Le fils aîné de Hamid Chabat, au centre d’un réseau de trafic de drogue, condamné à 3 années de prison ferme

Le tonitruant maire de Fès et secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, désormais flanqué du peu envieux attribut d’«aboyeur du royaume», en raison de ses attaques récurrentes contre l’Algérie, est dans de beaux draps. Et pour cause ! Son fils aîné Naoufal, impliqué dans une grave affaire de trafic de stupéfiants, sera jugé le 5 juin prochain par la cour d’appel de Fès, après sa condamnation en première instance, le 9 mai dernier, à 3 ans de prison ferme et une amende de 10 000 dirhams. C’est ce que rapporte en tout cas le journal marocain L’Economiste, précisant que le concerné qui est poursuivi dans une affaire de stupéfiants est au centre du réseau appelé «Zeiireta» en compagnie de quatre autres individus «dénoncés par lui-même». Ces derniers, un officier de police, un propriétaire d’hôtel, un commerçant et un DJ, ont tous écopé de la même peine de 3 ans de prison ferme assortie d'une amende de 10 000 dirhams.
Amine Sadek
 

Comment (22)

    nassrou
    12 juillet 2013 - 14 h 58 min

    Comment la rédaction du
    Comment la rédaction du journal peut elle autoriser de telle insultes: les algériens sont tous propres et honnetes et les marocains sont des trafiquants ? Qu’est ce que cela peut avoir de surprenant et de spectaculaire que d’annoncer qu’un responsable politique ai un enfant qui a plongé pour trafic de drogue au Maroc ? Et la liste chez nous en Algérie des militants du hamas, du Terfass, du FIS, du FLN etc….dont les enfants ont violé, trafiqué n’est elle pas longue ? ….




    0



    0
    djamellerifain
    1 juin 2013 - 13 h 45 min

    assalamaleykom wa
    assalamaleykom wa rahmatullah
    Mes chers freres et soeurs débarrassez vous de ce nationalisme qui est l’arme d’iblis afin d’affaiblir l’islam et les musulmans,débbarrasez vous de ces drapeaux impur,et sachez que ceci,le nationalisme,est une hérésie interdite par l’islam
    que ce soit le makhzen marocain ou le pouvoir algerien,ils sont corrompu et traitre,ce sont des chefs d’état pervers
    votre identité c’est: Musulman sunnite du maghreb islamique




    0



    0
    fawziAnonyme
    27 mai 2013 - 13 h 19 min

    que peut on s attendre des
    que peut on s attendre des sujets de m6 quand lui-meme est un gay depuis sa naissance et un marchand de drogue comme son peut-etre pere h2 car ça reste à verifier comme h2 lui-meme n est pas le fils de m5 car son pere biologique est le sulfereux glaoui bref car dans leurs palais on échange les femmes et on nomme tous les foeutus emir .en gros des affaires de moeurs quant on voit la mere de m6 qui vit avec le gardien personnel de h2 on devine se qui se tramait derriere le dos de h2 on se demande si m6 est vraiment le fils de h2 ou de son gardien ou peut -etre de chirac.




    0



    0
    Anonyme
    26 mai 2013 - 12 h 40 min

    30% des marocains vivent de
    30% des marocains vivent de la drogue, c’est pour cette raison qu’on trouve jamais des marocains qui condamnent ce trafic ignoble, qui leur rapporte 50 milliards de dirham chaque année. Cette affaire n’aura aucune répercussion sur le politicard Chabat, car le Maroc n’est pas une démocratie où l’opinion compte, mais une monarchie narcotique et féodale soumise à la volonté d’un seul maitre, leur maître, le roi lui même est le plus grand parrain du cartel de la drogue et vit de la drogue!!!l’opinion des marocains est complètement acquise à la drogue et au profit de son trafic, c’est dans l’ordre des choses et dans leur mentalité, la drogue fait partie de l’identité des sujets marocains.




