Ces «démocrates» qui s’affichent avec le FIS veulent-ils instaurer la charia ?

démocrates Benhadj
Des manifestants brandissent le portrait de l'ex-chef du FIS. D. R.

Par Kaddour Naïmi – En Algérie, l’islamisme politique a sévi. Il a coûté dix années de tragédie et de nombreuses pertes en vies humaines. A l’occasion de l’actuel Mouvement populaire algérien, le débat revient. Oui ou non, l’islamisme politique en Algérie ? Dans cette première contribution, la situation algérienne est examinée ; dans une seconde, complémentaire, sera exposée la problématique générale dans les pays à majorité musulmane.

Des balbutiements occultes à l’affirmation publique

Au cours de l’actuel Mouvement populaire, l’islamisme politique a, au début, commencé très timidement à se manifester par quelques slogans, comme «Allah akbar !» (Dieu est grand !). Ensuite, l’exigence d’unité du mouvement l’a fait pratiquement disparaître. Il est revenu notamment avec la mort de l’ex-président égyptien Mohamed Morsi, un représentant important de l’organisation mondiale des Frères musulmans, notamment par l’hommage qui lui avait été rendu par des manifestants. Enfin, avec le temps, constatant que le Mouvement populaire ne s’auto-organisait pas pour disposer de sa structure autonome le dotant de ses authentiques représentants, l’islamisme politique s’est de plus en plus manifesté, notamment à travers l’organisation islamiste Rachad, et son représentant le plus actif sur les réseaux sociaux, Mohamed Larbi Zitout. Avec le point d’orgue que fut la rencontre de Paris où, avec stupéfaction, on a constaté la présence d’un personnage se définissant comme intellectuel universitaire démocrate : Lahouari Addi.

En outre, tout au long du Mouvement populaire, on constate l’action de la chaîne de télévision Al-Magharibia. Le propriétaire est l’un des fils d’Abassi Madani, ex-dirigeant du FIS, mais on ignore la provenance du financement de cette télévision. Ce qu’on voit, toutefois, ce sont des débats où participent des personnalités qui se définissent comme démocrates.

L’ultime fait à relever est la rencontre de quatre personnalités chez Ali Belhadj : Samir Benlarbi, Mustapha Bouchachi et Lakhdar Bouragâa. La photo de cette rencontre a suscité deux très vives réactions opposées. Les uns ont exprimé des interrogations perplexes, se résumant ainsi : comment des démocrates confirmés comme Bouchachi et Bouragâa ont-ils pu rendre visite à un ex-instigateur de l’assassinat des démocrates algériens, notamment intellectuels, journalistes, étudiants ? D’autres ont approuvé cette rencontre, avec deux types d’arguments. Les uns arguent que le passé est désormais à oublier pour ne considérer que le présent sous forme d’unité des Algériens contre le régime à éliminer ; les autres vont plus loin, en épousant la thèse des islamistes du FIS et de Rachad, sans oublier certains «intellectuels démocrates» qui affirment sans preuves convaincantes que les massacres de civils durant la décennie noire sont à imputer à l’armée. Pourtant, il suffit d’aller voir des vidéos sur internet pour constater que l’un des dirigeants de l’ex-FIS, Mourad Dhina, lui aussi membre de Rachad, justifiait ouvertement l’assassinat des journalistes.

Principe et réalité

Voici la position défendue par un courant de l’islamisme politique, avec le soutien de personnalités se déclarant démocrates : au nom des droits de l’Homme et de la démocratie, le courant de l’islamiste politique a droit de cité en Algérie et, donc, à la compétition électorale.

Essayons d’examiner ce principe, non pas en étant motivé par la passion partisane idéologique, donc par des intérêts individuels de caste, mais uniquement par la raison. Par principe, un vrai démocrate n’exclut l’expression d’aucune opinion, d’aucune forme d’association, dans la participation à la gestion d’une nation. Toutefois, ce principe est sujet à une condition fondamentale et non discutable : que cette opinion, que cette association n’emploient pas, de manière ouverte ou occulte, le fonctionnement démocratique pour parvenir au pouvoir étatique afin d’éliminer le fonctionnement démocratique d’une manière «soft» ou violente, pour établir une théocratie, laquelle ne peut être, par nature, qu’une dictature.

Il s’ensuit cette conséquence : les représentants d’un islamisme politique qui nieraient la valeur de la démocratie, pour évoquer la seule «volonté divine» comme référence, cet islamisme-là est-il admissible dans un système démocratique ? Non, car il instaurerait une dictature. Elle serait même pire que celle de militaires laïcs. En effet, ces derniers tireraient leur légitimité uniquement de leur prétention à être les «meilleurs» représentants de la nation, en s’appuyant, naturellement, sur la force armée. Tandis que les partisans d’un islamisme politique, prétendant représenter la volonté divine, tireraient leur légitimité d’une notion supérieure à celle laïque des militaires, la volonté divine. Cependant, islamistes et militaires imposeraient leur conception à partir de la violence armée.

Dès lors, dénoncer l’illégitimité d’une dictature militaire, c’est remettre en question uniquement une volonté d’êtres humains. Par contre, dans le cas d’une dictature religieuse, ce serait remettre en question la volonté de Dieu. On comprend, alors, où se trouve la dictature la plus totalitaire et, donc, la difficulté de la contester par un peuple dominé. En effet, comment faire raisonner un être humain qui s’autoproclame dépositaire de la volonté divine ?

Voilà donc le motif pour lequel un islamisme politique qui a comme référence la volonté divine et la prétention unilatérale de la représenter est incompatible avec un système démocratique, non acceptable dans le cadre d’un fonctionnement démocratique. Dans ce cas-là, ce ne sont pas les démocrates qui excluent l’islamisme politique de la règle démocratique, mais c’est lui-même qui s’en exclut. Dès lors, quel droit aurait-il d’agir dans un système démocratique, sinon pour le détruire ? Et, dans ce cas, est-il démocratique de le laisser faire ?

Considérons des exemples concrets. En Algérie, dans les années 1990, le FIS déclarait publiquement, par la voix de l’un de ses deux co-fondateurs, Ali Benhadj, que la démocratie est «kofr» (blasphème), qu’en cas de victoire électorale, le FIS éliminerait la démocratie pour établir la «charia», autrement dit, le système théocratique, donc dictatorial, dont, évidemment Ali Benhadj et ses partisans s’autoproclament les représentants indiscutables et infaillibles. On sait ce que cela signifie pour les citoyens qui seraient en désaccord : l’Afghanistan des Taliban a donné l’exemple. En Algérie, la décennie noire vit l’assassinat de journalistes, d’intellectuels, d’enseignants, d’étudiants, d’artistes parce que démocrates.

Un cas plus grave encore : en Iran, des démocrates ont soutenu l’imam Khomeiny dans sa conquête du pouvoir étatique. Une fois celui-ci et ses partisans parvenus, ils firent assassiner tous les démocrates qui avaient eu l’illusion de croire que l’idéologie de Khomeiny leur aurait permis d’exister encore dans un système théocratique.

Se pose alors une autre question : un islamisme politique démocratique est-il concevable ?

Commençons par examiner une autre religion. En Italie, notamment, un parti politique s’inspirant de la religion a existé et dirigé le pays pendant une période. Toutefois, ce parti avait pris le soin de désigner son nom de manière claire : Parti démocrate-chrétien. Et, de fait, son action a respecté le système démocratique (1).

Dans les pays musulmans, jusqu’à présent, aucun parti d’idéologie islamiste n’a considéré opportun de se nommer en prenant la précaution d’ajouter le terme «démocrate». Cela aurait donné, au moins, une garantie formelle d’acceptation du système démocratique.

Arrivons à la question : peut-il exister un islamisme politique se concevant dans le système démocratique ?

La démocratie, répétons-le, signifie considérer la volonté du peuple comme valeur suprême dans le choix d’un système social. Or, une idéologie se réclamant de l’islam considère la volonté de Dieu comme valeur suprême. Dès lors, comment cet islamisme politique peut-il considérer la volonté du peuple supérieure à celle de Dieu ? Là est la réponse qu’un islamisme politique doit donner, de manière claire et sans aucune ambiguïté, pour démontrer et convaincre qu’il peut fonctionner dans un système démocratique. En Algérie, les partis politiques d’obédience islamiste et l’association Rachad, également islamiste, incluent-ils dans leur programme les éléments fournissant la conviction que la volonté du peuple est prioritaire par rapport à la volonté divine ? N’est-ce pas là l’unique manière d’accepter la règle démocratique ?

En Algérie, toutes les personnalités, politiques ou intellectuelles, qui affirment le droit à l’existence de l’islamisme politique, davantage encore, qui fréquentent et se font prendre en photo en compagnie des représentants de l’islamisme politique, ont-elles reçu la garantie claire et sans ambiguïté, et d’abord à travers les programmes, que les représentants de cet islamisme politique considèrent la volonté du peuple prioritaire par rapport à celle de Dieu ? Autrement, de quelle garantie disposent ces personnalités démocrates pour accorder à cet islamisme politique le droit à l’existence, en ayant en vue le principe démocratique et celui des droits humains ? En considérant les faits historiques, quelle garantie ces personnalités démocrates ont-elles pour penser que, dans le cas où cet islamisme politique parviendrait au pouvoir étatique dans le cadre d’élections démocratiques, il n’agirait pas comme les Taliban en Afghanistan, comme Khomeiny en Iran et comme Ali Benhadj, co-fondateur du FIS, voulait publiquement dans ses déclarations publiques dans les années 1990 ?

