´argent volé aux Algériiens:
    Promettre à Trump la moitié des montants et des biens qu´il nous raménera d´Europe et d´ailleurs!
    La moitié de quelques milliards, c est déjà mieux que rien, non?

    4
    7
    Anonyme
    15 février 2020 - 16 h 36 min

    Récupérer l’argent et invedtissez-les dans des puits d’eau potable pour la population du Grand Sud Algérien, le reste faites-en une banque caritative pour les gens en souffrance.

    kahina-DZ
    15 février 2020 - 15 h 26 min

    [email protected]
    14 février 2020 – 19 h 20 min

    Je crois que tu as besoin d’une mise à jour… Le temps de Alice au pays des merveille est révolu. La démocratie Grec a subi des mutations au cours du temps. Elle s’est oxydée !!!!
    Tu es en déphasage de :
    Δφ2/1=2πfΔt2/1.
    Tu as besoin de rattraper le retard !!!

    1
    3
    Sprinkler
    15 février 2020 - 13 h 54 min

    …Et pour couronner le tout, de l’aveu même de l’ambassadeur européen, on apprend que l’accord d’association ALGERIE/UE profite exclusivement aux entreprises européennes, qui font leur beurre sur le dos de cette vache à lait d’Algérie aux pis si généreux qu’elle perd chaque année près de 2,5 milliards d’euros en droits de douane…Ce sont donc quelques 12,5 milliards d’euros qu’elle a laissés filer depuis 2005 (date d’entrée en vigueur de l’accord…). Nos dirigeants  » éclairés « , enfin conscients de l’hémorragie, auraient décidé de surseoir au démantèlement des tarifs douaniers prévu par cet accord de dupes qui doit déboucher sur l’instauration d’une zone de libre échange…Une union de mauvais augures qui ne fera qu’engraisser l’Europe sur le dos des Algériens réduits à des tubes digestifs par une économie rentière et imprévoyante livrée aux fluctuations des cours du pétrole…A la question de savoir pourquoi l’investissement européen qui devait accompagner cette association n’était pas à la hauteur de nos attentes – pour ne pas dire insignifiant – l’ambassadeur nous a  » poliment  » renvoyés au  » climat  » des affaires et de l’investissement qui prévaut dans notre pays ( classé 157 ème sur 190 pays)…On n’investit pas chez vous, pour cause d’instabilité politique et juridique, mais on inonde vos étals de bazar de la quincaillerie de nos entreprises moribondes…Le deal du siècle ! Ainsi en sera-t-il tant que ce « peuple » vaillant et pacifique ne sera pas associé à l’écriture de son destin…Car n’oublions pas que l’actuelle Assemblée nationale est encore squattée par ceux-là même qui ont permis à la « iissaba » de se perpétuer depuis 1962…

    15
    2
      Zaatar
      15 février 2020 - 14 h 31 min

      Bonjour sprinkler,
      Ceci expliquant cela l’ami on comprend aussi comment s’est installé l’industrie automobile grâce à nos gouvernants ainsi que tout le marché informel chez nous. Et dire que ça se voyait 10 à 15 ans plutôt. A croire que tout a été fait exprès, et donc il y a bel et bien eu malhonnêteté et incompétence à la fois. On ne devrait pas s’attendre à mieux encore et beaucoup de temps malheureusement. Salut.

        Sprinkler
        15 février 2020 - 16 h 39 min

        Salut Zaatar ! Bouteflika et ses prédécesseurs nous ont légué un incommensurable gâchis ! On ne doit s’en prendre qu’à nous-mêmes. Oui, quand le pouvoir est mû par la malhonnêteté et l’incompétence on ne peut pas espérer meilleur sort. C’est vraiment triste. Un si beau pays aux mains de bricoleurs et d’escrocs.