    0



    0
    Crimo
    25 mai 2013 - 21 h 21 min

    Le Maroc appartient aux juifs
    Le Maroc appartient aux juifs qui ont fait des sujets marocains leurs esclaves




    0



    0
    Crimo
    25 mai 2013 - 21 h 19 min

    Je remercie infiniment ce
    Je remercie infiniment ce journal Algérie Patriote de ne pas permettre aux agents du mekhzène marocain infester son site sous une fausse identité algérienne pour nous insulter et distiller la propagande mekhzénistes nauséeuse, bravo!!! ce journal est vraiment patriotique.




    0



    0
    Crimo
    25 mai 2013 - 20 h 12 min

    Ouallahi il ressemble à un
    Ouallahi il ressemble à un babouin ce pourri.




    0



    0
    Horizon
    25 mai 2013 - 18 h 43 min

    Une vermine de la pire
    Une vermine de la pire espèce.
    Rien que a le regarder il n’inspire nullement la sagesse , la bonté , ou la droiture.
    Mais il a la dégaine de la pire RACAILLE.




    0



    0
    chark
    25 mai 2013 - 12 h 13 min

    Salemoualikoum , j’invite
    Salemoualikoum , j’invite tous les intervenants mais aussi la rédaction de AP à écouter sur youtube Ahmed Rami le malheureux putschiste de hassan 2 qui se trouve en exil en suède ,vous comprendrez mieux les tenants et les aboutissants de la monarchie des glaouis au marokistan !




    0



    0
    algerien
    25 mai 2013 - 8 h 30 min

    drôle de personne qui ose
    drôle de personne qui ose s’attaquer a ses maitres ,il aurait du éduquer son fils.si ce serviteur de amîr el meztoulines n’arrive pas a maitriser et donne une bonne éducation a son cmt peut-il s’occuper de Bechar et Tindouf je crois qu’ils sont trop grand pour un serviteur .




    0



    0
    barode
    25 mai 2013 - 1 h 32 min

    Meme Istiklal de Chabat été
    Meme Istiklal de Chabat été complice dans l’affaire Oufkir .mini 6 va leur faire payer l’addition chabat fils n’est que le début.

    Le fils du Genaral Oufkir .
    « « Je suis né, j’ai grandi et ai été éduqué au cœur du pouvoir Marocain. Ce même pouvoir qui nous enverra ma famille et moi pendant près de vingt ans dans ses prisons secrètes.

    De l’âge de 15 à 34 ans, j’ai connu l’enfermement dont dix dans l’isolement absolu.
    Mon récit commence le jour de mes vingt ans. C’est à cette date qu’on me sépare des miens, après cinq années dans une épouvantable prison commune. C’est pour moi le début d’une solitude qui va durer un peu plus de dix ans.
    Pour lutter contre la folie, je vais apprendre à survivre en revisitant ma vie dans les moindres souvenirs.

    Je revois, comme si c’était hier, l’assassinat de mon père le 16 août 1972, son enterrement, les quatre mois de résidence surveillée dans notre domicile de Rabat, notre incarcération le 24 décembre 1972, les trois lieux où nous avons été détenus… Mais aussi les grands événements qui ont marqué mon pays : tentatives de coup d’Etat, révolutions de palais, affaire Ben Barka…
    Vingt années de souffrance et de solitude que je raconte pour la première fois, pour briser le silence et tenter de comprendre cette effroyable injustice. » » (présentation de l’éditeur)

    « Vous commencez votre récit le jour de vos 20 ans.
    Ce jour-là, les geôliers vous séparent du reste de votre famille. Vous allez rester isolé, seul dans votre cellule, pendant dix ans. Comment survit-on à un tel enfermement ?

    Il y a deux armes pour survivre : s’accrocher à son identité, à ce que l’on a été avant, et cultiver le rêve. On se raconte des histoires… On est contraint de se créer un monde. On s’invente la vie que l’on n’a pas eue. On est dans un virtuel fait
    d’imaginaire et de fantasmes.

    Et comment fait-on pour ne pas basculer dans la
    folie ?

    Le risque, en laissant courir son imagination, c’est effectivement de perdre pied. C’est pour cela que le souvenir est tout aussi important. En fait, on arrive à trouver un équilibre en alternant les moments consacrés à l’imaginaire et ceux pendant lesquels, au contraire, on s’accroche à ses souvenirs, à sa vie quotidienne d’avant, aux détails du passé.

