Plainte pour haine raciale : Naïma Salhi entendue par la gendarmerie de Chéraga

NS Salhi
Naïma Salhi. D. R.

Par Mounir Serraï  La plainte pour «appel au meurtre» et «haine raciale» déposée par deux avocats contre la députée Naïma Salhi suit son en cours. La brigade de recherche de la gendarmerie de Chéraga a entendu aujourd’hui cette députée islamiste dans les faits qui lui sont reprochés.

La plainte a été déposée le 9 juin 2019 par Salim Chait, militant politique, Kader Houali et Soufiane Dekkal, avocats au barreau de Tizi Ouzou suite à une succession de vidéos où la députée islamiste appelait à l’extermination des Kabyles.

Les trois plaignants, quant à eux, ont été entendus par les gendarmes de la même brigade le mois de mars 2020. «Nous avions rappelé l’objet de notre plainte suite à ses déclarations racistes à travers des publications et des vidéos sur la page Facebook officielle de son parti», ont affirmé les trois plaignants sur leur page Facebook.

Cette convocation intervient après plus d’une année du dépôt de la plainte. Pour les plaignants, la prise en charge de cette plainte «découle de la volonté du pouvoir politique d’en finir avec cette délinquante politique qui devient trop encombrante».

Ils restent convaincus que désormais «le procès de la présidente du PEP (Parti de la l’équité et de la proclamation) ne sera qu’une question de jours. La balle est dans le camp du ministre de la Justice qui devra accélérer la procédure de levée de l’immunité parlementaire contre Naïma Salhi, qui siège encore dans un Parlement décrié par la classe politique, surtout après les révélations du député FLN d’Annaba sur les achats de sièges à coup de milliards».

«L’agitation de la mise en cause ces derniers jours prouve, à plus d’un titre, qu’elle n’est plus protégée comme elle tentait de le faire croire, en évoquant sa proximité avec les anciens gros bonnets du régime. Sa dernière déclaration fantasque où elle s’est dite ensorcelée pendant trois ans est une tentative de fuir ses responsabilités pénales et d’amadouer l’opinion. Or, il n’y pas un juge conscient qui croirait à ces affabulations», estiment ces trois plaignants qui expriment leur détermination à «aller au bout» de leur engagement pour que cette plainte aboutisse à un procès «quel que soit le temps que ça prendra». Ils rappellent dans ce sillage que «le racisme n’est pas une opinion, mais un délit passible de justice».

M. S.

Comment (76)

    RRAS mghetti...
    13 septembre 2020 - 16 h 24 min

    Cette énergumène qui a meme blasphémé en s’inventant des liens de parenté avec le prophète de l’islam a une haine envers les kabyles car elle était amoureuse d’un kabyle qui la rejetait à chaque fois quand ils étaient étudiants. J’espère qu’elle trouvera un prisonnier kabyle qui assouvira ses désirs. Mais j’espère qu’elle va pas mettre en exécution sa menace de tuer son enfant s’il prononcé un seul mot en kabyle.

    Abdel
    13 septembre 2020 - 16 h 22 min

    Attendons de voir ce qu’elle va écoper,
    Comme c’est une bonne copine qui fait partie du cercle des décideurs, ils vont peut-être lui confier un ministère inventé sur mesure pour elle tout en augmentant encore les avantages comme si on vivait dans une économie abondante.
    On est en plein délire, pourquoi jeter de simples citoyens en prison, quand d’autres comme cette pourriture est encore gavée de privilèges à faire envier les familles royales dans les monde.

    Faqu
    13 septembre 2020 - 16 h 09 min

    @Anonyme J’ai très bien compris; rassure-toi, Sans être généticien, ce que tu es peut-être, j’ai assez lu sur les génomes, pour savoir de quoi tu parles., Mais franchement on va s’embêter à dire à quel pourcentage de génomes d' »arabité’ ou de « berbérité » ou de « punicité » ou de ‘turcité » –eh oui, il y en a qui se sententTurcs et c’est leur droit- sont les Algériens? Tu m’excuses mais Goebels a bien à voir là dedans et beaucoup même! C’est juste camouflé un tout petit peu….

      Anonyme
      13 septembre 2020 - 23 h 13 min

      Et peut etre que l’ensemble des algeriens se sentent algerien tout court. C’est seulement les kabyles qui ne cessent de nous emmerder avec leurs revendications identitaires avec des motives ulterieurs. Mais vraiment vous nous cassez les cahones.

        Certes, les algériens doivent rester ...
        14 septembre 2020 - 17 h 45 min

        …eux-mêmes, je vous l’accorde, mais avec leurs spécificités et sans complexes vis-à-vis de leurs racines. Je trouve plutôt immature d’aller s’inventer une quelconque filiation avec le prophète Mohamed (SAAWS) comme le font nos voisins de l’ouest pour n’occuper en fin de compte qu’un strapontin à l’ombre des pseudo-maîtres des Emirats qui nous prennent pour quantité négligeable.
        Détrompez-vous cher Monsieur, changez votre regard sur les kabyles, ils sont algériens et musulmans comme vous et font de leur mieux pour que l’Algérie s’assume et devienne adulte. Qu’allez-vous faire dans cette galère du moyen orient dont l’oncle Sam et Netanyaho ont déjà lancé leur OPA !!!

    Etre Amazigh en Afrique du Nord...
    13 septembre 2020 - 12 h 05 min

    …Quoi de plus naturel ? Mais, le Hic ! c’est ceux qui le refoulent et se coulent dans le moule de l’opportunisme du moment pour raisons de confort. Entre ceux-là, et ceux qui se revendiquent Amzighs par principes, cherchez l’erreur pour sauver l’espèce de vrais patriotes algériens en voie de disparition.

