Tunisie : le tueur présumé de l’opposant Chokri Belaïd arrêté

Un homme soupçonné d'avoir tué l'opposant tunisien Chokri Belaïd et son complice présumé ont été arrêtés aujourd'hui lundi, a appris l'AFP auprès deux sources policières qui ont décrit les deux hommes comme appartenant à la mouvance salafiste. Le tueur présumé, un artisan de 31 ans spécialisé dans les meubles en aluminium, a été arrêté à Carthage, dans la banlieue de Tunis, selon ces sources. Le deuxième homme est soupçonné d'être le motard qui a permis la fuite du tireur le matin du 6 février après que Chokri Belaïd a été abattu à bout portant en bas de son domicile à Tunis. Les deux sources interrogées par l'AFP ont indiqué que les deux suspects appartenaient à la mouvance radicale salafiste et que leur arrestation avait été facilitée par le témoignage d'une femme, témoin des faits, qui a été placée sous protection policière. L'un de ces sources a précisé que le tueur était actif dans la Ligue de protection de la révolution (LPR, une milice brutale pro-islamiste) du Kram, une banlieue populaire de Tunis voisine de Carthage. Plusieurs médias en ligne tunisiens ont indiqué que deux militants salafistes présumés avaient été arrêtés pour le meurtre de l'opposant. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur n'a pas répondu aux multiples tentatives de l'AFP de le joindre. La LPR a été accusée à de nombreuses reprises par l'opposition d'orchestrer des attaques contre des opposants ou des associations pour les intimider. Ses militants sont ainsi soupçonnés du lynchage à mort d'un représentant d'un parti d'opposition à Tataouine (sud) à l'automne 2012 ainsi que de l'attaque qui a visé le siège du syndicat UGTT en décembre. La mouvance salafiste djihadiste est pour sa part accusée de nombre de coups d'éclats, certains sanglants, en particulier de l'attaque en septembre de l'ambassade des Etats-Unis, qui avait fait quatre morts parmi les assaillants. L'assassinat de l'opposant anti-islamiste Chokri Belaïd a plongé la Tunisie dans une crise politique sans précédent depuis la révolution de 2011, précipitant la démission du Premier ministre Hamadi Jebali. La famille du défunt a accusé Ennahda, le parti islamiste au pouvoir, d'être responsable du meurtre, ce que ce mouvement dément. Le ministre tunisien de l'Intérieur, Ali Larayedh, qui a été chargé la semaine dernière de former un nouveau gouvernement,  avait annoncé jeudi l'arrestation de suspects, tout en précisant alors que l'enquête n'avait pas permis l'identification du tueur, des commanditaires et des mobiles.
R. I.

Comment (7)

    Times
    28 février 2013 - 14 h 50 min

    Bouteflika Appelle les
    Bouteflika Appelle les Algériens à la vigilance ! un mec qui vient entouré de ses sbires jusqu’à Tizi-Ouzou pour nous sortir à la tronche que Tamazight ne serait jamais officielle je vais , moi, le considérer comme un partenaire quant la sécurité de mon pays ? c’est le pire des ennemis qui guetteraient l’Algérie.




    0



    0
    verite
    26 février 2013 - 20 h 25 min

    Dans les années 1990,
    Dans les années 1990, l’Algérie était la cible des mouvements salafistes et le terrorisme islamiste, soutenus et financés. Le président qualifie de «grave» ce qui se «trame» dans des pays Arabes voisins, Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance




    0



    0
    merzoug gh
    26 février 2013 - 17 h 56 min

    …ce salop à la solde de nos
    …ce salop à la solde de nos ennemis aurait du fermer sa gueule…jespere que l’etat ALGERIEN l’Attaquera en justice…au fait les 11 terros qui ont attaqué tiguentourine sont des tunisiens ya si el mouhami heuresement le peuple tunisien frere n’est pas comme ce con qui veut faire un nom en voulmant salir notre GRAND pay




    0



    0
    Adel
    26 février 2013 - 10 h 44 min

    Nous n’avons rien à craindre
    Nous n’avons rien à craindre de ce genre de bourricots, qui salissent la mémoire d’un militant courageux.
    Tu as osé désigner l’algérie, espèce d’enfoiré, pays qui a payer le prix fort.
    Je crois que tu as perdu une belle occasion de fermer ton clapet et d’avaler ta salive puante.




    0



    0
    00213
    26 février 2013 - 8 h 36 min

    La police (donc le ministère
    La police (donc le ministère de l’intérieur) a arrêté le meurtrier ?
    MAIS ILS SAVAIENT DÉJÀ QUI C’ÉTAIT CAR ILS L’ONT ENVOYÉ !! (et j’attends avec impatience les aveux qui mettront en cause notre pays)
    .
    Je ne vais pas m’étaler sur cette manipulation nauséabonde mais sachez que le point commun entre Larbi Zitout, Rached Ghannouchi ou encore Rami Abdelrahmane, c’est que ce sont tous des exilés à Londres.
    Il ont tous étaient approchés par le MI5 anglais.
    .
    Je viens d’ailleurs de me rendre compte que ces gens ne sont pas des opposants, ils œuvrent seulement pour une mission bien précise qu’on leur a confié : LA DESTRUCTION DE LEURS CIBLES RESPECTIVES
    .
    Le diable est enfant de cœur comparé à ces gens là…




    0



    0
    Axelpanzer
    26 février 2013 - 7 h 31 min

    J’espere que la peine de mort
    J’espere que la peine de mort est toujours en vigueur en tunisie!!! Mais peut on faire confiance à gouvernement islamiste?CES GENS CROIENT NAIVEMENT QUE DIEU VALIDE LEURS ACTES!!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    26 février 2013 - 0 h 16 min

    LE PSEUDO AVOCAT {mais vrais
    LE PSEUDO AVOCAT {mais vrais trou de balle} DU FEU CHOKRI BELAÏD, IL {trou de balle} À ACCUSÉ L’ALGÉRIE DU MEURTRE ABOMINABLE DE CE MR CHOKRI BELAÏD,L’OPPOSANT DU QUATAR & ENNAHDA, APRÈS CET ACCUSATION CONTRE L’ALGÉRIE, LA FAMILLE DU DÉFUNT, À RETIRE L’AFFAIRE À CET IMBÉCILE D’AVOCAT,PARCE QU’ELLES ONT LA CERTIDUDE QU’IL{trou de balle À} VEUT PROTÉGÉS LES ASSASSINS & LEUR COMMANDITAIRES QUATARIS & LE SOUS TRAITANT ENNAHDA, PARCE QUE CET IMBÉCILE D’AVOCAT TRAVAILLE EN RÉALITÉ POUR LE S QUATARIS VIA ENNAHDA.BREF MAINTENANT..IL PEUT FAIRE SA GRANDE DANS SON FROC ..PUIS S’ASSOIER DESSUS,BREF ÇA C’EST L’HISTOIRE D’UN PSEUDO AVOCAT TUNISIEN LAID & LÂCHE,QU’IL PÉTE ..PLUS GRAND QUE SON {..}.J’ESPÈRE QUE L’ALGÉRIE FERMES CES FRONTIÈRES AVEC {nos ennemis}SES VOISINS & INTERDIRE L’ACCÈS AU TERRITOIRE ALGÉRIEN AUX CHAMEULIERS DU GOLFE




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.