La droite italienne donnée gagnante veut relancer le projet Galsi avec l’Algérie

Giorgia Meloni Galsi
Giorgia Meloni, cheffe de file de la droite italienne. D. R.

De Rome, Mourad Rouighi – A quelques jours des élections politiques en Italie, prévues ce dimanche, le débat politique entre les diverses coalitions en lice a déjà atteint le point de non-retour et tous les coups sont désormais permis. Parmi les sujets qui ont le plus monopolisé cette campagne électorale, le dossier épineux de la sécurité énergétique de la péninsule et des choix des divers gouvernements, qui pèsent sur les prises de position actuelles de l’Exécutif de Mario Draghi. A ce sujet, la droite donnée largement gagnante par tous les sondages, reproche à la gauche d’avoir sciemment freiné des projets qui auraient garanti à l’Italie de devenir un hub incontournable de l’approvisionnement énergétique européen.

Giorgia Meloni, qui caracole en tête des sondages, a sur ce thème des positions nettes qui accordent à la coopération gazière avec notre pays une dimension prioritaire. Durant ses derniers meetings, elle a répété qu’elle présidente du Conseil, elle relancera dans les plus brefs délais le projet du gazoduc Galsi, projet qui devra relier les usines algériennes de Koudiet Draouche à Piombino, en passant par Porto Botte et Olbia, en Sardaigne, et qui augmentera le volume de gaz destiné à l’Italie et à d’autres pays européens.

La présidente de Frères d’Italie a rappelé, devant des militants médusés, que l’Union européenne avait alloué, en 2009, 120 millions d’euros pour le projet Galsi qui devait acheminer 10 milliards de mètres cubes de gaz d’Algérie vers l’Italie. Mais les fonds ont été retirés en raison de blocages provenant de la direction du Parti démocrate, de centre-gauche. Et de rappeler qu’en 2012, le gouvernement de la région autonome de Sardaigne, en exprimant finalement son accord, levait le dernier obstacle avant le lancement des travaux.

Mais à la dernière minute tout échoue car la Toscane, alors gouvernée par la gauche, finit par ne pas donner son feu vert. L’objet de la dispute était la compensation du territoire. Il y a quelques mois, la conseillère pour l’environnement, Monia Monni, répondant à une question sur ce sujet, déclarait qu’à l’époque, «une canalisation sous-marine pour la méthanisation de l’île d’Elbe était demandée comme mesure compensatoire pour la construction de l’ouvrage» et qu’un accord pour «la fourniture à un prix avantageux de gaz aux entreprises du littoral» allait être conclu. «La société Galsi, dont Sonatrach détient 43% des actions, jugeant ces requêtes hors contrat, n’a pas accepté».

Ainsi, après une série de conditions contraignantes, le projet a fait naufrage, jusqu’au dépôt définitif de la procédure d’autorisation par le ministère de la Transition écologique, en mars 2021. Le tout, bien qu’en 2013, ce gazoduc ait également obtenu le statut de projet d’intérêt commun, en raison de son utilité dans la diversification des approvisionnements de l’Europe du sud. Enfin, en 2014, précisément en raison de l’absence d’autorisations du conseil de gauche de la région toscane, la subvention pour le Galsi a été révoquée et les fonds ont été rétrocédés au chapitre de budget de l’Union européenne.

Giorgia Meloni parle aujourd’hui d’une «occasion manquée». Les experts proches de son parti sont catégoriques : «Nous avons la confirmation, noir sur blanc, que le projet Galsi avait tout, en termes de financement et d’approbation par l’UE pour être mis en œuvre. Si cela ne s’est pas produit, commentent-ils, c’est la faute des choix de la Toscane, région dirigée par le Parti démocrate. Mais nous sommes prêts à récupérer le temps perdu et à le relancer dès que possible».