Tant qu’à ces questions les personnalités se déclarant démocrates ne donnent pas des réponses claires et sans équivoque, n’est-on pas en droit de rester vigilants et de contester à ces démocrates la qualité qu’ils prétendent avoir ?

Voici une autre preuve de la nécessité de cette vigilance. En Egypte, Mohamed Morsi est, certes, parvenu au pouvoir par des élections régulières. Cependant, une fois au pouvoir, ses actes révélèrent clairement son programme : islamiser la société de manière à favoriser l’établissement d’une théocratie, donc une dictature. L’explication de ce comportement est claire : Mohamed Morsi était un éminent représentant de l’organisation des Frères musulmans. La connaissance des écrits et programmes de cette organisation montrent clairement leur stratégie : pratiquer l’entrisme dans les institutions étatiques, en profitant du principe démocratique, dans le but de conquérir le pouvoir étatique pour établir une théocratie.

Deux exemples. En Egypte, ce processus a été stoppé par l’armée. Les pro-Morsi déclarent que le coup d’Etat fut une action unilatérale des militaires. C’est occulter les manifestations monstres populaires qui, durant le règne de Morsi, dénonçaient déjà ses actions visant à transformer l’Egypte en un Etat théocratique. Le second exemple est en cours actuellement en Tunisie, sous forme de pénétration de l’islamisme politique dans le Parlement, par l’intermédiaire d’élections démocratiques régulières.

Problème fondamental

Certes, le peuple algérien a besoin de l’union la plus large de toutes les bonnes volontés, quelles que soient leurs idéologies, pour construire un système social libre, égalitaire et solidaire. Mais la condition n’est-elle pas que la volonté du peuple soit la volonté suprême ? Comment y parvenir si l’on ne sépare pas le domaine politico-social de celui de la conviction religieuse individuelle ? Comme individu, on a le droit légitime de considérer la suprématie de la volonté divine et d’y conformer le comportement personnel. Mais, dans le domaine politico-social, la suprématie de la volonté doit appartenir au peuple ; autrement, on n’est plus dans une démocratie mais dans une dictature théocratique.

En Algérie, il faut que des personnes comme Lahouari Addi, s’ils sont réellement des démocrates, cessent de répéter l’accusation de Larbi Zitout et de Rachad selon laquelle toute critique de l’islamisme politique émanerait d’«agents du DRS» et cessent d’accuser l’armée des crimes de la décennie noire et de disculper les islamistes en affirmant qu’ils étaient infiltrés par le DRS. En effet, en quoi une infiltration par l’adversaire élimine-t-elle la responsabilité des infiltrés ? Et, par exemple, en quoi les déclarations d’un Mourad Dhina ou d’un Ali Benhadj, clairement anti-démocratiques, s’expliqueraient par l’infiltration du DRS ? Si ces mêmes politiciens ou intellectuels démocrates ont le droit (et le devoir) d’émettre des critiques sur le comportement de l’armée durant la décennie noire, n’ont-ils pas, aussi, le devoir éthique d’être objectifs en évoquant le comportement des islamistes dans la tragédie ? Autrement, n’est-on pas dans la vile propagande partisane d’imposteurs manipulateurs qui prétendent combattre une dictature militaire mais qui, en réalité, défendent une dictature théocratique ?

Ces personnes doivent avouer publiquement soit qu’ils ignorent, soit qu’ils occultent ce que d’aucuns peuvent constater facilement sur des documents et des vidéos sur internet – dans le premier cas, ils n’ont aucune crédibilité en tant qu’intellectuels universitaires ou politiciens démocrates, dans le second, ils ne seraient gure plus que des imposteurs manipulateurs – : Larbi Zitout et son organisation Rachad font partie de Mou’tamar Al-Oumma, le Congrès de la communauté, sous-entendu islamique. Cette organisation fait partie des Frères Musulmans. Le président de Turquie Recep Tayyip Erdogan en est membre. Ce dernier soutient militairement les organisations terroristes qui opèrent en Syrie et dont certains, vaincues par l’armée syrienne, ont été déplacées à bord d’avions appartenant à l’armée turque, en Libye, menaçant ainsi l’Algérie ouvertement en s’adressant à leurs partisans dans le pays – les vidéos sur internet font foi).

Ces démocrates, politiciens ou intellectuels universitaires qui fréquentent Larbi Zitout, qui se présentent avec lui à la rencontre de Paris, qui osent faire avec lui le signe de la victoire, qui se prennent en photo chez Ali Belhadj, n’ont-ils pas le devoir de démontrer au peuple, qu’ils déclarent défendre, que l’organisation des Frères musulmans, dans ses écrits et ses programmes, vise dans tous les pays à majorité musulmane la conquête du pouvoir étatique par l’entrisme dans les institutions étatiques, sous prétexte de combattre la dictature militaire, mais, en réalité, afin d’établir la charia, autrement dit la dictature théocratique ? Si telle est la réalité, quel est leur but en s’alliant avec des personnalités de ce même islamisme politique liberticide ? Le principe démocratique ne les oblige-t-il pas à dire au peuple la vérité, toute la vérité et rien que la vérité ?

Le problème fondamental n’est pas d’être pour ou contre l’islamisme politique, mais que ce dernier fournisse les preuves concrètes et convaincantes qu’il n’utilisera pas la démocratie pour l’éliminer. La seule manière de convaincre n’est-elle pas dans le fait que le programme et les déclarations publiques de l’islamisme politique doivent affirmer, clairement et sans équivoque, la priorité de la volonté du peuple sur toute autre volonté, quelle qu’elle soit ?

La question s’adresse, d’abord, aux représentants de ce courant politique, s’ils veulent avoir le droit d’exister dans un cadre démocratique. La question s’adresse, ensuite, aux démocrates – s’ils le sont réellement – qui les légitime en leur donnant une crédibilité démocratique. Ces démocrates n’ont-ils pas le devoir de fournir au peuple, dont ils se réclament les défenseurs, une garantie convaincante, à savoir que leur soutien aux représentants de l’islamisme politique n’est pas un opportunisme illusoire dans lequel ils entraînent le peuple dans une future dictature théocratique ?

K. N.

[email protected]

(1) Nous n’entrerons pas dans les détails, notamment certains liens avec la mafia locale, durant les compétitions électorales.

Comment (73)

    mahboul
    29 février 2020 - 11 h 41 min

    ils ne dont demicrate que parce qu il s servent les interets de la rive gauche. en fait c edt des opportunistes.

    Mounir Sari
    27 février 2020 - 6 h 55 min

    @Vroum: Tu commences royalement à me taper sur les nerfs.Tu me fatigues et tu me saoules chef des mouches électroniques avec ton charabia.Tes neurones sont tellement perturbées que tu n’as pas tes frites dans le même sachet!!!!

    10
    9
    Vroum Vroum 😤..
    27 février 2020 - 0 h 58 min

    Oh Mounir Sari , toi un Démocrate !..comme Bouchachi et Karim Tabou Rachad et Al Maghribya [email protected] t’es pas islamiste et tu te dis Démocrate , alors explique pourquoi tu soutiens Tabou ??..Moi j’ai jamais vu un vrais Démocrate soutenir un Karim Tabou chez les Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes de Rachad et Al Maghribya , chez Mourad Dhina ex FIS qui a lors d’un intetview face caméra, dit son soutient aux Islamistes Terrorisme qui on assassiné les Journalistes et Intellectuel à Alger début Decenie Noire Fis Ais Armée Islamique !!.. La vidéo est toujours disponible y’a Mounir Sari , et toi tu batailles pour soutenir Karim Tabou qui dans les Locaux de Rachad font le V de la victoire ensemble Karim Tabou et Mourad Dhina ex FIS !!.. Tu soutient Bouchachi et Autres « Figurine emblématique du Hirak  » partis chez Ali Belhadj qui a dit publiquement être contre le Vote et Élections et Démocratie car c’est Haram !!… Comment toi le Démocrate tu t’associes aux Sectaires Salafistes Wahabites Fis Ali Belhadj et tu t’associes aux Berbèristes séparatistes MAK sectaire ???. Explique toi Mounir Sari !!.. Au sujet de débattre, de quoi tu as peur , car je vais te couler , ..je t’attends , choisi un sujet , Géopolitique et Géostratégie , Wahabisme , OTAN Sionisme , Islamistes /Otan , l’argent et Politique , Les Mouvements sociaux ou Populaires et manipulation , Mouvements de Foules , Sociologie… choisi un sujet que tu veux !.. On verra qui est la Mouche Électronique !!.. le Manipulateur !! ..j’ai vite compris ton jeu sournois , jusqu’à Chant des Cygnes qui â la fin a fini par se devoiller gauchement , au point d’apoeler les Algériens à prendre les Armes , pour une guerre civile !!… Ce fou a appeler en écrivant sur son Post ..Aux Armes Algeriens ..!!!? . Ce Chant des Cygnes qui t’appelle « Frère  » Mon Frere « … ???… qu’en dis-tu Mounir Sari ?.. Chant des Cignes t’a trahis ??.. c’est grave d’appeler les Algériens à prendre les Armes !!.

    1
    15
      Vrou: vis sans fin dans le cerceau panislamiste
      27 février 2020 - 12 h 19 min

      Les berbèristes refusent l’arabisation qu’elle vienne du baath fln criminel ou de ses mercenaires islamistes. Le MAK disparaitrait le jour où votre colonialisme halal finirait.

