La faute au chien

Quand, au détour d’une rue d’Alger, on croise un journaliste d’Al Jazeera, rentré au «pays» pour une enquête secrète déguisée en congé, on ne peut qu’être éclairé sur le fonctionnement interne de cette chaîne qui se mord les doigts d’être tombée sur un os dur en Syrie après avoir fait mordre la poussière à quatre présidents arabes, dont un est mort lynché par une meute de miliciens à la solde de Bernard-Henri Lévy, un est en prison, et deux sont en exil. A ces dictateurs, Al Jazeera a substitué des islamistes salariés du Qatar. A une question naïve (de l’auteur de ces lignes) sur le secret qui donne à cette boîte à mensonges la force d’aboyer sans jamais se fatiguer, notre compatriote, installé à Doha depuis plusieurs années, s’est rappelé au bon vieux souvenir de l’institut de journalisme d’Alger, lorsqu’un jour, on lui apprit cette incroyable formule : «Quand le chien mord un homme, ce n'est pas une nouvelle, mais quand l'homme mord le chien, c’en est une.» Devant une telle réponse, la solution ne peut être que pavlovienne : recourir à Wikipédia pour comprendre ce qu’est un journaliste d’Al Jazeera. On y trouve la définition suivante : première espèce journalistique à avoir été domestiquée par les richissimes propriétaires de la chaîne qui les paye pour montrer leurs crocs. La désignation des journalistes d’Al Jazeera suit généralement la standardisation suivante : journaliste de race : se dit d’un porte-voix d’Al-Thani qui a subi une standardisation sous forme de race afin d'isoler des comportementales désirés ; journaliste corniaud : ce mot s’utilise pour un porte-voix d’Al-Thani qui n'a jamais subi de standardisation mais qui subit des contraintes locales qui lui confèrent des caractéristiques particulières. Il est dit aussi que le cerveau du journaliste d’Al Jazeera figure parmi les plus performants, démontrant de très bonnes capacités cognitives avec des sens très développés, notamment le sens de l'odorat qui est extrêmement développé chez lui car il est le plus indispensable. L'ouïe est aussi un sens très précis chez le journaliste d’Al Jazeera, si bien qu’il peut entendre des sons jusqu'à quatre fois plus loin que ses confrères et capte également des sons inaudibles pour les journalistes normaux. De plus, ses oreilles peuvent s'orienter vers une source sonore en pivotant grâce à de nombreux muscles, ce qui leur permet une grande précision dans la localisation des bruits qui courent. Mais la vision du journaliste d’Al Jazeera est plutôt modeste comparée à ses deux premiers sens ; il perçoit facilement les objets en mouvement mais il a du mal à faire le point sur des objets immobiles, d’où sa propension à faire bouger les masses. Quant au goût, ce sens est assez peu développé chez le journaliste d’Al Jazeera car, explique-t-on, contrairement aux autres journalistes, chez ceux d’Al Jazeera, c'est l'odeur de la «nourriture» qui entre en premier en ligne de compte. Il eût été plus sage pour notre confrère d'Al Jazeera de retenir cette autre formule tout aussi canine : «Chien qui aboie ne mord pas.»
M. Aït Amara

Comment (8)

    Anonyme
    23 février 2013 - 10 h 48 min

    Monsieur allaoua n a pas
    Monsieur allaoua n a pas encore compris ce qui s’etait passé ou plutot feint de ne pas se souvenir de ce qu’on fait ses amis du fis, du gia, gspc et aqmi actuellement. On n’a pas besoin de revenir sur le « qui tue qui!!! ». Ces illétrés sont a la solde d’un mini Etat utilisé comme gendarme par les americano-sionistes otantistes… résultats, presque tous les Etats arabo musulmans écroulés. Voila ce que souhaite allaoua saci pour notre pays. Mais hamdoullilah, l’Algerie a ses enfants qui la protegent comme l’on protégé leurs ailleuls. Aujourd hui, nous avons compris, nous avons tous compris ce que vous voulez de nous, de ce pays.. On vous laissera jamais nous jeter en pature à ces otantistes




    0



    0
    syriano
    18 février 2013 - 15 h 04 min

    @Allaoua Sassi
    Il faut

    @Allaoua Sassi
    Il faut vraiment etre débile ou sioniste pour dire ce que vous dites.Vous n’avez pas compris que ce que les algeriens ont vécu en 90 avec le fils et le gia maintenant c’est la libye et la syrie qui la vivent.Al Hamdulilah,gloire a notre armée qui fait parti de notre peuple,qui est des notre,on a vécu ses satannistes qui ont mis notre pays en guerre civile.Nous,on a eu un vaccin maintenant.
    Bachar al assad et son armée est en train de résister a cela,le peuple syrien frere est 100% avec son armée et son président.
    Malheureusement ils ont eu la libye,le chahid Kadhafi est mort(cependant il ya encore des resistant pro kadhafi qui luttent en prenant comme symbol kadhafi et omar al mokhtar)
    tu n’as pas encore compris que tous ces pseudo révolutionnaire(qaida,aqmi,CNT,ASL,…)ont été crée par la CIA et sont financé par leur partenaire en orient qui est l’arabie saoudite et la qatar.Ces gens la oeuvent pour les americano sionistes qui eux meme oeuvrent pour le dajjal.