M. R.

Comment (24)

    ABDEL 1
    27 septembre 2022 - 12 h 27 min

    maintenant qu’elle a remporté les élections,va t-elle se lancer dans la reconquète de l albanie et de l’Ethiopie ,? pourtant ,on dit que l’histoire ne se répète pas! ; après cette note d’humour,il en reste pas moins que les peuples ont la mémoire courte !

    dz
    26 septembre 2022 - 19 h 33 min

    bien sur que l occident est predateur l histoire en ai temoin on vas pas revenir la dessus il est vrai qu en france les francais d origine portuguaises et italiennes espagnoles sont les plus racistes d ailleurs chez le pen ils y sont en masses apres tous ils font ce quils veulent les robinets du gaz sont algerien ont ferme si lont veut extreme droite sionisee italienne ou europeenne est infiltres par le sionisme jusqu a l os

    regardez le jt de arté pour connaitre qui sont nos amis et qui sont nos ennemis
    26 septembre 2022 - 11 h 45 min

    sur Arté, tous les pays proches et amis de l’algérie sont des dictatures ou de l’extrême droite ou au mieux de mauvais gestionnaires économiques. oui, c’est comem que la franec influence les pays amis de l’algérie pour avantager les partis et les personnes hostile à l’algérie. je l’ai remarqué déjà avec l’allemagne, la france ne voulait pas du parti d’angela merkel qui avait immédiatement rejeté la marocanité du sahara occidental décidé par trump. bien sûr leur techniques pour saboter un pays et d’en priviligie un autre, c’est toujours la même technique vicieuse et déontologiquement condamnable, à savoir faire passer de pseudos témoignages de gens pour critiquer le parti d’angela merkel et d’autres gens pour encenser le parti que la france veut. la preuve l’allemagne a aussitôt changé de position passant d’un rejet ferme de la marocanité du sahara à « un plan crédible et réaliste » (formule marocaine répétée par les corrompus irresponsables). d’ailleurs olaf sholz se déplace au qatra et emirates, mais pas en algérie. les sionsites ont envahi toute la gauche européenne depuis une trentaine d’années, mais comme elle est en perte de pouvoir, ils s’introduisent dans l’extrême droite (comme en france).
    pareil pour l’italie, Giorgia Meloni, qui est favorable au hub gazier italien, devient une monstre sur arté française, insultant une bonne parti des italiens. et une fosi premier minsitre tous les italiens. vous savez il y avait beaucoup d’italiens qui étaient contre berlusconi, mais le jour ou sarkozy s’est moqué de lui et l’a insulté, on a assisté à une levée de boucliers, de toute l’italie, pour protéger berlusconi, car il représente l’institution italienne et aucun étranger n’a le droit d’insulter l’institution et le peuple italien.
    pareil pour l’afrique tous les pays amis de l’algérie et contre le maroc et la france, sont systématiquement appelés par la france et arté « de pouvoir militaire », de « dictature militaire », de « régime totalitaire ». nous les algériens arté appelle notre Etat et notre gouvernement de « pouvoir en place » parce qu’on est bien avec eux, demain quand on sera contre eux, on passera à « régime militaire ». pareil pour le mali,,la guinée, etc.

    dz
    25 septembre 2022 - 22 h 10 min

    ces gens detestent les arabes et lislam il n y a que leur besoin en energie d ailleurs tout les pays europeens sont racistes envers les arabes et l islam c est la veritee quand un francais te passe la creme et la brosse a reluire faut se mefier

    Anonym3
    23 septembre 2022 - 17 h 17 min

    Une chose est sûre.les extrémistes et les haineux quand il s’agit de leurs poches et leurs ventres ils mettent de côté l’islam et les musulmans.je ne serai pas surpris qu’un jour lès Pen et lès zemmours jetteront dès fleurs a l’Algérie . c’est bien de tendre la main de l’amitié,mais il faut toujours se méfier . On a vu comment ils ont reçu le leader libyen chez eux et comment ils l’ont poignardé au dos, Sarkozy lui a réservé même un endroit au palais pour monter sa kheima.il faut signer dès contrats au moyen terme, maximum 5 ans avec possibilité de renouveler. Oulache lamane!

