Pourquoi les terroristes d’Al-Qaïda n’ont pas riposté aux raids aériens français au Mali

Pourquoi Al-Qaïda n’a pas utilisé les missiles prétendument performants qu’elle aurait récupérés de Libye au lendemain de la chute du régime de Mouammar Kadhafi ? Selon un ancien colonel de l’armée malienne, Aqmi n’a pas pu faire usage des missiles sol-air Sam 7 tout simplement parce qu’ils seraient «défectueux». Cette information est jugée plausible, mais la question qui se pose alors est de savoir quelles peuvent être les raisons de la défectuosité de ces missiles, et probablement aussi d’autres armes, acquis en Libye, généralement de fabrication russe : est-ce dû aux conditions inappropriées de leur stockage ? Ou bien parce que ces armes seraient défectueuses à l’origine ? Ou, troisième hypothèse à ne pas écarter, parce que ces armes auraient été neutralisées par les services de renseignement français ? Si on écartait toutes ces hypothèses, il est vraisemblable que les Forces armées du peuple, appellation de l’armée régulière libyenne du temps de Kadhafi, ne pouvaient se rendre compte de l’état défectueux de telles armes, au motif que leurs unités, composées de 70 000 hommes, n’organisaient que rarement des manœuvres avec des munitions réelles, bien que les reliefs de la Libye permettent largement aux militaires de tester leurs capacités combatives. Cela dit, la France ne pouvait qu’être au courant de l’état défectueux des missiles ramenés par les éléments d’Al-Qaïda de Libye, ce qui lui aurait donné toute la latitude d’engager ses avions sur une grande échelle au Mali avec comme objectif de chasser les groupes islamistes armés du nord du Mali. Preuve en est que ces avions n’ont subi aucune attaque depuis le début de l'intervention militaire française. A ce propos, l’ancien militaire malien explique que l’organisation terroriste s’est contentée de riposter aux Mirage et Rafale français avec des obusiers de 23 mm, très peu performants face aux appareils français. Par ailleurs, l’ex-colonel malien affirme que le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), qui comptait des éléments de l’armée libyenne dans ses rangs, est bien la seule organisation qui serait parvenue aux stocks qui contenaient des missiles libyens, notamment des Sam 7, en bon état.
Karim B.
 

Comment (9)

    NACERSALIM
    18 mars 2013 - 13 h 15 min

    le SAM.7 ou strella-2M est un
    le SAM.7 ou strella-2M est un missile de courte portée, très fragile , ne supporte pas les secousses durant le transport, 2 points mettent souvent le SAM hors service, son Gyroscope très sensible et très fragile, et surtout il ne dispose que de 2 batteries et chacune n’est utilisable qu’une seule fois. les batteries ont une durée de vie très courte ,




    0



    0
    Vendemiaire
    17 mars 2013 - 12 h 12 min

    L’article est d’autant plus
    L’article est d’autant plus pertinent en ce sens qu’il pose la question du devenir des stocks d’armes disséminés dans la région de Syrte et dont l’inventaire fait état de disparition des SAM(Surface-to-Air Missile)(plusieurs caisses vides retrouvées dans des bunkers). A mon humble avis, je pencherais pour une hypothèse multidimensionnelle. En effet,les fameux MANPADS (Man Portable Air Defense Systems)dont la dénomination exacte pour ceux dont on parle ici est (SA-7 Grail)qui est un système qui date des années 70(la Libye en a acquis une grosse quantité à l’époque)et dont l’efficacité reste limité car ne pouvant atteindre que des hélicoptères volant à basse altitude et qui requiert néanmoins un savoir-faire plus ou moins maitrisé par les terroristes d’AQMI. Les conditions de stockage évoquées ainsi que le manque de maitrise des terroristes expliquent en partie cette non-riposte. Ensuite, il y a d’autre systèmes beaucoup plus performants et nettement plus récents acquis par Kadhafi auprès des Russes (SA-14/SA-24)ceux-là sont ou bien détruits ou bien non utilisés (par manque de savoir-faire), ou tout simplement pas aux mains d’AQMI.




    0



    0
    00213
    17 mars 2013 - 10 h 42 min

    Je pense que la réponse est
    Je pense que la réponse est dans la visite du ministre de la défense français au Qatar le 9 Février 2013.




    0



    0
    Maysar
    16 mars 2013 - 21 h 17 min

    C’est une chose de récurérer
    C’est une chose de récurérer des missiles SAM 7,un concentré de technologie aprés la éconfiture du régime du  » guide  » ,mais c’en est une autre de savoir s’en servir par ces islamo-terroristes incultes !




    0



    0
    Street
    16 mars 2013 - 20 h 55 min

    International terrorism is a
    International terrorism is a matter that concerns us tous.Les Algerians are mobilized against the beast that wants to impose its way of seeing and terrorize people free




    0



    0
    Anonyme
    16 mars 2013 - 15 h 52 min

    @Daoud.je ss tt à fait
    @Daoud.je ss tt à fait d’accord avec votre analyse




    0



    0
    axelpanzer
    16 mars 2013 - 14 h 46 min

    peut etre que simplement,les
    peut etre que simplement,les instructions sur les missiles sont ecrites en caracteres cirylliques donc en langue russe,completement étrangere aux terroristes qui ne connaissent
    que la langue en usage au paradis!!!!




    0



    0
    inspektor Tahar
    16 mars 2013 - 13 h 20 min

    Pourquoi les terroristes
    Pourquoi les terroristes d’Al-Qaïda n’ont pas riposté aux raids aériens français au Mali…Il parait d’après des experts de l’armée américaine que chaque missile sol air ou meme sol sol doit être recalibré avant son lancement par un code tenu secret par le responsable du haut commandement de l’armée




    0



    0
    Daoud
    16 mars 2013 - 13 h 13 min

    Il y a une autre raison
    Il y a une autre raison d’abord ces prétendants membres de la Qaida ne sont en réalité que des mercenaires recrutés par la CIA aévant de provoquer les troubles en Libye, Les armes récupérés ont étaient dsamrcés par des élements du Mossad, de MI6 et la CIA. cette troupe a été divisée en deux une partie au nord du Mali et une partie est allé en Syrie pour provoquer les massacres.
    La CIA a toujours activée contre l’Algérie, uniquement à cause du refus d’installer la base Africom au Sahara Algérien. Les américains sont présent du côté d’ILizi avec une petite station d’écoute.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.