Quand cyniquement la politique d’austérité est baptisée plan de sobriété

essence sobriété
C’est du terrorisme social que les dirigeants européens appliquent à leurs peuples. D. R.

Une contribution de Khider Mesloub – A l’époque antique, déjà Platon soulignait que «la perversion de la cité commence par la fraude des mots». Son quasi-contemporain philosophe chinois Confucius écrivait : «Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté.» Actuellement, la classe dominante européenne sénile et décadente, faute de révolutionner les forces productives atones pour nourrir sa population précipitée dans la paupérisation généralisée et la frigorification résidentielle, transforme constamment sa sémantique pour alimenter le peuple en souffrance de termes euphémistiques, censés moderniser la société. Illusoire moyen lexical littéralement créatif pour tenter de perpétuer son système en pleine déliquescence.

Ainsi, pour mystifier leurs peuples respectifs, la maffia gouvernementale européenne fabrique à profusion de nouveaux termes afin de doter la vétuste réalité sociale, effroyablement délabrée, d’un langage prétendument moderne. Cette novlangue a pour dessein de reconfigurer la même misère par l’esthétisation lexicale, de régénérer artificiellement la même réalité par le badigeonnage terminologique. La bourgeoisie occidentale, au lieu de soigner les maux, préfère créer de nouveaux mots pour maquiller linguistiquement la réalité, travestir lexicalement l’existence. Cette chirurgie esthétique lexicale tente de redonner une nouvelle jeunesse à une réalité tailladée par les injustices sociales, entaillée par la lutte des classes, secouée par les bruits de bottes.

Ce n’est pas le lieu ici d’inventorier l’ensemble des néologismes euphémistiques, souvent inventés pour atténuer ou mystifier une réalité effroyablement épouvantable. Pour détourner la réalité, contourner un problème, la classe dominante occidentale se paye de(s) mots. Elle préfère dire «croissance négative» pour éviter le terme de récession. «Technicienne de surface» au lieu de femme de ménage. Facteur se dit aujourd’hui «préposé aux postes». L’aveugle un «non-voyant», le sourd un «non-entendant», un coiffeur, un «visagiste capillaire», un chômeur, un «demandeur d’emploi». Le terme bourgeois a été banni du langage (car il fait sale : effectivement le bourgeois est moralement sale). Prolétaire est devenu une honte, une insulte (on avait «salaud de pauvre», aura-t-on bientôt «canaille de prolétaire» ?).

Dernière lubie des lexicographes du sérail gouvernemental français, l’invention du terme «sobriété» pour baptiser la nouvelle politique spartiate imposée aux prolétaires.

Camus avait écrit que mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. Les mots ne sont jamais neutres, plus particulièrement de nos jours où la classe dominante occidentale ne manque pas d’imagination pour redorer son «blason lexicographique», faute de rehausser sa crédibilité, recouvrer sa dignité, si tant est qu’elle en ait acquis un jour cette vertu.

Ainsi, par une opération de prestidigitation lexicale rondement bien exécutée par les saltimbanques de l’Elysée (qui consonne avec sales banquiers), une politique d’austérité est baptisée politique de sobriété.

«Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît», a dit Michel Audiard dans Les Tontons flingueurs. Comment une politique d’austérité, voire d’hostilité, peut-elle être nommée politique de sobriété ? Les flingueurs de vie de l’Elysée osent tout, y compris l’outrance verbale pour masquer leur politique létale.

Une chose est sûre : en Occident, en particulier en Europe, sous couvert de politique de sobriété, aujourd’hui la guerre sociale, entamée à la faveur de la pandémie, menée par la classe dominante contre le prolétariat, se poursuit par l’orchestration des pénuries des produits essentiels. Et surtout le renchérissement des tarifs des matières énergétiques, ces inflations spéculatives infamantes et affamantes.

Ces politiques antisociales étatiques européennes pourraient être qualifiées de terrorisme social, perpétré par les fanatiques gouvernants capitalistes contre le prolétariat, précipité dans l’insécurité alimentaire structurel et un état de frigorification résidentielle permanent.

Assurément, en Occident, singulièrement en Europe, on est passé d’une société gouvernée par un Etat tuteur à une société administrée par un Etat tueur. De l’Etat providentiel à l’Etat létal. De l’Etat protecteur à l’Etat exterminateur. Une Europe, fanatiquement radicalisée et politiquement fascisée, dirigée par des scélérats et des psychopathes prêts à euthanasier socialement les peuples, le prolétariat, par la destruction de leurs conditions de vie et les massacres de masse provoqués par les guerres exterminatrices en préparation.

Pour perpétuer leur hégémonie déclinante, leur dernière guerre ourdie par le Pentagone contre la Russie, tombée naïvement dans le piège conflictuel inextricable, ces vaillants et téméraires Occidentaux sont déterminés à la mener jusqu’au dernier Ukrainien !

