Le confinement au temps du coronavirus

Covid-19 entassement
Faut-il réagir contre le Covid-19 ou laisser faire la nature ? PPAgency

Par Aziz Ghedia – Sans être de mauvaise foi, je commence mon article par cet aphorisme «l’entassement des hommes comme l’entassement des pommes produit de la pourriture». Cet aphorisme n’a jamais été d’une actualité aussi brûlante qu’en ces jours-ci où il est demandé aux populations mondiales, ou du moins celles qui sont concernées au premier degré par cette épidémie de Covid-19, de ne plus se rassembler. Les rassemblements humains sont semblables aux entassements des pommes. Ils favorisent la propagation du virus.

Il suffit qu’un homme porte en lui le virus, même s’il est encore asymptomatique, pour que, sans le savoir, il l’envoie par la salive, le toucher ou par d’autres supports de contamination, à d’autres hommes. Pour rompre cette chaîne de transmission virale, les pouvoirs publics des pays concernés imposent un confinement à leurs populations respectives, créant ainsi une certaine psychose collective. Ceci sans parler des conséquences économiques qui seront sans doute très difficiles à supporter pour beaucoup de pays. On me rétorquera sans aucun doute que la santé des gens prime sur l’économie puisque ce sont les personnes en bonne santé qui travaillent et qui, donc, créent les richesses. Ce sont les personnes en bonne santé qui constituent le moteur économique de toutes les nations… Je n’en disconviens pas.

Mais il est logique aussi d’envisager le problème sous un autre angle. Pour cela, je fais mienne la proposition du Premier ministre britannique, Boris Johnson, qui a prôné la voie de «l’immunité collective». Cette proposition a fait, certes, l’objet de plusieurs critiques, notamment de la communauté européenne. Mais force est d’admettre que sur le plan épidémiologique, elle tient bien la route. En effet, Boris Johnson, parlant de ce qu’il y a lieu de faire face à l’épidémie Covid-19, a tenu à son peuple presque le même discours que W. Churchill lors de la Seconde Guerre mondiale. Rappelons-nous de cette période historique et de ce discours prononcé devant la Chambre des communes, en 1940 «[Je n’ai à offrir que] Du sang, du labeur, des larmes et de la sueur». Quelques années après, c’était la fin de la guerre, la défaite du nazisme… suivie des «trente glorieuses». Malheureusement pour l’Europe, le choc pétrolier de 1973 mit, presque brutalement, fin à cette période de prospérité économique et d’insouciance et de la «dolce vita» pour la grande majorité des Européens.

L’humanité semble être en guerre

Le Président français, lors de son discours à la nation française de ce lundi 16 mars, vient de le confirmer encore. Il l’a même répété plusieurs fois : «Nous sommes en guerre !» En guerre contre qui ? En guerre contre un microscopique virus, contre un coronavirus baptisé Covid-19 qui fait beaucoup plus de peur que de mal. Les jours à venir nous diront que c’est l’hystérie collective et le confinement qui ont provoqué le plus de dégâts.

Quant à nous, pauvres Algériens, nous sommes confrontés, et cela depuis plus d’une année déjà, à un système politique des plus machiavéliques, un système politique que le Hirak tente de déboulonner, de changer de fond en comble mais qui résiste encore. Et voilà qu’aujourd’hui, avec l’apparition de ce méchant virus, venu d’une lointaine contrée chinoise, nous sommes confrontés à un autre combat, une autre guerre, beaucoup plus pernicieuse celle-là. Ce virus nous tombe comme un cheveu dans la soupe. Il crée la zizanie au sein du Hirak et un début de désordre dans la société tout entière.

Alors que faire ?

Suivre les recommandations des «autres» ou adopter une politique sanitaire propre à nous ? Avons-nous les moyens de notre politique ? En tant que médecin, j’ai le droit de m’immiscer dans le débat et de mettre noir sur blanc mon opinion sur la question. Celle-ci se résume en quelques points et rejoint, grosso-modo, le point de vue de Boris Johnson.

Ainsi donc, face à cette épidémie de Covid-19, il vaut mieux, à mon humble avis, opter pour l’immunité collective. Et cela pour deux raisons principales :

1- Laisser la nature faire car la nature fait bien les choses

2- Le pays n’est pas préparé au confinement (après plus d’une année de Hirak et donc de la réappropriation de l’espace public par les Algériennes et les Algériens). Preuve en est qu’actuellement cette question divise les Algériens (il y a ceux qui veulent, malgré le risque, continuer le Hirak et ceux qui, peut-être beaucoup plus sensibilisés sur les conséquences sanitaires du coronavirus, veulent marquer une pause dans ce processus révolutionnaire).

3- Accessoirement, le système algérien est loin de pouvoir répondre à une forte demande et prendre en charge sérieusement et correctement tous les éventuels cas de cette grippe.

Je confirme encore que je suis médecin et je tiens pourtant un discours tout à fait à l’opposé de ce que disent beaucoup de mes confrères. Je crois qu’on devrait savoir raison garder et ne pas verser dans un alarmisme qui, à mon sens, n’a pas lieu d’être.

L’Homme a déjà connu ce genre de situations sanitaires et les a dépassées tant bien que mal. Il ne s’est pas éteint pour autant. Ceci dit, il faut reconnaître que les médias ont une grande responsabilité dans l’installation de cette psychose collective. Des villes devenues, du jour au lendemain, fantômes, cela dépasse tout entendement. Des chaînes monstres devant les grands centres commerciaux pour se ravitailler en… papier hygiénique dénote de cette folie collective qui a atteint nos sociétés consuméristes.

A. G.

(Médecin)

Comment (76)

    Karamazov
    19 mars 2020 - 10 h 03 min

    Imagine all the people…

    Imagine ya khouya Zataar le foutoir.

    Avec seulement 2000 cas hospitalisés dont seulement 600 graves ,seulement ,c’est le foutoir dans le pays qui a l’un des meilleurs système de santé du monde: l’armée est obligée d’intervenir, c’est la psychose globale. je t’assure qu’on ne sait même pas quoi faire on se contente gérer les situations sans disposer des bonnes réponses. On aide plus les gens à mourir qu’à guérir en vérité pour les cas les plus graves. Des tas d’autres malades sont négligés et doivent prendre leur mal en patience en attendant la fin de l’épidémie du Covid 19. Sans parler des comportements anti-sociaux . Vol de masques , de gel désinfectants, attaques de pharmacies, exode urbaine qui a poussé certains pays à réagir contre.

    Imagine que c’e n’est pas 100.000 personnes infecté mais 40 millions( 70% de la population) et multiplie les dégâts par cent ou par 400 et rapporte ça aux pays moins dotés ou aux pays du tiers-monde.

    Trump vient de débloquer 100 milliards de dollars pour aider son économie.

    Imagine ….

    Non , n’imagine pas !

      Zaatar
      19 mars 2020 - 10 h 49 min

      Non khouya Karamazov, je ne préfère pas. Je ne veux pas imaginer. Car si j’imagine…. je préfère ne rien dire.

      Smail
      19 mars 2020 - 11 h 06 min

      On va attendre pour voir comment Mr 5% se debrouillera avec sa production nationale de medicaments, de lits d’hopitaux, de masques et de nourriture a gogo. Avec les imams et les derviches ils vont resussir des miracles. Heureux qui comme ulysse.

    Lghoul
    19 mars 2020 - 8 h 31 min

    Les allemands selon Merkel, pourront avoir 10 millions d’infections. Sauf que tous ces pays ont un bon service de santé, produisent des médicaments et sont aussi auto-suffisants en nourriture. Tout cela fait défaut dans beaucoup de pays du tier monde et d’Afrique en particulier. On voit clairement que la notion de « colonisation » au sens classique du terme n’a plus de sens. Tout pays qui n’est pas auto-suffisant en soins et savoir en général et en nourriture, est toujours colonisé car il dépend des autres, . Ce coronavirus est une autre démonstration ou plutôt un test de remise en cause totale du mode de gouvernance en Algérie, un pays pourtant riche en ressources humaines et matérielles. Que pourra faire un pays ou les citoyens ne se soignent pas proprement, ne mangent pas a leur faim et ou toute forme d’intelligence est chassée ? ll ne pourra plus rien devant l’abysse.

    Zaatar
    19 mars 2020 - 7 h 41 min

    Lu ce matin sur yahoo.
    Conclusions d’une étude effectuée par des chercheurs britanniques.
    Selon ces chercheurs et selon les projections de la doctrine du « laisser faire » de Boris Johnson au royaume uni avant qu’il ne demande finalement aux britanniques de rester chez eux, le résultat aurait été 510 000 morts du coronavirus avec un pic de mortalité à fin mai début juin. Pour les US selon les mêmes chercheurs ca serait 2,2 millions de morts. Pour les britanniques, heureusement que ce n’est pas ce qui a été adopté.

