Quand Ali Benhadj fait mine d’épouser la démocratie devant les Britanniques

démocraite Benhadj
Ali Benhadj donnant un prêche politique dans un lieu de culte. D. R.

Par Mohamed K. – On reconnaît plus l’ancien bouillant numéro deux du FIS. Les temps changeant et la méthode forte n’apportant rien, Ali Benhadj a paru plus démocrate que les concepteurs mêmes de ce mode de gouvernance, dans son court entretien avec la chaîne britannique BBC qui l’interrogeait sur ses «nouveaux» penchants politiques. A la question «vous étiez un dirigeant islamiste qui rejetiez la démocratie, comment se fait-il que vous vous asseyiez aujourd’hui avec des laïcs, avez-vous dévié de vos principes ?», il répond : «Les gens sont libres de commenter cette visite, qu’ils soient de gauche ou de droite. Tout projet de quelque obédience qu’il soit est censé être présent sur la scène politique», a-t-il dit.

On est loin de la démocratie impie et de l’aller sans retour qu’il promettait durant les législatives de décembre 1991, en assurant que la charia allait être instaurée et que le califat allait remplacer l’urne. Invité à définir la démocratie, selon sa perception, le nervi du FIS auquel deux membres du FFS ont rendu visite récemment, soulevant un tollé général parmi les démocrates sincères, Ali Benhadj a tourné autour du pot pour ne pas se déjuger et contredire ses sermons extrémistes. «La démocratie, a-t-il argué, est en réalité un système politique, et ce système politique est conçu par les humains et est source de divergences depuis Platon jusqu’à nos jours, si bien que certains, comme Churchill, chez vous en Grande-Bretagne, ont dit qu’il était le moins mauvais parmi ceux qui existent. C’est donc un débat d’idées.» (sic)

Et d’encenser «la liberté d’expression et la liberté de pensée» qui «nous dictent de dire ce que nous pensons de tout système politique», avant de revenir à la source : «Mais nous avons notre projet islamique et il n’y a pas de dictature, de despotisme, ni de théocratie dans l’islam. L’islam permet la liberté de choisir le dirigeant et donne toute latitude au peuple de l’évincer en cas de nécessité politique», admettant ainsi que le mode de gouvernance qu’il défend est bel et bien un «islam politique» et que la religion est ainsi détournée pour parvenir au pouvoir, à cette différence près que la méthode et le discours sont atténués. Ali Benhadj s’inspire largement de la stratégie des Frères musulmans.

Mais, incapable de se démarquer de ses réflexes violents, les atavismes remontent à la surface et trahissent l’hypocrisie de celui qui a troqué la Kalachnikov qu’il voulait prendre pour renverser le pouvoir au début des années 1990 contre une rhétorique modérée. Son but ? Rejouer un rôle dans le futur en se faisant aider par ses alliés de Sant’Egidio. Il ne le dit pas, mais le laisse entendre : «Je continuerai à revendiquer mon droit [car] le FIS n’était plus un parti, mais un choix populaire.»

N. D.

Comment (54)

    ben
    29 février 2020 - 11 h 15 min

    A ali belhadj papicha t’envoie son doigt MAJEUR

    Anonyme
    28 février 2020 - 19 h 21 min

    Encore un étranger ( Benhadj est tunisien) qui se mêle des affaires Algériennes.

    6
    1
    Anonyme
    28 février 2020 - 12 h 03 min

    Le retour de ce malade mental frustré sur la scène médiatique avec la complicité de certains vendus aux pays du Golf n est qu un prélude à ce que nous réserve Tebboune et ses mentors!!!
    Première sortie du président il choisit l Arabie saoudite, quel signe veut il nous envoyer?
    De plus Il a déjà dit qu on pouvait toucher à tout dans la constitution sauf à l identité inscrite c est à dire qu on va rester éternellement des arabes( alors que nous ne le sommes pas) et l islam religion d état (c est à dire imposée de force à tous les algériens).
    En fait Belhadj et ses sbires sont déjà au pouvoir, ceux qui gouvernent actuellement sont de son clan et cette sortie n est qu un appel pour rameuter ses fidèles et défendre ces constantes qu on nous impose depuis la confiscation de notre indépendance par les alliés des pays du Golfe et de l Egypte!!!
    La lutte est longue et il faut nous armer de beaucoup de patience pour nous sortir de ce guet-apens une fois de plus….

    17
    11
    Brahms
    28 février 2020 - 11 h 27 min

    Regarde leurs têtes.