      4
      7
    Chaoui Ou Zien
    26 février 2020 - 20 h 42 min

    Qui des gens de ma generation peut oublier les annees noires traversees par l’Algerie? Qui peut oublier October 1988 quand un cri du coeur de la population a ete detourne par les elements du FIS pour en faire une plateforme qui a mene vers la sinistre decenie qu’on connait tous. Ce mouvement d’Octobre, s’il n’avait pas ete detourne de ses vraies intentions par des fondamentalistes opportunists toujours aux aguets, aurait pu instaurer la democracie en Algerie vers la fin des annees 80 ou au plus tard au debut des annees 90. L’Algerie n’aurait jamais connu l’ere Bouteflika et les $1000 milliards qu’elle aurait engrange sous une veritable democracie auraient servi a sortir le pays du sous development a tout jamais au lieu de remplir les poches de certains qui n’ont d’algeriens que la nationalite et des multinationals affamees par la crise financiere de 2008. Ces dernieres se sont retappees une belle sante sur notre dos grace au clan d’oujda. Va t-on encore commettre la meme erreur avec des gens qui n’ont rien de nationalistes et dont la seule intentions et de transformer notre pays en un pays de plus dans un un grand califat? Sommes nous sorti d’un colonialisme abject pour nous fourrer dans une situation ou on perdra toutes nos specifites d’algeriens; specificites enfantees par des milliers d’annees d’histoire. Allons nous nous jeter de la poile a frire dans le feu? Ces gens la ont perdu tout notre capital confiance apres les atrocities commises dans les annees 90, pourquoi devrions nous leur faire confiance aujoudhui sachant que leur plateforme politique n’a pas change d’un seul iota. Avant que certains ne se jettent sur moi me qualifiant de kafar, je leur dit que je me sens plus musulman qu’eux. Je suis un musulman de rite malekite comme nos ancetres l’etaient et qui pratique sa religion tranquillement et pas d’une maniere tapageuse a des milliers de kilometres de l’Algerien dans un pays qui est devenu plus recemment tres hostile a l’islam a cause des actions peu musulmanes de certains. Je fais mes prieres chaque jour mais sans condamner ou juger ceux qui n’en font pas. J’avoue qu’a cause de mon travail, j’arrive aussi a les cumuler durant la journee. Il m’arrive aussi de rompre le jeun pendant le ramadahan 2 a 3 heures plus tard (un grand merci pour les power bars) sans demander un traitement de faveur de personne malgre les offres sinceres et respectueuses. Encore une fois, ces gens la ne doivent pas etre acceptes dans nos manifestations pacifiques et on devrait consider meme les en chasser comme il a ete fait a Bouguerra a Paris. Ces gens ne nous aiderons pas a aller de l’avant. Au grand contraire, avec eux on fera de grands pas vers l’arriere comme si on n’en a pas fait assez sous les bouteflika.

    16
    9
    Vérité
    26 février 2020 - 19 h 40 min

    Comment peut-on faire confiance à des personnes qui prêchent la parole du Dieu tout puissant, juste pour égorgés son propre voisin, ou son frère, où sont-ils les Émirs répenter, et les grosses sommes d’argent offertes par Bouteflika, l’argent n’a pas d’odeurs ni de religion, quelqu’un peut me citer le nom d’un dirigeant du parti FIS qui est honnête, qu’il est loyale, qu’il n’est pas criminel, qui n’est pas un corrompu, un opportuniste, un traître, un Caméléon, vous voulez des noms des députés et sénateurs qui étaient des grands orateurs du parti FIS le jour où lendemain ils sont devenus des Moudjahid et Flntistes, la religion de ces lâches c’est l’argent et les affaires louches

    17
    9
      RAHMOUN Thaninna
      26 février 2020 - 23 h 15 min

      Essalem alaîkoum,
      Suite à ce qui s’est passé durant la décennie noire, en Algérie, je peux comprendre la peur, la méfiance et même le rejet que peut susciter cette période et ses acteurs; mais cela ne doit pas nous éloigner D’ALLAH (GLOIRE à LUI) et DE SON MESSAGE : L’ISLAM.
      Notre Exemple à suivre, c’est Le Messager Mohamed (Prière et Paix sur Lui) et pas ceux et celles qui donnent une mauvaise image DE L’ISLAM. Chaque Musulman(e) est responsable de son comportement. L’ISLAM n’ EST pas RESPONSABLE du mauvais comportement de certains (es) Musulmans(es).
      Nous devons tous et toutes nous repentir envers ALLAH (GLOIRE à LUI) puis corriger nos erreurs et nos fautes et ce, avant qu’il ne soit trop tard; il y va du salut de chacun (e) d’entre nous.
      Essalem alaîkoum,
      RAHMOUN Thaninna.

      2
      20
        Anonyme
        27 février 2020 - 12 h 21 min

        Ton allah ne me regarde pas, je suis laic Amazigh et ma culture Kabyle n’a pas besoin d’islam pour avoir une éthique. Rebouffe ta soupe fade

        11
        10
          ZORO
          27 février 2020 - 17 h 18 min

          Si tu es amazigh(homme libre) aujourd hui c est grace au drapeau national celui des chouhaddas. que vouz avez honteusement troqué contre la fourchette de benette seulemenf quelques annees apres que la France ait cessé ses massacres en Algerie,sans meme donner le temps au sang de nos martyrs aux larmes des veuves des orphelins et orphelines de secher.
          SigneZORO. ..Z….

          RAHMOUN Thaninna
          27 février 2020 - 19 h 04 min

          Message adressé au Lâche « anonyme »(27 février 2020 12h21min) :
          Il est vrai qu’ ALLAH (GLOIRE à LUI) ne REGARDE pas les individus satanistes comme vous.
          Nulle éthique en dehors DE L’ISLAM.
          La Kabylie a donné et continue à donner d’Illustres Musulmans et Musulmanes.
          Vous prétendez être « laïc », qu’est-ce que cela signifie pour vous?
          Vous prétendez être amazigh et kabyle;mensonge; votre lâcheté (« anonyme ») et votre vulgaire langage, indiquent que vous n’êtes ni amazigh ni kabyle.
          RAHMOUN Thaninna.

          1
          9
    Algérien ou nass
    26 février 2020 - 19 h 18 min

    Il y’a un ennemi commun c’est le système. Il y’a un ennemi commun c’est le pouvoir des marsiens de 1962 et des barbouzes des frontières qui ont conduit l’Algérie vers l’Abime. en 1956 Abane à unifié toutes les tendances politiques du moment il n’a exclu personne. En 2020 on reprends le même procédé et on réunifie toute l’opposition contre le système. Aujourd’hui il n’ya pas d’islamistes il n’ya pas de démocrates il y’a tout un peuple uni contre le système, contre la Dictature et contre le complexe militaro policier qui gouverne ce pays. point à la ligne.

    8
    18
    Alfa
    26 février 2020 - 19 h 06 min

    Il fallait ajouter à cet obscur personnage le slogan/écriteau suivant: « L’HOMME PAR QUI LE MALHEUR ARRIVE » avec à ses coté, les lugubres visages de son entourage, ces tapettes à mouches qu’il a laissé derrière lui en s’enfuyant chez les chameliers d’orient qui l’ont accueilli à bras ouverts pour avoir détruit les mentalités des Algériens et pour service rendu et tant qu’on y est pourquoi qu’on n’enquête pas sur ses fils qui sont devenu du jour au lendemain des business men, en Allemagne, avec l’argent volé. Les nostalgiques du mal ne dorment pas contrairement aux naïfs qu’on est en se laissant berner par des discours de sourds. Il serait le 1er à visiter l’ENFER par ses discours fallacieux et mensongers. Il est à 7 pieds sous terre en train de ressasser les mensonges qu’il avait distillé de son vivant tout au long de son parcours entaché et semé de sang d’innocentes personnes pris dans le sillage de sa machiavélique imagination.

    11
    9
    Anonyme
    26 février 2020 - 18 h 46 min

    Essalem alaîkoum,
    ALLAH AKBAR SIGNIFIE: ALLAH EST LE PLUS GRAND.(Il faut corriger votre traduction au début de votre article).
    L’ISLAM EST LA LUMIERE des univers.
    L’Algérie est Musulmane pour l’éternité in cha ALLAH (GLOIRE à LUI).
    La démocratie est contraire à L’ISLAM, elle n’a donc pas sa place en Algérie.La démocratie est une des nombreuses formes de satanisme.
    LA VERITE C’EST LE MONOTHEISME.
    L’ISLAM EST LE DERNIER MESSAGE DU MONOTHEISME avant LE JOUR DU JUGEMENT DERNIER.
    Le satanisme consiste à tromper les gens ,à entretenir la confusion dans les esprits et à répandre le mal, la pauvreté et la décadence avec une fin en enfer.
    Dans LE GLORIEUX CORAN, ALLAH (GLOIRE à LUI) nous DEMANDE de considérer satan le lapidé comme notre ENNEMI N°1.
    SEUL ALLAH (GLOIRE à LUI) EST LE SAUVEUR mais IL (GLOIRE à LUI) ne SAUVE que ceux et celles qui veulent être sauvés(ées) c’est-à-dire les Musulmans et les Musulmanes Dignes de ce nom.
    Essalem alaîkoum,
    RAHMOUN Thaninna.

    16
    51
      karim
      26 février 2020 - 20 h 19 min

      l,islam politique est une invention du pouvoir.

      9
      12
        Anonyme
        27 février 2020 - 12 h 22 min

        L’islam tout court est une regression pour noyer le peuple Amazigh.

        6
        9
          RAHMOUN Thaninna
          27 février 2020 - 19 h 12 min

          Message adressé au LÂCHE « anonyme » du 27 février 2020- 12h22min :
          LA REGRESSION C’EST VOTRE (personnellement)SATANISME qui vous mènera en Enfer,sans nul doute.
          RAHMOUN Thaninna.

      Moskosdz
      26 février 2020 - 21 h 41 min

      Anonyme 18 h 46 min//Justement,les sataniques utilisent l’islam pour mieux tromper les gens.

