Lourde peine requise contre l’ex-P/APC de Tidjelabine

Le procureur général de la cour d’appel de Boumerdès a requis une peine plus lourde contre l’ex-président de l’APC de Tidjelabine, condamné en première instance par le tribunal de Rouiba à cinq ans de prison ferme pour faux et usage de faux, occupation illégale d’un bien immobilier et abus d’autorité. L’affaire a été déclenchée après la plainte déposée par une entreprise de céramique sanitaire de Constantine qui avait une antenne à Tidjelabine, accusant le maire d’avoir squatté une villa qui appartenait à ladite entreprise et de l’avoir enregistrée au nom de son épouse. Lors de son audition, l’accusé avait déclaré qu’il habitait dans un chalet avant qu’il ne soit ravagé par le feu, ce qui aurait poussé à occuper la villa objet du contentieux, composée de deux étages, et qui serait, selon ses dires, abandonnée par ses propriétaires depuis 30 ans. Il a argué qu’il ne savait pas que cette habitation était une propriété de cette entreprise de céramique sanitaire dissoute en 2005.
Sarah L.

Comment (4)

    Anonyme
    24 mars 2013 - 9 h 05 min

    LE VERDICT A ÉTÉ RENDU HIER
    LE VERDICT A ÉTÉ RENDU HIER PAR LA COUR D’APPEL
    Prison ferme pour un 5e ex-P/APC de Tizi-Ouzou

    Le verdict de l’autre affaire de détournement de deniers public à l’APC de Tizi-Ouzou est tombé hier. Il s’agit, là, d’un cinquième ex maire de Tizi-Ouzou à écoper d’une peine de prion ferme. En effet, l’ex P/APC,Mohand Mouloud.Belhadj, a été condamné à deux années de prison ferme assortie d’une amende de 100 mille dinars. La même peine a été retenue par le juge de la cour d’appel de Tizi-Ouzou contre un autre mis en cause, à savoir le responsable de la commission sociale alors que le troisième prévenu a été condamné à 18 mois de prison ferme et à verser la même amende. Dans cette affaire, en appel, le procureur avait requis, la semaine dernière, pour rappel, la confirmation de la peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 mille dinars pour chacun des accusés, décidée en première instance par le tribunal de Ouacifs, en avril dernier. Les deux principaux accusés dans cette affaire, M. Belhadj (ex P/APC) et l avocat Nacer. Ould Chikh (ex président de la commission sociale) sont, pour rappel, issus du parti du Front de libération nationale. Le troisième mis en cause est le responsable des services municipaux, M. Aouam. Les trois sont poursuivis pour détournement de deniers publics, acquisition de matériaux de construction, de pièces de rechanges, de tenues sportives et de chauffages sans respect des procédures réglementaires requises, ainsi que pour surfacturation établies par le rapport d’expertise. Le montant de ces détournements se compte par plusieurs milliards de centimes. Cette condamnation intervient, pour rappel, au lendemain du verdict rendu, dimanche dernier par le tribunal d’Azazga, dans une autre affaire de détournement de deniers publics et de passation de marchés de façon contraire à la réglementation, à l’encontre de quatre autre ex maires de Tizi-Ouzou, condamnés à de lourdes peines. À la tête de l’APC de Tizi-Ouzou entre 2000 et 2007, les quatre ex maires incriminés, d’obédience FFS, ont écopé de lourdes peines de prison. Cherak Omar,. Chérif.Ait Ahmed et Bensalem Arezki. Arezki ont été condamnés à sept années de prison ferme et un million de dinars d’amende. Talabe. Ahmed, en fuite, a quand à lui été condamné à dix années de prison ferme et un million de dinars d’amende




    0



    0
    Anonyme
    21 mars 2013 - 12 h 13 min

    effectivement, nous nous
    effectivement, nous nous sommes de simples citoyens, et depuis 9 ans maintenant la justice nous dénie de notre droit de propriété,au profit d’une Femme medecin et sa famille(4 adultes) qui n’est pas dans le besoin et qui occupe notre villa à skikda. et qui s’enrichit au détriment de notre famille, puisqu’il ne débourse pas un seul centime.

    en 9 ans, la première épouse est décédé(ma mère) ma Belle mère 77 ans à ce jour malade et le reste de la famille ne pouvons nous loger dans notre maison.

    où est la justice je vous le demande !!!




    0



    0
    00213
    21 mars 2013 - 8 h 42 min

    Condamner ces moustiques
    Condamner ces moustiques c’est un bon début…
    … mais le peuple veut du gros gibier !
    .
    Le jour où le paysan pourra inquiéter le Wali, à ce moment là on aura un sentiment de justice et d’égalité.
    .
    Pour l’instant, c’est un gros patron (très influent dans la région) qui a attaqué un EX-président d’APC (sans soutien).




    0



    0
    inspektor Tahar
    20 mars 2013 - 22 h 00 min

    Lourde peine requise contre
    Lourde peine requise contre l’ex-P/APC de Tidjellabine…Malheureusement toutes ces arrestations de pilleurs des fonds de l’Etat jamais on ne voudra nous dire si les tribunaux ont récupéré les sommes dilapidées par ces individus..si oui ? ou sont elles ces sommes…? dans les poches de qui au bled ou a l’étranger…petits cachottiers de procureurs du gouvernement….allez va…!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.