    Ils n’ont pas des têtes de l’emploi, ni des têtes de travailleur, ni des têtes de père de famille responsable. Ces gens sont des assistés, ils veulent juste rester sous assistanat attendre que les autres fassent pour eux. Pour résumer, ils ne veulent que ramasser mais jamais donner et quand les autres ne veulent plus rien faire pour eux, ils se réfugient alors comme des loups dans des sectes islamistes pensant n’avoir que des droits mais jamais de devoirs.

    18
    9
    ben
    28 février 2020 - 10 h 43 min

    ALI BELHADJ DOT ETRE JUGER POUR CRIME CONTRE L’HUMANITE ET NE PLUS AVOIR LE DROIT A LA PAROLE.LE PEUPLE NE DOIT PAS OUBLIER SES PRECHES POUR ASSASSINER NOS ENFANTS

    15
    10
    Anonyme
    28 février 2020 - 9 h 13 min

    Une chaine arabophone ( Echorouk TV) a fait tout un reportage sur la vie de Belahmer l’ami des Djnounes. Le journaliste ( niveau Djine) était très ému par le pouvoir extraterrestre qu’avait Belahmer.
    Le fils de Belahmer a dit que ça coûte très cher pour faire sortir un Djine d’une personne.
    Je me demande si le fils se prépare à la relève. Les djines chôment.
    Benhadj, Belahmer, guerrir les virus avec de la Roqia . L’héritage du Bouteflikisme est toujours présent.

    24
    11
    Anonyme
    28 février 2020 - 7 h 02 min

    Les écrits restent comme on dit. Un petit rappel d’un discours de ce Ali Belhadj au début des années 90
    « Sachez que la démocratie est étrangère dans la maison de Dieu. Prenez garde à celui qui vient vous dire que la notion de la démocratie existe en islam. Il n’y a pas de démocratie en islam. La démocratie est «kofr» !!!
    Je vous fais cadeau d’une autre citation
    «Le multipartisme est inacceptable du fait qu’il résulte d’une vision occidentale.»

    40
    11
    Plusieurs points mais le final, la division
    28 février 2020 - 6 h 45 min

    Le mythe de l’armée républicaine a vécu, les ustensiles de la cuisine militaire, sont la répression ,la manipulation, le mensonge, corruption et tout cela pour arriver au résultat final: l’incompétence élevé comme une qualité nationale, diplomate, ouvrant les voies aux plus hauts postes de l’état.
    L’islamisme politique est le fils du pouvoir, le fils qui veux prendre la place du calife a la place du calife.
    Il faut être cohérent, arrêté de soutenir un camps, coute que coute, sans réflexion sur les politiques et les effets de cette dernière, sur le futur du pays. Le slogan de l’armée qui nous a sauvé d’une république théocratique est c’est effondré, par le résultat actuel et l’état de la situation du pays. Et la maturité du peuple algérien est telle, que tous savent l’islamisme politique est aussi nocif que la mafialosistion du pouvoir par une poignée de généraux, qui sont les éléments clés du sstème qui gère le pays!
    Ni Ali Belhadj, qui a pour bute d’instauré un califat islamique en Algérie, ni ces généraux qui gangrène l’Algérie, se sont accaparés de l’économie et en crée des épiceries, ou l’un est la mafia du sucre, l’autre de la farine, l’autre du médicament etc…
    Le peuple Algérien, doit comprendre qu’avec l’un ou l’autre (armée ou islamisme politique) l’Algérie se meurt! La refondation de l’Algérie, maintenant que le hirak, a réussit a rassemblé le pays, a faire nation, doit se faire sur de nouvelle base et ou ces deux éléments néfaste pour l’Algérie doivent être écarté définitivement du pouvoir. Que ceux qui ont des valeurs, des principes dont la source sont influencé directement par une religion, puissent se rangé derrières un courant conservateurs mais dont le religieux n’interférait pas d’une façon directe. Et que l’ANP fasse sa révolution, qu’elle fasse le ménage dans ses rangs et qu’elle rentre dans les caserne et ne s’occupe que de défendre le pays et la nation, au lieu de divisé le pays entre eux! une fois elle pointe porteurs de drapeaux berbères ou une autre, elle pointe les islmistes, qu’elle traite d’autres encore de plains étrangère!