    Kabyle
    23 septembre 2022 - 13 h 35 min

    Pourquoi dites vous qu’elle est de droite? C’est une extrémiste pure et dur qui déteste les arabes et les musulmans c c’est une zemouriste qui veut nettoyer l’Europe des musulmans et vous êtes la a lui consacrer un article soit disant elle a parlé de nous en bien

      Steven
      24 septembre 2022 - 17 h 10 min

      Il n’y a pas d’amitié entre les états (ni d’animosité), il y a que des intérêts. A l’Algérie d’être à la hauteur, sans aucun état d’âme, peu importe l’interlocuteur !

      issam
      26 septembre 2022 - 20 h 36 min

      Les italiens ne sont pas plus racistes que n’importe qui ils ont vue la catastrophe de la déstabilisation de la Lybie par sarkozy .C’était prévisible qu’une candidate issue du clan de Berlusconi soit élue pour remettre de l’ordre .Dans ses discours elle attaque frontalement la france,macron et l’europe dégénérés .N’importe quel algérien serait d’accords avec ses idées.Arrêtons l’hypocrisie .

    Ne mélangeons pas le business et l'amitié !! NUANCES.
    23 septembre 2022 - 10 h 15 min

    L’Algérie traîtres d’affaires commerciaux et fait appel à l’Italie pour son expérience dans des domaines que l’Algérie ne maîtrise pas entièrement.
    Ce qui n’est pas le cas sur l’exploration, le forages, l’extraction, le stockage, le transport, le raffinage du PÉTROLE 🛢 et GAZ.
    Mais l’Algérie sait parfaitement que l’Italie est un pays qui pense d’abord à ces intérêts.
    L’Italie, fait partie de l’OTAN et de l’Europe.
    L’Italie tout comme la France étaient des pays, dont l’héritage s’est matérialisé par la colonisation brut.
    Ces trois pays européens ayant accès à la Méditerranée faces à l’Algérie et le passé qui est le leurs.
    L’Algérie sur l’équation militaires sait que l’Italie sans la moindre hésitation se rangera avec ces alliés contre l’Algérie si demain l’Italie devaient choisir un camp pour attaquer son partenaire économique actuel.
    L’Italie et l’Algérie ce ne sont que des amis de circonstances d’intérêts réciproque.
    Au-delà de cela, les véritables amis alliés de l’Algérie sont ailleurs et que tous les algériens connaissent.

    anonyme
    23 septembre 2022 - 9 h 01 min

    Je suis contre la vente de notre gaz et pétrole à vau-l’eau sans une évaluation de nos besoins à moyen et long terme … L’énergie est la base de l’économie. Gardons nos moyens et développons tous nos secteurs afin d’arriver d’abord à l’autarcie, puis à la création d’excédents. Nous remplirons nos coffres avec la vente de nos excédents !

    Salim Samai
    23 septembre 2022 - 8 h 15 min

    – Trump et le KKKlan á la M.Blanche etaient DEMOCRATES & leur meilleur ami Israel!
    – Israel est « La Seule Democratie de la Region »!
    – Les Voyous du Capitole du 6 Janvier criaient: « Trump, Freedom, God & Guns »!
    – Les Antivax/Querdenkers vs. le Vaccin defilent sous les bannieres de Trump,Freedom & drapeau d´Israel.
    – Les Pro-Trump defilent aussi á Washington sous le drapeau d´Israel!
    – Superman-Selensky proclame:: « Israel est mon Modele! »
    – Quand Israrel & ses amis bombardent Gaza, ils disent « Lutter contre l`Antisemitisme, Hamas, Hizbollah & M.Abbs les « Judenhasser »!

