L’Algérie va assécher les réservoirs d’essence marocains

Les mesures prises il y a seulement quelques semaines par les autorités pour endiguer la contrebande de carburant aux frontières semblent avoir rapidement produit leurs effets. Dans plusieurs régions frontalières, à l’ouest du pays, la situation est vécue comme une libération par les populations locales qui, à leur grand bonheur, assistent à la disparition quasi complète des longues chaînes devant les stations d’essence. Mieux vaut tard que jamais, dirons-nous à propos de cette réaction certes tardive des autorités, mais finalement efficace, si l’on en juge par le soulagement exprimé par les citoyens. C’est lors d’un conseil interministériel présidé par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, que plusieurs mesures concrètes avaient été prises pour renforcer le contrôle dans les zones frontalières concernées par ce fléau qui cause un déficit net de 1 milliard de dinars par an à l’économie nationale. Si les services des Douanes sont chargés de mener sur le terrain les dispositifs de lutte, comme cela se faisait auparavant, cette fois-ci, le gouvernement a battu le rappel de tous les services de sécurité, appelés à coordonner leur action avec les douaniers. La chasse aux véhicules dotés de réservoirs spéciaux et aux trafiquants de tous bords (pompistes, hallaba, fellahs…) est donc ouverte, en sus de la surveillance renforcée sur tout le tracé frontalier. Instruction a été aussi donnée de surveiller de près les véhicules habituellement chargés de transporter les quantités de carburant grâce à des réservoirs spécialement aménagés. Selon certaines sources, la plupart des véhicules légers utilisés dans les opérations de contrebande sont le modèle Renault 25, en raison des gros réservoirs dont ce véhicule dispose. Ainsi, si du côté algérien les citoyens peuvent maintenant s’approvisionner aisément en essence ou en mazout en un laps de temps très court au niveau des stations, il faut dire que de l’autre côté des frontières, dans l’est marocain, c’est plutôt l’inquiétude qui s’est installée. Et pour cause. Ce sont les sources d’approvisionnement à partir de l’Algérie en carburant dont le prix est soutenu par l’Etat algérien qui se retrouvent taries.
Amine Sadek

Comment (39)

    Oujdi
    7 août 2013 - 4 h 40 min

    salam..
    c est pas aussi

    salam..
    c est pas aussi catastrophique ce qui se passe chez nous après rupture d’essence de contrebande..il suffit juste de rouler avec du diesel comme le reste des Marocains à l’Ouest plus économique et le problème est réglé et on vous laisse boire votre essence.je savais pas que vous haïssez les Marocains a ce point!!demandez au Algériens qui ont visité le Maroc dernièrement..ils avouent que vous êtes à des années lumières de nous.
    bonne appétit mais n en buvez pas trop..
    réveillez vous




    0



    0
    hmmida
    31 juillet 2013 - 0 h 33 min

    pratiquement tout le trafic
    pratiquement tout le trafic est aux mains de puissantes autorités qui se sucrent au passage bien grassement,un chauffeur de camion peut gagner jusqu’à 30 millions de ctmes par mois, alors c’est pas demain la fin de cette histoire. le maire ex-sénateur d’un bled frontalier a lui-même des camions et arrosent tout le petit monde qui l’entoure de grosses « chkara », tout le monde est au courant, actuellement on laisse l’orage passer, on verra bientôt tout reprendre comme si de rien n’était…….




    0



    0
    S.S.A
    29 juillet 2013 - 16 h 21 min

    Salam Alikoum
    Saha

    Salam Alikoum

    Saha Ftourkoum

    Pour les Renault25, en fait, les Hallabas soudent sous le chassis des réservoirs de 3000 à 3500 l en complémentarité du réservoir classique, puis ils les équipent d’amortisseurs à ressort puissants sur le pont arrière de manière qu’une fois le plein fait, la voiture s’abaisse et se met au niveau d’une voiture classique ce qui la rends discrets. Ils ont toujours un jerrican de 5 l dans le coffre pour le retour.
    Et c’est à ce moment-là, qu’elles sont détectables car privés du poids du carburant, le cul de la voiture se retrouve en l’air et sur-élevé à tel point que lorsque vous roulez derrière, on voit tout le pont et la partie longitudinale du châssis.
    Il y a aussi les mercedes 240 D à quoi on fait la même chose, c’est pour ca que leurs moteurs sont très recherchés au Maroc par ces traitres hallabas.
    Vous avez aussi les camions porteurs pareillement avec un réservoir trafiqué et soudé d’une contenance de 10 000 à 15 000 l, et depuis quelques années(4,5ans) on assiste aux semi-remorque,
    remorques toujours vide à l’intérieur, mais toujours avec le même principe du réservoir soudé avec une capacité de 50 000 l à 80 000 l.

    Effarant quand-même, surtout que ces camions occasionnent de nombreux accidents dramatique de la route dû à la perte des freins trop sollicité et à la quasi-inexistence des controles techniques.
    Le nombre de familles décimés par ces bombes roulantes est édifiante et consultable au niveau de la wilaya de Tlemcen.
    Une famille complète a été littéralement « compressé » par un semi-remorque qui venait de s’approvisionner à une station essence de Dar Ben Tata(Nord-Est de Ghazaouet) qui se dirigeait vers cette ville et à l’approche d’une longue et dangereuse descente à perdu le contrôle de son camion par la perte des freins.

