Les effets secondaires de la maladie du Président

Les médias français attendaient l’occasion. Hichem Aboud la leur a offerte. Depuis la suspension du journal de cet ancien opposant rentré au pays après plusieurs années passées en France, Hichem Aboud saute d’un plateau de télévision à un autre pour crier à l’injustice : «Le jour où ils jugeront Chakib Khelil, je répondrai à la convocation de la justice algérienne», a-t-il martelé sur les chaînes BFMTV, iTélé et France 24. L’homme qui a échoué durant plus d’une décennie à rameuter les médias de l’Hexagone pour relayer ses gesticulations contre la hiérarchie militaire s’est vu offrir sur un plateau d’argent une aubaine pour se faire voir et entendre. Il apparaît clairement que l’affaire de la divulgation de l’information – vraie ou fausse, là n’est pas la question – sur la santé du Président n’a été qu’un prétexte aussi bien pour la justice algérienne qui a décidé d’ester le directeur de Mon Journal pour «atteinte à la sécurité de l’Etat», que pour ce dernier qui s’en est servi pour sortir de l’anonymat et apparaître comme celui qui dérange le système. Aboud se donne ainsi une importance qu’il n’a pas et les médias français, qui ont accaparé le sujet pour en faire leurs choux gras, lui servent volontiers de relais pour se défouler sur l’Algérie, dans ce contexte marqué par une situation politique inintelligible. Cet épisode éclaire, en tout cas, sur le peu de crédibilité dont souffre la justice algérienne, embourbée dans les affaires Khalifa et Sonatrach, entre autres, qu’elle peine à traiter, accusée qu’elle est d’être à la solde de l’Exécutif bien que la Constitution lui confère une indépendance totale. En théorie. Il éclaire aussi sur les manœuvres inlassables de ces exilés d’hier qui ne comptent pas rengainer leur arme et qui surfent allègrement sur l’impéritie d’un système moribond contre lequel ils n’en finiront pas de se battre. Ceux qui, au cœur de ce système, ont permis à Naguib Sawiris de bâtir un empire en Algérie avant de la traîner devant les juridictions internationales, à Tamer El-Mahdi d’échapper à la justice algérienne et s’envoler vers une destination inconnue alors qu’il lui était interdit de quitter le territoire national, à Chakib Khelil, Réda Hemche et Farid Bedjaoui de détourner l’argent du pétrole et à Hichem Aboud d’avoir sa part du «gâteau» publicitaire institutionnel avec une curieuse facilité, ceux-là sont les véritables coupables.
M. Aït Amara
 

Comment (44)

    bakou
    23 mai 2013 - 11 h 17 min

    Bonjour,
    Mitterrand va jouir

    Bonjour,
    Mitterrand va jouir dans sa tombe en apprenant qu’il a laissé la relève de ses rêves quand il était gouverneur d’Algérie…
    Où est le FLN,L’UGTA,ONM et autres organisations satellites de la famille révolutionnaire?
    Où sont ces partis politiques qui veulent des excuses de la France?
    Le Bras d’honneur de l’ancien ministre de la défense française n’est il pas d’actualités?
    Best regards




    0



    0
    NASSER
    22 mai 2013 - 20 h 09 min

    « A quelque chose malheur est
    « A quelque chose malheur est bon » dit-on. Ils viennent de prouver qu’ils ne se réconcilieront jamais avec l’Algérie. Tout est mensonges et bluff de leur part. On les connait. La France coloniale ne nous voudra jamais du bien, on le sait et on s’en est toujours méfier. Même si elle nous « présente le Paradis sur la paume de la main » comme l’on dit ici on ne la croira pas ! D’ailleurs nous n’avons jamais « espéré tirer du miel du derrière d’une guêpe » un autre dicton d’ici. C’est en effet dans le malheur que l’on reconnait les amis. Ils sont vraiment idiots ces français du moins ceux qui nous visent. Ils auraient pu à la limite montrer leurs travers et leur haine par suite d’un différend important ou grave. On aurait compris qu’ils défendent les intérêts de leur pays. Mais dévoiler cela en spéculant et manipulant sur la maladie d’un homme est la chose la plus abject et mesquine. Ils ne comprendront pas si on leur dit que la mort d’un Président, chez nous normale, ne présente aucun danger particulier et les algériens ne considèrent pas que cela va changer quoi que ce soit dans leur train de vie dont leur sécurité. Un responsable disparait un autre le remplacera. Il ne sera jugé que pour ses actes. Cela a toujours été ainsi. D’ailleurs les choses ont-elles changées depuis son hospitalisation ? Non, même s’il reste un an de convalescence. Nous avons les institutions, un premier ministre, des ministres. Cela fonctionne normalement. Les problèmes et les questionnements soulevés n’existent que dans la tête de ces gens et non dans la réalité. Quant à Aboud et compagnie, disons que les félons ont toujours existé dans tous les pays et à toutes les époques. Les manipulateurs ont des objectifs et les moyens, dont les traitres, pour les atteindre et ces derniers ont des intérêts personnels à défendre à défaut de patrie. Ils jouent le jeu de leur employeur en disant ce qu’ils veulent entendre même si c’est faux. L’argent pour eux prime sur l’honneur et les principes qu’ils n’ont jamais eu. C’est leur choix qui n’est pas le nôtre. Ils savent que les traitres paient toujours leur traitrise. Tout évènement engendre de salutaires décantations permettant de distinguer le mal du bien.