    Anonyme
    12 septembre 2020 - 20 h 25 min

    il faut se rendre à l’évidence, le racisme anti amazigh est une réalité non seulement en algérie, mais dans tous les pays d’afrique du nord. c’est un racisme narurel, ordinaire…

      Anonyme
      13 septembre 2020 - 3 h 29 min

      c’est faux, il n’y a pas de racisme anti amazigh. C’est bien le contraire qui est vrai. L’algerien ordinaire n’a rien a voir avec l’amazigh, bien le contraire il veut qu’on le laisse tranquille et il ne desire pas qu’on lui impose une culture ou un dialecte qui n’est pas la sienne.

        Anonyme
        13 septembre 2020 - 16 h 07 min

        @ Anonyme
        13 septembre 2020 – 3 h 29 min
        Rien que vos quelques lignes écrites suintent votre racisme, vous êtes comme les sionistes qui accusent les autres de leurs monstruosités.
        Avec ça, ça ne donne même pas envie de vous croiser dans la rue, à fuir.

        Anonyme62
        14 septembre 2020 - 6 h 59 min

        Ah bon, toi tu as le droit de m’imposer ta culture et ta religion venue d’orient? Voilà votre orient que vous supportez, ils sont entrain de rallier un par un leurs vrais parrains que vous appelez sionistes, alors rejoignez-les, vous avez un lien de sang très fort.

    Belveder
    12 septembre 2020 - 10 h 25 min

    De par l histoire Le Racisme a toujours été a «  »géometrie » » variable..la victimisation de de certaines minorités, qui elles ne se cachent pas pour affiché leur rejet de «  » l autre » », sera de mise pour ravivez ce débat qui nous laisse tourné en rond encore en 2020….

      Attention aux amnésies trompeuses
      12 septembre 2020 - 20 h 07 min

      La culture Berbère ne s’oppose pas a la
      langue Arabe, au Français ou a l’Anglais.
      Beaucoup de penseurs et philosophes algériens étaient des non-francophones: puniquohphones, Latinophone, Arabophones…comme le penseurSoufi Ibn Arabi un Andalou d’origine Algériennes Comme son nom n’indique pas.
      L’histoire ne s’arrête pas la.
      L’usage du Français reste recent et il n’est pas exclu que d’autres langues se développent en Algérie.

        Anonyme
        13 septembre 2020 - 7 h 33 min

        Imposer une culture?? Tu connais ta culture?? Elle faite de quoi? Cherches ce qui est arabe dans ta culture et fais nous la liste. Je te défie de trouver la moindre trace d’art traditionnel arabe dans notre culture. Nos parents et grand-parents avaient des bijoux, des poteries, des tapis, tissages etc.. avec des motifs berbères. La seule chose que tu a d’arabe c’est la langue et même ta langue et composée de 30% de mots qui ne sont pas arabes…

          TAYEB EL DJILLALI
          13 septembre 2020 - 18 h 23 min

          (…) JE SUIS FIER DE MON AMAZIGHITE ET JE NE VEUX (…) NI L ARABITE NI L ISLAM . LAIC ET AMAZIGH (…) SANS ETRE EXTREMISTE MAIS FFS

    Anonyme
    11 septembre 2020 - 23 h 07 min

    Je vois certains s’engager dans un débat stérile en nous ramenant le système jacobin français mais ce qu’ils oublient c’est qu’il y a aussi l’intérêt suprême de l’Algérie sur lequel j’invite les compatriotes à se pencher !
    Voici la vraies question : Peut-on construire une vraie nation par l’exclusion ? la réponse est claire et sans aucun détour, c’est celle d’un poète Kurde s’adressant aux différents acteurs qui veulent effacer la langue kurde sur ses propres terres  » oh toi qui sembles sûr dans ses bottes, sais-tu au moins qu’en m’interdisant ma langue tu m’interdis aussi la tienne, sais-tu au moins que mêmes chez les oiseaux chacun chante avec le chant qui lui est propre ? …  »
    Vous savez, cette histoire de langue berbère et langue arabe est très simple, ce sont deux langues qui se complètent. Avec les deux, dans un système d’égalité totale, l’Algérie a une chance de devenir une grande nation, si on pense qu’on peut effacer l’une au profil de l’autre, et bien on commettrait une grave erreur et l’Algérie n’aura aucune chance d’avenir. J’ai commencé à apprendre la langue arabe vers l’âge de 5 ans à l’école évidement ma mère comme mon père ne parlaient aucun mot d’arabe si ce n’est quelques bribes de formules religieuses liées aux fêtes religieuse et d’ailleurs des expression fortement berbérisée surtout y compris grammaticalement, toutes mes études jusqu’au dernier diplôme ont été suivies par cette langue arabe qu’on m’imposait ( alors que le berbère était interdit et totalement y compris dans l’espace publique d’une façon partielle, cette langue arabe je la parle parfaitement mais elle reste la langue que je n’utilise quasiment, jamais sauf peut être pour montrer le chemin à une vieille arabophone réfugiée syrienne qui me sollicite dans la seule langue qu’elle paraissait parler dans une rue de Paris. En 30 ans, de vbie hors d’Algérie, je n’ai pas utilisé cette langue ne serait ce qu’une seule fois, hormis ce cas cité. Elle est devenue amère et il m’est impossible de la parler car l’état algérien me l’avait imposé tout en m’interdisant ma langue en effet la langue berbère n’était pas enseignée dans les écoles pendant des décennies. Depuis les gestes, même timides, avec la institutionnalisation de la dimension berbère, je me suis retenu vis à vis de mes enfants quant à la langue arabe, une de mes filles a choisi la langue arabe au lycée et je n’ai rien dit. Réveillez vous et je m’adresse aux adeptes du monopole arabe : L’Algérie ne vous appartiens pas à vous seuls, elle n’existera que si vous lui permettez d’être elle même et dans son authenticité. Il n y aura aucune concession des berbères car ils n’ont plus rien à céder. ceux qui pensent que les berbères vont continuer à apprendre la langue arabe sans que la langue berbère ne soit étudiée et utilisée par tous les algériens se trompent profondément, ils finiront par s’auto exclure ou détruire le pays.
    Le choix est claire est très claire : si on veut construire une Algérie puissante il faut valoriser toutes ses dimensions y compris le français si non il n y aura pas d’Algérie.