      Recherche-covid-19
      19 mars 2020 - 8 h 30 min

      Ces chercheurs ont eux mêmes affirmé qu’ils ont considéré des cas extrêmes et des paramètres irréalistes pour effectuer une telle simulation dont les résultats sont plus qu’effrayants ».

    Lghoul
    18 mars 2020 - 21 h 21 min

    Pour information, en Italie, au 18/03, le nombre d’infections est de 35.713 avec un nombre de deces de 2978; ce qui donne un taux hallucinant de 8.33%, et 19% en 24 heuer donc presque le plus eleve au monde. Ceci est vraiment etrange pour un pays si avance ! Est ce que cela est due aux anti inflammatoires combine au non confinement des vieux et des malades chroniques innondant les services d’urgences et de reanimation ? J’espere que tout cela servira de lecon aux autres pays. L’Afrique et l’Inde pourront etre des bombes a retardement.

    Lghoul
    18 mars 2020 - 21 h 00 min

    Le plan recent anglais est de reduire d’abord le risque de deces en isolant les plus vulnerables: Les vieux et les malades chroniques. Cela limiterai le plus grave danger qui est la saturation des services d’urgence et de reanimation. Si ces services sont satures, beaucoup de patients vont mourir devant des medecins et soignants impuissants et depasses. C’est certainement la cause principale de la mortalite elevee en Italie qui n’ a pas isole les vieux et les malades chroniques. Les ecoles seront fermees et les autres citoyens qui sont en bonne sante devront travailler de chez eux s’ils le peuvent et doivent eviter d’aller dans les pubs et les restaurants. S’ils ont des sympthomes ils doivent s’isoler chez eux. La plupart guerrissent normalement. Le plus grand probleme pour les pays qui ont introduit le confinement total est de predire quand il sera leve. Vont ils le lever apres 4 semaines par exemple si le nombre d’infections continue a grimper ? Le plan initial anglais parait maintenir l’equilibre entre contenir l’infection en ralentissant sa propagation et protegeant les plus vulnerables et eviter la paralysie totale de l’economie. Ce plan est base sur un model mathematique de specialistes des maladies infectieuses d’Imperial College de Londres.

    DYHIA-DZ
    18 mars 2020 - 20 h 15 min

    Vendredire et ses autres @

    Mon dieu, quelle infertilité d’esprit… Doubab, Doubab… Avez vous autre chose plus utile à dire (???).
    Allah Ghaleb, c’est votre niveau…Trop tard pour changer.
    Le traitre pense que tout le monde est comme lui…

    Karamazov
    18 mars 2020 - 18 h 40 min

    Allerte infox!

    je viens de lire sur un djarnane, dont je ne dirais pas que c' »est tyassa ,sous ce titre aussi pompeux qu’osé : « Coronavirus : mystère autour du faible taux de mortalité en Allemagne ». Cette perlounette :Coronavirus : mystère autour du faible taux de mortalité en Allemagne

    Alors que la pandémie du coronavirus continue de se répandre à travers le monde, un pays en particulier attire l’attention autour du très faible taux de mortalité par rapport au nombre de cas officiellement déclaré.

    Il s’agit de l’Allemagne, qui recense ce mercredi en début d’après-midi 10 082 cas de contamination au coronavirus dont 26 décès, soit un taux de fatalité de 0,25% à peine. A titre de comparaison, son pays voisin la France compte 148 décès sur 7696 cas de contamination, soit un taux de mortalité de 1,9%. Presque dix fois plus important qu’en Allemagne »
    Je ne vous rapporte pas ça pour dellationner , mais juste pour vous dire? que le conaro virus ne fait pas son job comme il le faudrait . Cherchez l’erreur ?

      Zaatar
      18 mars 2020 - 21 h 53 min

      @Karamazov,
      Le conarovirus a sa préférence à lui…comme Julien Clerc.

    DYHIA-DZ
    18 mars 2020 - 13 h 06 min

    Vendredire + Krimo + Zaatar =1

    Vos commentaires montrent bien que vous avez un niveau NÉANT !!!
    Donnez nous votre avis sur cette crise mondiale ?? Mais je crois que les gens de votre calibre n’ont aucune opinion sur le sujet = ça vous dépasse !!!
    (…) vous savez rien faire…et Plus, vous osez parler au nom du HIRAK (??).
    L’Algérie a besoin de la matière grise pour se relever (…)
    Votre stérilité est un danger pour l’Algérie !!!! Alors, taisez vous SVP !!!

      Vendredire
      18 mars 2020 - 15 h 49 min

      Franchement me confondre avec Zaatar et krimo, il faut le faire.
      Moi, j’ai un unique pseudo et tout le monde, sauf toi, reconnait le style des commentateurs.
      (…) je suis Vendredire. Cela veut dire: Dire tous les Vendredi, selon la formule consacrée du Hirak. Ceci est un clin d’oeil à ArgentRoi qui, se croyant intelligent, voulut me baptiser Vendredimarcher. Je ne sais pas où est-ce qu’il a trouvé ça.
      Ainsi, dans un même post, je réponds à 2 dhoubabs qui ne font que se tromper.

        Anonyme
        18 mars 2020 - 18 h 38 min

        Mou je sais que tu es aussi Momo et karimdz et abdelrahmane et anonyme et….etc

      Krimo
      18 mars 2020 - 17 h 49 min

      Dyhia-Dz

      Je m’en tiens a votre pseudo pour me preter au jeu. Le procede est tellement gros qu’il transpire le pueril ……

      Autant Zaatar que moi meme cela fait des decennies que l’on a quitte les cours de récréations.

      Ça me dit ………..

      Zaatar
      18 mars 2020 - 18 h 11 min

      Faut savoir Dyhia dz, on donne notre avis sur la crise mondiale ou on se tait? Mais on a un niveau néant, et tu nous demande notre avis… mais j’ai un avis d’après ton post, c’est que il est très difficile pour toi que tu sois en accord avec toi-même. Relis toi et dis moi si tu comprend quelque chose.

    Karamazov
    18 mars 2020 - 9 h 58 min

    Des virologues ,des épidémiologistes, des infectiologues, confirmés , vont à contre-courant de l’alarmisme ambiant. ils disent : soit il est trop tard pour arrêter la diffusion du Covid 19 , parce que il est de toutes façons trop tard à partir du moment ou on s’en rend compte de son existence. et quoi qu’on fasse on aura toujours le même nombre de malades et de morts. soit il n’est pas aussi dangereux que ça et que les mesures prises sont très exagérées. Que ce n’est pas le virus qui est dangereux mais le manque de moyens pour gérer l’afflux de malades. Même s’ils ne sont pas très convaincants concernant un nombre si élevé de morts en quelques jours.

    Mais tout le monde n’est pas d’accord avec cette approche. Il y’en a qui disent que la situation est plus grave qu’on ne l’imagine et qu’il faut aller encore plus loin dans les mesures.

    Je comprends aisément que quelqu’un qui part du constat non alarmiste me dise que partant de ce constat qui peut être vrai , je suis pour laisser le virus se propager. Mais je ne suis pas d’accord avec celui qui part d’une théorie , ou de statistiques, pour aboutir à la même conclusion.

    Enfin, je peux vous dire que je la situation des hôpitaux et l’ambiance qui y règne , je peux vous dire qu’on est pas aussi sereins qu’on voudrait l’apparaître ou aussi léger qu’AG.

      Sacrifice
      18 mars 2020 - 15 h 44 min

      Voici l’analogie que je donne:
      Imaginez un champs/espace auquel sont attache’s un nombre X de personnes de differentes tailles. Puis il ya un ras-de-marree qui arrive. L’eau va monter, monter et monter… et puis s’arretera a une certaine hauteur. Il y en aura qui auront la tete sous la surface de l’eau et d’autres en dessus. c.a.d. qui s’en sortiront et qui en periront.
      1. La hauteur de l’eau ici, c’est la force de nuissance de ce virus.
      2. La taille des gens, c’est la force de defense des personnes.

      Pour sauver les petits, il faudrait installer une espece de tubes autour de sorte a empecher contact avec l’eau qui pourait monter pluhaut que la personne sans envahir la personne.
      3. Cet espece de tube d’isolation, c’est les soins et traitements de personnes faibles, c.a.d. a haut-risk.

      A mon avis, que ce virus soit derive’ d’une experience de laboratoire qui a echoue'(accident) ou volontaire, ou qu’il s’agisse vraiment d’une mutation inattendue, le fait est que personne n’y est prepare’. Pas assez de tubes pour tout le monde, ou encore tres loin de la.
      Les autorite’s partout, savent qu’ils ne pourront pas se mettre a faire le choix et l’imposer. Leurs moyens d’une telle imposition sont tributaires d’une force humaine, dite de l’ordre(polices et armees) – et il n’y a meme pas de quoi proteger cette force !!!
      Toutes ces mesures d’isolemment n’ont d’interet que reduire le dosage de ce virus chez les uns et les autres. Je pense que tout le monde en a recu, un petit peu. Certains plus que d’autres.