      Anonyme
      15 février 2020 - 19 h 45 min

      Comment faire confiance à un pays, sans parler de son colonialisme, des enfumages ultras crasses, qui avait monté son escadron de la mort « une formidable machine à tuer dans les années 50 et 60 » pour éliminer des Algériens ???.
      Ce pays revanchard continue sous une autre forme à nous mettre dans le m…,et en face, nous avons des énergumènes illégitimes, imbéciles heureux et souriants qui se font bourrer et berner sans utilisations de ruses sophistiquées : maintenir cette clique au pouvoir en se disant, il vaut mieux un diable que l’on connaît qu’un diable que l’on ne connaît pas, avec ces conneaux qui se gavent de nos paroles on a tout, y compris le pays et son sous-sol. C’est une façon sournoise de prendre sa revanche. Tel est le but fixé par les revanchards, la perte de l’Algérie ils l’ont de travers et pour très très longtemps…
      Ce pays les aides dans l’ombre, pour que le système actuel reste au pouvoir sachant qu’ils sont prêts à tout, même à sacrifier l’ensemble du pays et ses populations et brader les richesses du sous-sol pour des cacahouètes.
      Depuis 1962 nous avons eu au pouvoir des gens sans mémoires ( les planqués du Maroc qui n’ont rien subit comme véritables épreuves ) auxquels ils manquent les gènes de la dignité, qui succombent facilement aux relations publiques et les faux sourires, qui se font rouler à tour de bras par des mensonges et les élucubrations qu’ils boivent comme du petit-lait auprès des entités étrangères avec lesquelles ils font affaire aux bénéfices à sens unique, ce n’est pas nous. Certains,je précise, certains gens sans valeur morale que l’on appelle « des vendus ou des errHasses » continuent à nous gouverner malheureusement,et dépenser le peu d’argent qui reste au pays… ça ne saurait tarder. Le Hirak et en train d’y mettre fin, soyez en certains. Leurs cœurs vont péter tôt ou tard, soyez patient. L’intouchable Président soudanais, qui se pensé à l’abri, etc. Va rejoindre le tribunal, et payer pour ces méfaits, il n’en ressortira pas vivant et loin des siens. Y SONGER SÉRIEUSEMENT messieurs les malfrats et les perroquets du pouvoir actuel .

      3
      1
    Ziri Warsenis
    15 février 2020 - 12 h 57 min

    Ce vautour incarne parfaitement la position des pays des »droits de l’homme, des libertés, de la fraternité » sans oublier la probité et l’intégrité of course. Comment voulez-vous que des colonialistes qui sucent à la moelle les peuples du sud, en les détroussant de leurs ressources naturelles, en installant et protégeant des pantins dictateurs du genre Alassane Ouattarra, Paul Biya, El Hadj Bongo et autres zozos du Niger, du Mali ou du Burkina Fiasco, collaborent avec les forces progressistes réclamant justice. Mais voyons! Ils ne se tireront jamais dans les pieds. Le système bancaire fait partie de leur culte de domination, de suprématie et d’hégémonie, je devrais dire plutôt de terrorisme économique, la pratique avérée du shylocking, telle que dictée et régie par Ali Baba (FMI) et ses quarante voleurs (les plus importantes banques). Jamais ils ne vont collaborer à remettre quoi que ce soit, tous ces milliards volés aux pauvres peuples du Sud sont déjà engloutis dans les prêts de financement ou dans la bourse et autre stock market, florissant les blue chip des nantis. La seule mesure efficace, à mon avis, c’est des mesures de rétorsions envers ceux qui ont profité et volé le trésor public. Comme le Mossad a fait pour traquer et ramasser les anciens nazis. Sinon, autant chanter tout de suite Bye bye people’s money bye !
    L’autre point, connaissant cela, c’est adopter des positions fermes avec tous les pays qui font la sourde oreille ou qui délègue ce genre de volatile de mauvais augure venir étaler ses bouffonneries pour nous entuber. Avec des dirigeants légitimes, les autorités du pays tireront sur la plogue (prise) des échanges avec ces pays. Out la plupart des pays occidentaux et les monarchies de pingouins qui accueillent les fortunes des lascars prédateurs, Out le blé français, out Total, out Alstom, Lafarge etc. La planète est vaste et d’autres pays pourraient être plus indiqués à travailler avec : Brésil et autres pays d’Amérique latine, acheter le blé russe, canadien au lieu du français, le Vietnam, la Corée du Sud etc. Après cela, quand ces receleurs verront que l’Algérie leur a signifié sa manière de faire, ils vont certainement jouer du coude, alors comme pour la France, par exemple, on peut la rediriger vers le Mokokoland de Momo 6 pour ouvrir un consulat à Laayoune, où elle pourra organiser ses Sommets de la Mendicité et des oboles de la généreuse Mama Françafrique la bienfaitrice, comme au bon vieux temps des colonies.
    Oui missié Bwana, ya bon banania, bosso khataka, essé enté olago… Hé tatagorem !!!