    Morale de la Lecon!
    QUE SIGNIFIENT Fascisme, Democratie, Autocratie, Liberte APRES Trump & KKKlan á la M.Blanche?

    lefroncokabiloarab
    22 septembre 2022 - 23 h 25 min

    plus de sentiments
    ils doivebt payer le prix normal
    fixer a rotterdam

    Un processus naturel que nous utilisons à notre avantage.
    22 septembre 2022 - 20 h 48 min

    Quoique vous déciderez entre vous pour relancer où pas le projet GALSI.
    Nôtre GAZ trouvera plusieurs pays qui se bousculeront pour l’acheter.
    Dans l’immédiat ils nous faut augmenter notre production par une augmentation de nos extraction de notre sous-sol.
    Et seulement à partir de là, nous le vendrons d’abord aux pays amis.
    Et les socialistes gaucho , qu’ils aillent acheter du charbon ou coupé des arbres pour alimenter leurs cheminées.
    Nôtre pétrole est stocké dans le sous sol.
    Dans le sous le pétrole est toujours en fermentation.
    Quand le pétrole fermente le processus fait qu’il génère sans cesse du GAZ et augmente les volumes de GAZ toujours à proximité dans des poches souterraine qui se créent de manière naturelle et infini.
    Nos exportons pas trop de pétrole 🛢 pour les raisons que je viens d’expliquer.
    Le pétrole dans le processus de fermentation génère du GAZ, , celui-ci, fissures le sol le plus naturellement.
    Il recherche un sol maniable et grossit sans cesse en prenant du volume dans des poches en grande profondeur.
    Et ils nous restent qu’à l’extraire de son lieu de stockage naturel et passé au tiroir caisse.

    Un exemple :
    La fermentation est un processus métabolique convertissant généralement des glucides en acides, en gaz ou en alcools pour en extraire une partie de l’énergie chimique tout en ré-oxydant les coenzymes réduites par ces réactions.

      anonyme
      23 septembre 2022 - 9 h 06 min

      Les économistes sont tous d’accord : l’énergie est la base de l’économie. Partant de cette vérité, tout pays qui possède du pétrole risque de se faire envahir. Derrière cette guerre Otan-Russie, il y a la volonté des Occidentaux impérialistes à changer de régime pour enfin diviser la Russie en 13 provinces contrôlées par ses hommes de main. Demain, ce sera le tour de l’Algérie, du Venezuela et tout autre pays non soumis ! Il faut que nous soyons très vigilants …

      Anonyme
      25 septembre 2022 - 9 h 02 min

      son premier objectif est de lutter contre l islamisation
      de l Europe et arrêter l immigration.
      j ai toujours annoncé que les plus racistes
      en Europe sont les italiens. en France, les gens les plus racistes sont d origine portugaise et italienne.
      hier la suede, demain l Italie,qui sera le prochain..
      je vous avais prévenu…

    Mattei
    22 septembre 2022 - 18 h 27 min

    Pourquoi dites-vous la droite, alors qu’il s’agit de l’extrême-droite.
    Meloni, revendique sa filiation avec le fascisme italien, éternel, aurait dit Umberto Eco

      Mohamed
      22 septembre 2022 - 20 h 48 min

      Oui..Et…?
      Tant que ce n est pas les MakhzenianSionist..
      Hamdoulah

      Anonyme
      22 septembre 2022 - 23 h 06 min

      Nuance…
      C’est une coalition droite
      avec participation de
      l’extrême droite…

      anonyme
      23 septembre 2022 - 9 h 07 min

      Relis Mussolini et tu verras ce que le fascisme signifie. Il signifie, entre autre, la colonisation des pays que tu peux coloniser !

