Le général Nezzar accuse : «Mon fils malade est victime d’abus de faiblesse»

KN faiblesse
Le général à la retraite Kaled Nezzar. PPAgency

Nous publions le texte intégral de la déclaration du général à la retraite Khaled Nezzar, suite aux accusations proférées par son fils Sofiane atteint de troubles psychiatriques et dont la maladie est exploitée par un cercle haineux sans foi ni loi et des charognards dépourvus de sens moral qui en font un fonds de commerce sur les réseaux sociaux.

La vilenie des fabricants de calomnies me pousse encore une fois à réagir, cette fois, suite à un abus de faiblesse qui provoque dégoût et répulsion et dont est victime mon fils Sofiane, resté à Alger, atteint de troubles psychiatriques graves. Des personnes malintentionnées se rendent, ainsi, coupables d’une exploitation criminelle de son état de vulnérabilité psychique pour l’amener à publier des insanités sur les réseaux sociaux, proférant d’insensées accusations contre sa propre famille.

«Quand l’ignorant est victime de la confusion, le trompeur, lui, la produit ou l’entretient», dit-on.

Ces divagations, colportées à l’époque par les affidés du FIS jusque dans les couloirs de la 17e chambre du tribunal de Paris où se déroulait le procès contre le félon Habib Souaïdia et ses mentors français, trouvent aujourd’hui écho chez certaines personnes portées par une impulsion vengeresse fiévreuse et font dire à mon fils malade que ma défunte épouse, mère de mes quatre enfants, serait morte assassinée.

Atteint de troubles bipolaires et d’addiction, mon fils Sofiane a été admis dans plusieurs structures de soins psychiatriques à Paris et Genève et interné à maintes reprises à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja où le professeur N. Arfi a établi le compte rendu médical suivant, en date du 30 juillet 2019 : «M. Nezzar Sofiane, âgé de 40 ans, aux antécédents d’hospitalisation au niveau de notre service, la dernière remontant à 2016. De ces antécédents psychiatriques, on note un suivi depuis l’âge de 33 ans pour trouble bipolaire de type 1, émaillé de plusieurs hospitalisations, mis sous différents traitements, à savoir : lithium, Abilify, quétiapine, Risperdal 4 mg/l et récemment sous Tegretol LP, à raison de 800 mg. La dernière hospitalisation en mai 2016, dans les suites d’un épisode mixte, avec caractéristiques psychotiques, s’est accompagnée d’une humeur dépressive et une irritabilité importante, de gros troubles du comportement et un fort potentiel de dangerosité avec passage à l’acte auto et hétéro agressif.»

C’est le cœur lourd que je me vois obligé de divulguer ces faits qu’il me pèse de devoir étaler sur la place publique pour dénoncer l’ignoble utilisation de cette infirmité pour propager d’abjects mensonges sur ma famille et moi-même. Se révélant totalement dépourvus de scrupules, des officiers du renseignement avaient approché mon fils Sofiane, sur ordre de Gaïd-Salah, et continuent apparemment à l’inciter à épandre ses délires en lui promettant monts et merveilles. Faible, inconscient, manipulable et dépendant, mon fils Sofiane a été entraîné dans une voie destructrice pour lui et pour toute sa famille, dans des agissements qui ne sont pas aléatoires, mais déterminés par un plan préétabli.

Comment ne pas déceler une corrélation directe entre la mise au point de mon fils Lotfi, directeur général de SLC, à moitié censurée par Liberté, et cette subite recrudescence des vieilles lourdes incriminations fallacieuses charroyées par la même fanfare, les mêmes mercenaires ? Qui la vérité dérange-t-elle pour qu’à ce point la voix de Khaled Nezzar ou de son fils provoquent un tel affolement ? Le média social YouTube n’a-t-il pas été bloqué complètement en Algérie – un acte tout à fait unique dans le monde – pour m’empêcher de m’adresser à mes compagnons auxquels je demandais de rompre le nœud gordien par lequel Gaïd-Salah entraînait notre honorable Armée nationale populaire sur les chemins tortueux et méandreux de la politique, l’exposant ainsi à la colère citoyenne ?

