Madjid Bougherra : «Gagner contre l’Ethiopie est important pour la qualification»

bouguherra mercato chan
Madjid Bougherra. D. R.

Le sélectionneur de l’équipe algérienne de football A’, Madjid Bougherra, a insisté, lundi, sur l’importance de gagner mardi face à l’Ethiopie, au stade Nelson-Mandela de Baraki (20h), pour passer en quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN-2022, reporté à 2023) en Algérie (13 janvier-4 février), à l’occasion de la 2e journée (gr. A), rapporte l’APS.

«On prend chaque match comme une finale, ça va être un rendez-vous important pour les deux équipes. Nous allons viser la victoire pour sceller notre qualification. Le plus dur reste à faire, rien n’est acquis, il faut éviter de se relâcher, tout donner pour gagner ce deuxième rendez-vous», a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse tenue au stade de Baraki.

L’Algérie a réussi ses débuts dans cette 7e édition du CHAN, en remportant le match d’ouverture vendredi face à la Libye (1-0), alors que les Ethiopiens ont fait match nul devant le Mozambique (0-0).

«On va voir des joueurs plus libérés pour pouvoir exprimer toutes leur qualités. Lors du premier match, il y a eu de mauvaises et de bonnes choses, on n’est pas parfaits. Le plus important, c’est l’état d’esprit. Nous avons travaillé sur les aspects qui nous ont fait un peu défaut. Il y avait beaucoup de pression lors du premier match, je suis confiant, j’espère qu’on aura l’opportunité de voir une équipe plus offensive avec beaucoup qualité dans la dernière passe.» Et d’enchaîner : «J’invite les joueurs à prendre du plaisir à faire des efforts collectivement, avoir cette envie de bien faire, sans pression. J’ai des joueurs de qualité, s’ils sont bien, on peut faire mal, surtout dans la discipline tactique. Le public va nous pousser certainement jusqu’au bout.»

Interrogé sur son prochain adversaire, l’ancien capitaine de l’équipe nationale n’a pas tari d’éloges sur l’Ethiopie, «une équipe avec beaucoup d’automatismes». «L’Ethiopie est une équipe avec beaucoup d’automatismes, qui joue bien au ballon, très à l’aise, si on la laisse jouer elle prend en confiance. On sait à quoi s’attendre, on l’a étudiée, on va la respecter. Plus on enchaîne les matchs, plus ça va être difficile, d’où l’importance de garder un bon état d’esprit.»

Mahious et Bakir opérationnels, Debbih incertain

Concernant l’état de l’infirmerie, Bougherra a annoncé que l’attaquant Aymen Mahious et le milieu offensif Islam Bakir seront opérationnels contre l’Ethiopie. «Mahious qui a reçu un coup face à la Libye se porte bien, il a réintégré le groupe, idem pour Bakir. Quant à Debbih, il a passé un IRM (imagerie à résonance magnétique, ndlr) ce matin, on doit attendre.»

Sur un plan purement tactique, Bougherra a laissé entendre qu’il s’était préparé à toutes les situations possibles face à l’Ethiopie.

«On est préparé à gérer les deux situations : une équipe qui attend ou qui ouvre le jeu. L’Ethiopie va certainement varier son jeu, tactiquement on sait à quoi s’attendre, nous avons notre idée comment on abordera ce match. Nous sommes prêts à toutes les situations, toutes les équipes vont être prudentes», a t-il expliqué.

Pour permettre à ses joueurs d’avoir une concentration maximale en vue de ce rendez-vous décisif, Bougherra a indiqué avoir pris une décision dans ce sens.

«J’ai dit aux joueurs de s’éloigner des réseaux sociaux à la veille des matchs, je pense que c’est une perte d’énergie. On a eu cette expérience en Coupe arabe, ça peut être une mauvaise habitude.» «Si on gagne, on se qualifie ce qui est très important, chaque match est une finale, il faut se donner à fond. Il ne faut pas se relâcher, toujours se mettre sous pression pour être prêts le jour J. Se remettre en question d’une manière perpétuelle. J’espère qu’on sera prêts demain.»

Enfin, interrogé sur la présence du sélectionneur national Djamel Belmadi au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, le «Magic» a estimé qu’il s’agit d’un soutien important «aussi bien pour les joueurs que pour le staff».

«Djamel est à Sidi Moussa, il vient nous supporter, ça fait plaisir, les joueurs l’ont vu à travers la séance, il nous donne de la force au staff et aux joueurs. J’étais tout prêt de lui, il est là en mode soutien, Inchallah on gagne ce match et continuer jusqu’au bout du tournoi», a-t-il conclu.

R. S.

Comment (2)

    Brahms
    25 janvier 2023 - 14 h 32 min

    Les marocains du PSG essaient d’apprivoiser Mbappé car il gagne 6 000 000 d’euros par mois.

    Hakimi a fait le forcing pour Ziyech
    Un profil qui correspond également à Hakim Ziyech. Et d’ailleurs, selon les informations de Media Foot, cette piste est étudiée par le PSG, bien aidé par un certain Achraf Hakimi, avec lequel il évolue en sélection du Maroc. Les deux hommes ont d’ailleurs brillé durant la Coupe du monde, atteignant les demi-finales. Connaissant la proximité entre le latéral droit parisien et Kylian Mbappé, il n’est d’ailleurs pas à exclure non plus que le crack de Bondy ait joué un rôle dans ce dossier.

    Vous verrez qu’à la fin, Mbappé ira au Maroc pour investir alors que sa mère est algérienne.

    Que la Fédération algérienne fasse son travail au lieu de le voir partir sous d’autres cieux.

    Belveder
    17 janvier 2023 - 11 h 52 min

    Comme les JEUX M a ORAN cette CHAN est un GASPILLAGE énorme des ressources du PAYS
    a titre personnel j y suis opposé
    sportivement ca ne vaut rien
    economiquement c est un budget faramineux
    aucune rentrée de devises ni de droits TV ni d arrivée de suporters etrangers
    c est un goufre financier
    A titre d exemple LE QATAR a engrengé au minumum selon certains experts 27 milliards de dollars de recettes
    le PAYS s arréte pendant un MOIS
    mais BON on connait la recette FOOT…et ce que ca produit comme effet sur LES FOULES….
    on reproduit les memes érreurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.