      Bref, des nids de ce virus se sont installe’s chez tout le monde. Sincerement je pense que j’en ai chope’ pas mal, depuis pas mal de temps dirais-je. J’ai eu une interaction proche avec quelqu’un qui souffrait de la grippe aux meme symptomes a noel dernier. Il a 45 ans et il s’en est sorti. Il a ete’ traite’ avec des antibiotics.

      Mon systeme immunitaire est hyper-agressif. Mes petites blessures souvent se referment et guerrissent toutes seules, sans le moindre medicament. Mais, une exposition prolonge’e au soleil ou la chaleur, generent des inflammations sur ma peau. En plus, je suis fumeur. Je n’ai pas d’assurance medicale, mais pour une fois, celle-ci s’avere inutile. j’ai evite’ tout contact rapproche’ depuis une a 2 semaines.

      A ce jour, ni toux, ni fievre et pas de difficulte’ a respirer. Mon age? 60 ans.

      A mon avis, ce que vous dites a propos du choix de Boris Johson est juste. Il etale les cartes ouvertes aux Anglais.Tout comme les Allemands, il y a lieu de sacrifier une partie de la population pour sauver le royaume. Je pense que c’est ce qui se passe un peu partout. En Algerie, le regime a decide’ de meme. Cette decision n’est pas d’aujourd’hui, mais de 1962. Il a fait son choix, que Moh et derive’es socio-culturelles et economiques, valent plus que toute l’Algerie, son passe’ comme son avenir. Y a-t-il plus illustratif que d’observer la guerre de liberation sans jamais tirer une cartouche et foncer sur Alger pour un coup d’Etat, sur des chars etrangers.
      La question est: QUand zeralda et al mouradia seront-ils transforme’s en hopitals ?
      Quand a aux histoires d’ordre, apres plus d’une anne’e, les Algeriens, instruits ou pas, riches ou pauvres, ont DEMONTRE’ LA MAITRISE DE L’ORDRE. S’il y a desordre, c’est dans le regime.
      Quand au vaccin pour les Algeriens – 2 semaines de repos au soleil… Faut decouvrir son corps. C’est tellement grand, qu’on peut s’offrir le luxe d’un hectare par personne.

    Brahms
    18 mars 2020 - 7 h 40 min

    Les chinois disaient que l’islam étaient une maladie mentale. Au final, Dieu leur a donné la réponse. Aussi, les Européens auront de l’occupation, bien mieux que d’aller bombarder l’Irak, la Syrie, la Palestine, le Yémen. Tout se paie dans la vie. Quand on fait du mal aux autres, quand on tue des innocents, quand on détruit des vies, quand on casse des appartements, des maisons gratuitement à des personnes qui ont mis toutes une vie pour se les payer et bien un jour ou l’autre, il y a retour de flamme qui viendra vous punir pour ce que vous avez fait de mauvais. La France vient de mobiliser 300 milliards d’euros c’est l’équivalent de l’argent volé au Colonel Kadhaffi (360 milliards de dollars). Tout se paie dans la vie de l’ouvrier au Président de la République.

      Zaatar
      18 mars 2020 - 9 h 17 min

      Ah l’Iran aussi est bien récompensé avec 16169 cas et près de 1000 morts, le Bahreïn également avec ses 242 cas, le Qatar avec ses 442 cas, les EAU et tous les autres.. finalement dieu est en train de punir tout le monde, il n’a juste pas été sévère avec les pays africains .

        Brahms
        18 mars 2020 - 10 h 25 min

        Cher ZAATAR,

        Justement le Qatar, les EAU étaient de la partie pour les méfaits et crimes commis. L’Iran c’est juste une victime collatérale mais Dieu a déjà puni les chinois qui prétendaient que l’islam était une maladie mentale. Nous sommes qu’au tout début, les calculs prévoient 300 000 morts en France. Enfin, toutes les bourses mondiales ont dévissées avec des pertes colossales donc au final, les bédouins ont perdu des sommes considérables. Même le football est suspendu alors que le Qatar a englouti près de 10 milliards d’euros au PSG preuve que leur argent est maudit.

      Belveder
      18 mars 2020 - 9 h 56 min

      Théorie de Bisounourss rapelle nous combient de BONS MUSULMANS ONT tue leur frères

        Brahms
        18 mars 2020 - 14 h 46 min

        Cher Belveder,

        Vous divaguez complètement, …Les faits sont là, il y a + de 8000 morts dans le monde. Et, oui, la vie ce n’est pas que jeu et amusement, un jour ou l’autre, la sentence arrive de l’inconnu. Vous verrez dans
        1 mois, les dégâts de ce virus.

      Ziri Warsenis
      18 mars 2020 - 14 h 52 min

      @Brahms
      La sentence lapidaire lancée contre les chinois à l’effet que Dieu les a punis relève plus d’une émanation bigote que d’un constat rationnel. Pourtant, cette « punition divine » a aussi frappé des pays musulmans, pourquoi donc ? Ont-ils encouru Son Courroux par quelques dérives ou déviations du « droit chemin » qui leur a valu la sentence démiurgique ?
      Est-ce le sens de ce chant : « Dieu, devant toi s’anéantissent mes jours » que les chinois expient de leur vanité terrestre, tel qu’exprimé dans la 3e partie de votre Requiem allemand M. Brahms ?
      La maladie mentale évoquée est en réalité plus un blocage mental ancré en des concepts archaïques originant de mythes anciens divers, amalgamés en des croyances élevées en dogmes sacrés, dont les orthodoxies-pouvoirs ont utilisés à différentes époques pour soumettre de gré ou de force des populations bien souvent démunies et crédules.
      Dans notre pays nous voyons aujourd’hui comment la dérive religieuse obscurantiste mine toute émancipation de la société, car elle est utilisée par ses mentors et autres gourous pour asservir le peuple et l’exploiter dans ce qu’il de plus profond: sa croyance et sa foi.
      La crise de la Covid-19 est en train de valider tous les paramètres de retard du pays dans tous les domaines et de les mettre à nu. Tout cela a été dénoncé depuis des décennies sans que le pouvoir mafieux s’en souciât, en autant que la vache a traire de la rente pissait des dollars.
      Aujourd’hui, nous risquons de payer un gros prix, conséquence de ces déliquescence en tout genre. Et c’est encore le peuple qui payera la note.
      A défaut de soigner nos malades, on ira leur organiser des prières des morts collectives dans toutes les mosquées du pays, avec un service spécial dans la Grande Mosquée du Nabot-Leon pour la capitale.

        Zaatar
        18 mars 2020 - 18 h 41 min

        @Ziri Warsenis, bonjour,
        Pour simplifier, et si je comprend bien, la religion est bel et bien un outil d’aliénation des masses.

          Ziri Warsenis
          18 mars 2020 - 23 h 13 min

          Salut Zaatar,
          Oui, effectivement c’est l’outil d’aliénation et d’asservissement par excellence. Il est vraiment difficile de croire qu’un Dieu puisse être à la commande d’une telle mystification, qui fait qu’une créature exploite l’autre, au prétexte d’être le régent désigné ou le porteur indiqué de la parole du divin sur Terre.
          Ainsi se résume, singulièrement, le portrait des 3 multinationales monothéistes qui, à coup sûr, ne feront jamais faillite. Les actions ou blue chips qu’elles détiennent et émettent sont toujours en forte demande sur les parquets de la Bourse de la crédulité et de l’ignorance.
          Ou khelli Ddenya temchi ya bou l’fouchi !

        Brahms
        19 mars 2020 - 10 h 05 min

        Cher ZIRI Warsenis,

        Votre interprétation me semble éloignée de la réalité. En effet, chauves-souris, serpents, pangolins, plusieurs espèces animales transitant par le marché de Wuhan en Chine point de départ de l’épidémie, ont été mises en cause, comme le réservoir naturel ou l’hôte intermédiaire du coronavirus, par les chercheurs.
        le virus responsable du Covid-19 partage, pour l’une, 90,23 % et, pour l’autre, 91,02 % de son génome avec les souches isolées des pangolins testées. Cette similarité n’est pas suffisante pour faire du pangolin un hôte du virus.

        Dans le cas de l’épidémie de Sars de 2002-2003, le Sars-CoV partageait 99,8 % de son génome avec un coronavirus isolé des civettes, faisant de ce petit mammifère féliforme l’hôte intermédiaire du virus et le lien entre son réservoir naturel et l’Homme.
        C’est donc la civette qui donnerait le virus. Il faut donc se laver chaque jour via un bain chaud couplé à du gros sel de mer pour tuer toutes les toxines qui serait sur votre corps. Voilà, la réalité cher Ziri donc inutile d’extrapoler.