Tout en m’élevant contre ces attaques récurrentes qui me ciblent depuis de longues années, je réitère mon appel à la réouverture des dossiers, tous les dossiers, soit dans le cadre d’un débat national, soit devant les tribunaux lorsque la justice sera enfin à nouveau libre et indépendante, pour que cette vaine rhétorique et cette prééminence du débat amoral, qui dépeignent la misère intellectuelle de leurs générateurs, laissent place à l’éclosion de la vérité et aux arguments qui se fondent sur la raison, la décence et la bonne foi.

J’attire l’attention des autorités compétentes sur la nécessité d’une prise en charge sanitaire immédiate de mon fils chez qui j’observe une détérioration de son cas psychotique à travers ses délires, fort probablement dus au non-respect de la prescription médicamenteuse et à son remplacement par des produits aggravants. Dans une telle situation, les médecins ont toujours procédé à son hospitalisation.

Vu les circonstances politiques particulières qui m’ont fait m’éloigner malgré moi du pays, je demande que mon fils se fasse consulter par ses médecins traitants avant que son état se dégrade davantage.

S’il advenait quoi que ce soit à mon fils, la responsabilité incombera, en premier lieu, à tous ceux qui auront abusé de sa mauvaise santé et du désarroi dans lequel elle l’a plongé, et l’auront conduit à commettre l’irréparable.

Khaled Nezzar

Général à la retraite, ancien ministre de la Défense nationale, ancien membre du Haut Comité d’Etat (HCE)

Comment (29)

    Mohamed el Maadi
    8 juin 2020 - 16 h 20 min

    Je me souvient d’apres écrit il y a quelque années que ceux qui chercher a détruire le général emploierait tout les moyens les plus cruelles voir les procédés les abjectes pur salir et encore.Je me souvient d’avoir dit ceci: *ils veulent la guerre et bien ils l’auront mais il faudra se salir les mains et être une ordure sans nom pour défendre le siens:*
    Ont n y est alors ……défendez vous sinon il vont vous bouffer tout cru.

    mohblida16000
    8 juin 2020 - 1 h 23 min

    Bonjour, ce qu’a fait Aboud Hicham est abominable, immoral et dégoutant. C’est ce que j’appelle les mercenaires de la plume ou de YouTube. Utiliser la maladie mentale d’une personne pour s’attaquer a son père et sa famille est abjecte.

    je soutiens la famille du general Nezzar dans ces attaques respectées fomenté par les amis de AGS etc.

    l histoire retiendra, que pour moi, que le general Nezzar and Co ont sauvé le pays en janvier 1992 contre une barbarie islamiste. malheureusement beaucoup de gens ont oubliés ca.

    Anonyme
    7 juin 2020 - 22 h 15 min

    C’est écœurant. Il est troublant quand même de se rendre compte que les « janviéristes  » sont particulièrement ciblés. Cherchez l’erreur .

    Felfel Har
    7 juin 2020 - 18 h 55 min

    Dans le monde animalier, cette jungle, terrible jungle, il se dit que quand le lion devient vieux, les hyènes s’enhardissent. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que ceux qui s’agitent aujourd’hui pour tenter de porter l’estocade au général Nezzar, sont en service commandé. Tout ceux qu’il avait gêné quand il était au sommet de sa puissance sortent de leur tannière pour aboyer en choeur.
    No pasaran! Ils les a empêchés de transformer l’Algérie en un autre Afghanistan et leurs rêves de voir le pays sombrer dans le chaos s’est évanoui, à leur grand désarroi et celui du pays qu’ils servent en catimini. Ils se vengent en répandant calomnies et mensonges pour simplement ternir son image de marque. Les Algériens, dans leur majorité, le voient en sauveur de la république. Les félons et les traîtres ne parviendront jamais à devenir des parangons de la vertu et de l’honneur. Ils sont maudits!