      14
      13
      Abdel
      26 février 2020 - 22 h 22 min

      @ Anonyme
      26 février 2020 – 18 h 46 min
      Merci de nous avoir éclairé cher ami, mais on ne veut pas de votre paradis pourri !!!
      La religion ne s’étale pas comme de la confiture.

      20
      32
        RAHMOUN Thaninna
        26 février 2020 - 22 h 54 min

        ///
        Vous assumerez chacune de vos paroles devant ALLAH (GLOIRE à Lui), il n’y a pas d’impunité avec ALLAH(GLOIRE à LUI); cela vous apprendra à réfléchir avant de parler.
        Avez-vous une éducation?Je constate que NON!
        Connaissez-vous les règles d’un dialogue?Je constate que NON! Par contre,je constate que vous étalez votre Bêtise comme de la confiture.
        RAHMOUN Thaninna

        1
        20
      Un lecteur lambda
      26 février 2020 - 23 h 52 min

      Cessez vos inepties, ouvrez les yeux, grandissez un peu !
      Comment voulez-vous construire une société moderne avec ce genre de propos ?

      9
      7
        Anonyme
        27 février 2020 - 7 h 26 min

        Et toi tu es déjà grand? Et puis quoi encore.

        2
        8
      Anonyme
      27 février 2020 - 13 h 36 min

      Est ce que vous êtes en train de … des gens?
      Car là on sent que vous provoquez?
      Personne n a dit que Allah n était pas grand, pour ceux qui croient bien sûr !!!
      Gardez le bien dans votre cœur et laissez les autres tranquilles…
      On n est pas sur El Ennahar !!!

      3
      1
    Azul
    26 février 2020 - 17 h 34 min

    Je ne connais rien de plus servile, de plus méprisable, de plus lâche, de plus borné qu’un terroriste.

    28
    4
    Mounir Sari
    26 février 2020 - 17 h 31 min

    @Vroum: Je n’ai absolument rien à débattre avec une mouche électronique que tu es.Je suis ici pour commenter les articles publiés par AP et commenter la situation politique de mon pays.Je suis pour un état démocratique civil, non islamiste, tu es pour une dictature militaire.Nos avis divergent sur tous les plans.Je suis le jour et tu es la nuit!!!!

    43
    12
    Azul
    26 février 2020 - 17 h 15 min

    “Chacun de nous sent un jour le besoin d’exorciser ses démons, ceux qu’ils connaît et surtout ceux qu’il ignore et qui le poussent vers des ravins qu’il ne voit pas.”

    13
    3
    Asyar
    26 février 2020 - 16 h 42 min


    La religion n’est pas une politique.

    7
    12
    Vroum Vroum 😤..
    26 février 2020 - 16 h 14 min

    Ça fait plaisir que tu reviennes à la raison Mounir Sari enfin tu reconnais que Ali Belhadj en appelant au Djihad contre ces Propres frères Et soeurs et ANP en 1992 est responsable avec les Terroristes Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes du Faux Djihad des 200 000 milles mort . . Ce qui n’enlève rien à la forfaiture Trahison de Karim Tabou chez Rachad ex Fis Basée en Suisse et ensemble font le V de la victoire au côté de Mourad Dhina . .Sache que Ali Belhadj est tres proche de Rachad de Dhina et Almaghribya de Zitout , la ou ton Karim Tabou a été faire son V de la victoire au côté de Mourad Dhina ex FIS !!.. Allez encore un petit effort Mounir Sari , .. lâche toi un peu …

    9
    45
    Brahms
    26 février 2020 - 16 h 05 min

    Allez faire un tour à benthalal banlieue d’Alger où des familles gardent des séquelles à vie. Ce Abassi Madani n’a jamais déclaré ses revenus en Algérie, n’a jamais payé un centime d’impôt, un vrai légume, un incompétent, un 2 de tensions qui se cachait derrière sa barbe et sa chemise de nuit. Un gros feignant avec un poil dans la main qui n’a d’ailleurs jamais travaillé de sa vie si ce n’est à tourner dans des mosquées pour manipuler les foules. Ensuite, il s’est sauvé vers ses basses arrières en Europe, direction Belgique (Molenbeck), Paris puis vers le Qatar avec l’autre zozo de Rabah Kébir qui se prenait pour un prophète. Tous ces individus ont en réalité, ternis l’image de l’Algérie à l’étranger, balayez tout le crédit que l’on avait avec Houari Boumédiène, ils ont aussi salis les émigrés qui étaient encrés dans la société française depuis + de 50 ans avec leurs comportements déplorables (détournement d’avion, bombe dans le métro etc…) de sorte que les européens avaient une grande méfiance, nous mettant tous dans le même sac. Allez donc en Arabie Saoudite et faîtes y votre Etat islamique, en demandant la nationalité saoudienne. Seulement, les saoudiens ne veulent pas d’eux, ils veulent juste le cash sonnant et trébuchant.

    17
    13
    Un lecteur lambda
    26 février 2020 - 15 h 44 min

    Le courant politique d’obédience islamiste dans sa globalité doit faire son « aggiornamento ». Autrement dit, il doit se moderniser au sens démocratique du terme, s’ouvrir au monde et abandonner ses positions exclusivistes et notamment sa culture hégémonique. Prétendre à l’universalité passe par une révolution des idées, il suppose de la part de ce courant le respect de l’altérité, l’acceptation de la coexistence des cultures et des croyances. C’est un combat essentiel et vital à la fois pour ce courant mais aussi pour la société dans son ensemble. L’espace politique ne serait plus un « champ de bataille », une guerre de position mais un lieu d’échange et de confrontation pacifique des idées… Le citoyen vivrait dans une société en laquelle il s’identifie, une société porteuse de valeurs où il se sentirait libre de ses choix, une société à laquelle il aurait contribué de façon citoyenne et responsable.

    12
    14
    Mounir Sari
    26 février 2020 - 15 h 21 min

    @Vroum: Tu n’es pas gêné de mettre sur le même pied d’égalité un grand démocrate en l’occurrence Karim Tabbou qui grâce à lui tu t’exprimes en toute liberté tout en se cachant sous un pseudo derrière ton écran et Ali belhadj qui a les mains tachées de sang et qui est la cause de 250.000 morts????

    42
    19
    Felfel Har
    26 février 2020 - 15 h 12 min

    Les résidus du FIS, comme ceux (en Algérie) qui les courtisent et ceux qui les télécommandent à partir du Moyen-Orient, perdent leur temps. Leur trajectoire est fondamentalement opposée à celle du Hirak; ils veulent retourner dans l’obscurité et l’obscurantisme alors que la majorité du peuple veut marcher vers le progrès, vers la lumière. Même avec l’aide de nombreux pays comploteurs et du gouvernerment de Bouteflika l’imposteur, ils ont lamentablement échoué dans leur tentative de nous faire tomber dans l’escarcelle des wahabites, des salafistes ou des FM.
    Leur tentative de revenir au devant de la scène sera un flop. Ils ne représentent qu’un groupuscule d’aventuriers qui se servent de la religion pour semer la zizanie. Dommage que Bouregââ, sans doute manipulé par Bouchachi (un supplétif de la France) ait opté de passer de l’autre côté de notre histoire récente. No pasaran! Ils ne passeront pas!

    19
    11
      Elephant Man
      26 février 2020 - 19 h 58 min

      @Fefel Har
      Le pays est le premier à avoir combattu vaillamment avec son ANP et son peuple la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire.

      6
      54
    58 ANS
    26 février 2020 - 15 h 10 min

    UNE PETITE REMARQUE SI VOUS PERMETTEZ ,CEUX QUI S AFFICHENT OU EN UN LIEN UN ACCORT UN CONTACTE UNE RELATION AVEC LES BARBUS NE PEUVENT EN AUCUN CAS ETRE DÉMOCRATIQUE C EST QUASIMENT IMPOSSIBLE

    14
    10
    Argentroi
    26 février 2020 - 15 h 10 min

    Mais de quelle Chariâa on parle ! Celle de Dieu ou celle des hommes ? De la Chariâa d’avant les Moâatazilites ? De la Chariâa d’avant la compilation des hadiths ? De la Chariâa des chiîtes qui ne reconnaissent pas la fiabilité de la majorité des hadiths ? De la Chariâa des frères musulmans ou de celles de celle des salafistes qui sont prêts à s’entre-tuer comme l’on fait les ottomans et les tribus arabes de l’actuelle Arabie saoudite au siècle dernier ?
    C’est une infinité de questions auxquelles l’élite de l’islamisme politique ne poudra répondre que par des moyens violents tels le terrorisme ou la subversion en fomentant des guerres civiles comme en Syrie, en Irak, au Yemen, en Afghanistan, au Nigéria, au Sahel, dernièrement eu Mozambique et demain sur la lune ! Mais cette réponse sera vaine en ce 21 ième siècle où l’initiative est à d’autres !
    Les idéologues islamistes, en voulant que l’islamisme prenne l’initiative en recourant au terrorisme, se sont heurtés à la réaction des autres et des pouvoirs nationaux. A l’usure, Ils sont arrivés même à sceller une alliance avec une frange de l’establishment américain (Hillary Clinton) et les suivistes européens pour lancer l’offensive dite du printemps arabe mais c’est avec fracas que le trumpisme est venu mettre un terme à ces deux rêves, celui de Hillary et celui des frères musulmans, au grand soulagement des pouvoirs nationaux.
    Quelle sera la prochaine initiative de l’internationale islamiste ? Gagner le pouvoir en s’alliant à d’autres forces non islamistes au sein des sociétés musulmanes en favorisant leur émergence comme semble le faire Ali Belhadj en recevant les Bouchachi, Bouregaa, Belarbi et peut-être demain Tabou ?