    0



    0
    Anonyme
    18 février 2013 - 13 h 33 min

    @Allaoua sassi ;MINUTE
    @Allaoua sassi ;MINUTE PAPILLON..IL FAUT REDESCENDRE…. SUR TERRE,ET ARRÊTEZ D’ACCUSÉS L’ARMÉE,OFFICIERS,ÉTAT, GENS DÉFENDANT LEUR PATRIE.PRENAIT VS GOUTTES ET ARRÊTEZ DE FUMÉ LA MOQUETTE {..}Mr VS ÊTES LE PORTE PAROLE DU FIS,GIA ET D’AUTRE .SALETÉ DU GENRE ?. L’ARTICLE PARLE DE L’HYENE {le journaliste d’al jazeera } VENU EN REPÉRAGE..SUR ORDRE.DE SES MAÎTRE ISRAËLO~QUATARIE.MAIS DE TOUTE FAÇON,VS N’AVEZ AUCUN DROIT DE CRITIQUE L’ALGÉRIE,SON ARMÉE,PRÉSIDENT,PEUPLE, MAIS LA….BAS CHEZ VS {SASSI!.c’est pas un nom algérien çà} FAITE CE QUI VS PASSE PAR LA TÊTE..¿¿ MÊME VS COGNER VOTRE PAUVRE PETITE TÊTE VIDE CONTRE LES MÛR S DE BENGAZI, TUNIS,RABAT,OU DOHA?.BREF À BON ENTENDEUR SALUT




    0



    0
    +00213
    18 février 2013 - 12 h 51 min

    j’AI VRAIMENT L’IMPRESSION
    j’AI VRAIMENT L’IMPRESSION QUE CE QATAR EST L’INCARNATION DU DAJJAL.

    IL PROMET L’EAU AUX PEUPLES ÉGARÉ ET LES METS DANS LE FEU ALORS QU’IL PROMET LE FEU AUX AUTRES ALORS QU’ILS SONT DANS L’EAU.




    0



    0
    Antares2094
    18 février 2013 - 12 h 25 min

    Leur but ultime était l
    Leur but ultime était l afghanisation de l Algérie mais il sont tomber sur plus intelligent qu eux l Algérie est restera un pilier du nouvel ordre mondial à établir sur la base de notre très cher et regretter Houari Boumediene…..VIVE LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE.




    0



    0
    Bazbouza
    18 février 2013 - 9 h 43 min

    Un pur plaisir pour l’esprit.
    Un pur plaisir pour l’esprit. Bravo !




    0



    0
    Patriotique
    18 février 2013 - 8 h 26 min

    @Allaoua Sassi, même le GIA

    @Allaoua Sassi, même le GIA ne comprend pas comment vous lui otez la paternité de ses "faits de guerre". Les groupes islamistes armés massacraient les Algériens et vous, vous imputiez ces massacres abjects à l'armée de votre pays dirigée (n'en déplaise aux terroristes du FIS et leurs porte-parole Chouchène, Moulay, Zitout et autres pignoufs établis à Londres et Doha), par des officiers supérieurs au grade de général et plus, comme dans toute armée qui se respecte. Comme le FIS, vous auriez préféré une armée dirigée par des caporaux, peut-être, ce qui aurait permis à ces charlatans du FIS de transformer l'Algérie en Libye. Vive l'ANP, de l'homme de troupe jusqu'au plus haut gradé.
    M. A.-A.




    0



    0
    Allaoua Sassi
    18 février 2013 - 5 h 36 min

    Mais cher Monsieur (M. Ait
    Mais cher Monsieur (M. Ait Amara), Bernard-Henri Lévy etait le grand ami des generaux algerien. Il faisait des aller retour Alger-Paris assez frequement. Il defendait les theses des generaux qu’il faut massacrer des centaines de millier d’algeriens pour rester au pouvoir et garantir les interets de la France.
    Aujourd’hui le meme topo: Assad massacre ses population pour rester au pouvoir, alors, nos generaux algeriens se mettent automatiqument de son cote’.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.