          Ziri Warsenis
          19 mars 2020 - 15 h 15 min

          Bonjour Brahms
          Je suis d’accord avec vos explications qui sont fondées sur des principes scientifiques et non mystiques. Que Wuhan soit la plaque tournante pour la commercialisation de toutes sortes de « bibittes » animales, là n’est pas la question de remise en cause de mon commentaire, mais l’interprétation que vous en donnez, probablement motivée plus par votre foi religieuse qui vous a intimé cette sentence « divine » envers les chinois qui contraste tant avec votre raisonnement scientifique sur lequel vous appuyez, ci-dessus, qui en bout de ligne, se voit écraser par une prémisse d’ordre religieux.
          Et ça, cher ami, ce n’est pas de l’extrapolation à mon humble avis. Cependant, c’est votre droit de ne pas être d’accord, je respecte votre opinion, dans le cadre d’un débat respectueux et serein.

    Karamazov
    17 mars 2020 - 19 h 14 min

    Pour ma part je reviens à la charge malgré mon serment de scorpion. Ou plutôt grâce.

    J’admets qu’en vérité personne ne sait plus que les autres , excepté quelques initiés , tout le monde peut dire tout et n’importe quoi. Et c’est à ce titre qu’AG et mouamim nous nous en privons pas.

    Il n’est donc pas sûr qu’une mesure nous prémunisse plus qu’une autre contre Covid 19.

    Mais sommes nous dans fasse à des statistiques pures ? Ou a des projections à des probabilités purement théoriques. Dans ce cas , c’est vrai qu’AG n’a pas plus tort qu’un autre.
    Il ne s’agit pas de poser des alternatives , d’engager un pronostic ! C’est son option qui me pose un problème de conscience.

    Les chiffres qu’on nous balance de partout sont sujets à caution et il se peut qu’il soit trop tard pour faire quoi que ce soit contre Abou Covid 19.

    Mais ! Mêêê ! Tout de même entre laisser faire et essayer de réguler la transmission parce que la majorité des pays n’ont pas les moyens de gérer un afflux massif ce qui mettrait les médecins dans la pire des postures d’avoir à sélectionner les malades qui méritent de survivre ou tout simplement de ne pas pouvoir y répondre et laisser faire la nature , c’est autre chose.

    Imaginez qu’avec seulement 6500 dépistés moins de 500 personnes en réanimation il y a déjà 150 morts en France et 1000 en Italie. Les moyens ne se décrètent pas. Que fera-t-on fasse une situation comme celle-ci multipliée par 100 ? On ne trouve pas de paracétamol ; ni de masques , dans les pharmacies, les gens se ruent sur le papier hygiénique, des pharmacies commences à être dévalisées, imaginez la psychose et la folie qui s’emparera des gens quand les chiffres seront annoncés

    D’autant plus que dans cette affaire ce sera toujours les laissés-pour-compte qui morfleront. Surtout dans les pays qui n’ont quasiment pas de médecine et encore moins de moyens de réanimation.

    Dans ce cas ce n’est pas la fatalité qui tuera les malades mais le manque de moyens.

    Entre un 50 pour cent et un autre je choisis le moindre.

    Je préfère me dire il y a tant de mort , mais j’ai la conscience tranquille , j’ai tout fait pour l’éviter que de me dire je n’ai rien fait parce que de toute façon il n’y avait rien d’autre à faire.

    Quibec et peri.
    17 mars 2020 - 17 h 54 min

    Nos mkhakhs bien installé au chaud sont des experts dans tout lès domaines,lès meilleurs dans le bla bla ,je me demande pourquoi lès compagnies française et canadienne ne lès recrutes pas pour contribué de leurs expertises?je ne connais pas Montréal mais un amis qui vit plus de 35 ans ma dis makane walou la majorité d’entre eux roulent leurs pouces dans lès cafés et lès bars,la France oui je connais parfaitement l’ancienne génération sont dès vraies gentlemen mais lès arrivistes dès 90 and up Rih fe chbek ils vivent du smig et volent lès allocations de leurs enfants.ce que je veux dire nous vous prenez pas meilleurs que lès autres imams ou prêtres berbere . kif kif ,une seule graine.

      Vendredire
      17 mars 2020 - 20 h 16 min

      Est-ce qu’on parle des émigrés? Le sujet c’est l’approche idoine pour contre la pandémie.
      Pour la peine, les nouvelles générations émigrées en France réussissent mieux que les anciennes générations même si ces dernières étaient mieux qualifiées. L’intégration, même mal menée, est passée par là. Il n’est pas rare de trouver maintenant des algériens à des postes de responsabilité, chose qui était exceptionnelle il y a 20 ans.
      Au Canada, la moitié des professeurs de Polytechnique sont algériens.
      Aux états Unis, on a des chargés de mission à la NASA. Et de très grands chercheurs dans la Silicon Valley.
      Il n’y a qu’en Algérie où l’on trouve des mecs aigris qui en veulent à ceux qui réussissent. Moi je dis bravo à ce docteur et à tous ceux qui réussissent à l’étranger

    Souk-Ahras
    17 mars 2020 - 17 h 40 min

    On va me tirer dessus au bazooka, mais le vieux guerrier que je suis monte au front quand-même.
    Je ne défends pas le médecin Ghédia, je le fais pour son honnêteté intellectuelle face à un défi sanitaire dont la complexité et l’étendue remettent en cause le devenir de l’humanité au quotidien et peut-être plus.

    Probabilité que « l’immunité collective » fonctionne dans le bon sens : 1 sur 2, fifty-fifty, 50-50.

    L’auteur de l’article n’est pas décideur, il faut en convenir. Pourquoi alors autant de sévérité contre ce qui tient du domaine de la simple proposition laquelle, du reste, est inéligible dans le contexte politico-social algérien ? Dans le domaine sanitaire, qui est partie du sien, Mr Ghédia possède tout de même les repères et appuis scientifiques nécessaires à la formulation d’un tel positionnement face à une pandémie majeure qui plus est à caractère asymptomatique (ne présentant aucun signe clinique apparent).
    Le point de vue émis par ce médecin, qu’on le veuille ou non, entre dans le cadre de ses prérogatives professionnelles, en ce sens qu’il dit ne pas soutenir les actions potentiellement provocatrices de psychose, laquelle peut, à son tour, dégénérer en pandémie non moins maîtrisable, en devenant elle-même virale dans son sens contagieux.
    La « pandémie coronavirus » tuera beaucoup quoi-que-l’on fasse ; alliée à la « pandémie psychose », elle tuera encore plus, trop même.
    Covid-19 et psychose sont deux pathologies infectieuses à combattre. Or, les combattre simultanément nécessiterait un arsenal sanitaire deux fois plus important que celui déployé actuellement dans la lutte contre le seul coronavirus. Considérant cela, il semble hautement probable que le médecin Ghédia, sachant que le problème se situe autrement, dans l’entropie sanitaire qu’il faudra arriver à stabiliser au plus vite, fait le choix de combattre la « pandémie coronavirus » en neutralisant la « pandémie psychose ». C’est tout juste logique et c’est ce qui va se produire dans la grande majorité des régions du globe pauvres et dépourvues d’installations sanitaires adéquates.

    Je termine ma contribution par une question que j’estime appropriée à la situation virale pandémique d’ordre planétaire : pourquoi Dieu, s’il y en a un, a-t-il crée pour ensuite accabler ? Les algorithmes de la création manquaient-ils de rigueur dans leurs suites opératoires ?

      Vendredire
      17 mars 2020 - 20 h 34 min

      Ya si Souk Ahras, vu ton âge, il aurait été plus sage de t’abstenir de blasphémer. Ca plaira peut-être à quelques farfadets qui sont dans la négation de Dieu mais ca ne rend pas la discussion intelligible. Ici on parle d’approche pour contrer le Covid19. Il serait inapproprié de dévier la discussion vers un thème clivant.
      Je ne vais pas entrer avec toi dans des discussions byzantines mais je tiens quand même à te répondre sur la question de Dieu.
      Dieu existe. Si tu en doutes, tu seras bientôt devant des échéances inéluctables et tu verras la vérité avec des yeux de lynx. Ensuite, Dieu est le créateur. Il a créé les hommes et il a créé une multitudes de créatures, les unes visibles et d’autres non. Toutes ces créatures sont des armées de Dieu. Elles lui sont toutes soumises, de gré ou de force. Quand il décide d’actionner une armée contre une autre pour un dessein dont lui seul connait les tenants et les aboutissements, personne ne peut s’y interposer.
      Si je créé une fresque, je peux l’encadrer ou la déchirer ou la brûler. Personne ne me demandera des comptes. Et il ne viendra jamais à  »l’idée » de la fresque de me dire pourquoi l’ai-je créée pour ensuite la déchirer ou la brûler.
      Ainsi en est -il de tout rapport entre le créateur et la création.
      Alors restons dans le cadre du thème et ne débordons pas sur des sujets trop compliqués pour nos petites cervelles.

        Anonyme
        17 mars 2020 - 21 h 29 min

        Si tu te vois avoir une petite cervelle, ce n’est forcément le cas des autres.

        Souk-Ahras
        18 mars 2020 - 10 h 06 min

        @Vendredire bonjour,

        « …vu ton âge, il aurait été plus sage de t’abstenir de blasphémer. »
        Effectivement, j’ai 71 ans d’insoumission à tout ordre contraignant ma raison. Pour moi, blasphémer c’est refuser de penser et le dire.