    6
    10
      Abdel
      26 février 2020 - 22 h 42 min

      @ Argentroi
      26 février 2020 – 15 h 10 min
      A mon avis, c’est de la pure manipulation cher ami, personnellement, je ne crois pas, à moins que ces démocrates fassent des déclarations publiques qu’ils ont bien rendu visite à ce monstre, si c’est le cas, ils perdent toutes crédibilités, non, c’est encore pour casser le hirak qu’ils se lancent dans l’intox.
      ali le pourrie ne représente rien, mise à part ses clébards soumis qu’ils le prennent encore pour le messie, dans quel intérêt voulez vous qu’ils aillent le voir, c’est un boulet à traîner qui vit en suçant le sang des autres, même les balles des armes l’évitent.
      Toute est manipulable, les humains les écrits, les textes et le photos, nous vivons dans le virtuel.

      4
      7
        Argentroi
        27 février 2020 - 9 h 06 min

        @ Abdel du 26 février 2020 – 22 h 42 min
        Ces trois-là ne sont pas les premiers à s’acoquiner avec ce sanguinaire ! Ils sont usés, ils manquent de perspicacité politique et croient que le terrorisme n’existe pas et qu’il n’est qu’une vue de l’esprit seulement. Sont-ils allés chez Ali Belhadj pour lui demander de faire taire les slogans islamistes au sein du Hirak car, ces derniers, sont perçus comme de véritables repoussoirs pour le commun des algériens et donc c’est la fin du Hirak incolore, inodore et rassembleur si les résidus du FIS veulent un remake d’après octobre 1988 en voulant prendre coûte que coûte prendre la tête du mouvement ?
        Il apparaît ainsi que la décantation au sein du Hirak est entrain de faire son bout de chemin et peut-être qu’on aura deux Hirak, l’un se manifestant le vendredi et un autre le samedi ou le mardi.

        2
        6
    Bouma
    26 février 2020 - 14 h 48 min

    C’est comme ça quand on met la poussière sous le tapis….

    En allant à contre-sens de certains de nos compatriotes qui prétendent que l’islamisme est l’oeuvre des bédouins d’Arabie; je voudrai leur rappeler quelques faits historiques qui démontrent le contraire:
    1) Le Wahabisme est certes né dans l’Arabie Yahoudite à l’époque de l’empire Ottoman, Mohamed Ibn Abdelwahab était un illuminé gavé des élucubrations d’Ibn Taymya. Les British qui travaillaient à l’affaiblissement de cet obstacle (DAWLA OTHMANIA), avaient mobilisé Ibn Séoud à qui ils avaient promis un royaume (l’actuelle arabie maudite), la gestion des 2 cités de l’islam (la Mecque et Médine) en contre-partie ils (les bédouins) devaient mener l’insurrection contre la présence Ottomane: c’est le début de l’alliance de impérialiste British qui, par l’odeur du pétrole étaient alléchés et les porteurs de zéros sur la tête. Cette alliance British et Al Saoud sera caduque après la fin de la 2ème guerre mondiale, Les Anglais en sortirent affaiblis; les US vont la continuer à la place des British et l’accord fut scellé sur le croiseur Quincy. En contre-partie de la protection US, les bédouins offrent le pétrole, fortifient le $ en faisant de cette monnaie le moyen de paiement unique contre l’or noir. Dans le cadre de la guerre froide, les US vont utiliser les Yahoudiens d’Arabie comme allié inestimable contre les pays de l’est, tout y passe de la propagande anti-soviétique à la mobilisation des fous de dieu dans des guerres où ni l’islam ni les musulmans n’étaient concernés: en Afghanistan d’abord avec l’épopée de Abdellah Azzam le palestinien qui criait : la libération de la Palestine passe par la libération du sol Afghan!!!!!! Ensuite les fous de dieu ne chômèrent plus, ils y étaient en Bosnie dans une guerre impérialiste contre la Yougoslavie qui devait servir de test à la réaction de la Russie après la chute du mur de Berlin, une partie de cette légion arabe d’anciens afghans fut envoyé en Algérie durant les années 90 car notre pays devait payer son impertinence pour avoir résisté à suivre les moutons dans la guerre impérialiste contre l’Irak, pour avoir accueilli en 88 le congrès palestinien qui a donné naissance à l’état de Palestine; la machine du fascisme islamiste était bien huilée, là où les US ont des comptes à régler, les fous de dieu sont là: au Daghestan, en Tchétchénie et le but est le même affaiblir continuellement la Russie car c’est la seule puissance militaire qui fait contre-poids aux impérialistes.
    2) Dire que l’islamisme est l’oeuvre des bédouins d’Arabie c’est oublier que le réveil de ce courant politique est dû à l’oeuvre de Hassan El Banna dans les années 20 du siècle passé et comme par hasard ce mouvement vient au monde au moment de la naissance du parti WAFD né après qu’une délégation de patriotes avait constitué un WAFD pour aller à Londres discuter de la nécessite de la décolonisation de l’Egypte et comme par hasard pour le courant des frères musulmans l’ennemi n’était pas l’occupant British (soit disant KOUFFARS) mais les patriotes du WAFD.
    Chez nous, pour ne pas avoir géré avec intelligence la guerre menée par les valets de l’impérialisme durant les années 90, on continue en 2020 à entendre les forces sataniques raconter des inepties : c’est l’armée qui a commis l’horreur des massacres de 250.000 morts. Pourtant dans toute enquête policière, les 1ères question que se pose un bon flic : qui est la victime (test, empreinte …), à qui peut profiter le crime et ainsi on peut définir les contours du coupable. Quel était le but de l’armée à tuer 250.000 innocents? maintenant de l’autre côté, que faisaient les dizaines de milliers de terroristes islamistes dans les djebels , étaient-ils la haut avec Cheikha Remiti à ramasser les fleurs (célèbre tube de la diva (ANA OUA GHZALI FE JBEL NLAGAT FENOUARS). Oui si les islamistes ont commis des dérapages, ils étaient infiltres par le DRS, soit : Abdelkahar fils de Ali Belhaj avait échappé a la vigilance du père pour aller faire la kamikaze…..Et le débile qui revendiquait de New York (comme toujours chez les Kouffars qu’ils prétendent haïr) l’attentat du boulevard Amirouche, et le sieur Madani Mezrag qui se rappelle le râle du jeune appelé qu’ils ont égorgé…..
    La liste est longue de toutes ces idioties mais en face ceux en charge des affaires de l’état n’étaient des plus brillants pour mener la guerre de la communication et puis vint Boutesrika et sa MOUSSALAH qui n’était que de foutre la poussière sous le tapis laissant le terrain libre pour Zitout agent du Makhnaz, du Qatar

    8
    10
      Bouma
      26 février 2020 - 17 h 08 min

      N.B
      Mes excuses pour quelques petites erreurs ci dessus, mon clavier m’avait planté et c’est pour ça que je n’ai pas été au bout de mon commentaire.
      L’islamisme est le mal absolu et ses hauts faits d’armes sont là pour le prouver. Depuis 1948 date de création de l’entité israélienne, 72 longues années durant lesquels les fous de dieu n’ont jamais tiré une balle contre les sionistes; jamais les maîtres de l’Arabie Yahoudite n’ont envoyé des armes pour la résistance palestinienne alors que là où les maîtres du monde ( les US) voulaient de la chaire à canon les Yahoudiens d’arabie n’ont jamais hésité à envoyer des hommes et du matériel militaire. Avant l’avènement de la république islamique d »Iran, à l’époque du Chah Med Reza Pahlavi, jamais l’Arabie sioniste n’avait fait campagne contre les chiites …because cet Iran d’avant 1980 c’était un chien de l’Amérique avec des bases d’écoute américaine installées en Iran et combat solidaire avec l’arabie sioniste contre l’athéisme des pays de l’est. Dés que le chah fut renversé, la république islamique d’Iran se déclara anti-sioniste et anti-impérialiste et de la commença la propagande des Yahoudiens d’arabie contre l’Iran: LES CHIITES SONT DES MAJOUS QUI INSULTENT AICHA ET LES SAHABAS… c’est comme si l’Iran était devenu Chiite en 1980 alors qu’elle l’est depuis 13 siècles. Mais le but évident est de semer le trouble dans les esprits des musulmans pour couper court de toute sympathie avec ce pays qui avait osé défier l’Amérique, chasser les diplomates israéliens de Téhéran pour donner cette représentation aux Palestiniens.
      Les méfaits des islamistes ne s’arrêteront plus : destruction de ‘Irak d’abord, l’Algérie qui y a échappé de justesse à ce funeste destin puis la Libye et la Syrie et enfin le Yémen et quel est le dénominateur commun de ces pays agressés et détruits par l’impérialisme et ses alliés du CHARK EL AWSAKH? c’étaient les pays du front du refus, ceux qui refusent de normaliser / pactiser avec Israël.
      Que ne ferait pas l’impérialisme pour le bonheur d’Israël avec la complicité des islamistes, et ils sont pareils ces salauds de Merdogan qui a contribué largement à la destruction de la Syrie aux bédouins du désert.