    8
    2
    Zaatar
    15 février 2020 - 2 h 04 min

    Je n’arrêterais jamais de parler de la nature de l’homme. Car encore une fois c’est d’elle qu’il s’agit. Il y a dans cette nature beaucoup d’ingrédients et beaucoup de variables, au gré de l’environnement et du temps. Imaginez juste cette Union Européenne de M… au devant de la même demande, c’est à dire la restitution des sommes spoliées par les dirigeants d’un pays qui ont été placées dans leurs banques et que ce pays soit les états-unis? Pensez vous que la réponse de l’UE sera  » On n ‘a pas la mainmise sur les comptes des personnes suspectées « ?

    14
    13
    NOUONOU
    15 février 2020 - 1 h 36 min

    Regarder bien CE VISAGE FROID de ce monstre qui n’a AUCUN SENTIMENT HUMAIN envers les mortels DAMNÉS DE LA TERRE que nous sommes… ILS SONT SANS PITIÉ !!!

    18
    5
    Anonyme
    14 février 2020 - 20 h 37 min

    1ère devinette : qui a publié en 1999 sur l’un des 2 plus prestigieux journaux US  » …..je vous donnerai plus que vous ne demandez…..signé : votre ami…… » ?
    2ème devinette : qui a dit à John Kerry  » …nous vous donnons beaucoup, mais vous ne nous aidez que de façon parcimonieuse….  » ?

    11
    9
      Anonyme
      16 février 2020 - 5 h 43 min

      C’est fakhamatouhou le magnifique

    On dépouille ici
    14 février 2020 - 20 h 25 min

    La Mafia qui dirige le pays n’a qu’un seul objectif et il dure depuis 1962 , c’est de dévorer les richesses du pays et de placer ses avoir dans les pays ennemies de l’Algérie pour que leur enfants se goinfre telle des
    p… et surtout de ne rentrer en Algérie que pour nous humiliés et nous écrasés sans aucune pitié !
    Vive le hirak sylmia, sylmia, douga douga et vous payerez très cher d’avoir fait de nous de la chair
    à insultes !

    45
    6
    Sprinkler
    14 février 2020 - 20 h 02 min

    Le comble du cynisme étant que cette Europe -sommet des democraties  » vertueuses  » -subventionne en Afrique des programmes d’aide au traitement des déchets…tout en recyclant les fortunes de nos ordures de dirigeants ! Les américains auraient fait payer très cher à la banque française BNP d’avoir violé l’embargo qu’ils ont décrété contre l’Iran, le Soudan et Cuba…Près de 8 milliards d’euros d’amende pour avoir fait transiter par les USA plusieurs milliards de dollars de ses clients iraniens, soudanais et cubains…Cinq ans plus tard, en 2020, son  » Excellentissime  » ambassadeur de l’Europe des Lumières nous dit qu’on ferait mieux de se battre contre des moulins que de perdre notre temps à vouloir récupérer les avoirs de nos véreux gouvernants…

    27
    4
    ali
    14 février 2020 - 17 h 49 min

    C’est du n’importe quoi et de complicité aux fuitent des capitaux,nous savons tous que la France est complice dans le désarroi de notre pays,et tout nos dirigeants,hauts gradé,hauts fonctionnaire,journalistes travaillent pour cette France pilleuse des richesses de notre nation

    29
    12
    Felfel Har
    14 février 2020 - 17 h 44 min

    Le monde entier sait que pour l’UE, l’argent volé aux peuples par des mafieux, est béni tant qu’il est placé dans leurs institutions financières, au mépris de la morale, de l’éthique et de la justice. C’est comme cela que ces pays font fortune. C’est une nouvelle forme de pillage des pays comme l’Algérie. Pourtant, ces pays remueraient ciel et terre pour récupérer le butin placé par leurs nationaux dans des paradis fiscaux au nom de « l’optimisation fiscale », ce qui n’est qu’un vol déguisé.
    Il appartient à nos autorités de ne lésiner sur aucun moyen pour recourir à des juridictions internationales en vue de faire valoir nos droits spoliés. Par ailleurs, rien n’interdit à nos services compétents de faire saisir en Algérie, le patrimoine illégalement acquis de toute personne incriminée. Il faut aussi interdire la vente à des tiers de toute propriété immobilière ou commerciale appartenant aux mafieux ayant fui le pays et s’opposer au transfert vers l’étranger des produits de ces ventes. Ce n’est pas une sinécure, mais il faut s’atteler à cette tâche illico, car le temps presse. Les sommes concernées sont tellement astronomiques que l’effort en vaut la chandelle.