        Je ne trouverais aucun reproche à faire à un musulman sain d’esprit qui aurait répondu à ma question par « binek ou bin moulak », comme l’auraient faits sagement nos ancêtres pourtant incultes. Mais toi, là, tu t’ériges en inquisiteur camouflé en moralisateur, tels certains convaincus du « bessif », en rejetant abruptement toute forme de débat évolutif tant les œillères de ta religiosité limitent ton champ de vision.
        Que tu le veuilles ou non, tu es soumis à un ordre qui peut, rationnellement parlant, être mis sur la balance du doute légitime et qui dit : si rien n’indique l’inexistence d’un être suprême, rien, non plus, n’indique le contraire. La raison caractérisant son possesseur, libre à ce dernier de choisir la voie qui lui semble en être la plus appropriée et la plus proche.
        Sache, cependant, qu’en ce qui me concerne, je ne m’autoriserais d’aucune manière de remettre en cause ou contester les croyances de tout un chacun. Ça a été et reste un principe fondamental existentiel. Tu peux croire en tout ce que tu veux, crois moi, ça ne me dérange nullement. La seule précaution que je te demande de prendre à mon égard consiste à me laisser le soin de choisir librement mes incroyances.

        « Dieu existe. Si tu en doutes, tu seras bientôt devant des échéances inéluctables… » (sic)
        Bien que j’estime matériellement improbable une telle rencontre, j’avoue être très intéressé par l’idée d’une telle réalisation ; je la mettrais, cela va de soi, à profit pour lui dire certaines choses. Le problème est que, malheureusement pour toi et l’humanité, je ne serais plus là pour pouvoir en parler.
        Vois-tu, je suis profondément convaincu d’une réalité : dès que Dieu est évoqué, on pénètre de plain-pied dans ce que la mathématique appelle le cercle vicieux situationnel où, pour en illustrer le mécanisme d’une façon simplifiée, chaque mot à utiliser pour l’incanter exige l’utilisation préalable d’un mot autre pour le faire, qui lui même exige le même préalable… Avec Allah, ou Dieu, on tourne, on tourne, on tourne… Et quand on arrête de tourner, on recommence… C’est sans fin, jusqu’à la fin.

        La raison qui a suscité mon questionnement que tu as jugé blasphématoire ? Allah s’accommode à toutes les sauces en toute circonstance sans résultat requis. Il a même été invité à la préoccupation majeure du moment qui consistait à définir les règles sanitaires à observer scrupuleusement face à cette pandémie. Tu as dû constater de toi-même une certaine réticence divine à la fermeture exigée des mosquées que la science a eu du mal à faire admettre.
        D’un côté il y a le Dieu des différentes religions, créateur, omnipotent, omniscient. De l’autre, l’occurrence du coronavirus.
        Dès lors, deux hypothèses demandent à être prises en compte en ces temps incertains de pandémie tueuse de masses :
        1/ le Dieu des uns et des autres juge qu’il y a trop de monde à nourrir sur terre et qu’il faille en réduire le nombre d’une façon ou d’une autre pour arriver à boucler des fins de mois devenues difficiles.
        2/ le Dieu des uns et des autres ne maîtrise plus sa création – l’univers et tous ses composants – et laisse faire. 14 milliards d’années de boulot ininterrompu, ça use !
        Aussi bien dans l’une comme dans l’autre, on décèle aisément la faillibilité des algorithmes de la création. Les preuves sont nombreuses et accablantes de vérité à travers l’histoire de l’humanité : cataclysmes, volcans, dinosaures crées et détruits, lèpre, peste, choléra, Hiroshima, Nagasaki, Vietnam et napalm, etc… Comme aujourd’hui ailleurs, hier chez nous, Allah l’omniscient, l’omnipotent, n’avait-il pas détourné son regard des milliers de victimes innocentes sacrifiées sauvagement en son nom ? Aujourd’hui, que pense-tu qu’il fera pour protéger les peuples en détresse sanitaire comme le nôtre ?
        Nous allons mourir par millions. C’est écrit me répondras-tu. Écrit, peut-être, mais alors, par qui ?

        Je repose donc la question : pourquoi Dieu, s’il y en a un, a-t-il crée pour ensuite accabler ? L’ijtihad, le vrai, t’enjoint d’y répondre, pour toi-même, en ton âme et conscience.

          Secours
          18 mars 2020 - 16 h 02 min

          Attention Souk-Ahras – Tu risques de tomber. Tu ecris ceci: « … Je ne trouverais aucun reproche à faire à un musulman sain d’esprit … »

          Un musulman(ou autre tant qu’on y est) sain d’esprit, est de meme ordre que cette notion de « dieu »… Une fiction pure. Faut conjuguer tes complexes pour supprimer les parties imaginaires, et rester dans le reel.

          Ce virus, naturel ou manufacture'(intentionnellement ou par accident) n’est pas aussi lethal que ca. Sa seule force est dans la faiblesse des Humains et les systemes de sante’s dont ils disposent, qui lui donne la vitesse de propagation et donc lui permet d’atteindre tout le monde, c.a.d. ceux dont le corps pourra se defendre et ceux non.

          Tout le sens de l’expression que les nombres sont des quantite’s qui deviennent des qualite’s a par leur dimension. De maladie on passe a pandemie, et de pandemie a Psychose.

          Souk-Ahras
          18 mars 2020 - 17 h 17 min

          @Secours,

          1/ Rassure-toi, je ne risquerai pas de « tomber » en disant que «… je ne trouverais aucun reproche à faire à un musulman sain d’esprit… » car j’ai un profond respect pour la croyance non inquisitrice, paisible, qui pratique l’effort personnel d’aller à la recherche de la vérité.

          2/ «  Faut conjuguer tes complexes pour supprimer les parties imaginaires, et rester dans le reel. » Ceci est valable dans le cas d’une fonction linéaire du premier degré : la croyance par exemple.
          Dans le cas de Allah ou Dieu ou Jehovah, ou autre, la fonction devient effectivement complexe et nécessite une une redéfinition de la notation exponentielle où l’imaginaire est plus que présent. Cette fonction ainsi explicitée, s’applique aussi sans conditions prédéterminées à ta suite réelle « de maladie on passe à pandémie, et de pandémie à psychose. »

          Zaatar
          18 mars 2020 - 18 h 36 min

          Bonsoir Souk Ahras,
          J’aurais volontiers développé avec toi le sujet, et y en a des arguments à mettre. On se serait donné à cœur joie comme l’explorateur avec son bâton de pèlerin qui va dans des terra incognita pour y dénicher ce qui manque à un puzzle que beaucoup voudraient en voir la face
          Ca aurait aidé dans le ballet d’explications ainsi engendré à alimenter un tant soit peu les échanges d’idées, de connaissances, de la curiosité que nous avons… malheureusement avec ce type d’interlocuteurs ceci est impossible pour plusieurs raisons. En premier ca résonne creux dans leur crane, ensuite ils ne sont la que pour invectiver les autres et ils viennent sous plusieurs pseudos pour se donner raison et adorent se relire. Voila en gros pourquoi il faut vite fermer la parenthèse avec ces énergumènes et ne plus jamais leurs répondre. Ils ne manqueront pas de t’invectiver encore cependant. Bien à toi.

    Anonyme
    17 mars 2020 - 17 h 17 min

    Au contributeur dr Aziz Ghedia. Dans mon poste ici sur cette page, je vous ai averti, que beaucoups de gens vont vous critiquer. Je peux vous dire que votre papier est très bien 😊 donc ne vous découragez pas. La plupart de ces gens là sont des fln ist rnd ist khoubziste cireur brossa chita et le reste qui va avec. Juste pour te dire si tu analyse les thumbs down 👎 tu va voir c presque le même nombre et ils sont toujours devant leurs clavier poussiéreux . Continue à contribuer et c comme ça qu on accumule notre savoir.
    Vive Aziz qui a au moins le courage d écrire…keep up the good work…Aziz vas y sur le site du NHS et voire ce qu ils font et comment les triages sont faite via le web et via téléphone..essaye le ..c juste quelque question.aussi voir le site de la BBC si tu peux car la strategy de bojo alias Boris est entrain d évoluer avec l évolution de la situation en Angleterre. Je te souhaite bon courage. Je suis algérien mais jamais un fln ist aplaventriste. Salam

    Abou Stroff
    17 mars 2020 - 17 h 00 min

    au moment présent et au regard des émissions que j’ai regardé sur différents canaux, la seule remarque qui me vient à l’esprit est celle qui suit:
    pour prendre des décisions optimales, tous les responsables des autres pays demandent l’avis d’experts connus et reconnus comme tels dans le domaine des infections virales, en particulier et en médecine, en général alors que nos augustes dirigeants font appel à des fetwas prononcés par des analphabètes dont la seule activité est d’ânonner des textes produits il y a 15 siècles.
    moralité de l’histoire: en agissant ainsi, nos augustes dirigeants continuent à infantiliser la plèbe qui attend des miracles et à dévaloriser la connaissance scientifique au profit du charlatanisme.
    est ce une manière optimale de pérenniser le système qui endort une populace biberonnée à la rente et shootée à la religion?