      ZORO
      12 septembre 2020 - 7 h 41 min

      Peut tu nous expliquer pourquoi ta fille a choisi la langue arabe alors que toi tout en la maitrisant tu la detestes .
      Signe ZORO…Z…

        Anonyme
        12 septembre 2020 - 9 h 24 min

        C’est très simple, ma fille recherche ses racines et la France qui n’interdit aucune langue sur son territoire contrairement à ce qu’on pense, lui a offert toutes les possibilités, elle a d’abord eu un penchant et très tôt vers la langue berbère laquelle est enseignée dans quasiment toutes les associations et pouvait être choisie comme option au baccalauréat français et ce depuis le début des années 80 essentiellement grâce au combat des gens de l’INALCO notamment Les Docteurs Salim Chaker (Algérie) et Abdellah Bounefour (Maroc) bien sûr je l’avais encouragé aussi un peu, pour moi, c’était tout a fait naturelle et ce tout en sentant une frustration que si elle avait vu le jour dans la patrie de ses ancêtres elle n’aurait peut être pas eu l’occasion d’étudier la langue berbère. Son penchant vers l’Arabe est venu des voyages au pays, si la langue arabe, présente dans toutes les façades publique en Algérie, fait détourner le regard du père avec les plus grands des dégoûts, je parle du père que que je suis et ce par haine pour cette langue qu’on m’a imposé alors que je n’étais qu’un enfant et surtout au nom de laquelle on m’avait interdit la mienne celle de mes ancêtres celles de Massinissa et Jugurtha, ma fille à qui personne n’avait interdit aucune langue, ces façades qui représentaient une agression voir même une occupation pour le père, et bien pour ma fille c’est une partie des symbole de son pays d’origine qu’elle veut reconquérir étant née en France, et rationnellement je me retiens d’intervenir car je suis incapable de dire du bien sur la langue arabe même si je ne reste jamais insensible quand je subie par exemple le fait d’entre à la radio par accident un poème surtout ceux de cette époque arabe dite à tord de l’ignorance comme Antar Ibnu Chaddad. Enfin, ne penses pas que je vais aller plus loin quant à la langue arabe, je reste vigilant vis à vis de ma fille, car je sais aussi que cette langue cultive une proximité qui peut ne pas être positive voir qui peut être dangereuse, avec le religieux et vous savez de quelle religion je parle c’est évidement celle véhiculé et c’est trop souvent le cas, par la haine et l’ignorance et surtout la tendance vers la conquête perpétuelle. Si tu attends à ce que je te dise c’est parce que la langue arabe est belle, … je garde la réserve si tu pense que je vais te dire que c’est parce qu’elle est la plus belle du monde et bien non ! aucune langue n’est aussi belle que la langue berbère pour moi aucun poète au monde n’est admirable pour moi queSi Mohand U Mhand, Slimane Azem ou ait Menguelat, et d’autres aucun rois ou même plus pour ne pas être accusé de blasphème ne peut égaler Massinissa, aucun écrivain venant d’ailleurs ne peut prendre la place Mammeri ou Feraoun et bien d’autres, aucune cause ne peut passer devant la cause berbère sur les terres berbères. D’autres parts si je dois quitter le giron berbère, les meilleures langues ce sont celles qui m’ont permis d’acquérir les moyens de comprendre le monde qui m’entoure je ne suis pas sûr que dans les cœurs des berbères à qui on avait interdit leur propres langue sur leur propre terre elles n’ait ne serait ce qu’une petite place. Ceux qui ont l’habitude de venir nous faire diversion en disant, il faut le qualificatif « algérien » à la place de berbère, je les renvoie à la réalité de l’Algérie aujourd’hui et hier. Si l’Algérie redevient authentique et bien je serai fier de mettre « algérien » « algérienne » derrière tout ce que vous voudrez par exemple « langue algérienne » pas de problème si chaque enfant algérien apprends l’arabe et le berbère avec la même égalité tant que ce n’est pas le cas, le qualificatif algérien dans ce domaine doit être explicité en précisant la dimension berbère que l’état algérien a tendance à occulter.

    Anonyme
    11 septembre 2020 - 23 h 04 min

    et maintenant on va s’acharner sur une femme qui a le courage de dire ce que la majorite des algeriens pensent.

      Anonyme
      12 septembre 2020 - 8 h 09 min

      Vous êtes minoritaires (vous les racistes) arrêtes ton khorti et va faire une cure de déradicalisation…

      Anonyme
      12 septembre 2020 - 9 h 50 min

      La majorité des allemands étaient pro nazi avant et pendant la seconde guerre mondiale, elle s’est trompé et profondément et cette faute commise par la majorité a failli détruire et totalement L’Allemagne.
      Vous savez, Mouloud Mameri en 1980 lorsqu’il a été attaqué par un journaliste « kabyle » arabiste au service d' »Elmoudjahid » ( Kamal B.) qui avait tendance à mettre en avant « la majorité des algériens sont contre cette langue …. » dans ses arguments contre le « pseudo-chantre de la culture berbère …). La réplique du grand écrivain a été très brève et elle s’est terminée avec cette phrase : « On peut tromper tout le monde quelques temps, on peut tromper quelques hommes tout le temps mais on ne peut jamais tromper tout le monde et tout le temps ».
      Ce que vous dites est peut être vrai, cependant l’origine est à chercher dans les contenus des programmes qu’on enseigne dans les écoles algériennes et ce depuis des décennies. Il suffit de se pencher sur cette question et mener une réforme en profondeur pour que ce rejet
      des ses racines linguistiques, ethniques, cesse.