      Prémonition?
      8 juin 2020 - 6 h 40 min

      Le jour du décès de mon père Allah yarhmou, cette chanson m’étais venue instantanément en tête « dans la jungle terrible jungle le lion est mort ce soir » et plus j’essayais de m’en défaire plus elle revenait en boucle, le lendemain jour de l’enterrement dès notre retour du cimetière, les pièces rapportées des deux sexes avaient attisé le feu, tout le vécu était remonté en surface et les règlements de comptes avaient commencé, ma pauvre mère était assaillie et désemparée j’étais le seul à la soutenir face à ces lascars pour que l’armoire familiale ne s’ouvrirait qu’après el thelthième, du vivant de mon Père Allah yarhmou tout ce beau monde rasait les murs et naïvement je pensais que ces choses arriveraient chez les autres et non chez nous, nous, nous étions siFilisés.

        L'auvergnat
        8 juin 2020 - 17 h 55 min

        Très émouvant comme témoignage, idem pour notre chère Algérie, quand le lion se fait vieux les hyènes font la loi.

    Belveder
    7 juin 2020 - 17 h 42 min

    Espérons qu on accordera Le Bénéfice du DOUTE aux centaines d officiers de hauts rangs qui sont «  »passé en revu ici «  »et cités dans des Affaites sans aucune preuves souvent..
    Les Fake news arrosent tout le monde…

    Blakel
    7 juin 2020 - 16 h 57 min

    Ces sales méthodes résument bien ce qui caractérise les badisso-novembaristes et leurs alliés islamistes : cruauté, malhonnêteté, et lâcheté..

    Anonyme
    7 juin 2020 - 16 h 16 min

    Ya si Nezzar vous êtes en face la lâcheté et l ignorance et l incompétence d une junte au pouvoir qui utilise des méthodes et des outils 🛠 qui reflète leur petit cerveaux 🧠 d incompétent. Ils sont comme on dit chez nous à l est du pays… ce sont des (…)

    Hend Ouqavach
    7 juin 2020 - 13 h 38 min

    Utiliser la faiblesse d’un fils pour atteindre le père est dune lâcheté indicible. l’auteur ou les auteurs de tels actes abjects doivent être punis.
    Solidarité avec vous, mon général.

    Souad
    7 juin 2020 - 13 h 24 min

    Exploiter la maladie à des fins politiques est la forme la plus ignoble de l’être humain. Le général Nezzar, grâce auquel l’Algérie d’aujourd’hui vit encore dans une relative démocratie, a sauvé notre pays d’une afghanisation certaine.
    Laissez son fils tranquille bande de charognards.

    Dandi
    7 juin 2020 - 13 h 07 min

    Soutien total au Général Nezzar. Ces voyous n’ont aucune limite, ils utilisent un malade … (sous traitements ..) pour régler des pseudos comptes. Tous les adjectifs possibles et imaginables ne suffisent pas pour les décrire, c’est tout simplement scandaleux !!!

    Patrick y
    7 juin 2020 - 12 h 59 min

    Vous êtes un homme d’une grande qualité

    DJILLO
    7 juin 2020 - 12 h 52 min

    Mon chapeau bas a notre General Nezzar et merci encore une fois de nous avoir sauve de la horde islamo-terroriste…

    Les coups bas pleuvent
    7 juin 2020 - 12 h 30 min

    Ces chacals ont la rancoeur tenace.