    DYHIA-DZ
    17 mars 2020 - 14 h 32 min

    À mon avis, Dr. Aziz n’arrive pas à faire la différence entre un virus de la grippe et le coronavirus. C’est pour cette raison que Dr. Aziz nous conseil de laisser la nature faire son travail.
    S’il avait dit :; » Laissez la nature humaine faire son travail, on aurait compris qu’il a compris ».
    L’essentiel, Dr. Aziz a appris comment conserver ses pommes…

      Vendredire
      17 mars 2020 - 20 h 38 min

      C’est drôle qu’une dhoubab vienne porter la contradiction à un médecin sur un sujet particulièrement médical.
      Nous vivons de drôles de temps. Personne n’est à sa place. Je comprends pourquoi on a un président comme Tebboune

        Krimo
        18 mars 2020 - 1 h 00 min

        Vendredire,

        Je voulais deja intervenir sur vos deux commentaires ci dessus « le a votre age ……. la fresque …… » Ce n’est pas celui que vous harranguez qui blaspheme mais bien vous ……..
        Vous faites la mouche du coche sans vous en rendre compte, simplement pour paraitre et la preuve par 9 est la « Je comprends pourquoi on a un president comme ….. »

        Te confiner dans tes seules convictions comme sacerdoce …….. tu donnes tout simplement l’air de celui qui a touche l’horizon.

          Zaatar
          18 mars 2020 - 7 h 38 min

          Bonjour krimo,
          Et tu as encore fait mouche. Si mes souvenirs sont bons ce n’est pas que la première fois. Dans d’autres pistes le même individu ne voulait pas que le hirak s’arrête en y voyant un complot du pouvoir avec le virus. Maintenant que décision est prise, celle ci devient pour lui une sage décision. Bien à toi l’ami.

          Vendredire
          18 mars 2020 - 16 h 02 min

          Tu as répété ce que Souk Ahras a déjà dit à propos du blasphème donc ton intervention est superflue. (…) je ne veux pas vous convertir. Dieu guide qui il veut et scelle les cœurs de qui il veut.
          Mon propos relève du bon sens. Quand on ne croit pas en Dieu, on ne doit pas l’interpeler pour comprendre ses gestes. J’ai rencontré dans ma vie des vrais laics et jamais dans leurs discussions, ils n’ont fait allusion à Dieu pour s’interroger sur des évènements qui affectent la vie des gens. (…)

          Krimo
          18 mars 2020 - 22 h 44 min

          Vendredire,
          Allez je m’en vais te tutoyer, avec ta permission

          Avant d’alleguer, sache d’abord que les commentaires des uns et des autres portent une date et un horaire, ce que tu peux verifier au lieu de t’empresser a balancer comme une « chouaffa » qui ignore tout de son propre sort.

          Tu dis  » Mon propos relève du bon sens. ……. J’ai rencontré dans ma vie des vrais laics …….. et jamais ils n’ont fait allusion à Dieu …….  » Je laisse le soin a ta sagacite d’en saisir la portee.

          T’as une chance inouie avec tous ces septentenaires qui interviennent sur ce site, ils sont blindes de tout ce que tu ignores .

          Un adage dit  » La connaissance est de savoir que la tomate est un fruit. La sagesse est de ne pas mettre une tomate dans une salade de fruits « 

        Anonyme
        18 mars 2020 - 5 h 42 min

        Et aussi un peuple comme le nôtre, incapable de se transcender , le régime étant toujours en poste. Ensuite il a suffit d’un événement extérieur pour dévoiler le fond de chacun des individus. Il suffit d’entrer dans une supérette ou dans un marché. Rabi yestar

        Vendredire
        18 mars 2020 - 16 h 07 min

        @zaatar. (…) J’ai toujours dit depuis le début de la pandémie qu’il serait sage d’arrêter le hirak mais de continuer la pression sur ce système en adoptant des mesures de désobéissance civile comme le non paiement des impôts, des factures de gaz, d’électricité, d’eau. D’ailleurs, tu y a répondu à chacun de ces posts. Comment oses-tu dire que j’ai été pour la continuité du hirak?
        (…)

    Yanis
    17 mars 2020 - 13 h 48 min

    Monsieur le docteur on attendait plus d’arguments scientifique de votre de part de par votre statut de médecin or cet article nous renseigne bien sur le niveau de certain de nos médecin

    Hmed hamou
    17 mars 2020 - 13 h 38 min

    @ Mr Aziz Ghedia,
    Après votre article, article ordonnance, je suis sûr même certain que vous allez vous faire bientôt remarquer et en très haut lieu. Votre article je vous le dis est votre sésame pour rejoindre la plus fermée de nos prestigieuses associations scientifiques,….à vrai dire, et vous le savez, y en a pas trente six mille, vous avez compris celle de nos imminents 3oulemas (non pas en immunologie, bactériologie , épidémiologie, philosophie,…) en astronomie lunaire à l’œil nu ( la lune et ses différentes phases, leur domaine de prédilection et d’excellence ) aux côtés de maître guessoum et compagnie. Et vous allez faire des halakat, en cercle bien serré, pour disserter sur l’immunité collective autour de plateaux de makraud individuel .
    Vous allez philosopher sur la pertinence du discours de Boris Johnson, parlant de ce qu’il y a lieu de faire face à l’épidémie Covid-19 (un ennemi invisible, juste un matériel génétiques, et des goutelettes de salive) en tenant à son peuple presque le même discours que W. Churchill lors de la Seconde Guerre mondiale (faisant face à un ennemi plus que visible, avec des sous-marins, des avions et des chars,…).
    Une fois que vous aurez fini d’analyser sous toutes couture les différences comportementales entre le flegme, le calme, anglais et la paranoïa française devant l’ennemi, vous allez nous faire un résumé des recommandations, donc sur les démarches à suivre et surtout sur la plus judicieuse des sauces pour nous accommoder le covid19, la sauce anglaise ou la chantilly française.

      Anonyme
      17 mars 2020 - 17 h 01 min

      Hmed hamou, je pense 🤔 que pour toi il te faut la sauce chantilly française car ton attitude est exactement celle d un frenchy. Une attitude non coopératif and non contributif mais définitivement arrogante à l exemple d’un grand fln ist terroriste médiatique. Insolent avec des mots qui diminue de la valeur d un toubib algérien qui a cru bon partager avec nous le peuple avide de savoir, ce qu il a lu ou entendu ici et la..une agrégation de stratégies adopte la et la bas. Monsieur je n ai rien vue de mal à ce que ce toubib algérien a dit .. mais toi hmed vous n avez rien ajouté de valeur mais au contraire vous êtes entrain de décourager les gens de contribuer ce qu ils savent..vous êtes un terroriste monsieur car vous terrorisez les gens qui vienne “”in good faith”” étaler leur capital intellectuel. Vous êtes un vrai frenchy avec toutes les variables qui décrivent un frenchy…arrogant mais sans le savoir…

        Hmed hamou
        17 mars 2020 - 20 h 07 min

        J’avoue que j’ai aucune préférence, j’aime les deux sauces,utilisées judicieusement et chacune à sa bonne place. Suis-je dans l’obligation de choisir ? Franchement je peux toujours comprendre qu’on me reproche éventuellement de préférer la sauce chantilly à notre harissa nationale (même si c’est deux registre différents) mais qu’on me reprocher de préférer la crème chantilly à la crème anglaise, j’avoue que je suis plus. Sérieusement , vous trouvez vraiment des points d’accord avec la contribution de Mr Ghedia et que vous n’y voyez rien d’anormal dans ce qu’il avance ?
        Même pas éventuellement celui de semer le doute et le trouble chez beaucoup de nos compatriote déjà enclins
        naturellement aux scepticisme. Un
        scepticisme ancestral engendré , nourri et entretenu
        par le peu de crédit dont souffrent nos dirigeants
        et nos institutions. Pensez vous que c’est le moment de se disperser et de spéculer, de jouer à la roulette russe,
        sur le bien fondé de théories opposées. Pensez-vous qu’on a le temps et on peut se permettre des chamailleries de crémier, crème chantilly ou anglaise, et pourquoi pas la mayonnaise, dans tous les cas, toute, elles nous sont étrangères. Et qu’on a rien à proposer et on a rien à y opposer… Le mieux, en toute humilité, c’est de suivre le bon sens. Et le bon sens c’est la prudence.
        Ne dit-on pas que la prudence est mère de toutes les vertus?

