Béjaïa : vives dénonciations de la répression qui s’est abattue sur des militants

LADDH Béjaïa
Saïd Salhi, vice-président de la LADDH, exige la libération des détenus. D. R.

Par Mounir Serraï – La répression qui s’est abattue sur les militants du Hirak, particulièrement dans la wilaya de Béjaïa, a été vivement dénoncée par des militants et des figures politiques et associatives bien connues. C’est le cas de l’ancien député Djamel Ferdjallah, qui a diffusé sur sa page Facebook un texte pour condamner le matraquage des manifestants pacifiques. «La répression, marque de fabrique des régimes finissants, vient de sévir à Béjaïa. Le rassemblement pacifique qui s’est tenu aujourd’hui au niveau de la cité CNS a fait l’objet d’une descente punitive qui s’est soldée par un blessé, le militant Nadjim Bourai, transféré au CHU Khellil-Amrane et des dizaines d’arrestations», écrit cet ancien haut cadre du RCD, qui relève les lourdes conventions qui ont été infligées à ces manifestants.

Deux parmi ces manifestants, Merzouk Touati et Yanis Adjlia, figures marquantes locales du Hirak, ont été mis en garde à vue en attente de leur comparution devant le procureur de la République demain, dimanche 14 juin.

«Cette intervention inappropriée, s’agissant de réprimer un rassemblement citoyen pacifique, ne saurait nous laisser indifférents. A ce titre, je tiens à exprimer toute ma solidarité avec les personnes victimes de cette expédition policière et exige que les camarades Marzouk Touati et Yanis Adjlia soient libérés dans les meilleurs délais», souligne Djamel Ferdjallah pour lequel le régime commettrait une tragique méprise que de croire un instant que la trêve sanitaire décidée volontairement par le Hirak avait émoussé ses capacités de mobilisation».

«Cette région qui a défié l’arbitraire de Bouteflika, jusqu’à empêcher que se commettent à Béjaïa ses mascarades électorales, ne saurait se laisser intimider.»

«A l’instar de tout le pays, en aucun cas elle ne renoncerait à l’idéal qui a fondé son combat. Celui de la dignité, de la justice et de la liberté», ajoute-t-il, estimant que le pouvoir gagnerait à «se départir de sa logique répressive et irréfléchie susceptible d’envenimer une situation que tout exacerbe».

De son côté, le vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) s’élève également contre cette répression, appelant à la libération des personnes arrêtées.

M. S.

Comment (4)

    Vroum Vroum 😤..
    15 juin 2020 - 8 h 49 min

    Alors que l’économie est très délicate, après 1 an de Hirak, confinement, des esprits illuminés appellent à reprendre le Hirak ??.. Paraît-il ils étaient quelques dizaines à Bejaia ou même 200 , ils veulent quoi, couler l’Algérie, détruire totalement l’économie déjà très délicate, chômage.. Retroussez vos manches, allez travailler votre Terre, créer du Travail, aidez votre Pays au lieu de chercher à le couler.. L’économie a marché au ralenti, une année blanche en économie par le Hirak, puis 2 mois de Confinement, et sans aucune honte, quelques irresponsables sortent dans la rue pour appeler à la reprise du Hirak, croyant faire effet boule de neige, mais les gens ont refusé la manip de mettre le feu à l’économie, le Pays par la confrontation que recherchent ces « Yatnahaw Gaa » Jusqu’au bout « … Retroussez vos manches, aidez l’économie, travailler, il est temps… C’c’est ce service que vous pouvez rendre au Pays et pas tout faire pour aggraver la situation économique, couler le Pays, confrontation… Israël ne souhaiterai pas mieux.. Retroussez vos manches, travailler, aidez l’ économie, et ne comptez pas toujours sur l’Etat.. Certes il y a eu mauvaise gestion, corruption, mais ne creusez pas le trou en appelant la reprise du Hirak , un état instable de la société entretenu par des irresponsables Islamistes ou Makistes, Bouchachistes/Ali Belhadj/Azzoul PAD Rachad.. Retournez au Travail qui lui seul vous apportera à vous et vos enfants la nourriture est confort, le Travail, retroussez vos manches.. AU travail.

      Anonyme
      15 juin 2020 - 11 h 53 min

      Il nous ressort encore l’argument économique!!! Je te donne la même réponse. Celui qui nous a mis dans cette situation économique c’est ce clan qui est encore au pouvoir. Autrement dit il est très mal placé pour réparer ce qu’il a engendré!! A bientôt pour un autre copier-coller!!

    Anonyme
    14 juin 2020 - 16 h 49 min

    Le systeme EST le meme et le HIRAK doit continuer pour erradiquer ce systeme mafiosi, pourri et corrompu.

    blek le roc
    14 juin 2020 - 12 h 15 min

    TEBBOUN SUIT LE PROGRAMME DE GAID SALAH….LE FAIT DE RECONNAITRE LE NOUVEAU SECRETAIRE DU FLN(ront de liquidation nationale)ME RAPPELLE LE SINSISTRE MESSAGE DE FELICITATION DE GAID AU FLN LORS DU 4 MANDAT. LES ALGERIENS DECOUVRIRONT QUE RIEN NE CHANGERAIT AVEC LA CONSTITUTION NETTOYEE PAR CI PAR LA ALORS QU UNE DECISION D UNE NOUVELLE CONSTITUTION D UNE NOUVELLE REPUBLIQUE PASSE INELUCTABLEMENT PAR SOIT UNE CONSTITUANTE OU UNE CONFERENCE NATIONALE INCLUSIVE DE TOUTES LES COUCHES DU PEUPLE. TELLE QUE REFLECHIE ACTUELLEMENT FOUTAISES YA TEBBOUN …(…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.