    20
    10
    Chaoui Ou Zien
    14 février 2020 - 17 h 44 min

    Il l’a deja ete dit plusieurs fois sur ce journal meme avant la signature de cet accord honteux. Ces gens, meme si aujourdhui largement depassees (a l’exception de l’Allemagne) se prennent toujours pour le nombril du monde et tout ce qui est au sud de la mediterannee n’est bon qu’a etre exploite. Annulons ces contrats honteux et cessons de regarder du cote de l’Europe. Nos interets, s’ils sont bien sur negoties par des gens capables et qui ont l’Algerie a coeur, doivent etre cherches ailleurs et tres loin de l’europe. Sauf bien sur si on veut continuer a se faire plumer comme les dindons de la farce.

    18
    7
    Kahina-DZ
    14 février 2020 - 16 h 27 min

    L’Algérie aura des difficultés à récupérer son argent. Une fois dans les banques occidentales, l’argent est couvé pour en produire d’autres montants que le peuple Algérien ne verra jamais. Au nom du secret bancaire et la protection de l’argent couvé, les peuples n’ont aucun droit sur leur argent….
    Piller les peuples au nom de la démocratie et au nom des droits des Zommes.
    Ci ça les vertus de la démo-khorti qu’on veut nous exporter.
    Piller démocratiquement !! Qui trouve mieux !!!

    47
    15
      Anonyme
      14 février 2020 - 19 h 20 min

      @Kahina-DZ
      Si tu as étudié : Les théorèmes d’incomplétude de Gödel (méthode axiomatique, entre autres), tu aurais su que la « démo-khorti » utilisée depuis 1962 qu’on t’as imprégné malgré toi, n’a rien a avoir avec la « démocratiquement » selon le grec Solon (640 à 558 av. J. -C.).

      4
      4
    TOLGA - ZAÂTCHA
    14 février 2020 - 13 h 36 min

    « L’Union européenne et le pillage de l’Algérie… ». Bien sur qu’ils le fassent car il n’ont RIEN en face sinon que des complices et des traîtres « Algériens » à la solde de ces mêmes puissances.
    Un pays ne vaut que par les HOMMES sincères et dévoués qui la dirigent. Si ces derniers sont à la solde de ces puissances étrangères, qui ne demandent pas mieux, il est évident que notre pays sera totalement détruit. Les puissances étrangères nous prendront tous nos biens jusqu’au dernier centime… Mais si on a de VRAIS dirigeants – PATRIOTES – des HOMMES et donc des ARGAZ !!! Ces mêmes puissances auront beau essayer de nous détruire en pillant toutes nos richesses qu’elles ne pourront pas le faire.
    Donc, TOUT EST QUESTION – D’HOMMES – PATRIOTES et SINCÈRES A LA TÊTE DE L’ÉTAT ALGÉRIEN !!!
    Mais si on a des VENDUS à la tête de l’État Algérien qui sont à la solde de l’étranger, je vous laisse conclure. C’est l’ÉVIDENCE même…
    QUE DIEU PROTÈGE LE PAYS DES CHOUHADA AL ABRAR !

    44
    7
      Boomerang
      14 février 2020 - 14 h 17 min

      Tout a fait, tout est dans la personne.
      Un zomme ou femme, c’est un enfant quelques decennies plutard. On recolte ce qu’on seme.
      Si vous voulez connaitre la difference entre l’algerie et n’importe quel pays dans 20 ans se trouve dans les ecoles primaires et lyce’es.
      Lisez les infos, meme les Grecs font un tour a Alger, question de vendre un semblant de reconnaissance de legitimite’ a tebboune et companie. Comme l’a fait le pote tunisien.
      Les gens algeriens qui bougent les sommes d’un compte sonatrach ou BEA vers un autre compte sont duemment autorise’es par les souverains nationaux, c.a.d. bouteflika et toute la racaille qui le suit.