      Anonyme
      12 septembre 2020 - 20 h 14 min

      c’est ce que disent les racistes français concernant la majorité des français…

    RÉALITÉ
    11 septembre 2020 - 15 h 41 min

    Après avoir longtemps occupé les cimes du pouvoir, elle va goûter à présent : SES AFFRES. Grandeur et décadence ! Apparemment, elle n’a pas retenue la leçon d’ICARE…

    Elle est toujours présente quelque part celle-la ???
    11 septembre 2020 - 13 h 47 min

    C’est bizarre que cette dame n.s. avec une toute petite cervelle puisse se maintenir encore dans les scènes politico-médiatiques. Ce genre de personnes dangereuses croyant avec la main de Dieu sur eux ne doivent plus faire des sujets de débat ni participer à une quelconque activité politique, elle fait partie du lot de cancres choisi par bouteflika qui a démoli le pays par des abrutis telle cette naima.

    Algérienoire
    11 septembre 2020 - 13 h 40 min

    @Algerlablanche
    Je défend la langue AMAZIGH qui est parmi les meilleures au monde, juste devant le Français!!!
    Peut être c’est fait d’une fâçon hâtive.Mais il n y a rien de raciste de demander une seule langue nationale.La France,par exemple, n’a pas 2 ni 3 langues, mais une seule officielle!!
    En même temps, on laisse cette salima salhli, … des intégriste, islamistes, terroriste co responsable de 200 000 mort algériens… parader en
    toute impunité et demander la soumission de l’Algérie à la oumma arabya et la oumma islamya

      Anonyme
      11 septembre 2020 - 22 h 35 min

      Si tu veux le système français pour l’Algérie pourquoi ne vas-tu pas en France vivre si ce pays t’accepte.

        Algerlablanche
        12 septembre 2020 - 7 h 51 min

        @Algerlanoire.
        Votre réponse « boomerang » est un bon essai.Mais, juste 2 questions:
        – Dites-moi ce que Naïma a dit de raciste, à part le fait de parler de zouaves, qui ne représentent pas toute la kabylie
        – Mehenni le séparatiste raciste est-il payé par israêl,Mimi6 et la France? Oui ou Non?Merci

          ALGER LA BLANCHE
          13 septembre 2020 - 18 h 25 min

          NAIMA (…) A APPELE A EXTERMINER LES KABYLES ET JE SUIS KABYLE AVANT DE MOURIR J ENTRAINERAI UN BON MILLIER AVEC MOI DE LA SECTE DE NAIMA QUITTE A M ALLIER AVEC CRUCIFER

    Brakna
    11 septembre 2020 - 9 h 54 min

    Si l’Algérie avait un Etat avec des institutions élues par le peuple. Ce genre de monstruosité n’existerait pas et encore moins comme députée. Une Secte a mis main basse sur l’Algérie.
    Toufik, Benhdid, Ghederi en Prison Saadani, bedoui, khellil en liberte.
    Les Algeriens savent que les envahisseurs sont toujours la/

    Relaxe, Max !
    11 septembre 2020 - 9 h 41 min

    L’enquête de la gendarmerie dira vraisemblablement que cette Essaida Naima Salhi  » souffre de troubles psychologiques, dûment constatés par le médecin de service assermenté auquel a eu recours la GN. Celle-ci sans trop s’attarder pas trop sur sa récente déclaration concernant l’ensorcellement dont elle a été victime, comme par hasard, la présentera comme victime, la pauvre.
    Présentée devant le procureur, celui-ci n’aura aucun mal à la déclarer « irresponsable » de tout ce qu’elle dit et fait durant ces années. Quand on est dingue, on est dingue. Mission accomplie, N. Salhi, Bravo. Allez à la banque, vos chèques de rappel et d’indemnité de fin de fonction seront transmis ce soir. Ceux qui veulent faire un recours, Allah yssel alihoum.
    Elle ne risque plus rien: La dissolution de l’assemblée après l’adoption de la CONSPIRATION à 100% des voix par la Chambre des Communes et celle des Lords, n’aura aucun effet sur elle. La Justice de la Issaba aura fait son boulot et son devoir de poursuivre N.Salhi, et ce n’est pas sa faute, si elle est déclarée non « condamnable » par les juges, car c’est une malade mentale. Et dans quelques semaines elle dira qu’elle a été à la Zaouia XY de Sidi Machin Ben Truc qui la miraculeusement guérie suite à une judicieuse roqia. Voilà, voilà. Circulez, y’a rien à voir ni entendre. Elle gérera ses biens comme tous les autres bandits du système.

    algerlablanche
    11 septembre 2020 - 8 h 57 min

    Elle défend la langue Arabe qui est parmi les meilleures au monde, juste devant le Français!!!
    Peut être qu’elle le fait d’une fâçon hâtive.Mais il n y a rien de raciste de demander une seule langue nationale.La France,par exemple, n’a pas 2 ni 3 langues, mais une seule officielle!!
    En même temps, on laisse ce Mehenni, … des sionistes, copain avec Mimi6, Fafa etc…, parader en
    toute impunité et demander la scission de l’Algérie! Expliquez-moi!!