    En plus d’être des traitres, ce sont des assassins en puissance. Et la fermeté extrême devrait être la règle.
    Tout ca pour Knizz Denia et les marochiens.
    Lana Tallar3allihoum. Tfou Alikoum Rassa El Khamdja.

    Salam Alikoum.




    0



    0
    Adel
    29 juillet 2013 - 14 h 05 min

    Jusqu’ici l’algérie fermait
    Jusqu’ici l’algérie fermait les yeux pour permettre à nos compatriotes d’oujda, de berkane, d’ahfir, de tenir le coups.
    Mais depuis que des larbins du Makhzen nous accusent de tous les maux, les autorités algériennes ont réagit.
    Les notres sont diaboliques quand il s’agit de rendre des coups. Alors c’est fini, le makhzen va supplier, rien n’y changera, cela va être dramatique de l’autre côté, Momo ne pourra rien y faire. Le carburant frelaté, la marchandises périmée, comme vous avez osé le dire, he bien c’est terminé
    Nos services vont assisté au spectacle en regardant avec des jumelles, vous comprendrez de quoi l’algérien est capable quand il est piqué dans sa dignité. Bande d’ingrats




    0



    0
    Jeune Algerien
    29 juillet 2013 - 13 h 18 min

    @patriote
    c’est deja fait.

    @patriote

    c’est deja fait. Les narco-terroristes glaouis accusent l’Algérie d’être un exportateur de psychotropes vers leur royaume enchantée. Ces crapules ne reculent devant aucune manœuvre pourrie, aucun mensonge éhonté, aucune bassesse.




    0



    0
    ayoub
    29 juillet 2013 - 13 h 14 min

    ces krokus peuvent nous
    ces krokus peuvent nous insulter mais qu’ils ne se trompent pas/
    Algérien c’est Fierté et Convictions jusqu’à la mort et même après.
    VIVE ALGERIA FOR EVER




    0



    0
    Gauss
    29 juillet 2013 - 13 h 12 min

    et comment assécher la haine
    et comment assécher la haine et l’aveuglement des marrokis éternels ennemis de notre pays???




    0



    0
    hakim
    29 juillet 2013 - 12 h 36 min

    Quant on veux on peut…Le
    Quant on veux on peut…Le pouvoir marocain nous attaque d’une autre manière..l’objectif de mettre notre pays à genou. Mais ce qu’il oublie ce pouvoir, l’algérie ne se laisse pas faire et elle n’est pas si facile qu’il pense…tout le monde doit se mobiliser et vivre l’Algérie




    0



    0
    patriote
    29 juillet 2013 - 10 h 56 min

    c’est marokis ils ont un
    c’est marokis ils ont un sacré kilo bientôt ils nous traiterons d’etre premier producteur de cannabis,seulement ils osent pas,du faite que le monde entier savent que c’est eux.




    0



    0
    Vrirouche
    29 juillet 2013 - 9 h 46 min

    test test
    test test




    0



    0
    AnonymeKELAM
    29 juillet 2013 - 8 h 57 min

    j’espére que cette action ne
    j’espére que cette action ne s’arréte pas et il faut continuer pour les autres produits;
    bonne chance a tout nos fréres et fils des services de sécurité il faut défendre ce pays qu’on essaie d’empoisonnés.
    le kif était rare , maintenant il est partout.
    MAIS IL FAUT QUE LES HALABAS ET CONSORTS SOIENT MONTRES A LA TELEVISION.CETTE MAFFIAS EST UN PRODUIT QUI TUE.




    0



    0
    Anonyme
    29 juillet 2013 - 8 h 38 min

    Chômage en Algérie : Des
    Chômage en Algérie : Des milliers d’algériens sont tous devenus des hallaba pour subsister.
    C’est le titre d’un article que je viens de lire.




    0



    0
    nasr
    29 juillet 2013 - 7 h 35 min

    avec cette affaire je me sens
    avec cette affaire je me sens de mieux en mieux je ne suis plus tendu.ma tension arterielle va de mieux en mieux merçi mr le ministre d’avoir pris cette mesure si courage.bravo a notre armée.




    0



    0
    00213
    29 juillet 2013 - 7 h 08 min

    D’après un contact à Bab Al
    D’après un contact à Bab Al Assa (ayant activé dans le passé dans la contrebande), les trafiquants jouent la carte de l’apaisement.
    .
    Les grosses têtes d’Alger ont mis la pression aux officiers sur place.
    Mais il est certain que ces actions ne seront que provisoires (comme les nombreuses autres dans le passé).
    .
    A la question : Y a donc pas de solution ?
    Il m’a répondu : Celui qui lutte contre le trafic est le même qui en bénéficie !
    .
    Sellal a (apparemment) décrété le départ à la retraite obligatoire à 60 ans pour les cadres de l’état.
    C’est une EXCELLENTE initiative qu’il devrait commencer à appliquer pour les institutions prés de la frontière Ouest…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.