    13
    10
    Anonyme
    28 février 2020 - 4 h 16 min

    Le pays est dans la boue, le President a été reçu chez les Saouds par un serveur de cocktail, il eat parti mendier, leurs réponse est niet. il reviens les mains vides.
    On est dans l’an 2020 et le pays est a plat. Ces têtes du moyen age sur la photo ne peuvent pas soulever ce pays.

    21
    12
    mendier
    27 février 2020 - 23 h 50 min

    Moi je trouve que nos responsables depuis quelques temps se frottent trop aux riches du Golfe.
    Projets, télevisions… Alors que le peuple veut se libérer de cette emprise qui nous a fait regresser.
    Ces pays ne prêtent pas du fric pour rien! ATTENTION: et je ne parle pas des intérêts ! ils vendent avec la langue Arabe, les coutumes, tout ce qui va nous rendre moins que rien;
    Quelles technologie de développement vont ils nous transmettre?
    On sait ce qui nous attend alors avec nos gros ! pire que pire toujours.
    Non ce n’est pas Air nanjiri qui arette les vols vers la mecque : c’est l’Arabie qui a fermé les lieux.
    Pauvre Gaza et Laayoun

    15
    9
    Mounir Sari
    27 février 2020 - 23 h 11 min

    @Vroum Vroum: Je te place sur le même pied d’égalité que l’islamiste Ali Belhadj!!!!

    17
    17
    Marcus Leo
    27 février 2020 - 22 h 17 min

    Franchement, croyez vous que cet homme a les épaules assez larges pour diriger l’Algérie?
    N’est il pas venu le temps pour clarifier définitivement certaines choses ?
    Quid de la religion? de notre Histoire? N’est il pas temps de clore définitivement cette rhétorique immonde ?
    Apprenez l’Histoire
    Apprenez l’Islam
    Cessez de croire, apprenez le savoir
    Dieu ne fait pas de politique. L’Islam est une partie de l’Histoire de l’Algérie, l’Islam et l’arabe ne sont pas l’Histoire de ce pays. A ceux, que j’entends déjà, qui affirment le contraire, je leur dis ceci;
    Celui qui répète ce qu’il n’a pas compris est aussi utile qu’un âne chargé de livres
    Un seul juste cause au diable plus de tracas que mille croyants aveugles
    ( Khalil Gibran)
    Cet individu n’a point de honte, il ose, il revendique, il a ses adeptes, et….?

    22
    12
    Dzair.
    27 février 2020 - 22 h 14 min

    Dès qu’il s’agit de l’islam lès experts de la haine et dès insultent comme dès vampires se lèvent ,une fois l’aube apparaît ils ferment leur ordinateurs ,range leurs bouteilles et rejoignent leurs cercueils pour dormir.ces baghals ils sont une minorité et c’est pour ça qu’ils ont demandé une intervention étrangère,si ils sont majoritaire soit ils nous expulsent tous en arabie et si on refuse ils feront plus ce que lès islamistes ont fait.ki lala ki sidi.

    5
    35
      Anonyme
      28 février 2020 - 11 h 43 min

      On ne parle pas d Islam on parle de Ali Belhadj qui utilise l islam…

      18
      10
    Dzair.
    27 février 2020 - 22 h 13 min

    Dès qu’il s’agit de l’islam lès experts de la haine et dès insultent comme dès vampires se lèvent ,une fois l’aube apparaît ils ferment leur ordinateurs ,range leurs bouteilles et rejoignent leurs cercueils pour dormir.ces (…) ils sont une minorité et c’est pour ça qu’ils ont demandé une intervention étrangère,si ils sont majoritaire soit ils nous expulsent tous en arabie et si on refuse ils feront plus ce que lès islamistes ont fait.ki lala ki sidi.

    2
    36
      Anonyme
      28 février 2020 - 14 h 25 min

      Ce n’est pas d’islam qu’il s’agit, mais d’islamisme; c’est à dire du projet de nous ramener à la société moyenâgeuse dont vous rêvez. L’islamisme une démarche qui utilise l’islam comme tremplin politique. Quant à penser que les opposants à l’islamisme sont une minorité; c’est très mal connaitre la société algérienne qui n’acceptera pus jamais les dérapages des années 90, lorsque les milices du FIS prétendait se substituer à l’état. Nous n’avons rien oublié et vous nous toujours contre vous.

      17
      10
    Azul
    27 février 2020 - 21 h 40 min

    Maladie : Moins cruelle que les hommes puisqu’elle s’abstient de tuer les gens en pleine santé.