      Zimo
      11 septembre 2020 - 15 h 46 min

      Faux en france il y a le basque Le Breton le nissart et j’en passe donc Et ceci enseigné en langue vivante 3 donc la langue amazigh et totalement légitime et chaque algérienne et algérien désirant l’apprendre 😉

      @Algerlablanche
      11 septembre 2020 - 19 h 23 min

      Mise à part que la langue Arabe soit juste la langue du Saint Coran,c’est une langue morte.
      C’est tout simplement qu’elle n’est pas parlée par les populations dites arabes.
      Quand à toi je défie de me dire quels sont les Algériens qui parle quotidienement cette langue.Est-elle notre langue maternelle ?NON.
      Tu parles avec tes parents,tes amis ,tes collegues avec ta langue maternelle soit la Dardja,soit le tamazight que les islamistes veulent réduire à un vulgaire dialecte.Notre Dardja est magnifique ,tres riche.Vous la découvrirez à travers la poésie chantée (chi3r El Melhoun),à travers les textes des chansons chaabies,andoulouses,sahraouies (Guerouabi,Ababssa et sa magnifique chanson HiZia..).
      LA Dardja est langue nationale dans l’ile de Malte.
      Soyons Algériens et arr^tons de faire des courbettes aux pervers saoudiens qui ne nous aiment pas.Pourtant ils ont bien déclaré que nous n’avons rien d’arabes

        algerlablanche
        12 septembre 2020 - 8 h 09 min

        1- Je suis d’accord que j’ai toujours parlé la daridja Algérienne à la maison, et que je n’interdirai à personne de parler la langue qu’il veut:Daridja,kabyle,Chaouia,etc…
        – A ceux qui veulent opposer Daridja et Arabe classique:
        Ne pas oublier que la Daridja est à plus de 90% de l’Arabe classique+un peu de berbère+un peu de français.
        – Une LANGUE NATIONALE doit être unique.Soit l’Arabe classique,soit alors la T’mazight améliorée.Un bon exemple, c’est la France(que je n’aime pas spécialement) qui a « imposé » le Français
        à toute la France au moment où tous les Français parlaient un patois.Avec le temps, le pourcentage s’est inversé.

          Ignorance quand tu règnes
          12 septembre 2020 - 12 h 52 min

          @Algerlablanche
          C’est avec ce genre de commentaire qu’Alger a perdu de sa blancheur et à viré dans le gris. A coup sûr vous n’êtes pas linguiste pour aller avec une affirmation aussi inepte. La Dardja nationale est imprégnée de son terreau amazigh et de son voisinage méditerranéen. Votre pourcentage de 90% d’Arabe classique est pour le moins ridicule et montre le gouffre d’ignorance qui gangrène le pays.

          Ce que l’on attribue à l’arabe classique souvent origine d’autres langues que l’arabe a phagocyté. Que faites-vous des mots provenant des vocabulaires phénicien, syriaque, italien, espagnol, grec, hébreu, turque etc. ?

          A commencer par l’alphabet, dont chacune de ses lettres est l’initiale du mot qui la porte, ce qui n’est pas le cas de l’arabe (Ex. Alif – alef : taureau; Ba – beit: maison etc. qui sont d’origine phénicienne) tout comme les mots zeit (huile) zeitoun, mamlaka, malik, rommane, hadjala, qaria etc.
          Ou bien les mots divers comme: sultan, rais, wilaya, bordj, sandala, fatcha, drahem, sordi, kilo, garantita, batata, senaria, khorchef, barqoq, baba, yemma, mahboul, derwiche, qmedja, serwal, grebbedj, etc. etc.

          L’emprunt des mots par toutes les langues entre elles signifie un contact et un échange ou parfois est dû aux hasards de l’Histoire : guerres, conquêtes etc. Cela signifie qu’elles sont vivantes et évoluent dans le temps. Votre histoire de pourcentage est pour le moins ce qu’il y a de plus faux et dont il faut s’abstenir.
          A moins de défendre La Chapelle de l’obscurantisme qui a ravagé les esprits avec l’arabisation forcenée, qui a fermé les voies de l’ouverture de l’esprit au savoir et vers le monde.
          Dans ce cas, pour reprendre le mot éclairant de Sprinkler : il sera plus facile de reboiser le Sahara…

    Sprinkler
    11 septembre 2020 - 8 h 40 min

    Il serait plus facile de reboiser le Sahara que de cultiver cette « étendue » d’ignorance…

      un ami
      11 septembre 2020 - 15 h 50 min

      Salut Sprinkler
      Ton commentaire pourrait être appelé et inscrit comme étant le théorème d’Al-Gérie tant il est représentatif et caractéristique du mal profond qui gangrène notre pays à travers toutes ses strates et composantes.
      Vouloir y rajouter autre chose altérera inévitablement sa portée sociologique et humaine. Merci mille fois pour ce flash ô combien lumineux.

        Sprinkler
        12 septembre 2020 - 13 h 17 min

        Bonjour mon  » ami  » ! Pour cette  » élue  » du peuple, qui tout l’an sème la haine, l’heure des moissons a sonné…

          Un Ami
          13 septembre 2020 - 17 h 32 min

          « …l’heure des moissons a sonné… »
          Ainsi la récolte lui coûtera beaucoup plus cher que les semences.