          Zaatar
          18 mars 2020 - 8 h 57 min

          Totalement d’accord avec toi @Hmed Hamou

        Anonyme
        17 mars 2020 - 23 h 21 min

        Autrement dit, une personne algérienne très diplômée ne doit pas être critiquée ni contredite? Et dès qu’on se permet de dire ce que l’on pense sur des propos qu’on juge négatifs, on devient un terroriste! Et même pire un frenchy!
        Y a pas à dire, ça c’est du grand patriotisme.

    Karamazov
    17 mars 2020 - 12 h 11 min

    Dernière question ,et promis juré j’arrête , parole de scorpion.

    Avec leurs mesures drastiques les Chinois ont réussi à limiter les dégâts à quelques 4000 morts.
    4000 morts pour un milliard et demi d’habitants.

    S’ils avaient suivi les recommandations d’AG avec 70 pour cent de contaminés et un pour cent seulement de taux de mortalité cela donnerait pour la Chine quelques 15 millions de morts.

    15 millions de morts pour la chine et combien pour la planète ?
    50 millions au bas mot .

    50 millions ya Boundyou !

    lhadi
    17 mars 2020 - 11 h 24 min

    Le président de la république algérienne est garant de la sécurité du citoyen.

    En ce sens, le chef de l’Etat doit instruire le chef du gouvernement à prendre, dans un esprit de fraternité, de solidarité et de responsabilité, les décisions courageuses que la situation impose.

    La santé est une des composantes de la liberté.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

      Vendredire
      17 mars 2020 - 20 h 48 min

      Il faut que l’air continue d’arriver à nos poumons, sinon on va manquer d’air. Yakhi halal.
      On ne peut pas faire mieux dans la niaiserie

      Par ailleurs, si AP avait un logiciel qui filtrerait le contenu les commentaires pour en rejeter tous ceux qui ne sont que des redites, vous les dhoubabs ne publieriez aucun, depuis belle lurette.

      Elephant Man
      18 mars 2020 - 0 h 30 min

      @Lhadi
      Effectivement, fermeture mosquées, arrêt des transports, interdiction de rassemblements et manifs, etc .. pour pandémie au stade 2.

        Vendredire
        18 mars 2020 - 1 h 20 min

        Ca arrangerait bien la Shiite ( j’allais écrire chienlit) provinciale.

    Amin99
    17 mars 2020 - 11 h 24 min

    Êtes-vous sérieux M. Ghedia? Aujourd’hui, les gens dans le monde meurent par milliers, est-ce que les hôpitaux britanniques sont en mesure d’accueillir tous les malades chroniques?
    A moins que le premier ministre Britannique soit un fervent défenseur des thèses complotistes qui privilégient la sélection naturelle au détriment du poids des personnes âgées et malades qui coûtent cher à la collectivité, la mesure prise par ce dernier est stupide et va l’encontre de tout raisonnement rationnel et contraire à l’avis de la communauté internationale.
    Cette mesure va se retourner tôt ou tard contre lui, le temps nous le dira.

    D’autre part, ralentir la propagation, n’est ce pas aussi donner du répit aux médecins et infirmiers qui travaillent sans relâche mais aussi donner du temps aux chercheurs et laboratoires de part le monde de trouver des remèdes efficaces contre ce coronavirus, nombreuses équipes sont sur des pistes sérieuses (antiviraux, vaccins..) pour endigué la maladie.

      Youssef
      17 mars 2020 - 14 h 54 min

      La stratégie française est la même que celle des anglais. La seule chose qui les différencie c’est que les Français veulent que la maladie soit étaler dans le temps. 60 à 70 % des Français seront touchés. Autant que les Anglais. Mais les Français espère que en étalant le nombre de malades dans le temps les hôpitaux seront moins débordés. Quant à l’Algérie notre système hospitalier est tellement vétuste que nous ne pouvons compter que sur la nature.

      Anonyme
      17 mars 2020 - 23 h 07 min

      On peut aussi s’interroger sur la capacité du NHS (Service de santé national britannique) à être à la hauteur. Déjà en piètre forme avant la crise ( Farage avait même promis que la cotisation de la GB à l »UE serait utilisée pour retaper le NHS. Mais c’était un gros mensonge!). Et les nouvelles règles sur le droit de séjour et de travail des étrangers a vu une partie de son personnel prendre le large : les aides-soignants, infirmiers et même médecins venus du continent. De même que le recrutement a été sérieusement freiné par les nouvelles règles sur le droit de séjour et de travail des étrangers.
      Donc Johnson a un problème et il ne parait pas maîtriser la situation.

    Karamazov
    17 mars 2020 - 11 h 22 min

    Il n’y avait rien de personnel dans mon propos . Ma question à AG , vaut pour nous tous sans exception. Pour ce qui me concerne je ne joue pas la vie des miens ou de mes amis à la roulette russe , ni celle de quiconque. Je ne souhaite que lebien à A.G et aux siens.

    Ce n’est pas la froideur cryogène avec laquelle AG nous assène ses sentences qui me sidère et me révolte. Car l’option qu’il a choisi est dans l’air et a tenté plus d’un. C’est son cynisme qui le fait sortir de sa qualité de médecin qu’il revendique comme si c’est elle qui lui confère le droit de dire une telle insanité.

    Or , au contraire sa qualité de médecin lui indique plutôt de choisir l’autre option . Celle de ne pas laisser faire le Covid 19 et de nous soumettre à ses aléas.

    Mais si cela venait d’un dictateur politique, d’un monarque, d’un despote, ou d’un capitaliste ultra-libéral, d’un bigot fanatique du Dieu Marché, d’un adepte de l’eugénisme, je ‘aurais compris. Même si je suis convaincu que si on demandait à ces mêmes personnes de sacrifier sur l’autel de l’immunité collective leurs propres enfants , ils refuseraient de sacrifier leur chat.
    Qui accepterait de sacrifier son père, sa mère, son grand-père, ses enfants , son épouse , son frère, sa soeur, pour une hypothétique , oui hypothétique, immunité collective comme s’il n’y avait aucun autre choix possible ?

    Kahina-DZ
    17 mars 2020 - 11 h 07 min

    Vous écrivez : » l’entassement des pommes produit de la pourriture ».
    Savez vous pourquoi ou non ?? je crois que non !!!
    Les pommes sont climatériques = produisent de l’éthylene lors de leur maturité = il est impératif de ne pas les stocker avec d’autres fruits ou légumes = pour ne pas accélérer leur pourrissement. Même le pourrissement est transmissible ya Si le Dr. Les pommes doivent être stockées seules ( isolées!!!) dans un espace bien aéré sans que les pommes se touchent… .

    Je crois que le ministre britannique a dit :  » chacun de vous perdra un membre de ses proches ».
    M. le Dr., êtes vous prêt à perdre un ou plusieurs membres de votre famille ??????????????
    Votre article n’aide pas beaucoup = tu veux nous dire que ce Virus est un Maktoub qu’il faut accepter.
    Vous parlez de la nature ?? Que savez vous du génome de ce virus et sa source ??

    Anonyme
    17 mars 2020 - 10 h 26 min

    Mr Ghedia pourquoi suivre le choix anglais et pas chinois ,français,allemand espagnol, italien et et même américain depuis hier pour combattre ce virus?
    Êtes vous à ce point libéral que vous êtes prêts à sacrifier des milliers de vie juste pour continuer à gagner de l argent?
    Connaissez vous la vérité que beaucoup ignore parce que vous êtes médecin ou êtes vous seulement fataliste?
    Votre proposition est inconsciente comme l est celle de Boris Johnson et de Trump qui lui est devenu plus réaliste et a décidé de fermer tous les lieux publics depuis hier.
    …..

    Karamazov
    17 mars 2020 - 10 h 17 min

    Tout ce que je constate c’est que la régression féconde d’Addi les mêmes propriétés que lecovid19 .Elle a ses porteurs sains et ses porteurs tarés. Nous n’en sommes pas encore au niveau de la frénésie hirakolâre à son sujet mais ça viendra , surement.
    Je comprends que certains déjà livrés corps et âme au messianisme et à la bigoterie se rendent définitivement à Dieu ou à la providence. Mais je ne comprends pas ce virement qui consiste a abdiquer la raison pour la soumission totale à la providence ou à Dieu.
    Je rappelle que Churchill n’a pas dit aux anglais qu’il ne pouvait rien pour eux et qu’il ne leur restait qu’à se mettre a genoux et prier en attendant que ça passe , mais au contraire il a sommer de se battre et engagé son pays dans une guerre sans merci contre le nazisme jusqu’à la victoire. Jusqu’à la victoire.
    Concernant « l’immunité collective  » de B Johnson , bien sûr que son idée est discutable . Aussi discutable qu’e controversée et effroyable . La question qui se pose c’est le prix à payer . Statistiquement quelques 400000 morts, selon les spécialistes. Sans parler du fait que concernant ce covid 19 on ne sait en vérité pas grand chose en dehors des spéculations. Et des hallucinations de certains apprentis sorciers.

    Je rappelle que l’Homme est e seul animal a décidé de ne pas laisser faire la nature et même de la dompter et d’aller contre-elle malgré les dégâts qu’il lui cause.