    24
    7
    Les Massacreur Islamistes
    27 février 2020 - 19 h 26 min

    les islamistes très intelligent car ils se servent de la doctrine musulmane que tout musulman
    respecte mais que eux utilisent à des fins de prendre le pouvoir au début avec des sourires et des hadiths
    et si tu baisse pas la tète sa sera avec la Klach et le coupto et après tu ressemble à un terroriste daech pareille comme tes mort !!

    28
    13
      Moskosdz
      28 février 2020 - 0 h 16 min

      @Le Massacreur Islamistes//Ce n’est pas les islamistes qui sont intelligents,ce sont les moutons qui les écoutent qui sont cons..

      15
      9
    Algerien ou nass
    27 février 2020 - 19 h 14 min

    Vous preferez Armée Républicaine. On nous a bassiné avec ce slogan dans les années 90. Le résultat est là l’armée n’est pas plus républicaine que le FIS. Et maintenant l’équation est simple à choisir entre les clones de Gaid Salah et Ali Belhadj. Moi je choisi le FIS au moins lui il sait ce que veut dire la hogra, le fait accompli, le mal qu’engendre les médias aux ordre, le pouvoir du 5ième âge, le pouvoir policier, le manque de soins, le chomâge et tous les résultats engendrés par l’armée rébublicaine.

    7
    34
    Infiltré
    27 février 2020 - 17 h 59 min

    Sur la photo, on dirait un danseur marocain de la danse folklorique de Marrakech « Dakka El Marrakechia »

    26
    21
    Moskosdz
    27 février 2020 - 17 h 56 min

    Pour mieux berner les gens et imposer leur charia destructrice sans que nous nous rendions compte de rien,le fameux slogan de Madania Machi Âskaria a été pondu par les mêmes qui ont détruits l’Afghanistan,Irak,Syrie,Somalie etc……

    16
    20
    Brahms
    27 février 2020 - 17 h 53 min

    Regardez autour de lui, que des pauvres malheureux. Il n’y a aucun bédouin avec un puissant Porsche Cayenne. Tous ces gens vivotent et ils pensent que Dieu va leur envoyer des sacs d’argent via des petits lutins avec un tapis volant comme à l’époque de Aladin. Rien fait à l’école, rien fait au Lycée (école buissonnière), il s’amusait avec les copains au domino, football et cartes et comme il a raté sa vie, il vient enquiquiner les citoyens avec ses prières. Qu’il aillent donc travailler dans une usine 12 heures par jour afin que l’Algérie puisse exporter mais comme il a un gros poil dans la main, il préfère raconter ses salades à des malheureux. Demandez donc aux Américains, si un Bombardier B52 se construit en allant faire le clown dans des mosquées.

    22
    17
    Felfel Har
    27 février 2020 - 17 h 29 min

    Belhadj est un fibustier plus qu’un prédicateur ou un idéologue. C’est un serpent venimeux qui déverse son poison parce que c’est dans sa nature de mordre et de tuer, sans état d’âme. Comme les crocodiles, il feint de pleurnicher pour attendrir ses victimes avant de les déchiqueter. N’a-t-il pas élevé la traitrise au rang de stratégie politique (« El Harbou khid3aa »), n’a-t-il pas déclaré son allergie à la démocratie (« Dimocratiya kofr »)?
    Rien ne me surprend de la part de ce barbare, assoiffé de sang et de pouvoir.
    Les autorités auraient-elles levé l’interdiction qui le frappait, de s’exprimer publiquement?
    Ceux qui croient encore aux doctrines médiévales, peuvent-ils comprendre le concept de démocratie?

    27
    19
    Thamourth
    27 février 2020 - 17 h 06 min

    C’est un « coup du laser » ????