      Brakna
      12 septembre 2020 - 7 h 49 min

      On ne peut pas mieux dire : « Il serait plus facile de reboiser le Sahara que de cultiver cette « étendue » d’ignorance… »

      Algerlablanche
      12 septembre 2020 - 14 h 49 min

      @ignorance quand tu nous tiens
      1- Merci pour m’expliquer que la langue Arabe elle-même a emprunté des mots de beaucoup d’autres langues.Comme les langues latines empruntent des milliers de mots de l’Arabe.Ce qui est normal, s’agissant de langues vivantes.
      2- En Daridja celà donne:
      Choukran liEnnek Fehhemt ni anna al3arbiya bnefshâ tsalfat klêêyem men loughaat khra etc…
      Je vous défie de ne pas retrouver les 90% dont je
      parlais.Ceci dit, même avec 10%, je suis d’accord que la daridja soit notre langue nationale.Puisque parlée par la majorité.Tahya Aldjazaïr

    Salima
    11 septembre 2020 - 7 h 31 min

    Des gens pareils doivent disparaitre de la scene religieuse ou politique car ilssont des diviseurs et des géniteurs de haine et d mal, donc sont tres dangereux pour la nation. L’état doit démontrer que des gens pareils ne doivent plus agir en algérie. Elle doit donc avoir sérieusement affaire a la justice pour proteger le pays et le peuple.

    1commentaire
    11 septembre 2020 - 7 h 27 min

    Heureusement qu’ils ya pas trop de Femmes de cette espèces j’en connais 2 elle et Louisa je pense qu’elles vont disparaître du champs médiatique et je direz même du champs politique tout cour car aucune mais vraiment aucune valeurs ajouter que du vent oussstttt ya rien à voir…

    Le médisant du bled
    11 septembre 2020 - 6 h 13 min

    A voir sa … j’ai honte que ces gens soient des Algériens.

    Un oiseau migrateur.
    11 septembre 2020 - 5 h 24 min

    @ Zoro Bien dis (…) je ne dirai pas plus sauf que le peuple n’est pas dupe.on attend rien. de bon d’un homme qui célèbre et insulte lès morts!…

    LE CORBEAU ET LE RENARD
    11 septembre 2020 - 4 h 48 min

    C’est pitoyable et pathétique ce genre de commentaires à l’emporte pieces.
    La bassesse intellectuelle de certains intervenants laisse à désirer quant au niveau de l’intelligence de certaines personnes qui ne voient que les défauts des autres alors qu’eux-même sont rempli de haine envers autrui.
    C’est pitoyable qu’on est rendu des écervelés de la pire espèce comme le vomi.
    (…)

    Anonyme
    11 septembre 2020 - 3 h 16 min

    Je regarde sa photo et particulièrement ses yeux . Ce que j’ai en retour : une pôvre niaiseuse écervelée. Je gaspillerais pas mon temps pour une telle …

    Kahina-DZ
    11 septembre 2020 - 1 h 22 min

     »Sa dernière déclaration fantasque où elle s’est dite ensorcelée… »
    Ensorcelée par la magie noire marroukaine !!
    C’est pour cette raison qu’elle ne défend jamais l’Algérie…mais elle défend sa oumma fantoche.
    Encore un bilan des 20 ans du programme de Bouteflika…

      Amine
      11 septembre 2020 - 7 h 23 min

      Sa destination finale ? Elharrach, Koléa, ou Lambèse ?

      Anonyme
      12 septembre 2020 - 6 h 10 min

      Il faut comprendre que en Algérie , tout le monde n’est pas que Kabyle, les gens parlent pas le kabyle parce que ils ne sont pas natif de la Kabylie tout simplement. Ils parlent la langue arabe ,parce que leur parents, leur grands-parents, leur arrières arrières grands-parents, leur arrières arrières arrières grands-parents parlaient…l’arabe, je parlent ici de régions fortement arabisés par rapport aux régions de la Kabylie. Voilà… Je n’ai pas dit qu’ils sont alors arabe d’origine ou berbère d’origine ça n’a pas d’importance du tout. Salhi, elle délire, et les extrémistes c’est toujours stérile leurs débats.

        Anonyme
        12 septembre 2020 - 10 h 45 min

        Il suffit d’imposer la langue berbère à l’école pour que tou le monde puisse l’apprendre et la parler comme c’est le cas pour la langue arabe depuis 60 ans. Tant que les arabophones n’étudient pas la langue berbère les berbérophones en tout l’écrasante majorité rejettera la langue arabe et dans un état démocratique vers lequel on s’achemine tôt ou tard, la langue berbère et la langue arabe ne pourront coexister que si elles sont à égalité si non le rejet persistera et ceux qui pensent qu’ils pourront revenir en arrière pour imposer la langue arabe au nom de je ne sais quoi, la religion, la pseudo unité, …. ils ne feront qu’exploser la nation et ils porteront la responsabilité historique de ce désastre.

    Mohdz 16000.
    11 septembre 2020 - 0 h 10 min

    … la gendarmerie fait son travail il reste un grand chemin à faire et ça ne veut pas dire qu’elle est déjà condamné.mon message a MR le Président et aux membres de l’apn toute décision touchant nôtre langue et nôtre drapeau doit passé par un référendum populaire.nous avons besoin d’un état fort fini la politique donne leurs un os et khalihoum yessektou alina. voila le résultat des millions de naima et dès millions de ferhat .un jour régionaliste et séparatiste et l’autre ils pleurent le racisme.MR LE PRÉSIDENT RÉFÉRENDUM , MRS LÈS FUTURE DÉPUTÉES RÉFÉRENDUM.