      8
      8
    Vroum Vroum 😤..
    26 février 2020 - 14 h 48 min

    En quoi ça te dérange Mounir Sari , si tu es entièrement d’accord , tu devrais être content , et par contre si tu te sens concerné alors oui ça te dérange . .Je ne t’ai jamais vu écrire un Post sur le sujet Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes du Faux Djihad , ou ce qui se trame derrière l’arnaque Islam Politique , ces dirigeants , leurs objectifs… leurs liens avec l’OTAN Sionisme , pour un Califat islamiste Supranational si cher à Erdogan même à part entière de l’OTAN !! .Pourquoi ces Dirigeants Islamistes preferent attaquer la Libye et Syrie et Yémen ou Irak ou Liban et jamais Israël occupant de la Palestine ??? Voila si tu veux on peux en debattre respectueusement et honnêtement ,… si j’en parle souvent ? Par ce que toi tu n’en parles jamais mais par contre tes Cibles sont l’Etat Algérien et son Armée Nationale ANP , le Président Teboune et son Nouveau Gouvernement , et tous Posts pro ANP…. !!.. J’attends de ta part un joli Post sur le Wahabisme Antropomorphiste Takfirisme , sur les danger du Masque islam Politique , FIS AIS Rachad et Al Maghribya de Zitout pour le Califat , et pourquoi tu ne parle jamais de ces sujets !.. je suis prêt à en débattre avec Toi par Post interposés !!.. L’Algérie est concerné par ces sujet d’actualité !!.. Je suis prêt à en débattre avec 6 , dans le respect et honnêtement … Commençons le Wahabisme , ou islam Politique , ou Le rôle des Islamistes Frères Musulman dans l’OTAN , la Proximité des Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes avec Israël Sionisme , qui Finance Rachad de Dhina et Almaghribya de Zitout ex Fis et pourquoi , que objectif… choisi un sujet et de bâtons Toi et Moi honnêtement , respectueusement sans parti pris . Voilà Mounir Sari , je suis prêt !..On verra , du comment et pourquoi , je t’attends y’a Mounir Sari qui se dit « Démocrate  » , ce sera avec respect , un bon débat.

    3
    30
    Elephant Man
    26 février 2020 - 14 h 34 min

    Le FIS ex FIS GIA Rachad conglomérat de résidus du FIS ….frères musulmans (=création du MI 5 UK) DAECH Al Qaïda (= création USA) Front al Nosra qui fait du bon boulot dixit Fabius ex MAE français….etc ne sont que le bras armé du sionisme tout comme le berbérisme.
    Inutile de palabrer sur la démocratie et patati patata…
    D’ailleurs dans cette magnifique photo de famille il faudrait rajouter Tabbou….
    Les masques tombent enfin pour ceux qui avaient des oeillères.
    Ces partis « islamistes » et pseudo-démocrates de pacotille ne sont que des représentants d’officines étrangères qui les arment les financent les médiatisent.
    On en revient encore une fois aux travaux d’Ahmed Bensaada il est impossible que l’Algérie ne soit pas la cible des « exportateurs de la démocratie ».
    D’où la nécessité pour le hirak d’avoir des représentants AUTHENTIQUES.
    Vous noterez aucun printemps arabe au makhnaz, (unique démocratie de la région selon Sarkozy après avoir installé une magnifique démocratie OTANazienne en Libye), pour réclamer la tête du pro-ultrasioniste commandeur des croyants ni en Arabie Yahoudite ni aux EAU ….
    Comme toujours À Qui Profite Le Crime …

    7
    39
    Mounir Sari
    26 février 2020 - 14 h 05 min

    @Vroum: Tu es une grande mouche mais électro ménagère.Tu en as pas marre de ressasser tous les jours la même chose? Tu nous fatigue!!!!

    54
    15
      Vroum Vroum 😤..
      26 février 2020 - 15 h 06 min

      Oh Mounir Sari , est-tu près à débattre , ainsi on verra qui est la Mouche Électronique , ça te gênés car tu as trouvé à qui parler , il est bon de connaître la vérité sur cet Islam Politique auquel tu appartiens , plus les gens sauront moins vous ferez de victimes , c’est pour ça que j’en parle souvent . Et si ca te dérange tant mieux , c’est le but . .Si tu as le courage je t’attends sur des échanges sur les sujets qu’indique l’article AP , et aussi cet Article de AP te dérange aussi !!.. il est bon de dire la vérité même si pour tes oreilles elle est dure à entendre . . J’aurais aimé que tu écrive un Post semblable à l’article de AP mais la tu te tirerait une balle dans le pied !.. je t’attends pour débattre de ces sujets très délicat pour toi !..Je ne suis qu’un simple intervenant , je te laisse l’honneur et primauté du rôle de Mouche Électronique , c’est ce que tu fais depuis le début. . Je t’attends pour débattre de l’islamisme Politique , Rachad et Al Maghribya , Erdogan Turquie Frères islamiste /Otan.. et les Infiltrés du Hirak que tu défends . . Je t’attends Mounir Sari , montre ta science !.. je t’attends .

      6
      42
      Anonyme
      26 février 2020 - 16 h 21 min

      Tais toi zéro, tu es revenu avec un pseudo … mais ton style reste le même

      28
      7
    Vroum Vroum ..
    26 février 2020 - 13 h 10 min

    Merci AP pour votre Super article clairvoyant . .Ce mélange des Genre que certaines Figures emblématiques du Hirak , tel Mr Bouragaa , Bouchachi , Azzul , Karim Tabou chez Rachad ex Fis Basée en Suisse ou Almaghribya de Zitout ex Fis Basée à Londres , sont les têtes pensantes du Hirak infiltré pour l’utiliser à des fins autres que celles Revendication légitime du Hirak authentique du debut , on constate un an apres Un Hirak détourné de ces revendications légitime du Hirak authentique du debut !!.. Depuis le temps que je met en garde contre les Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes du Faux Djihad transformés par stratégie en « Démocrates  » tel Zitout et Dhina de Rachad et Al Maghribya , en costume cravates et rasés de près pour passer partout !!. Leur doctrine est le Califat islamiste Supranational , si cher à Erdogan Turquie Frères islamiste /Qatar Wahabisme… ces Renards déguisés en « Démocrates Islam Politique  » utilisent le stratagèmes pour la normalisation et réhabilitation du Ex Fis Islamistes , dans le jeu Politique , ensuite utiliser le Vote et Élections et Démocratie pour prendre le Pouvoir , et plus tard effacer les Élections et Démocratie petit à petit , pour en faire une Théocratie à la sauce Islamistes , dont un des objectifs est de se déconstruire toues Aliances Stratégique , éloigner l’Algérie du Camp Axe de la Résistance pour se rapprocher de l’OTAN Sionisme Usa Israël ..comme Qatar/Saouds Wahabisme , Erdogan Turquie Frères islamiste … Les Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes en costumes cravates ne changerons jamais leur Idéologie ni leur soif de Califat islamiste Supranational , dont Noeimi le Qatari , Erdogan , Qardawi , Zitout , Ghanouchi , Mourad Dhina , travaillent à mettre en place . . Jamais un islamiste Wahabite dit Frères Musulman ne changera mais fera tout , jusqu’à l’imposture pour changer la Société à son image , la « Charia sauce Wahabisme  » et un Calif , Erdogan ou Saouds !!!.. Ces Bouchachi et Karim Tabou et Bouragaa , Azzul , ect…ont trahis l’esprit du Hirak , ont trahis les revendications légitime du Hirak authentique du debut !!. Pour en faire leur instrument !!.. Ce qui reste du Hirak est infiltrés depuis le Moment où les Djich et Chaab Khawa Khawa à disparu et bani du Hirak pour être remplacé par Doula Salmya et pas Askariya , Doula Salmya (Islamya ) , Allah Akbar , Généraux Mafia , Armée dans les Casernes… c’est la ou le Hirak a été Kidnappé par les Infiltrés , Islamistes FIS AIS et MAK séparatiste Sionistes , « Démocrates  » , RAJ , et finalement ces Renards déguisés sont sortis du bois au grand jour !!.. Le Visage du Hirak pris en otage un an plus tard est déformé par ces Bouchachi et Karim Tabou Rachad , Bouragaa , Azzul , ralliés à l’islamisme Internationale Rachad et Al Maghribya de Zitout et Mourad Dhina ex FIS Ais Armée Islamique du Salut Terrorisme en costume cravates . . Les Rachad et Al Maghribya sont propriété du Qatar et financé par un Riche Qatari qui apparaît sur la Black liste Terrorisme de l’ONU . Avant ce fut un Riche Saoudien Wahabite qui finançait Rachad et Al Maghribya et Alkarama, puis le Qatari à pris le relais… Depuis le mois de Octobre environ je dis le Hirak est sorti de sa raison d’être , et j’ai mis en garde personnellement sur l’urgence du Sauvetage Économique et le danger d’un Hirak sans fin , infiltré . . Je pense que l’article AP va réveiller les endormis ou mal informés ou les naïfs . . L’islamisme Politique n’est que la vitrine du Wahabisme Frères Musulman dit Salafistes du Faux Djihad , une Dictature derrière la religion bafoue et instrumentalisé… on revient à l’époque de Mouawya et le Calif interprété par Erdogan le « Sultan  » Ottoman pour qui roule Zitout et Dhina , Ali Belhadj , Rachad et Al Maghribya et bientôt Bouchachi et Karim Tabou Rachad et Bouragaa et Zoubida Azzoul… . Merci encore AP .

    9
    61
      La bouillabaisse dans le cerveau
      26 février 2020 - 14 h 47 min

      @Vroum Vroum ..26 février 2020 – 13 h 10 min, c’est tellement la bouillabaisse dans ton cerveau que tu mélanges tout ! Il faut voir si la médecine peut d’abord remettre en place tes neurones et vérifier le bon fonctionnement des synapses et après on peut discuter sereinement avec toi !

      43
      13
    Karamazov
    26 février 2020 - 13 h 01 min

    Khouya Zaatar,

    Effectivement c’est comme je te disais il y a quelques temps: dans les prochains jours nous allons assister à un vrai bal de faux-lucs.