      19
      6
        S.M.N.O.O.
        15 février 2020 - 1 h 33 min

        Tu as parfaitement raison Boomerang quand tu parles de l’enseignement prodigué à nos enfants. Il n’y a plus d’enseignement. Il n’y a plus d’école. Les élèves Algériens sont détruits dès leur plus jeune âge : A L’ÉCOLE !!! Avec toutes les grèves sauvages des enseignants, en complicité avec le pouvoir, ils sont entrain de DÉTRUIRE sciemment des générations et des générations d’enfants algériens et en même temps l’AVENIR DE L’ALGE2RIE TOUT ENTIÈRE…
        C’est CELA, LE VRAI COMPLOT CONTRE L’ALGÉRIE !!!
        Assassiner son FUTUR… en détruisant ses enfants et surtout l’ENSEIGNEMENT de ses enfants. Voilà l’atroce vérité mon frère.
        Ajoute à ce crime un autre crime qui va de paire avec le premier crime : LA CORRUPTION A TOUS LES ÉCHELONS DE LA SOCIÉTÉ ALGÉRIENNE !!! C’est la MORT PROGRAMMÉE DE L’ALGÉRIE…
        Mais il y a une toute petite lueur d’espoir pour SAUVER le pays SI ON FAIT CECI…..

          Ziri Warsenis
          15 février 2020 - 11 h 23 min

          @ Boomerang et S.M.N.O.O.
          Vous avez tout à fait raison, les forces de la nuit et du pillage du pays incarnées par la mafia de janissaires et autres flibustiers n’ont rien épargné depuis 58 ans. Ni l’agriculture ( destruction des terres fertiles par le bétonnage et autre produits de magouilles, destruction des vergers d’agrumes, vignobles, boisés, milieux humides, flore et faune; sachant que la seule faune tolérée est celle des rapaces destructeurs). Le programme inclut la destruction du tissus rural et du mode de production agricole traditionnel qui générait un minimum de production locale, vite remplacée par l’importation et la surfacturation (le pizzo des chouakers prédateurs) l’exode vers les villes et implicitement la rurbanisation avec tous ses problèmes. Le système de santé sinistré, aucun hôpital universitaire moderne de construit, pendant que le Nabot Léon et sa bande soignent la moindre démangeaison de troufignon au Val-de-Grâce et ailleurs et offre au petit peuple son génie créatif qu’incarne la grande ziggourat et son minaret ithyphallique de plusieurs milliards, pour célébrer le mauvais goût et grandir davantage la bigoterie et le somnifère de l’arriération. Sans compter la destruction du tissus industriel, la cession aux pingouins du hedjaz et autres masrias des pans entiers d’installations, de complexes et autres en bradant la souveraineté nationale sans aucune retenue ou scrupule, équivalant à de la pure traîtrise. Quant à l’école et au système d’enseignement, base de toute structuration et de développement des enfants d’une nation, c’est le naufrage total. L’idéologie islamiste a squatté toutes les institutions et les effets de sa doctrine de l’âge du silex a produit des résultats des plus probants. On châtie les enfants dès primaire avec les sornettes diverses des anges et du chitane, de lavage des morts et j’en passe, les filles non foulardées sont ciblées et violentées, avec un machisme exacerbé, la barbichette est devenue symbole de distinction et le qamiss bédouin un trait d’élégance sans contest. Puis, à côté d’un système universitaire dysfonctionnel, où la recherche scientifique est portée disparue, heureusement il y a les instituts des Sciences Islamiques, s’il vous plaît, qui sauvent la mise en formant une élite scientifique de premier ordre, courtisée par de grandes institutions comme Oxford, M.I.T., Berkeley, Stanford, Columbia etc. Il y a de quoi être fier, non ? Puisque chaque années nos Instituts de Sciences Islamiques soumettent des brevets de recherches et publient des résultats éloquents de découvertes et de prospectives dans plusieurs domaines scientifiques incluant le développement durable et la problématique des énergies propres et renouvelables, dont le pays, grâce à leur travail, se classe parmi les leaders mondiaux du domaine. N’est-ce pas merveilleux ?

    Sprinkler
    14 février 2020 - 12 h 06 min

    Chassez le naturel…il revient au galop ! Que serait la réponse  » évasive  » de l’ambassadeur européen si cette  » demande  » de restitution venait de TRUMP…

    37
    11
    Anonyme
    14 février 2020 - 11 h 17 min

    DANS CES DOSSIERS.L ERAT ALGERIEN DOIT ETRE COMME UN PITT BULL MORDRE .NE RIEN LACHER ALLEZ JUSQU’AU BOUT AVEC TOUTE LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES.POUR DÉNONCER HAUT ET FORT LE PILLAGE DE L ALGÉRIE AVEC LA COMPLICITÉ DES CERTAINS ÉTAT EUROPÉEN.