    TAYEB EL DJILLALI
    7 juin 2020 - 11 h 05 min

    Les lâches s en prennent maintenant a u n jeune malade éloigné de l amour de son paternel sans honte . Apres une panoplie de mensonges envers les généraux intellectuels par le sinistre ans gaid el fayah et voila que le triste chef d etat implique lui son fils sa femme dans un vaste trafic d héroïne se voit caresser ses moustaches ((de marikita)) en poussant à bout un jeune malade est en vérité séquestre par la sécurite militaire..Y en marre de ce pouvoir j appelle les Algériens a dire tout simplement a ce sale trafiquant d héroïne RUH ATHAF.. A MIS TAKJOUT

    Monsieur X
    7 juin 2020 - 10 h 27 min

    Je lui reconnais le droit à se défendre comme à d’autres de parler ou d’écrire en toute liberté.
    Mais je relève que les mentors, sont Français.
    Les médecins et leurs soins sont également français mais pas mentors !

    Lghoul
    7 juin 2020 - 10 h 23 min

    C’est vraiment triste de voir que meme les personnes qui ont des troubles psychiques n’echappent pas aux manigances criminelles des diables et des hyenes qui sont prets a mener le pays au desastre pour aider les mercenaires et les corrompus a perdurer.

    MohDu12
    7 juin 2020 - 9 h 42 min

    Décidemment, ils ne reculent devant rien. En tout cas, pour moi, Le Général NEZZAR est un Grand Monsieur qui a sauvé notre Algérie de la mainmise des islamistes. Je me contrefous de ce que la 3ssiba.peut inventer ou ourdir.

    Mounir Sari
    7 juin 2020 - 9 h 24 min

    Les auteurs de ces campagnes calomnieuses doivent être jugés pour l’exploitation d’abus de faiblesses d’autrui!!!!

      khelfane
      7 juin 2020 - 14 h 05 min

      le scénario est classique

      le Fils du Général empêcheur de tourner en rond est pris en otage pour se saisir de son père

      MANU MILITARI. , c’est le cas de le dire

      Les coups au dessous de la ceinture

      Ont souvent été le cas , du fait d’officines

      Comme la Guepeou , et les taupes

      Des pays dont les services non secrets

      ont pour tâche les révélations qui sont secrets de polichinels, certains services politiques agissant en France et en Europe n’ont ils pas

      etalé les tendances maladives de Dominic Straus Kan

      Pour lui barrer la route de la présidence de la république….. l’extrême droite héritière de Vichy

      A les pieds solidement plantés dans de nombreuses sociétés

      « Secrètes » qui veillent au dénigrer et salir tout ce qui menace l’emprise de ses commenditaires

      Et ses projets de pérennité de la pureté

      Sinon de la race du moins de de la manne

      De la puissance du spirituel et religieuse

      De la papauté politique séculaire

      Mais qu’ils prennent garde au boomerang

      De leurs méthodes de puristes mafieux

      Même au trou ceux ci frappent à travers les bateaux de

      leurs cellules

      K

    Anonyme
    7 juin 2020 - 8 h 53 min

    Ya si Nezzar tu n’a encore rien vu. Ce pouvoir est capable de toutes les coups bas. Les gens des services sont devenus des baltagias qui saturent les réseaux de fakes et de propos orduriers. Faites attention à vous car ces pourris ne reculent devant rien

    Belveder
    7 juin 2020 - 8 h 52 min

    Avec Tout Mon respect a Mr Nezzar et donc AP je reléve
    Le Citoyen que je suis et que vous prenez a témoin est tres loin encore une fois de ces lutte entre Clans qui remontent deja aux années 90.
    Comme j e l ai stipulé vous aves le loisir vous d avoir des Tribunes et des espaces pour vous Défendre ce qui n est pas le cas de beaucoup d honnétes et integres Officiers de hauts rangs sali par d autres oficines
    Vous Dénoncez vous meme les fake news et les manipulations d un systéme que vous connaissez parfaitement.
    Enfin que Dieu vous vienne en Aide et vous et vous reconforte concernant votre fils néanmoins admettez que le citoyen dont le fils soufre n a pas la chance de le faire suivre a Paris ou Genéve ….Hamdoullah pour Tout
    cordialement et Respect a AP

