Réunion Afrique-Italie : Lamamra réaffirme l’engagement de l’Algérie envers le continent africain

Lam Afrique-Italie
Ramtane Lamamra et Luigi di Maio. D. R.

Les travaux de la troisième réunion ministérielle Afrique-Italie ont débuté, vendredi à Rome, en présence des délégations de près de cinquante Etats africains et des représentants de l’Union africaine (UA) et d’autres organisations régionales ainsi que d’experts, d’académiciens et d’hommes d’affaires, rapporte l’APS.

La délégation algérienne est conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

A la séance d’ouverture des travaux, le président de la République italienne, Sergio Mattarella, a affirmé que l’Afrique «est le continent de l’avenir et des opportunités», d’où la nécessité d’aplanir les obstacles en vue d’encourager l’investissement en Afrique, particulièrement dans le domaine énergétique et de l’aider à faire face aux conséquences des changements climatiques.

Intervenant à cette occasion, le chef de la diplomatie algérienne a souligné l’engagement de l’Algérie vis-à-vis de la réalisation des objectifs de l’intégration économique en Afrique, mettant en exergue les multiples opportunités qu’offre la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), en vigueur depuis le début de cette année.

Le ministre a salué les projets d’intégration que l’Algérie œuvre à concrétiser dans leur profondeur africaine, à commencer par les pays voisins, au regard de la contribution significative qu’ils auront dans ce processus d’intégration au plan africain.

Après avoir présenté à l’assistance le plan ambitieux de l’Algérie et les projets réalisés ou ceux programmés dans le plan du gouvernement en vue de réaliser la croissance verte, Lamamra a mis en avant l’importance qu’accorde le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, aux questions de la transition énergétique et de l’efficacité énergétique inscrites au cœur de son programme, ainsi que d’autres d’importance capitale liées à la sécurité alimentaire et à l’économie numérique.

En marge des travaux de la réunion, le ministre des Affaires étrangères a eu plusieurs rencontres bilatérales avec nombre de chefs de délégations africaines tels que le conseiller spécial du président de l’Etat d’Erythrée et les ministres des Affaires étrangères du Mali, du Zimbabwe et de la République Centrafricaine.

R. N.

Comment (3)

    Algerie/Italie
    10 octobre 2021 - 1 h 00 min

    Algériens et Italiens Amis pour la vie.

    Abou Stroff
    9 octobre 2021 - 7 h 10 min

    « Le ministre a salué les projets d’intégration que l’Algérie œuvre à concrétiser dans leur profondeur africaine, à commencer par les pays voisins, au regard de la contribution significative qu’ils auront dans ce processus d’intégration au plan africain. » souligne R. N..
    je pense que la démarche le Lamamra est la démarche qu’il aurait fallu adopter depuis des décennies.
    en effet, je ne cesse d’avancer que notre profondeur stratégique, en tant qu’Etat et Nation, se trouve en Afrique et que les histoires de oumma arabia et/ou islamia ne sont rien d’autres que des chimères favorisant l’emprise des régimes archaïques (qui sont, sans exception, sous la férule des puissances impérialo-sionistes) du moyen-orient sur le monde dit arabo-musulman, d’une part, et la domination des puissances impérialistes et de l’entité sioniste sur ce même monde, d’autre part.
    en termes simples, nous pourrions, en l’espace d’une décennie, devenir une puissance économique régionale, pourvu que nous oubliions, définitivement, la vision ethnique et/ou idéologique des choses et des phénomènes.
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le constat incontournable que, dès nous nous débarrassons des oeillères idéologiques que nous imposent les idéologies (ethniques et/ou religieuses) jusque là dominantes, nous pouvons observer le monde tel qu’il est réellement et prendre les décisions qu’impose l’analyse concrète d’une situation concrète.

    babar
    9 octobre 2021 - 0 h 44 min

    Imposture Française
    qui organise elle a Montpellier
    un colloque sur Afrique
    sans aucun gouvernement si saufs macaron qui c’est rendus
    vous voyez quel chacun a son copier-coller /imitation
    nous en Afrique c’est les Marocon
    eux en Europe ils la Françoise
    voilà pourquoi ils s’entende
    et aucun deux n’a remporté une guerre dès voleurs dès menteur de l’histoire
    ils ont tellement dès point commun
    a vous d’en rajouter 😆😆😆

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.