Université : la grande désillusion des nouveaux bacheliers

Après avoir décroché le sésame qui leur ouvre la voix des études supérieures, les nouveaux bacheliers connaissent une véritable désillusion. La raison est que leurs vœux n’ont pas été exaucés. La plupart d’entre eux se sentent lésés, car ils n’ont pas été orientés vers la filière de leur choix. Certains sont déçus de n’avoir pas eu l’un de leurs trois premiers choix, alors que d’autres sont surpris d’avoir été orientés vers des filières auxquelles ils n’ont même pas pensé. «Près de la moitié des inscrits n’ont eu aucun des dix choix portés sur leur fiche de vœux», a-t-on appris d’une source sûre. Ils ont certes droit à un recours. Mais peu d’entre eux croient en leurs chances de décrocher la filière de leur rêve. A titre indicatif, pour faire médecine, il faudra avoir au minimum une moyenne de 14 sur 20 au bac. Idem pour d’autres filières très prisées et dites prestigieuses comme l’architecture et la pharmacie. Les grandes écoles, c’est une autre affaire. En plus d’une moyenne conséquente au bac, les bacheliers doivent passer un concours. Selon notre source, les orientations sont souvent guidées par le nombre de places pédagogiques disponibles à l’université. Les plus saturées restent les filières techniques et scientifiques. Aussi, les administrations universitaires réorientent automatiquement le surplus de demandes vers les filières économiques et sociales. On peut ainsi trouver un bachelier sciences affecté au département d’histoire ! «En général, dans les filières sociales comme l’histoire, la sociologie, la psychologie ou la bibliothéconomie, on surcharge les classes. C’est là où l’on case les bacheliers qui ont obtenu une moyenne faible, de 10 à 12 sur 20», indique notre source. Il faut rappeler que 195 277 nouveaux bacheliers entrent cette année à l’université, portant ainsi le nombre global d’étudiants à plus de 1,3 million.
Sonia B.

Comment (7)

    inspektor Tahar
    17 juillet 2013 - 15 h 20 min

    Université : la grande
    Université : la grande désillusion des nouveaux bacheliers…..Le message est claire….travailler plus les sciences et laissez tomber un pu de cote les autres disciplines…nous sommes au siecle de la science….faut s adapter au 21eme siecle…..c est pas donner a n importe qui et ca exige de gros efforts aux etudes…La vie elle comme elle est…..et non pas….comme elle devrait etre




    0



    0
    Anonyme
    16 juillet 2013 - 14 h 59 min

    Je voudrai ajouter aux
    Je voudrai ajouter aux responsables de cette cata qu’un bachelier math doit être orienté vers la filière ingénieur et réserver les filières biomédicales exclusivement aux bacheliers scientifiques. Avec la méthode actuelle un 16 en sciences islamiques ouvre droit à médecine. C’est dingue. D’où le classement humiliant de nos universités dans le top africain.
    L’orientation est pratiquement faite en seconde.




    0



    0
    Lidiau
    16 juillet 2013 - 14 h 39 min

    En 2011 ma fille ayant eu son
    En 2011 ma fille ayant eu son Bac sciences avec 15.10 à été orientée vers l’école de préparation en économie et gestion. Un autre élève du même lycée ayant eu 16 au bac maths à eu le premier choix soit pharmacie bien que n’ayant jamais étudié sciences. Alors que le bon sens voudrait qu’on oriente le bachelier math vers une école d’ingénieurs. De ce fait les étudiants démotives par une filière qu’on leur a imposé arrivent difficilement à suivre. Les gens qui ont les moyens inscrivent leur progéniture à Tunis en médecine puis obtiennent leur transfert vers l’Algérie. Sans oublier les chanceux qui s’inscrivent en médecine sans le bac. Povre Algérie tombée entre les mains de janissaires.




    0



    0
    Anonyme
    16 juillet 2013 - 10 h 46 min

    ils ont pas encore délibérer
    ils ont pas encore délibérer sa c’est de 1 de deux c’est comme sa partout dans le monde seul les excellent ont les excellente filières, ou vous voulez peut êtres avoir des futures médecin avec des bac de 10/20( quoi que pour l’instant et en vue du système d’éducation pourri 10 ou 15 c’est du pareille au même2)je vous épargne tt les critiques habituelle du système,QUANT ON RÊVE IL FAUT CE DONNEE LES MOYENS DE CES RÊVES




    0



    0
    Anonyme
    16 juillet 2013 - 9 h 56 min

    Mais , pour voir leurs
    Mais , pour voir leurs affectation c’est jusqu’au 23 Juillet , mais c’est quoi cet article ?? et d’ou elle est la source ?!




    0



    0
    louisette
    16 juillet 2013 - 7 h 12 min

    Construisons plus
    Construisons plus d’universités, plus d’hôpitaux..pour l’heure ceux sont les mosquées qui poussent comme des champignons (à Sidi yahia ente le lycée SAïd hamdine et la mosquée de Sidi yahia, une nouvelle mosquée est entrain d’être construite à la lisère de la route principale malgré l’absence de stationnement, à Tixeraîne c’est un village religieux en construction (mosquée immense et école coranique et à deux enjambées de là, une autre mosquée est en voie de finition..
    Tout le monde peut faire la prière à son domicile, voire à son lieu de travail mais on ne peut pas se soigner à domicile, on ne peut pas étudier à domicile..
    Alors, par pitié, faites des dons pour la survie de l’Algérie, faites des dons pour construire des hôpitaux, des diar rahma et vos prières seront entendues où que vous vous prosternerez!




    0



    0
    00213
    16 juillet 2013 - 6 h 57 min

    Une nouvelle catastrophe qui
    Une nouvelle catastrophe qui ne manquera pas de creuser encore un peu plus le fossé entre le peuple et ses gouvernants, en légitimant au passage nos ennemis de Rachad.
    .
    Notre Haroubia national, grand ministre de l’enseignement (qui aurait du être mécanicien, boucher ou laveur de voiture) se vantait d’être optimiste au vu de sa magnifique gestion de la rentrée universitaire.
    Encore un discours bidon qui extermine le peu de confiance qui reste.
    Le neveu de mon voisin qui fait 15,21 de moyenne et qui avait choisi une filière scientifique se retrouve inexplicablement en langues étrangères !
    .
    On s’en fout de nos étudiants, tant qu’il y aura des bataillons entiers de bureaux d’études et d’ingénieurs étrangers prêts à nous vendre leurs prestations TTC (Toutes Tchipas Comprises)
    .
    Et donc, ils veulent relancer l’industrie avec nos TRÈS NOMBREUX vendeurs de chamia et gardiens de parking ?!
    Pfff…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.