    28
    12
    La Prune
    14 février 2020 - 11 h 07 min

    La famille Rothschild va faire courir l’Algérie un bout de temps puis lui donner une miette de temps en temps jusqu’à oubli.
    Quand à ceux qui croient acheter de l’immobilier à l’étranger, ils vont les noyer dans des taxes et impôts de façon à les saisir et par la vente aux enchères pour une bouchée de pain, ils vont récupérer leurs biens.

    17
    8
    Selecto
    14 février 2020 - 10 h 58 min

    C’était grâce au hold up commis en 1830 sur le trésor d’Alger que la sidérurgie française a été financée, sans oublier les 20 millions de pièces d’or transportées dans cinq navires vers Marseille.

    53
    53
      Anonyme
      14 février 2020 - 15 h 55 min

      L’histoire de cet argent on la connaît, mais dire que la sidérurgie française a été faite grace à cet argent, vous êtes le seul à l’avoir dit

      40
      36
        Selecto
        14 février 2020 - 20 h 49 min

        Je maintiens mes dires mais ne me demandes pas les références car je ne suis le documentaliste de personne même si j’ai un diplôme dans le traitement électronique de l’information d’une université européenne.

        6
        9
    Anonyme
    14 février 2020 - 10 h 05 min

    Ici en Europe, quand vous faites un depot à terme ou d´épargne d´une valeur supérieure à 10 000€ vous devez déclarer d´où vous vient cette argent et si vous ou un de vos proches a un lien avec un gouvernement.
    Dans l´affirmative, on vous refuse le dépot
    Si vous faites une fausse déclaration, votre argent est saisi.
    Et d´ailleurs vous ne pouvez déposer de l´argent dans une banque, que si vous avez une adresse dans le pays où se trouve cette banque.

    18
    6
      chaoui40
      14 février 2020 - 14 h 02 min

      Et la Suisse et son secret bancaire ? Et les banques de Monaco, de Luxembourg et leurs dépôts à terme ? Et les actions ou obligations que vous pouvez faire acheter auprès des banques commerciales algériennes à partir d’Algérie ?

      4
      7
    Vangelis
    14 février 2020 - 10 h 04 min

    Les personnes dignes de confiance et surtout patriotes parmi les autorités algériennes doivent actionner la justice immédiatement et celles dans chaque pays où ces importantes sommes, bien et valeurs sont logés frauduleusement.

    Il va de soi que l’ONU doit aussi être interpellée afin qu’elle incite ces pays receleurs de restituer les biens mal acquis et cessent de jouer aux vierges effarouchées.

    L’Algérie doit montrer qu’elle ne se laissera plus faire dans quelque domaine que ce soit.

    17
    12
    Anonyme
    14 février 2020 - 8 h 47 min

    Il ne faut compter sur les autres pour faire le ménage. On va nettoyer la maison Algérie sans eux!!

    35
    14
    Brahms
    14 février 2020 - 8 h 47 min

    En Algérie, vous n’avez pas de déclaration fiscale de revenus, vous n’avez pas de fichier bancaire permettant de contrôler les sommes d’argent qui y sont déposées, vous n’avez pas de contrôle sur la valeur d’une villa cossue par le notaire ou le cadastre des impôts qui doivent vérifier l’origine des fonds. Vous imaginez faire un chèque de 150 milliards de dinars chez le notaire, cela aurait dû alerter les autorités sur l’origine des fonds, c’est évident, cela saute aux yeux, le notaire ou les cadastre des impôts sont donc fautifs à la base.
    Mr Bouchouareb Abdeslam avait donc une villa à 150 milliards de dinars à Chéraga alors qu’il touchait un salaire de 300 à 400 000 dinars par mois. Donc comment pouvait – il se payer cette villa avec son salaire ? La Brigade financière aurait donc dû se bouger en amont pour l’alpaguer et le traduire en justice avec mandat de dépôt mais comme rien n’a été fait, le margoulin Abdeslam a continué se croyant intouchable et à fait un trou plus grand dans le fromage embarquant des dizaines de millions d’euros pour au final se sauver au Liban pays des magouilleurs financiers. Le règne Bouteflika était un cadeau empoisonné, un champignon venimeux qui a cassé l’Etat algérien mangeant l’argent de la veuve et de l’orphelin sans aucun souci.

    44
    14
      Anonyme
      14 février 2020 - 12 h 31 min

      les peuples ont les gouvernants qu’ils méritent, moins ils sont représentés plus ils se font arnaquer par la classe dirigeante.

      20
      59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.