    Luc et Chemise ne sont pas en reste.

    Conclusion valable pour les deux : KN et YB.

    Quoi qu’on dise quoi qu’on fasse hadek ma helbete !

    On fera ce qu’on voudra on arrivera fatalement à un processus électoral. Et là : soit on la joue transparence intégrale comme … comme quand dijà ? Comme en 90 . Et comme en 90 c’est la vermine islamiste rejointe par une coalition de démocrates convertis pour faire semblant, qui rafleront la mise, soit l’autre solution : le statu quo en attendant Apohis.

    7
    24
    Anonyme
    26 février 2020 - 12 h 55 min

    Certains qui se disent démocrates devraient se souvenir de ce qu à fait et dit Ali Belhadj !!!
    Pourquoi voulez vous qu on lui reconnaisse des droits civiques alors que lui reniait tous les droits civiques des gens que ses éléments ont assassiné ou fait exiler par la terreur!!!
    Lui est vivant contrairement à eux alors qu il s estime heureux!!!
    Hier Benchenouf sur El Maghribia larmoyer sur le sort de Ali Belhadj, est il sincère? où était il quand ses amis journalistes se faisaient zigouiller par ces hordes islamistes?
    La nouvelle c est que même le rejet de Ali Belhadj par le peuple est mis sur le compte des services de renseignements qui nous manipulent!!
    Ils dénigrent même notre sens de la réalité vécue…Mr Benchenouf si vous votre agenda est différent du notre, personne ne nous manipule et certainement pas vous qui voulez nous faire admettre qu Ali Belhadj est une pauvre victime sauf si celui ci a un retard mental et qu on l a utilisé !!!
    C est un monstre et il le restera jusqu’à la fin de sa vie ,il a été partie prenante de la plus grande tragédie nationale comme celui qui est intervenu dans votre émission.
    Quelque soit les enquêtes qui seront menées, le peuple et son armée n ont fait que défendre le pays.et le résultat des élections législatives en faveur du Fis n ont été qu une mascarade avec des fraudes massives des éléments du Fis qui géraient des APC.
    Plus jamais de parti basé sur la religion en Algérie je l espère !!!

    20
    9
    Anonyme
    26 février 2020 - 12 h 25 min

    Excellent Mr Naimi!!!.
    J ajoute qu après la décennie noire et avec la réconciliation nationale Bouteflika a gouverné avec ces mêmes islamistes de tout bord et le résultat est là !!!
    Qu ont ils fait à part construire des milliers de mosquées, détruire l école en introduisant la religion et l arabisation à outrance dès le jeune âge, salafiser la société en terrorisant tous ceux qui ne pratiquent pas d une manière assidue notamment les jeunes générations obligées d arrêter toute activité lors des heures de la prière du Vendredi ,
    bazardiser l économie algérienne en important jusqu au dernier boulon et par la même donc détruire la moindre production nationale…encouragez la corruption et le bakchich pour aller vivre à l occidentale à l étranger…
    On ne peut donc nier que les islamistes ont déjà été au pouvoir avec la complicité de Bouteflika et de leurs sponsors du Golf et l on voit le résultat !!!
    Le peuple est sorti pour justement mettre fin à toute cette comédie hypocrite ou l ancien voyou est devenu milliardaire parce qu il porte l habit du moine,non non plus jamais ça….
    L état n a plus à gérer la religion,la foi doit rester privé et il faut se battre jusqu au bout car il y aura toujours des charlatans qui vont venir l utiliser pour étouffer le peuple!!!
    L état doit être neutre.

    15
    14
    La Réalité
    26 février 2020 - 12 h 24 min

    La majorité des citoyens Algériens veulent un état laique démocratique et républicaine;environs vingt pourcent de trafiquants,d’opportunistes,des bras cassés;veulent un état islamique juste pour profité et magouillé et rien d’autres,des Imams du parti FIS réfugiés en Europe qui collaborent avec les ennemis de l’Islam juste pour une carte de séjour et quelques Euros; ou l’Islam dans tout ça,des réfugiés Islamistes qui vend la drogue et qui pratiquent les pickpockets quelle religion qui autorise ces pratiques,

    20
    11
      Bruxelles
      26 février 2020 - 14 h 04 min

      Je peux apporter mon témoignage que Si Mohamed R haut dirigeant parti FIS collaboré bien avec la police

      7
      10
    Lghoul
    26 février 2020 - 12 h 05 min

    « Ces «démocrates» qui s’affichent avec le FIS veulent-ils instaurer la charia ? » – Si je comprend bien « démocrate » voudrait dire pour certains, « haine, répulsion et rejet de l’autre » donc la démocratie des des divisions. Malheureusement nous ne faisons pas parti d’une pouvoir issu d’un systeme qui survit sur les divisions. T’a raté ton tir monsieur car tu n’as pas compris les principes fondamentaux du Hirak: L’Algérie, dans sa riche cutlure diverse, pour tous et pour toutes. Les géniteurs du fis et des divisions sont ceux qui font survivre ce systeme de corrompus et de mercenaires.

    24
    11
    Benchennouf, l'islam politique et les conséquences
    26 février 2020 - 12 h 00 min

    A ce sujet, il faut savoir que le télévision El Magherabia , très regardée par les algériens, joue un rôle important dans le retour du FIS sur la scène politique ! Et méthode est très sournoise et malicieuse ! Le célèbre Djamelleddine Benchenouf par exemple invite le plus souvent des intellectuels et des experts qui sont d’essence démocrates, pour faire passer l’idée le FIS sont des « maahgourine », sont des anges, qu’ils n’ont aucune responsabilité dans la décennie rouge etc.. etc.. Pour cette télévision, il n’y a que l’armée et ce qu’ils appellent les « éradicateurs laicards », qui sont derrière les massacres et les assassinats, mais jamais la responsabilité directe du FIS n’est évoquée ! Pourtant ces invités, pourtant démocrates, savent très bien que le FIS est un parti politique hors norme, pas comme les autres, qu’il est illégal parce que d’abord et avant tout il a une armée, une milices et un maquis, mais pas seulement illégal à cause de la décennie rouge qui s’en est suivie ! On parle chez ces gens là de 200 000 morts mais c’est toujours pour eux de la responsabilité unique et entière des généraux. Qu’ils aillent raconter cela ailleurs !

    Les invités , pourtant démocrates, ne réagissent jamais au envolées lyrique de Benchennouf à propos du FIS et ils restent comme tétanisés devant de tel propos sachant que la chaîne qui les invite est d’obédience fondamentalement FISiste, alors qu’ils savent très bien les horreurs commises par le FIS pas seulement sur nos jounouds appelés mais aussi sur des citoyens innocents qui n’ont jamais porté une arme. Aucune des personnalités qui passent sur la chaîne n’ose parler de la séparation du politique et du religieux ! Ils montrent au passage du doigt les laïcs, Benchenouf et ses complices les appellent « les éradicateurs laicards » , ne sont en fait rien d’autres des citoyens algériens démocrates, qui sont contre le régime militaire, pour la séparation du politique et du religieux, des citoyens sans armes ni sabres qui ont simplement accepté le fait accompli de l’arrêt du processus électoral car le FIS était indéfendable.

    16
    9
      Anonyme
      26 février 2020 - 15 h 00 min

      Bien dit !!! Tout à fait d accord avec vous…

      11
      9
      Abdel
      26 février 2020 - 23 h 02 min

      @ Benchennouf, L’islam Politique Et Les Conséquences
      26 février 2020 – 12 h 00 min
      Mais cher mai, il faut savoir que les médias télévisuels invitent des pseudos démocrates pour leur faire dire uniquement ce que ces médias veulent faire passer comme message au public, c’est comme les radios communautaires de l’autres coté de la mer, sous couvert de divertir nos concitoyens, on les manipulent grandement pour les abrutir, ici, que ça soit ces chaines privés ou publiques, le boutef leur a ouvert l’autoroute de la diffusion de leur propagande avec l’argent de l’état de façon à nous rendre inerte, pour qu’il prolonge son reine jusqu’à sa mort en laissant ses chiens de garde à la manette.

      3
      7
    SaidZ
    26 février 2020 - 11 h 45 min

    Encore une fois, on veut nous faire croire qu’on a le choix qu’entre islamistes et généraux corrompus. Non, la majorité écrasante, du moins ceux qui sont dans la rue, crient fort et ne réclament qu’une république démocratique et sociale. moi je n’ai pas entendu ni avoir lu quelque part une déclaration dont le vocabulaire est celui de l’ex-fis.le pouvoir a toujours réussi à salir et à diaboliser toute personne susceptible de drainer et de mobiliser des foules. il est où Karim Tabou? Boumala? et tant d’autres..
    l’islamisme a commencé bien avant les années 90 ..le pouvoir algérien est lui même islamiste, comme je l’ai souvent dit, on peut être islamiste même sans barbe ni kamis. LES ISLAMISTES SONT DANGEREUX, CEUX QUI ONT LE TRIBUNAL MILITAIRE LE SONT ÉGALEMENT !

    5
    11
    Brahms
    26 février 2020 - 11 h 33 min

    Si l’enfer existe, ce Abassi Madani doit y être tremper toutes les minutes avec tout le mal, qu’il a fait aux populations. Il faut donc aller voir les victimes de la série noire (comment elles vivent, de quoi elles vivent, ont – elles un suivi médical, des aides à domicile, un logement décent, des aides financières, des pensions d’aides aux victimes du terrorisme). Or, là – dessus, nous n’avons rien en statistiques. Tout est caché, camouflé, comme d’habitude. Ce Abassi Madani n’a donc jamais eu conscience des dégâts qu’il a causés, de sa responsabilité indéniable préférant assouvir son envie de pouvoir et ce, à n’importe quel prix allant jusqu’à manipuler des masses d’individus totalement ignorants en leur promettant le paradis que lui même n’avait jamais vu de sa vie.