    0



    0
    antisystème
    22 mai 2013 - 17 h 46 min

    LA PLUPART D’ENTRE VOUS
    LA PLUPART D’ENTRE VOUS DENONCE LA FRANCE ET VOTRE PRESIDENT SE SOIGNE CHEZ ELLE , UN BAISE-MAIN ET LE TAPIE ROUGE POUR HOLLANDE , LES NOUVELLES DE SA SANTE VIENNENT DE LABAS : VOUS VOUS FOUTEZ DE LA GUEULE DE QUI ? ON AI PLUS DUPE NOUS LES ALGERIENS AW FAKOU ARRETTEZ LA MASCARADE , TOUS LES DIRIGEANTS FONT LEURS COURSES A PARIS ,ARRACHENT LEURS DENTS A PARIS , LEURS FEMMES SE COIFFENT SUR LES CHAMPS , LA PROGENITURE FAIT SES ETUDES A LA SORBONE , ARRETTEZ VOTRE MANIP YARHAM WALDIKOUM




    0



    0
    antisystème
    22 mai 2013 - 17 h 39 min

    @culombo puisque t’es culombo
    @culombo puisque t’es culombo tu dois etre borgne c pour ça que tu ne vois pas la vérité qui te saute à l’oeil fermé ou ce système a emmené le bateau algérie : un gros bazard ou on vend les produits chinois , un pays classé le dernier dans tous les domaines , la santé , l’économie , l’urbanisme , la justice , les droits de l’homme , par contre les premiers dans les accidents de la circulation ,dans l’importation de tout et de n’importe quoi , les leaders du détournement de fonds et des paradis fiscaux , 51 ans d’échec , d’assassinat de destructions et de dictature , les vrais patriotes ont été liquidés par le clan de oujda…
    Je te rappelle que ton système encourage les importateurs de cure-dents et de serviettes de papiers et marginalise les intellectuel et la matière grise:HONTE A VOUS




    0



    0
    Ali
    22 mai 2013 - 2 h 05 min

    Aboud ne reflète pas l’image
    Aboud ne reflète pas l’image du bon journaliste, ni même son éthique. En plus, il n’a pas de courage. Cependant, il se peut qu’il ait raison, car n’importe qui par un simple raisonnement, penserait que Bouteflika ne peut plus réapparaitre. Il est allongé et attend sa fin parmi les siens.
    Il faut maintenant nommer un président d’origine algérienne, un président par interim. Bouteflika s’était entouré de marocains devenu tlemceneens et se sont infiniment enrichis depuis des décennies. Cette ère devrait cesser car il y va de la souveraineté de l »Algérie.
    Je pourrai vous en dire plus sur toutes les richesse de l’ouest algérien ravie par les proches du clan d’Oujda laissant les oranais dans la misère, mais ceci est un autre débat qu’il faudra un jour ouvrir.




    0



    0
    REB DZAYER
    22 mai 2013 - 1 h 01 min

    je n’arrive pas a comprendre
    je n’arrive pas a comprendre les gens qui disent que ce H aboud et a la solde des ennemies de l’Algérie(France, sioniste……)alors que le président de la république se soigne dans un hospitale militaire français ex colonisateur qui est responsables de tous nos problèmes.
    putain 14 ans c’est pas suffisant pour construire un hospital,mais au lieu de cela nous aurons droit a une mosquée de 4 milliard de dollars.




    0



    0
    X man
    21 mai 2013 - 21 h 11 min

    @ Columbo.
    Si c’est bien toi

    @ Columbo.

    Si c’est bien toi le Columbo qui poste souvent dans le site Alterinfo :je te dis Salut compatriote ambassadeur de l’Algérie!