Certes, Poutine et ses acolytes oligarques mènent une effroyable guerre fratricide aux Ukrainiens en utilisant les prolétaires russes comme chair à canon. Mais Macron et ses satrapes européens, vassaux des Etats-Unis, mènent une impitoyable guerre de classe à leurs populations respectives, en transformant leur corps en instrument d’expérimentation sociale spartiate, dans le cadre de l’économie de guerre vouée à devenir la norme, à se pérenniser.

Si Poutine et ses collègues présidents de la Fédération de Russie massacrent par la guerre leurs peuples, Macron et ses complices dirigeants européens, eux, sous couvert de politique de sobriété (en vrai un suicide énergétique et économique), affament leurs populations par la malnutrition et la frigorification provoquées par la perte du pouvoir d’achat, par suite du renchérissement spéculatif des prix des produits essentiels et des matières énergétiques.

Les dirigeants européens, de l’Est comme de l’Ouest, érigés en parangons de la civilisation moderne, sont pitoyables. Ils n’offrent à l’humanité que misère, famine, guerre, détresse, oppression, répression et propagande.

L’humanité, c’est-à-dire les peuples opprimés, doit sobrement se détourner de ces diaboliques modèles capitalistes européens, régis par l’esclavage salarié et le fétichisme de la marchandise, l’esprit de prédation et la mentalité belliciste, les jeter dans les poubelles de l’Histoire pour construire noblement sa propre civilisation socialement et économiquement émancipatrice, politiquement libératrice.

K. M.

Comment (11)

    Weshland
    10 octobre 2022 - 17 h 30 min

    Mais Wesh ?,Très bonne article et d’ailleurs je travaille dur pour oublier l’argot du wesh qui ne nous dessert aucunement et retrouver des libertés . C’est comme le verlan c’est nul et on reste dans nos cases à des étagères inférieur sans jamais évoluer.

    URGEANCE 🚨🚨
    9 octobre 2022 - 12 h 51 min

    Je crois qu’il va falloir quittez rapidement cette europe, paillasson des Américano-sionistes !

    Elephant Man
    8 octobre 2022 - 20 h 48 min

    Il y a toujours un retour du boomerang, après avoir fomenté des printemps arabes à tire-larigot assassiné des Dirigeants Arabes massacrés leur population et pillé leur richesse et leurs ressources naturelles, le Président Poutine a fait tomber les masques des dirigeants occidentaux et européens et de l’entité sioniste pour les crédules.
    On ne peut pas se permettre de détruire l’Irak l’Afghanistan..la Libye…tenter de détruire la Syrie Yémen ….et se la couler douce ad vitam aeternam.
    Les sanctions impactent toujours celui et ceux qui les émettent et pas les pays à qui elles sont destinées.
    Effectivement, un aperçu dans une moindre mesure pour les européens de ce la population Russophone d’Ukraine du Donbass discriminée ostraciseée a vécu et vit notamment dans des caves depuis 2014 puisque bombardée depuis 8 ans avec épuration ethnique…

    Sprinkler
    8 octobre 2022 - 19 h 59 min

    Le sens ? Disons qu’il est pour le mot ce que la masse est à la matière…La vie ? On gagnerait du temps et de l’énergie à la considérer pour ce qu’elle est, un cycle immuable, de période unique et d’une fréquence uniques mais d’une durée propre à chaque être et à chaque chose. Le temps de l’horloge universelle ne s’écoule-t-il pas dans une même mesure pour tous, ne le subissons-nous pas dans une égalité parfaite ? L’Occident ? La locomotive du déclin de l’Humanité…Paradoxal pour un phare de la Civilisation ! Sa démocratie, débridée, âme fétide du capitalisme prédateur, a accouché d’une pornocratie, apogée du progrès et de l’évolution selon les Gardiens du Temple…L’information ? Jetez une pierre sur une synagogue et toute les chaumières s’enflamment…Mais lancez un diamant dans sa cour et nul n’en ouïra rien…Enfin à Michel AUDIARD, donnons la réplique qu’on est tous le…con de quelqu’un. Etc..

    Brahms
    8 octobre 2022 - 19 h 45 min

    Le Gouvernement français compte sur l’argent de l’Assurance vie « placement » préféré des français,

    En effet, il y aurait environ 1550 milliards d’euros qui seraient entassés sur des plans chez les assureurs et cette manne substantielle profiterait à l’Etat pour financer et boucher ses trous financiers au fur et à mesure de sa politique de « gribouille et de barbouille ».

    Ainsi, dès que la banque européenne ne prête plus d’argent, la France ponctionne l’épargne des français sur les livrets et assurance vie à défaut, elle serait en cessation de paiement.