    11
    18
    Vroum Vroum 😤..
    27 février 2020 - 16 h 45 min

    Ces Islamistes ont été bibronner et lavage de cerveau , par Ibn Taymya et Med Ibn Abdelwahab les Takfiriste…ils ont une idéologie Takfiriste , sectaires , ..Pour eux seul compte le Califat islamiste sauce Wahabisme…leur point commun aux Islamistes Wahabites ou Frères Musulman cotés Erdogan Turquie c’est IBN Taymya et Med Ibn Abdelwahab les Takfiriste… Ce Ali Belhadj est Salafistes du Faux Djihad jusqu’à la moelle . .Quand ils sont entre Eux ils parlent de Doula Islamya , et face aux Journalistes ou parmis les Gens , ils « sont » pour la Démocratie , égalitaire , liberté , plus Royaliste que le Roi !!.. Une stratégie après que la prise du Pouvoir par les armes à échoué grâce à Allah et notre ANP et Services Sécurité qu’il faut remercier encore aujourd’hui . . Les Islamistes ont les connais , mais les plus dangereux sont « Les Démocrates  » près à s’allier avec les Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes Ali Belhadj , Ces « Démocrates  » Bouchachi et Karim Tabou , Azzul…qui sont prêts à se vendre ou se sont vendus pour juste le Pouvoir … Allez dire aux Saouds Wahabisme de changer !!.. ou Erdogan Frères Musulman de changer !!.. ou un Frère musulman Wahabite de changer…impossible , ils mourrons Islamistes Wahabites dit Salafistes , dans ce « Salafistes  » ..y’a trois groupes , les Scientifiques (intellectuel ) , Ceux qui propagent l’idéologie , et Ceux qui usent des Armes pour le Pouvoir . . La Doctrine Salafistes Wahabites est de prendre le Pouvoir aux Mouchriquines (Nous Tous ), car ils se disent les Seuls vrais Musulmans authentiques , et pour arriver au Pouvoir ils doivent utiliser 3 solutions ..Dissuader par la Parole , sinon par les Livres (Chouyoukhs Wahabites ) , et si ça marche pas , alors par les Armes , car pour le Peuple Algérien , Pouvoir , ANP sont non Wahabites , donc Appostats , c’est le Takfirisme Secte Wahabite comme décrit par Ibn Taymya et Med Ibn Abdelwahab les Takfiriste… Un Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes est fondamentalement Takfiriste , Ali Belhadj est Takfiriste ce qui explique le Terrorisme islamiste Wahabite qui pour les « Islamistes Frères Musulman  » (Ali Belhadj
    ..) ne sont pas Terroristes mais des Frères qui font le Djihad . Ce qui explique le soutien aux Terroristes Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes en Syrie ou Libye par Erdogan…pour lui ce sont des Frères !!.. Pour Ali Belhadj ou Ghanouchi ou le Frère musulman du Quartier ce sont des Frères qui font le Djihad !…Quand les Bouchachi ou encore Karim Tabou chez Rachad ou Azzul ou Bouragaa vont chez Ali Belhadj , ça devient explosif !.. Une trahison !.. C’est ce qui s’est passé en Égypte , les Égyptiens par millions descendent dans la Rue , occupent place Tahrir , et vers la fin arrivent les Frères Musulman Wahabites dit Salafistes , pactiser avec les « Démocrates  » et finalement les Frères Musulman Wahabites dit Salafistes prennent le Pouvoir à la barbe des Démocrates !…Et puis On a un Président civil , et notre ANP et Services Sécurité notre Assurance vie en dehors de Allah . . Ne jamais faire confiance à un Islamiste FIS Salafiste , dont Ali Belhadj , ils sont fondamentalement Takfiriste . Mais devant les Gens c’est un autre visage .

    21
    22
      Le Chant Des Cygnes
      29 février 2020 - 22 h 35 min

      A Ploum ploum,
      Et en Français cela veut dire quoi ?
      Tes diarrhées verbales deviennent de plus en plus…..
      Il faut aller consulter, cela devient grave.

    Anonyme
    27 février 2020 - 16 h 08 min

    il est invité pratiquement tous les soirs sur un tv ,a intervenir sur le hirak,sans le savoir cette tv devient complice de cet individu ,responsable des malheurs qui ont frappé ce pays,ainsi ce média participe a la banalisation de ce criminel !!

    27
    15
    kahina-DZ
    27 février 2020 - 15 h 30 min

    Jouer aux démocrates virtuels est la tactique des islamistes pour accéder au pouvoir.
    Si ma mémoire est bonne, la loi a interdit à Benhadj l’intégriste toute activité politique (???).
    Décidément, ces islamistes sont au-dessus des lois et on leur accorde un traitement très spécial…Celui qui a compris qu’il nous illumine…..

    35
    18
      Anonyme
      29 février 2020 - 10 h 58 min

      Un courant politique comme baucoup d autres en Algerie.
      Pourquoi on accorderait plus de crédit aux courants soit-disants democratique sauce gauche ou liberale et
      pas islamique, si la demande existe.
      Chacun SA verite, et Tout le monde est servi
      C est ca la vraie Demokratie!

    DZ12
    27 février 2020 - 15 h 26 min

    Il est encore là ce cheitane. Il n’est même pas algérien. Il a de la chance qu’on lui tende le micro. Qu’il aille se faire voir chez les Saoud.

