Ce rapport remis à l’UE qui révèle tout sur le financement des ONG en Algérie

Disparus ONG UE
La tragédie nationale exploitée à des fins politiciennes. PPAgency

Par Nabil D. – L’arrestation de membres d’une association par la DGSN dans une affaire liée à des financements étrangers occultes destinés à des actions de subversion a fait remonter à la surface un rapport élaboré pour le compte de l’Union européenne, lequel rapport traite des associations activant en Algérie. Intitulé «Les associations : des acteurs émergents en manque de reconnaissance en Algérie», le document signé Djamel Benramdane a été réalisé en 2014 avec la participation du Comité international pour le développement des peuples (CISP), sis à Beyrouth, au Liban, le Réseau algérien de la Fondation Anna Lindh, la Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH), Amnesty international Algérie, le réseau Nada, le Centre d’information et de documentation sur les droits de l’enfant et de la femme (CIDDEF) et l’association Femmes algériennes revendiquant leurs droits (FARD).

«Il faut lire ce rapport pour pouvoir mesurer comment les associations algériennes se sont constituées en réseaux et ont été approchées par des officines étrangères afin de leur fixer la ligne de conduite. Ce sont les responsables de ces associations qui sont dans la rue aujourd’hui et interviennent dans les médias occidentaux et marocains», relève une source très au fait de ce dossier qui explique que l’instabilité qui caractérise l’Algérie actuellement «est le résultat d’un travail de longue haleine mené par des acteurs bien connus».

Dans les recommandations du rapport en question, on apprend que les financements de ces associations «socioculturelles» «par des bailleurs de fonds étrangers qui soutiennent des projets d’utilité publique ne devraient en aucun cas être entravés par des contrôles abusifs et/ou des démarches contraignantes». Les pouvoirs publics sont, dès lors, invités à «soutenir ces projets en créant des mécanismes et des procédures simplifiées de cofinancement».

Les commanditaires du rapport expliquent que «cette étude est le fruit d’un travail de réflexion entamé en juin 2014 au sein d’une plate-forme des organisations de la société civile algérienne autour de l’adoption de la nouvelle loi sur les associations». «Ce groupe d’échanges et de travail s’est fixé comme objectif de réfléchir à des solutions pour améliorer les relations entre la société civile et les institutions, de dessiner une logique de coopération avec les pouvoirs publics, d’évaluer et d’analyser les retombées du nouveau texte législatif sur le mouvement associatif et en amont de construire un plaidoyer en faveur de la reconnaissance du rôle des OSC [Organisations socioculturelles, ndlr] algériennes dans le développement».

Au premier rang de ces organisations, on retrouve la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) d’Ali Yahia Abdenour, qui «a joué un rôle prépondérant et constant dans la dénonciation des atteintes aux droits humains durant les années de violence, une intransigeance qui lui a valu de nombreuses inimitiés». Le document indique que cette ligue «anime deux structures dédiées à la défense et la promotion des droits humains», étrangement activant toutes les deux en Kabylie, l’une à Tizi Ouzou et l’autre à Béjaïa.

Autre association «ciblée» par le rapport, la Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC), créé en 2011, dans le sillage du «printemps arabe». «Avec ce comité, c’était la première fois que des chômeurs se dotaient de leur propre organisation en Algérie. Cette naissance surprendra tout le monde, spécialistes, experts, sociologues, journalistes, politiques et pouvoir, d’autant plus que ces nouvelles voix parvenaient de Ouargla, Laghouat, Ghardaïa, depuis les portes du désert à des centaines de kilomètres de la capitale, Alger», note l’auteur de l’«étude» qui fait savoir que l’association SOS disparus fait évidemment partie des ONG concernées par le financement sollicité auprès de l’Union européenne. Des ONG qui «activent depuis le milieu des années 1990 dans des conditions difficiles, comme le Collectif des familles de disparus en Algérie (CFDA), qui mènent des actions pour retrouver leurs proches et obtenir un traitement national de la question des disparus conforme au droit international».

L’objectif d’internationalisation de la crise algérienne apparaît clairement dans ce rapport et dans la feuille de route de cette organisation téléguidée à partir de l’étranger. «Une association jumelle de droit français a été créée pour le plaidoyer auprès des instances internationales», souligne le rapport, en ajoutant que «le CFDA organise régulièrement des formations en droit international et national dans l’objectif de renforcer les compétences des professionnels du droit en matière de défense et de protection des droits de l’Homme» et qu’il «organise également des formations plus pointues, comme sur les techniques d’identification par ADN par exemple».