    Algérien Pur Et Dur
    22 septembre 2022 - 17 h 03 min

    Ah cette gauche européenne qui ne semble pas nous porter chance ou même nous aimer. Qui s’est rendu coupable d’actions horribles en Algérie durant la guerre d’Algérie? Mitterand et sa gauche. Qui a mené un boycott en règle et sans merci à l’Algérie et s’est aussi rendu coupable de coups crasseux dans les années 90, durant nos moments les plus vulnérables? Encore une fois la gauche du gouvernement Mitterrand. (Bien sur la gauche sous Hollande a aussi sa « bonne » part dans nos déboiree et amère déceptions (économiques surtout) avec l’europe). Qui a tourné le dos à l’Algérie avec une facilité déconcertante et de manière intéressée? Le gouvernement de gauche de Pedro Sánchez. Et maintenant on apprend que c’est encore la gauche européenne par le biais de la Toscane qui a sabordé le projet Galsi, pourtant un projet gagnant-gagnant pour les deux pays. C’est à se demander si cette gauche européene ne veut que de projets gagnant-perdant avec notre pays. Tout en sachant que le capitalisme incontrôlé n’est bon que pour ceux qui le dirigent de haut mais, aussi fort de notre expérience avec cette gauche européenne qui s’est montrée a plusieurs reprises méprisante et vile à notre égard, on se demande aujourdhui à quel systeme politique on devrait se fier dans nos futures relations avec l’europe si futures relations il y’a: les centres-gauches ou les centres droits? Un sujet qui pourrait bien sûr inviter beaucoup de réflexion et de débats.

      Kadour El Vingtquatre
      22 septembre 2022 - 19 h 42 min

      La réponse à cette dissonance cognitive se trouve dans le fait que la gauche a cessé d’être la gauche le jour où a elle a été sahyounisée. Un sahyounisme qui avance avec le masque des causes sociétales et le « devoir d’ingérence ». Heureusement, l’étau culpabilisant sur la vraie gauche est entrain de se desserrer. Vous n’avez qu’à voir Mélanchon…

    Abou Stroff
    22 septembre 2022 - 15 h 21 min

    « La droite italienne donnée gagnante veut relancer le projet Galsi avec l’Algérie » titre M. R..

    j’espère que nos augustes dirigeants n’adopteront pas la solution de facilité qui consiste à réduire l’Algérie à un gigantesque ounboub, sans robinet d’arrêt, d’hydrocarbures.

    en termes crus, le projet Galsi … qui consiste à servir les intérêts italiens, en particulier et les intérêts européens, en général, sans tenir compte de nos besoins de développer, en Algérie et au profit des algériens, les secteurs porteurs que sont l’industrie et l’agriculture constitue, malgré les apparences, une potilique anti-nationale que seules des couches compradores au service des puissances impérialistes peuvent revendiquer.

    moralité de l’histoire: il n’y en aucune, à part le constat incontournable que les puissances impérialistes utilisent des relais indigènes, des couches rentières, i. e. des couches compradores, i. e. des harkis, pour nous enfumer et nous faire croire que le développement du secteur des hydrocarbures est synonyme de développement du pays.

    PS: la droite italienne compte t elle relancer le projet galsi pour nos beaux yeux?

      anonyme
      23 septembre 2022 - 9 h 11 min

      J’adore tous ces compatriotes qui jubilent dès qu’ils croient voire une occasion pour nous de faire rentrer quelques euros ou dollars ! Ils oublient nos chouhadas et leur lutte pour notre INDEPENDANCE et notre SOUVERAINETE. Le commerce lie et ses liaisons ne sont favorables que si tu es militairement et financièrement préparé ! Aucun pays africain ne peut raisonnablement envisager des partenariats gagnant-gagnant avec l’Occident. Il est prédateur dans l’âme !!!

        Karim le vrai
        26 septembre 2022 - 13 h 16 min

        Oui d’accord avec toi, il y a les méchants fachos et les gentils progressistes !! Voilà Voilà !!
        Quand la méchante raciste italienne nous dit :
        Macron, pas de leçons à nous donner parce que nous souhaitons pas d’immigration massive, alors que les africains viennent parce que vous éditez la monnaie de 14 pays africains et exploitez des mineurs au Niger qui sont dans les mines pour 30% de l’uranium des centrales françaises alors que 90% du Niger n’a pas d’élec. Et que pour pas que les africains viennent au risque de leur vie, il faut les débarrasser des européens prédateurs : je suis on ne peut plus d’accord avec cette femme et je lui filerai bien un coup de main dans son projet de virer les prédateurs comme tu le dis !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.