    27
    16
    SaidZ
    27 février 2020 - 14 h 04 min

    Selon un site électronique, un jeune vient d’être jeté en prison pour atteinte aux percepts de l’islam sur son compte facebook. Pourquoi on donne l’agrément aux partis islamistes et on le refuse pour les démocrates!? Pourquoi toutes les chaines tv sont à idéologie islamiste et on refuse tout média démocrate, progressiste !?
    Pourquoi on emprisonne les non jeûneurs? pourquoi tout est fermé pendant le mois de carême et tous les jours à l’heure de prière …même les dealers arrêtent momentanément leur activité!!?
    le régime algérien est ISLAMISTE, aucunement besoin de laisser pousser la barbe ni porter un kamis pour en être UN !

    21
    12
    Ali El Vérité
    27 février 2020 - 13 h 30 min

    Des dirigeants du FIS démocrate c’est juste pour berné les moutons et les brebis,et maintenant les H’mars(anes)savez vous dans quelle école ont étudie l’opportunisme,la trahison,et les magouilles,ils viennent tous de l’école supérieure de la manipulation du FLN;la majorité de ces dirigeants étaient des anciens adhérents du parti Harkiste du FLN;mais comme ils arrivaient pas à s’imposer;ils se sont révolté et crée ce parti islamiste ou ils ont rien d’Islam sauf le nom,juste un exemple si ces dirigeants étaient des vrais Musulmans,alors ceux qui ont été réfugiés en Europe pourquoi ne revenaient ou pays,certes ils reviennent mais juste pour les vacances,pourtant leurs enfants n’ont rien d’islam,alcool;leurs filles a majorité marie ou vivre avec des non Musulmans,sans parler des garçons,drogue alcool,et autres choses,

    48
    22
      Néant
      27 février 2020 - 14 h 02 min

      Des dirigeants islamistes Algériens réfugiés en Europe collaborent avec les renseignement des pays d’accueil, c’est l’islam à l’Algérienne, la journée Imam et la nuit collabos

      23
      13
    Omar Khayyem
    27 février 2020 - 11 h 47 min

    Elle aurait pu être plus BELLE, aujourd’hui, cette ALGÉRIE…Si au lendemain de cet été 62 nous avions PU (LE PEUPLE SOUVERAIN) CHOISIR de faire de nos UNIVERSITÉS, HÔPITAUX, JUSTICE, RÉSEAUX ROUTIERS ET FERRÉS, NOTRE AGRICULTURE, notre TOURISME, notre CULTURE CINÉMA THÉÂTRE, nos ÉLITES SPORTIVES…CE QU’IL Y A DE MEILLEURS…HÉLAS trois FOIS…depuis 58 années de RÉPRESSION, ÉLIMINATION physique ou exil NOUS NOUS sommes forgés une RÉSILIENCE ÉVEILLÉE, PERMANENTE à toute épreuves… LES DÉBATS BYZANTINS qui nous sont offerts en guises d’occupations des esprits, quand ce n’est pas le LAIT ou la POMME de TERRE, participent de cette stratégie de NOYER LE POISSON…Et à cette question métaphysique existentielle de savoir si le POISSON est musulman ou autre chose…il vous répondra que CETTE QUESTION relève de la sphère privée…que la population musulmane mondiale est au nombre de 1,5 MILLIARDS que les Musulmans Arabes sont ultraminoritaires 1/5…que le point commun entre un musulman Sénégalais et un musulman du Tadjikistan se limite aux 5 piliers séculaires…que nous vivons une époque épique que le progrès fait rage…que le cauchemar de notre sous-développement continue…

    50
    17
    Karamazov
    27 février 2020 - 11 h 31 min

    Alea jacta est !

    « Iben moua je le reconnais totalement c’est bien lui  , il n’a pris aucune ride.  c’est toujours sous cette face là qu’ils apparaissent quand ils ne sont pas au pouvoir  et quand ils sont à l’affût. « El harbou khida3a » n’est-ce pas leur devise?

    Mais nous n’en sommes déjà plus là . Belhadj n’est plus un paria , on l’a remis en selle et il  se pavane sur son chameau pour aller avec l’aide de ses nouveaux apôtres laïcs à la conquête du pouvoir.

    Mais nous autres, depuis que la tératogenèse a commencé nous ne cessions de vous avertir de ce qui allait inéluctablement arriver pendant que vous vous attendiez que la grossesse nerveuse hirakienne accouche du divin enfant.