    Said
    11 septembre 2020 - 0 h 01 min

    Elle doit choisir : la prison ou l’asile psychiatrique avec isolement a vie …..C’est un virus qui doit etre extrait de la societe algerienne
    Les juges peuvent lui faire une fleur en la renvoyant dans son pays d’irigine le Yemen – comme elle l’affirme …

    Djazairi.
    10 septembre 2020 - 23 h 20 min

    Le problème dès kabyles c’est que tout passe bien pour eux,insulté lès bouarabenes, la religion du peuple demandent à jeté notre drapeau à la poubelle,tourner leurs dos l’hymne national ,insulté l’institution militaire et judiciaire c’est ok pour eux et c’est leurs démocratie et pour les millions de naim et naima c’est du racisme.heureusement que le HIRAK kidnappé à tout montrer et j’espère que la gendarmerie trouvera que la plainte est que du Rih fe chbek et la jettent dans la poubelle de Ferhat Mehenni que personne de tiziouzou na eu le courage de déposé plainte contre ce lâche a l’incitation de la haine , de division et de séparatisme civile.soyez honnêtes combien de kabyles ont demandé de lever lès armes contre le peuple Algérien?.j’espere qu’au nom de la liberté d’expression et de démocratie mon commentaire ne sera pas censuré.!..

      Anonyme
      11 septembre 2020 - 9 h 32 min

      Faqou!! Ne pas aimer les arabes c’est une chose, et inciter à la haine et appeler au meurtre ce n’est pas la même chose. Si je n’aime pas les arabes je n’ai jamais demandé à les tuer. On demande juste qu’ils nous foutent la paix. Je parle des vrais arabes d’Arabie car en Algérie on en a pas

        Anonyme
        11 septembre 2020 - 12 h 18 min

        La majorite des Algeriens sont Arabes. (…)

          Anonyme 11 septembre 2020 - 12 h 18 min
          11 septembre 2020 - 19 h 36 min

          Mr anonyme vous dites que  »la majorite des Algeriens sont Arabes. (…) ».
          Waoo,d’ou tiens-tu cela?.En quoi tu es Arabe.Regardes toi dans la glace et tu remarqueras que tu ressembles plus à un sicilien qu’à un arabe du moyen orient.
          De plus ne parle pas au nom des Algériens.Si tu veux êtres Arabes grand bien te fasse puisque tu reconnais implicitement que tu es un METIS

        Faqu
        11 septembre 2020 - 12 h 53 min

        Il n’y a pas de « vrais » Arabes (même en Arabie) ni de « vrais » autre chose: c’est du mélange partout . Je défie quiconque de reconnaitre à 100 pour 100 un vrai quoi que ce soit en Algérie!

          Anonyme
          11 septembre 2020 - 15 h 35 min

          Il n’y a pas de race pure dans le monde mais c’est une question de proportions. Génétiquement parlant on est en majorité berbère, on s’en fiche si on a quelques gènes arabes. Il y a 5% de gènes berbères en Espagne mais ça n’en fait pas des berbères car ils sont génétiquement ibères. Culturellement, ethnographiquement, génétiquement ou historiquement parlant tu ne sera JAMAIS arabe. Un mexicain a beau parler espagnol il ne sera jamais espagnol…

          Faqu
          12 septembre 2020 - 15 h 09 min

          @Anonyme: Tu dis  » pas de race pure » et c’est une question de « proportion ». Et comment on calcule ces « proportions »? W-Allah Goebbels ne dirait pas mieux!!!

          Anonyme
          13 septembre 2020 - 8 h 30 min

          @Faqu ce serait trop long de parler génétique. Va lire un peu sur le génome des populations des différents pays. Parler de Goebbels montre que tu n’a rien compris. Parler de son origine ne veut pas dire que son origine est supérieure à une autre. Dire que je suis génétiquement à majorité berbère et pas arabe, ne veut pas dire qu’être arabe est une tare. Il n’y a donc rien de raciste dans ça.

      Djurdjura
      13 septembre 2020 - 13 h 37 min

      Premièrement, cet énergumène qui s’appelle Naïma Salhi, c’est une députée qui siège au parlement (voix du peuple),…au lieu de mener sa vraie et noble mission de parlementaire dans le respect, la fraternité, la tolérance et l’apaisement, elle abuse de sa fonction pour insulter toute une région et incitation au meurtre dans l’impunité totale, c’est du jamais vu dans aucun État digne de son nom.
      Quant à votre comparaison à Ferhat Mehenni, ce dernier représente rien (surtout moi il me représente pas) sauf son parti et en plus il vit à l’étranger et il vit pas en Kabylie dans ses action elles n’engagent que lui…Par contre je vous mets au défi, cite moi une personnalité politique ou artistique d’origine kabyle et qui vit en Algérie, attise la haine et incite au meurtre comme Naïma Salhi
      La haine raciste existe malheureusement des deux côtés dans les réseaux sociaux qu’ils soient
      kabyles ou leurs frères arabophones… C’est par manque d’éducation des deux côtés sous la politique du pouvoir mafieux qui attise la haine, l’exemple le plus flagrant quand le journal de 20h
      de la chaîne etatique (voix du pouvoir) financée par le contribuable, désigne toute une région sous l’appellation de « zouave », alors il faut pas s’attendre a des réactions modérées sans dérapages de la part de certains kabyles !!. Je reviens à votre phrase « combien de kabyles ont demandé de lever lès armes contre le peuple Algérien?e », qui me rappelle quelques chose : c’était au plus forts moments les plus durs de l’histoire de l’Algérie post-indépendante durant l’horrible « décennie noire », quand l’algérien se fait égorger par ses frères des quatre coins du pays, je me souviens à cette époque plusieurs familles arabophones viennent des autres wilayas se réfugier en Kabylie pour fuir l’insécurité de la barbarie islamiste du GIA, la Kabylie à l’époque était le dernier rempart contre cette barbarie, une terre de tolérance et d’hospitalité, voilà pour vous rafraîchir la mémoire, les kabyles n’ont jamais incité la violence contre leurs frères qu’ils soient de l’Est, de l’Ouest ou du Sud
      Comme hier durant le colonialisme, la Kabylie reste et restera toujours une région rebelle, insoumise dans son combat pour la liberté (c’est plus fort qu’elle et c’est dans ses gènes) et terre aussi de paix, de tolérance et surtout d’hospitalité. Tous nos frères des autres wilayas (y compris vous) sont les bienvenus CHEZ EUX en Kabylie …et vive l’Algérie