    0



    0
    Anonyme
    21 mai 2013 - 17 h 45 min

    il est malade,il est mort ,il
    il est malade,il est mort ,il il est dans le coma ,il va revenir ,il ne va pas briguer ou briguer un 4 eme mandat ca nous regard pas ça y’est on est habitués




    0



    0
    RAIS
    21 mai 2013 - 16 h 50 min

    Quand Ali Belhadj défend
    Quand Ali Belhadj défend Hicham Aboud
    LE PARCOURS D’UN JOURNALISTE FRANCO-ALGERIEN

    Avec un accent féroce et critique à l’égard du gouvernement Algérien, Ali Belhadj s’est fait une joie extrême de défendre son compatriote et allié des années 90 , Hicham Aboud, devant la chaine El-Magharibia . Pourquoi ne pas le défendre alors que c’est cette personne faisait partie de l’équipe d’opposants algériens et qui travaillait pour le compte de la DGSE (Direction générale de la Sécurité extérieure française) pour distiller de fausses informations sur l’armée algérienne, accusée à tort d’être derrière les massacres commis par les groupes islamistes armés dans les années 1990. Comment le porte-parole du FIS dissous ne prendrait pas, dans ses bras, l’un des militants de la fameuse formule « qui tue qui ? » . Ainsi , le masque est tombé, nous savons maintenant pour qui roule Hicham . Hier, assis sur le plateau d’une chaine de son ancien maître « Fafa » , la chaine française « BFM TV », pour déverser des tombereaux d’immondices sur l’Algérie, le pays qui lui a ouvert les bras pour devenir un patron de deux journaux .

    La main de la DGSE
    Rentré en Algérie récemment, dans le cadre de la loi sur la réconciliation nationale. Hicham Aboud , l’auteur du livre « La mafia des généraux », un livre vraisemblablement commandé par les services secrets français et dans lequel, il verse son venin de mensonges sur l’institution militaire qui lui doit tout le respect en tant qu’ex-militaire. La discipline et l’éducation obligent de tels comportements et plus encore tant qu’il perçoit son salaire de retraité de sa caisse. Ce dernier qui a déjà été attaqué en justice par Larbi Belkheir, l’ancien directeur de cabinet des présidents Chadli, Boudiaf et Bouteflika, pour diffamation, Hichem Aboud a récidivé après son retour en Algérie. Dans son dernier article reproduit à la lettre par les médias français (Point.fr) sur l’état de santé du Président, l’agent de la DGSE visait à déstabiliser le pays et aggraver la situation. Aujourd’hui, il est clair que le N°2 du FIS, Ali Belhadj, court à son secours, et comment se fait-il que Ali Belhadj se transforme, en un clin d’œil, en syndicaliste pour parler au nom de la liberté d’expression, lui qui a approuvé l’assassinat de journalistes. Si ce n’est que pour défendre celui qui l’a servi durant la décennie noire. Hicham Aboud, à l’instigation de la DST française, représentée par François Gèze, directeur de la maison d’édition « La Découverte », spécialisée dans la publication de livres de propagande contre l’ANP, a livré tous ses secrets aux services secrets français pour éditer son fameux livre « La mafia des généraux », qui est, pour Ali Belhadj et consorts, le cadeau le plus cher de leur vie.

    Ismain
    journal reflexion




    0



    0
    chaoui
    21 mai 2013 - 12 h 44 min

    tenez bon hichem les chiens
    tenez bon hichem les chiens aboient mais vous continuez a écrire et dire ce que vous pensez le temps vous donnera raison face aux leches de ce regime mafieu vous etes un homme avec un grand H un vrai CHAOUI les gens qui vous critiquent n’ont rien de nationnalistes ces des rentiers du monarque d’el-mouradia mes respects colonel ABOUD et bon vent pour la suite




    0



    0
    alim
    21 mai 2013 - 11 h 47 min

    Je suis Algérien résident en
    Je suis Algérien résident en France depuis 24 ans et tant que les médias Français continuent à se déchainer sur l’Algérie et dénigrer son image je serai rassuré sur le sort et l’avenir de mon pays. Cela veut dire qu’il na pas cédé aux sionistes et aux lobbys du pillage qui détroussent l’Afrique noire depuis des décennies
    Le jour ou je verrai des reportages sur les chaines françaises valorisant l’Algérie comme ceux qu’on voit sur le maroc et la tunisie de ben ali je serai sérieusement inquiet.
    Alors on dit que les chiens aboient et la caravane passe.
    N’oubliez pas que tous ces larbins (aboud, saadi, abdenour,…etc) sont les nouveaux harkis du 21ème siecle.