    (…)

    Votre livre est, aussi, un livre politique. Vous y affirmez notamment que la tentative de coup d’État
    menée par votre père, qui visait à écarter le roi au profit d’un conseil de régence, avait reçu l’aval des leaders des deux principaux partis politiques marocains, à savoir l’UNFP (Union nationale des forces populaires), devenue depuis l’USFP (Union socialiste des forces populaires), et l’Istiqlal. Des révélations du même ordre, il y a quelques mois, avaient provoqué un tollé au sein de la gauche marocaine. Vous êtes certain de ce que vous avancez ?

    Je suis totalement affirmatif sur ce point et, comme vous l’avez noté, je ne suis pas le seul à le dire.

    Vous fondez-vous sur vos souvenirs d’adolescent ou sur des témoignages recueillis par la suite ?

    Aussi proche que j’aie été de mon père, il ne m’a évidemment pas mis dans tous ses secrets. Je me souviens seulement d’avoir vu à la maison, avant la
    tentative de coup d’Etat, des ténors de l’opposition et de m’être étonné de leur visite. Le premier témoignage précis que j’ai recueilli remonte aux quelques semaines qui ont suivi la tentative de coup d’Etat et précédé notre enfermement. À ce moment-là, le garde du corps de mon père m’a raconté toute l’histoire. Ensuite, après ma libération, j’ai recueilli plusieurs témoignages qui corroboraient son récit. » (extraits d’un entretien avec l’Express, mars 2003)




    0



    0
    barode
    25 mai 2013 - 0 h 49 min

    Mazel chabat le papa , quand
    Mazel chabat le papa , quand son heure telhak mini 6 va le mettre au niouf pour le reste des jours qui lui reste sur terre . mais pour le moment mini 6 va faire de lui un chien enrager contre l’ALGERIE , son fils au niouf il va aboyer H 24 a fond la caisse nuits et jours 365 J .
    Voila un exemple , le drame de la famille du General Oufkir , que le papa de mini – 6 a décider de lui faire subir .
    le drame que la famille Oufkir a vecu
    « la vie de Malika Oufkir, la fille ainée du général, passant d’une prison dorée,la Cour d’Hassan II, aux terribles geôles du dictateur où elle passe 18 ans avec sa mère et ses frères et sœurs.

    « En 1972, son coup d’État manqué contre le roi Hassan II vaut au général Oufkir la mort par « suicide » . Pour sa femme, Fatéma, et ses six enfants, commence alors un épouvantable calvaire. Mais l’histoire que Malika, l’aînée, a confiée à Michèle Fitoussi prend sa source plus tôt. En 1958, à cinq ans, Malika est adoptée par Mohammed V. Elle grandit à Rabat, dans le palais, parmi les courtisanes du harem, les esclaves du Feu, les gouvernantes à l’accent allemand. À dix-huit ans, Malika compte parmi les héritières les plus courtisées du royaume. C’est alors qu’éclate le drame. Et que commencent, pour une femme et des enfants dont le dernier n’a pas trois ans, vingt années de détention dans des conditions inhumaines. Malika n’a rien oublié : la faim, la soif, l’angoisse, l’incompréhension. Jusqu’à cette rocambolesque évasion de 1987, qui marquera pour la famille Oufkir le début du retour à la vie… Un témoignage bouleversant, couronné par le Prix des Maisons de la presse 1999. » (présentation de l’éditeur).
    (J’ai lu le livre de Madame Oufkir , je le conseil pour connaitre la nature inqualifiable de la famille royale ).
    Le guide Musulmants , comme les haddam, abbasi,belhadj ect ……..

    ya hafid

    Cheh fik ya chabat el khabit , mazel Mini 6 idoure alik .




    0



    0
    Anonyme
    24 mai 2013 - 22 h 43 min

    On consultant un site maro
    On consultant un site maro con (http://www.lemag.ma/) qui passe son temps à dénigrer ces maitres les ALGERIENS voilà ce que j’ai trouvé :
    L’article en question parle sur un séisme en Algérie (http://www.lemag.ma/Seisme-de-45-degre-au-sud-ouest-d- Alger_a71451.html#last_comment) avec une photo dont le titre est le suivant : Bidonville algérois.
    Malheureusement cette photo a été prise par JM KIENER (il suffit d’agrandir la photo pour lire le nom de du photographe (JM KIENER)
    Cette photo a été prise par JM KIENER et ces bidonvilles se trouvent au maroc
    http://www.voyages-virtuels.eu/photos/maroc/index.htm.




