L’aéroport d’Alger classé 9e en Afrique en termes de trafic

L’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger occupe la 9e position dans le classement des aérogares africaines en termes de fréquentation, devancé, notamment, par les aéroports sud-africains et égyptiens, indique l’Association internationale des aéroports (IAC). Avec un trafic annuel de 5,4 millions de passagers, l’aéroport d’Alger est loin derrière OR Tambo (Johannesburg, Afrique du Sud) qui attire chaque année quelque 18,8 millions de passagers, Cairo International (Le Caire, Égypte) avec 14,8 millions de passagers, Cape Town International (Le Cap, Afrique du Sud) avec 8,5 millions de passagers, et Murtala Muhammed de Lagos (Nigeria) et Mohammed-V de Casablanca (Maroc) avec 7,2 millions de passagers chacun. Les aéroports égyptiens d’Hurghada et Sharm El-Sheikh et celui de Nairobi (Kenya) réalisent tous des scores meilleurs que celui de l’aéroport d’Alger qui devance, tout de même, Tunis Carthage qu’il bat d’une très petite marge. L’aéroport tunisois attire en effet 5,2 millions de passagers par an, ce qui constitue déjà un bon résultat. Au vu du classement, il faut se rendre à l’évidence que la place qu’occupe l’Algérie est loin de refléter la position géographique exceptionnelle de notre pays avec une fenêtre sur la Méditerranée et une profondeur stratégique dans le continent. Ce qui devrait supposer une bien meilleure fréquentation de ses aéroports. Ce n’est visiblement pas le cas. La position du pays en tant que deuxième économie continentale devrait être accompagnée par un développement exponentiel des enceintes aéroportuaires qui sont sa vitrine. Aussi, un énorme travail reste à réaliser pour développer et améliorer les prestations et autres services aéroportuaires censés offrir une meilleure image du pays.
Amine Sadek

Comment (4)

    Anonyme
    14 juin 2013 - 10 h 38 min

    nous aspirons à plus de
    nous aspirons à plus de coopérations avec nos alliés continentaux à savoir l’afrique du sud le nigéria et l’éthiopie




    0



    0
    maleh
    13 juin 2013 - 9 h 04 min

    Cela pourrait s’expliquer par
    Cela pourrait s’expliquer par le monopole Air Algérie <> Aigle Azur.




    0



    0
    00213
    13 juin 2013 - 7 h 54 min

    L’Afrique c’est l’avenir,
    L’Afrique c’est l’avenir, c’est le potentiel, c’est la croissance !
    Nous pouvons être le Dubaï de l’Afrique d’un point de vue aéroportuaire.
    Avec des offres d’escales de 48H et des mini-visas pour les touristes souhaitant profiter de leurs transits pour avoir un avant gout de l’Algérie à moindre frais.
    Cela pourrait permettre de les incités à revenir ultérieurement pour un séjour beaucoup plus long et lancer réellement le tourisme.
    .
    Avec notre position stratégique et de gros investissements, imaginez si tous les vols de la diaspora africaine en Europe et des businessmen occidentaux passerait par Alger.(entre Paris, Dublin, Berlin, Stockholm et Douala, Addis-Abeba, Maputo ou Kinshasa)
    .
    Ça manque juste de volonté et de pragmatisme.




    0



    0
    Amcum
    13 juin 2013 - 0 h 41 min

    On revient petit a petit. Une
    On revient petit a petit. Une chose est sure, on est loin de l’ambargo de air Francha des annees 90 😉




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.