    SENJAK
    10 septembre 2020 - 22 h 17 min

    SALHI ensorcelée ? elle doit l’être par la bêtise ou par la stupidité qui la caractérisent.
    C’est une provocatrice qui n’a personne pour lui montrer le chemin de la sagesse.
    Le peuple Algérien, dans son ensemble, est bien au dessus de ses balivernes et
    ses inepties qu’elle vomit tous les jours que Dieu fait.
    Elle n’a rien de femme politique et je plains celles et ceux qui la suivent et la croient.
    Ils doivent se réveiller et quitter le bateau qui coule chaque jour un peu plus.
    La justice doit faire son travail d’une manière impartiale pour que cette énergumène
    cesse définitivement de porter atteinte au peuple algérien et ses valeureux enfants.

    Houkm
    10 septembre 2020 - 21 h 59 min

    Appeler au meurtre est trop grave, 10 ans derriere les barreaux lui serviront de lecons pr elle et pr tous les racistes.

    larbi
    10 septembre 2020 - 21 h 56 min

    @Ils rappellent dans ce sillage que «le racisme n’est pas une opinion, mais un délit passible de justice».

    Ah bon!
    « badissi, pisse de chameau, kharabe c’est quoi à vos yeux? « 

      Anonyme
      10 septembre 2020 - 23 h 11 min

      Personne n a appelé au meurtre des “arabes” comme elle l a fait pour des non arabes.
      Concernant ce que tu blablates pour ne pas dire ce que tu écris, c est de l histoire et c est vérifié, vas t instruire, lis El baladiri, ibn kathir, ibn khaldoun….

    mohblida16000
    10 septembre 2020 - 21 h 42 min

    une ami et support du raciste GS va tomber. c est une tres bonne chose pour l Algérie plurielle et démocratique avec toutes nos différences mais dans l’acceptation de l autre.

    NS a agit sur ordre de kama;l belmiloud DCSA, wassini Bouazza et soutient de l ignare, immoral général GS.

    faut pas oublier toute la fine éuiqpe de wassini B, (…)

    il doivent tous payer leur folie d avoir pousser le Algériens a une guerre ethnique fratricide sous impulsion du raciste général inculte, 2 année primaire GS.

    SaidZ
    10 septembre 2020 - 21 h 25 min

    Ils ont épargné une (…) alors qu’un médecin qui prenait soin de la population a été enprisonné jusqu’à la mort!
    Allah yerhem Dr Kamal dine fekhar.

    Djemel
    10 septembre 2020 - 21 h 25 min

    Merci aux plaignants. Cette dame existe grace au regime de Bouteflika. Elle vit dans l’ignorance qu’elle essaye de diffuser… J’espere qu’un jour la sante mentale sera un critere pour empecher certains (narcessique, sociopathe, psychopathe, egocentrique, schizophrene…) d’etre des representants d’un peuple ou d’un de ses groupes.

    10 ans où plus
    10 septembre 2020 - 21 h 21 min

    Abadla où lambese pour une dizaine d’années, (…) Tout se paye dans la vie.

    Anonyme
    10 septembre 2020 - 21 h 16 min

    C’est tout facile, la vraie question est. Par qui était elle actionnée, pour, à maintes reprises avoir voulu voir la région de Kabylie se soulever suite à ses provocations, jusqu’à ,avoir porter atteinte à l’honneur d’Abane?
    N’y a t il pas quelque chose de très grave derrière cette histoire ?

    ZORO
    10 septembre 2020 - 21 h 14 min

    C est bien sûr Naima salhi qui écrivait sur le journal liberté il y presque 20 ans que Okba ( رضي الله عنه ) était sanguinaire et que banou hillal étaient une horde sauvage tandis que les arabes et leurs descendants ne sont que des envahisseurs .ضربني وبكي سبقني و اشتكي
    Signe ZORO…Z…

      Bali
      10 septembre 2020 - 23 h 14 min

      Ibn Khaldoun n’a pas attendu liberte pour ecrire la meme chose…Doit-on conclure qu’Ibn Khaldoun etait raciste ?

        Libaba
        11 septembre 2020 - 12 h 48 min

        Ibn Khaldoun a décrit des faits historiques sans porter de jugement moral: sanguinaires, sauvages etc sont des ajouts d’aujourd’hui

      @ zoro
      11 septembre 2020 - 7 h 18 min

      Vous avez entièrement raison, d’ailleurs Naïma doit devenir Premier ministre pour faire profiter l’Algérie de sa science et de toutes ses connaissances et surtout pour mettre en oeuvre son fantasme de destruction de toute une région.

      Anonyme
      11 septembre 2020 - 12 h 27 min

      Tu vénères sidek okba et tu laisses la parole de Dieu : « يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَىٰ وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوبًا وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا ۚ إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ »

    Chirbette
    10 septembre 2020 - 20 h 43 min

    Elle a joué avec le feu… elle s’est acoquinée avec le pouvoir… elle a pris la grosse tête… elle s’est crue intouchable…. elle vivait sur une autre dimension. Bref elle s’est permis l’inacceptable ! Il est venu le temps de payer et passer à la caisse !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.