N. D.

Comment (23)

    Vroum Vroum 😤..
    25 avril 2021 - 23 h 50 min

    Jamais l’Algérie ne tombera même si vous soudoyez les Ânes, vous avez tout essayé, OH vous les États étrangers dirigés par des irresponsables qui se sont rabaissés à utiliser le Terrorisme Daesh Al Nosra armé et soutenus comme arme pour votre Géopolitique à deux sous.. On est dans l’ère du Terrorisme d’État, hinumain, barbare, l’arme des faibles d’esprit, ces certains Dirigeants Occidentaux et Régimes du Golfe sous la bannières Otan, on été éduqués sans éthique ni valeurs, et pris en exemple leur champion US derrière le sinistre attentat 21/9 wtc 2001 qui en l’espace de quelques heures assassinat 3000 vies humaines, détruit 3 Tours dont 2 de 400 m de haut à la face du Monde et après on vit le Criminel Président Bush le pied sur le tas fumant et encore chaud des deux Tours mentir à la face du Monde et déclarer les Usa en guerre contre le Terrorisme Al Qaida qui quelques années avant ce même Al Qaida Ben Laden armé par Usa pour faire la guerre à l’URSS en Afghanistan, on se rappelle du Menteur de l’Onu le Général US Colin Powel avec sa Fiolle à la main pleine de Farine qu’il faisait passer pour de l’Antrax afin de justifier mensongerement l’invasion de l’Irak.. Suite à cela le Gal Wesley Clark averti le Monde du plan foireux des Menteurs Bush, Rhumsfield, Collin Powel, Rice, du Pentagone d’attaquer 7 Pays (tous Musulmans) Iraq, Afghanistan, Somalie, Soudan, Libye, Syrie,.. et finir par l’iran.. On y vu le résultat au point que la Criminelle Ministre US Magdeleine Allbright à la question d’un Journaliste sur la mort de 500 milles enfants Irakiens suite à l’ambargo et invasion US/GB que ça en valait la peine, le prix a payer.!.. Voilà ceux qui ont éduqués les Dirigeants actuels Occidentaux et Régimes du Golfe sous la bannière de l’Otan, qui sans honte parlent « Démocratie » Droits de l’homme  » Liberté »… Depuis 2001 c’est environ 4 millions de Morts et déplacés suite aux invasions, conflits, declanchés par l’Otan Usa et ces Vassaux du Golfe Wahabite.. La Syrie vit 10 ans de Terrorisme Islamiste Wahabite Daesh, ce Daesh Terrorisme barbare qui selon le Président US Trump fut créé par le Président US Obama et sa Clinton dont Biden Vice president d’Obama .. Le Député Français Claude Goasgen accuse à l’assemblée nationale Française le Pouvoir du Président Hollande de soutenir le Terrorisme Islamiste en Syrie… Le Ministre Fabius dit Al Nosra fait du bon boulot en Syrie !!… On se rappelle du Sénateur John Mac Kaine en Photo avec des Chefs Terroristes Islamistes.. On se souvient de Nethaniaou au chevet de Terroristes Daesh soignés en Israël paraît-il la plus grande Démocratie du Moyen-Orient.. Voilà les Hyènes sans Foi ni loi qui rôdent autour de l’Algérie et voudraient la Déstabilisation par des Traîtres Islamistes / »Democrates » de l’intérieur alliés aux Hyènes.. Tout ce que j’ai écrit est vérifiable sur YouTube video, Michel Colon, interview du Président Syrien sur France 5 Monde, Sputnik, Réseau Voltaire, le Député Français Claude Goasgen à l’assemblée nationale et Télé, Experts Architectes, Pilotes, Thierry Meyssan Voltaire net, La Pravda Russie sur le sinistre 11/9 wtc 2001… La Pravda qui dit « Des membres du Pouvoir US ont planifiés et orchestré l’attaque 11/9 wtc 2001 avec l’aide de parties tierces… L’Algérie ne mange pas de ce pain là, et ne se mélange pas à ces Ripoux véreux Otan Sionisme /Wahabisme du Golfe gangrainer par l’éducation verreuse Us dont Le Terrorisme est devenu l’arme de la Géopolitique.. Que des Algériens acceptent l’aide pourrie de ces Ripoux à déstabiliser leurs Pays revient à être leurs semblables et quelle vilaine ressemblance hideuse.. Il faut revenir à l’éthique et valeurs, chez Otan, OK pour défendre ces intérêts mais de manière civilisé, et se rééduquer sur l’approche de la Géopolitique… L’Algérie est campée sur ces valeurs et éthique, et à le Droit de sa Géopolitique et Alliance stratégique.. Oh les Pseudo Hirakistes Islamistes /faux Democrates, il s’agit de votre Pays et vous n’en avez qu’un , ne suivez pas le diable qui est très mauvais conseiller… Oh Islamistes Salafistes Wahabite, Frères dit Musulmans votre premier ennemi est « Israël Sioniste », votre soit disant « Djihad » doit se porter à la Libération de la Palestine et non contre des Pays Musulmans… Jamais l’Algérie ne tombera… Vive notre Anp.. La Paix et respect des Pays, et Monde ira mieux… Quiconque suivra Usa, Israël Sionisme et Saouds Wahabisme périra asphyxier par l’Utopie.. Les Usa Otan Sionisme aiment semer la guerre loin de leurs Pays, chez les autres, chez vous…