    En tous les cas, son système de redistribution ne marche plus, système qui consistait à faire les poches des uns pour donner aux autres et ainsi de suite car 500 ou 600 € par mois ça ne suffit plus pour vivre.

    Anonyme
    8 octobre 2022 - 14 h 26 min

    Les mots ont un poids, un sens et une portée.

    Belveder
    8 octobre 2022 - 13 h 08 min


    Bien sur que la situation est difficile et elle l ai partout dans le Monde quelque que SOIT le MODE de GOUVERNANCE sauf a avoir un ROBINET pour ouvrir la VANNE pétrole et gagner la PAIX SOCIALE

      Anonym3
      8 octobre 2022 - 16 h 22 min

      Désolé.mon commentaire été destiné au Chma… de Hicham edaaRa et lès autres lâches.une erreur de ma part.

    Anonym3
    8 octobre 2022 - 12 h 26 min

    Il viendra le jour où leurs protecteurs .lès ennemis de l’humanité lès jettent dans la poubelle comme ils ont jetté leurs pères et grands pères. Lès hommes d’hier ont répondu présent à l’appel de représenter l’équipe nationale de football en laissant derrière eux la vie du luxe ,de l’argent et de la célébrité. Ces lâches reçoivent chaque fin du mois dès miettes par leurs protecteurs qui ferment leurs yeux du traffic dès transactions bancaires et du PayPal afin qui lès gardes actives pour faire du chantage a l’Algérie et essayer de la syrianiser et libyeniser. Les Autorités et le peuple Algérien ont compris le jeux et montrent qu’ils sont plus forts et plus intélligents que les services et lès pays ennemis de l’humanité en donnant aucune ‘importance , faire du bruit et de la publicité pour ces traîtres qui mettront jamais leurs pieds dans la terre dès braves. Lès autorités Algérienne ne vont pas descendre au niveau dès chiens qui aboient et aillent détruire leurs niches,qui pour moi une chose très facile à le faire.vaut mieux lès laissé aboyer et souffrir la solitude ni amis ,ni famille même pas le soleil et le ciel qui ressemble à la belle Algérie ,le racisme , chaque jours et nuits la peur au ventre.la journée ils vivent une vie dès chiens et la nuit dès rats. Je voudrais juste rajouter que les terroristes du MAK qui sont quelques milliers le but de ces gens qui ont une haine envers l’islam et sont actives dans les réseaux sociaux avec dès faux pseudos et lès drapeaux des pays qui lès utilisent, non-seulement ils ont changé leurs drapeaux qui est différent de l’original fourchette ils ont punit tout le peuple kabyle a majorité musulmane en brûlant même leurs maisons pour crée une guerre civile et mettre l’Algérie a genoux.

      Elephant Man
      8 octobre 2022 - 20 h 29 min

      @Anonym3
      Votre commentaire correspond à AP «Contribution de Mohsen Abdelmoumen – Ça paie bien de trahir l’Algérie ?».
      Bonne fête de Mouloud.

    bds
    8 octobre 2022 - 12 h 02 min

    néosémie ou néologisme!!! est un glissement sémantique ou glissement de sens est le fait qu’un mot ou une expression acquiert au fil du temps un sens différent de celui d’origine un mot nouveau au sens où il n’existait pas ce qui peut donner lieu à des quiproquos ou des incompréhensions entre locuteurs. pour faire simple du bla bla pisser dans un violon
    George Orwell résume tout cela en expliquant ce qu’est le novlangue
    Dans 1984,Le « novlangue » est passé dans l’usage, pour désigner péjorativement un langage ou un vocabulaire destiné à déformer une réalité occupe une fonction précise : appauvrir la langue pour empêcher toute pensée critique, toute opposition, d’être formulée, dite ou écrite la langue est même considérée comme l’outil le plus efficace de domination, mais aussi de privation de liberté . Le novlangue produit un autre concept : la double-pensée , qui permet de soutenir simultanément deux idées contradictoires.
    l auteur du texte site Audiard je vais cité Prévert pour résumer les dirigeants européens
    un jour j »ai vu une bete dégueulasse toute molle rien qu’a la regardé remuée ça donne envie de vomir
    un scolopendre qu’ils appellent ça et bien c’est a cela qu’ils ressemblent
    est quand ils parlent on dirait qu’ils pataugent dans la vase avec une vielle paire d’espadrilles ………..
    plus sérieusement
    hier matin jour du mawlid nabawi nous a quitté a Paris mr Hamoum père de quatre enfants suite a une longue maladie un vrai patriote anonyme et qui avait l Algérie toujours dans son coeur qui était mon ami je tenais a lui rendre hommage il sera inhumé dans son village de Kabylie si chère a ses yeux et pret des siens . paix a son ame et que ceux qui le peuvent récite une prière en sa faveur et courage a sa famille dans cette épreuve
    a dieu nous appartenons a dieu nous retournons
    BEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.