    Expresscommentaire
    7 juin 2020 - 8 h 50 min

    Si il aime son fils qu’il rentre et de plus de quoi il a peur si il a rien à ce reprocher hein ? un générale à la retraite…

      geronimo le chaoui DU MAC
      7 juin 2020 - 11 h 12 min

      AH OUI C EST TOI TOUBBAB QUI VA LUI ASSURER SA SECURITE… COMME POUR GENERAL TOUATI AIT OUARABI ET BENHADID VOIR MEME L EX PRETENDANT CANDIDAT QUI CROUPIS EN PRISON POUR AVOIR DIT LA VERITE….BENHADID EST LIBERE MAINTENANT QU IL EST ATTEINT D UN CANCER ET DU DIABETE …AIT OUARABI LE LION EST A PRESENT MOURANT ATTEINT LUI AUSSI D UN CANCER…EL MOUKH TOUATI EST LUI INTERDIT DE QUITTER AZZEFOUN ET DE SE RENDRE A ALGER ….C EST CE QUE TU VEUX POUR UN HOMME QUI NOUS A SAUVE DES GRIFFES DU GIA YA TAH….

    C Moi
    7 juin 2020 - 8 h 45 min

    Moi j’ai constaté que les deux textes présentés par l’agent islamo- makhzeni Aboud Hartani dit Hicham sont totalement différents en termes d’orthographe et de syntaxe. Donc ces déclarations ont été dictées par deux sources différentes. En plus le général Nezzar a déjà déclaré que son fils était malade et fait l’objet de manipulations. Ce qui n’a pas empêché la issaba et ses relais de recourir à ces procédés abjectes juste pour salir un patriote et plaire à leurs alliés islamistes contre le hirak. Vraiment le hirak les rend fous.

      Belveder
      7 juin 2020 - 8 h 59 min

      AH bon et les Autres qui sont cités depuis plus d un AN ici …eux aussi sont victimes de fake news non?? ou c est juste reservé a Certains???

    Argentroi
    7 juin 2020 - 7 h 51 min

    Devant cette campagne haineuse, immorale et d’une vile bassesse, soyez assuré, mon général, de mon soutien indéfectible. Je garde toujours en mémoire votre intervention télévisée au lendemain de l’attaque de Guemar où vous étiez le premier à désigner le FIS comme étant le responsable du terrorisme naissant quand les autres responsables se couchaient devant le FIS et lui déroulaient le tapis pour qu’il accède au pouvoir malgré les textes fondamentaux qui interdisaient et qui interdisent encore les partis religieux.
    Vous n’avez pas donc à démontrer votre courage et votre rectitude aux lâches de ce pays et d’ailleurs. Le témoignage et le soutien des justes vous suffit contre cette meute de lâches qui ne cessent d’aboyer depuis leur défaite par les armes qu’ils ont eux-même choisies ! Et ils ont raison d’aboyer de la sorte et de vous vouer une haine de vieilles mégères radoteuses puisqu’ils avaient l’occasion historique de prendre tous les pouvoirs et de changer de fond en comble le destin de l’Algérie et de toute la région mais malheureusement pour eux le lion Nezzar était là !
    السَّيْفُ أَصْدَقُ إِنْبَاءً مِنَ الكُتُبِ في حدهِ الحدُّ بينَ الجدِّ واللَّعبِ

    Zaatar
    7 juin 2020 - 7 h 39 min

    Mon général, vous n’auriez jamais du partir en retraite. Vous avez l’estime de beaucoup d’algériens qui ont vu en vous un vrai patriote. C’est vous qui aurez du œuvrer pour désigner les personnes a même d’organiser la transition du pays tout en assurant la sécurité de cette transition. Les algeriens ont déjà fait l’expérience avec vous dans les années 90, ils auraient approuvé vos décisions dans ces moments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.