    0



    0
    antisystème
    21 mai 2013 - 11 h 34 min

    @culombo jusqu’a preuve du
    @culombo jusqu’a preuve du contraire l’algérie n’appartient ni à ton père ni à ta mère pour que je dégage , je ne suis pas un anarchiste juste un amoureux de son pays devenu par votre système de traitres et de manipulateurs une poubelle à ciel ouvert, pourquoi aboud ferait l’objet de mandat d’amener et pour chikib l’escroc ? deux poids deux mesures ,le système que tu défends vit ces derniers instants , le droit et la vérité vainqueront .
    ps: boudiaf , krim , abane , matoub , khider …et la liste est longue , de valeureux enfants de l’algérie victimes de la folie des faux patriotes.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    21 mai 2013 - 10 h 35 min

    l’ALGERIE EST DEVENUE COMME L
    l’ALGERIE EST DEVENUE COMME L ARCHE DE NOE /IL Y A DE TOUT /IL Y A DES LIONS ET MEME DES ANES .
    ON RENCONTRE CETTE ESPECE DE JOURNALISTE A LA SOLDE DE NOS ENNEMIES .ILS VEULENT MONTRER LEUR INCOMPÉTENCE DANS LA SALADE SIONISTE .QUI VEUT LA PEAU DE L ALGERIE .DONC ON JOUE AU PLUS VALUE DE LA BOURSE POUR DETRUIRE ET NON CONSTRUIRE.




    0



    0
    Adel
    21 mai 2013 - 9 h 48 min

    L’égout se débouche, il
    L’égout se débouche, il dégage sa puanteur, hier soir la chaine sioniste france 24 a organiser un débat. 3 individus plus la pigiste de service qui prétend parler au nom de l’algérie, avec un Monsieur Hervé Bourges ami de l’algérie.
    Il y avait El Mili, le représentait du RCD était pitoyable, et en vedette un type qui prétend être algérien, or la veille il était au Maroc, ou il a du avoir la promesse d’un riad par le Makhzen proportinnel aux tombreaux d’immondices qu’il débitera.
    Des saloperies il en a raconté, ce type ne sait même pas ce qui se passe en algérie.
    Dans quelques les projecteurs vont éclairer le sujet en question, il vont montrer le visage de ce valet avec son teint blafard. Et l’algérie continuera avec certitude sur la voie du développement.




    0



    0
    samir
    21 mai 2013 - 9 h 07 min

    Comment véhiculer des fausses
    Comment véhiculer des fausses informations sur des chaînes étrangères « France 24 » que « le président a été ramené en état comateux à Alger à 3 heures du matin pour que personne ne s’aperçoive ». Journaux BIDONS spécialistes de la DESINFORMATION.




    0



    0
    Hamidou
    21 mai 2013 - 8 h 59 min

    Même si on est contre une
    Même si on est contre une personne, l’islam et l’étique morale nous interdissent de « jouir » par l’information de la maladie de cette personne. Nombreux sont les oiseaux de mauvaise augure qui ont annoncé à plusieurs occasions la mort du président algérien. Je défends l’éthique mais pas le président ni le système. Nous sommes soumis ou nous serons soumis à cette dure épreuve qu’est la maladie par la volonté de Dieu. L’Islam m’a appris a souhaité la guérison à tous les malades.




    0



    0
    Mahdi
    21 mai 2013 - 7 h 44 min

    une chose est certaine, à
    une chose est certaine, à suivre les débats sur les TV françaises on se croirait toujours colonisés ! et voilà que l’information sur la santé de bouteflika est venue du quai d’orsay ! ça me rappelle l’autorisation, dont l’info a été donné par leur MAR, de l’algérie pour le survole de l’aviation française ! et voilà qu’à 19h30 sellal fait « tomber » des mots sur la santé du chef de l’état ! à croire qu’on joue au « dimino » comme il a dit lui !




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED
    21 mai 2013 - 7 h 32 min

    CALMEZ-VOUS
    CALMEZ-VOUS ……..!!!!!!!
    HICHEM N’EST QU’UN APPÂT POUR PIÉGER LE GRAND GIBIER « L’ALGÉRIE ».




    0



    0
    Columbo
    21 mai 2013 - 5 h 22 min

    Par algérienantisystème (non
    Par algérienantisystème (non vérifié) | 20. mai 2013 – 15:33

    antisystème veut dire anarchiste le contraire du patriotisme Si tu ne te sens pas Algérien , dégages , ce site est celui des patriotes .pourquoi dire vos dictateurs .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.