    karimdz
    25 avril 2021 - 9 h 53 min

    A défaut d’avoir l Algérie à l extérieur, les états hostiles à l Algérie agissent de l’intérieur en finançant des ONG qui officiellement font dans l humanitaire, mais en réalité, insidieusement, incite les algériens à se révolter. Des états qui sont hostiles carrément, mais aussi d états qui se présentent comme des vrais faux amis.

    Bien entendu il faut pas tout mettre les ONG dans le même sac, mais la vigilance est de mise.

    La meilleure des réponses que l Etat algérien puisse apporter face à cette menace, au delà de l aspect sécuritaire, c est de gagner la bataille du développement. En combattant la pauvreté, on réduit à néant toutes les influences néfastes extérieurs et également les extrémismes de tout bord à l intérieur du pays.

      BILAL
      26 avril 2021 - 16 h 27 min

      Tout à fait d’accord avec Toi KARIMDZ, c’est par le développement économique que le pays s’en sortira, mais il faut que l’on sorte de ce système d’assistanat qui paralyse toute initiative. Il que que de l’autre côté les travailleurs, le dirigeants et cadres retroussent les manches et fassent les efforts nécessaire pour faire démarrer la machine économique. C’est la responsabilité de toutes et tous. La différence entre l’Algérie et la Corée du Sud, c’est L’HOMME. La Corée du Sud un petit pays, quasiment sans ressources naturelles avec des grands hommes travailleurs, et ingénieux, pas de corruption, patriotes. L’Algérie avec ses immenses ressources naturelles peut être une malédiction, traîne encore et n’arrive pas à trouver la solution et le chemin d’un vrai développement après les échecs successifs de ses modèles de développement singés sur des modèles soviétiques et yougoslaves obsolètes et inefficaces. Pourtant le modèle à suivre était celui des pays comme la Corée, le Japon et l’Allemagne qui ont tous en commun connu la guerre , la destruction de leurs potentiels économiques ont su trouver la voie du développement. Développer un pays c’est commencer par son infrastructure, développer les réseaux routiers, autoroutiers, les chemins de fer, les ports et aéroports, le reste vient après, développer son secteur agricole, l’Algérie avait les moyens dès son indépendance, elle a été décapitée par des politiques farfelues et folkloriques, tant par le pouvoir du marocain Benbella que par feu Boumédiene qui a donné la priorité à une Industrie lourde dévoreuse de milliards, sans objectifs commerciaux. Résultat ces industries peinent à exister. Toutes ces politiques n’ont pas été réalisées dans un but réaliste et objectif. Elles ont été surtout un moyen démagogiques, idéologique, un instrument de propagande et d’apparat. On voulait être plus communistes que les communistes, on faisait le pieds de nez à un Kennedy qui a pourtant soutenu la révolution algérienne pour son indépendance. On ouvre la porte au folklore et à tous les révolutionnaires du monde qui à part Mandela, aucun n’a remercié l’Algérie. On ouvre ses portes à tous chômeurs et opportunistes Egyptiens, Bulgares, russes, Hongrois, yougoslaves, roumains pour venir exercer en tant qu’enseignants, médecins, ingénieurs. On voit aujourd’hui que tous ses pays nous ne portent pas à leur coeur.

    Anonyme
    25 avril 2021 - 9 h 10 min

    Des puissances étrangères qui disposent d’une armée de trolls sur internet et des robots qui contrôlent tout ce qui passe sur les réseaux, qui mettent sur écoute les téléphones des présidents et lisent même leurs mails, qui ont des satellites qui peuvent même compter le nombre d’oranges livrées dans une caserne, ces puissances là, vont donc donner 2 ordinateurs et trois francs six sous à quelques énergumènes pour faire de « l’espionnage »??