    Aujourd’hui encore, comme il y a trente ans, on nous rejoue les mêmes rengaines, on tergiverse et on agite les mouchoirs rouges des Cassandre effarouchées avant de nous annoncer qu’ils se sont trompés de société.

    J’apprécie ceux qui échaudés comme nous avouent qu’ils ne sont pas prêts de faire la même expérience tout en embarquant dans le même bateau d’où ils vont être jetés aux requins dès la première occasion.

    J’apprécie seulement pour l’instant , je jubilerai quand ça sera fait .

    Décidément , comme chantait Brel : « on a beau dire qu’un homme averti … »
    Loser un jour loser toujours !

    34
    30
      Zaatar
      27 février 2020 - 13 h 25 min

      Il est déjà président aux prochaines élections…il rendra hommage juste après a Abassi Madani et abdelkadet Hachani…

      22
      33
    Argentroi
    27 février 2020 - 11 h 23 min

    On lit qu’Ali Belhadj après avoir cité Churchill et en parlant de la démocratie affirme que  » c’est un combat d’idées » ! Il est alors utile de lui rappeler qu’après les têtes coupées, il n’y a plus d’idées. C’est pour cela qu’il ne s’est jamais démarqué, ni dénoncé ses amis du FIDA quand ce dernier assassinait ceux qui pouvaient débattre des idées.
    Mais, comme on voit Ali Belhad passer outre l’interdiction, qui lui a été faite, de toute activité politique, alors le slogan islamiste  » khalouh essali » (laisser-le faire sa prière à la mosquée) devient vraiment un euphémisme de « kalouh yakhliha ».
    L’internationale islamiste des frères musulmans a bien missionné la BBC pour tester le nouveau pouvoir avec l’émir du Qatar en sherpa !

    40
    16
      @argentroi
      27 février 2020 - 13 h 38 min

      Ali Benhadj est un criminel et un symbole de la decennie noire.Aujourd’hui on le victimise et on lui rend visite en qualité personnalité politique,on l’invite sur des plateaux.Magharibia en rajoute unee couche en le presentant comme le no 2 du FIS(et non de l’ex Fis),et diffuse des videos toute montées le montrant malmenés par de policiers alors qu’il se rendait à la priere.C’est grotesque.Et le meilleure les 3 personnalités (Bouchachi,Bouregaa et belarbi ) adulées par le Hirak lui ont rendu une visite (non personnelle)mais politique puisqu’elle a été filmée.Ces trois individus ont finalement trahi les Algériens et leur Hirak.Ils tentent de diviser le Hirak et le faire récuperer par les islamistes ce ui fait l’affaire de nos ennemis etrangers et le système.
      C’est ;a croire que le liberation de Bouregaa et belarbi n’est pas anodine.Il y a eu un deal avec le systeme.Le retournement de veste de Bouregaa vis à vis de ses 40 millions d’admirateurs donnent raison à ses détracteurs qui ont affirmé qu’il a volél’identité d’un autre grand moudjahed mort au champ d’honneur.Il a utilisé sa notorieté acquise en prison pour offrir le hirak aux islamistes larbins des moyens orientaux et de la turquie.Bouchachi,Belarbi,Bouregaa TRAITRE DU HIRAK

      19
      13
        Anonyme
        27 février 2020 - 23 h 27 min

        Et ton 8% qui se déplace dar dar se prosterner aux tu en dis quoi
        Hirak un jour Hirak toujours

        4
        10
    Anonyme
    27 février 2020 - 11 h 06 min

    Même discours de Ali Belhadj sauf que cette fois ci il nous l a enrobé en citant Platon et Churchill « Tiens tiens!!! Belhadj lit Platon » il se fout de nous et de la démocratie encore une fois…il vient de confirmer ce qu il a toujours défendu une république islamique et il est prêt à se servir de la démocratie pour parvenir au pouvoir et instaurer sa république…
    C est répugnant que des gens puissent lui donner la parole après tout le mal qu a fait cet illuminé schizophrène à l Algerie !!!!