    0



    0
    Anonyme
    24 mai 2013 - 22 h 05 min

    maintenant on comprend mieux
    maintenant on comprend mieux pourquoi ce maro con cet hypocrite ose parler de ses maitres les ALGERIENS…il veut faire plaisir à son mimi6 pour obtenir la grâce de son escobar…

    NB
    le Maroc est une plaque tournante de la prostitution, le trafic de drogue, le blanchiment d’argent, la traite des blanches, la fabrication de la pauvreté, des terroristes, d’esclaves destinés à l’occident, bref, un reportage sur la ville de Marrakech qui joue avec le feu, selon le magazine  » Choc  », ne fait peur ni au commandeur des croyants, ni à son entourage efféminé.




    0



    0
    Anonyme
    24 mai 2013 - 21 h 07 min

    Le pere lâche..en + lécheur
    Le pere lâche..en + lécheur d’orteils de mimi 6, (l’homo) alias, roitelet d’un pays miséreux, nommer.. du royaume de la debauche,du vice (drogues),des laissés pour compte..etc,et le fils un narcotrafiquant notoire*.et son père,un sous homme, ose! ménacer l’Algerie..




    0



    0
    Anonyme
    24 mai 2013 - 20 h 43 min

    quand on s’attaque à
    quand on s’attaque à l’Algérie, on le paye toujours, d’une façon ou d’une autre!




    0



    0
    Nenuphar
    24 mai 2013 - 19 h 58 min

    Bon, ok, ok, il n’y a pas de
    Bon, ok, ok, il n’y a pas de sot métier !

    Cet énergumène de l’Istiqlal, on se demande comment il a pu être élu secrétaire général et maire de Fès, lui l’ancien mécanicien auto, sans autre envergure. Qui plus est, c’est connu au Maroc, ses enfants ne sont que des voyous. De toute façon, il ne fallait pas s’attendre à autre chose d’un père de ce type qui n’a engendré que des enfants malfaisants et malhonnêtes, tout comme lui. Tel père, tel fils !




    0



    0
    b.k
    24 mai 2013 - 18 h 05 min

    il voulait Bechar et Tendouf,
    il voulait Bechar et Tendouf, il aurait du d’abord éduquer son fils avant d’ouvrir sa grande geule qui put.




    0



    0
    kafiz nadir
    24 mai 2013 - 16 h 48 min

    Peuple algériens réveillez
    Peuple algériens réveillez vous pour combattre ces diables humains , car ces minables veulent jeter le pays dans la gueule d’un loup aveuglé par la haine et une guerre civil tous cela a cause de leurs intérêts personnels et de leurs familles!!! ..




    0



    0
    toto
    24 mai 2013 - 16 h 07 min

    On a tout compris!!!!! c’est
    On a tout compris!!!!! c’est pour cette raison que ce bâtard, cette tête de « proxo » s’attaque à ses maîtres les Algériens!!!; en contrepartie de ses attaques contre siyadou, il s’attend à une grâce royale pour son fils naoufel, trafiquant de drogue, criminel!!!




    0



    0
    Algerienne
    24 mai 2013 - 14 h 57 min

    ma3rafteche trabi bnek ou
    ma3rafteche trabi bnek ou djey tattawel 3la syedek?yakhi wallahi 3ib 3lik!!!




    0



    0
    chark
    24 mai 2013 - 13 h 27 min

    Voila les choses sont plus
    Voila les choses sont plus claire concernant ce triste individu , il faut savoir aussi que des grande famille marocaine de fez mari toujours leur fille avec des familles juives de fez , et ce depuis prés d’un siécle , c’est pour cela que nous retrouvons dans les postes clé de l’exécutif marocain des individus originaire de fez comme les  » el fassi , benani , benhima , benfirane  » et j’en passe ! le sang juif circule bel et bien dans les veines des politiques marocains et de la monar-chie glaoui !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.