    Surfer d'argent
    24 avril 2021 - 22 h 35 min

    Ils sont également dans l’administration, il faut également fermer ces banques d’urgeance = SOCIETE GENERAL ET LA BNP qui pullulent douteusement en Algérie indépendante, plus que la norme avant qu’il soit trop tard !!!! Il faut recevoir d’autre banque étrangère comme Chinoise, Russe etc…il en va de l’avenir de notre AL DJAZAÏR !

    Si MOUH
    24 avril 2021 - 22 h 15 min

    Si j’ai bien lu, toutes ces ONG sont financées par des Etats tiers !!! Alors que tous le monde sait que lorsqu’on finance une association ou une ONG s’est pour lui dicter sa feuille de route qui travaille dans l’intérêt du financeur …. et la boucle est bouclée.
    La question qui se pose, est de savoir pourquoi les autorités algériennes ne mettent pas le holà à ces pratiques qui nuisent à la stabilité de l’Etat.
    Il me semble que les textes qui régissent le fonctionnement des ONG doivent être revus de fond en comble afin d’éviter toute « ingérence » extérieure à visée subversive, sournoise. La balle est à présent dans le camps des services de sécurité algériens et du ministère de l’intérieur. Les règles du jeu doivent être aussi claires que possible de façon que la moindre faute soit punie en application stricte de la loi.
    Il faut tout simplement INTERDIRE les financements étrangers et permettre à ces ONG d’être financées par leurs adhérents comme c’est le cas dans tous les pays civilisés vigilants à la sécurité de leurs pays.

    Surfer d'argent
    24 avril 2021 - 19 h 46 min

    Il faut défaire avec acharnement les 20 ans des Bouteflikistes Marocains en récupérant notre argent volés qui ce trouve aux Maroc et ailleur ! Il faut annuler les decrets, contrats, ressources donnés pour une bouchée de pain aux étranger, et encore une fois virer après enquètte tout les pions installés dans nos organes sensibles de sécurités, commerces etc…

    Surfer d'argent
    24 avril 2021 - 17 h 40 min

    Tout le monde sait que les ONG, le (MAK de la LAÏCITÉ LGBT), les mercenaires que l’on apel (Terroristes et qui ne sont pas musulmans) sont financés par la main étrangère avec peut être un appuis de l’intérieur, sauf que les ONG font parfois le rôle d’ESPIONNAGE ! Et si on ajoute le clan d’Oujda des 20 de Bouteflika et sa famille dans des postes stratégique de notre Algérie, nous sommes pas sortis de l’auberge !

    BILAL
    24 avril 2021 - 16 h 05 min

    Le problème c’est que l’on est en face d’un dilemme. Qui a fait que toutes ces associations ont foisonné dans le paysage algérien ? La cause au problème c’est que depuis 1962, l’indépendance a été confisqué, le citoyen algérien a été malmené, écarté des affaires du pays, géré par une groupe militaro-politique, s’en suivent des périodes sanglantes perpétrées par l’intégrisme, et en apothéose l’avènement du Boutheflikisme et le pillage systématique des richesses de la Nation. Face à cette tragédie, certains groupes, associations, mouvements politiques ont voulu s’opposer par divers moyens, notamment les association du type ligue des droits de l’homme, etc.. Comme elles n’ont pas le droit d’exercer sur le territoire national, elles sont parties trouver refuge et aides financières auprès des pays qui n’ont aucune odeur de sainteté et surtout viscéralement anti-algériens. Ces associations se sont trouvées piégées dans un cycle vicieux et surtout entraînées dans des actions hostiles aux intérêts du pays. Il faut savoir à un moment donné qui est ton vrai ami et qui est ton vrai ennemi. Il faut avoir le courage de l’autocritique et surtout éviter de nuire à son pays. Je cite Albert Camus avec qui je ne partage pas les valeurs et les idées. Il disait qu’à propos de la guerre de libération, « qu’il devait choisir entre sa mère et sa patrie, il choisit sa patrie » Je reprends la même chose si l’on doit choisir entre une association affiliée à un pays hostile, on doit choisir d’abord sa patrie même si ce n’est pas la meilleure du monde

      Précisions
      24 avril 2021 - 18 h 10 min

      Vous posez la question : Qui a fait que toutes ces associations ont foisonné dans le paysage algérien ?

      La réponse est dans l’article .C’est bien les pays étrangères . Bouteflika a marchandé avec des pays pour rester Président en laissant entrer en Algérie des ONG de tout bord et en démontant par pièces le seule Service de Renseignement DRS. Résultats , ces ONG sont présentes même dans les douars algériens. Ces ONG ont commencé à foutre le bordel après le départ de Bouteflika pas avant. ce qui explique que Bouteflika l’a fait exprès.