    45
    18
    HOUMTY
    27 février 2020 - 11 h 01 min

    J’ai qu’une chose a dire : Ce sous homme est un boucher et un assassin, avec les mains pleines de sang ! qu’il aille en ENFER.. Qu’ALLAH protége la mére patrie L’ ALGERIE et notre A.N.P de ce genre de BOUCHER

    46
    20
      Bruxelles
      27 février 2020 - 15 h 03 min

      Il n’est pas le seul, combien de sosies de Belhadj vivants à Bruxelles et Frankfurt ainsi Paris et Marseille, ils utilisent l’islam juste à des fins personnels, mais ils croient en rien sauf à l’argent sale et le profit, nos Imams réfugiés en Europe pratiquement autres choses que de prêcher la parole de Dieu, se sont convertis à renseigné et informer les services de renseignements, voilà l’islam de nos faux Imams, hypocrites et manipulateurs

      14
      11
      le niveau
      27 février 2020 - 15 h 40 min

      ta oublier de signifier que ali benhadj qui a voler les 1000 milliards de dollard et rendu le peuple algerien a 200 ans en arriere

      8
      15
    Anonyme
    27 février 2020 - 10 h 59 min

    Après 60 ans de régime FLN on est réduit à se poser la question s’il y a un fascisme plus féroce que celui dans lequel le pays est enfoncé depuis 1962. La personne qui dit ces mots avait combattu l’islamisme pendant très longtemps et 4 ans les armes à la main. Aujourd’hui, 1 année après comme 2019 a balayé tous les doutes, aucun colonialisme, aucun fascisme algérien, aucune autre menace intérieur ou extérieur n’est pire que le régime actuel le même depuis 1962 et dans sa globalité. Quand on nous présente un changement quelque soit sa nature y compris en 1992 je pense et je ne suis pas le seul, des millions d’algériens le fond aussi que c’est juste de vulgaires « redresseurs du FLN » qui ont mis à terre d’autres comme eux et qui reviendront par alternance nous jouer les éternels libérateurs alors que ce sont eux qui nous on mis et fermé les chaines et jeté la clé dans l’oued.

    18
    20
      Anonyme
      27 février 2020 - 20 h 45 min

      (…) ces pseudo partis politiques même s’ils rencontrent ce terroriste hideux…Ils insultent les morts (…) mais ils pardonnent ali benhadj qui a fait massacré des dizaines de milliers de civils (…)
      Allah yera7mek ya Boumedienne ! Tu savais comment leur parler et comment les traiter cette racaille hypocrite

      7
      12
    FIS du Baath FLN: le crime unit
    27 février 2020 - 10 h 29 min

    Le FIS est l’élève – du Baath Fln- qui a osé dépasser son maitre. Après s’en etre servi, il est jeté comme un mouchoir. C’est le sort de tous les servants du régime, qu’il soit pseudo- laic ou pseudo-trotskyste, qui sert le régime est systématiquement broyé.

    13
    21
    58 ans
    27 février 2020 - 10 h 29 min

    a part leur coté sanguinaire je n arrive pas a les définir

    28
    16
      @58ans
      27 février 2020 - 20 h 34 min

      Hitler a aussi fait mine d’épouser la démocratie.Une fois au pouvoir ,on connait la suite.Benhadj fait mine de couleuvre avec des dards de serpent à sonnettes.
      Bouregaa,Belarbi et Bouchachi sont dess traitres du HIRAK pour avoir rendu visite à un symbole de la decennie noire.

      12
      11
    Akli
    27 février 2020 - 10 h 25 min

    POURQUOI NE PAS LE CROIRE AVONS NOUS OUBLIER QUE SAID SADI DISAIT A ABASSI MADANI QUE MEME SI VOUS GAGNEZ LES ELECTIONS ON VOUS LAISSE PAS GOUVERNER JE CROIS QUE MAINTENANT AVEC CETTE JEUNESSE EVEILLER IL NE POURRA PAS DIRE DES BETISES PAREILS

    7
    36
    Anonyme
    27 février 2020 - 10 h 15 min

    Fakou, la taqiyya des islamistes on la connaît. Ça me rappelle une conférence de la ligue islamique mondiale du milieu des années 90 où la plus part des islamistes disaient qu’il fallait tirer les leçons de l’échec du FIS. Ils disaient clairement qu’il ne fallait pas se dévoiler et faire peur aux gens avant avant de prendre le pouvoir. Plutôt faire confiance au diable en personne qu’à ces assassins

    45
    15
      Anonyme
      27 février 2020 - 22 h 03 min

      Elli faqou ? Wa rahou !!!

      1
      16
    Anonyme
    27 février 2020 - 10 h 06 min

    UN SINGE A QUI ON DONNE LA PAROLE.DONNER LUI PLUTÔT DES CACAHUÈTES.UN CHIEN ANRAGÉ UNE SEUL SOLUTION L ABATTRE.

    38
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.