    Laisser la nature faire les choses . Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas laisser la nature faire les choses en tout ?Pourquoi avoir attendu le Covid 19 pour s’y résoudre? Pourquoi vous avez fait des études de médecine Monsieur AG ?

    Ainsi c’est Darwin qui triomphera. La sélection naturelle fera son œuvre. Les plus sains résisteront. Et Vive l’eugénisme cher à…. Cher à ce brave Adolphe.

    Continuons ce raisonnement cynique et mortifère. A supposer que l’on soit d’accord avec cette idée de laisser le virus se propager , puis on fera les comptes après. Quelle sera la contribution a Thanatos de AG ? combiens des siens est-il prêt à sacrifier pour cette immunité collective?

    Mounir Sari
    17 mars 2020 - 10 h 13 min

    En Algérie il y a une réalité très amère.Les responsables écoutent beaucoup plus l’avis des imams que l’avis des scientifiques ou les professionnels des soins de santé!!!!

    Belveder
    17 mars 2020 - 9 h 44 min

    «  »UNE politique Sanitaire propre a Nous » » » ???mais franchement Docteur vous méme vous n y croyez pas une seule seconde….une systéme défaillant et un peuple indiscipliné …il reste plus qu a faire le dos rond en attendant le passage de la Vague……..il y a peine 4jours les stades mosqué et salles étaient remplis…

    Anonyme
    17 mars 2020 - 9 h 22 min

    Dr Aziz, bon papier que vous présentez. Merci. Les chief medical officers du UK ont recommender l adoption Du ….Herd immunity plan… qui veut que la majorité de la population soit infecté. Mais ils continuent à demander aux gens de laver les mains, d utiliser des mouchoires jetable etc… mais ces recommendations change selon que le model mathématique de la LSE change..donc c un processus dynamique et au fait Boris fait une apparition télévisé journalière pour répondre aux questions, mais aussi pour donner les conseils nécessaire au public. enfin chez nous ce model ou bien le model d isolement aura beaucoups d entrave vue le manque de lits et de ventilateurs dans les hôpitaux … imagine vous avez10000 personne à travers le pays qui doivent être sous oxygène…. bang gros problèmes… ça sera le chaos. Alors toute ces discussions sont creuse car nous n avons pas les équipements nécessaires..nous n avons pas assez d infirmières qui ont l expérience de ça…nous n avons pas assez de médecins spécialistes etc.. au fait nous n avons pas les moyens de tackler ce problème.
    Combiner à tout ça nous avons beaucoups de carence de gestion de la situation. Le chef daira ne communique pas. Le sous chef daira idem…on a même pas. Un plan respectable car ils ne font que suivre ce qu ils reçoivent de l OMS mais sans l infrastructure d actions. Aucun test pour le grand publique..le publique doit payer les test à raison de10000 da..etc..quel massacre… voilà ou on est. Pour moi l incompétence est partout…choisir un model ou un autre ne changera rien car on a pas d objectifs claire. Enfin bon article et mon cher médecin , vous allez recevoir comme moi beaucoups de critique des cachiristes ignorant du fln et du rnd et des ignorants à la solde des forces obscures. Salam

    Zaatar
    17 mars 2020 - 9 h 21 min

    La psychose est partout, pas seulement en Algerie. Il est incompréhensible d’entendre ou de lire un médecin proner une solution à la Boris Jonhson face au fléau covid-19. Sur tous les plateaux de télévision, tous les médecins que j’ai entendu insiste sur l’édification d’un maximum de barrières pour limiter la contamination. Laisser la nature faire avec ce virus et vaquer à nos occupations pour des raisons économiques? Mais vous êtes sérieux Monsieur Ghedia? En sus, je voudrais rappeler qu’une situation de véritable guerre (contre les nazis en 40-45) n’a rien à voir avec la guerre contre le coronavirus et que les propos de Churchill ne peuvent se rapporter ici. Enfin, vous dites que l’homme a déjà connu ce genre de contexte sanitaire et les a dépassés et surtout ne s’est pas éteint!!! Vous mesurez la portee de vos propos? En gros on va en sacrifier c’est certain mais on fera en sorte de maintenir les édifices de sociétés et économiques peut importe ce que cela en coûte en vies humaines de toutes les façons il n yaura pas extinction de la race!!! Ah bon…. et si je me replace en Algerie, je devine tout de suite que ça vient d’un parti politique.
    En dernier je voudrais rappeler ( je ne suis pas médecin, mais toute ma famille le sont, ma belle famille aussi.) Chez nous on n’a pas les moyens pour combattre ce virus, du moins en ce moment. Il est avéré que ce virus est extrêmement contagieux et que, une personne infectée peut en contaminer facilement 5 autres au minimum. Nous somme à moins d’une centaine de cas confirmés, la réalité est certainement différente, si un confinement général n’est pas décrété et au vu de la puissance de propagation de ce virus et des moyens dérisoires que l’on a (je vous rapporte encore l’information qu’il y a une pénurie de masques et que le gel hydro-alcoolique est rationné aux hôpitaux, un gerican de 25l par service) je vous garantie que ce sera une véritable hécatombe chez nous et ce sans vouloir être alarmiste.

      Karamazov
      17 mars 2020 - 10 h 33 min

      Zaatar , azul

      Tous les médecins de France d’Italie, Chinois, Allemand, Italiens, Belges , Pratiquement tous sans exception , Y compris la majorité des médecins anglais ont choisi l’autre option , c’est à dire d’empêcher la diffusion du virus. Parce que le rôle d’un médecin c’est de ne pas dire : Tu as 50 pour cent de chance de t’en sortir , alors ne faisons rien peut-être que tu t’en sortira.
      Sinon , Je rappelle que 80 pour cents des malades sont des hypocondriaques et 80 pour cents des médicaments sont des placébos et les vrais malades n’ont souvent que très peu de chance de guérir, et les médicaments n’ont qu’un taux réduit d’efficacité. Le diabète , l’hypertension, le cancer et d’autres et d’autres? Que fait AG en médecine ?

        Zaatar
        17 mars 2020 - 11 h 49 min

        @Karamazov, Azul,
        La question était sous entendu dans mon post. Tu l’as écrite en toute lettre. Il y a des fois où on perd tous ses sens. En toute sincérité je n’en revenais pas en ayant lu l’article écrit par un médecin.

      Anonyme
      17 mars 2020 - 10 h 53 min

      La solution que vous appelez Boris est developer par des vrais experts médicaux. Ces expert se basent sur des milliards et des milliards de données qu ils ont à leur dispositions . Il font des modèles pour arriver à des decisions tél que le … herd immunity… donc les britanniques savent ce qu ils font et pourquoi ils le font et ce qui peut se passer et comment le gérer.
      Pas important d être ou de ne pas être médecin ou d une famille de médecin etc.. il faut toujours écouter et laisser les professionnels dire ce qu ils ont à dire et leur donner le bénéfice du doute…. bien sur ca ne marché pas avec zaatar car zaatar sait mieux que quiconque..c pour cela il fait que critiquer à longueur de journée comme un mal aimée..arrête et va te faire soigner monsieur zaatar qui ne cesse de dire moi moi moi ma famille et ma belle famille sont tous des médecins..vous avez un grand problème d attitude. Fatiguant.. augmente la conversation et arrête de la tuer..

    Souk-Ahras
    17 mars 2020 - 9 h 11 min

    « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. »
    La probabilité que « l’immunité collective » puisse produise un effet globalement positif en infléchissant la courbe infectieuse pandémique du Covid-19, est de 1 sur 2. Autant dire qu’une population (à échelle mondiale s’entend) peut basculer, sans étape intermédiaire contrôlable et vérifiable, du meilleur, au pire non maîtrisable. Du pile ou face en somme. Ça passe ou ça casse.
    L’humanité peut-elle se payer un tel luxe même si des expériences passées témoignent dans ce sens ? Le recul nécessaire en données virales que la science possède sur ce 7ème type de coronavirus est quasiment inexistant. Alors ? Pile ou face ?

      Zaatar
      17 mars 2020 - 9 h 25 min

      @Souk Ahras bonjour,
      Merci pour la précision et surtout pour les issues possibles dont l’une pourrait conduire à l’hécatombe.

    Neutre
    17 mars 2020 - 8 h 53 min

    Prenant l’exemple de la Chine en très peu de temps elle a diminuer ce virus de 95% voir plus, et pourtant c’est la nation la plus peuplée de la planète et aussi la plus disciplinée, pourquoi nos dirigeants ne suivent cette initiative qui donne des résultats fiable, ne pas fermer les mosquées c’est irresponsable et suicidaires des dirigeants incompétents et Girouettes, combien de théologiens Algérien connus dans le monde musulman, Wallou voir Néant alors pourquoi écoutez ces voyous ignorant d’imams où ils changent d’avis chaque minute, rappelez-vous comment ils se mettraient à genoux devant Bouteflika où ils disaient c’est un ange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.