    6
    13
    Amascha-Hô
    26 février 2020 - 10 h 08 min

    Comprendre, expliquer et prédire le comportement politique international avec tous ses variables géographiques complexes doit, à mon humble avis, commencer par la mise en place d’une méthode scientifique rigoureuse qui soit universelle, mettant en ordre les divers éléments qui la constitue et qui l’assimile dans une même représentation tant par le biais du détail que par celui du global.

    L’infiniment petit ne se saurait être différencié de l’infiniment grand.

    L’ancien système mondial fonctionnait, tant bien que mal, à travers une mécanique politique formée par des Etats-nations distinctes l’une de l’autre par leurs cultures et leurs savoir faire, mais l’avènement de la chute du Mur a fait brouiller brusquement, puis supprimer brutalement cette disposition d’ensemble qui formait, quand bien même, cette indispensable diversité dont le monde à besoin pour relativement tourner dans le bon sens.

    De cette rupture naquit la décennie noire, matière noire de la Realpolitik, dont les principaux acteurs/instigateurs ne sont autres autre que les services de renseignements, dotés, pour certains, de pressions négatives de ce que peut être une énergie sombre, qu’il va me falloir mille pages afin de mieux cerner la problématique. ck

    4
    10
    Manchar
    26 février 2020 - 9 h 55 min

    La seule chose dont je me souviens des islamistes est toute mes questions liées à dieu était haram autant que ne pas les écouter était d,avantage haram.
    Non merci et pareil que ce régime militaire.

    6
    11
    Moskosdz
    26 février 2020 - 9 h 42 min

    Nous revenons surement à la case départ où le bricoleur de bombes à l’aide de bonbonnes de gaz était considéré comme Mouhêndèss,tandis-que le médecin,l’ingénieur,l’enseignant,le militaire,gendarme et policiers des Taghouts à abattre.

    34
    19
    ben
    26 février 2020 - 9 h 08 min

    MESSIEURS LES DÉMOCRATES ALI BELHADJ ÉGALE 200000 MORTS .

    34
    17
      precisions
      26 février 2020 - 14 h 51 min

      200 000 morts dont 150 000 familles d`islamistes ou qui ont voté FiS. Rappel Bentalha a voté à 90% pour le FIS. Moi je n`ai pas voté FIS et je suis toujours vivant.

      1
      17
        Argentroi
        26 février 2020 - 22 h 33 min

        @ Precisions
        Puisque tu aimes les précisions, il faut que tu saches que Bentalha après avoir voté FIS en 1990 n’a pas suivi l’interdiction du GIA de ne pas participer aux élections présidentielles de 1995. La vengeance des sanguinaires est venue en 1997.
        Et les massacres des civils au Mali, au Nigéria, en Irak, au Cameroun, en Côte d’ivoire, en Afghanistan, au Mozambique en Espagne, en France, en Italie, c’est toujours le pouvoir ?
        Tu es atteint du syndrome d’Alger qui se résume au fait que la victime au lieu de désigner son bourreau en désigne un autre !

        2
        7
    Secret Défense
    26 février 2020 - 8 h 57 min

    Je ne peux pas accepter un régime islamique ni militaire , mais aussi on ne doit pas non plus bannir un citoyen à tendance islamique ou lui ôter ses droits civiques dès lors qu’il sort de chez lui ou qu’il dénonce la répression armée des généraux en place.

    Cet amalgame est dangereux pour la suite de cette magnifique Révolution.
    Moralité : Bouchachi, Benlarbi ou Bouregaa ont le droit de rendre visite à Ali Belhadj qui est quand même un citoyen à part entière algérien.
    Au fait, mr Kaddour Naïmi, quelle est cette 4ème personnalité dont vous avez tu le nom ?

    3
    34
      Anonyme
      26 février 2020 - 12 h 03 min

      Vous oubliez tout le mal qu a fait Ali Belhadj et son parti à l Algérie ??
      Pourquoi réhabiliter un assassin qui voulait ôter toute liberté à celui qui n avait pas la même vision que lui?
      Pourquoi lui permettre de vivre comme n importe quel citoyen alors que lui ne le permettez pas?
      Aurait t il laissé libre un athé si lui était aux commande?
      Non ,non arrêtez votre délire !!!!´je pense vous n avez pas vécu cette décennie noire et vous défendez innocemment un monstre!!!!

      10
      9
      Visite, oui mais ...
      26 février 2020 - 12 h 24 min

      @Secret Défense 26 février 2020 – 8 h 57 min , oui c’est vrai tout le monde a le droit de rendre visite à Ali Belhadj, et même de le défendre certaines pratiques du pouvoir à son encontre, mais ce n’est pas pour faire après la visite une publicité dans les médias, la médiatiser d’une manière sournoise et surtout donner des messages politiques, faire des déclarations politiques tout de suite après comme l’ont fait les Bouregaa & Co ! Je ne comprends pas cette méthode chez Bouregaa, à la limite je la comprendrais de la part de Bouchachi avocat et militant des droits de l’homme , mais pour les autres c’est louche !? C’est intriguant car c’est une visite « d’équipe » !

      4
      8
    Mounir Sari
    26 février 2020 - 8 h 43 min

    L’islamisme est le résultat de l’arabisation à outrance de l’école Algérienne et la non séparation de la religion de la politique.Notre pays a servi de cobaye aux états du golfe et du moyen moyen-Orient pour tester leur idéologie et le résultat catastrophique est connu de tout le monde.Nous disons non à un état islamiste et non à un état militaire dans notre pays!!!

    34
    20
    chaoui40
    26 février 2020 - 8 h 23 min

    M. Naimi, vous opposez « démocratie » à « islam », en stipulant que la « charia » est anti-démocratique. Le débat ne se situe pas à ce niveau. On peut imaginer un Etat laïc, démocratique, avec un code civil et pénal islamique ! Le problème résidera dans la nomination ou la proclamation des tribunaux islamiques ! A moins d’une instance islamique mondiale sur le véritable droit musulman (une utopie !), rien ne se fera. Le Prophète est mort et aucun musulman actuel ne peut se revendiquer digne d’Allah !

    7
    23
    chaoui40
    26 février 2020 - 8 h 18 min

    «Allah akbar !» (Dieu est grand !). Non, cela signifie « Dieu est LE plus GRAND » … « Dieu est grand » serait « Allah kabir ». Le monothéisme, c’est la suprématie d’un seul dieu sur tous les autres dieux. D’où « akbar ». Car, avant Allah, il y avait chez les croyants, plusieurs dieux …

    8
    21
    Brahms
    26 février 2020 - 8 h 14 min

    Ce gugusse de Abassi Madani nous a fait 200 000 morts en Algérie et de nombreux blessés graves. Personnellement, je me suis occupé de 02 policiers qui sont venus en France pour se faire poser des prothèses et sincèrement, cela m’a choqué. Un policier avait les 02 jambes coupées en cisaille donc en fauteuil roulant à vie et un autre était borgne d’un œil (éclat d’une bombe dans un commissariat via un colis). Vie familiale brisée (épouses parties), vie professionnelle terminée et vie financière (inconnue). Voilà, la réalité du terrain.
    Ne pas oubliez que l’Algérie a dû payer les soins en France environ 100 000 €, par policier car les hôpitaux en France coûte chers. Par conséquent, ce Abassi Madani n’était qu’un envoyé des bédouins du Moyen Orient qui avaient réussis à allumer le feu en Algérie au même moment que la guerre du Golfe en Irak afin de faire diversion amenant la chute de Saddam et donc la fin du panarabisme Arabe via l’islamisation des sociétés et des nombreux attentats à posteriori.

    20
    12
    Un vrai musulman qui prône ...
    26 février 2020 - 7 h 44 min

    …la justice ne devrait pas être incompatible avec un régime démocratique basé sur le droit et la justice.
    L’ennemi des musulmans c’est la dictature.

    9
    14
    Zaatar
    26 février 2020 - 7 h 34 min

    Doit on faire une liaison directe entre la contribution de YB et celle ci de KN? Ou bien juste une corrélation traduite d’une conséquence aléatoire issue d’une compréhension ou d’une signification singulière ? Autrement, comment interpréter deux contributions, supposées indépendantes, qui traduisent ou vous forcent à traduire leurs récits d’une façon unique? C’est carrément un raisonnement mathématique, et si je pense à notre Ami Omar Kheyyam ( à qui je demande de saluer Djehane) je dirais que ces deux contributions, celles de YB et KN sont quantiquement intriquées. Je laisse le soin à notre ami kheyyam de deduire, les moments cinétiques, numéros de couches électroniques, l’azimutal, le magnétique ainsi que le spin de chacune des deux contributions.

    3
    19
      Anonyme
      26 février 2020 - 14 h 55 min

      Avec vos mots pédants qui ne veulent rien dire associés les uns aux autres vous signifiez votre gene qu on condamne doublement l entrisme actuel des islamistes pour s emparer du hirak et empêcher l émergence d un état nouveau avec séparation des pouvoirs?
      Nous on se bat pour cela et l on va réussir…

      2
      10
        Zaatar
        26 février 2020 - 19 h 19 min

        Si tu ne comprends rien aux mots et à mon langage ce n’est pas ma faute tu sais. Il faut de tout pour faire un monde. Il y en a qui ont compris et il y a des comme toi qui ne pige rien…la vie c’est ainsi.

        2
        8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.