      Des fois on se demande
      24 avril 2021 - 18 h 43 min

      Pourquoi certains, en Algérie et muni de Bonnes
      Intentions continuent à DÉSINFECTER des MAISONS a coup de BULLDOZERS ….?
      …Ils n’ont pas compris qu’il existe des Produits
      Qui marchent et tres Efficaces tout en préservant les MAISONS, les HABITANTS et surtout l’AVENIR.
      ??

    Retour vers le Futur
    24 avril 2021 - 14 h 21 min

    Au lieu de parler de:
    – Transition Énergétique
    – Big Data
    – BioTechnologies
    – Machine learning
    – Transport et Voiture Électrique
    – L’Eau et le Changement Climatique
    ….DE QUOI on parle:
    De groupes Minoritaires
    De la Police Politique, de Pauvres Types qui sont dans une Association de Bienfaisance qui impriment du papier, de la justice du Téléphone et des Tribunaux de la PENSÉE qui jettent en Prison nos Chercheurs Universitaire en Religion et tous ce qui RÉFLÉCHIS…
    Y’a Khsara….
    Avant on AVANÇAIT PAS…
    Maintenant on RÉGRESSE en 4ème Vitesse.
    Problème:
    ON A plus de TEMPS et on est en train de RATER toutes les Occasions du DÉVELOPPEMENT
    Ces

      Nora l'aveugle
      24 avril 2021 - 17 h 42 min

      Pendant que leur progeniture se la coule douce en Europe et en Amerique. Le but est d’abrutir toit ce qui bouge.

    Hmed hamou
    24 avril 2021 - 13 h 33 min

    Ouf ! Aucune association islamiste n’est cité. Soit elles n’ont pas besoin dun financement étranger, l’état y pourvoit largement; soit L’argent qu’elles reçoivent de chez erdogane, du Qatar, arabie saoudite ,…esf tellement halal qu’il nya rien à redire ni à soupçonner.

    larbi
    24 avril 2021 - 12 h 40 min

    Quiconque attaque mon pays lalgerie ou qui se range aux côtés d’entités etrangeres est un traître et un goumi. Toute soi-disant opposition en dehors de l’Algérie fait partie du Maroc et de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Qatar et de la Jordanie. Ces pays sont nos ennemis et qui les combattent avec tous les moyens. (…)

    L'ultime but recherché
    24 avril 2021 - 12 h 24 min

    A quand une association pour les bienfaits de la colonisation et le retour de la France en Algérie, tout indique que nous cheminons avers cette logique.

      Elephant Man
      24 avril 2021 - 16 h 39 min

      @L’ultime But Recherché
      Exactement.
      Encore une fois il est impossible que l’Algérie ne soit pas la cible des « »exportateurs » de la démocratie» Pr Ahmed Bensaada.
      Encore une ÉNIÈME fois l’État Algérien se doit d’agir avev rigueur et d’interdire toutes les manifestants de ces danseurs de rue traîtres à la Patrie, que ces terroristes de tout bord aillent réclamer la «  »démocratie chez leurs maîtres ils seront reçus comme il se doit « en démocratie » !!!
      ONG qui n’ont de NON gouvernementales que le NOM.

    Anonyme
    24 avril 2021 - 11 h 08 min

    Si je suis contre le financement d associations d obédience islamistes je ne trouve pas que les associations qui défendent le citoyen contre la hogra et les dérives sécuritaires soient manipulées !!!
    Dans une république tout le monde à le droit de se défendre…..pourquoi voit on le mal là où il n y en a pas??

      Belveder
      24 avril 2021 - 11 h 35 min

      Seulement d obéissance islamiste?w
      Pour les autes tu es d accord??
      On va avoir les LGBT défilé à Alger

        Anonyme
        24 avril 2021 - 11 h 54 min

        D un extrême à un autre!!!
        Ce n est pas d ici demain qu on verra des défilés de ce genre à Alger!!!
        Et même si cela arrivait chacun est libre…il y a autant d homosexuels sinon plus dans les pays musulmans qu ailleurs car les relations garçons filles sont brimées ..

    Belveder
    24 avril 2021 - 9 h 54 min

    Ces Méthodes ne ciblent pas seulement l Algérie mais ont été Testé dans plusieurs régions du Monde ou des conflits internes sont signalés
    Le Paradoxe c est que les personnes approchés pensent.souvez a tort que les Occidentaux les aident et mediatisent leur cause

    Anonyme
    24 avril 2021 - 9 h 42 min

    Qui finance les doubbanes et les cachiristes ?

      Anonyme
      24 avril 2021 - 11 h 02 min

      Ki ntawki eddoubane
      Tous des opportunistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.